Nous sommes le Lun 25 Sep 2017 21:42


L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Modérateur: Bradeck

L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar Doonarrala » Dim 6 Nov 2011 10:07

L'objectif de ce fil est de faire partager tout ce qui a été fait/ est fait actuellement au sein de l’Éducation Nationale pour aider les enfants à Haut Potentiel à mieux vivre leur scolarité.

Il est important qu'il conserve un angle positif.

L'intérêt est de montrer que malgré la lourdeur et le manque de flexibilité du système éducatif (machine extrêmement complexe), des personnes se battent pour faire bouger/ améliorer le système, que les choses évoluent / peuvent évoluer petit à petit.

Mais l'idée est aussi et surtout que ce fil puisse donner des informations utiles aux parents à la recherche de solutions pour leur enfant HP, notamment en montrant ce qui a été fait dans certains établissements, les expériences tentées de çi et de là(et si possible les résultats obtenus), les adaptations pédagogiques qui ont pu être mises en place pour ces élèves dits "à besoins particuliers" - et pourquoi pas donner des idées de pistes d'adaptation pédagogique - mais également transmettre les références des textes officiels concernant les enfants précoces, utiles peut-être pour faire valoir leur droit à des aménagements spécifiques.

La prise en compte officielle

Le rapport qui a permis de démarrer le processus de prise en compte:
Rapport DELAUBIER de janvier 2002

La circulaire de 2007: Circulaire N°2007-158 DU 17-10-2007

Celle de 2009:

Bulletin officiel n° 45 du 3 décembre 2009: élèves intellectuellement précoces

Cette circulaire encourage les acteurs du système éducatif à prendre en compte les besoins des élèves intellectuellement précoces.

Académie de Lyon: les documents officiels et plaquettes d'informations
Elèves à potentiel intellectuel remarquable

Académie de Créteil: (mis à jour en octobre 2011 et mise en ligne d'une plaquette d'informations)

Espace EIP-HPI

Les témoignages et expériences menées pour aider les enfants HP dans leur parcours scolaire

Conférence (MENSA) de Cécile Besnier: La précocité dans le système éducatif français, généralités et témoignage d'une expérience
Conférence Cécile Besnier, professeur d'Education Musicale

N'hésitez pas à compléter. :smile:
"Chacun a de bonnes raisons, intrasubjectivement valables, de penser ce qu'il pense, de dire ce qu'il dit, de faire ce qu'il fait et de ressentir ce qu'il ressent." (Daniel FAVRE)
Avatar de l’utilisateur
Doonarrala
 
Messages: 190
Enregistré le: Mer 14 Sep 2011 17:19
Profil: Intéressé dans le cadre de ma profession
Test: NON

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar lady space » Mar 8 Nov 2011 14:52

bon, j'aurais bien voulu compléter,

ne pouvant relater d'expérience personnelle de prise en charge spécialisée, j'ai donc tapé "académie de Strasbourg" dans l'espoir de trouver quelque chose de semblable au lien que tu as posé vers l'académie de Lyon

pour ne rien trouver qui parle d'enfants précoces, de beaux discours pour l'égalité des chances, oui

j'ai ensuite tenté de lancer la fonction recherche du dit site avec comme mot clé enfants intellectuellement précoces - connait pas

ma dernière tentative était le glossaire - toujours rien, ni EIP ni surdoué, ni précoce

conclusion: en Alsace, on fait dans le bilinguisme (débat mené avec autant d'émotion que le débat sur les enfants surdoués qui semble avoir lieu ailleurs), mais on ne s'occupe pas des enfants HP

enfin bref, vaut mieux être riche et habiter pas loin d'une des écoles spécialisées privées :violent1:
Jeder ist ein Ausländer - fast überall.
(Slogan allemand des années 70/80 qui rappelle que nous sommes tous des étrangers quasiment partout dans le monde, sauf dans notre pays d'origine.)
Avatar de l’utilisateur
lady space
 
Messages: 1942
Âge: 53
Enregistré le: Ven 18 Fév 2011 17:41
Localisation: Alsace
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation: vers mon orbite
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar Coccinelle » Ven 11 Nov 2011 18:38

je me souvien effectivement qu'en alsace (pour avoir fait ma scolarité là bas) que en sixième trilingue même si j'étais totalement francophone et absolument pas douée en langues.....

sinon je n'ai pas encore été lire le truc sur l'académie de Lyon (je suis dans ce coin là maitenant) mais j'avais lu tous les autres rapports quand on a été sur de la précocité de notre fils. On a été voir les instits qui se sont braquées, puisqu'il n'est pas particulièrement scolaire (en maternelle les acquisitions se font naturellement sans souci, mais il ne demande à rien faire de plus, ses centres d'intêrets ne portent pas sur les acquisitions scolaires), et on a dû insister lourdement pour qu'un saut de classe soit ne serait-ce qu'envisagé. En début d'année il y a eu du nouveau dans les instits, une tentative d'adaptation sur 3 semaines dans la classe supérieure (CP), le matin et en GS l'aprem. Les instits me semblent plus bosseuses et plus motivées, plus ouverte d'esprit que celles de l'an passé (au moins celle de GS qui semble y connaitre un peu sur les surdoués). Finalement il ne sautera pas de classe cette année, car il n'est pas encore assez autonome, mais sa particularité est entendue et respectée, il ne fout le zouk et va à l'école avec plaisir, il fait beaucoup d'exposés sur ce qu'il aime.
la vitesse de la scolarité sera réévaluer en fin d'année.
Ca se passe beaucoup mieux cette année car sa maitresse de GS me semble compétente et motivée, qu'elle se donne la peine de chercher et de comprendre, mais quand les instits s'en foutent (ça existe aussi) ben alors là ça devient plus compliqué dès qu'un enfant sort des normes.....
Avatar de l’utilisateur
Coccinelle
Chirurgien ès Poulet
 
Messages: 1970
Âge: 39
Enregistré le: Jeu 30 Juin 2011 18:05
Badges: 2
Ex Jardinier (1) Ex Modérateur (1)
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar Lisa » Ven 11 Nov 2011 22:39

BOnsoir
je me permets de réponre car chez nous on a la chance d'avoir le cnahp, (centre de ref publique pour les enfants et ados hpi en dificulté.)
hors, mes 2 derniers y ont été suivis durant qulques années..et le deriner a été acepté cette rentrée ds le cadre de leur dispositif experimental au sein d'un collège public, (avec l'accadémie) dont je voudrais vous parler ici car ça semble l'endroit.

pour prouver qu'avec un peu de bon sens, on êut agir et que ça peut etre pensé pour d'autres écoles, (ce sur quoi je travaile actuellement.)

voiçi donc,

Je vais décrire le quotidien d'un élève ds ce dispo, et une semaine type .
c'est un dispositif qui s'apparente a celui d'un autre etablissement.(janson de sailly, Paris)

il y a ds le collège une salle dédié à ce dispo, au RDC, (ds le fond du couloir..) avec à l'intérieur,
(en vrac, j'en oublie)
-un piano, une guitare..
-un ordinateur
-des banquettes de repos
une table commune, un bureau pour la prof spécialisée
-des jeux de stratégie, autres
des livres en quantité, un tableau blanc, etc etc..
un punching ball..(si si..)

chaque enfant a son propre emploi du temps avec sa classe de réference. il a en plus de cet emploi du tps 3 h de devoirs personnalisés avec la prof ou l'AVS collective, 1/2 h en indiv pour le bilan de la semaine, 1/2 en collectif "ateliers".

ces enfants peuvent à totu moment aller ds cette salle.en cas de surchauffe, de mal etre, de conflit..
de besoin de bouger...
les enfants du dispo peuvent amener durant la récré un enfant autre (pas hpi) pour partager des jeux etc avec lui ds la salle.

la méthodologie qui leur est proposée est adaptée aux eip...(et super, vraiment...)

une AVS collective super gentille (bon, l'autre va revenir de congé mater bientot et loulou3 est très attachée à celle ci...donc on croise les dgts pour que ça aille aussi bien ave cl'autre. il a meme un leger beghin je crois...)

la médiation en cas de conflit profs/eleve ou eleves est faite par la prof spécialisée .
l'AVS surveile tous les pettis "ehpi" du coin d el'oeil à totu moment. elle peut intervenir pour l'un ou l'autre en classe si besoin.

des points très réguliers sont faits avec l'enfant, et les devoirs pour le lendemain sont fait en dispo.
(quel confort, bon il en reste un peu à la maison mais peu, et ça aide au bien etre de tous!!..)

les profs sont "bienveillants" concernant ces enfants du dispo, (dotn souvent ils ne connaissent rien , sauf si un souçis les amènent à etre au courant.Ce que je trouve bien.)
le CNAHP supervise (chapeaute) ce dispo et fait des points avec la prof et l'AVS, puis avec les parents.
(je pense que ça doit servir à des études à mon avis, et j'espère en totu cas....ça peut faire avancer les choses.)

les enfants retenus pour le dispo sont des enfants ayant été en rupture totale ou partiele avec le système, en phobie sco, ou souçis comportementaux (mais pas gravissimes, liés à l'école uniquement)...ces enfants sont peu scolaires...ont besoin de revenir vers l'école , d'etre remis en confiance, de retrouver le gout d'apprendre.

(bon, le mien semble etre pour le moment le plus scolaire qu'ils aient eu..et pourtant!!...alors qu'il ne l'avait jamais été, mais me disent elles, c'est parce qu'il est nouveau et que le dispo est parfaitement adapté à son profil..il s'en "sert" vraiment à fond. yees )

et enfin, vraiment important, la qualité des personnes sur qui tout repose...la responsable, prof spécialisée, qui est vraiment top..et l'AVS. elles forment les pilliers de totu le dispositif, et sont d'un courage et d'une efficacité incroyables avec des zozos pas toujours faciles!!..franchement je leur tire mon chapeau.

la CPE et la directrice sont bien sur partie prenante ds le dispositif, puisque leur collègel'accueille.


voilà, si vous avez des questions..et surtou si vous souhaitez qu'un dispo du mem type se fasse par chez vous, n'hesitez pas à demander, je trouve abherrant qu'on en ai si peu, ça me désole alors que la demande et les besoins sont énormes!!!...
ce type de chose devrait etre présent ds au moins chaque grande ville de France ds un etablisseemtn publique..


malheureusement, les places sont cheres, (sur acceptations d'une comission accadémique avec la pédopsy etc..cette année seuls 2 enfants nouveaux ont été aceptés, et tellement de demandes...) et les moyens encore limités, mais c'est un super exemple, d'aileurs, mon loulou qui était en grave echec scolaire et refus complet, se retrouve cette année après saut de cm2 salvateur bon élève de 6è au sein de ce dispo, je ne sais pas comment mais quel plaisir!! :ensoleillé:
Aspergirl et hpi. Maman d'hpis, .chouette tribu!.
[i]http://cnahp-web.com
Lisa
 
Messages: 95
Enregistré le: Mer 2 Mar 2011 20:59
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar Doonarrala » Dim 4 Déc 2011 18:22

Mise à jour du message initial avec un lien vers un espace dédié aux enfants HQI/HPI sur le site de l'Inspection Académique de Seine et Marne.
Espace EIP/HPI

Merci, Lisa et Ladyspace, pour vos contributions, et à coccinelle pour ton témoignage.

J'aimerais également ajouter un lien vers le blog d'une maman "###bipède asthmatique à poils laineux###" que j'ai découvert aujourd'hui et que j'ai bien apprécié. Elle y rassemble pas mal d'informations intéressantes, notamment en ce qui concerne la parcours scolaire des enfants HP.
Je vous mets ici le lien vers une page où l'auteure rassemble des vidéos présentant des établissements scolaires accueillant des enfants HQI de manière spécifique:
Ecoles, collèges et lycées avec classes EIP
"Chacun a de bonnes raisons, intrasubjectivement valables, de penser ce qu'il pense, de dire ce qu'il dit, de faire ce qu'il fait et de ressentir ce qu'il ressent." (Daniel FAVRE)
Avatar de l’utilisateur
Doonarrala
 
Messages: 190
Enregistré le: Mer 14 Sep 2011 17:19
Profil: Intéressé dans le cadre de ma profession
Test: NON

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar Doonarrala » Mar 3 Jan 2012 11:02

L’Éducation Nationale et les enfants intellectuellement précoces, par René MACRON, Direction générale de l'enseignement scolaire: Vidéo M.MACRON

[BBvideo 425,350]http://www.dailymotion.com/video/xn2q92_l-education-nationale-et-les-enfants-intellectuellement-precoces_lifestyle#rel-page-under-5[/BBvideo]
"Chacun a de bonnes raisons, intrasubjectivement valables, de penser ce qu'il pense, de dire ce qu'il dit, de faire ce qu'il fait et de ressentir ce qu'il ressent." (Daniel FAVRE)
Avatar de l’utilisateur
Doonarrala
 
Messages: 190
Enregistré le: Mer 14 Sep 2011 17:19
Profil: Intéressé dans le cadre de ma profession
Test: NON

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar Doonarrala » Mer 8 Fév 2012 15:17

[BBvideo 425,350]http://vimeo.com/33048739[/BBvideo]
Séminaire sur le Haut Potentiel Intellectuel de J.D. Nordmann

Excellent séminaire, destiné aux enseignants en activité.
A diffuser aux enseignants de vos enfants. :wink:
"Chacun a de bonnes raisons, intrasubjectivement valables, de penser ce qu'il pense, de dire ce qu'il dit, de faire ce qu'il fait et de ressentir ce qu'il ressent." (Daniel FAVRE)
Avatar de l’utilisateur
Doonarrala
 
Messages: 190
Enregistré le: Mer 14 Sep 2011 17:19
Profil: Intéressé dans le cadre de ma profession
Test: NON

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar Coccinelle » Mer 8 Fév 2012 17:36

merci très intéressant, même si le rythme est très lent....
Avatar de l’utilisateur
Coccinelle
Chirurgien ès Poulet
 
Messages: 1970
Âge: 39
Enregistré le: Jeu 30 Juin 2011 18:05
Badges: 2
Ex Jardinier (1) Ex Modérateur (1)
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar Mlle Rose » Jeu 9 Fév 2012 09:40

Heureusement qu'il y en a une pour faire vivre ce topic et pour apporter de l'info :-) Merci Doona
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:
Avatar de l’utilisateur
Mlle Rose
 
Messages: 12696
Images: 86
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:56
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar l'elfe » Jeu 9 Fév 2012 16:05

Je ne sais pas s'il y a des mesures ou préconisations particulières dans notre secteurs, je chercherai. Par contre j'ai l'adresse mail d'une personne à contacter au rectorat. L'adresse est à la maison, je la mettrai sur le post ce soir.

Dans notre cas personnel, pour notre premier, nous avons toujours procédé de même à la rentrée (depuis que nous sommes officiellement fixés sur son potentiel): après la réunion basique avec tous les parents nous demandons un rendez-vous au prof et après lui avoir expliqué un peu les particularités du loustic, nous lui prêtons le livre de JSF, un peu en guise de "mode d'emploi". Jusqu'à maintenant, nous sommes toujours tombés sur des instits ouverts et désireux de faire avancer les choses. Au CP, c'est même l'instit qui a pris l'initiative de faire passer les test de niveau de CE1 pour nous proposer ensuite un saut de classe (après 1.5 mois de CP).

Ca parait un peu bête comme méthode mais au moins ça a marché, même avec un prof qui prenait au début notre moustique pour un petit pas bien malin et en plus flémard!
En plus du bouquin, il a fallu lui prouver ce qu'on avançait (avec les résultat des tests) mais il a accepté et leur relation a été totalement transformée.
Le problème c'est si on tombe sur qqun de fermé à la discussion.

Par contre au collège (en septembre qui vient), on va peut-être pas voir chaque prof un par un (d'ici qu'il aient tous lu le livre, l'année sera finie!).
Avatar de l’utilisateur
l'elfe
 
Messages: 75
Âge: 41
Enregistré le: Jeu 26 Jan 2012 21:48
Test: NON

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar Coccinelle » Sam 11 Fév 2012 09:46

elfe j'avais aussi pensé procéder de cette manière, j'avais juste peur d'arriver avec nos gros sabots et un bouquin et un test en guise de dialogue, j'hésite encore à envoyer en mail cette vidéo de séminaire à son instit quoi qu'elle ne semble pas en avoir besoin.....

avec elle je me sens bien et mon fils aussi, elle m'a confié un peu comme un appel du pied que son fils de 4 ans était comme mon fils, je sais pas si elle ne parlait que des bétises ou aussi de la précocité? j'ai pas cherché à savoir plus, mais lors des réunions elle connait aussi les caractéristiques des enfants surdoués, puisqu'elle m'a dit je sais que ces enfants là ressentent leurs émotions *1000, c'est pas un mythe", mais ce genre de chose elle ne m'en parle entre 4 yeux jamais lors de réunions plus formelles...
Avatar de l’utilisateur
Coccinelle
Chirurgien ès Poulet
 
Messages: 1970
Âge: 39
Enregistré le: Jeu 30 Juin 2011 18:05
Badges: 2
Ex Jardinier (1) Ex Modérateur (1)
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar l'elfe » Jeu 16 Fév 2012 09:48

J'ai retrouvé le contact que j'avais au rectorat de Grenoble, par contre c'est une adresse mail, je ne sais pas si je peux la mettre ici directement (je veux dire vis-à-vis des "règles" du forum). Je ne la mets pas, ceux qui sont interessés, dites le moi.

Pour continuer sur le fil, avez-vous des retours d'expérience sur le collège? Comme je l'ai dit avant, notre grand rentrera en 6° en septembre (il a un an d'avance mais aura encore 9 ans à la rentrée). Nous nous questionnons beaucoup quant au choix de l'établissement. Pour des raisons pratiques, financières et autres il sera scolarisé sur place mais nous avons 2 options:
- le collège public: dans le village, avec les copains actuels, mais grand, plein de monde, beaucoup de flou pour les enfants (livrés à eux-mêmes), ...
- le collège privé: dans le village voisin, plus petit (2 classes par niveau), une organisation très cadrée et plus familiale, ...

Qu'en est-il par chez vous, quelle organisation avez-vous adoptée?
Avatar de l’utilisateur
l'elfe
 
Messages: 75
Âge: 41
Enregistré le: Jeu 26 Jan 2012 21:48
Test: NON

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar Coccinelle » Jeu 16 Fév 2012 10:16

je suis preneuse de ce mail car je suis aussi dans l'Isère, autant cette année je n'en aurais certainement pas besoin mais les années suivantes sûrement!
Pour le moment nous n'avons adopté aucune organisation particulière, juste un PPRE a été mis en place, on nous en parlé en début d'année quand le saut de classe avait été envisagée (grande section) mais comme mon fils n'était pas prêt, on nous a dit continuer le PPRE sans avoir aucun retour, je pense prendre rdv prochainement pour voir en quoi il consiste depuis son retour en GS, quels amménagements etc....je procrastine pas mal de ce point de vue, parce que la maitresse actuelle est très bien, parce que pour la première année il est plus que ravi d'aller à l'école, parce que je n'ai été convoquée qu'une fois (au lieu de plus de 15 à la même époque l'an dernier), parce qu'il est très bien intégré dans sa classe...bref mais j'aimerais quand même savoir ce qu'elle lui fait faire de plus; je sais qu'il a le droit de rammener tous les jours des bouquins de la maison pour en faire profiter ses copains, donc je pense que toute sa classe doit connaitre la vie au Mésozoique par coeur....
Avatar de l’utilisateur
Coccinelle
Chirurgien ès Poulet
 
Messages: 1970
Âge: 39
Enregistré le: Jeu 30 Juin 2011 18:05
Badges: 2
Ex Jardinier (1) Ex Modérateur (1)
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar W4x » Dim 26 Fév 2012 12:03

Je me suis un peu renseigné là-dessus et il me paraît clair que si des dispositifs sont ça et là mis en place à l'école primaire, à partir du collège c'est le grand vide... A ma connaissance je n'ai jamais vu de PPRE pour enfants surdoués au collège, déjà que les autres PPRE relèvent plus du vœu pieu qu'autre chose :roll: Pour ce que j'en ai vu dans les bahuts où je suis passé, la prise en charge des EIP est vraiment affaire de bon sens et de conscience professionnelle (sisi, il y en a qui sont comme ça :P ). Si l'on se sent concerné on prend la peine de différencier sa pédagogie, adapter sa notation etc. mais peu de profs le font.
J'ai eu un stage de 2 jours en janvier avec des instits, profs de collège, chefs d'établissement, concernant justement la mise en place et le suivi de PPRE "passerelle" entre le CM2 et la 6e, dans une proportion plus importante que maintenant. La question des EIP n'a jamais été soulevée, et lorsque je l'ai fait ça a tout de suite été : "Ah ouais, mais avec le nombre qu'on en a, si on commence à en faire pour ces gamins-là, on s'en sortira pas. Et puis de toutes façons ils s'en sortiront..."
Moralité, en plus d'être IP il faut que le gosse soit un chieur pour qu'on s'occupe de lui... :roll:
Was zurück bleibt, ist Erinnerung.
Avatar de l’utilisateur
W4x
 
Messages: 3238
Âge: 35
Enregistré le: Lun 21 Nov 2011 23:19
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar Mlle Rose » Dim 26 Fév 2012 12:35

Ptèt que tu pourrais leur expliquer qu'ils ne s'en sortiront pas forcément aussi bien qu'ils le devraient ^^
Mais encore faut-il trouver une oreille dans laquelle ça rentre...
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:
Avatar de l’utilisateur
Mlle Rose
 
Messages: 12696
Images: 86
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:56
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar MrAlabar » Jeu 1 Mar 2012 15:03

Dans l'Education Nationale pour le collège, ce n'est pas le "vide" au sens strict, mais il n'y a effectivement pas grand chose (surtout dans le public). J'en veux pour preuve mon expérience perso.

J'ai eu la chance énorme d'être né à côté d'un des seuls collèges publics proposant une classe pour les surdoués. J'ai vérifié, il est d'ailleurs cité dans le Rapport DELAUBIER que cite Doonarrala dans son premier post. Il s'agit du Collège du Cèdre, au Vésinet (dans les Yvelines).

Cela a été au final une très bonne expérience. Mais comme 4 ans de scolarité ne se résument pas facilement, et que je n'ai pas envie de vous soûler avec trop d'histoires, je me contenterai de vous lancer une perche en vous disant : je serais heureux de répondre à vos questions sur mon expériences, si vous en avez ! :D1

PS : super la vidéo de JD Nordmann, j'ai beaucoup aimé !
Avatar de l’utilisateur
MrAlabar
 
Messages: 28
Enregistré le: Mer 22 Fév 2012 11:21

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar LiF » Jeu 24 Mai 2012 10:57

Bonjour,
Tout d'abord, j'ai lu que quelqu'un cherchait des infos vers Strasbourg, moi j'ai trouvé ça plutôt pas mal ce qui est sur le site de l'académie. Je ne suis pas du coin mais j’avais pioché des doc dessus. Et une classe spécifique est en cours de création.

Je ne sais pas si ça a été dit, ça m’aura pê échappé, mais pour trouver les infos sur les sites académiques sur les EIP, ainsi que les coordonnées des référents EIP (obligatoires…), il faut chercher dans la section ASH.

Sinon, notre expérience PPRE au collège : étant donné que l’information ne passait pas et que l’incompréhension mutuelle croissait, nous avons mis en place un PPRE pour notre grand en classe de 4ème. Pour ce qui le concerne, ce n’est en plus pas une question de résultat mais bien d’adaptation et de « comportement inapproprié » entendez pas là « ne ferme pas son grand clapet comme exigé mais « réclame haut et fort de la nourriture intellectuelle de façon non conforme à la bienséance collégienne ». Au début ça a surpris, mais ça a quand même été fait car il leur cassait vraiment les pieds et qu’ils ne pouvaient pas refuser une solution.

Objectivement, ça m'a déprimé (quand j'ai vu ce que mon fils a écrit puisqu'on leur demande leur avis, enfin), mais l'avantage c'est que tous les enseignants l'ont lu et que ça leur a donné une idée de sa souffrance et du vide que représente pour lui le collège.
Nous avons inscrit des demandes simples : expliquer avec des exemples en fin de cours en quoi son comportement a pu être gênant et comment le modifier avant de le coller, lui demander de reformuler les choses pour s’assurer de son analyse, etc. Et joint de la documentation.
Bon ça le gave parce que certains lui tiennent la manche pour lui faire la leçon à chaque fin de cours sans l’écouter, mais dans l’ensemble, on a noté une nette nette diminution des heures de colles (sauf un irréductible crétin, pardon) et mots dans le carnet.

Le hic, effectivement c'est qu'en général, les profs susceptibles de prendre en compte les aménagements demandés le font souvent naturellement, mais le coup de pouce peut être utile pour les bonnes volontés qui n'ont pas trouvé la clé.
Les autres, les bornés les bouchés qui ne veulent pas se remettre en cause mais juste que les enfants la ferment et écoute avec admiration leur génial cours, bref, ceux la, ben ça change pas grand chose. Il faut y retourner au cas par cas. On a récemment trouvé un compromis avec le prof de math par exemple, qui lui a conseillé un abonnement à un magasine de math, et il se plonge dedans quand ça devient l’enfer (parce qu’il ne lui est pas possible de lui donner des exos plus durs…).

Ce n’est pas la révolution mais au moins, le PPRE le protège (j'ai balancée l'armada juridique) et personne ne peut plus dire qu'il n’est pas au courant que sa spécificité doit être prise en compte. Donc tout ne peut plus être fait en dépit du bon sens et en dehors de cet angle de vue.
Il est moins collé en gros. Ca les a aidé à s’habituer à lui et lui, ça lui a permis de formuler ses soucis avec différents profs, et donc de les solutionner en partie. Mais il a bien compris qu’on attendait de lui de s’ennuyer en silence et il ne fout plus rien et ne s’intéresse plus que peu.

Pour finir (si c’est trop long, coupez tout hein), j'ai insisté pour mettre dans le PPRE comme engagement du collège qu'ils devaient informer les profs sur la précocité intellectuelle, et depuis lors, plus de rendez vous...

Conclusion :
On fait pas un cheval de course avec un tréteau et l’an prochain on fait l’école à la maison. Le collège, dur dur, trop d'interlocuteurs, et de fait moule trop rigide.
Avatar de l’utilisateur
LiF
 
Messages: 449
Âge: 42
Enregistré le: Lun 12 Sep 2011 21:31
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar Mlle Rose » Jeu 24 Mai 2012 11:13

Pour l'école à la maison tu comptes faire comment?
Tu penses à l'inscrire au CNED ou carrément te débrouiller seule?

Purée moi j'en rêve mais avec mon taf..... :/

J'ai une bonne bonne amie ici qui va faire de même avec son fils, les profs lui ont carrément dit qu'il n'avait plus sa place au collège, que c'était trop lourd à gérer pour eux... Elle l'inscrit au CNED. Il y a des chances qu'elle en profite pour faire de même avec le second.
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:
Avatar de l’utilisateur
Mlle Rose
 
Messages: 12696
Images: 86
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:56
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar LiF » Jeu 24 Mai 2012 12:25

Ben en fait, on va un peu jongler.
Parce qu'on bosse.
Tous les deux.
C'est difficile de te répondre simplement.
Donc en quelques mots, après je développe :
- CNED
- un a deux jours chez une américaine dont les enfants font l'école à la maison
- un a deux jours en autonomie totale
- deux jours avec mon mari à la maison, mais plus en surveillance et conseil.

Pour explication :
Déjà il est très autonome, et pour lui les notes sont très importantes.
Son objectif est d'intégrer un lycée international. Pê qu'il fantasme un monde meilleur, mais il est vrai que le niveau est très bon, que l'enseignement est différent et les relations aux enseignants également, et puis les enfants viennent de partout et ont beaucoup voyagé en général, ce qui le ferait se sentir aussi moins différent, et la question de la précocité est visiblement connue, vu les contacts que j'ai eus, donc, ça peut marcher.
Le hic c'est qu'il n'est pas bilingue, bien qu'excellent en anglais, mais un niveau scolaire classique est insignifiant. Donc, l'objectif n°X de cette année sera d'atteindre un excellent niveau d'anglais.

Ensuite pour l'encadrement/organisation.
Notre objectif principal, c'est de le faire raccrocher des apprentissages, qu'il retrouve le goût d'apprendre et qu'il soit valorisé dans ses réussites, ce qui n'est pas le cas au collège (quand on va trop vite, on se fait engueuler pour résumer).
Donc j'aimerais qu'il ait la base de cours, mais qu'il ait aussi la possibilité de chercher où bon lui semble sans qu'on soit sur son dos, pour voir si ça lui convient mieux (télé, ordi, bibli).
Moi j'ai des horaires de bureau sauf une demi journée dans la semaine, j'arrêterai pê de travailler si la nature le veut bien au 2ème trimestre mais rien n'est sûr.
En attendant et si ce n'est pas le cas, mon mari travaille deux à trois jours par semaine selon s'il bosse le we ou non, il est donc à la maison deux ou trois jours et veillera au moins ces jours là à ce que l'ambiance soit un minimum studieuse.
Et le samedi de temps en temps, on pourra aussi faire les interros si besoin ou reprendre des cours (ya des notes, bulletins, etc avec le CNED).

De toute façon, je le crois capable de torcher le programme en un trimestre, donc même s'il glande 4 jours par semaines, ça peut pas être pire qu'actuellement 6h par jour.

Pour le CNED, les asso école à la maison conseillent plutôt d'autres sources, mais notre objectif est de baisser la pression, l'aider à grandir tranquillement, et le raccrocher aux apprentissages pour qu'il reprenne le système scolaire en seconde, donc on n'est pas dans une démarche de mode totalement divergent d'apprentissage, ce qui pourtant est attrayant, mais c'est le choix que nous préférons faire, pê par trouille, un demi pas plutôt qu'un grand, une sécurité pê illusoire, bref on verra.

Pour finir (j'en étais sûre, j'ai fait une tartine, je suis intarrissable sur le sujet, je vais relire pour essayer de raccourcir), je pense que l'école à la maison, c'est soit un choix d'apprentissage divergent, auquel cas, il faut être vraiment présent, soit une nécessité parce que le gosse décroche ou souffre trop, auquel cas il faut juger de son autonomie, de sa faculté à apprendre, etc.
Et puis, j'ai décidé de lui faire confiance. C'est quelque chose que m'avait volé le collège l'an dernier, que j'ai reconquis grace au diagnostic et à mes recherches sur les enfants précoces, et que je ne compte pas me laisser enlever à nouveau.
Voilà, pour répondre trop longuement à ta question, j'espère au moins t'avoir répondu d'ailleurs !!

Ah, et aussi, on va pê s'arranger avec une copine qui a le même à la maison... mais bon, ça c'est à voir.
Avatar de l’utilisateur
LiF
 
Messages: 449
Âge: 42
Enregistré le: Lun 12 Sep 2011 21:31
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar LiF » Jeu 24 Mai 2012 12:38

Elle est vers où ta copine ?
Ca reste hallucinant de se faire virer comme ça de l'école pour tous égalitaire et égalitariste, sous prétexte de différence.
J'ai siégé à un conseil de discipline la semaine dernière, je sais qu'il ne faut pas voir des précoces partout, mais le gosse en question : 2 de moyenne générale, 12 ans, pourtant fait des remarques très pertinentes, est intelligent, mais ne respecte pas l'autorité, etc. Bon, il est pê pas précoce, mais ya quelque chose quand même.
Pourquoi est-ce qu'on en reste à un système de sanction et de refus de l'hors norme et de la différence à une époque où nous disposons de tout un panel de professionnels (orthophonistes, psychologues, etc).
Pourquoi les enseignants se défendent ils toujours en disant qu'ils ne peuvent pas être spécialistes de tous les dys, être psychologues etc, que ce n'est pas leur travail, et n'orientent-ils pas un tel enfant vers le spécialiste qui l'aiderait plutôt que de le coller tous les mercredi ou de remplir sans broncher son 5ème carnet de correspondance ????? Pour finalement s'en débarasser proprement sous un air de justice démocratique devant un tribunal d'enseignants venus le descendre ? Bonjour le traumatisme. Il ne manque plus que la déculottée et la règle en fer pour lui apprendre à filer droit.
Grml, ça m'énerve, mais que c'est archaïque !!! :swear:
Grrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr.
Avatar de l’utilisateur
LiF
 
Messages: 449
Âge: 42
Enregistré le: Lun 12 Sep 2011 21:31
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar W4x » Jeu 24 Mai 2012 17:40

EIP 23 mai 2012.pdf


Voici une pièce jointe d'un mail qu'on a reçu aujourd'hui, qui amorce un début de sensibilisation aux EIP, ainsi que la liste de établissements mettant en place un dispositif expérimental à la rentrée prochaine dans l'académie de Montpellier (sans plus de détails sur ces dispositifs).

Le contenu est sommaire mais a le mérite d'exister, et puis si c'était plus long les gens ne le liraient pas. Quoique, vu certaines réactions, ce n'est pas de toutes façons pas près de rentrer dans toutes les oreilles :roll:
(Je veux bien en discuter avec les collègues mais cette fois-ci j'ai préféré me barrer avant d'être désagréable^^)
J'attends plutôt les propositions du plan académique de formation de la rentrée prochaine, voir s'il y a vraiment du concret.
Was zurück bleibt, ist Erinnerung.
Avatar de l’utilisateur
W4x
 
Messages: 3238
Âge: 35
Enregistré le: Lun 21 Nov 2011 23:19
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar LiF » Jeu 24 Mai 2012 17:52

Normalement, la région PACA a mis en place son réseau de référents départementaux autour d'un référent académiques, qui est sensé mettre en place des formations précocité dans le plan de formation.
Avatar de l’utilisateur
LiF
 
Messages: 449
Âge: 42
Enregistré le: Lun 12 Sep 2011 21:31
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar Mlle Rose » Jeu 24 Mai 2012 18:13

Ma copine est pas loin, elle vit pas loin de chez moi. Au milieu des forêts. Première école réellement pour EIP aux alentours : 2h de route... Et c'est un internat. Il y a un collège moins loin qui a ouvert une classe spécifique mais les enseignants ne sont pas formés et ça ne se passe pas très bien d'après les échos que j'en ai...

Elle s'est donc tournée vers l'école à la maison.

Et la réaction du collège d'ici..... ben j'ai déjà l'habitude avec tous mes patients dyslexiques et "différents". Quand ça rentre pas, ça rentre pas. Donc on pousse gentiment vers la sortie...
N'empêche ça me fait bien rire cette idéologie schizophrène où on prône des valeurs d'égalité, mais où l'on ne les applique qu'avec parcimonie, et pas pour ceux qui dépassent vers le haut dans tous les cas...
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:
Avatar de l’utilisateur
Mlle Rose
 
Messages: 12696
Images: 86
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:56
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar LiF » Jeu 24 Mai 2012 20:23

ni vers le bas, ni à droite, ni à gauche, ça en devient carément sectaire...
C'est intéressant ce retour critique de la classe EIP, en tout cas, ça m'interesse si tu as plus d'info.
Avatar de l’utilisateur
LiF
 
Messages: 449
Âge: 42
Enregistré le: Lun 12 Sep 2011 21:31
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar LiF » Jeu 24 Mai 2012 20:25

Euh, et c'est dans quelle région cher toi ?
Et... pardon, mais, ma curiosité est la plus forte, quel est ton métier (ta case ?... :p ) ?
Avatar de l’utilisateur
LiF
 
Messages: 449
Âge: 42
Enregistré le: Lun 12 Sep 2011 21:31
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Suivante

Retourner vers à propos des enfants...

 


Articles en relation Statistiques Dernier message
education et HPI
par cobaye80 » Lun 27 Fév 2017 01:29

Réponses: 2

Vues: 252

Dernier message par hazy Voir le dernier message
Lun 27 Fév 2017 09:29
Outils & pratiques pédagogiques pour les enfants
1, 2par Louise » Lun 11 Fév 2013 14:24

Réponses: 35

Vues: 10947

Dernier message par Aïnoa Voir le dernier message
Lun 11 Aoû 2014 16:37
Vos enfants et les écrans
1, 2par Virginie » Lun 24 Aoû 2015 11:00

Réponses: 41

Vues: 3143

Dernier message par Virginie Voir le dernier message
Jeu 15 Déc 2016 11:36
Un forum pour les enfants ?
par madeleine » Jeu 4 Aoû 2016 16:15

Réponses: 11

Vues: 831

Dernier message par alicesmartise Voir le dernier message
Sam 6 Aoû 2016 23:04
Des solutions pour occuper les enfants précoces ?
1, 2, 3par Serge » Mar 14 Fév 2012 23:43

Réponses: 65

Vues: 20119

Dernier message par Loefen Voir le dernier message
Mar 14 Avr 2015 15:13

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités