Nous sommes le Sam 18 Nov 2017 05:13


L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Modérateur: Bradeck

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar LiF » Lun 28 Sep 2015 06:20

Tout à fait d'accord sauf que les enfants sont des enfants, et parfois ils ne peuvent simplement pas faire les efforts qu'on leur demande. C'est donc aux adultes de "commencer". Perso j'ai entendu plein de fois, "ok on va mettre en place des trucs mais d'abord il faut qu'il"... le cercle vicieux.

Pour ce qui concerne le PPRE, je ne doute pas une seconde que ce soit pas mieux à Grenoble qu'ailleurs, mais où que l'on soit, si l'on tombe sur un enseignant qui est motivé pour aider le gosse, c'est un outil pas mal fait, avec plein de pistes. Et ça vient de l'EN. Donc ça vaut quand même le coup de le consulter, voire de le proposer à l'équipe pédagogique.
Avatar de l’utilisateur
LiF
 
Messages: 449
Âge: 42
Enregistré le: Lun 12 Sep 2011 21:31
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar joran » Lun 28 Sep 2015 06:31

Tout à fait d'accord concernant le ppre.
Autant utiliser un outil de l'en pour avancer avec l'en.

Pour les enfants, je pense aussi qu'il faut que tout le monde mette de l'eau dans son vin.
A la fois les adultes, il y a aussi des profs motivés et intéressés par ce qu'ils font, et les enfants qui ne seront pas toujours dans des lieux aménagés, il faut donc aussi je pense qu'ils apprennent à développer leur autonomie pour gérer leur différence.

Bon d'accord, c'est dans le temps que ça se travaille. Et avec un peu d'aide, c'est aussi bien.
:)
"Il n'est point de bonheur sans liberté,
ni de liberté sans courage."

Périclès
Avatar de l’utilisateur
joran
 
Messages: 1095
Âge: 40
Enregistré le: Dim 26 Juin 2011 00:39
Localisation: *au pied de la montagne*
Présentation: iuhbvfuigylkayg
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar marmotte » Lun 28 Sep 2015 08:24

Coucou,
Je suis un poil HS mais mon gamin (HP) se fait rabrouer à l'école (primaire) pour enlever la capuche de son sweat dans la cour de l'école. Comme il a des petites oreilles de nounours sur sa capuche ça ne fait pas trop caillera. En plus, ce matin je voyais pas mal d'enfants avec une capuche sur la tête. Comme pas mal d'enseignants passent par ici vous pouvez me dire si vous trouvez ça normal?
Avatar de l’utilisateur
marmotte
 
Messages: 400
Âge: 48
Enregistré le: Lun 29 Avr 2013 21:37
Localisation: Gironde
Présentation: presentations/bonjour-t3561.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar Grabote » Lun 28 Sep 2015 13:03

Merci Lif, Joran et Pairlapinpin. :ensoleillé:
Après vous avoir lu, avoir discuté avec ma fille et réfléchi toute seule dans mon coin ^^
j'ai décidé de commencer en rencontrant certains de ses profs, celle d'svt car son enfant est diag+, la prof de français pour voir si elle serait prête à faire quelque chose de spécifique (parce que ma fille est très bonne en français ), le prof de math parce que je le soupçonne de pouvoir comprendre le sujet .
Parallèlement, j'ai une fois de plus développé le concept de collège à la maison et proposé de faire un essai d'un mois, elle m'a répondu sérieusement "je vais y réfléchir" ^^ (je l'adore :-).

Pour le PPRE, ça existe pour les hpi qui ne sont pas (encore) en échec scolaire mais qui sont juste en sous-régime et qui perdent leur temps ?
Quant aux efforts à fournir de la part de l'enfant, je pense qu'elle fait le maximum, elle est discrète, aide les autres mais refuse de "faire à leur place" et ne demande rien de particulier. C'est moi qui n'arrive pas à me résoudre à la voir perdre le goût d'apprendre petit à petit. Mais, bon , p'être que je dramatise, ça serait pas la première fois :D
En tous cas, elle a déjà de la chance d'apprécier ses profs de français, math et allemand .

Je reviendrai dire ce que ça donne et suis preneuse si d'autres idées se présentent.
Avatar de l’utilisateur
Grabote
 
Messages: 2923
Images: 22
Âge: 48
Enregistré le: Mar 16 Sep 2014 20:08
Localisation: dans un village
Présentation: *
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar joran » Lun 28 Sep 2015 18:13

Courage
:*
"Il n'est point de bonheur sans liberté,
ni de liberté sans courage."

Périclès
Avatar de l’utilisateur
joran
 
Messages: 1095
Âge: 40
Enregistré le: Dim 26 Juin 2011 00:39
Localisation: *au pied de la montagne*
Présentation: iuhbvfuigylkayg
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar PatteBlanche » Mar 29 Sep 2015 14:20

marmotte a écrit:Coucou,
Je suis un poil HS mais mon gamin (HP) se fait rabrouer à l'école (primaire) pour enlever la capuche de son sweat dans la cour de l'école. Comme il a des petites oreilles de nounours sur sa capuche ça ne fait pas trop caillera. En plus, ce matin je voyais pas mal d'enfants avec une capuche sur la tête. Comme pas mal d'enseignants passent par ici vous pouvez me dire si vous trouvez ça normal?


Ben y'a des collègues qui ont des lubies... La mienne est de demander aux élèves de fermer le parapluie une fois le portail franchi (peur que les gamins se prennent une baleine dans l’œil en fait !) Peut-être que les collègues ont peur qu'un enfant fasse une phobie de l'ours ? :lol:
Plus sérieusement, il y a peut-être quelques uns gênés par le look capuche sur la tête, qu'il y ait des oreilles ou pas. Dans ces cas-là, difficile de faire une exception.
"Si vous trouvez que l'éducation coûte cher, essayez l'ignorance." Abraham Lincoln
Avatar de l’utilisateur
PatteBlanche
 
Messages: 158
Âge: 44
Enregistré le: Dim 23 Juin 2013 18:00
Présentation: presentations/heu-bonjour-t3750.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar LiF » Mar 29 Sep 2015 19:43

Les PPRE c'est quand il y a un besoin quelconque d'adaptation. Souvent on te sort que non c'est pour les enfants en échec mais c'est faux.
Quelques éléments là :
http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=& ... Q-250sx1Lw
Avatar de l’utilisateur
LiF
 
Messages: 449
Âge: 42
Enregistré le: Lun 12 Sep 2011 21:31
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar LiF » Mar 29 Sep 2015 19:45

Pour la capuche, à ta place j'irais demander : quand y va faire froid, faudrait quand même que le soucis soit réglé, qu'ils acceptent de leur laisser... en espérant qu'il n'y en ait pas un qui ait la lubie des chaussettes, des moon boots et des gants, sinon c'est la bronchite assurée pour l'hiver !! :D
Non, mais doit y avoir un truc là quand même... un malentendu ?
Avatar de l’utilisateur
LiF
 
Messages: 449
Âge: 42
Enregistré le: Lun 12 Sep 2011 21:31
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar marmotte » Mar 29 Sep 2015 20:12

J'ai été discuter, ce n'est pas son prof mais une personne qui surveille la cour le matin. Elle m'a assuré consigne de la directrice mais je n'y crois pas trop. Bon j'ai fait un gros mensonge et dit qu'il avait très souvent des otites. Elle le laisse tranquille. Sur le net j'ai trouvé des règlements intérieur interdisant les capuches, mais dans des boites privées, filles en jupes seulement...
Je pense que c'est la violence de l'attitude et l'incompréhension de la consigne vu que d'autres garçons ont une capuche sur la tête, qui ont fait le problème. Si cela persiste j'irais voir la directrice mais je préfère garder mon potentiel de conviction pour des choses plus importantes.
Merci de m'avoir répondu et fin du HS!!!
Avatar de l’utilisateur
marmotte
 
Messages: 400
Âge: 48
Enregistré le: Lun 29 Avr 2013 21:37
Localisation: Gironde
Présentation: presentations/bonjour-t3561.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar Grabote » Mar 13 Oct 2015 19:39

J'ai rencontré le prof de math aujourd'hui (de ma fille qui est en 5ème). Mes objectifs étaient d'avoir un retour sur ma fille et une parole de "l'intérieur" venant d'une personne dont j'ai eu l'intuition qu'on pouvait se comprendre. Et, de tester l'idée d'une classe spécialisée à plusieurs niveaux, envisageable dans un établissement de près de 9OO élèves.
Bref, très bon contact, intuition plutôt confirmée, il a deux enfants dans le même genre de situation. Il m'a rassuré sur ma fille, en constatant qu'elle va bien, et que si elle s'ennuie dans certains cours, elle développe par ailleurs des compétences "sociales" et c'est indéniable. Par contre il a ruiné totalement mes utopies en se positionnant absolument contre le concept de classe spécialisée. Dans sa mission à lui, c'est à dire transmettre un savoir à un groupe, il a absolument besoin d'élément comme ma fille. Nous avons comparé le collège à une sorte de " service militaire" dans le coté mixité de la population.
Ok, pour le "service militaire" (sic) mais pas 4 ANS !!!
Dans ma mission à moi, je ne peux pas m'empêcher de me dire qu'elle pourrait faire le programme avec la moitié de son temps de présence là bas, et donc apprendre aussi beaucoup d'autres choses et développer d'autres compétences etc ...
Mais bon, je me suis sentie un peu gênée à un moment, de prendre du temps sur son heure de déjeuner pour lui parler de mes petites inquiétudes que ma fille soit en sous-régime alors que lui il se tape des classes de 30 élèves dont le niveau ne cesse de baisser. Il a évidemment des inquiétudes plus sérieuses envers d'autres élèves.
Pfffff......
Donc , ben, tant que ma fille va bien, en a envie et ne décroche pas, on continue comme ça.
Mais je maintiens ma proposition d'essayer un mois de faire le collège à la maison avec 2 autres camarades .
Je dois dire que je suis vraiment attristée par notre système éducatif. Quel gâchis, autant des élèves que des profs.
AH ! la réalité :tetedanslmur:
Avatar de l’utilisateur
Grabote
 
Messages: 2923
Images: 22
Âge: 48
Enregistré le: Mar 16 Sep 2014 20:08
Localisation: dans un village
Présentation: *
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar altima » Jeu 15 Oct 2015 11:09

C'est sûr que du côté du prof, ce serait non pas désastreux mais pfff ça lui ruinerait un peu la classe et lui saperait le moral.
De ton côté à toi, c'est juste insupportable cette perspective de 4 ans, je comprends.
Et couper la poire en deux du coup?
Sachant qu'à l'entrée au lycée, souvent quand même c'est un peu plus cool (enfin, pour un temps). Et puis comme entre la 3eme et le lycée, et entre la 2de et la 1ère il y a souvent des "ruptures" ou changements amicaux, choix d'orientation obligent, ça (me) semble moins compliqué de raccrocher le wagon du système classique durant ces années-là.
Continuer un peu comme ça et puis tenter cette expérience de l'instruction à la maison, comme ça ça te laisse le temps de trouver les personnes et le fonctionnement qui conviennent?

De par ma propre expérience et celles de proches, je dirais que l'important c'est surtout de ne pas s'enfermer dans un système, car le changement peut alors être bien douloureux - bon après c'est aussi une question de tempérament, y'a des gens et ados qui supportent bien ça, mais faut être costaud je trouve.
Ta fille a de la chance en tout cas, j'aurais bien aimé qu'on se préoccupe de moi comme ça pour ce gros problème du collège.

Et pour les profs, ben vraiment...c'est pas leur faute. Et encore, t'as de la chance d'être tombée sur quelqu'un de disponible, ouvert, et déjà pas mal au courant visiblement. Au moins tu peux te dire que cette année en maths, ta fille est repérée et y'a de grandes chances que ça se passe bien.

Elle en dit quoi elle, depuis?
Avatar de l’utilisateur
altima
 
Messages: 747
Âge: 38
Enregistré le: Mer 18 Mai 2011 14:42
Présentation: presentations/etre-pas-t410.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar Grabote » Mar 8 Déc 2015 21:41

altima a écrit:Elle en dit quoi elle, depuis?

Depuis elle parle de plus en plus de certain.e.s de ses camarades,
donc sans avoir encore rencontré d'ami.e, il se passe visiblement des trucs sympas socialement ...
Coté scolaire, j'trouve qu'elle ne fait presque rien à la maison, elle dit faire la plupart de ses devoirs pendant ses nombreuses heures d'étude.
Je sors du conseil de classe et sa moyenne a nettement baissé mais est à peine en dessous de 15, pas de quoi s'affoler.

Par contre, je suis plus inquiète pour un de ses camarades que je connais un peu, c'est un gamin dont je soupçonne un hp, (je peux me tromper, ça serait pas la première dois :lol: ), et qui est en train de décrocher.
En 5ème, il commence à sécher les cours, perturbe beaucoup la classe, fume en cachette, il a parait-il, piqué des somnifères à son grand-père et les a refilé à un de ses camarades ...
Il y a des problèmes de violence avec l'ex beau père qui harcèle sa mère.
Il est au milieu d'une fratrie de 4 enfants, et la mère a l'air très agitée.
Le père s'occupe visiblement très peu de lui.
Ce garçon m'a plusieurs fois parlé de qi. Étonnée, je lui ai demandé s'il avait passé des tests , il m'a dit oui sur internet.
Quand j'ai suggéré à sa mère de lui en faire passer un vrai elle m'a dit" ha mais c'est sur qu'il est élevé, on a tous des gros qi dans la famille, et il ne pourra jamais égalé son père !"
Je lui demande pourquoi, elle me répond qu'il est à 300 :shock: , chercheur en math si j'ai bien compris.

Bref, tout ça pour vous demander s'il est possible de faire passer un test par la psy scolaire, si oui qu'elle est la procédure, comment puis je l'initier ? Je crois que la mère ne paiera jamais pour le faire en ville. Et que ça pourrait être un facteur structurant pour ce garçon que j'aime bien.
Il est très marrant, très fin, c'est clairement un intellectuel et j'ai vraiment l'impression que parti comme c'est, il va se faire éjecter en apprentissage vite fait où il sera malheureux et sous performant .

AH ! :1cache: pourquoi ne suis je pas un super héro !!!
Avatar de l’utilisateur
Grabote
 
Messages: 2923
Images: 22
Âge: 48
Enregistré le: Mar 16 Sep 2014 20:08
Localisation: dans un village
Présentation: *
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar joran » Mar 8 Déc 2015 22:01

Le test par la psychologue scolaire, oui, c'est possible. C'est une psy scolaire qui l'a fait passé à la fille.
Résultat: si ce n'était pas si compliqué familialement parlant, je lui referai passer en ville. C'est un peu " oui mais non mais", sans être non concluant.... Cherchez l'erreur!

Je ne suis pas sûre que le spectre de l'éducation nationale n'ait rien à voir dans l'histoire.

Bien sûr, ce cas n'est pas une généralité, mais il m'a refroidie...
"Il n'est point de bonheur sans liberté,
ni de liberté sans courage."

Périclès
Avatar de l’utilisateur
joran
 
Messages: 1095
Âge: 40
Enregistré le: Dim 26 Juin 2011 00:39
Localisation: *au pied de la montagne*
Présentation: iuhbvfuigylkayg
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar Colombe » Mar 8 Déc 2015 22:56

Ce n'est pas une généralité, mais presque.
Je n'ai pas rencontré un parent qui dispose d'un vrai compte rendu chiffré et écrit après un test fait par un psychologue scolaire.
Ma fille aînée, 27 ans aujourd'hui, a rencontré un psychologue scolaire à ma demande quand elle était en CM1. Il lui a fait dessiner sa famille et a conclu qu'elle manquait de maturité pour sauter une classe. Lorsqu'en 6ème nous avons fait une demande de saut de classe (conjointement au petit voisin qui a été repéré par le prof de math), elle a passé un test WISC, probablement, mais nous n'avons eu qu'un compte rendu oral qui pourrait se résumer à: "oui, elle peut sauter la 5ème". Résultat, elle doute franchement aujourd'hui de ses capacités, et j'en vient à souhaiter qu'elle repasse un test , histoire de récupérer un peu d'estime d'elle-même, ça l'aiderait peut-être à se vendre mieux sur le marché du travail.
Avatar de l’utilisateur
Colombe
 
Messages: 94
Âge: 55
Enregistré le: Jeu 12 Juin 2014 22:04
Localisation: Montpellier
Présentation: post152975.html#p152975
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar PointBlanc » Mer 9 Déc 2015 06:17

Grabote a écrit:Bref, tout ça pour vous demander s'il est possible de faire passer un test par la psy scolaire, si oui qu'elle est la procédure, comment puis je l'initier ?


C'est tout à fait possible en effet. Le CoPsy rattaché à l'établissement est habilité à le faire passer.
Mais ils n'en ont pas toujours envie.
Par ailleurs, même quand ils acceptent, ils sont tout de même peu formés (le mien en tout cas). Cela dit, ils sont supposés communiquer les résultats chiffrés aux parents, qui les présentent ensuite à qui ils veulent.
En tout cas, pas de passation sans la signature d'une autorisation parentale.
Vous qui vivez qu'avez-vous fait de ces fortunes ?
Avatar de l’utilisateur
PointBlanc
 
Messages: 1201
Âge: 43
Enregistré le: Sam 7 Mar 2015 18:56
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar Grabote » Mer 9 Déc 2015 09:45

Qu'est ce que tu me conseilles comme stratégie ?
Allez voir la prof principale, la cpe, l'adjoint du proviseur qui fait les conseils ?
J'aurai certainement l'autorisation de la mère.
Avatar de l’utilisateur
Grabote
 
Messages: 2923
Images: 22
Âge: 48
Enregistré le: Mar 16 Sep 2014 20:08
Localisation: dans un village
Présentation: *
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar Artephius » Mer 9 Déc 2015 15:15

Grabote a écrit:Qu'est ce que tu me conseilles comme stratégie ?
Allez voir la prof principale, la cpe, l'adjoint du proviseur qui fait les conseils ?
J'aurai certainement l'autorisation de la mère.



Bonjour, j'ai lu "éducation nat..." et j'ai rigolé.

Donc, éducation nationale et enfant "tresintélligent".

Grabote, Vous pouvez apporter votre maison et votre experience, et un peu d'attention à ce gamin décrocheur. Invitez le chez vous et dites lui, "de toute façon, c'est sur t'as mieux à faire." ça marchera, ils sont curieux ces petites bêtes.

Y a un truc, l'EPCC ( évaluation par contrat de confiance)
où il y a un accord entre ce qui est etudié en cours, et ce qui sera à l'examen.

Et comme y a pas d'embrouilles, les gens bossent. ( Y a même un cours ouvert aux questions, pour qu"ils aient bien compris, et les cours, et les exercices )

Cet EPCC est accompagné d'une fiche, à faire signer aux parents, qui contient la liste des exercices à faire et qui sera prévu au contrôle.

Au début ( témoignage d'une prof de maths. ) Les bons élèves sont deg, Parce que les notes incluent un jeu de compétition, et que des 10 de moyenne qui se retrouvent avec 14.... ( alors qu'eux stagnent à 18... )

ça peut en faire bosser certains ( et éviter la fracture entre lycée et université )

Mais surtout, ça fait bosser tout le monde.

Socialement, les doués sont invités à travailler avec les "10" parce qu'ils ont compris leur intérêt. Le fameux "bizarre" devient le "ami qui m aide à avoir une meilleure note".


Vous vous doutez que "tout n'est pas rose."

Faire bosser un fonctionnaire, Ho quand même.... ( blague sur fond de vérité. voyez le sketch des chevaliers du ciel )

Puis les difficultés à mettre tout le plan en œuvre, et pas en partie. ( Le boulot du prof se fait en amont, la technique ne donne pas moins de travail, par contre les résultats sont là, quand c'est bien fait. )


Fin de la publicité.

Ce qui me choque, c'est la solitude du prof face à la classe. C'est si cool de bosser à 2, que d’être solo....
De plus, enfermé dans cette salle....
Je comprends que certains puissent voir l'école comme une prison, avec la sonnerie pour la promenade dans le jardin...

Et pire, une cellule de souffrance, quand certains monstres s'amusent à "nous" faire mal, plutôt que de se concentrer sur ce qu'il y a à lire.
( d'ailleurs, bizarrement, ils lisent et écrivent mal.... mais ça choque personne )
Comment peuvent ils bosser chez eux, si le livre ne donne pas envie d’être lu ?
Et comme ils ont gardé les bonnes vieilles habitudes... xD On peut rien leur dire, l'enfant est protégé, s'il veut rien foutre, on peut rien faire. ( Imaginez ce que cela donne dans le milieu du travail, 15 ans plus tard... )

Désolé d'avoir été un peu HS.
Bonne chance tout le monde.
Artephius
 
Messages: 10
Enregistré le: Mar 26 Mai 2015 18:53
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar Judas Bricot » Mer 9 Déc 2015 15:47

J'ai bossé en EPCC, avec la constante macabre, toussa toussa.
Pas convaincu. Cela dit je respecte ceux qui s'y mettent et essaient de faire réussir leurs élèves de cette façon.
Avatar de l’utilisateur
Judas Bricot
 
Messages: 577
Âge: 2
Enregistré le: Dim 7 Juin 2015 08:34
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar PointBlanc » Mer 9 Déc 2015 17:31

Grabote a écrit:Qu'est ce que tu me conseilles comme stratégie ?
Allez voir la prof principale, la cpe, l'adjoint du proviseur qui fait les conseils ?


Grabote, la réponse varie beaucoup d'un établissement à l'autre. Il n'y a pas vraiment de voie hiérarchique à suivre : celui qui semble le plus sensibilisé au cas de ce gosse et / ou à la question du haut potentiel est le bon. Autrement il doit toujours être possible de s'adresser directement au CIO dont dépend le CoPsy (même s'ils se font souvent tirer l'oreille pour les passations, le volet orientation de leur boulot leur prenant pas mal de temps).

J'essaierais le professeur principal dans un premier temps, si le gamin n'en a pas une image trop déplorable.
Vous qui vivez qu'avez-vous fait de ces fortunes ?
Avatar de l’utilisateur
PointBlanc
 
Messages: 1201
Âge: 43
Enregistré le: Sam 7 Mar 2015 18:56
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar Grabote » Mer 9 Déc 2015 17:53

Merci pour vos conseils :ensoleillé:
PointBlanc a écrit:Il n'y a pas vraiment de voie hiérarchique à suivre : celui qui semble le plus sensibilisé au cas de ce gosse et / ou à la question du haut potentiel est le bon.

Ok, je vois qui.
Artephius a écrit: Vous pouvez apporter votre maison et votre experience, et un peu d'attention à ce gamin décrocheur. Invitez le chez vous et dites lui, "de toute façon, c'est sur t'as mieux à faire." ça marchera, ils sont curieux ces petites bêtes.

:) c'est déjà fait, mais c'est vrai qu'il n'y a pas eu de vraie occasion depuis qu'il commence à déraper au collège. Je vais la créer et commencer par parler de tout ça avec lui.
Avatar de l’utilisateur
Grabote
 
Messages: 2923
Images: 22
Âge: 48
Enregistré le: Mar 16 Sep 2014 20:08
Localisation: dans un village
Présentation: *
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar W4x » Mer 9 Déc 2015 18:16

Je suis très dubitatif quant à la conception de cette "constante macabre", spécialement dans les matières scientifiques. Par contre le principe de l'EPCC est intéressant, je pratique quelque chose de similaire assez régulièrement, avec la contrepartie que certains élèves attendent précisément la séance de questions pour s'affoler...^^

Pour revenir à ta question Grabote, le mieux est effectivement dans un premier temps de te tourner vers quelqu'un dans l'équipe éducative qui le connaît un peu mieux, et/ou qui a un bon contact avec lui. A voir ensuite pour un éventuel test, un passage au CMPP peut être envisageable aussi.
Was zurück bleibt, ist Erinnerung.
Avatar de l’utilisateur
W4x
 
Messages: 3273
Âge: 35
Enregistré le: Lun 21 Nov 2011 23:19
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar Grabote » Mer 9 Déc 2015 18:57

C'est quoi cette "constante macabre" ?
Quand à l'EPCC, ça se met en place par matière si je comprends bien ?
Donc à voir avec les profs qui voudront bien faire un effort pour lui, c'est ça ?
Je me positionne en tant que quoi ? déléguée des parents ? amie ?
Le CMPP, oui, mais, il n'y en a qu'un pour tout le département :roll:
Avatar de l’utilisateur
Grabote
 
Messages: 2923
Images: 22
Âge: 48
Enregistré le: Mar 16 Sep 2014 20:08
Localisation: dans un village
Présentation: *
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar W4x » Mer 9 Déc 2015 19:03

L'EPCC ce n'est pas forcément juste pour lui, c'est une façon un peu différente d'évaluer et surtout d'y préparer les élèves. La "constante macabre" c'est une "règle" qui voudrait que quel que soit le correcteur ou le sujet d'un examen, il y ait une proportion semblable de mauvaises notes.
Avant de voir prof par prof, je pense que tu peux te positionner en tant que déléguée des parents (et accessoirement amie), pour aborder déjà la chose soit avec le PP, soit le/la CPE par exemple.
Was zurück bleibt, ist Erinnerung.
Avatar de l’utilisateur
W4x
 
Messages: 3273
Âge: 35
Enregistré le: Lun 21 Nov 2011 23:19
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar Artephius » Mer 9 Déc 2015 19:20

W4x a écrit:Je suis très dubitatif quant à la conception de cette "constante macabre", spécialement dans les matières scientifiques. Par contre le principe de l'EPCC est intéressant, je pratique quelque chose de similaire assez régulièrement, avec la contrepartie que certains élèves attendent précisément la séance de questions pour s'affoler...^^

Pour revenir à ta question Grabote, le mieux est effectivement dans un premier temps de te tourner vers quelqu'un dans l'équipe éducative qui le connaît un peu mieux, et/ou qui a un bon contact avec lui. A voir ensuite pour un éventuel test, un passage au CMPP peut être envisageable aussi.


Désolé pour Judas.

En gros, la constante macabre, c'est

Pour un groupe, y a un tiers de bon, un tiers de moyen, un tiers de mauvais.
Et bien sur, une fois les rôles distribués... dur d'en changer.

c'est comme, le poids des apparences.

https://www.youtube.com/watch?v=SGPjUyVtTQw

Si un élève se pointe, parle mal, montre de l'insolence, c'est clair qu'il n'aura pas une super note.
( Avec des profs dits "normaux". Oui, il existe des profs exceptionnels. Ils sont rares, et servent d'exception à la règle. )

Le mythe du "chouchou de la prof" a bien un fond de vrai, finalement.

Donc cette "constante macabre", qui n'est qu'une observation... résulte des comportements, bien réels.
"Donnez moi le rôle du méchant, et je vais vous pourrir la vie."
"Donnez moi l'image de la bonne élève, et je ferais mes devoirs ..."

Pour conclure, l epcc, c'est juste une autre façon de jouer la pièce de théâtre qui est l école.
Et dans cette pièce, tout le monde peut avoir 20.

Offtopic :
Spoiler: show
Xavier Buff
, Membre du Conseil Supérieur des Programmes, Président de la
section «
Mathématique
» du CNU
«
Depu
is 1998, j’enseigne à l’université Paul Sabatier à Toulouse. J’ai souvent
trouvé absurde que nous donnions aux étudiants des sujets dont nous savions à
l’avance qu’ils ne sauraient
pas les faire.
J’ai donné une fois un sujet dont les questions avaient été
traitées en cours ou en
TD. Après l’examen, je me suis inquiété, craignant que celui
-
ci soit trop facile et
que les étudiants aient de trop bons résultats. Les résultats furent légèrement
meilleurs que d’habitude. Mais le souvenir qui me reste, c’est que l
es étudiants
sont venus me voir en me disant :
«
Si on avait su que ça porterait sur des exercices qu’on avait déjà vus, on
aurait travaillé
».
Depuis qu’André ANTIBI m’a proposé d’expérimenter l’évaluation par contrat
de confiance à l’université, je suis
un fervent adepte.
Lorsque l’on annonce aux étudiants qu’ils seront interrogés sur des exercices
déjà traités en cours ou en TD, les voilà soudain qui s’intéressent à la correction
de ces exercices. Les élèves qui travaillent ne sont plus en échec. Ceux
qui
s’imaginent pouvoir mémoriser une liste de soixante corrigés sans avoir compris
les démonstrations se trompent.
Et puis, ce type d’évaluation se pratique déjà au plus haut niveau
puisqu’à l’oral de l’agrégation de mathématiques, les étudiants connaisse
nt à
l’avance la liste des leçons qu’ils sont susceptibles d’avoir à présenter, et qu’ils
travaillent tout au long de l’année.
Je ne vois pas comment je pourrais ne pas continuer à pratiquer l’évaluation par
contrat de confiance. »
Artephius
 
Messages: 10
Enregistré le: Mar 26 Mai 2015 18:53
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar PointBlanc » Mer 9 Déc 2015 19:24

Grabote a écrit:Je me positionne en tant que quoi ? déléguée des parents ? amie ?


En tant qu'amie, ça serait aussi bien qu'en tant que déléguée des parents. Les professeurs commencent à avoir l'habitude de voir certains gosses suivis par des voisins, des parents plus ou moins éloignés... Tant qu'ils ont en face d'eux un interlocuteur fiable, ça peut s'entendre (sauf pour la paperasse).
Vous qui vivez qu'avez-vous fait de ces fortunes ?
Avatar de l’utilisateur
PointBlanc
 
Messages: 1201
Âge: 43
Enregistré le: Sam 7 Mar 2015 18:56
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

PrécédenteSuivante

Retourner vers à propos des enfants...

 


Articles en relation Statistiques Dernier message
education et HPI
par cobaye80 » Lun 27 Fév 2017 01:29

Réponses: 2

Vues: 319

Dernier message par hazy Voir le dernier message
Lun 27 Fév 2017 09:29
Un forum pour les enfants ?
par madeleine » Jeu 4 Aoû 2016 16:15

Réponses: 11

Vues: 951

Dernier message par alicesmartise Voir le dernier message
Sam 6 Aoû 2016 23:04
Outils & pratiques pédagogiques pour les enfants
1, 2par Louise » Lun 11 Fév 2013 14:24

Réponses: 35

Vues: 11321

Dernier message par Aïnoa Voir le dernier message
Lun 11 Aoû 2014 16:37
Vos enfants et les écrans
1, 2par Virginie » Lun 24 Aoû 2015 11:00

Réponses: 41

Vues: 3393

Dernier message par Virginie Voir le dernier message
Jeu 15 Déc 2016 11:36
Les perles de vos enfants
1, 2, 3par Virginie » Jeu 12 Mai 2016 10:05

Réponses: 61

Vues: 4221

Dernier message par Niarky Voir le dernier message
Lun 9 Oct 2017 01:17

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité