Nous sommes le Lun 25 Sep 2017 05:18


L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Modérateur: Bradeck

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar Doonarrala » Sam 10 Jan 2015 18:45

Doonarrala a écrit:L'objectif de ce fil est de faire partager tout ce qui a été fait/ est fait actuellement au sein de l’Éducation Nationale pour aider les enfants à Haut Potentiel à mieux vivre leur scolarité.

Il est important qu'il conserve un angle positif.

L'intérêt est de montrer que malgré la lourdeur et le manque de flexibilité du système éducatif (machine extrêmement complexe), des personnes se battent pour faire bouger/ améliorer le système, que les choses évoluent / peuvent évoluer petit à petit.

Mais l'idée est aussi et surtout que ce fil puisse donner des informations utiles aux parents à la recherche de solutions pour leur enfant HP, notamment en montrant ce qui a été fait dans certains établissements, les expériences tentées de çi et de là(et si possible les résultats obtenus), les adaptations pédagogiques qui ont pu être mises en place pour ces élèves dits "à besoins particuliers" - et pourquoi pas donner des idées de pistes d'adaptation pédagogique - mais également transmettre les références des textes officiels concernant les enfants précoces, utiles peut-être pour faire valoir leur droit à des aménagements spécifiques.


Je me permets de rappeler les objectifs de l'ouverture de ce fil, qui a quelque peu dévié de l'idée de départ.

Voici un fil qui me semble correspondre davantage aux discussions abordées récemment: Douance et scolarité
"Chacun a de bonnes raisons, intrasubjectivement valables, de penser ce qu'il pense, de dire ce qu'il dit, de faire ce qu'il fait et de ressentir ce qu'il ressent." (Daniel FAVRE)
Avatar de l’utilisateur
Doonarrala
 
Messages: 190
Enregistré le: Mer 14 Sep 2011 17:19
Profil: Intéressé dans le cadre de ma profession
Test: NON

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar joran » Dim 11 Jan 2015 16:30

Bonjour,
Le primaire a été une période très compliquée pour mon ange aîné.
Les années qui se sont bien passées sont celles où les instits (pardon, profs des écoles) lui ont laissé un peu de marge et ont bien voulu qu'une adaptation mutuelle se fasse. Comme lui donner des exercices supplémentaires, plus compliqués en lui expliquant que c'était pour s'occuper après les exercices obligatoires, un livret d'activités autonomes variées (écriture, dessin, coloriage, symétrie....) qui était laissé à disposition des élèves, dans leur casier, pour une auto gestion de leur temps libre, ou bien la possibilité de travailler sur un sujet quelconque de son choix et d'en faire la présentation sous forme libre à toute la classe.
Voilà, c'était assez efficace, mais c'est très personne dépendante.
Cela dit, si cela peut donner des idées....
"Il n'est point de bonheur sans liberté,
ni de liberté sans courage."

Périclès
Avatar de l’utilisateur
joran
 
Messages: 1087
Âge: 40
Enregistré le: Dim 26 Juin 2011 00:39
Localisation: *au pied de la montagne*
Présentation: iuhbvfuigylkayg
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar Elodie31 » Mer 28 Jan 2015 21:54

Bonjour à tous,
je me permet de m'intégrer à votre forum, car moi aussi j'ai des quelques problèmes à régler avec l'éducation nationale.
Pour faire cours, en PS, on me convoque en octobre, il perturbe la classe. La maîtresse, géniallissime, me demande, vu qu'il est en classe double niveau si elle ne peut pas lui faire travailler les moyennes sections. Surprise, lulu plus calme, tout va bien.
A la rentrée de la vrai moyenne section, le voila qu'il rentre, et nous sommes le 5 septembre, en pleine crise anti école. Je le retrouve le soir, déboussolé, me demandant pourquoi je l'y emmène, que les autres enfants le stressent, qu'il n'y a rien à apprendre ou encore quand va t-il enfin commencer à travailler? Toujours en classe double niveaux, je retourne vers l'instit qui me répond du tac au tac, non l'age c'est l'age, il ne fera pas autre chose. Terrorisée par un bout de chou que je ne reconnais pas, j'erre parmi le corps médical pour enfin lui faire passer le test qui s'avère positif, bien qu'en dent de scie. La maîtresse accepte enfin de lui faire les exercices des grands, au vue du test. Lulu va mieux, il reprend gout à l'école et est moins en demande. En octobre, donc toujours en moyenne section, il passe une semaine avec sa cousine, en CP. Ma mère doit lui faire réviser ses devoirs, et pendant ce temps mon petit homme dessine. Une semaine plus tard, alors que sa cousine est partie, il prend un livre et commence à lire. Il me compte de deux en deux, en montant, en descendant, me récite les voyelles et j'en passe. La logique arrive d'elle même, il doit sauter la prochaine rentrée en GS. Mais la nous tombons dans des limbes incompréhensibles. La dite maîtresse qui m'oriente vers le psy scolaire pour le saut de classe, parle de mon enfant dans mon dos comme un enfant normal, sans demande particulière. Le psy scolaire privilégie plus un saut du CP pour qu'il continue à jouer en GS, oubliant ce qui s'est passé à la rentré. Le bilan psychomoteur est passé, et la aussi, avance. Et stupeur, les psy sont étonnés par cela, bah oui, pour eux un EIP est forcément gauche. Au psy scolaire, je dois lui apprendre qu'il existe des référents pédagogiques pour les EIP. Bref je me bat contre quelque chose que je n'arrive même pas à nommer, lenteur administrative, incompétent, aveugles... j'ai même eu droit à apprendre que l'éducatrice spécialisée pourrait venir le voir, mais, que et désolée de mes prochains mots, mais il n'est pas prioritaire par rapport aux débiles, qui eux n'arriveront pas dans notre système éducatif...
alors voila, je rame. Je suis dans la région toulousaine, et je ne sais plus du tout quoi faire, pour leur faire comprendre cela. A bon entendeur ...
Elodie31
 

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar Zyghna » Jeu 29 Jan 2015 10:21

Tu as déjà contacter l'antenne locale de l'AFEP?
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown
Avatar de l’utilisateur
Zyghna
 
Messages: 6790
Âge: 39
Enregistré le: Lun 27 Juin 2011 21:28
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar W4x » Ven 30 Jan 2015 12:12

 ! W4x a écrit:
Doonarrala, quelques posts plus hauts a écrit:
L'objectif de ce fil est de faire partager tout ce qui a été fait/ est fait actuellement au sein de l’Éducation Nationale pour aider les enfants à Haut Potentiel à mieux vivre leur scolarité.

Il est important qu'il conserve un angle positif.

L'intérêt est de montrer que malgré la lourdeur et le manque de flexibilité du système éducatif (machine extrêmement complexe), des personnes se battent pour faire bouger/ améliorer le système, que les choses évoluent / peuvent évoluer petit à petit.

Mais l'idée est aussi et surtout que ce fil puisse donner des informations utiles aux parents à la recherche de solutions pour leur enfant HP, notamment en montrant ce qui a été fait dans certains établissements, les expériences tentées de çi et de là(et si possible les résultats obtenus), les adaptations pédagogiques qui ont pu être mises en place pour ces élèves dits "à besoins particuliers" - et pourquoi pas donner des idées de pistes d'adaptation pédagogique - mais également transmettre les références des textes officiels concernant les enfants précoces, utiles peut-être pour faire valoir leur droit à des aménagements spécifiques.


Je me permets de rappeler les objectifs de l'ouverture de ce fil, qui a quelque peu dévié de l'idée de départ.

Voici un fil qui me semble correspondre davantage aux discussions abordées récemment: Douance et scolarité

Ce serait cool de rester dans l'esprit initial du topic, merci !


Elodie31 a écrit:j'ai même eu droit à apprendre que l'éducatrice spécialisée pourrait venir le voir, mais, que et désolée de mes prochains mots, mais il n'est pas prioritaire par rapport aux débiles, qui eux n'arriveront pas dans notre système éducatif...
alors voila, je rame. Je suis dans la région toulousaine, et je ne sais plus du tout quoi faire, pour leur faire comprendre cela. A bon entendeur ...

Bonjour à tous les parents de débiles qui nous lisent, ça leur fera plaisir :think:
Plus généralement comme l'a dit Zyghna il existe des associations comme l'AFEP/ANPEIP qui sont mieux à même de traiter du cas par cas. Ce n'est pas la 1ère fois que le débat s'excentre, ou plutôt se centre exactement à l'opposé de l'objectif visé... Doonarrala a rappelé plus haut les contours de ce que l'on souhaite partager dans ce topic. Il y a tout de même eu des contributions intéressantes, pourquoi ne pas commencer par les lire avant d'éventuellement en discuter?
Was zurück bleibt, ist Erinnerung.
Avatar de l’utilisateur
W4x
 
Messages: 3232
Âge: 35
Enregistré le: Lun 21 Nov 2011 23:19
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar Dicizit » Sam 31 Jan 2015 09:10

A Élodie 31:
Et pourquoi ne pas demander une équipe éducative à l'école de ton fils?
C'est le directeur/ la directrice qui invite les personnes susceptibles d'apporter un éclairage sur la situation de ton enfant. Ce peut être la psy scolaire, un orthophoniste, les enseignants concernés, un médecin scolaire ...et les parents bien évidemment. Il s'agit de trouver ce qui va mieux convenir à l'enfant pour réussir ses apprentissages .
Tu peux demander aussi si ce n'est déjà fait de mettre en place un PPRE ( programme PERSONNALISE de réussite educative) qui consiste à reflechir sur ce qui peut être prevu spécifiquement pour l'élève, en termes d'objectifs scolaires.
Bref, il existe des choses à faire, la première etant d'essayer de ne pas te braquer contre l'institution scolaire et de maintenir le dialogue avec tous les partenaires.


J'oubliais.: tu parles d'éducatrice spé, je pense qu'il s'agit en réalité de ré éducatrice, qui est effectivement un enseignant spécialisé, travaillant au sein des RASED. Elle s'occupe des enfants qui présentent des difficultés à " comprendre l'école" , à se situer comme élève , à s'engager dans les apprentissages ce qui engendre des difficultes au niveau du comportement.
Je ne sais pas dans ton secteur, mais chez nous, grâce à des coupes massives dans les attributions de postes, les rééducateurs/ trices sont débordés car en nombre très très insuffisant... Alors oui, il y a des priorités, impossible de faire autrement, il faut aller au plus urgent.
Le chemin n'est pas simple, j'espère que tu trouveras qqch de satisfaisant pour ton fils. N'abandonne pas!
Avatar de l’utilisateur
Dicizit
 
Messages: 206
Âge: 50
Enregistré le: Sam 5 Jan 2013 21:18
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar giratoire » Lun 2 Fév 2015 18:45

Un lien vers des conseils donnés aux enseignants pour mieux comprendre et accompagner les enfants. C'est le résumé très rapide d'un bouquin sur le sujet. Encore une fois, n'hésitez pas à transmettre ce type de résumé aux enseignants de vos enfants. Edit: s'ils sont en demande.

http://cache.media.education.gouv.fr/fi ... 312740.pdf
giratoire
 
Messages: 101
Âge: 39
Enregistré le: Mer 5 Nov 2014 16:16
Profil: En questionnement
Test: MENSA

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar Grabote » Lun 2 Fév 2015 19:52

Ouais, c'est sympa comme texte,
mais
euh, ça s'applique à tous les élèves, non ????
Je me vois mal donner ça aux profs de ma fille, je trouverais ça limite insultant.
Quand j'utilise mon empathie pour me mettre à leur place, je me vois avec 27 élèves par classes et X classes
et y'a un parent qui m'apporte ça en me demandant de le lire et de l'appliquer pour son enfant ...
Je crois que ça me ferait :@
je précise : chuis pas prof
Avatar de l’utilisateur
Grabote
 
Messages: 2855
Images: 22
Âge: 48
Enregistré le: Mar 16 Sep 2014 20:08
Localisation: dans un village
Présentation: *
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar joran » Lun 2 Fév 2015 21:00

Que confirme qu'en tant que parent, je trouve toujours délicat de dire aux enseignants de faire plutôt comme ci ou comme ça.
Je me trouve assez mal placé parce que je suis parent et pas prof. Et que en plus j'aurai trop peur que ça se "retourne" contre ma progéniture. Et encore en plus, Ben, si y a 27 à 30 x 2 parents qui se la ramènent pour diner des conseils pédagogiques, c'est chaud.
Donc ce fut toujours assez compliqué à aborder. Et je tiens à préciser que les classes où ça s'est bien passé, par rapport à ce que j'ai expliqué plus haut, ce sont soit des instits qui avaient déjà des outils perso en place et qui les ont, au besoin, adapté, soit des instits qui ont connu des difficultés quelconques avec leurs propres enfants.
Dommage je trouve. Parce que les idées sont parfois très simples et très efficaces.
"Il n'est point de bonheur sans liberté,
ni de liberté sans courage."

Périclès
Avatar de l’utilisateur
joran
 
Messages: 1087
Âge: 40
Enregistré le: Dim 26 Juin 2011 00:39
Localisation: *au pied de la montagne*
Présentation: iuhbvfuigylkayg
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar giratoire » Mar 3 Fév 2015 00:19

joran a écrit:Je confirme qu'en tant que parent, je trouve toujours délicat de dire aux enseignants de faire plutôt comme ci ou comme ça.


Je ne crois pas qu'il s'agisse là de donner des leçons à l'enseignant mais de travailler en équipe. Les parents avec l'équipe éducative et réciproquement. Et chacun à sa place. Mais vous le savez, cette prise en compte de la douance est plus que récente dans l'histoire du mammouth... et le mammouth est le reflet de la société. Un parent dont l'enfant est diagnostiqué hpi saura normalement bien plus de choses théoriques et pratiques sur ce sujet que bien des enseignants. Pas de quoi s'en excuser ou s'en enorgueillir. C'est la force des choses.

Vous avez raison, ce type de document ne peut être donné tel quel à un enseignant. C'était donc une erreur de ma part de le poster ici. Je l'ai édité. Effectivement, il faut compter sur les collègues pour faire leurs recherches. J'ai déjà expliqué plus haut ce à quoi pouvait ressembler selon moi un premier contact constructif. Puis, pour les enfants que leur douance fait souffrir en milieu scolaire, il existe des PPRE (déjà expliqué plus haut).

Je suis d'accord pour dire que le résumé du livre parait énoncer quelques évidences valables pour tous les élèves. Ca tombe bien, un enfant eip est un élève, pas comme les autres, tout comme les autres. Encore une fois, je comprends que des familles ne se reconnaissent pas dans ce cadre, n'en veuillent pas pour leur enfant. Mais je le déplore aussi vachement beaucoup. Je l'ai déjà expliqué plus haut et pour des raisons susmentionnées au titre rectificatif du formulaire B14, chapitre 8, alinéa ... zzzz...
giratoire
 
Messages: 101
Âge: 39
Enregistré le: Mer 5 Nov 2014 16:16
Profil: En questionnement
Test: MENSA

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar joran » Mar 3 Fév 2015 14:40

Effectivement, j'ai toujours été plutôt dans le sens d'élargir l'usage des ppre à un maximum d'enfants. Un outil existe, et je pense qu'il est insuffisamment exploité alors qu'il pourrait permettre, me semble-t-il de ne pas stigmatiser tel ou tel élève. L'outil est peut être aussi mal connu. Je ne suis pas en mesure de le dire.
Je ne sais pas si d'autres personnes, professionnels ou parents, ont pu rencontrer d'autres idées facilement reproductibles, mais c'est aussi ce qui m'a plu dans ce que j'ai énoncé précédemment. C'est que ce sont des supports que tous les élèves avaient à leur disposition, et qu'ils utilisaient en fonction de leurs besoins.
"Il n'est point de bonheur sans liberté,
ni de liberté sans courage."

Périclès
Avatar de l’utilisateur
joran
 
Messages: 1087
Âge: 40
Enregistré le: Dim 26 Juin 2011 00:39
Localisation: *au pied de la montagne*
Présentation: iuhbvfuigylkayg
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar madeleine » Mer 25 Fév 2015 14:46

Je ne suis pas persuadée que ce fil soit le meilleur endroit pour poster ce lien, mais il s'agit de la transcription d'une conférence donnée à l'ensemble du personnel de la communauté académique de Toulouse par Philippe Chamont, psychanalyste.
J'ai trouvé intéressante sa manière d'aborder les aspects contradictoires que peut prendre le haut potentiel chez l'enfant, et la manière dont il explicite les résultats des tests.

conférence Chamont
le chemin est long et la pente est rude, oui, mais le mieux, c'est le chemin, parce que l'arrivée, c'est la même pour tout le monde... Aooouuuh yeaah...
avec l'aimable autorisation de P.Kirool
Avatar de l’utilisateur
madeleine
Ninja Traductor
 
Messages: 2992
Images: 0
Âge: 50
Enregistré le: Jeu 9 Jan 2014 10:16
Localisation: clermont-ferrand
Badges: 1
Neun's d'Honneur (1)
Présentation: presentations/contente-vous-connaitre-t4411.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar Doonarrala » Dim 8 Mar 2015 10:18

Voici le lien actualisé, déjà donné en page 5 (ce dernier est mort), donnant accès à une page du site de l'ANPEIP récapitulant les sites internet académiques dédiés aux élèves à Haut Potentiel:
Une sélection des documents Éducation Nationale sur les EIP (Élèves Intellectuellement Précoce)

Merci à Bôkenka de m'avoir signalé le problème. :)
"Chacun a de bonnes raisons, intrasubjectivement valables, de penser ce qu'il pense, de dire ce qu'il dit, de faire ce qu'il fait et de ressentir ce qu'il ressent." (Daniel FAVRE)
Avatar de l’utilisateur
Doonarrala
 
Messages: 190
Enregistré le: Mer 14 Sep 2011 17:19
Profil: Intéressé dans le cadre de ma profession
Test: NON

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar PointBlanc » Mer 11 Mar 2015 15:11

Je profite de ce fil pour exposer le principe du dispositif que j'évoquais dans ma présentation.

C'est au fond très modeste.

Dans un premier temps nous tâchons de repérer les élèves à haut potentiel de notre établissement : c'est évidemment compliqué. Certains nous sont signalés à leur arrivée en sixième ; mais en creusant leur dossier il nous arrive de nous apercevoir qu'aucun test ne vient étayer ce diagnostic de précocité. D'autres nous semblent présenter bon nombre de caractéristiques souvent attribuées aux HPI ; en cas d'incertitude nous demandons au co-psy rattaché à notre établissement de faire passer le WISC IV aux élèves concernés, avec l'accord de leurs parents, avec le leur surtout. Si les résultats confirment nos soupçons, nous passons à l'étape suivante. Nous savons bien que nous courons le risque de laisser échapper certains élèves (un test n'a pas besoin de grand chose pour n'être pas concluant), de même que nous avons conscience du bénéfice que beaucoup d'autres pourraient tirer de ce dispositif.

Mais voilà, nous sommes quatre.

Il s'agit de proposer aux élèves retenus trois sujets d'exposé dans une année, exposés qui seront présentés devant au moins deux des quatre professeurs chargés du dispositif, plus d'éventuels visiteurs (personnel d'administration, autres élèves). La durée est libre, le format pas forcément. Le sujet est généralement imposé et ne tient pas toujours compte des goûts de l'élève : il est surtout fonction du degré d'aisance que nous lui devinons dans l'exercice. Certains sujets, très ouverts, sont proposés à ceux dont nous sentons qu'ils vont sauter sur l'occasion pour exercer leur inventivité ; d'autres, beaucoup plus directifs, nous servent surtout à nous faire une idée du point d'où nous partons et de ce qu'il sera envisageable de demander dans la suite.

Durant la préparation de son exposé, l'élève rend compte de ses avancées à un tuteur, membre de notre équipe, qu'il peut rencontrer aussi souvent qu'il le jugera nécessaire (nous devons tout de même leur courir après assez souvent dans les premiers temps).

L'exposé n'est au fond qu'un prétexte à ces rencontres, quand bien même il est aussi l'occasion de certaines prises de conscience et de progrès (il offre l'énorme avantage d'éclairer l'essentiel des problématiques d'un élève en un temps très bref).

Le rôle du tuteur est surtout de mettre l'élève en confiance, de lui donner l'occasion de parler, j'allais écrire de tout et de rien, mais de mon point de vue c'est exactement ça : l'élève est assis face à quelqu'un qui entend ce qu'il a à dire sans en juger. Avoir un interlocuteur parmi les adultes d'un collège ne me semble pas négligeable : il me semble que par là c'est le lieu tout entier qui devient un peu moins rébarbatif, pour ne pas dire hostile. Sans compter qu'il y a pire usage à faire de son temps que de le passer à échanger avec des élèves à haut potentiel.

Nous constatons des changements ; il est toutefois impossible d'en attribuer la cause au seul dispositif (les élèves grandissent, ils suivent une scolarité, donc forcément ils évoluent). Pour être franc rien dans l'immédiat ne permet d'assurer qu'ils tirent un bénéfice de ce que nous cherchons à mettre en place. Reste l'intime conviction : je doute qu'il ne se passe rien dans la tête de quelqu'un à qui on témoigne de l'attention et de la bienveillance, qu'on encourage, avec qui on plaisante.

C'est vrai que c'est peu. Mais quand on connaît l'EN de l'intérieur, c'est un début.
Vous qui vivez qu'avez-vous fait de ces fortunes ?
Avatar de l’utilisateur
PointBlanc
 
Messages: 1190
Âge: 43
Enregistré le: Sam 7 Mar 2015 18:56
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar Zyghna » Mer 11 Mar 2015 16:04

Merci pour ce témoignage Pointblanc, ça montre qu'il est possible de prendre en compte cette spécificité avec des méthodes assez simples. Même si ça ne paraît forcement bénéfique au premier abord, le fait pour ces enfants d'avoir quelqu'un en face d'eux qui les écoute et qui reconnaît leur spécificité est deja un bon début.
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown
Avatar de l’utilisateur
Zyghna
 
Messages: 6790
Âge: 39
Enregistré le: Lun 27 Juin 2011 21:28
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar vincevv » Mer 11 Mar 2015 17:06

Je suis en lycée et nous démarrons à peine nous aussi un modeste projet d'accompagnement sur l'ensemble des troubles cognitifs et les HP. Ton retour d'expérience m'intéresse. Le projet qui a pour but d'anticiper les nombreux problèmes que nous rencontrons de plus en plus avec des élèves qui sont sur le point de passer le bac et qui sont donc passés au travers pendant toutes ces années (demande d'aménagement ou de tiers temps quelques semaines avant les épreuves). Nous souhaitons donc repérer et aider les élèves dés la seconde. C'est du bricolage mais c'est ça ou rien, donc nous avons décidé de nous attaquer à cette montagne.

Votre idée d'exposé-pretexte est intéressante. Le plus urgent me semble en effet être le fait d'aller vers ces élèves, de leur apporter une forme de dialogue et d'écoute dans un environnement trop souvent hostile pour eux.

Bravo en tous cas pour cette initiative, je suis souvent outré par le regard faussé que certains collègues portent sur ces élèves. Il faudra du temps et de la patience pour les sensibiliser et il faut sans attendre agir et inviter les chefs d'établissements à favoriser ce type d'action.
La solitude est l’aphrodisiaque de l’esprit, comme la conversation celui de l’intelligence.
E. Cioran
Avatar de l’utilisateur
vincevv
 
Messages: 91
Âge: 45
Enregistré le: Lun 29 Avr 2013 21:30
Présentation: ICI
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar PointBlanc » Mer 11 Mar 2015 17:15

Merci à vous deux. J'ajoute quelques sujets d'exposé histoire que vous saisissiez un peu mieux l'idée. Partez du principe qu'ils s'adressent à des élèves dont nous savons qu'ils en tireront quelque chose de valable :

- l'hiver en dix images ;
- le bleu ;
- le dodécaèdre, maquette à l'appui ;
- vous avez cinq minutes pour nous donner envie de jouer au Go ;
- la contrainte en cinq minutes (c'est pour le même)
- racontez-nous quelque chose qui se passe sur la Route de la Soie (en un nombre donné de signes)

D'autres sujets (la vaccination, les pharaons nubiens...) sont beaucoup plus académiques. Nous les réservons en général aux élèves dont nous ne cernons pas encore le profil.

vincevv : le jugement des collègues sur ce type de dispositif est en effet très décourageant. Ils ne manquent pas une occasion de rappeler qu'ils ne constatent aucune évolution chez les élèves que nous prenons en charge - élèves dont ils contestent bien souvent les capacités avec les arguments que nous connaissons tous. Obtenir qu'ils considèrent les choses sous un autre angle demande un gros effort de communication et surtout pas mal de diplomatie : il ne s'agit ni de laisser dire ni de braquer ; il s'agit avant tout de faire parler et de répondre sans jamais se placer en surplomb. Je passe mon temps à saisir l'occasion, à exploiter la faille, à saper les certitudes du groupe en isolant ses éléments les moins réfractaires.

En somme je suis un genre de lobbyiste sans le pognon.
Vous qui vivez qu'avez-vous fait de ces fortunes ?
Avatar de l’utilisateur
PointBlanc
 
Messages: 1190
Âge: 43
Enregistré le: Sam 7 Mar 2015 18:56
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar Doonarrala » Mar 21 Juil 2015 09:56

Certaines expérimentations en cours au sein de l’Éducation Nationale pourraient avoir un impact positif sur la prise en charge des élèves à besoins particuliers, dont font partie les élèves HPI.

Le dispositif Apprenance en fait partie. Il est actuellement mené dans l'académie de Grenoble. Il s'agit d'aider les enseignants à modifier leurs pratiques pédagogiques (les enseignants sont filmés en classe; certains élèves, notamment ceux en difficulté, sont interviewés; l'enseignant visionne ensuite les vidéos pour comprendre l'effet de ses pratiques pédagogiques sur ses élèves), tout en travaillant en équipe pour prendre conscience des problèmes (ce qui ne marche pas) et tenter de les traiter pédagogiquement.

Présentation du dispositif expérimental Apprenance

Il semblerait que ce dispositif prenne comme base théorique les travaux de M. Philippe Carré.

Normalement, ce dispositif sera mis en place dans mon établissement, et j'ai demandé à y participer. Je pourrai donc, éventuellement, en faire un petit compte rendu en fin de formation. J'espère juste que la mise en place de la Réforme du Collège ne viendra pas contrecarrer ce projet.
"Chacun a de bonnes raisons, intrasubjectivement valables, de penser ce qu'il pense, de dire ce qu'il dit, de faire ce qu'il fait et de ressentir ce qu'il ressent." (Daniel FAVRE)
Avatar de l’utilisateur
Doonarrala
 
Messages: 190
Enregistré le: Mer 14 Sep 2011 17:19
Profil: Intéressé dans le cadre de ma profession
Test: NON

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar PointBlanc » Mar 21 Juil 2015 10:09

C'est la piste à suivre, je crois. Mais les résistances vont être énormes :)
Vous qui vivez qu'avez-vous fait de ces fortunes ?
Avatar de l’utilisateur
PointBlanc
 
Messages: 1190
Âge: 43
Enregistré le: Sam 7 Mar 2015 18:56
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar Grabote » Mer 23 Sep 2015 21:05

Ma fille est en 5ème dans un grand collège (900 élèves) d'une petite ville de province.
Ils sont 30 dans sa classe et elle s'ennuie terriblement.
Alors qu'elle a toujours aimé aller à l'école, elle y va maintenant sans enthousiasme et je vois bien qu'elle perd le goût d'apprendre. Discrète, elle s'adapte, "dessine dans les marges" en attendant que ça passe, une bonne moyenne, mais pas trop quand même ...
Je lui ai proposé de constituer un petit groupe avec 3 de ses ancien.nes camarades (dont je pense que les parents pourraient être intéressés) de faire "collège à la maison" avec l'aide du CNED. Mais elle ne veut pas, elle veut rencontrer d'autres personnes (je la comprends, mais ça ne marche pas trop pour l'instant ), et elle veut être comme tout le monde.
Bref, aujourd'hui je me suis demandée si je ne pourrai pas tenter un truc avec l'établissement.
Dans la mesure où il y a beaucoup d'enfants, c'est justement une structure qui pourrait tenter quelque chose.
J'imaginai une classe unique, des horaires aménagés, une autonomisation des élèves, une équipe réduite de profs motivés. :angel:
Est ce que ça vous paraît réaliste de tenter le coup et de demander un rendez vous avec le proviseur pour parler de ça ?
Est ce que je devrai plutôt en parler à des enseignants ? Je connais une prof d'svt dont l'enfant est diagnostiqué .
Est ce que je perds mon temps et risque de faire "repérer" ma fille pour rien ?
Avatar de l’utilisateur
Grabote
 
Messages: 2855
Images: 22
Âge: 48
Enregistré le: Mar 16 Sep 2014 20:08
Localisation: dans un village
Présentation: *
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar LiF » Jeu 24 Sep 2015 06:19

Oui tu peux tenter.
On sait jamais tu vas peut être tomber sur quelqu'un de motivé.
Tu as appelé une assos d'enfants précoces pour voir si qqchose était en cours peut être quelque part ? Parce que même si quelqu'un est motivé, c'est toujours looooong très long pour qu'un truc se mette en place.
Sinon tu peux faire un PPRE pour ta fille. Il y en a un modèle pour enfants précoces sur le site de l'académie de Grenoble.
Avatar de l’utilisateur
LiF
 
Messages: 449
Âge: 42
Enregistré le: Lun 12 Sep 2011 21:31
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar Judas Bricot » Jeu 24 Sep 2015 08:25

PointBlanc a écrit:C'est la piste à suivre, je crois. Mais les résistances vont être énormes :)

Déjà, le fait de filmer la classe risque de braquer l'enseignant. La caméra ne pardonne rien! :D
Avatar de l’utilisateur
Judas Bricot
 
Messages: 577
Âge: 2
Enregistré le: Dim 7 Juin 2015 08:34
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar joran » Dim 27 Sep 2015 19:45

LiF a écrit:Sinon tu peux faire un PPRE pour ta fille. Il y en a un modèle pour enfants précoces sur le site de l'académie de Grenoble.


Pour dépendre de l'académie de Grenoble, il y a certes un PPRE sur leur site, mais les enseignants mais sont pas plus sensibilisés à la cause, je peux en témoigner.

Il faut donc, il me semble, toujours avancer avec un maximum de prudence. Et bien jauger les effets possibles, bénéfiques comme néfastes, pour chaque option.
Ta fille est en sixième. En cas de différent avec l'établissement, il faut que ça reste gérable pour elle, au quotidien et jusqu'à la fin de la troisième...

Il est souhaitable pour elle, je pense, d'avancer sur la situation, de la débloquer. Mais peut être en suivant la règle des petits pas.

Tiens nous au courant.
"Il n'est point de bonheur sans liberté,
ni de liberté sans courage."

Périclès
Avatar de l’utilisateur
joran
 
Messages: 1087
Âge: 40
Enregistré le: Dim 26 Juin 2011 00:39
Localisation: *au pied de la montagne*
Présentation: iuhbvfuigylkayg
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar pairlapinpin » Dim 27 Sep 2015 20:49

Ma femme est enseignante au collège. Elle est, entre autres, prof principale d'une sixième.
Ce dont je peux témoigner, c'est de son engagement à tenter d'apporter le plus qu'elle peut à chacun.
Elle fait cours à une classe, bien sûr, mais elle pense la classe comme un ensemble d'individus également : elle est vigilante et tente de comprendre tout ce qui sort de l'ordinaire.
Bon, c'est ma femme, le regard que je porte sur elle et son travail tel que je le perçois n'est pas objectif.
Quoi qu'il en soit, j'en vois passer des paquets de profs à la maison, et ça va, comme partout, du réac au cool ; du "qu'ils me fassent pas chier", à "et qu'est-ce que je vais bien pouvoir leur faire pour qu'on s'éclate/qu'ils apprennent/etc.".
Concernant mon épouse, elle a cette année deux EIP dans l'une de ses classes, et elle est particulièrement vigilante pour ces deux élèves. Elle a déjà convoqué les parents de l'un d'eux afin d'évoquer certains points, et milite, en tant que prof principale, pour que la différence de ces deux enfants soit bien prise en compte par le reste de l'équipe pédagogique.
J'en déduis qu'il est important, en tant que parent d'EIP, de se rapprocher de l'équipe pédagogique, le prof principal étant un élément clef.
Sans parler de parcours spécialisé, prendre en compte la différence de l'EIP lors de son apprentissage parmi les autres élèves me paraît déjà bien. Mon conseil, c'est donc avant toute chose de tenter d'ouvrir le dialogue avec l'équipe. Si le prof principal n'est pas très à l'écoute, il y a d'autres profs : il doit bien y en avoir un qui n'a pas de boules quiès dans les écoutilles.
Je vais dire une évidence, mais bon, il faut aussi prendre conscience que, même si des améliorations sont certainement possibles dans le système éducatif, en l'état, ce n'est pas uniquement à l'éducation nationale de s'adapter à nos chérubins chéris et mal compris, mais bien un travail commun à mettre en place. Ce qui veut dire que le gamin doit aussi faire des efforts pour prendre en compte le monde dans sa différence d'avec lui. Il doit donc être associé au processus afin d'en devenir l'un des moteurs et d'en constater les bénéfices. Ça ne concerne pas que les EIP, c'est vrai pour tout enfant un peu "hors norme", et ce qui est mis en place, même avec plein de bonne volonté, ne fonctionne pas toujours.
Avatar de l’utilisateur
pairlapinpin
 
Messages: 100
Images: 0
Âge: 43
Enregistré le: Dim 26 Juil 2015 14:48
Présentation: <prez />
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

PrécédenteSuivante

Retourner vers à propos des enfants...

 


Articles en relation Statistiques Dernier message
education et HPI
par cobaye80 » Lun 27 Fév 2017 01:29

Réponses: 2

Vues: 250

Dernier message par hazy Voir le dernier message
Lun 27 Fév 2017 09:29
Outils & pratiques pédagogiques pour les enfants
1, 2par Louise » Lun 11 Fév 2013 14:24

Réponses: 35

Vues: 10942

Dernier message par Aïnoa Voir le dernier message
Lun 11 Aoû 2014 16:37
Vos enfants et les écrans
1, 2par Virginie » Lun 24 Aoû 2015 11:00

Réponses: 41

Vues: 3142

Dernier message par Virginie Voir le dernier message
Jeu 15 Déc 2016 11:36
Un forum pour les enfants ?
par madeleine » Jeu 4 Aoû 2016 16:15

Réponses: 11

Vues: 830

Dernier message par alicesmartise Voir le dernier message
Sam 6 Aoû 2016 23:04
Des solutions pour occuper les enfants précoces ?
1, 2, 3par Serge » Mar 14 Fév 2012 23:43

Réponses: 65

Vues: 20096

Dernier message par Loefen Voir le dernier message
Mar 14 Avr 2015 15:13

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité