Nous sommes le Dim 26 Mar 2017 06:21


Ado, tester ou ne pas tester

Modérateur: Zyghna

Ado, tester ou ne pas tester

Messagepar Kelisia » Lun 3 Aoû 2015 11:24

Bonjour,

Il ne me semble pas avoir vu de sujet qui puisse m'aider...

Je suis donc diagnostiquée + depuis quelques mois et j'ai une ado de 15 ans. J'hésite à la faire tester, selon ma psy :
- si elle n'en éprouve pas le besoin pourquoi le faire ?
- est-ce que je le fait pour elle ou pour moi ?
- c'est tard pour modifier ses habitudes scolaires.

Elle m'a plus dit ça pour me pousser à envisager le problème sous toutes les coutures que pour me rembarrer (elle est spécialisée sur les enfants / ados à la base).

Du coup après réflexion, pourquoi est-ce que je veux la faire tester ?
- car si elle est diag + je pense que ça l'aidera à prendre confiance en elle.
- on pourra éventuellement apparemment diagnostiquer grâce au test un éventuelle dys (je suppose après en avoir discuté avec ma psy une éventuelle dysgraphie et dysorthographie).
- je me dis que cela pourrait l'aider à se comprendre (hypersensibilité, grands questionnements, manque de confiance en elle...)

Mais si elle est diag - voir en-dessous de 100 ? Je doute très très fortement, mais qui sait je peux être à côté de la plaque ?

Sincèrement je ne sais pas si elle est précoce, elle n'a pas officiellement de facilités en classe, mais elle a toujours eu des soucis de graphisme et d'orthographe alors je me dis que cela doit être pénalisant... Et on s'est rendu compte avec l'aide d'un psychopédagogue que ses méthodes de travail étaient mauvaises par rapport à sa manière de fonctionner (et les tests qu'elle lui a fait faire de mémoire ou d'association, elle était au-dessus de la moyenne). Et depuis il y a déjà de nets progrès. Je la retrouve dans certains traits mais pas dans d'autres...

Je pense aussi que son père (diagnostiqué schizophrène mais c'est un autre débat) est HPI voir THPI, alors je me dis qu'il y a de fortes chances qu'il y ai hérédité.

Est-ce égoïste de ma part de vouloir la tester ? Avez-vous des enfants testés ados ?
Elle va sur ses 16 ans, je me dis que le test WISC est peut être moins impressionnant que le WAIS et que je devrais la tester avant la barre fatidique...

Ah quand même petit ajout, j'en ai bien entendu parlé à ma fille qui est plutôt pour, car elle part du principe que de toute façon elle se considère en-dessous de la moyenne donc elle ne pourra pas être déçue. Mon conjoint lui ne voit pas l'intérêt et ce que ça pourrait lui apporter.
Kelisia
 
Messages: 45
Âge: 37
Enregistré le: Dim 26 Juil 2015 17:43
Présentation: Par ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Ado, tester ou ne pas tester

Messagepar Dubble » Mar 4 Aoû 2015 01:56

Perso j'encouragerais le test
Comme ça elle saura. Ça l'aidera à se comprendre aussi
Avatar de l’utilisateur
Dubble
 
Messages: 43
Âge: 22
Enregistré le: Mar 21 Juil 2015 21:53
Présentation: Présentation
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: Ado, tester ou ne pas tester

Messagepar *Za* » Mar 4 Aoû 2015 05:36

Kelisia a écrit:- on pourra éventuellement apparemment diagnostiquer grâce au test un éventuelle dys (je suppose après en avoir discuté avec ma psy une éventuelle dysgraphie et dysorthographie).


Si vous pensez à une dyslexie - dysorthographie, je te suggère de commencer par un bilan orthophonique (sans vouloir faire de la pub pour mes collègues !).

D'abord, parce que ta fille semble avant tout entravée par ses difficultés à l'écrit.
Ensuite, parce que le bilan ortho est le seul qui permette ce diagnostic (même si parfois il faut des bilans complémentaires). Le WISC ne suffit pas.
Et parce que si c'est bien le cas, il débouchera sur une prise en charge, des aménagements et/ou des conseils.
Enfin, parce qu'a priori, l'orthophoniste soulèvera sans doute la question de la douance s'il y a des indices qui orientent vers ça.
(bonus : c'est pris en charge par la sécu ^^)

Mais bien entendu, vu son âge, il me semble que c'est l'avis et le ressenti de ta fille qui prime !
J'ai mis mon képi dans la cage
et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête... J. Prévert
Avatar de l’utilisateur
*Za*
 
Messages: 2535
Images: 21
Enregistré le: Lun 15 Avr 2013 12:25
Présentation: c'était moi...
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: Ado, tester ou ne pas tester

Messagepar Kelisia » Mar 4 Aoû 2015 07:30

Merci pour ta réponse *Za*.

Alors elle avait été testée pour dyslexie au collège mais ça n'avait pas été validé (c'est déjà ça !) Mais du coup il ne me semble pas qu'elle ai poussé plus loin le bilan.

Info importante quand même : elle est suivie déjà par une orthophoniste à l'heure actuelle pour rééduquer sa manière de parler avant d'enlever son appareil dentaire (et suite à une opération de la mâchoire). Je vais lui en parler...

Est-ce qu'il y a des éléments concrets que je peux présenter à mon doc ? Par ce que par exemple ses difficultés d'apprentissage de l'écriture se sont tassées. On lui a toujours reproché d'écrire comme un hippopotame dès le CP et malgré ses efforts monstrueux en primaire. Elle a fini au collège par arriver à écrire lisiblement, pour finir au lycée avec une belle écriture. Ma psy dit que malgré tout c'est possible que ce soit un dys- et que cela lui coûte de l'énergie de bien écrire.
Kelisia
 
Messages: 45
Âge: 37
Enregistré le: Dim 26 Juil 2015 17:43
Présentation: Par ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Ado, tester ou ne pas tester

Messagepar W4x » Mar 4 Aoû 2015 07:53

Il me parait essentiel que ta fille ne le considère déjà pas comme une contrainte, ça ne semble pas le cas mais il vaut mieux s'en assurer. D'autre part, ça doit répondre à un besoin, une problématique. En cela je rejoins les interrogations de ta psy.
Peut-être pour commencer que ta fille pourrait voir le/la psy scolaire à la rentrée?
Was zurück bleibt, ist Erinnerung.
Avatar de l’utilisateur
W4x
 
Messages: 3044
Âge: 34
Enregistré le: Lun 21 Nov 2011 23:19
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Ado, tester ou ne pas tester

Messagepar Kelisia » Mar 4 Aoû 2015 09:07

Arf déjà merci Dubble j'avais loupé ta réponse grrr...

W4x : tu penses à voir le psy scolaire en lui parlant spécifiquement de mon questionnement ? Ou en général pour voir si il détecte quelque chose. Ou rien du tout en fait juste voir s'il y a besoin de faire quelque chose. Ce qui me gène pour le psy scolaire c'est que je ne veux pas qu'on la perçoive différemment (ou qu'on la catégorise à cause de moi). Et je me dis que positif ou négatif, il faudra bien le valider et que ce ne serait que repousser l'échéance non ? Alors que si je la fais tester, elle ira éventuellement voir un psy en fonction du besoin. J'ai l'impression d'inverser le processus mais je comprends peut-être mal.

Elle a déjà été suivie quelques temps par une psy suite aux tentatives de suicide de son père, mais pour avoir suivi quelques séances je ne sais pas si elle aurait pu le déceler (surtout vu la situation perturbante...). Et autant elle voit l'intérêt du test quand on en parle, autant voir un psy elle n'en voit pas l'intérêt par ce qu'elle se sent bien.
Kelisia
 
Messages: 45
Âge: 37
Enregistré le: Dim 26 Juil 2015 17:43
Présentation: Par ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Ado, tester ou ne pas tester

Messagepar romu » Mar 4 Aoû 2015 10:26

Bonjour,
J'ai été testé à seize ans :)
Personnellement, je rejoins les autres, si elle est d'accord pourquoi pas.
Pour ce qui est du psy, personnellement, une fois les tests passées, je n'y suis pas retourné, néanmoins, dans certains cas, un suivi peut se révéler nécessaire.
Le test va probablement fortement la chambouler donc méfiance :).
J'étais moi aussi dans cet état d'esprit, je me croyais complètement débile, nul, je pensais obtenir un résultat en dessous de 100. Du coup, quand j'ai eu l'entretien de restitution, ben ça a été un choc :D.
Bon courage, â vous.
Le chemin de la connaissance de soi est semé d'embûches :)
romu.
Exilé sur le sol au milieu des huées,
Ses ailes de géant l'empêchent de marcher.

Charles Baudelaire (l'Albatros.).
Avatar de l’utilisateur
romu
Le Rouquin du Chat
 
Messages: 801
Âge: 19
Enregistré le: Lun 28 Avr 2014 12:53
Présentation: ma_presentation
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: Ado, tester ou ne pas tester

Messagepar Kelisia » Mar 4 Aoû 2015 10:33

C'est sur que si elle l'est, je ne sais pas comment elle va réagir ! Elle est tellement sûre qu'elle n'a pas de capacités... Alors que déjà un simple petit changement dans l'apprentissage a changé beaucoup de choses !

Merci pour vos conseils en tout cas, c'est bien d'avoir des avis extérieurs mais connaisseurs ^^ Depuis que j'ai eu mes résultats ça me travaille énormément (sans parler du petit d'un an pour qui je commence déjà à psychoter, j'espère qu'avec le temps je prendrai plus de recul). Autant pour moi je m'en fiche de n'avoir pas été décelée (et encore un petit peu peut-être). Autant l'idée d'avoir loupé ou de potentiellement louper quelque chose pour mes enfants me rend malade... Mais je ne veux pas me rassurer à leur détriment.

@Romu : du coup tu as quand même passé le WISC et pas le WAIS?
Kelisia
 
Messages: 45
Âge: 37
Enregistré le: Dim 26 Juil 2015 17:43
Présentation: Par ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Ado, tester ou ne pas tester

Messagepar Louise » Mar 4 Aoû 2015 10:56

Les réponses que tu apportes ne répondent pas, à mon sens, aux questions soulevées par ta psy, qui me semblent fort pertinentes, et interrogent, au moins partiellement, tes motivations à toi, et à faire la part des choses entre tes inquiétudes (ce qui serait légitime et humain..., je me rappelle avoir envoyé mes enfants bébés chez le docteur plus pour me rassurer moi que pour les soigner, la démarche est tout à fait entendable, je trouve) et le réel besoin de ta fille.

Trouver des arguments pour, et contre, tu en trouveras. La première question est, je pense : en a-t-elle besoin? (est-elle en souffrance, en difficulté scolaire, etc...) Tu es probablement une des personnes les mieux placées pour répondre! :)

Si non, moi j'ai tendance à avoir un avis assez tranché sur le fait d'entamer un "diagnostic ou non de précocité" avec des enfants qui se démerdent/construisent déjà bien avec ce qu'ils sont : je n'en vois clairement pas l'intérêt. Ils sont eux mêmes ou avec aide capables de découvrir comment ils fonctionnent (sans forcément le WISC/WAIS & le tampon excluant/incluant, d'ailleurs tu évoques d'autres tests passés) et de progresser, ou pas, s'ils n'ont pas envie de devenir meilleurs dans un domaine (je revendique ouvertement le droit des enfants à ne pas être parfaits, ou à 100% de leurs capacités, ou à ne pas améliorer leurs points faibles s'ils n'en ont pas envie :) ) (dit la mère qui veut faire faire des dictées à ses enfants cet été parce que leur orthographe lui fait saigner les yeux...ahem)

Ca vaut ce que ça vaut, mais peut être ça te rassurera, je n'ai pas été testée enfant, et je n'ai rien "loupé", ça n'a pas empêché famille et profs/instits de se rendre compte de mes capacités et d'en prendre compte, ou pas d'ailleurs, et ce n'était pas grave non plus!

Bon courage dans ta réflexion, décision et dans le "après!"
Avatar de l’utilisateur
Louise
 
Messages: 872
Âge: 39
Enregistré le: Mer 28 Mar 2012 07:43
Localisation: Somewhere over the rainbow
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: Si vous avez une petite heure devant vous...
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Ado, tester ou ne pas tester

Messagepar Kelisia » Mar 4 Aoû 2015 11:06

Pfiuu tu as tout à fait raison, au final la problématique est simple et il faut que j'arrive à faire la part des choses.

Me focaliser sur SES besoins / l'éventuel bénéfice que cela peut avoir / l'impact / les autres aides éventuelles. Et pas tout ce qui est autour (mes préoccupations à moi quoi...). Vous m'avez déjà apporté plusieurs pistes là où j'étais focalisée sur une, j'ai de quoi réfléchir.
Kelisia
 
Messages: 45
Âge: 37
Enregistré le: Dim 26 Juil 2015 17:43
Présentation: Par ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Ado, tester ou ne pas tester

Messagepar asdf » Mar 4 Aoû 2015 12:21

Je rejoins Louise, si il n'y a pas de malaise scolaire un test ne me semble pas nécessaire. Laisser un peu de liberté, et ne pas forcément vouloir ranger dans une case, ou coller une étiquette c'pô'mal.



Kelisia a écrit:Bonjour,
- c'est tard pour modifier ses habitudes scolaires.

"Les habitudes c'est fait pour les vieux et les cons" à bon entendeur, c'est plus de l'humour, l'humain peu importe son âge possède de bonnes capacités d'adaptation, et changer les habitudes n'est pas une mauvaise chose, ni une chose impossible. Les transitions -en douceur- ça existe.

Romu, *Za*, & W4x ont donné des avis intéressants.

J'ajouterai que tu peux sonder les profs de ta fille pour connaitre leurs ressentis sur le bien être de ta fille au sein de son lycée, son épanouissement scolaire, etc.

Si tu devais donner une note sur 10 au bien être scolaire de ta fille elle serait de combien ? (Un peu à l'image du docteur qui te demande de jauger ta douleur, pour apprécier la gravité ou la non gravité d'un symptôme)


PS : Il y'avait un sujet à une époque "A vous qui avez passé le test enfant comment l'avez vous vécu" certains témoins évoquaient un test passé dans la tranche 12-16 ans, je pense que le sujet a disparu, à confirmer par les modos.
:emo:
asdf
 
Messages: 726
Âge: 28
Enregistré le: Mer 25 Mai 2011 03:25
Localisation: Pas loin de la mer.
Présentation: presentations/bonjour-excusez-moi-puis-presenter-t4928.html
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: Ado, tester ou ne pas tester

Messagepar Napirisha » Mar 4 Aoû 2015 12:43

Pour ce qui concerne le changement des habitudes scolaires, quels sont ses projets ou envies d'études? Si elle envisage de s'engager dans des études longues, ou dans des filières ou les étudiants sont peu encadrés, ça peut être important d'y arriver avec des méthodes de travail adaptées, pour éviter une transition post bac trop douloureuse (surtout si elle n'a pas une bonne estime d'elle-même). Si tu penses qu'il y a un problème de ce côté-là, et qu'elle en ressent le besoin, mieux vaut s'y attaquer maintenant qu'à 23 ans, si possible...

Après, est-ce que le test est un outil qui aiderait à répondre à ça dans son cas, je n'en sais rien!
Fournisseuse officielle de documents anciens en tous genres. Maison fondée en 1758. (c) Vlid
Avatar de l’utilisateur
Napirisha
 
Messages: 1631
Images: 6
Âge: 34
Enregistré le: Lun 22 Juin 2015 12:15
Localisation: sous le tilleul
Présentation: bonjour!
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Ado, tester ou ne pas tester

Messagepar W4x » Mar 4 Aoû 2015 18:25

asdf a écrit:PS : Il y'avait un sujet à une époque "A vous qui avez passé le test enfant comment l'avez vous vécu" certains témoins évoquaient un test passé dans la tranche 12-16 ans, je pense que le sujet a disparu, à confirmer par les modos.

FAUX ! :D tests-psys/ceux-qui-ont-ete-testes-enfants-t78.html

Effectivement il y a à lire ici aussi :)
Was zurück bleibt, ist Erinnerung.
Avatar de l’utilisateur
W4x
 
Messages: 3044
Âge: 34
Enregistré le: Lun 21 Nov 2011 23:19
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Ado, tester ou ne pas tester

Messagepar sandrinef » Mar 4 Aoû 2015 21:52

Bonjour Kelisia,
Je ne sais pas si mon témoignge te sera d'une quelconque aide mais j'ai fait testé mon fils quand il avait 14 ans. Il en a 16 aujourd'hui.
Mon fils n'a jamais eu de souci à l'école, que ce soit au niveau des apprentissages ni au niveau social.
Je l'ai fait testé pour deux raisons:
-Pour moi. oui, je l'avoue sans honte, il y avait une part d'égoïsme dans ma démarche.
-Pour lui. j'ai estimé que c'était toujours mieux d'en savoir un peu plus sur soi. Et hors domaine scolaire, je trouvais que c'était une bonne idée de lui permettre d'avoir une clé supplémentaire pour devenir un homme bien dans ses baskets.
Je n'y ai vu aucun enjeu, il n'y a eu aucune pression de ma part. C'était "pour le fun". De plus, j'avais la certitude qu'il était surdoué, mais je voulais que le doute soit levé afin de ne pas lui mettre des idées fausses en tête.

Mon fils a été d'accord tout de suite car pour lui, même à 14 ans, il l'a pris comme un jeu. Le test a été une stimulation intellectuelle pour lui. Cela est probablement dû au fait qu'il n'avait à la base aucune problématique particulière. Le résultat n'a rien changé à sa vie présente. Il ne connait pas la souffrance pouvant être lié à la douance ni aucun -dys de quoi que ce soit. il fait partie des surdoués qui vont bien.
C'est pourquoi je pense que mon témoignage ne te sera pas forcément bien utile... Mais je voulais aussi dire qu'on peut faire tester ses ados, dans la mesure ou eux ont envie aussi de passer le test. Je ne suis pas sûr qu'il y ait de règle hormis celle de suivre son intuition, d'écouter les désirs et les besoins de son enfant, et de l'accompagner sans forcément lui imposer des choses.
Si ta fille est ok pour passer le test, pourquoi pas? Faut juste qu'elle sache que ce n'est pas le Graal ni que cela va changer quoi que ce soit sur qui elle est. Mais ça peut apporter des éléments de compréhension à son fonctionnement. Je pense que ce qui compte le plus, c'est son avis. :)
"Le Monde ne te doit rien. Il était là avant toi" M.Twain
Avatar de l’utilisateur
sandrinef
 
Messages: 1711
Images: 39
Âge: 40
Enregistré le: Jeu 15 Nov 2012 12:11
Localisation: Toujours dans le Sud, souvent dans la Lune et parfois à l'Ouest
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Ado, tester ou ne pas tester

Messagepar romu » Mar 4 Aoû 2015 22:32

J'ai passé le WISC car j'étais encore jeune pour le WAIS ;).
Le diagnostic m'a permis de reprendre confiance en moi, de m'ouvrir aux autres, d'être plus confiant, je me suis autorisé à être moi.
romu.
Exilé sur le sol au milieu des huées,
Ses ailes de géant l'empêchent de marcher.

Charles Baudelaire (l'Albatros.).
Avatar de l’utilisateur
romu
Le Rouquin du Chat
 
Messages: 801
Âge: 19
Enregistré le: Lun 28 Avr 2014 12:53
Présentation: ma_presentation
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: Ado, tester ou ne pas tester

Messagepar *Za* » Mer 5 Aoû 2015 05:48

Kelisia a écrit:Est-ce qu'il y a des éléments concrets que je peux présenter à mon doc ? Par ce que par exemple ses difficultés d'apprentissage de l'écriture se sont tassées. On lui a toujours reproché d'écrire comme un hippopotame dès le CP et malgré ses efforts monstrueux en primaire. Elle a fini au collège par arriver à écrire lisiblement, pour finir au lycée avec une belle écriture. Ma psy dit que malgré tout c'est possible que ce soit un dys- et que cela lui coûte de l'énergie de bien écrire.

Ça peut être une dysgraphie compensée. Dans tous les cas, ça me semble tout à fait du domaine de l'orthophonie, et vu que vous en avez une sous la main, ce serait dommage de ne pas lui demander son avis.
Si un bilan a écarté la dyslexie, je ne vois pas vraiment de raison de le remettre en doute, mais tu peux toujours en parler à l'actuelle ortho, en lui faisant également part de tes suspicions de douance.
J'ai mis mon képi dans la cage
et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête... J. Prévert
Avatar de l’utilisateur
*Za*
 
Messages: 2535
Images: 21
Enregistré le: Lun 15 Avr 2013 12:25
Présentation: c'était moi...
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: Ado, tester ou ne pas tester

Messagepar Kelisia » Mer 5 Aoû 2015 07:21

Tout d'abord merci encore pour vos réponses !

Pour ses études elle veut être graphiste 3D (dans les jeux vidéo)... Je me dis en écrivant qu'une éventuelle dysgraphie risque de la pénaliser ! Enfin ça peut encore évoluer c'est compliqué à cet âge de savoir.

Elle a RDV à 9h30 avec l'orthophoniste, je lui en parlerai ! Pour la dyslexie je ne pense pas effectivement je pensais plus à dysorthographie (elle a eu beaucoup de mal à apprendre la grammaire, à l'appliquer, à copier... Mais c'est peut être juste moi qui ne suis pas patiente...) et/ou dysgraphie (plus probable je pense mais encore une fois je peux complètement me tromper, au moins on saura).

J'ai aussi envoyé un mail à la psychopédagogue qui lui a donné des méthodes de travail pour savoir si elle avait eu une suspicion quelconque. Elle est en vacances mais note tout de ses impressions, elle m'a dit qu'elle me dirait à son retour.

Pour le WISC et le WAIS je me dis au final peut importe c'est adapté, si on décide de le faire il ne faut pas que je prenne son âge en compte à ce niveau là, mais que je le fasse pour de bonnes raisons.

sandrinef :

Merci pour ton témoignage très intéressant ! Avoir un point de vue de l'intérieur m'éclaire de manière différente et c'est important.

Je vais plonger dans le lien que vous m'avez donné.

Encore une fois merci à vous :amour7:
Kelisia
 
Messages: 45
Âge: 37
Enregistré le: Dim 26 Juil 2015 17:43
Présentation: Par ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Ado, tester ou ne pas tester

Messagepar Kelisia » Mer 5 Aoû 2015 09:57

L'orthophoniste a relevé beaucoup de points sur lesquels ma fille se retrouve que ce soit la dysorthographie ou la dysgraphie. Bilan prévu le 31.
Kelisia
 
Messages: 45
Âge: 37
Enregistré le: Dim 26 Juil 2015 17:43
Présentation: Par ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Ado, tester ou ne pas tester

Messagepar *Za* » Mer 5 Aoû 2015 10:11

Hé bé ! en plus vous avez droit à un bilan dans le mois, on peut dire que vous étiez dans les conditions parfaites :)
Tu verras, ça vous éclairera aussi sans doute par rapport à l'intérêt ou non du passage du WISC.
Et puis, bon anniversaire :)
J'ai mis mon képi dans la cage
et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête... J. Prévert
Avatar de l’utilisateur
*Za*
 
Messages: 2535
Images: 21
Enregistré le: Lun 15 Avr 2013 12:25
Présentation: c'était moi...
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: Ado, tester ou ne pas tester

Messagepar Kelisia » Mer 5 Aoû 2015 10:13

Oui on a eu de la chance car elle avait déjà rdv et elle avait un créneau avant ça s'est très bien goupillé ! Hâte de savoir maintenant...

Et merciiiii
Kelisia
 
Messages: 45
Âge: 37
Enregistré le: Dim 26 Juil 2015 17:43
Présentation: Par ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Ado, tester ou ne pas tester

Messagepar Kelisia » Mar 1 Sep 2015 11:44

Retour du test... Elle a sans doute eu des soucis plus jeune mais ne montre aujourd'hui aucune "dys-". L'orthophoniste n'a pas de doute sur ses capacités (sans parler de précocité, le test n'avait pas ce but), mais ma fille prend énormément de temps pour faire les choses. Nous en avons discuté toutes les trois et selon ma fille "parfois les énoncés me paraissent trop simples alors je passe du temps à chercher ce qu'ils veulent vraiment". Elle passe aussi énormément de temps à déchiffrer les textes et ne les lit pas en diagonale comme nous pouvons le faire.

En bref, l'orthophoniste nous propose que ma fille travaille sur le temps (faire ses devoirs en s'imposant un timing par exemple) et si elle le souhaite demandera un aménagement pour qu'elle ai plus de temps pour ses examens (bac français en fin d'année). Car elle est persuadée que cela la pénalise : avec temps elle répond bien, en temps imposé 1/ elle se met plus de pression 2/ elle n'a pas assez de temps et passe donc sur une note /20 à une note /14 16 ou 18.

J'ai l'impression que tout ça relève majoritairement d'un manque cruel de confiance en elle et en son jugement... Ca me fait mal au cœur. Et la connaissant, si elle arrive à prendre le pli de se dire "je sais donc je réponds sans chercher midi à 14h" et qu'elle se plante, ça va encore plus la chambouler.

Je me pose toujours la question de lui faire passer le test. Ma fille doute toujours de ses capacités, est-ce que lui faire passer pourrait lui permettre de gagner quelques "points" de confiance en elle (qu'elle soit dans la moyenne ou au-dessus, cela la rassurera ?). Bref je ne suis pas beaucoup plus avancée...
Kelisia
 
Messages: 45
Âge: 37
Enregistré le: Dim 26 Juil 2015 17:43
Présentation: Par ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Ado, tester ou ne pas tester

Messagepar waldezign » Mer 20 Avr 2016 16:39

Je suis confronté au même problème. Ma fille a montré depuis longtemps des signes typiques d'HPI "à problèmes", notamment dans ses relations avec ses "camarades", alors que très à l'aise avec les adultes. Bref, si elle n'est pas HPI, elle doit en être assez proche. Faut-il la tester? Je pense que oui, ce qui ne m'empèche pas de douter... Ma femme est plus circonspecte, redoutant aussi d'avoir un 2e cas "à part" à la maison.
La relation entre ma fille (aînée) et son frère THQI est assez complexe, mélange d'admiration, d'envie, de sentiment d'infériorité, de colère, d'angoisse... L'arrivée du petit dans le collège de sa soeur n'est pas sans risque d'étincelles et de déprime pour elle, on a déjà vécu ça en CE2, CM1 et CM2, avec des hauts et des bas.
L'avantage de la faire tester serait aussi la possibilité de mettre en place un accompagnement spécialisé au collège en cas de problème (si elle est HQI). C'est peut-être mieux d'anticiper les problèmes, non?
"We hate it when our friends become successful" Steven Patrick Morrissey
Avatar de l’utilisateur
waldezign
 
Messages: 53
Âge: 44
Enregistré le: Lun 11 Avr 2016 08:31
Localisation: Chalamont
Présentation: waldezign
Profil: Intéressé pour une personne de mon entourage
Test: NON

Re: Ado, tester ou ne pas tester

Messagepar Kelisia » Mer 20 Avr 2016 17:00

Je vais pouvoir en dire plus puisque depuis ce post je l'ai fait tester.

Elle n'est pas HQI (et pas par ce que hétérogène ou très proche, elle est simplement normale en terme de score :) ). Cela l'a aidée à reprendre confiance en elle, elle pensait être moins intelligente que les autres... Cela lui a aussi mieux permis de comprendre ses forces, ses faiblesses et comment elle fonctionne. Elle a aussi vu les dys, mais la psy lui a dit qu'elle avait admirablement compensé sans avoir eu de rééducation. Bref c'est positif :) Elle n'est pas spécialement déçue, mais contrairement à toi elle n'a pas vraiment de repère HQI/THQI à qui se comparer. Je continue à voir beaucoup de "signes" d'un HQI chez elle (comme les spécialistes qui la voient sans faire de tests : psychopédagogue, orthophoniste...). Mais au final est-ce que ce n'est pas aussi par ce qu'elle a comme modèle un (ou des) parents HQI et qui fonctionnent comme ça... Je ne sais pas trop.

Un accompagnement pour les HQI? A part le saut de classe ou un collège spécialisé il y a quoi? Autant pour les dys il y a des aménagements possibles (mais ça veut dire passer par la case "handicap" ce qui peut être difficile à gérer), pour les HQI je ne savais pas.

Anticiper les problèmes, je dirais oui et non... Que cela n'en crée pas. Disons que si elle se sent mal et que ça peut l'aider à prendre confiance et être à l'aise... Mais si elle ne l'est pas? Il faut je pense bien envisager les différentes possibilités (oui / non / peut-être) et ce que cela risque d'engendrer. Bien l'accompagner et ne pas mettre l'accent sur "es-tu HQI ou non" mais "on fait le test pour t'aider à mieux te comprendre et te cerner" comme ça il n'y a pas de notion d'échec (enfin c'est comme ça que je l'ai abordé).
Kelisia
 
Messages: 45
Âge: 37
Enregistré le: Dim 26 Juil 2015 17:43
Présentation: Par ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Ado, tester ou ne pas tester

Messagepar waldezign » Mer 20 Avr 2016 19:54

Connaitre une partie du profil psychologique de ma fille permettrait d'échanger sur des bases plus fiables avec le prof principal, avec la possibilité de mettre en lace un PPRE, par exemple, en cas de grosse baisse de forme (ce qui peut arriver avec sa tête d'ampoule de frère dans les parages, et toutes les comparaisons qu'il peut y avoir avec des profs en commun, par exemple...).
Si elle n'est pas HQI, on en saura au moins un peu plus sur elle... C'est sûr qu'il ne faut pas présenter/vivre ça comme un examen scolaire!
"We hate it when our friends become successful" Steven Patrick Morrissey
Avatar de l’utilisateur
waldezign
 
Messages: 53
Âge: 44
Enregistré le: Lun 11 Avr 2016 08:31
Localisation: Chalamont
Présentation: waldezign
Profil: Intéressé pour une personne de mon entourage
Test: NON

Re: Ado, tester ou ne pas tester

Messagepar Traum » Mar 24 Mai 2016 12:40

Bonjour Waldezign,

Au-delà de la question du test, il y a peut-être aussi des enjeux dans la relation entre votre fille et son frère. J'ai l'impression que c'est loin d'être simple entre eux et peut-être que les questionnements sur douance ou pas douance pour elle, que vous avez peuvent renforcer un peu ce qui peut se jouer chez votre fille.

Je ne suis pas sûre qu'il y ait lieu déjà de penser à un accompagnement spécialisé, même si elle devait s'avérer surdouée.
La douance n'est pas la source de tous les maux… (Cela ne veut pas dire que ça ne peut pas être source de souffrance, hein. ;) )
Ne serait-ce que les possibles comparaisons des enseignants entre vos enfants… n'a rien à avoir avec la possible douance de votre fille. Ça peut déjà être travaillé avec eux. Douance ou pas douance, les enseignants n'ont pas à faire de comparaison entre deux enfants. Forcément ça fait du mal.
(Pour donner un exemple plus personnel, je sais que mes frères ont souffert un peu de mes performances scolaires et pas mal de rivalité, pas toujours bien assumée, a été développée entre nous. Les professeurs n'ont pas toujours aidée… Il fallait faire aussi bien que moi… — Je ne sais pas si ça aurait aidé mes frères si on avait su bien plus tôt que je suis THQI… Mais je sais que, de toute façon, c'est toujours difficile pour un cadet de venir après un aîné. Parce que l'on redoute toujours une comparaison.)

Je pense surtout que le vrai problème est d'accueillir chaque enfant dans sa singularité, avec ses qualités et ses défauts. Et si la douance apporte une coloration spécifique, elle ne doit pas non plus être mise en permanence en balance à l'égard des autres enfants, notamment d'une même fratrie. Oui, untel est un peu différent, a un peu plus de facilité dans tel domaine, mais elle, elle a telle qualité, etc.
Et au-delà de la douance, elle peut avoir tout à fait d'autres difficultés qui peuvent de toutes façons nécessiter un point avec les professeurs.

Quant à faire un bilan psychologique… Je n'ai pas d'avis là-dessus.
Essayez de voir avec elle, de voir si elle souffre de son frère aîné, ce qu'elle en pense, voir (si vous le sentez) ce qu'elle penserait de faire un test (est-ce que ça lui ferait peur ? est-ce que ça la rassurerait ? à quoi elle s'attendrait… sachant que la réponse ne doit pas être : je veux faire un test pour savoir si oui ou non je suis (T)HQI…), si… plein de choses.

En tout cas, le test ne doit pas être le seul à servir d'occasion d'échanges avec l'enseignant.
On n'échange pas avec les enseignants que pour des questions de potentiel (ou pas) intellectuel. Mais parce que l'on a affaire à un sujet, avec tout ce que ça implique (douance ou pas) et que c'est important de l'accompagner, elle, dans sa singularité de personne.
Le risque même pourrait être de s'enfermer dans un échange uniquement basé sur le fait qu'elle pourrait être HQI et de manquer toutes les autres sources de difficultés (qui peuvent même peser bien plus lourd dans la balance que la seule douance).

Bref, ceci uniquement peut-être pour aider à la réflexion. Et bien sûr, cela n'empêche pas de faire passer un bilan à ta fille.
« Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait. » Mark Twain
Avatar de l’utilisateur
Traum
 
Messages: 342
Âge: 30
Enregistré le: Jeu 15 Jan 2015 22:22
Localisation: D'est en ouest
Présentation: Il y a tellement d'étoiles dans le ciel…
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Suivante

Retourner vers à propos des enfants...

 


Articles en relation Statistiques Dernier message
Parents : qu'est ce qui vous a fait franchir le pas pour tester votre enfant ?
par Aurélie » Mer 25 Nov 2015 16:58

Réponses: 22

Vus: 1585

Dernier message par Tartempion Voir le dernier message
Mer 8 Fév 2017 14:29
Montessori: adapté ou pas pour un(e) enfant HPI?
par litia » Mer 1 Juil 2015 13:13

Réponses: 8

Vus: 1050

Dernier message par Mercador Voir le dernier message
Ven 29 Jan 2016 20:20

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité