Nous sommes le Ven 24 Nov 2017 21:31


Parents : qu'est ce qui vous a fait franchir le pas pour tester votre enfant ?

Modérateur: Bradeck

Parents : qu'est ce qui vous a fait franchir le pas pour tester votre enfant ?

Messagepar Aurélie » Mer 25 Nov 2015 16:58

Voilà, tout est dans le titre...
Je ne crois pas avoir lu un sujet abordant cette question sur le forum (ou j'ai mal cherché dans ce cas je serais preneuse des liens)
Mais comme cette question je me la pose au moins dix cent fois par jour je viens chercher ici des clefs pour que mon mari et moi puissions y répondre nous même (ou à l'inverse ne pas le faire tester).

Pour expliquer un peu le contexte de cette question je vais essayer de faire court...
Donc mon ainé à 4ans et demi sa soeur 2 ans, et j'ai de gros doutes à leur sujet (c'est d'ailleurs en me documentant que j'ai fini par passer le test moi même). Ils ont l'air d'aller bien et d'être heureux, mais l'ainé à des problèmes de prononciation et il est d'ailleurs suivi par une orthophoniste qui a elle même un doute sur une possible précocité sans que je lui parle de quoi que ce soit. A l'école je ne sais pas grand chose car il ne me raconte jamais rien et la maitresse ne m'a jamais rien signalé, mais je ne sais pas si un test pourrait peut etre apporter une amélioration pour son problème de langage...

Donc voilà dites nous pourquoi vous en tant que parents les avez vous fait tester ;)
Avatar de l’utilisateur
Aurélie
 
Messages: 22
Âge: 34
Enregistré le: Mer 21 Oct 2015 21:06
Localisation: Sur le bord du lac Léman...
Présentation: présentation
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Parents : qu'est ce qui vous a fait franchir le pas pour tester votre enfant ?

Messagepar soazic » Mer 25 Nov 2015 17:02

C'est l'école qui nous l'a conseillé pour mon aînée car elle était déprimée.
Avatar de l’utilisateur
soazic
 
Messages: 1101
Enregistré le: Mar 23 Aoû 2011 18:31
Présentation: presentations/presentation-t724.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Parents : qu'est ce qui vous a fait franchir le pas pour tester votre enfant ?

Messagepar Grabote » Mer 25 Nov 2015 18:25

Je l'ai fait après l'avoir découvert pour moi même.
J'avais 45 ans et elle 11et demi.
Je trouve que c'était le bon moment pour elle par rapport à ce qu'elle vivait ... un peu tard pour moi. ;)
Ça aurait sans doute changé des choses si je l'avais su à son âge ... ou pas.
Je l'ai fait sans hésiter à ce moment là, par contre, pas sur que je l'aurais fait plus tôt,
pas de problème à l'école, pas de problème avec les pairs ... pour quoi faire ?
Je me suis d'ailleurs posée la question pour mon petit neveu de 6 ans qui me paraît bien vif pour son âge,
mais comme il va bien, si ça continue comme ça, je mettrai la question sur le tapis vers l'entrée en 6ème...
Après je dirai qu'il me semble que c'est toi la mieux placé pour savoir ce qui est le mieux pour chacun de tes enfants.
En tous cas ce qui est sur, c'est qu'il n'y a pas d'urgence ! :diabloo:
Avatar de l’utilisateur
Grabote
 
Messages: 2930
Images: 22
Âge: 48
Enregistré le: Mar 16 Sep 2014 20:08
Localisation: dans un village
Présentation: *
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Parents : qu'est ce qui vous a fait franchir le pas pour tester votre enfant ?

Messagepar Eureka » Jeu 26 Nov 2015 00:26

Je me pose quotidiennement la même question au sujet de mon enfant du même âge Aurélie !

Raisons pour lesquelles mon enfant n'a pas encore passé de test :

- Il va plutôt bien me dit-on.
- Je suis aussi certaine qu'on peut l'être sans test qu'il a un haut potentiel.
- La maîtresse l'a identifié toute seule et agit en conséquence
- J'ai peur de l'étiqueter, qu'il se croit malade/anormal.
- Dans 1 an et demi il peut passer le WISC, plus complet et plus fiable, accepté par l'éducation nationale.

Raisons pour lesquelles il va peut-être le passer :

- Il ne va pas si bien je trouve, il ne manifeste aucune "souffrance" à l'école mais se plaint à moi qu'il n'aime pas.
- Seul un test peut apporter la certitude absolue.
- La maîtresse de cette année est sensibilisée et bienveillante, mais mieux vaut prévenir...
- Ayant souffert moi-même de ne pas avoir su qui j'étais, j'ai envie de poser des mots justes avec lui sur sa "singularité" dès maintenant, et j'espère que la psy peut m'y aider.
Avatar de l’utilisateur
Eureka
 
Messages: 26
Âge: 37
Enregistré le: Sam 13 Déc 2014 20:33
Présentation: ici
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: Parents : qu'est ce qui vous a fait franchir le pas pour tester votre enfant ?

Messagepar Aurélie » Jeu 26 Nov 2015 08:58

Je vois effectivement qu'on en est au même point Eurêka :)
Ta liste de "pour et contre" ressemble mots pour mots à la mienne...

J'ai peur aussi qu'être trop à l'affût de ce qui va bien ou ne va pas le stresse d'une certaine manière...
Avatar de l’utilisateur
Aurélie
 
Messages: 22
Âge: 34
Enregistré le: Mer 21 Oct 2015 21:06
Localisation: Sur le bord du lac Léman...
Présentation: présentation
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Parents : qu'est ce qui vous a fait franchir le pas pour tester votre enfant ?

Messagepar Eureka » Jeu 26 Nov 2015 09:46

Pareil :lol: Et là j'en arrive à la conclusion que si je lui fais passer le test c'est en réalité plus pour moi que pour lui, à cause de mes propres projections et pour apaiser mes propres craintes puisque lui va bien et hop je repars sur la liste des "contre"...

J'attends avec impatience la suite des réponses de celles et ceux dont l'enfant a été testé...

Je me demande ce qu'un psy dit à un enfant si jeune/qui "va bien" lors de la restitution...
Avatar de l’utilisateur
Eureka
 
Messages: 26
Âge: 37
Enregistré le: Sam 13 Déc 2014 20:33
Présentation: ici
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: Parents : qu'est ce qui vous a fait franchir le pas pour tester votre enfant ?

Messagepar Sultana » Jeu 26 Nov 2015 16:42

Nous avons eu des problèmes au jardin d'enfants (éducatrices ne comprenaient pas l'enfant -> pas standard) et nous voulions surtout déterminer si ses problèmes sociaux/relationnels avec les autres enfants/le groupe pouvaient être dû à un QI hors norme.
Deuxième raison: on nous indiquait qu'une scolarisation en classe standard n'irait pas, donc nous voulions creuser le sujet.

Nous ne l'aurions pas fait si nous n'avions pas eu de problème concrêt !
Sultana
 
Messages: 13
Enregistré le: Jeu 20 Fév 2014 14:55
Profil: Intéressé pour une personne de mon entourage
Test: WAIS

Re: Parents : qu'est ce qui vous a fait franchir le pas pour tester votre enfant ?

Messagepar O'Rêve » Ven 4 Déc 2015 17:49

Mon ainé s'est mis à pleurer pour aller à l'école, en milieu d'année de grande section de maternelle...au même moment on découvrait qu'il avait appris à lire seul. En recherchant des explications à ce mal être brutal en milieu d'année, je suis tombée sur la piste de la douance. Après contact auprès de deux associations (afep et anpeip) et leur conseil de passer le test, j'ai pris contact auprès d'une psychologue pour passer le test.
Avatar de l’utilisateur
O'Rêve
 
Messages: 268
Enregistré le: Mar 1 Avr 2014 18:56
Présentation: presentations/reve-t4816.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Parents : qu'est ce qui vous a fait franchir le pas pour tester votre enfant ?

Messagepar Colombe » Dim 6 Déc 2015 23:17

Ma fille (9 ans à l'époque) ne terminait pas ses exercices en classe et pas non plus les contrôles (même les maths où elle n'a jamais eu de difficulté).Elle me disait qu'elle était facilement distraite, qu'elle entendait le moindre chuchotement à l'autre bout de la classe. Par ailleurs elle avait des moments d'agressivité avec ses camarades, de plus en plus souvent, et commençait à être mise à l'écart pour cette raison. Je me suis demandé si elle n'avait pas de trouble de l'attention (j'étais surement influencée par mon travail en ITEP). J'ai donc chercher à faire tester son attention par une psychologue cognitiviste qui, après un premier entretien, a commencé par un test WISC avant des tests d'attention. Il s'est avéré qu'elle n'avait pas de problème d'attention mais un hpi. C'est en entendant le compte-rendu que je me suis sentie concernée, que je me suis posée des questions pour moi-même et que je me suis inscrite ici.
Avatar de l’utilisateur
Colombe
 
Messages: 94
Âge: 55
Enregistré le: Jeu 12 Juin 2014 22:04
Localisation: Montpellier
Présentation: post152975.html#p152975
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Parents : qu'est ce qui vous a fait franchir le pas pour tester votre enfant ?

Messagepar *Za* » Lun 7 Déc 2015 08:55

Je vais répondre au nom de mes parents si tu permets...
En grande section, j'étais plutôt bien à l'école. Ils ont balayé les tests mais ont accepté que j'aille quelques jours au CP pour voir si je pouvais sauter cette classe (au début ils étaient contre). Je suis passée direct en CE1, ce qui valait mieux.
En CM1-CM2, j'ai commencé à aller mal (profond ennui, mal-être, somatisations). Cette fois une enseignante a tiré la sonnette d'alarme, j'ai passé un WISC, et là oulala. En 6ème on m'a orientée vers une classe EIP, ce qui a sans doute mieux valu aussi, même si je ne m'y suis pas sentie particulièrement bien sur le plan social.

Bref, je ne pense pas que le test aurait été nécessaire au moment du passage en CP/CE1. Mais peut-être que si je l'avais passé avant, de meilleurs aménagements auraient été possibles en primaire, où je me suis tant ennuyée. Cependant c'est très tributaire de l'équipe enseignante.

La question à se poser, à mon avis, est donc celle-ci : dans quel but ? Si cela permet des aménagements qui auraient été refusés sinon, alors je crois qu'il faut foncer. Si par contre tout va bien, c'est sans doute superflu. Le tout est de le faire avant que ça tourne mal pour l'enfant, si jamais ça devait mal tourner - bref, il faut quand même être un minimum aux aguets.
Ne pas oublier qu'un diagnostic n'est pas forcément nécessaire pour s'adapter aux besoins de l'enfant... mais à l'école, c'est quand même souvent mieux.
J'ai mis mon képi dans la cage
et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête... J. Prévert
Avatar de l’utilisateur
*Za*
 
Messages: 2713
Images: 22
Enregistré le: Lun 15 Avr 2013 12:25
Présentation: c'était moi...
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: Parents : qu'est ce qui vous a fait franchir le pas pour tester votre enfant ?

Messagepar Aurélie » Mer 16 Déc 2015 10:14

Bon, je suis toujours en cogitation là dessus mais je suis de plus en plus convaincue de l'intérêt de lui faire passer ce test même si "à priori" il va bien.

Premièrement, c'est effectivement une intention très égoiste de ma part comme démarche car c'est beaucoup pour apaiser mes doutes que je le fais, mais je me dis que mes doutes sont plus malsains qu'autre chose pour lui. (Je pense à un post de Mlle Rose qui disait qu'elle avait reçu en consultation une maman persuadée que son enfant était autiste et qui de par son attitude perturbait le développement de son enfant qui en fait allait très bien.) On dit partout que nos enfants sont des éponges, et je n'ai pas envie qu'il "absorbe" mon doute le concernant...
J'essai bien de lutter contre ce sentiment mais vu ma "digestion" encore récente de mon diag j'ai vraiment du mal.

Deuxièmement, le papa est dans une sorte de déni de ce qu'implique le surdouement au niveau comportemental, il a vraiment tendance à ne retenir que l'aspect "facilités à l'école", et me cite en exemple comme quoi tout s'est bien passé pour moi. Du coup je me sens vraiment incomprise dans ma phase de "digestion" et surtout il ne comprend pas ce qui peut éventuellement ce passer dans la tête de nos enfants...
Le test lui permettrait lui aussi de voir un psy qui lui expliquerait mieux le fonctionnement d'un HP (alors que moi je passe pour celle qui se pose milles questions qui ne servent à rien)

Troisièmement, parce que le test en soit est rigolo et ludique et ne va pas non plus traumatiser mon fils ;)

Quatrièmement, parce que je n'arrive pas vraiment à savoir s'il va bien ou non comme il ne nous dit rien, encore hier sa maîtresse de l'après-midi me disait qu'il fonctionne beaucoup à l'affectif et qu'il travaille bien avec elle mais par contre n'est pas volontaire avec la maîtresse du matin car il ne l'aime pas. (oui oui c'est très pratique il doit avoir en tout 3 maîtresses différente dans la semaine...)
Et là dessus je me revois vraiment à son âge à me sentir déjà bien seule dans ma tête... induisant je pense un sentiment d'incompréhension grandissant toute mon enfance (d'ailleurs je voulais faire psychologue dès le CE1 alors que je n'en avais jamais rencontré...)

Voilà.... j'espère faire au mieux pour lui surtout, rien n'est simple malheureusement...
Avatar de l’utilisateur
Aurélie
 
Messages: 22
Âge: 34
Enregistré le: Mer 21 Oct 2015 21:06
Localisation: Sur le bord du lac Léman...
Présentation: présentation
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Parents : qu'est ce qui vous a fait franchir le pas pour tester votre enfant ?

Messagepar Eureka » Mer 16 Déc 2015 22:39

J'ai sauté le pas pour mon fils suite à cette discussion ! Ça m'a fait cogiter à nouveau.
Restitution bientôt :)
2 déclencheurs, un rêve dans lequel j'étais coincée dans un hp et on me sauvait avec un test... (!) et voir mon fils avec un camarade d'école du même âge, le gouffre entre les deux.... ça m'a choquée.

Et depuis que c'est enclenché je suis vraiment calmée !
En effet c'est ludique et non invasif :D
Avatar de l’utilisateur
Eureka
 
Messages: 26
Âge: 37
Enregistré le: Sam 13 Déc 2014 20:33
Présentation: ici
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: Parents : qu'est ce qui vous a fait franchir le pas pour tester votre enfant ?

Messagepar Aurélie » Jeu 17 Déc 2015 15:47

Tu nous tiendra au courant de la suite ? :)
Avatar de l’utilisateur
Aurélie
 
Messages: 22
Âge: 34
Enregistré le: Mer 21 Oct 2015 21:06
Localisation: Sur le bord du lac Léman...
Présentation: présentation
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Parents : qu'est ce qui vous a fait franchir le pas pour tester votre enfant ?

Messagepar Blanche-Louise » Mer 30 Déc 2015 15:31

Ici, c'est venu plutôt "tard" dans son cursus, même si elle est jeune.

Elle a été testée à 6 ans, après 3 ans de difficultés à l'école (plus exactement de la souffrance : je te fais tomber dans la cour, du racket, des morsures au sang (merci pour la cicatrice à vie), ce genre de truc par les autres enfants et des moqueries quotidiennes de la part de la maîtresse de moyenne section (elle pensait bien faire en se conduisant comme ça pour "endurcir" notre fille)). Notre première démarche (après une rencontre infructueuse avec la maîtresse) a été de la faire consulter un pédopsy (en début de moyenne section), qui, après quelques séances, nous a très clairement dit qu'il était à la limite de nous conseiller de la déscolariser du fait de sa souffrance (il est pourtant pro école à fond). Comme la maîtresse a été remplacée pendant 3 mois, et que cela se passait "mieux" avec la remplaçante, nous l'avons laissée à l'école et soutenue comme nous pouvions pour les 5 dernières semaines avec la maîtresse initiale.

A ce moment là, la douance ne nous a pas effleuré, pour être honnête, j'en ignorais même l’existence, le concept.

Puis cela a de nouveau été difficile en grande section, et surtout, les rares fois où je pouvais la voir en groupe (au parc, aux anniversaires), j'avais vraiment l'impression d'un décalage entre elle et les autres, elle me semblait d'une autre planète.

Le déclic s'est fait par discussion avec une amie proche, dont le fils venait d'être dépisté HPI, et qui me disait qu'elle trouvait que ma fille lui ressemblait énormément et par une autre discussion avec une collègue, exactement le même contexte (enfant juste dépisté, similitude entre les comportements).

Du coup j'ai appelé le psy conseillé, qui a plus tiqué sur les difficultés relationnelles que sur une éventuelle douance, ce que j'ai trouvé vraiment très sain (du genre, qu'elle soit surdouée ou pas, l'urgence est de l'aider à se construire un égo qui lui permette de ne plus être la victime de la cour de récré). Il l'a suivi pendant quelques semaines en début de CP, puis m'a dit qu'en effet, le doute sur une douance était légitime et qu'il était d'accord pour la tester. Résultat, THPI.

Nous venions de rentrer dans un monde inconnu. Du coup, je me suis fait tester, et j'attends les 6 ans de ma deuxième pour la faire tester, mais je n'ai aucun doute (à mon avis, elle est "pire").
Je la ferai tester un peu après ses 6 ans, car cela évite le stress de l'évaluation (à cet âge, ils n'ont pas encore eu de contrôle, de notes, de classements à l'école) et permettra d'envisager si besoin un aménagement de la scolarité du primaire.

Cela dit, j'ai été bien traumatisée par les différentes maîtresses de ma grande (très sympas, toutes, mais qui minimisaient, toutes, la souffrance de ma fille et je voyais bien que je passais pour une mère hyper protectrice, genre ch... et aucune n'est vraiment intervenu ou n'a changé son comportement). Du coup, j'ai très peur de donner cette info, alors même qu'il faudra bien, si un saut de classe s'avère nécessaire (ce qui est une évidence pour le psy).

Donc pour répondre à ta question, pour l’aînée, c'est sa souffrance qui nous a progressivement amené à la faire tester, pour la seconde, ce sera un dépistage pour aménager au mieux sa scolarité.

A oui, pour conclure, ma fille n'est pas "vraiment" au courant, lors de la restitution, il lui simplement dit que sa tête marchait bien, mais qu'il fallait bien sur qu'elle apprenne par cœur ses poésies si elle voulait les savoir. Elle n'est donc pas "étiquetée" dans sa tête. Par contre, face à une souffrance importante ('"trahison" de sa meilleure amie), je lui ai quand même dit que tous les gens ne fonctionnaient pas pareil, que nous nous fonctionnions de la même manière et que c'est pour cela qu'on se comprenait aussi facilement, mais qu'elle pouvait rencontrer des gens, beaucoup, qui fonctionnaient différemment. Et qu'il fallait apprendre à s'adapter, à les comprendre, à se faire comprendre et donc à connaître leurs codes. Idem pour l'école, la règle du jeu est de faire ce que la maîtresse demande, donc le premier défi est de bien comprendre ce qu'elle veut, surtout quand ce n'est pas forcément limpide. Et ce discours, très clairement, je n'aurais pas pu l'avoir avant (avant les tests, le forum, etc).

Voilà pour notre histoire !

BL
Blanche-Louise
 
Messages: 19
Âge: 40
Enregistré le: Mer 18 Nov 2015 17:19
Présentation: presentations/test-demain-t6864.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Parents : qu'est ce qui vous a fait franchir le pas pour tester votre enfant ?

Messagepar Florence » Mer 30 Déc 2015 17:44

Pour nous, ça a été un très long cheminement. Quatre ans d'errances, de diagnostic en diagnostic, et la rencontre avec une orthophoniste géniale qui nous a orientés vers une psychologue tout aussi géniale. Je l'avais raconté là : http://raconterlavie.fr/recits/c-est-notre-fille/#.VoQJHKEt1yA
Le savoir nous a fait beaucoup de bien. Ça n'a pas changé notre vie, ni celle de notre fille, mais ça nous a permis de comprendre beaucoup de choses. Et aujourd'hui, c'est également ce qui me fait me poser des questions sur moi... mais le chemin est encore long, j'ose toujours pas décrocher mon téléphone!
Florence
 
Messages: 16
Enregistré le: Ven 11 Déc 2015 22:04
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: Parents : qu'est ce qui vous a fait franchir le pas pour tester votre enfant ?

Messagepar Eureka » Lun 25 Jan 2016 11:32

Eureka a écrit:J'ai sauté le pas pour mon fils suite à cette discussion ! Ça m'a fait cogiter à nouveau.
Restitution bientôt :)
(...)

Et depuis que c'est enclenché je suis vraiment calmée !

Aurélie a écrit:Tu nous tiendra au courant de la suite ? :)


Voilà, c'est fait. Et devinez quoi ? Mon fils est exactement le même qu'avant le test :lol: Étonnant hein ?

"Il n'y a pas de précocité" dit le compte rendu. Sérénité lors de la restitution. J'avais peur d'être déçue s'il n'était pas surdoué, j'avais peur d'avoir peur si effectivement il était surdoué... et finalement j'ai juste été envahie par le bien-être. Le fait de savoir, tout simplement.

En une fraction de seconde ma relation à lui n'était plus parasitée par cette question.

Historique :

1- Je fais un enfant, mais je ne veux pas qu'il soit "comme moi" (mon estime de ma propre personne s'est améliorée depuis... )
2- Révélation : je suis surdouée
3- Je ne veux pas l'être.
4- Ok, je le suis, et c'est bien.
5- Et mon fils ? Notre relation ? Si nous sommes si différents... au secours...
6- Ce serait bien qu'il le soit finalement, j'accepte de voir tout ce que moi et d'autres personnes constatent depuis longtemps, d'entendre ce qu'on me dit au sujet de mon fils.
7- OK il est "en avance", c'est certain, différent même, il a quelques talents, quelques super pouvoirs, a de nombreux comportement qu'on associe à la précocité, mais sans test on ne peut pas savoir... et si je me monte le bourrichon pendant des années ?
8- Je n'en peux plus, on teste.
9- Résultats : effectivement les fées se sont penchées sur son berceau mais ça ne relève pas de la "précocité".
10 - Tout rentre dans l'ordre, le petit reste égal à lui-même bien que certifié "normal" :rofl: et moi je revis.

Rationnellement, ce test était inutile, mais j'en avais besoin...
L'enfant s'est amusé, que ce soit à faire les tests ou à faire tourner la psy en bourrique... et il l'a trouvée "jolie", bref ça ne l'a pas traumatisé le moins du monde. Aucun regret.
Avatar de l’utilisateur
Eureka
 
Messages: 26
Âge: 37
Enregistré le: Sam 13 Déc 2014 20:33
Présentation: ici
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: Parents : qu'est ce qui vous a fait franchir le pas pour tester votre enfant ?

Messagepar Aurélie » Jeu 3 Mar 2016 14:01

Eureka a écrit:
Eureka a écrit:J'ai sauté le pas pour mon fils suite à cette discussion ! Ça m'a fait cogiter à nouveau.
Restitution bientôt :)
(...)

Et depuis que c'est enclenché je suis vraiment calmée !

Aurélie a écrit:Tu nous tiendra au courant de la suite ? :)


Voilà, c'est fait. Et devinez quoi ? Mon fils est exactement le même qu'avant le test :lol: Étonnant hein ?

"Il n'y a pas de précocité" dit le compte rendu. Sérénité lors de la restitution. J'avais peur d'être déçue s'il n'était pas surdoué, j'avais peur d'avoir peur si effectivement il était surdoué... et finalement j'ai juste été envahie par le bien-être. Le fait de savoir, tout simplement.

En une fraction de seconde ma relation à lui n'était plus parasitée par cette question.

Historique :

1- Je fais un enfant, mais je ne veux pas qu'il soit "comme moi" (mon estime de ma propre personne s'est améliorée depuis... )
2- Révélation : je suis surdouée
3- Je ne veux pas l'être.
4- Ok, je le suis, et c'est bien.
5- Et mon fils ? Notre relation ? Si nous sommes si différents... au secours...
6- Ce serait bien qu'il le soit finalement, j'accepte de voir tout ce que moi et d'autres personnes constatent depuis longtemps, d'entendre ce qu'on me dit au sujet de mon fils.
7- OK il est "en avance", c'est certain, différent même, il a quelques talents, quelques super pouvoirs, a de nombreux comportement qu'on associe à la précocité, mais sans test on ne peut pas savoir... et si je me monte le bourrichon pendant des années ?
8- Je n'en peux plus, on teste.
9- Résultats : effectivement les fées se sont penchées sur son berceau mais ça ne relève pas de la "précocité".
10 - Tout rentre dans l'ordre, le petit reste égal à lui-même bien que certifié "normal" :rofl: et moi je revis.

Rationnellement, ce test était inutile, mais j'en avais besoin...
L'enfant s'est amusé, que ce soit à faire les tests ou à faire tourner la psy en bourrique... et il l'a trouvée "jolie", bref ça ne l'a pas traumatisé le moins du monde. Aucun regret.


Voilà j'ai reçu le bilan du mien... même conclusion que pour Eurêka, enfant certifié "normal" ....cependant le doute subsiste car la neuropsy à la fin de la passation de mon fils m'a dit mot pour mot "on ne peut pas non plus exclure une précocité".... voilà je regrette quand même qu'il ait passé le WPPSI et j'aurai sûrement dû attendre le WISC... :doh:
Mais ce n'est que mon cas personnel...
Avatar de l’utilisateur
Aurélie
 
Messages: 22
Âge: 34
Enregistré le: Mer 21 Oct 2015 21:06
Localisation: Sur le bord du lac Léman...
Présentation: présentation
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Parents : qu'est ce qui vous a fait franchir le pas pour tester votre enfant ?

Messagepar Eureka » Lun 18 Avr 2016 10:00

Pourquoi a-t-elle dit cela ? [edit : je relis ce fil et me rends compte que toi-même tu te demandes pourquoi elle a prononcé cette phrase qui résonne encore] Est-ce juste par prudence car l'erreur est humaine ? Je sais que le WISC est plus complet et donne plus d'informations, mais le WPPSI est aussi fiable, non ?

Je suis toujours en phase de compréhension/assimilation du bilan de l'enfant et de ce qu'est/n'est pas le haut potentiel.

Les chiffres du bilan de mon petit bonhomme collent tout à fait à mon intuition première (=être surdoué c'est être hyper-tout comme moi donc non il n'est pas surdoué, car il est juste super-tout) mais on tombe complètement (avec moins d'intensité donc) dans des écueils similaires à ceux du surdouement...

Comment vis-tu les choses Aurélie ? Maintenant que tu regardes ton fils avec le filtre "non précoce", tu vois comme moi toujours le même enfant qu'avant le test ? Tu n'as pas non plus l'impression d'avoir inventé des choses là où il n'y en avait pas ?
Avatar de l’utilisateur
Eureka
 
Messages: 26
Âge: 37
Enregistré le: Sam 13 Déc 2014 20:33
Présentation: ici
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: Parents : qu'est ce qui vous a fait franchir le pas pour tester votre enfant ?

Messagepar Halflife » Mar 19 Avr 2016 20:40

Bonsoir,
personnellement, ma femme et moi, c'est suite à ses colères pour de petits détails, tels que une lettre mal formée, un trait qui dépasse sur un dessin. Des colères telles que nous avons été dépassés.
Donc prise de RDV avec la psy scolaire (on ne connaissait pas la douance avant...).
Elle a testé notre fils, complétement, WISC 4. Et là révélation. Entre temps, nous avions fait les démarches auprés d'une pédo psy recommandée grace à un excellent ami (que je ne remercierai jamais assez!!!!).
Et nous avancons tout doucement de RDV en RDV. Nous trouvons les clés pour aider notre fils, et nous aider pour lui.
Il savait lire avant la rentrée en CP ayant appris seul, mais cela ne nous avait pas inquiété. J'ai appris à lire seul aussi, donc cela me paraissait logique.
Halflife
 
Messages: 9
Enregistré le: Mer 6 Avr 2016 15:53
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: Parents : qu'est ce qui vous a fait franchir le pas pour tester votre enfant ?

Messagepar waldezign » Mer 20 Avr 2016 16:26

Depuis la moyenne section, nous avions compris que notre fils était précoce ou éventuellement surdoué, vu le discours de la maitresse sur ses performances scolaires. Le test de QI n'était pas encore dans notre champ de pensée à cette période. En CM2, la maitresse a évoqué la possibilité d'anticiper une entrée en 6e dans un collège privé accueillant les EIP (appelation copyright éducation nationale). Là tout le vocabulaire HQI est entré dans notre lexique familial en peu de temps, à force de moult lectures ici et là. Fallait-il tester notre fils? L'idée était de lui offrir la possibilité d'accéder à une classe EIP au cas où, et d'officialiser son profil particulier.
Son HQI officialisé, d'autres portes se sont ouvertes dans la famille, et il semblerait qu'il ne soit pas isolé... à suivre!
"We hate it when our friends become successful" Steven Patrick Morrissey
Avatar de l’utilisateur
waldezign
 
Messages: 53
Âge: 44
Enregistré le: Lun 11 Avr 2016 08:31
Localisation: Chalamont
Présentation: waldezign
Profil: Intéressé pour une personne de mon entourage
Test: NON

Re: Parents : qu'est ce qui vous a fait franchir le pas pour tester votre enfant ?

Messagepar Dark_Lady » Mar 1 Nov 2016 22:39

Je participe car je suis au stade de trouver un psy pour prendre rdv pour faire un bilan à ma fille de presque-6-ans.

Déjà tout bébé, elle était très éveillée, a babillé très tôt, a su tenir un crayon (faire la pince) dès la première fois qu'elle en a chopé un pour tracer sa première esquisse (bien moins d'un an). Elle a parlé très tôt, fascinée par les livres qu'elle me mettait dans les mains X fois par jour afin que l'on raconte l'histoire ensemble. L'acquisition de la marche très aisée, petite fille très curieuse, joyeuse. Puis vers 3-4ans suite au décès d'un de nos animaux de compagnie, elle s'est mise à me questionner sur la mort. Vers 4ans et demi, elle s'est intéressée à l'alphabet et les phonèmes, qu'elle a appris seule. Puis la lecture est apparue du jour au lendemain (pratiquement). Elle connaît la table de multiplication de 2 par sa propre déduction, exemple parmi d'autres qui me font quand même pas mal cogiter...

Depuis ses 5 ans, je trouve qu'elle commence à sentir souvent contrariée, incomprise (ce sont ses mots), elle se met en colère sans parvenir à se calmer, elle a des agnoisses qui apparaissent (par exemple la peur de voir un poil/cil/cheveu/fibre/filament dans son assiette), elle supporte de moins en moins le bruit alentour et chose qui me saute de plus en plus aux yeux, c'est sa réticence à se mêler aux autres, verbalisant de la sorte: je dois réfléchir, je ne sais pas si je souhaite jouer avec eux ou pas, je dois attendre que ça s'affiche dans mon ordinateur (elle image son cerveau de la sorte). Elle s'inquiète souvent pour ses petits frères et s'est donnée comme mission d'aider sa soeur de 13ans à prendre confiance dans sa façon de dessiner car c'est une pratique à laquelle ma petite s'adonne avec une grande aisance et elle voit que sa grande soeur, elle, n'est jamais satisfaite de ce qu'elle produit.
Je la fais court mais voilà un peu ce qui m'amène à penser qu'elle a peut-être quelque chose de particulier.

Je suis moi-même en questionnement sur ma personne depuis longtemps si j'y repense car j'ai un parcours assez cahotique et une façon de penser et fonctionner qui ne sont pas très aisés pour les autres et pour moi au quotidien.

Ce qui me pose un cas de conscience car j'ai l'impression d'envoyer ma fille en "éclaireur" malgré le fait que je pense mon questionnement légitime à son sujet.

Toujours est-il que je vais quand même laisser mon égo tergiverser tout seul sur mon compte et écouter ce que mon coeur me dit de faire. Je ne sais pas qui je suis mais j'ai commencé à en baver très jeune et ça me poursuit encore alors que j'ai 35 piges.
Ma petite est d'accord pour participer à ce bilan donc je préfère demander l'avis d'un professionnel car je m'en voudrais réellement profondément si je jouais le jeu de l'autruche.

Voilà pour ma petite contribution et merci d'avoir créé ce topic au passage.
Dark_Lady
 
Messages: 9
Âge: 36
Enregistré le: Mer 26 Oct 2016 17:28
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: Parents : qu'est ce qui vous a fait franchir le pas pour tester votre enfant ?

Messagepar Dine17 » Mer 2 Nov 2016 12:46

Dark_Lady a écrit:
Ce qui me pose un cas de conscience car j'ai l'impression d'envoyer ma fille en "éclaireur" malgré le fait que je pense mon questionnement légitime à son sujet.



Pour ma part, les questionnements pour mon fils entraînant des questions sur moi-même, j'ai préféré passer le test avant lui afin de lui éviter de le faire pour rien.
Bilan des courses, cela m'a permis de discuter avec sa psychologue différemment, sachant de quoi elle parlait pour les différents subtests (qui ne diffèrent pas trop entre WISC et WAIS).
Qui plus est, je souhaitais vraiment savoir pour moi aussi et je n'aurais pas abordé le test de la même manière si j'avais eu un résultat négatif pour mon fils avant. Je pense que j'aurais tout laissé tomber même si les questionnements persistaient.

En tous cas, bon courage dans les démarches, ce n'est pas forcément facile de trouver le bon psy !
Ils étaient là avant, il seront là après, nous, nous ne faisons que passer.
Avatar de l’utilisateur
Dine17
 
Messages: 167
Âge: 35
Enregistré le: Mer 20 Avr 2016 15:03
Localisation: Nouvelle Aquitaine
Présentation: presentations/bonjour-t7429.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Parents : qu'est ce qui vous a fait franchir le pas pour tester votre enfant ?

Messagepar Tartempion » Mer 8 Fév 2017 14:29

Nous n'avons pas encore franchi le pas. Nous en sommes juste à la prise de RDV avec une psy conseillée par le médecin généraliste pour mon enfant qui a le plus de soucis (principalement de concentration mais avec un excellent bulletin). Je vous tiendrai au courant, ou pas :nesaitpas: . D'ailleurs, si quelqu'un du forum (ayant suffisamment la confiance des modérateurs) voudrait bien se dévouer de centraliser les différentes adresses de psys qui ont fait passer le WISC à un des enfants des inscrits à ce forum, ce serait bien.
Même si j'ai cru comprendre que la majorité de ceux qui font passer le WAIS font aussi le WISC (d'où la potentielle inutilité de ma demande :1cache: ).
Par exemple, Montélimar, c’est du nougat. Et Montcuq, c’est du poulet ?

L'erreur est humaine, mais un véritable désastre nécessite un ordinateur.
Avatar de l’utilisateur
Tartempion
 
Messages: 133
Enregistré le: Mer 25 Jan 2017 13:33
Localisation: idf et tarn
Présentation: .
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: Parents : qu'est ce qui vous a fait franchir le pas pour tester votre enfant ?

Messagepar tryandsee » Jeu 25 Mai 2017 12:31

Depuis qu'il est né nous le voyions vivre en "décalage". Son père n'y voyait aucune inquiétude à avoir. La famille alertait. Un peu.
Vers 3 ans, après un an d'insistance de ma part, nous l'avons enfin emmené chez un psy pour tenter de comprendre son hypersensibilité, sa timidité, ses blocages multiples et variés.
Le psy nous dit qu'il "allait très bien" (ça n'était pas exactement la question, me suis-je dit). Donc, puisqu'il "va bien", pas d'inquiétude à se faire quant à ses "différences" comportementales. Et pas besoin de le revoir.

Nous n'avons pas une seule seconde pensé à cette notion de douance, que nous ne connaissions d'ailleurs autrement que dans sa caricature.
Il était certes très éveillé, très mature. Mais mes parents disaient: "Tu n'as jamais été une enfant" . Alors nous nous disions: "Il tient de moi". Sans creuser.
D'autant que le temps passe et que nous constatons des progrès dans son intégration au monde qui lui est proposé. Il semble se rapprocher, à son rythme, de la "normalité". Il est différent, c'est sûr, mais il s'intègre.
Et il est excellent élève.

Il aura 12 ans 2 jours après la passation.

Depuis mes "premiers murmures", les pièces du puzzle s'imbriquent. Et surtout depuis que ces murmures ont commencé à prendre de l'ampleur, je le regarde avec un œil plus acéré. Je réussis là où nous échouions systématiquement avec son papa: l'aider dans ses phases de doutes, de "lâchage", quand il se renfermait dans sa coquille et que nous ne pouvions plus l'atteindre. Depuis 2 mois, et pour la première fois depuis sa naissance, je réussis à le suivre dans sa bulle. Il est reconnaissant. Je le lis dans ses yeux.

En résumé, pour répondre à la question titre:

J'ai décidé, en accord avec son papa, de lui faire passer le test si le mien était "+". Restait le doute de le faire ou pas si mon test était "-".

Je ne sais pas encore ce que je vais faire de mon "résultat", mais je sais ce que je ferai du sien (et donc pourquoi avoir franchi le pas pour lui):
Il a 12 ans, la vie devant lui, et le résultat du test (que ce soit WISC+ ou WISC-) sera un atout pour le comprendre, l'aider, gérer sa différence, et le conduire de notre mieux vers un épanouissement qu'il ne vit pas aujourd'hui. Je veux des clés, je veux les lui donner, et je veux l'aider à les faire tourner dans la serrure.
Je veux mettre toutes les chances de son côté. Mieux il se connaîtra, plus il aura de chances de s'épanouir.

Beaucoup de "je". Mais on parle de mon fils. Au sujet de mes enfants, et seulement sur ce sujet (pour l'instant), je suis intraitable, mes doutes disparaissent, mon assurance existe, je sors les griffes, et le "je" se fait incontournable afin de m'imposer.
A l'instant où j'écris ces mots je me surprends les lèvres serrées, presque tremblantes de détermination.
“Car si le visage est le miroir de l'âme, les yeux en sont les interprètes.” Cicéron
Avatar de l’utilisateur
tryandsee
 
Messages: 45
Âge: 43
Enregistré le: Lun 24 Avr 2017 12:01
Localisation: Paris
Présentation: https://adulte-surdoue.fr/presentations ... t8429.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Parents : qu'est ce qui vous a fait franchir le pas pour tester votre enfant ?

Messagepar Lilouf06 » Lun 16 Oct 2017 12:57

On a mis longtemps à se décider pour le grand. On se pose des questions depuis la maternelle. On a eu des petites phrases de différents instits du type: "Il voit des choses que les autres ne voient pas", "il se pose des questions qui ne sont pas de son âge"... Il savait lire en fin de GS. Il n'a jamais eu vraiment de copains, il jouait essentiellement seul dans la cours, mon cœur de maman était en miette à chaque fois que je le voyais seul dans un coin, il était attiré par les plus grands (enfin plus grandes lol) ...
Mais la douance ne m'a jamais vraiment effleuré l'esprit tout au moins de manière sérieuse, jusqu'au jour où j'ai capté une conversation entre 2 mamans d'enfants HPI et là j’ai eu l'impression qu'elles parlaient de mon fils. Connaissant quelqu'un dont les 2 enfants étaient hpi, j'ai discuté avec elle et elle m'a conseillé de passer le test. Je me suis donc jeter à l'eau. A l'annonce du résultat, j'en ai pleuré, pas du fait qu'il soit hpi, mais de savoir enfin pourquoi il était différent. Bon à l'heure actuelle, c'est encore un peu difficile mais ses relations aux autres s'arrangent!
Pour ma puce, comme je le disais sur un autre poste, nous l'avons fait testé suite à un changement de comportement (plus à fleur de peau que d'habitude). Sachant qu'en ayant un EIP, on pouvait en avoir d'autres, j'ai préféré voire ce qu'il en était à ce niveau là. Et donc bingo, elle l'était aussi (je ne l'ai pas vu venir celle-là). ça lui a permit de libérer sa parole et de nous avouer son ennui en classe. On est en train de voir pour la faire glisser du CM1 au CM2 et ainsi espérer qu'elle se sente mieux.
Le 3ème n'est pas encore testé. Je pense qu'on le fera mais pas avant ses 7 ans, sauf si il y a un souci avant. Mais pour le moment, il va bien.
Avatar de l’utilisateur
Lilouf06
 
Messages: 28
Âge: 39
Enregistré le: Mar 29 Aoû 2017 14:56
Localisation: le corps dans le 49 et l'esprit partout et nulle part
Présentation: Un peu de moi
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS



Retourner vers à propos des enfants...

 


Articles en relation Statistiques Dernier message
Ado, tester ou ne pas tester
1, 2par Kelisia » Lun 3 Aoû 2015 11:24

Réponses: 29

Vues: 1975

Dernier message par waldezign Voir le dernier message
Mer 25 Mai 2016 13:54
Aider des parents d'enfant en difficulté
par Stan » Jeu 23 Jan 2014 16:41

Réponses: 3

Vues: 733

Dernier message par melanie17 Voir le dernier message
Dim 23 Mar 2014 22:51
Montessori: adapté ou pas pour un(e) enfant HPI?
par litia » Mer 1 Juil 2015 13:13

Réponses: 8

Vues: 1457

Dernier message par Mercador Voir le dernier message
Ven 29 Jan 2016 20:20
Tester la fratrie?
par Pénélope » Jeu 20 Juil 2017 19:22

Réponses: 3

Vues: 307

Dernier message par Pénélope Voir le dernier message
Lun 16 Oct 2017 12:50
asso de parents ?
par amalia » Jeu 27 Mar 2014 21:09

Réponses: 9

Vues: 1007

Dernier message par madeleine Voir le dernier message
Dim 13 Avr 2014 19:58

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités