Nous sommes le Sam 25 Nov 2017 02:42


Les premiers jours... Du reste de notre vie

Pour des raisons de cohérence de l'ensemble et pour présenter à nos visiteurs une information fiable et claire, cette section est réservée en écriture aux surdoués diagnostiqués.

Modérateur: Bradeck

Re: Les premiers jours... Du reste de notre vie

Messagepar Mlle Rose » Lun 26 Mai 2014 11:02

Je ne pense pas que tout le monde passe par les mêmes étapes ^^ Chacun son chemin, et ça dépend un peu de ton vécu et de quel bois t'es fait :D
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:
Avatar de l’utilisateur
Mlle Rose
 
Messages: 12696
Images: 86
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:56
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les premiers jours... Du reste de notre vie

Messagepar MaximeW » Mar 27 Mai 2014 05:08

Mlle Rose a écrit:Je ne pense pas que tout le monde passe par les mêmes étapes ^^ Chacun son chemin, et ça dépend un peu de ton vécu et de quel ce que tu bois t'es en fait :D


:hai:
« Le bonheur c’est un plat de frites supplémentaire. »
C. M.Schulz
Avatar de l’utilisateur
MaximeW
 
Messages: 109
Enregistré le: Mar 24 Jan 2012 21:34
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les premiers jours... Du reste de notre vie

Messagepar Mlle Rose » Mar 27 Mai 2014 11:30

:o :o :o
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:
Avatar de l’utilisateur
Mlle Rose
 
Messages: 12696
Images: 86
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:56
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les premiers jours... Du reste de notre vie

Messagepar Grabote » Lun 13 Juil 2015 09:41

les premiers jours du reste de ma vie ?
Je les ai passé ici en mode "obsessionnel compulsif", à lire tout ce que je pouvais sur le sujet.
À lire vos près, vos idées et vos blagues.
Je crois que je suis passée plusieurs fois par toutes les phases de Melle Rose, dans l'ordre et dans le désordre... :D
Depuis, je sens que j' me stabilise et que j'apprends à m' assumer ...
Avatar de l’utilisateur
Grabote
 
Messages: 2931
Images: 22
Âge: 48
Enregistré le: Mar 16 Sep 2014 20:08
Localisation: dans un village
Présentation: *
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les premiers jours... Du reste de notre vie

Messagepar Traum » Dim 31 Jan 2016 08:18

Je… suis en plein dedans et je pense ne pas en avoir fini de sitôt.
Je suis même peut-être encore un peu en amont des réactions de deuil décrite par Mlle Rose, comme une phase 0 : j'en suis à remettre en cause le test, la psychologue, la douance elle-même (ces trois aspects, JSF* en parle dans son livre, et des quelques rares livres sur la douance que j'ai lus, elle est la seule à les évoquer — citations pour plus tard, le livre est resté au cabinet), ma douance (comment ça, moi, douée ?), le fait que je ne me sois jamais tant reconnue que ça dans certains livres ou de me dire que, franchement, ce que l'on y décrit, hein, ça doit être applicable à tout le monde, non ?
Et d'oublier le sentiment de décalage que je n'ai cessé de subir enfant, adolescente et même encore adulte…
À cela près que je suis mieux entourée, que je suis moins contrainte aussi et que j'ai fait pas mal de choses qui me permettent, diagnostic de douance ou pas, de ne pas avoir l'horrible sentiment de ne pas avoir tiré profit de mes capacités. — Je risque peut-être au moins de moins me reprocher de n'en avoir rien fait : ça, c'était à vingt ans, lors de ma « crise de la quarantaine anticipée » (je le vivais vraiment comme ça).
J'ai eu la chance aussi que le long travail fait sur moi me donne une certaine stabilité : j'ai appris à m'appuyer sur moi, rien que sur moi. J'avais déjà appris à construire avec mes capacités sans attendre le diagnostic de douance et, je l'aurais eu dix ans plus tôt, adulte, je n'en aurais rien tiré de mieux… voire, j'en aurais tiré n'importe quoi parce que je n'aurais pas su m'écouter. En revanche, il va me falloir maintenant re-faire un petit tour de travail sur l'avant test, et sur mes petites années d'enfance…

Là, j'ai surtout envie d'en parler (de la même façon que je lis en boulimique ce forum)… Et d'en parler à mon père parce qu'il n'y a plus que lui qui pourra peut-être me renvoyer quelque chose de mon enfance… Possible que mon père soit surdoué, que ma mère l'ait été… je ne sais pas pour mes frères. Mais je sens moins mes frères en décalage que moi.
Mes amis ? Non. Ça n'aurait pas de sens. Une partie d'ailleurs est surdouée, diagnostiquée (mais l'une pensait que la douance ne commençait qu'à 140 alors que… non), l'autre que je suspecte.

Il y a quand même eu un gros effet positif ces derniers jours : au lieu de me sentir juste comme une m… en stage, je me suis dit qu'en fait, je n'étais pas si con… et que je ne pouvais pas me demander d'avoir le même niveau que mon interne qui a trois ans d'études de médecine de plus que moi. (Et ce d'autant moins que je continue de travailler à côté.)

La tentation est grande de vouloir tout expliquer par la douance, très grande, et je sens que ça va être une étape à traverser, tout en sachant au fond de moi depuis toujours que, non, ça n'expliquerait jamais tout…

Bref, à J+5, voilà où j'en suis… Et je sais que ce n'est pas fini, je sais que les choses vont tourner, et re-tourner, venir et re-venir, jamais tout à fait pareilles, et un jour, un beau matin, sans que je ne m'en rende compte, ça sera plus ou moins passé… et peut-être même que ça ne reviendra jamais… (Pas sûr.)

* Mon Dieu, c'est horrible… je suis en train de parler en ce moment +++ d'une auteure que je n'aime même pas !
« Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait. » Mark Twain
Avatar de l’utilisateur
Traum
 
Messages: 403
Âge: 31
Enregistré le: Jeu 15 Jan 2015 22:22
Localisation: D'est en ouest
Présentation: Il y a tellement d'étoiles dans le ciel…
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les premiers jours... Du reste de notre vie

Messagepar SylDa » Jeu 4 Fév 2016 17:27

Hum
phase 1 : aaah c'était donc ça, bon ok
phase 2 : nan la psy s'est trompée
phase 3 : bon ok la psy s'est pas trompé, je fais quoi maintenant
phase 4 : je resterai seule toute ma vie ouiiiiiiinnnn
phase 5 : j'ai pas forcément besoin de n'avoir que des surdoués autour de moi, laisse leur chance aux autres
phase 6 : bon je sais ou je vais qui je suis ce que je vaut maintenant ça va mieux

j'oscille régulièrement entre ces différentes phases :) en ce moment je suis dans la 6ème
Quelle est la différence entre un corbeau ?
Avatar de l’utilisateur
SylDa
 
Messages: 233
Âge: 27
Enregistré le: Dim 22 Nov 2015 17:23
Localisation: Bretagne
Présentation: ma bulle
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les premiers jours... Du reste de notre vie

Messagepar Lego » Ven 5 Fév 2016 15:59

Phase 1 : Avant, j'allais plutôt bien.

Phase 2 (il y a 10 mois) : Phase préparatoire au diagnostic, sans imaginer cette histoire de douance "oh il y a donc moyen d'aller encore mieux".

Phase 3 (il y a 2 gros mois) : Découverte, test, résultat, POWWW, je ne comprends pas pourquoi (toujours pas d'ailleurs) mais je me tape un gros court-jus là haut et j'exulte, je niaise, je blblblblblblllll...
Je crois que je commute non-stop entre les 2 phases citées par Fabs : je suis cool en fait
/ en fait je m'en branle, j'ai toujours été cool :D1 (saut que j'avais zappé l'info)[
/align]

Image
Ça dure quelques jours, une semaine peut-être, et heureusement je retrouve visage humain.
Image

[align=center]Photo non contractuelle, ceci n'est pas un humain.


Depuis c'est la sérénité permanente. Pile, je suis trop contente, face, je suis trop contente, mon entourage me regarde bizarrement mais me tolère gentiment. Je pense avoir retrouvé toute ma tête.

Depuis le court-jus, c'est clairement une nouvelle vie, mais pas un deuil, plutôt une réincarnation, mais avec tous les souvenirs et acquis de la précédente.

Alors joie de l'enfance, insouciance, curiosité insatiable et re-découvertes, avec mon regard adulte bienveillant sur tous ces nouveaux premiers pas.
Là je pense être une ado, qui expérimente, se frotte au monde, aux différents mondes tente de les séduire avec ses nouvelles formes qui ont poussé pendant l'été, viens dans ma chambre je te laisserai voir mon gros cerveau, qui cherche ses limites, met le nez dans la philo et re-dessine son avenir. (elle y colle plein de paillettes). Mais comme dans mon premier bout de vie, ça n'est pas une crise, juste une période bouillonnante.

Il y a juste mon rapport aux gens qui est devenu plus fragile parce que j'ai enlevé une carapace, ce qui m'a permis de découvrir le pot-aux-roses.
Mon rapport aux gens en général est fragilisé. Faisant face à beaucoup de pitié côté handicap, mon cri de guerre historiqueétait un peu "Je suis comme ça et je vous emmerde" (en mille fois plus subtile évidemment :emo: ), et comme j'ai parlé de ma douance (Réponse unanime "ben oui évidemment tu l'es, et alors ?" :think: ) je ne me sens plus du tout capable d'adopter cette posture de peur qu'elle ne passe pour "Je suis surdouée et je vous emmerde" ce qui serait un effroyable contresens. (afin de me trouver un nouveau cri de guerre, je laisse à votre disposition une boîte à idées" ^^)
Et puis j'étais déjà gentille il paraît, mais là je me sens déborder d'indulgence pour le monde entier, pas par condescendance, mais quand on en comprend les mécanismes, on prend beaucoup plus de plaisir à cohabiter, sans tensions. Du coup j'ai quand même tout le temps peur de blesser. Moi et mon légendaire sens du sarcasme.
Mon rapport à vous et aux autres vifs du cerveau que je connais est fragilisé aussi, ou me fragilise, je ne sais pas. Parce que maintenant que c'est fait il va falloir être à la hauteur et je ne vous blufferai pas. Y a qu'à voir comme j'essaye de vous séduire, vous décrocher des sourires avec mes gifs mes blagounettes et mes paillettes. Y a qu'à voir la peur de vous décevoir à chaque message posté, la peur d'avoir écrit une énorme bêtise ou minuscule erreur qui vous serait désagréable. Aimez-moi les uns les autres, bordel. ^^ Une ado qui cherche sa place parmi son groupe de pairs quoi, classique.
Ou alors c'est les hormones :lol:

Mais vous savez quoi, c'est bien plus agréable d'être fragile plutôt que carapacée, alors je vais continuer à tâtonner comme ça et avancer sans heurt. J'ai pas peur de grandir encore, mais ça viendra bien assez vite, en attendant touchez pas les boutons, c'est trop bon comme ça. :$
Tête d'ampoule à paillettes
Avatar de l’utilisateur
Lego
 
Messages: 104
Âge: 37
Enregistré le: Jeu 29 Oct 2015 19:32
Localisation: Grand Est Rugueux
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les premiers jours... Du reste de notre vie

Messagepar Napirisha » Ven 5 Fév 2016 16:08

Aimez-moi les uns les autres, bordel

:hug: :* :inlove: :amour7: :amour1: :amour5: :amour10:

Comme ça, ça va?
Fournisseuse officielle de documents anciens en tous genres. Maison fondée en 1758. (c) Vlid
Avatar de l’utilisateur
Napirisha
 
Messages: 1904
Images: 6
Âge: 35
Enregistré le: Lun 22 Juin 2015 12:15
Localisation: sous le tilleul
Présentation: bonjour!
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les premiers jours... Du reste de notre vie

Messagepar Lego » Ven 5 Fév 2016 16:13

Ça va beaucoup mieux merci, vous pouvez reprendre une activité normale :rrmiaou:
Tête d'ampoule à paillettes
Avatar de l’utilisateur
Lego
 
Messages: 104
Âge: 37
Enregistré le: Jeu 29 Oct 2015 19:32
Localisation: Grand Est Rugueux
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les premiers jours... Du reste de notre vie

Messagepar Coralie352 » Ven 5 Fév 2016 17:14

C'est fou comme une image est parlante...

Je suis la seule à qui la gif animée de Lego laisse une terrible impression de Docteur Maboul pervers sur le point de... :1cache: :1cache: :1cache:

Terrible !!! Je vais en faire des cauchemards !!! :pale:
"Those who would give up essential Liberty, to purchase a little temporary Safety, deserve neither Liberty nor Safety."
Benjamin Franklin, 1755
Avatar de l’utilisateur
Coralie352
 
Messages: 710
Images: 13
Âge: 45
Enregistré le: Dim 20 Sep 2015 16:01
Localisation: 49.61132 ; 6.12934
Présentation: La Patte blanche ? C'est par ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les premiers jours... Du reste de notre vie

Messagepar Lego » Ven 5 Fév 2016 18:08

Noooooon je trouvais mon gif parfait de béatitude convulsive, moi, mindfuck, je ne vois plus que ta perception de l'image maintenant, MERCI hein. :bebepleure2:
Tête d'ampoule à paillettes
Avatar de l’utilisateur
Lego
 
Messages: 104
Âge: 37
Enregistré le: Jeu 29 Oct 2015 19:32
Localisation: Grand Est Rugueux
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les premiers jours... Du reste de notre vie

Messagepar Easy29 » Mar 22 Mar 2016 23:47

Le premier jour, c'était aujourd'hui vu que j'ai eu le résultat du bilan hier. Alors à chaud vu que c'est un peu frais ;-) c'est comme un gros ouf "je ne suis pas dingue". Et puis je suis entourée de personnes bienveillantes, deux amis hier soir que j'ai eu au tel m'ont dit "ça t'étonne ben pas moi". Et aujourd'hui pareil avec deux autres amis que j'ai eu en sms, qui savait où j'en étais de la démarche. En tous cas ce que je ressens c'est un apaisement. J'arrive pas vraiment à objectiver pourquoi mais c'est là. Donc c'est plutôt cool. Une première étape certainement dans un cheminement à faire pour la suite.

Je me suis autorisée ce soir à faire de tête la division de la note du restaurant où nous avons dîné à 7 alors que tous le monde avait pris sa calculatrice sur son portable pour le faire. Et j'ai été plus rapide lol, ce qui m'a valu un : "comment t'as fait ?" Et quand j'ai expliqué "t'es un peu autiste en fait". Ça m'a fait rire, une seule dans le groupe est au courant pour le diag+ et autant que ça reste comme ça pour l'instant. S'autoriser c'est un bon début.
Au travail pareil j'ai fait un peu plus que d'habitude parce qu'au final je suis en sous régime depuis le début, sur ce temps partiel en tous cas. J'ai plusieurs activités parce que dans le passé en étant sur un temps plein au même endroit j'ai tout révolutionné et ça n'a pas été très reposant voir carrément destructeur pour moi. Donc j'ai préféré plusieurs activité à temps partiel et depuis je m'y retrouve plus. Alors pour ce premier jour c'était plutôt reposant et j'affichais un sourire béat. Alors on verra pour les prochains jours.
Après j'étais déjà dans un équilibre mais souvent je me sentais en décalage. Là j'ai l'impression d'une certaine normalité dans l'anormalité. Comme si savoir permet de comprendre et donc de s'apaiser.
Ah sinon ce qui est drôle c'est l'interrogation de mes parents et notamment de ma mère : "ben tous le monde fait toujours plusieurs choses à la fois non ?" ;-) Ma mère à toujours été au taquet, mon père aussi. Du coup ils s'interrogent. Moi ce qui me fait rire c'est de me rappeler les dîners avec les mecs que moi ou ma sœur on a ramené à la maison et le fait qu'ils affichaient tous sans exception une fatigue à la fin du repas vu que les discussions ont toujours été aussi copieuses que le repas. Je comprend mieux pourquoi ils étaient fatigués psychiquement à la fin de nos conversations. Bref, j'en suis au stade de repasser des moments de vie sous le prisme de la douance. Hâte aux prochains jours du reste de ma vie ...
Easy29
 
Messages: 42
Âge: 38
Enregistré le: Ven 25 Déc 2015 23:25
Présentation: presentations/presentation-une-nouvelle-venue-t6990.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les premiers jours... Du reste de notre vie

Messagepar Dromadaire » Jeu 16 Fév 2017 11:47

Je ne sais plus trop où ni comment participer, j'ai l'impression de "devoir" un petit bilan, et ça me trotte dans la tête. J'aime bien le titre de ce topic, et puis je l'avais lu il y a quelques semaines, avant de passer le test. Et puis j'y ai notamment trouvé cette citation en début de topic, et du coup je m'attendais à ces phases :

Mlle Rose, les autres s'y reconnaissant, a écrit:phase 1 : putain cool je suis pas dingue!
phase 2 : colère, "et merde je fais quoi de ça?"
phase 3 : dépression, je ne sais plus qui je suis, doutes, je suis une merde, j'en ai rien fait
phase 4 : retour d'identité, je suis ce que je suis, je fais donc comme j'ai toujours fait avec ça, je reste moi-même, je vais bien et finalement ce que les autres pensent je m'en tamponne les miches.


Pour moi ça a été... Pareil mais différent ! Notamment parce qu'avec le recul, je pense être passée par ces phases... Avant de passer le test ! Mais globalement ça ressemble quand même au même cheminement.

Phase 0 : je ne vais pas bien, je vais voir une psy pour ça.

Phase 1-1/n : 1er rdv, à la fin ma psy me parle de HP et d'animaux ###adeptes du smurf en haute montagne###, me conseille de lire JSF et de me renseigner un peu.

Phase 1 : l'euphorie. Je lis un tas de trucs. Ca résonne merveilleusement bien en moi, c'est vertigineux. C'est trop cool. Ca pourrait être ça. Je lis des trucs sur ce forum, j'en pleure presque en lisant certains témoignages tellement je me reconnais.

Phase 2 : le doute. Oui mais y'a des trucs qui collent pas. J'ai toujours été très scolaire (et à la fois tellement peu scolaire), je ne peux pas être surdouée, les surdoués c'est les gens pas scolaires plutôt non ? Et puis dans le profil présenté par les sites internet, il y a des trucs qui me font tiquer, il y a des choses qui ne me ressemblent pas...

Phase 3 : la déprime, la déstabilisation. Je nage dans un océan de questions. Je pense être HP et je pense que c'est impossible que je le sois. Je ne comprends rien. J'ai envie d'envoyer plein de sms à plein de gens pour leur demander s'ils me trouvent bizarre ou décalée. Un ami HP (THQI diagnostiqué à 6 ans) me dit que je suis différente, mais de lui. Je suis plus sociable, plus normale, même si je suis plutôt intelligente. Un autre me dit que test ou pas test, je resterai celle que je suis. Moi j'ai juste envie d'en parler à tout le monde, et en même temps j'ai peur des réactions.

Ces trois phases ont pris une semaine, jusqu'à mon prochain rdv avec ma psy...

Phase 4 : le déni. C'est pas possible, je ne peux pas être HP. Je ne suis pas bien maligne, plutôt empotée d'ailleurs. Je n'ai jamais été créative. Et puis je lis le livre de JSF, je ne l'aime pas du tout, je n'aime ni sa façon d'écrire ni son manque de rigueur, je ne me reconnais pas dans ce qu'elle raconte. Je relis certains posts de ce forum, c'est bien trop relevé pour moi, d'un niveau bien supérieur à ce que je suis capable de faire. D'ailleurs il y a aussi moults témoignages dans lesquels je ne me reconnais pas. Nan c'est bon, j'suis pas HP, juste très névrosée et fragile.

Phase 5 : la colère ! Pas contre moi, mais contre les autres : ceux qui m'ont élevée, ceux qui m'ont enseignée, ceux qui m'ont suivie... Les adultes qui m'humiliaient ou me rabaissaient, ceux qui me traitaient avec condescendance, la mère d'une copine qui un jour m'a dit avec un ton lourd de reproche que je parlais aux adultes d'égal à égal et que ce n'était pas respectueux, ma belle-mère me reprochant de me mêler de choses qui ne me regardaient pas... Mon père qui a refusé de me faire sauter une classe en primaire sans m'en parler... Ma nourrice qui m'obligeait à jouer avec les autres enfants alors qu'ils jouaient à des jeux inintéressants... Les profs, les institutrices... Les infirmières, CPE et autres assistantes sociales qui ne m'ont jamais bien orientée et qui de toute façon n'avaient pas de temps à me consacrer... Certes je pleurais beaucoup au collège, mais j'avais des bonnes notes, j'étais sage en classe et je n'insultais personne, alors bon ?


Phase 6 : le fameux retour d'identité, l'apaisement. L'acceptation de ce que je suis ou pourrait être. Un état plus serein dans lequel je me sens prête à passer le test, c'est un peu urgent même. Mais "ça va".


Puis le test. A l'annonce du résultat, j'explose en larmes. De soulagement intense, profond.
Je traverse une nouvelle phase 1, l'euphorie, pendant quelques heures, mais je reviens vite à la phase 6.

Ca fait 3 semaines (et demi) que j'ai passé le test : je suis à 95% du temps en phase 6, et 5% du temps, la colère de la phase 5 remonte, puis je me dis "ils ont fait ce qu'ils pouvaient avec ce qu'ils savaient".


J'en ai parlé à ma psy, je m'attendais à un plus grand bouleversement suite à l'annonce du résultat. "Mais vous ne pensez pas que ce bouleversement, vous l'avez traversé avant de passer le test ?". Bah je crois que si, en fait. Le test venait confirmer quelque chose dont j'étais de plus en plus convaincue (dont l'urgence du test, j'en devenais tellement convaincue que si c'était "non", il valait mieux le savoir rapidement...).


Maintenant ça va. Je me rends davantage compte de pas mal de choses, ce qui m'aide à les verbaliser (expliquer à d'autres que "ça me met mal à l'aise", que "je ne comprends pas", que "je n'ai pas la même conception de la façon dont on devrait travailler"). Peut être parce que je m'accepte davantage. J'accepte aussi davantage d'être plus sensible sensoriellement parlant, de le verbaliser, de l'assumer : "je vais travailler ailleurs pour les 30 prochaines minutes, il y a trop de bruit, ça me perturbe".
Je m'écoute davantage, en fait, et je me "laisse m'exprimer" au lieu de systématiquement me demander ce qui cloche et ce qu'on attend de moi.
Par contre, je me rends compte aussi que je provoque des réactions un peu plus contrastées qu'avant. Comme je ne cherche plus à me conformer systématiquement à ce que l'on attend de moi, je provoque davantage de dissensions et de mini-conflits. Que j'essaie de gérer en m'assumant avec calme en me rappelant intérieurement que "tu as le droit aussi d'être entendue et écoutée dans tes besoins".
Je pense que ça va se tasser un peu avec le temps, je vais apprendre à gérer davantage les nuances.

Finalement pour moi, ce cheminement et ce test ont probablement été salvateurs : pas dans le sens où j'avais besoin d'être HP pour aller mieux, mais plutôt dans le fait que je me sens plus légitime dans mes ressentis (qui seraient tout aussi acceptables chez une personne non HP, d'ailleurs !), que je suis plus sympa avec moi-même.
Avatar de l’utilisateur
Dromadaire
 
Messages: 53
Âge: 26
Enregistré le: Lun 9 Jan 2017 17:48
Présentation: Schrödinger et dromaludaire
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les premiers jours... Du reste de notre vie

Messagepar Troglodyte-mimi » Jeu 11 Mai 2017 20:47

Hello,
Alors, je suis dans une phase que je n'ai pas vue dans vos listings la sidération, je n'arrive plus à penser un truc est resté bloqué ! Je ne suis ni contente, euphorique ou soulagée, ni en colère, ni déprimée, ni triste ou perdue, ni même à me dire que je suis moi non en fait, c'est un immense et profond silence dans ma tête du genre que je n'ai jamais connu, je suis comme choquée coincée... Je n'arrive même pas à nier ou à me dire que c'est vrai. Non, c'est le black-out, il ne se passe plus rien. Je ne suis ni bien ni mal, je continue ma vie comme d'habitude, simplement, j'ai l'impression que les rouages se sont arrêtés. Étrange situation, je me demande combien de temps elle durera ! D'autres ont ils connu cela ? Je serais intéressée de savoir ce que cela donne après quelque temps!!! Voilà pour mon témoignage une dizaine de jours après les résultats...
Troglodyte-mimi
Troglodyte-mimi
 
Messages: 148
Enregistré le: Mer 1 Fév 2017 12:14
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les premiers jours... Du reste de notre vie

Messagepar Kirigol » Ven 12 Mai 2017 09:05

Troglodyte-mimi a écrit:Je ne suis ni bien ni mal

Troglodyte-mimi a écrit:D'autres ont ils connu cela ?

Complètement, un petit moment de non-état =)
Ce qui illustre à sa manière la célèbre phrase " Ca change à la fois tout et rien " ...
De mémoire ça m'avait duré quelques semaines de manière assez marquée, sous réserve que ce soit estompé aujourd'hui... ;)
18 moisissures argumentatives
"La surface des choses ne l'intéresse pas. Elle l'assomme même franchement."
Avatar de l’utilisateur
Kirigol
 
Messages: 374
Images: 0
Âge: 1
Enregistré le: Mer 24 Fév 2016 18:36
Localisation: IN87vg
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les premiers jours... Du reste de notre vie

Messagepar Troglodyte-mimi » Dim 14 Mai 2017 15:37

Ah, c'est un état qui peut donc durer un peu! Bon soit on fera avec ;)
Je vais voir ce qu'en dis ma psy, vu que c'est elle qui m'a poussée, elle devait bien avoir une idée derrière la tête ! :angel:
Au fait heureusement que tu n'as pas changé ta signature, car avec ton changement d'avatar, je suis toute "confusionnée" :$ et ne t'aurais pas reconnu mais avec les 18 arguments moisis pas d'erreur possible...
Suite quelque part ici ou là...
Troglodyte-mimi
 
Messages: 148
Enregistré le: Mer 1 Fév 2017 12:14
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les premiers jours... Du reste de notre vie

Messagepar Différente » Sam 20 Mai 2017 17:14

Phase 1 : joie, cool j'avais raison et je ne suis pas folle mais juste "Différente" !
Phase 2 : colère, "je suis supposée faire quoi maintenant" ?
Phase 3 : dépression, je ne sais plus ce que je veux, qui je suis, ce que je vais faire...
Phase 4 : retour à la normal ou presque, je suis ce que je suis, je fais donc comme j'ai toujours fait mais en me rendant compte qu'effectivement la différence de fonctionnement est frappante, parfois, souvent même.

Je suis moins en colère après les autres : "ils ne peuvent pas comprendre", mais je me passerai bien de certains "super pouvoirs" comme ma claire-voyance...
Tu passes la moitié de ta vie à hésiter avant de te décider de quelque chose et le reste du temps t'es pas sur d'avoir pris la bonne décision.
Différente
 
Messages: 201
Âge: 28
Enregistré le: Ven 9 Sep 2016 12:00
Présentation: C'est ici !
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les premiers jours... Du reste de notre vie

Messagepar tryandsee » Dim 21 Mai 2017 09:14

Troglodyte-mimi a écrit:Je ne suis ni contente, euphorique ou soulagée, ni en colère, ni déprimée, ni triste ou perdue, ni même à me dire que je suis moi non en fait, c'est un immense et profond silence dans ma tête du genre que je n'ai jamais connu, je suis comme choquée coincée... Je n'arrive même pas à nier ou à me dire que c'est vrai. Non, c'est le black-out, il ne se passe plus rien. Je ne suis ni bien ni mal


La même. Très exactement. Depuis 2 jours. :o

Seule décision à chaud, en accord avec son papa: RV pris pour notre fils.
“Car si le visage est le miroir de l'âme, les yeux en sont les interprètes.” Cicéron
Avatar de l’utilisateur
tryandsee
 
Messages: 45
Âge: 43
Enregistré le: Lun 24 Avr 2017 12:01
Localisation: Paris
Présentation: https://adulte-surdoue.fr/presentations ... t8429.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les premiers jours... Du reste de notre vie

Messagepar nomade75 » Mer 12 Juil 2017 10:23

Mlle Rose, les autres s'y reconnaissant, a écrit:phase 1 : putain cool je suis pas dingue!
phase 2 : colère, "et merde je fais quoi de ça?"
phase 3 : dépression, je ne sais plus qui je suis, doutes, je suis une merde, j'en ai rien fait
phase 4 : retour d'identité, je suis ce que je suis, je fais donc comme j'ai toujours fait avec ça, je reste moi-même, je vais bien et finalement ce que les autres pensent je m'en tamponne les miches.


Voila 15 jours que je sais....
C'est encore un peu tôt pour réagir je crois mais il se passe pas mal de choses dans ma tête.

Phase 1 : pas vraiment. Je ne me suis jamais sentie vraiment dingue. Juste pas bien.
Phase 2 : non plus. Je n'ai pas encore ressenti de colère pour l'instant. Un soulagement plutôt. Mettre le doigt sur quelque chose de concret, après toutes les incertitudes qui m'ont hantées, c'est comme une libération. Est-ce que je me sens bien pour autant ? Euh... non ! :doh:
phase 3 : Dépression ? Peut-être bien. Mais parce que c'est latent chez moi depuis toujours. Avec des coups de mou plus ou moins longs. Des phases beaucoup plus sombres aussi...
phase 4 : waou.... j'arrive pas à imaginer ce moment. Le jour où je dirais : "ça y est, je sais qui je suis".

Je viens de lire JSF. Moins émue que beaucoup de personnes ici car j'ai eu le temps de beaucoup lire avant. De chialer un bon coup aussi (en plusieurs fois :$ ). La partie sur les femmes m'a quand même beaucoup touchée...

Le plus difficile à concevoir pour moi en ce moment, c'est le comment. Comment s'y prendre pour que ça bouge ? On parle de résilience, d'un travail sur soi (estime, confiance, mes deux bêtes noires), de trouver un moyen d'utiliser son potentiel, de quitter son faux-self... Oui mais comment ? :'( Je vais sûrement trouver des réponses / des pistes de travail sur les fils de discussion. A moi de les parcourir.

Je ne sais pas si savoir qu'on est ###bipède asthmatique à poils laineux### à un moment où c'est déjà le gros bazar dans sa vie peut aider à rebondir. J'aurais envie de dire oui. Qu'on crève l’abcès une bonne fois pour toutes. J'ai envoyé valser pas mal de choses par anticipation (un mois avant mon questionnement) et maintenant que j'en comprends d'autres sur moi, il ne reste "plus qu'à" trouver les clés pour sortir des sales schémas (ceux qu'on s'impose, sans s'en rendre compte, presque).

Évidemment, je suis incapable d'y arriver seule alors je commence une thérapie avec un psychiatre (un spé précocité). :) For the best, je l'espère.
Avatar de l’utilisateur
nomade75
 
Messages: 37
Âge: 42
Enregistré le: Mer 26 Avr 2017 09:06
Localisation: Paris
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Précédente

Retourner vers Discussions et Débats

 


Articles en relation Statistiques Dernier message
Les femmes, les hommes et la douance
par Kayeza » Sam 9 Juin 2012 16:47

Réponses: 21

Vues: 12282

Dernier message par Joebar Voir le dernier message
Lun 2 Juil 2012 11:10
Les surexcitabilités et les surdoués
1, 2, 3par Zyghna » Dim 3 Nov 2013 21:27

Réponses: 62

Vues: 10588

Dernier message par Mei Run Voir le dernier message
Ven 11 Sep 2015 13:55
Des outils pour les idées
par marco » Jeu 15 Déc 2011 18:02

Réponses: 8

Vues: 1283

Dernier message par marco Voir le dernier message
Ven 16 Déc 2011 13:29
Mais où sont les bilans ? [Appel à témoin ^^]
par Bradeck » Sam 18 Juil 2015 13:51

Réponses: 12

Vues: 1678

Dernier message par pixelvois Voir le dernier message
Ven 24 Juil 2015 16:16
Comment gérer les tsunamis émotionnels?
par luciole dans l'herbe » Sam 27 Déc 2014 22:44

Réponses: 14

Vues: 3206

Dernier message par sayadyn Voir le dernier message
Jeu 22 Oct 2015 11:18

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité