Nous sommes le Sam 25 Nov 2017 02:43


Dans quelles caractéristiques ne vous retrouvez-vous PAS?

Pour des raisons de cohérence de l'ensemble et pour présenter à nos visiteurs une information fiable et claire, cette section est réservée en écriture aux surdoués diagnostiqués.

Modérateur: Bradeck

Re: Dans quelles caractéristiques ne vous retrouvez-vous PAS

Messagepar Louise » Mer 13 Juin 2012 08:48

Alors à moi...

- Je n'ai pas l'impression moi non plus d'être constamment assaillie de pensées, ni d'avoir un mode de pensée particulier (disons que je ne vois pas absolument comment on peut penser différemment ^^)

- Je suis absolument pas synesthète, à regret, ça a l'air sympa comme truc ^^

- J'ai pas l'impression d'être créative, par contre, je suis une admirable copieuse. Je peux regarder un dessin, un bricolage, une danse, n'importe quoi de vaguement artistique et en saisir de suite l'idée rigolotte, qui va me servir, qui va rendre bien. Il n'y a qu'en cuisine que je suis créative... et c'est pas toujours heureux, du coup ^^.

- Je me suis donc jamais sentie à part ou en décalage

- J'ai pas de mal à apprendre, ça me fait chier, et je le fais pas, mais je sais mettre en place des méthodes de travail, qui me vont, pour compenser mon éparpillement et ma flemme, sur certains points je suis super méthodique (je fais des listes, je note, je classe par couleur), à la limite de l'expertise comptable / Monica Geller. Bien sur je le fais que si c'est nécessaire, parce que c'est rigolo deux minutes, mais en fait c'est quand même chiant.

- je me sens pas hypersensible, mais je sais que j'ai lu et vu pas mal de bouquins/films qui étaient censés être de mon âge et m'ont fait cauchemarder et m'ont bien traumatisées. Même adulte, là, j'ai vu un film horrible avec will smith où il est le dernier survivant et que l'espèce humaine a muté en un truc horrible suite à un vaccin qui les a contaminés, et j'en ai cauchemardé pas mal de temps aussi (en fait c'est presque crédible scientifiquement, beuar). J'ai les larmes qui montent super vite à l'évocation de souvenirs heureux, ou de faits divers horribles (mais j'attribue plus ça à l'empathie et à la capacité de se projeter émotionnellement qu'à une hypersensibilité)

- je ne me sens pas hyperémotive, mais après avoir lu le concept de mise à distance par l'intellectualisation, il me semble bien que parfois j'adopte la forme glaçon comme mode de protection

- je suis plus dans l'intuition que l'observation, je ne note pas les petits détails, je globalise.. d'ailleurs ma plus mauvaise note était celle du complètement d'image

- je ne me sens pas un grand sens moral. Ou alors peut être y a t-il une nuance entre la morale judéo chrétienne et l'éthique que l'on s'impose (je dirais plutôt qui s'impose) à soi.

-et je ne me sens pas particulièrement perfectionniste non plus. (mais là, il faut que je m'y plonge, je me demande si en creusant un peu, y'aurait pas de ça, parfois)

- je ne me suis jamais gaufrée à l'école, j'y ai toujours donné l'effort minimal nécessaire pour faire ce qu'on attendait de moi (à savoir passer dans la classe supérieure et/ou avoir un diplôme)

- je ne crois pas avoir de gros soucis avec l'implicite. par contre quand la personne en face n'est pas consciente de l'implicite qu'elle met, ou de son non-verbal, ou de ce qu'elle pense inconsciemment, ça pose des soucis.

- J'estime assez justement mes capacités, donc je ne doute pas de moi. (mais à posteriori je me surestime pas non plus)

Sandre a écrit:Ma pensée en arborescence, je réponds positif, mais je n'avais pas conscience de ma différence. Une amie psy m'a fait remarquer que je fonctionnais comme cela, quand je lui expliquais mes difficultés à me faire comprendre dans le boulot: "Alexandre, peu de gens réfléchissent à ta manière" Réponse: "Ah bon???? Pourquoi? Il existe une autre logique plus logique?" .


uhuhuhh

ah, et en réponse à la réponse qui suit ^^ : ;)
(oui, oui je suis tellement intuitive, je devine que Tournesol va répondre à cette intervention)
Avatar de l’utilisateur
Louise
 
Messages: 883
Âge: 39
Enregistré le: Mer 28 Mar 2012 07:43
Localisation: Somewhere over the rainbow
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: Si vous avez une petite heure devant vous...
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Dans quelles caractéristiques ne vous retrouvez-vous PAS

Messagepar TourneLune » Mer 13 Juin 2012 22:00

On se ressemble pas mal, ;)
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11493
Images: 367
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Dans quelles caractéristiques ne vous retrouvez-vous PAS

Messagepar Louise » Ven 15 Juin 2012 06:39

Tournesol a écrit:On se ressemble pas mal, ;)


Oui, je trouve aussi.
Pour en remettre une couche, j'ai pas rererebondi sur le post de présentation de Spoutnik, mais j'ai aussi la même problématique face à la colère.
Elle m'épuise,me paralyse, me prive de ma capacité de réflexion (les trucs débiles/dangereux que je fais quand je suis en colère!!) et me déprime profondément. Et je plussoie ce que tu dis dessous, elle arrive quand le reste a échoué, elle arrive quand je ne peux... rien faire d'autre.
Que ça soit face aux enfants, face à mon bonhomme, ou face à moi même.

Je ne suis pas et n'ai jamais été en colère face à la douance. Mais celle ci n'a jamais été une surprise ni un frein dans ma vie, plutôt quelquechose d'extrêmement positif. C'est maintenant que je réalise à quel point la solitude dont je souffre parfois, l'incompréhension risquent de ne pas avoir de "solutions", parce que constitutifs de la différence de fonctionnement entre moi et les autres, que ça me désole un peu. (mais je crois que je ne vais pas l'accepter et continuer à me dire qu'on peut être surdoué et compris, simple question d'adapter la communication)
Avatar de l’utilisateur
Louise
 
Messages: 883
Âge: 39
Enregistré le: Mer 28 Mar 2012 07:43
Localisation: Somewhere over the rainbow
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: Si vous avez une petite heure devant vous...
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Dans quelles caractéristiques ne vous retrouvez-vous PAS

Messagepar TourneLune » Ven 15 Juin 2012 07:21

La colère face à la douance, ça doit beaucoup dépendre de son parcours scolaire en fait.
Parce que mine de rien l'intelligence reste associée à l'école et qu'on est jugé sur ce qu'on pense être l'intelligence depuis tout petit.

Moi ma première réaction, ça a plutôt été de me dire que je l'avais échappé belle, que bien qu'étant un monstre j'avais l'air normale et une vie à peu près correcte. Je me suis sentie hyper baleze de ne pas être devenue folle alors que j'aurais du.
Bizarres comme pensées, sur le moment et a posteriori, mais c'était à peu près les premiers trucs qui sont sortis.
Ensuite une sorte de fureur d'être restée si longtemps dans une boite que j'en avais pris la forme et je gardais ses limites même une fois la boite disparue.
Mais j'en ai jamais voulu à personne. À vrai dire, je vois pas trop comment ils auraient pu savoir et détecter quelque chose vu que même moi je n'y arrivais pas vraiment, vu comment déjà ils sont empêtrés dans leur problématique propre.

Ça dépend aussi du parcours et du vécu, mais globalement si la colère peut être un moteur ça veut surtout dire que le reste a échoué.
Exemple: je me suis sortie d'une relation sentimentale néfaste grâce à la colère. Mais si j'avais simplement été capable de me défendre parce que plus en équilibre, avec moins de ces faiblesses qui créent des leviers sur nous, je me serais juste barrée quand ça a commencé à devenir n'importe quoi.
C'est parce que je n'ai pas été capable de ça que la colère est devenue utile, ponctuellement. Mais elle est retombée quand elle ne servait plus à rien. Si j'avais pu agir avant, sans colère, il y aura aussi eu moins de dégâts collatéraux.
Bref, la colère peut être utile mais ça reste un aveux de faiblesse et d'impuissance avant tout et vraiment elle me fatigue.
En tous cas pour moi c'est ça.
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11493
Images: 367
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Dans quelles caractéristiques ne vous retrouvez-vous PAS

Messagepar Joebar » Mer 25 Juil 2012 11:04

Bon, je vais recopier un peu Solenn, c'est plus facile!

Alors à moi aussi...

Solenn a écrit:- Je n'ai pas l'impression moi non plus d'être constamment assailli de pensées, ni d'avoir un mode de pensée particulier (disons que je ne vois pas absolument comment on peut penser différemment ^^)

J'aime penser même... je ne comprends pas le pourquoi vouloir arrêter... et je dors très bien la nuit et quand je me réveille pour penser, c'est parce qu'il y a problème et que je cherche une solution.
Mais qui ne se réveille pas quand il a des problèmes d'argent par exemple...

Solenn a écrit:- Je suis absolument pas synesthète, à regret, ça a l'air sympa comme truc ^^


Solenn a écrit:- J'ai pas l'impression d'être créatif

De toute façon, je suis une mega quiche en art... bien que la créativité ne s'arrêterait pas à l'art... auquel cas, je devrais revoir mon jugement.

Solenn a écrit:- Je me suis donc jamais sentie à part ou en décalage

C'est plus une sensation d'être en dehors du groupe, d'être seul.

Solenn a écrit:- J'ai pas de mal à apprendre, ça me fait chier, et je le fais pas, mais je sais mettre en place des méthodes de travail, qui me vont, pour compenser mon éparpillement et ma flemme, sur certains points je suis super méthodique (je fais des listes, je note, je classe par couleur), à la limite de l'expertise comptable / Monica Geller. Bien sur je le fais que si c'est nécessaire, parce que c'est rigolo deux minutes, mais en fait c'est quand même chiant.

Je rajouterai que je n'apprends que si j'en ai besoin en plus de l'envie... Donc apprendre seul, il n'y a pas de problèmes sauf si le besoin n'est pas lié à l'envie, je laisse tomber rapidement... et si je veux être vraiment efficace, je m'entoure des personnes qui vont bien parce que je suis encore plus performant dans l'apprentissage lorsque je suis cadré.

Solenn a écrit:- je me sens pas hypersensible, mais je sais que j'ai lu et vu pas mal de bouquins/films qui étaient censés être de mon âge et m'ont fait cauchemarder et m'ont bien traumatisées. Même adulte, là, j'ai vu un film horrible avec will smith où il est le dernier survivant et que l'espèce humaine a muté en un truc horrible suite à un vaccin qui les a contaminés, et j'en ai cauchemardé pas mal de temps aussi (en fait c'est presque crédible scientifiquement, beuar). J'ai les larmes qui montent super vite à l'évocation de souvenirs heureux, ou de faits divers horribles (mais j'attribue plus ça à l'empathie et à la capacité de se projeter émotionnellement qu'à une hypersensibilité)

- je ne me sens pas hyperémotive, mais après avoir lu le concept de mise à distance par l'intellectualisation, il me semble bien que parfois j'adopte la forme glaçon comme mode de protection

Pareil, je me sens juste sensible et émotif. j'ai du mal à appréhender cette notion d'"hyper" ou de trop.

Solenn a écrit:- je suis plus dans l'intuition que l'observation, je ne note pas les petits détails, je globalise..

J'ai l'impression de globaliser en détail. Au travail, ils différencient ceux qui sont dans le global de ceux qui sont dans le détail... j'ai l'impression d'être les deux en même temps.

Solenn a écrit:- je ne me sens pas un grand sens moral. Ou alors peut être y a t-il une nuance entre la morale judéo chrétienne et l'éthique que l'on s'impose (je dirais plutôt qui s'impose) à soi.

Si j'ai bien compris, j'ai mon propre sens des moralités. Lesquelles je trouve logiques...

Solenn a écrit:-et je ne me sens pas particulièrement perfectionniste non plus. (mais là, il faut que je m'y plonge, je me demande si en creusant un peu, y'aurait pas de ça, parfois)

Si être perfectionniste c'est que tout soit fait correctement dans le moindre détail, alors oui je le suis, pour ce qui m'intéresse.
Plus jeune, je ne supportais pas la dissymétrie, maintenant un peu moins... mais c'est peut être autre chose...

Solenn a écrit:- je ne me suis jamais gaufrée à l'école, j'y ai toujours donné l'effort minimal nécessaire pour faire ce qu'on attendait de moi (à savoir passer dans la classe supérieure et/ou avoir un diplôme)

L'école... j'ai doublé la maternelle, la 1ère et la 2ème année de Fac...

Solenn a écrit:- je ne crois pas avoir de gros soucis avec l'implicite. par contre quand la personne en face n'est pas consciente de l'implicite qu'elle met, ou de son non-verbal, ou de ce qu'elle pense inconsciemment, ça pose des soucis.

Je ne sais pas si c'est l'implicite ou la précision du mot employé... ou le sens que je lui donne...

Par rapport à ça, la lecture... j'ai appris en cp comme tout le monde d'après ma mère (lorsque j'investiguais pour savoir si oui ou non je suis surdoué... ) et puis lire, je n'ai jamais aimé et je n'aime toujours pas...
je suis une quiche en vocabulaire (bien qu'il paraîtrait que pas tant que ça même si je pense être limité... heureusement, google est là, mais aussi pour l'orthographe! d'ailleurs, je pense connaitre le livre que l'on risque de m'offrir au prochain anniversaire d'AS... que je ne lirai pas de toutes façons :ledoigt: et si vous comptez m'y forcer, prévoyez le stock d'éferralgant... hin hin hin!!!).

Un autre point sur lequel je ne me retrouve pas, en plus de la lecture, c'est l'étendu des connaissances...
Je trouve qu'ici, beaucoup montrent des connaissances et un vocabulaire monstrueusement riche par rapport aux miens.

Edit:
J'ai oublié tout le tableau maladif dans lequel je ne me retrouve pas non plus.
"Ne vous en faites pas, le trac, cela viendra avec le talent" , Sarah Bernhardt.
Avatar de l’utilisateur
Joebar
Chouchou de la maîtresse
 
Messages: 2911
Images: 4
Âge: 40
Enregistré le: Lun 27 Juin 2011 10:31
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: ->
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Dans quelles caractéristiques ne vous retrouvez-vous PAS

Messagepar TourneLune » Mer 25 Juil 2012 15:25

Je ne pense pas qu'il faille limiter la creativité à la creation artistique non.
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11493
Images: 367
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Dans quelles caractéristiques ne vous retrouvez-vous PAS

Messagepar Joebar » Mer 25 Juil 2012 15:57

c'est aussi ce que je pensais, comme trouver des solutions à des problèmes techniques... mais bon... la confiance monte ;)
"Ne vous en faites pas, le trac, cela viendra avec le talent" , Sarah Bernhardt.
Avatar de l’utilisateur
Joebar
Chouchou de la maîtresse
 
Messages: 2911
Images: 4
Âge: 40
Enregistré le: Lun 27 Juin 2011 10:31
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: ->
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Dans quelles caractéristiques ne vous retrouvez-vous PAS

Messagepar Nashira » Mer 25 Juil 2012 17:51

1. Hypersensibilité , extrêmement susceptible.
2. Intensité - hyperstimulabilité (niveau de réaction plus élevé aux stimuli, être "plus " tout : plus rapide, plus agité, plus attachant, plus exigeant, plus généreux, plus impatient, ...)
3. Hyperesthésie ou exacerbation des cinq sens (hyperréactif aux stimuli sensoriels)
[spoil]Il est bien difficile de faire le tri entre tout ces concepts, surtout quand on en vient à parler de soi-même.

Ce que je sais est que je perçois les stimulis sensitifs avec une forte intensité et que mes réactions à ses stimulis sont soit absentes lorsque je suis en mode inhibé, que je me protège du milieu extérieur, soit exprimé de manières intenses lorsque, seul, je me l'autorise, ou que mon milieu extérieur à toute ma confiance, ou que j'en ai rien à foutre.

Très important le "j'en ai rien à foutre", qui veut dire, je crois, lorsque je me fou royalement du jugement d'autrui à mon égards, celà reste rare, trop rare ...

Pour le côté hyper exigeant avec soi et avec les autres ainsi que hyper impatience, il n'y a pas de doute, bien qu'avec le temps je le suis moins. Le côté généreux et attachant, seulement quand je suis avec des personnes qui ont toutes ma confiance ou encore une fois que je m'en fou ...

En gros, je pense être les 3 qui sont fortement liés, je crois, mais j'ai une tendance à être partiellement inhibé dans les réactions.

Peut être parce que pour ceux qui comme moi sont des hommes et ont autour de la trentaine, il était encore question "d'être un homme", nos pères ont été pour la plupart, élévé dans ce cadre et l'ont transmis à moindre mesure à leur descendant. On va pas rentré dans une étude sociologique non plus xD[/spoil]

4. Curiosité exceptionnelle.

[spoil]Oh que oui, beaucoup trop je pense, ça en devient maladif parfois. Toujours vouloir des réponses aux questions qui me submerge.[/spoil]

5. Imagination débordante, grande créativité .

[spoil]Ah le point qui est problématique pour moi, enfin pas l'imagination, j'en ai énorment quand je la laisse filé.

Mais la créativité, elle reste dans mon cerveau et je le déplore, je ne produit rien, pourtant j'en meurs d'envie, mais je crois que la réponse à ce problème est dans les points suivants[/spoil]

6. Grande capacité d'observation, note les plus petits détails.

[spoil]Moué, vu que mon attention est capté par toutes sortes de stimulis, en ça j'observe énormément, dans le détails, je sais pas, oui certains, et d'autre pas du tout, pourtant important, comme les alliances lorsqu'on seduit une femme. Encore un paradoxe lol[/spoil]

7. Intérêts très variés, saute facilement d'un domaine à l'autre.

[spoil]Oui ça rejoint mon intense curiosité, fruit de ma volonté à répondre à toutes sortes de questions. Aussi parce qu'il ya des domaines qui me semble intéressant et où je n'ai que peu de connaissance.[/spoil]

8. Peut faire plusieurs choses en même temps (suivre deux conversations en parallèle, parler et écrire, rêver et pourtant écouter, ...)

[spoil]Toutes ce qui touchent purement à l'ouïe, je peut être multitaches, rêver ou réfléchir tout en écoutant aussi mais je crois pas que se soit essentiellement les hauts potentiels.

Parler et écrire, beaucoup moins depuis que je ne suis plus en classe, en généralisant, tous gestes que je n'ai pas acquis en réflexe, monopolise mes ressources cognitives aux point que je peut difficilement faire autre chose en même temps, à part entendre ...

Mais encore une fois, s'autoévaluer est difficilement objectif.[/spoil]

9. Recherche la compagnie de personnes plus agées.

[spoil]Il fût un temps oui, aujourd'hui beaucoup moins, hormis des gens agés ET cultivés.[/spoil]

10. Capacité d'attention, persévérance : forte si l'intérêt y est; faible, voire nulle, sinon.

[spoil]Je peut pas mieux le définir, toutefois avec l'expérience ma persévérance perd de sa faiblesse lorsque l'intérêt est faible voir nulle. Mais je pars de très loin pour pas dire bas.[/spoil]

11. Grand sens de l'humour (et humour très particulier, souvent incompris).

[spoil]Idem je ne pouvais pas mieux le définir, même au boulot lorsque je manageais une équipe, j'y mettais trop souvent de l'humour aux dires des mes supérieurs pour que certaisn dans l'équipe me trouve sérieux, concrètement, ce n'était pas le cas, je pense, mais je ne suis pas dans la tête des gens.

J'ai une grande tendance à l'autodérision aussi.[/spoil]

12. Rapidement frustré s'il ne trouve pas les personnes ou les ressources pour réaliser ses grandes idées.

[spoil]Oui un rapport à la frustration maladif, j'ai compris très jeune que je réaliserai mes idées en me démerdant seul, mais paradoxalement, j'essais toujours de chercher l'appui de "maitre", surement pour se rassurer en plus de vouloir gagner du temps, fruit de mon impatience.

Les ressources sont aux coeurs du débat présentement mais j'ai pas envie de développer ici , c'est trop long et trop complexe.[/spoil]
13. Grand sens de la justice, de l'équité, moralité. Intolérance à l'injustice, pour lui et pour les autres.

[spoil]Oui, par le passé , en ce qui concerne les petites injustices de la vie quotidienne, quand elles ne sont pas biaisés par un raisonnement découlant de la frustration, de la colère et de la jalousie.

Pour la moral, j'ai vraiment mis un certains temps à comprendre que ce n'est pas l'apanache des individus et encore moins celles des hauts potentiels.[/spoil]

14. Respect des règles bien comprises ("logiques"), mais tendance à questionner l'autorité non fondée.

[spoil]Oui du moment que c'est logique j'ai pas de problème, hormis quand je détecte, une autorité victime du syndrome de peter :D

J'ai mis du temps aussi à me faire une raison sur l'illogique des règles parfois, après avoir exercer ces même règles, j'ai compris qu'il fallait souvent ne pas chercher 12 à 14 heures.

Ce qui ne m'empèche pas aujourd'hui, des remettres en cause les règles mais j'y réfléchie plus longtemps et la forme est moins brut de pomme ...

Je pense pas que celà soit une caractéristique fondamentale des HPIs[/spoil]

15. Idéalisme, altruisme, compassion .

[spoil]Idéaliste oui même l'expérience n'a pas de prise dessus, au contraire ...

Compassion, oui sauf quand volontairement je me détache pour ne pas avoir mal.

Altruisme, oui surement mais je trouve dans l'altruisme une forte composante à satisfaire son égo, par le plaisir que ça procure, par exemple, mais bon on va pas rentré dans le débat ici.[/spoil]

16. Grande capacité de raisonnement/résolution de problèmes.

[spoil]Pour le raisonnement il parait, ayant une très mauvaise estime de moi, j'ai du mal à dire oui, bien que je ne puisse ignorer les remarques d'autrui à ce sujet ...
Pour la résolution de problème purement logique oui, pour des problèmes de la vie courante beaucoup moins, sauf quand je me pose plus de question, enfin c'est peut être plus compliqué que ça en réalité.[/spoil]

17. Rapidité d'apprentissage.

[spoil]Oui mais pas pour tout. Pour certaines choses je met plus de temps au début mais je vais plus loin que la moyenne.[/spoil]

18. Méthode d'apprentissage particulière, surtout en math et en lecture.

[spoil]Je vois pas très bien ici, faudrait me définir une méthode d'apprentissage pas particulieres, si toutefois ça existe ...

La seule chose que je sais est que pour apprendre vite, il faut m'expliquer, me montrer et me laisser faire, surtout me laisser faire. Sinon ça rentre pas très longtemps ou que partiellement.

Lecture je pourrais pas répondre ça remonte à trop loin.

Pour les maths, si je comprend pas TOUT, je suis frustré et j'avance pas tant que j'ai pas tout compris. Idem j'apprenais rien par coeur ou presque, je retrouvais les formules sur mon brouillon.[/spoil]

19. A lu très jeune et avidement.

[spoil]Avidement, je sais pas, je me souviens pas vraiment, enfin si je lisais souvent, soit les bds de mon grand frère, soit des livres de vulgarisation scientifiques qui trainait chez moi ainsi que les encyclopédies de ma grand mère, mais il y avait aussi la télévision, la console ...

J'ai fait des sessions CDI pendant les récrés aux collèges parce que ça me gonflait de faire le débile avec les autres.

Par contre, j'ai du lire moins de 10 romans ou autres bouquins qui s'en rapproche, j'aimais bien les pièces de Molière, c'était amusant et agréable à lire. Je haïs tellement les romans que même en français, je ne lisais pas les livres, jamais ... A part, "L'assommoir" et " Germinal".[/spoil]

20. Vocabulaire extensif.

[spoil]Pas aussi extensif que je le voudrais, je m'adapte aussi très bien au vocabulaire des personnes avec qui je parle, donc je peut parler comme un racaille ou plus couramment, voir plus soutenus, évidement soutenus ou un truc du genre quand je souhaite exprimer un raisonnement ou quelque chose de complexe à mes yeux.

J'aime bien trainer ici pour ça d'ailleurs, ça me pousse à m'exprimer mieux, et à reveiller en moi des mots enfouis aux fin fond des tiroirs poussiéreux de mon cerveau feignant.

Sinon j'ai toujours évoluer dans un cadre où le verbe était courant voir famillier, avec pas trop de réflexions, hormis cas expetionnel. Cela me donc un effort supplémentaire quand je veux parler "bien", enfin je crois ...[/spoil]

21. Excellente mémoire.

[spoil]Oui mais sélective et à mon insu, ce qui est un peu chiant pour l'apprentissage ...[/spoil]

22. Bon en chiffres, puzzles, ...

[spoil]Les puzles je n'aimais pas ça petit, impatience ou incompétence ou les deux, je ne sais pas.

Les chiffres oui mais est ce que c'est pas le fruit de mon gout prononcé pour les maths, c'est peut être l'inverse en faite :D[/spoil]
23. Perfectionnisme, doublé d'une extrême lucidité , qui entraînent parfois le doute, la peur de l'échec.

[spoil]Petit j'étais méticuleux mais brouillon dans mes travaux alors difficile de faire le tri entre problème d'écriture et perfectionisme latent. Je me souviens pas non plus.

Aujourd'hui, oui je sens que c'est ancré en moi, soit je fais un effort et je me heurte au coté perfectioniste et je produit rien, ou alors je fais pas d'effort et je produit un truc médiocre et j'en viens à plus produire.

Toutefois, quand je me laisse pas trop emporter par le doute pathologique, j'arrive à me faire une raison comme en ce moment, et à produire des choses que je trouve convenable.

Mais c'est un gros problème chez moi.[/spoil]

La pensée en arborescence et le flot de pensée

[spoil]Je fonctionne énormement comme ça et je fais beaucoup d'analogie, à un point où je dois faire un tri sélectif parce que certaines analogies sont maladroites mais ça me vient vite à l'esprit.

Mais je me sens pas assaillis continuellement par un flot de pensée, en faite, je sais pas si j'arrive à le gérer ou pas, ou si c'est simplement quand je suis bien focalisé sur une ou plusieurs taches que je ce flot s'atténut.
Je le vois bien en ce moment, en faisant mes exercices d'informatique, où je vois de nouveaux concepts, où il faut « raisonner comme un processeur » et être extrèment pointilleux sur la formalisation.
Par contre, je vais chercher le pain, c'est tout autre chose, soit je réfléchie à un truc, soit les pensées inondent mon esprit.
Ca doit se gérer plus ou moins en faite, comme lorsqu'on médite et qu'on essait de se concentrer simplement sur la respiration. Occuper son esprit en somme …
Je suis pas synestète non plus, je rejoins solenn ça doit être fun ;D[/spoil]

Sentiment d'être à part ou en décalage

[spoil]A part oui, dans le sens où je me sens rarement à ma place dans un groupe sur beaucoup de point.

Mais ma stratégie est de savoir pourquoi à ce moment je suis au sein de ce groupe et n'attendre que ce dont je sais pouvoir obtenir de ce groupe. Ce qui amène forcement des surprises en plus. C'est cool =)
Moins cool quand j'oublies pourquoi je suis là …


En ce qui concerne l'implicite, je sais pas très bien, je me souviens pas petit si j'avais un soucis ou non, après si il y avait un soucis, j'ai du développé une compétence pour faire se qu'on attend de moi.
Toutefois aujourd'hui il m'arrive d'en faire de belle lorsque la consigne est un peu trop ambigu mais bon je creuse et tente de savoir ce qu'on attend de moi, plutôt que de pondre un travail sans prendre en compte, ce que je viens d'apprendre, souvent la restitution des connaissances qu'un prof attend lors d'un exercice me saute aux yeux, par étape.

Sinon dans les relations sociales ça me joue des tours, ça rejoint le coté susceptible, par contre, je comprend mieux qu'on puisse mal prendre mon discours aussi ... Je ne fais pas les efforts à sens unique ...[/spoil]


Scolarité

[spoil]Ma scolarité est pas chaotique, du moins, pas en primaire, une grosse tête en classe mais tout le temps en train de papoter, début de collège pareil sauf que j'adopte un comportement quelque peu insolent, ensuite c'est la chute à petit feu, c'est devenu problématique au lycée, je n'ai acquis presque aucune méthode travail puisque je ne travaillais pas.

J'étais assez raissonnable pour ne pas dans sombrer la violence, l'intolérance des profs et me faire virer de cours souvent ( c'est arriver parfois ofc ). Et c'était bien la dernière chose que je voulais « offrir » à mes parents à ce moment là …

Toutefois je battais des recors d'absentéisme, soit parce que c'était systématique en langues, soit parce que je ratais la première du matin, ou tout simplement parce que c'est plus sympa d'aller s'enfumer les neurones avec « tous » le lycée …

En faite si c'était chaotique. Je faisais ce que je voulais[/spoil]

Estime de soi

[spoil]Un coup trop mais souvent pas assez, très souvent ...[/spoil]
The Truth will set you free !
Avatar de l’utilisateur
Nashira
 
Messages: 152
Enregistré le: Sam 9 Juin 2012 03:43
Localisation: Les pieds sur terre et la tête dans les étoiles
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Dans quelles caractéristiques ne vous retrouvez-vous PAS

Messagepar Pier Kirool » Mar 25 Sep 2012 07:46

En plein effet contre-Barnum en attendant le test et après avoir lu 4 bouquins sur le sujet, j’ai parcouru le topic et en ait été très intéressé. J’ai fait le relevé.

Les trucs les plus importants (pour ceux/celles qui ne prendraient pas le temps de tout lire), c’est :
«Tout ça pour dire que nous ne sommes pas les mieux placés pour nous comprendre et que l'éclairage d'un professionnel reste primordial dans l'appréhension de la personne que nous sommes. » (Cyrano)

Et « Je pense qu'au delà d'un diagnostique, il y a des êtres humains, avec leur vécu, leurs limites, leurs blessures. » (Cyrano aussi !)

Alors on y va.

Non
Créatif (rien de visible, sauf les jeux de mots à la noix) ; Enfance douloureuse (parents, école ; J’ai même demandé à ma mère si j’avais un comportement particulier ; elle m’a dit que non.) ; Intelligence (Pas spécialement l’impression ; m'enfin après le test...je suis obligé de pondérer) ; Synesthète ; Socialement inadapté (Quand même pas. Mais sélectif sur le choix des amis et difficilement capable d’avoir des relations « sociales » avec mon entourage professionnel…) : Résultats scolaires affligeants ; Curiosité exceptionnelle.

Plutôt non
Histoire ; Solutions géniales (je ne crois pas) ; Niveau de réaction plus élevé aux stimuli (si c'est hypersensible, alors oui, sans doute), être "plus " tout : plus rapide, plus agité, plus attachant, plus exigeant, plus généreux, plus impatient (= pas pour tout ni tout le temps) ; A lu très jeune et avidement.

NSP / Oui et Non
Arborescence (J’ai du mal à la distinguer du manque de concentration…) ; Tenir les émotions à distance (j’ai du mal ; je suis plutôt du genre soit trop soit pas assez…) ; Faire plusieurs choses en même temps ( J’ai l’habitude de dire que quand je fais moins de deux choses à la fois, je finis en retard… ; Pas en même temps bien sûr…) ; Intérêts très variés, saute facilement d'un domaine à l'autre ; Recherche la compagnie de personnes plus agées (pas le choix) ; Grand sens de l'humour (et humour très particulier, souvent incompris) ; Méthode d'apprentissage particulière, surtout en math et en lecture ; Vocabulaire extensif ; Excellente mémoire (sélective) ; Perfectionnisme, doublé d'une extrême lucidité.

Je vais mettre le reste (= plutôt oui, et oui) sur ma présentation ici.

Donc, même sur les trucs tranchés, parfois, des doutes, ou des impressions démenties...

Auto-évaluation : indispensable, mais insuffisante pour mieux se connaître...
"La vraie science est une ignorance qui se sait" (Voltaire)
Avatar de l’utilisateur
Pier Kirool
 
Messages: 2320
Âge: 56
Enregistré le: Lun 14 Mai 2012 10:50
Localisation: Bordeaux
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: Start me up
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Dans quelles caractéristiques ne vous retrouvez-vous PAS

Messagepar Meggie » Lun 29 Oct 2012 10:51

Je ne me reconnais pas dans les "besoin de sauver le monde" et compagnie, décrits dans le livre de JSF.

Je pense être très empathique, voire hypersensible (mais j'ai appris à réduire cette sensibilité) mais jamais, au grand jamais, je n'ai été active au niveau "peace&love".
Je pense avoir toujours été trop lucide sur le monde, en général. Des expériences multiples ont assises cette lucidité. Je n'aime pas spécialement faire du mal mais je ne vais pas m’époumoner pour hurler à l'infamie et à l'injustice.
Je pense être un peu nihiliste concernant les guerres et autres trucs pas glops ("C'est un nihiliste." - Ça doit être épuisant comme activité.).

Alors le justicier Zorro comme ZJSF, non, pas pour moi.

Même si je pleure devant "30 millions d'amis".

EDIT : Pas synesthète non plus.
Avatar de l’utilisateur
Meggie
 
Messages: 159
Âge: 29
Enregistré le: Dim 14 Oct 2012 20:30
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Dans quelles caractéristiques ne vous retrouvez-vous pas

Messagepar Miss dans la lune » Sam 2 Nov 2013 23:59

J'ai repris les caractéristiques de Shrito (page 2) retrouvées :.


C'est impossible d'être objectif, mais je ne me reconnais pas dans les descriptions habituelles des surdoués.

Pour résumer vraiment c'est non pour ces caractéristiques là:
3. Hyperesthésie ou exacerbation des cinq sens (hyperréactif aux stimuli sensoriels)
12. Rapidement frustré s'il ne trouve pas les personnes ou les ressources pour réaliser ses grandes idées.
18. Méthode d'apprentissage particulière, surtout en math et en lecture.
19. A lu très jeune et avidement.
21. Excellente mémoire.
22. Bon en chiffres, puzzles, ...

Les autres c'est mitigé, seulement 2 ou 3 me correspondent assez bien. (sur les 23 :grattelatete: )
Avatar de l’utilisateur
Miss dans la lune
Mud Drifting
 
Messages: 727
Images: 27
Enregistré le: Ven 3 Mai 2013 12:18
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Dans quelles caractéristiques ne vous retrouvez-vous PAS

Messagepar *Za* » Lun 1 Sep 2014 11:11

J'ai lu la liste des caractéristiques, et j'avoue que la plupart me correspondent relativement bien, voire totalement pour certaines. Mais quand même :

Intensité - hyperstimulabilité (niveau de réaction plus élevé aux stimuli, être "plus " tout : plus rapide, plus agité, plus attachant, plus exigeant, plus généreux, plus impatient, ...) Aucun des "plus" qui sont cités n'est vrai en ce qui me concerne. Par contre je vis effectivement mes émotions et sensations de manière très intense, oui ; mais tout cela reste interne.
Edit : Mmmm bon... avec le recul, faut bien que je reconnaisse que mon rythme naturel est diablement rapide et que je suis quand même un peu agitée.

Imagination débordante, grande créativité.
Petite c'était sans doute vrai, mais plus aujourd'hui. Ma créativité est cantonnée à certains domaines et nécessite un certain nombre de contraintes.

Grande capacité d'observation, note les plus petits détails.
Je suis plutôt habile à saisir les grands ensembles. Mais j'oublie ou néglige systématiquement les détails.

Humour très particulier, souvent incompris.
Pas que je sache, ou alors je suis très bien entourée !

Rapidement frustré s'il ne trouve pas les personnes ou les ressources pour réaliser ses grandes idées.
Des grandes idées, j'en ai 10 000 depuis toujours, et je ne les réalise jamais ou presque. Heureusement que ça ne me frustre pas. J'aime avoir un casier "à faire un jour" plein à craquer, et développer de temps à autre ces idées dans ma tête, sans certitude de réalisation. J'ouvre mes possibles.

Méthode d'apprentissage particulière, surtout en math et en lecture.
Pas que je sache. Pour la lecture ça s'est juste fait rapidement et sans entraînement.

Excellente mémoire.
Horrible. J'oublie tout, particulièrement les évènements (même personnels) et les noms propres. Je ne retiens que les sensations, et les concepts qui s'inscrivent dans un système plus large : là, certes, ma mémoire excelle. Mais tout le reste est balayé malgré moi.

Bon en chiffres, puzzles, ...
Si "chiffres" veut dire maths, sans plus pour quelqu'un qui a un bac S.
Et si "puzzles" veut réellement dire puzzles et non énigmes, mon dieu, ça m'a passé vers 6-7 ans, je déteste ça, ça m'énerve au plus haut point, c'est pour moi le truc le plus vain du monde !!! Qu'est-ce que le monde de l'éducation a avec les puzzles ? à part que les gamins qui aiment ça vous fichent la paix... :lol:
J'ai mis mon képi dans la cage
et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête... J. Prévert
Avatar de l’utilisateur
*Za*
 
Messages: 2713
Images: 22
Enregistré le: Lun 15 Avr 2013 12:25
Présentation: c'était moi...
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: Dans quelles caractéristiques ne vous retrouvez-vous PAS

Messagepar Nomansland » Jeu 2 Oct 2014 22:41

Ok, je m'y colle, dans le désordre :

- Pas trop de problèmes d'adaptation sociale, au contraire, je me suis adapté partout et tout le temps. Bon, parfois à contre-coeur, et on m'a parfois trouvé bizarre ou à part.

- Gamin, je lisais beaucoup mais pas plus tôt que les autres et même si j'étais premier de la classe un moment, ma précocité n'était pas flagrante. J'étais bon en orthographe, en dessin et en solfège sans être non plus extraaaaaaoooordinaire. Rien de fou à ce niveau-là.

- Hypersensiblité : possible, mais alors bien enfouie, la bougresse. En fait, j'en sais rien, j'ai pas d'autre référentiel que moi-même. Mais je crois que ça change.

- Humour particulier : Non. Le mien est juste totalement génial. Je dirais même incroyable. Je me fais même marrer tout seul. Ahah. J'ai encore ri.

- Mémoire : ça dépend quoi. La musique, les sons, les images, oui. Les concepts, moins.

- Synésthète : alors ça, je ne sais pas. J'associe facilement des couleurs à des jours de la semaine, par exemple, mais c'est pas super flagrant non plus.

- Idéalisme : oui, mais constamment déçu. Je passe mon temps à râler. Je vois tellement d'égoïsme, d'indifférence ou d'incompétence partout que j'te foutrais tout ça au pas, moi, limite ça rend facho. C'est normal, Doc ?

- Curiosité : y a tellement de trucs dont je me fous royalement.

- Je suis nul en langues étrangères. Pire, j'arrive à me faire comprendre mais je suis infoutu de comprendre quand c'est les autres qui parlent. Alors que j'ai plutôt une bonne oreille...

- Je suis nul en maths, même si ma WAIS indiquait un bon esprit-logico mathématique. Et je suis super nul aux échecs et tout ce genre de jeux, j'anticipe que dalle.

- Je comprends pas forcément tout plus vite que les autres : quand on m'explique les règles d'un jeu société ou de cartes, je comprends foutrement rien (oui je suis un peu grossier :P ). Faut que je sois mis en situation.

Sinon, pour tout le reste, ouais, je suis superman. Ou Batman, plutôt. Superman est un peu con. Mais je mets pas de cape ni de foutu masque, c'est trop bizarre. Ca fait gros gros problème d'identité, je trouve. Une chauve-souris, n'importe quoi, l'aut'... Moi je préfère mettre me déguiser en pingouin du Bengale
Avatar de l’utilisateur
Nomansland
 
Messages: 101
Âge: 33
Enregistré le: Dim 20 Avr 2014 16:01
Localisation: Paris
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Dans quelles caractéristiques ne vous retrouvez-vous PAS

Messagepar Mei Run » Ven 21 Nov 2014 21:03

Aller, je tente...

1. Hypersensibilité , extrêmement susceptible.
Susceptible pas trop, me semble pas. Touchée, blessée parce qui peut être dit, oui, mais je ne me vexe pas, car j'ai toujours tendance à penser que ce qui m'est dit doit avoir un fond de vérité. Du coup, j'étais, petite et ado, en permanente remise en question, me trouvant sotte, bête, méchante au gré des reproches adressés quand je me faisais "gronder" pour x ou y raisons... Du coup, je me rappelle que primaire et collège, j'étais intensément triste, tout le temps, quand j'étais avec les autres à l'école ou ailleurs, tant je ne comprenais pas, n'arrivais pas, à m'intégrer...
Et je pleurais, d'un désespoir profond, presque tous les jours, de n'avoir aucun ami, à cause de cette chose qui faisait que j'étais si "bête"... Au point que vers 10 ans, j'avais fomenté un plan machiavélique pour chourer tous les tubes d'arnica en granules chez ma grand-mère et mettre fin à ma triste et insipide existence (inutile de dire que ce fut parfaitement inefficace). Et vers 12, je me disais que chuter accidentellement du balcon résoudrait potentiellement bien des problèmes pour ceux supposés me supporter... Après j'ai décidé de copier les autres, donc ça allait mieux. Pi j'ai décidé d'être heureuse avec moi-même et de m'en foutre. Depuis ça va encore mieux ^^

Pour l'hypersensibilité, je ne sais pas trop non plus. J'ai pas l'impression. Mais d'après le test, "ma sphère cognitive est complètement parasitée par la sphère affective", et j'aurais dressé une "carapace" glaçon-froide mode banquise avec petits pingouins et tout, avec "rationnalisation à outrance" pour bien camoufler hermétiquement tout ce qui pourrait déborder.
Même si à l'évocation d'un petit bonheur, de souvenirs heureux, ou de choses horribles, je sens les larmes monter super vite (même les appels aux dons courrier SPA me font st'effet parfois, c'est dire -_- ), les émotions me travailler, mes tripes hurler... Mais c'est ptetre pas de l'hypersensibilité ça, plus de l'empathie... Ou de la sensiblerie... :/

2. Intensité - hyperstimulabilité (niveau de réaction plus élevé aux stimuli, être "plus " tout : plus rapide, plus agité, plus attachant, plus exigeant, plus généreux, plus impatient, ...)
Je ne crois pas. Plus maintenant. Mais enfant peut-être, je me rappelle que jusqu'à 12-13 ans, on me disait que j'étais "trop... trop tout", trop excitée, trop vive, trop rapide/speed, trop épuisante, trop enthousiaste et impatiente, trop bavarde, trop toujours à les solliciter, trop affectueuse, trop demandeuse, trop... tout quoi... avec des soupirs longs qui en disaient long sur le degré d'épuisement de mes parents.

3. Hyperesthésie ou exacerbation des cinq sens (hyper-réactif aux stimuli sensoriels)
Vite écœurée et nauséeuse avec des odeurs/goûts trop vifs/forts/marqués pour moi, alors que les autres ne semblent même pas les percevoir (salut la petite touche de poivre dans le plat). Mais idem, là, ça relève plus d'un syndrome de dysoralité sensorielle depuis toute petite, avec une sensibilité marquée aux goûts, certaines textures, vite écœurée, vite nauséeuse, quand trop de goût/truc...

Sinon quand même, je décroche de moi-même quand trop de bruit, trop de monde, trop de lumière, impression d'être perdue, de partir loin dans ma tête, sur une île déserte, parfois urgence vitale de sortir, au calme et à l'air libre, envie de fuir... Autant dire que les bars et boîtes de nuit, ça n'a jamais été mon truc, je ne supporte ni les basses, ni le son trop fort comme dans les salles de cinéma...

4. Curiosité exceptionnelle.
ça ok. Depuis toujours. Toujours envie d'en savoir plus, de lire plus, d'apprendre plus, de comprendre mieux. J'étais une casse-pied du "pourquoi ? Et pourquoi ? Oui mais pourquoi ?", toujours fourrée dans les encyclopédies/dictionnaires.

5. Imagination débordante, grande créativité.
L'imagination oui, la créativité je ne sais pas. J'ai toujours fait de la musique, de la danse, du dessin, des arts plastiques, de l'écriture, mais de moi-même face à moi-même en dehors des groupes/cours avec un sujet et des orientations données par un prof etc, je n'y arrive pas. Dans ma tête, je sais, c'est riche, c'est beau, mais j'ai tellement peur qu'en faisant ça ne soit pas ce que je veux, comme je veux, que du coup, je garde précieusement mes images dans ma tête, et je ne "produis" réellement que très rarement, quand je suis sûûûûre que je ne vais pas me louper. Mais par contre, je suis une bonne copieuse :P

6. Grande capacité d'observation, note les plus petits détails.
Clairement, ça ok. Pointilleuse à l'extrême, à noter le moindre changement, souvent m'empêchant de voir la globalité.
Mais on m'a fait travailler sur ça, pour "apprendre" à prêter plus d'attention au "global". Pas sûr que ça ait beaucoup marché.

7. Intérêts très variés, saute facilement d'un domaine à l'autre.
Je pense que oui, peut-être

8. Peut faire plusieurs choses en même temps (suivre deux conversations en parallèle, parler et écrire, rêver et pourtant écouter, ...)
Oui pour certains exemples cités genre parler/écrire, rêver/écouter, jouer/écouter...
Mais lire et écouter un film en même temps par exemple non, ou écouter 2 conversations en parallèle, ça me parasite, j'arrive pas.



De 9 à 23 je dirais à peu près oui plus ou moins fortement nuancé à tout, sauf 18, j'ai pas l'impression d'avoir eu une méthode particulière => Je retenais tout ce que je voyais, avec des photos dans ma tête, des couleurs, des places précises, et j'avais plus qu'à tout lire/copier de mes images de tête. Et ayant une bonne mémoire visuo-verbale pour seconder, les sons se transformaient aisément en mots qui venaient se coller sur mes images mentales pour soutenir quand support auditif (Merci la gestion mentale de me rendre capable de mettre des mots sur ça ^^).

D'ailleurs j'ai juste pas de méthode du tout en fait : je sais pas travailler pas dans l'urgence. Mais une fois dans l'urgence, je deviens ultra organisée et pointilleuse, avec des listes/fiches/couleurs et un super plan d'action, générés par mon cerveau en ébullition à cause du stress de pas faire parfaitement ce qu'on attend de moi.

Les chiffres pas l'impression plus que ça (pas plus que quelqu'un avec un bac S quoi), par contre, puzzles, énigmes, mots, jeux de mots, ouip. Et je dirais fortement corrélés à mon humour pourri à base de jeux de mots moisis qui tombent à plat 9 fois sur 10.

Pour la lecture oui, ça a été mon refuge, mon havre, ma vie imaginaire/rêvée, dès que j'ai su lire. Dans les livres j'avais des amis ^^

Perfectionniste à l'extrême, mais ça, je crois que c'est parce que j'ai trop voulu me couler dans le moule de ce qu'on attendait de moi. Et ma mère voulait "les petites filles modèles" de la Comtesse de Ségur... Donc forcément... Effectivement, doute permanent, angoisse de mal faire, peur de se tromper, de ne pas être "parfaite"...

Pour les règles, j'irais même plus loin, j'étais "rigide". Une règle est une règle, la loi est la loi. On ne transige pas. C'était une angoisse terrible de transgresser la moindre interdiction, ça collait plus avec ce besoin de perfection. Sauf que c'était pareil même avec les "règles" sensées évoluer avec l'âge (genre à 4 ans, on ne touche pas au gaz, mais à 15, ben normalement, la logique voudrait que tu ne sois pas terrorisée de poser une casserole sur le feu quoi :1cache: )... Du coup, compliqué...

Complètement idéaliste, naïve, avec de grands principes... (D'ailleurs, ça colle au profil MBTI => INFP qu'on m'a dit dans les tests de boulot/psy/etc).


Fin voilà, Jm'y reconnais un peu mais pas trop avec plein de "oui mais", et ya des trucs, je sais pas trop si c'est la douance ou le contexte ou si le contexte était tel qu'il était à cause de la douance ou bien si la douance a généré le contexte...

Brayf...
"Twenty years from now you will be more disappointed by the things that you didn't do than by the ones you did do. So throw off the bowlines. Sail away from the safe harbor. Catch the trade winds in your sails. Explore. Dream. Discover."
Avatar de l’utilisateur
Mei Run
d'obédience britannique
 
Messages: 775
Âge: 32
Enregistré le: Mar 30 Sep 2014 19:11
Localisation: Âne & cie
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Dans quelles caractéristiques ne vous retrouvez-vous pas

Messagepar Kliban » Dim 8 Mai 2016 18:03

J'adore les questionnaires :D . Ca m'évite d'avoir à affronter l'anxiété du Grand Vide quand le fouillis se présente sans structure.

J'm'en vais donc remplir des oui-non-pourquoi dans chacune de ces ptites cases à clichés veuillez utiliser un crayon noir merci.

1. Hypersensibilité , extrêmement susceptible.
Lol. Non. Je me vexe pas trop. Mais si tu veux me blesser, c'est facile. T'as qu'à me faire croire que je t'ai fait du mal parce que je suis comme je suis.

2. Intensité - hyperstimulabilité (niveau de réaction plus élevé aux stimuli, être "plus " tout : plus rapide, plus agité, plus attachant, plus exigeant, plus généreux, plus impatient, ...)
Pas l'impression. Je suis plutôt du genre limace. Molle. Baveuse. Fatiguée, ooooh, fa-ti-guée. Attachant, je ne sais pas. On a dit que j'étais attachant. Comme un chihuahua ou un poisson rouge, je pense.

3. Hyperesthésie ou exacerbation des cinq sens (hyperréactif aux stimuli sensoriels)
Myope comme une taupe, acouphénique comme une vieille enceinte, et un degré de saturation des papilles gustatives qui me fait préférer le curry au foie gras.
En revanche...
si tu veux savoir si chu hypersensoriostimulable, tu demande à mon bonhomme ce qu'il se passe quand il me caresse - tiens, le dos, par exemple, comme ça.
Hyperesthésie de la peau. Grave.

4. Curiosité exceptionnelle.
Pas exceptionnelle. Un peu hénaurme. C'est tout. Mais il y a des tas de sujets qui m'emmerdent. En fait, je n'aime que les lointains - les sujets bien gravement différents de ceux du cours de la bourse ou de la couleur des jupes de Sarkozy.

5. Imagination débordante, grande créativité .
En berne, alors. Ou sans débouché.
Je sais raconter n'importe quoi en réunion. C'est un talent.
Dans les brainstorms, je ne sers pas à trouver les bonnes idées. Juste à sortir les trucs débiles qui permettent aux autres de se déboucher les ventricules - parce que par contraste, leurs idées paraissent sérieuses, et du coup, ils ont l'impression de ne pas perdre la face :D

6. Grande capacité d'observation, note les plus petits détails.
Comme une taupe, je t'ai dit. Je note très bien le flou.
Le monde est flou.
Voilà une observation utile. Et généralisable.

7. Intérêts très variés, saute facilement d'un domaine à l'autre.
Là, je n'peux pas dire non. Il y a beaucoup beaucoup de lointains. Et il faut que je les explore tous. Ca oblige à faire des liens. C'est ce que je fais de mieux. Les liens.
Pourtant je suis si vanille.

8. Peut faire plusieurs choses en même temps (suivre deux conversations en parallèle, parler et écrire, rêver et pourtant écouter, ...)
J'arrive parfaitement à respirer pendant que je pense. Sans entrainement. J'ai fait ça tout seul depuis que je suis tout petit (du moins c'est ce que l'a dit ma maman).
Mais si je remplis un tableau Excel en lisant Proust, je pense que la colonne "Année" contiendra "Longtemps", la colonne "Pression" "je me suis c" et la colonne commentaire "merdeuh samerlatravailleuzdusesk...".

9. Recherche la compagnie de personnes plus âgées.
Quand j'étais ptiot, c'était coule les gens plus âgés - je pouvais échanger sur mes centres d'intérêt .
Et puis vint la trentaine et son lot de j'ai-tout-vu.
Depuis, l'âge m'importe assez peu. D'ailleurs j'ai moi-même cessé d'en prendre. C'est mauvais pour la santé.

10. Capacité d'attention, persévérance : forte si l'intérêt y est; faible, voire nulle, sinon.
J'ai quand même l'impression que c'est pareil pour tout le monde ça.
Cela dit, faut voir ce que me disent mes collègues quand ils me sentent concentré. Je fais peur :diabloo: .
Je vois pas comment une taupe peut faire peur.
Ou alors ils voient une limace. Concentrée. Un concentré de limace.
Effrayant.

11. Grand sens de l'humour (et humour très particulier, souvent incompris).
Ca m'a surpris quand, en école d'ingé, un pote m'a dit qu'en fait j'avais plein d'humour, et qu'il fallait juste prendre le temps de me connaître.
Sauf que mon humour, c'est "Le coeur a ses raisons".
Mon frangin, lui, a réellement de l'humour. A se faire pipi dessus.
Je n'ai jamais réussi à faire quiconque se compisser. Ma vie est un échec.

12. Rapidement frustré s'il ne trouve pas les personnes ou les ressources pour réaliser ses grandes idées.
Je devrais être mort de frustration, depuis le temps.
Je suis toujours vivant (je crois).
Donc non.

13. Grand sens de la justice, de l'équité, moralité. Intolérance à l'injustice, pour lui et pour les autres.
Je ne sais pas ce que ça veut dire. Si ça veut dire que je détestais, petit, et déteste encore, quand dans les oeuvres de fiction ou en vrai on humilie voire torture les méchants, alors oui. Je déteste l'injustice.
Si ça veut dire que je fais quelque chose pour que ça cesse à part me recroqueviller sur moi-même (acte dont l'efficacité est en cours d'évaluation), alors non.

14. Respect des règles bien comprises ("logiques"), mais tendance à questionner l'autorité non fondée.
J'adoooooore les règles. J'ai toujours été très bon avec les règles, à les comprendre, à les suivre, puis à saisir le type de monde qu'elles promouvaient, puis à les remettre en cause pour les subsumer à des règles supérieures quand elles ne marchaient plus.
En revanche, questionner l'autorité... oui non je ne sais pas. L'autorité est toujours fondé - serait-ce que sur la force ou sur la croyance en les idées qui soutiennent l'institution dont elle émane.
Je ne questionne que rarement l'autorité - j'essaie juste de n'avoir pas à dépendre d'une autorité que je juge trop mal fondée - car "mal", elles le sont toutes à un niveau ou un autre.
Wech, trop sérieux, là !

15. Idéalisme, altruisme, compassion .
Oui.
C'est douloureux.
Moins que pour d'autres. J'ai un blindage.
Concentré de limace blindée.

16. Grande capacité de raisonnement/résolution de problèmes.
Grave trop.
Ne serais-je pas une flèche. Sinon j'aurais fait Normale Sup. Et je n'ai pas fait Normale Sup.
Ma vie est un échec.

17. Rapidité d'apprentissage.
Plus. Mais jadis oui. Je lis, je visualise, je sais.
Aujourd'hui, je sature. Je ne retiens plus. Faut me répéter beaucoup.
En même temps, j'ai fait le tour de ce qu'apprendre des trucs voulait dire pour moi.
Du coup, j'ai moins le feu du tout-savoir.
Je sais que je ne sais pas grand chose. Au fond. A part lire la vie des ombres sur les murs de la caverne.
Je voudrais savoir le silence entre les pensées.
Mais ça ne s'apprend pas de la même façon.

18. Méthode d'apprentissage particulière, surtout en math et en lecture.
S'enfermer toute la journée avec des livres, c'est une méthode particulière ?
Non.
Bon alors non.

19. A lu très jeune et avidement.
Comme une mite. Ou un rat.

20. Vocabulaire extensif.
Comme un oiseau à plumes colorées et au bec recourbé se nourrissant de graines qu'on trouve sur les perchoirs de salon et qui sait dire des mots... ah ! Flute (je dis flute pour qu'on comprenne que j'ai trente ans depuis longtemps), zut, comment dit-on, déjà ?

21. Excellente mémoire.
Des lointains. Des abstraits.
Sinon j'oublie fréquemment ce que j'ai fait la veille.
Le nom de mes collègues.
L'âge de mon capitaine.

22. Bon en chiffres, puzzles, ...
Des chiffres en nombre.
J'aime bien les puzzles. Les vrais. Ca me permet de découvrir des détails dans les oeuvres de grands peintres.

23. Perfectionnisme, doublé d'une extrême lucidité , qui entraînent parfois le doute, la peur de l'échec.
Je ne sais pas. C'est fatigant d'être perfectionniste quand on veut disposer d'une cartographie des tous les savoirs. Je pense que je ne le suis plus tant que ça.
En revanche, je suis très lucide. Ma manie de me curer le nez est une fort vilaine habitude - dont je ne sais me défaire du plaisir qu'elle me procure. Ma vie est un échec.
Sinon je doute. Donc je suis. C'est déjà ça. Et je suis mauvais aux échecs. Donc je les évite. Sauf pour ma vie. On ne peut pas tout avoir.

:D
De main gauche à main droite, le flux des savoirs - en mes nuits, le règne du sans-sommeil - en mon coeur, ah, if only!, le sans-pourquoi des roses.
Avatar de l’utilisateur
Kliban
 
Messages: 283
Âge: 47
Enregistré le: Mar 15 Oct 2013 18:15
Localisation: Paris
Présentation: bah !
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Dans quelles caractéristiques ne vous retrouvez-vous PAS?

Messagepar Mily_on_air » Dim 8 Mai 2016 19:00

Kliban, quel courage d'avoir détaillé tout cela ;)

Pour ma part, je ne me reconnais pas vraiment dans l'histoire de la pensée arborescente. En fait, je n'arrive pas à visualiser le truc :nesaitpas:

Le côté "bisounours, tout le monde il est gentil" souvent décrit dans les bouquins francophones sur le douance, je n'ai pas l'impression non plus. Enfin je crois que comme tout le monde, j'ai vite compris que pour beaucoup c'était "leur gueule d'abord", depuis je me fais avoir une fois mais pas deux.

Je n'ai pas d'intuitions particulières, je ne suis pas attirée par les choses mystiques ou ésotériques.

En ce moment, je suis pas super super heureuse, mais je n'attribue pas mon malheur à mon intelligence.

Pour le reste, je dois dire que je suis plutôt, à mon grand regret, à la limite de la caricature de surdoué, première de la classe sans trop me fouler, toujours dans la lune, désorganisée, harcelée dans la cour parce que j'utilisais des mots d'intellos et que je n'avais aucune idée des codes des ados et notamment des autres filles (vestimentaires, amicaux, flirtaux ...) avec un syndrome de l'imposteur assez marqué ...
Avatar de l’utilisateur
Mily_on_air
 
Messages: 34
Âge: 37
Enregistré le: Mer 10 Fév 2016 13:50
Présentation: Mily On Air
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Dans quelles caractéristiques ne vous retrouvez-vous pas

Messagepar Traum » Dim 8 Mai 2016 23:24

J'aurais pu répondre à l'ensemble de la liste, mais quand je la parcours, je me rends compte que je corresponds plus ou moins à l'ensemble des caractéristiques, soit que je le sache ou ressente moi-même, soit que les autres, d'une façon ou d'une autre, et pas qu'une seule fois, m'y renvoient.
Les rares éléments dans lesquels je ne me reconnais pas sont :
  • la synesthésie : je ne sais résolument pas ce que c'est.
  • la susceptibilité : je ne le suis qu'en de très rares occasions… (Je ne comprends même pas que l'on regroupe cela avec l'hypersensibilité : ce sont deux choses bien distinctes, selon moi.)
  • le fait d'être frustrée si je ne trouve pas rapidement quelqu'un pour m'aider à réaliser mes « projets de grandeur » : en ce que je n'en ai pas particulièrement et qu'en la matière, je préfère compter sur mes ressources, de quelque nature qu'elles soient.
  • le fait d'avoir besoin d'être auprès de personnes plus âgées : si nombre de mes amis sont un peu plus âgés, voire bien plus âgés… j'ai aussi pu rencontrer des gens bien plus jeunes que moi avec qui j'ai noué des liens réels… ce n'est pas qu'une question d'âge réel… Et puis dans ma famille, je suis une aînée, alors j'ai souvent été très seule. Et j'ai souvent été réservée, solitaire, à ne pas oser aller vers les gens.
  • j'ignore ce qu'est qu'avoir une méthode particulière en maths ou en lecture… Il faudrait que l'on me définisse le « particulier »… La seule chose que j'ai pu avoir de particulier c'est sans doute ma grande autonomie dans le domaine, mais bon.
  • pas une grande aise avec les chiffres, encore moins avec les opérations de calcul mental… pour des raisons historiques et psychologiques.
  • Mily rajoute une caractéristique importante : je n'ai jamais été trop bisounours non plus… et heureusement. Cela m'a évité d'être le jouet de personnes parfois fort malveillantes qui me pensaient plus naïves que je ne l'étais, et qui espéraient bien se jouer de moi.

Pour le reste…
Voilà, voilà.

Ceci dit, on établirait sans doute une liste pour les enfants qu'il est fort probable que je ne m'y reconnaisse pratiquement pas, à l'inverse de celle pour les adultes. Je n'ai pas du tout eu l'impression d'être une enfant surdouée.
« Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait. » Mark Twain
Avatar de l’utilisateur
Traum
 
Messages: 403
Âge: 31
Enregistré le: Jeu 15 Jan 2015 22:22
Localisation: D'est en ouest
Présentation: Il y a tellement d'étoiles dans le ciel…
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Dans quelles caractéristiques ne vous retrouvez-vous PAS?

Messagepar Mily_on_air » Lun 9 Mai 2016 00:06

Ah oui, la synesthésie j'avais oublié, ça non, pas du tout. A part que j'associe certains goûts/parfums avec des couleurs, mais ça va pas chercher très loin, un odeur d'herbe m'évoquera le vert, les goûts épicés me font penser à la couleur rouge, m'enfin ce sont des associations de base, rien d'exceptionnel je crois.
Avatar de l’utilisateur
Mily_on_air
 
Messages: 34
Âge: 37
Enregistré le: Mer 10 Fév 2016 13:50
Présentation: Mily On Air
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Dans quelles caractéristiques ne vous retrouvez-vous PAS?

Messagepar Safari » Jeu 4 Aoû 2016 11:58

Avant toute chose, bravo pour ce sujet ! Comme beaucoup, quand j'ai lu la liste sans fin des symptômes (hihi) pour la première fois, j'ai eu de gros doutes, ne me retrouvant pas dans tous ! D'ailleurs dans mes premiers échanges avec ma psy, je me basais sur cette liste pour tenter de lui (de me ?) prouver que je me fourvoyais probablement.

Pour commencer, la synesthésie : qu'est-ce que c'est que ce machin ? Je ne dis pas que ça n'existe pas. Mais ça ne me dit rien du tout. A la limite, petit, j'étais un peu à cheval sur les odeurs (notamment la clope) ou les petits bruits qui me gênaient. Mais l'association de deux sens, ou voir des mots en couleur... franchement ce n'est pas moi !

Créativité : NON ! J'ai l'impression d'être une des personnes les moins créatives que je connaisse. Ça dépend aussi de la définition qu'on donne à la créativité (fichue sémantique). Si c'est faire des associations improbables pour dire une bêtise, à la limite pourquoi pas :)

Grande capacité d'observation, note les plus petits détails : honnêtement je suis plutôt dans l'exact opposé. Je survole tout sans approfondir, et les détails m'échappent parfois, sauf quand un sujet me passionne vraiment. Ce que je recherche, c'est plutôt la compréhension globale.

Recherche la compagnie de personnes plus âgées : mouais... pas convaincu. Je dirais plutôt que je ne m'arrête pas à l'âge d'une personne quand je vais lui parler. Ça concerne autant les personnes plus âgées que plus jeunes... et pour enfoncer le clou enfant j'étais très intimidé par les adultes et je regardais systématiquement mes pompes quand je leur parlais... ça les faisait beaucoup rire d'ailleurs !

Rapidement frustré s'il ne trouve pas les personnes ou les ressources pour réaliser ses grandes idées : euh... j'admets que j'aimerais beaucoup sauver le monde, mais j'admets aussi que ça relève de la rêverie et j'ai depuis longtemps intégré que la plupart des gens ne me suivront pas dans mes délires. Donc non.

Perfectionnisme : mais tellement pas ! Au contraire, j'ai toujours été un expert du travail bâclé à l'arrache au dernier moment. Cependant, je reconnais que ça dépend là aussi du sujet et que ce "je m'en foutisme" apparent, je l'ai peut être développé afin d'atténuer le sentiment que ce que je faisais n'était jamais assez bien.

A lu très jeune : oui ok ; et avidement : euh, là non ! J'étais loin d'être le plus gros lecteur de mon entourage.

Difficultés scolaires : c'est le sujet qui m'a fait le plus douter avant d'aller voir ma psy car vraiment, je n'ai eu aucune difficulté tout au long de ma scolarité à moins que l'on considère l'ennui comme une difficulté.

Excellente mémoire : enfant oui c'est une certitude. Aujourd'hui pas vraiment ! C'est d'ailleurs le seul "point faible" détecté lors de mon test... mais ça s'explique je crois...

Pour le reste, je reconnais que ça me correspond assez bien. Et comme Mily, le syndrome de l'imposteur est très présent dans ma vie.
Avatar de l’utilisateur
Safari
 
Messages: 8
Âge: 31
Enregistré le: Lun 1 Aoû 2016 15:15
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Dans quelles caractéristiques ne vous retrouvez-vous PAS

Messagepar Différente » Mer 14 Déc 2016 12:30

1. Hypersensibilité, extrêmement susceptible. OUI
Pour des choses qui pourraient paraître (très) anodines pour la majorité des personnes. Souvent ce ne sont pas les faits en eux mêmes qui me blessent mais parce que ce qu'ils m'en rappellent de situations, parfois lointaines, négatives, qui me blessent. Et à l'inverse je rarement susceptible pour des situations dans lesquelles beaucoup seraient susceptibles.

2. Intensité, hyperstimulabilité (niveau de réaction plus élevé aux stimuli, être "plus " tout : plus rapide, plus agité, plus attachant, plus exigeant, plus généreux, plus impatient... OUI
La psychologue que j'ai rencontré pour le test a eu une seule autre patiente avec un IVT aussi élevé que le mien, cette personne se caractérisait comme étant une "guerrière". Je me retrouve très bien en ce terme. Etre "plus" tout, oui sans hésitation, c'est bien une de mes caractéristiques.

3. Hyperesthésie ou exacerbation des cinq sens (hyperréactif aux stimuli sensoriels). OUI
Sans aucun doute, notamment l'ouïe et l'odorat.
Pour l'ouïe, le bruit me fatigue rapidement, le son de ma télévision est souvent vers le minimum au point que les personnes qui viennent à la maison me demandent systématiquement de le monter. J'entends mes chats miauler parmi tous les bruits du village. Je reconnais facilement une voie parmi d'autre, par exemple la voix de chaque élève dans la classe. J'entends facilement les conversations des uns et des autres, les chuchotements... "

Pour l'odorat, il m'arrive de retrouver le propriétaire d'un vêtement perdu à son odeur. Je détecte souvent plus d'odeurs et les différencie probablement plus facilement que les personnes de mon entourage. L'odeur des plantes, de l'humidité, de l'eau, de l'herbe mouillée, de la terre sèche, du bitume, etc. Je suis sensible à tout ça.

4. Curiosité exceptionnelle. OUI
Ohhh que oui ! J'aime bien comprendre les choses et comprendre les gens. C'est important pour moi et je dis souvent que la curiosité est une vilaine qualité chez moi.

5. Imagination débordante, grande créativité. OUI
Une caractéristique très marquée dans mon enfance à travers des activités manuelles (dessin, peinture, etc.). Maintenant je dirai plutôt que je suis créative dans la résolution de problématique, au travail par exemple (trouver des solutions nouvelles, des méthodes nouvelles, etc.) et dans des activités telles que le bricolage et le jardinage.

6. Grande capacité d'observation, note les plus petits détails. OUI
Ohhh que oui ! Trop, bien de trop... j'aimerai parfois voir moins de choses. Je suis un vrai radar, je vois tout ou presque et avant tout le monde, aussi bien les choses explicites (je me souviens d'un cour la fac, le professeur portait une chemise blanche, tous les boutons étaient noirs sauf un, ça ma perturbée pendant toute la séance), que les implicites (je sais quand un couple bât de l'aile, ou qu'un couple se forme même si rien ne le présage de premières apparences).

7. Intérêts très variés, saute facilement d'un domaine à l'autre. OUI
J'ai effectivement des intérêts très variés : cuisine, jardinage, bricolage, dessin, peinture, natation, VTT, course à pied, trail, moto, psychologie, biologie, nutrition et j'en passe...

8. Peut faire plusieurs choses en même temps (suivre deux conversations en parallèle, parler et écrire, rêver et pourtant écouter...). OUI
Je peux suivre plusieurs conversations en même temps (moins précisément que s'il j'étais concentrée sur une seule). Je peux être sur mon téléphone et écouter une conversion à côté de moi tout en observant une personne à l'autre bout de la pièce. J'ai toujours révisé et prépare actuellement mon concours en regardant la télévision (je suis capable de suivre un film). En ce moment je suis assistante de vie scolaire auprès d'un enfant de primaire, je suis assise à côté de lui, je le surveille d'un œil, je l'aide quand il a besoin, je recopie des définitions (pour mon concours, pour m'occuper), je suis ce qu'ils font (j'écoute la maîtresse et la séance) et j'observe les autres élèves (ceux qui se chamaillent, qui bavardent, etc.).

9. Recherche la compagnie de personnes plus âgées. OUI
Notamment dans mes relations amoureuses. Mais je dirai que j'ai autant besoin de la compagnie de personnes plus âgées (pour avoir des sujets de discussion différents, plus vivifiants, plus poussés), que de personnes de mon âges (pour décompresser, ne pas me prendre la tête, profiter tout simplement), voire d'enfants (pour retourner en enfance, innocence, inconscience...).

10. Capacité d'attention, persévérance : forte si l'intérêt y est, faible, voire nulle, sinon. OUI
Lorsque j'ai un projet en tête je fais tout pour atteindre mes objectifs et rien ni personne ne peut m'arrêter. A l'image de mon parcours professionnel et du sport. L'inverse me parle moins, l'exemple le plus marquant serait peut-être ma scolarité et les mathématiques, avec une moyenne frôlant le 20/20 au collège et dégringolant à 8/20 au lycée parce que tout ce qui était fonction ne m'intéressait absolument pas, donc pas d'efforts, de même pour les langues, aucun intérêt pour moi, des moyennes lamentables.

11. Grand sens de l'humour (et humour très particulier, souvent incompris). OUI/NON
Vivre sérieusement sans me prendre au sérieux, telle est ma devise. Par contre je n'ai pas un humour particulier et incompris, je rigole souvent et plaisante souvent, c'est tout.

12. Rapidement frustré s'il ne trouve pas les personnes ou les ressources pour réaliser ses grandes idées. NON
Je suis ce qu'on pourrait appeler une personne "autosuffisante" donc je n'ai pas besoin des autres pour mener à bien mes projets, je me débrouille souvent seule. Je ne ressens donc pas ce sentiment de frustration pour réaliser mes grandes idées?

13. Grand sens de la justice, de l'équité, moralité. Intolérance à l'injustice, pour lui et pour les autres. OUI
Ohhh que oui ! Je ne supporte pas l'injustice, c'est viscérale ! J'ai un grand sens moral, des valeurs et des principes qui sont forts, auxquels je tiens et ne déroge pas : respect, ouverture d'esprit et tolérance.

14. Respect des règles bien comprises (logiques), mais tendance à questionner l'autorité non fondée. OUI
Ohhh que oui ! Les règles qui me semblent appropriées je les respecte ce qui me permet d'être sereine et de me simplifier la vie (exemple : le code de la route, sauf les limitations de vitesse si je me mets la vie de personne en danger). Quant à l'autorité, je ne l'aime pas lorsqu'elle n'est pas fondée, ça oui ! Raison pour laquelle je me suis promis d'être mon propre patron s'il le fallait, ou, le cas échéant, trouver un emploi sans patron sur le dos, chose trouvée.

15. Idéalisme, altruisme, compassion. OUI/NON
Idéaliste, oui mais je m'en détache de plus en plus car l'idéalisme n'est qu'utopie qui amène forcément à la déception, dans mon cas. Compassion, oui parfois. Altruisme, ça m'arrive mais de moins en moins.

16. Grande capacité de raisonnement/résolution de problèmes. OUI
Pour la résolution de problème purement logique oui, pour des problèmes de la vie courante oui, pour des problèmes relevant du social oui.

17. Rapidité d'apprentissage. OUI/NON
Lorsque je le veux seulement...

18. Méthode d'apprentissage particulière, surtout en math et en lecture. OUI/NON
Pour moi non, mais pour ce qui est de faire comprendre aux autres, oui, intuitivement je créé des méthodes d'apprentissage pour les autres, ça vient tout seul, sans réflexion.

19. A lu très jeune et avidement. NON
Pas du tout ! J'ai appris à lire en CP. La lecture ne fait absolument pas partie de mon quotidien. D'après la psychologue qui m'a fait passer le test, rien d'étonnant vu mon IVT très élevé, je suis quelqu'un de très dynamique et la lecture ne correspond pas à mon dynamisme.

20. Vocabulaire extensif. OUI/NON
Oui mais pas de façon très marquée, je m'adapte à mes interlocuteur, simplement.

21. Excellente mémoire. OUI/NON
J'ai une mémoire sélective, je me souviens souvent des détails inutiles mais pas des conversations que j'ai eu la veille. Souvent je ne me souviens plus à qui j'ai dit quoi. Mais c'est par période...

22. Bon en chiffres, puzzles... OUI/NON
Les puzzles oui, les chiffres tout dépend de ma volonté.

23. Perfectionnisme, doublé d'une extrême lucidité, qui entraînent parfois le doute, la peur de l'échec. OUI/NON
Je suis d'un perfectionnisme déconcertant et parfois handicapant, je me souviens au collège, la moindre rayure sur une page de cours et je la déchirai pour le récrire. Extrême lucidité qui entraîne parfois le doute, ohhh que oui, ça m'empêche notamment d'avoir une vie de couple (je passe les détails). La peur de l'échec, non.

24. La pensée en arborescence et le flot de pensée. NON
Je n'ai toujours pas compris ce qu'est la pensée ne arborescence, enfin si sur la papier je vois bien de quoi on parle, mais je ne retrouve pas ce fonctionnement en moi. Encore une fois, il n'est pas impossible que mon IVT élevé me permet pas d'avoir conscience des enchainements de ma pensée...

25. Sentiment d'être à part ou en décalage. OUI
http://adulte-surdoue.fr/presentations/suis-differente-t7780.html

Scolarité
http://adulte-surdoue.fr/tout-rien/raconte-moi-tes-etudes-t7952.html
Tu passes la moitié de ta vie à hésiter avant de te décider de quelque chose et le reste du temps t'es pas sur d'avoir pris la bonne décision.
Différente
 
Messages: 201
Âge: 28
Enregistré le: Ven 9 Sep 2016 12:00
Présentation: C'est ici !
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Dans quelles caractéristiques ne vous retrouvez-vous PAS?

Messagepar Lost again » Lun 30 Jan 2017 23:12

Je suis une grosse feignante alors .. Merci Kliban d'avoir pris la peine de relever les 23 points que je copie sans aucune honte ( en plus) ..
Je suis malgré tout ennuyée car certains adjectifs me semblent un peu trop excessifs dans ces critères .. bref ..

1. Hypersensibilité , extrêmement susceptible.
J'étais susceptible , terriblement , la différence à présent : je le masque parfaitement bien et j'arrive à moins en souffrir.. ;)
Hypersensible : oui

2. Intensité - hyperstimulabilité (niveau de réaction plus élevé aux stimuli, être "plus " tout : plus rapide, plus agité, plus attachant, plus exigeant, plus généreux, plus impatient, ...)
Je l'ignore , moi j'ai juste l'impression d'être normale en fait ..Plus chiante peut être .. :D

3. Hyperesthésie ou exacerbation des cinq sens (hyperréactif aux stimuli sensoriels)
Odorat et ouie développés ..

4. Curiosité exceptionnelle.
Je n'en sais rien, exceptionnelle c'est quoi exactement ? .. Normal en tout cas de mon point de vue .. Je ne connais pas , je creuse un peu le sujet ...

5. Imagination débordante, grande créativité .
Grande imagination avec monde imaginaire ,rêverie et tout le toutim pour survivre dans un monde de brute .. Je dessine et je sculpte .. Mais bon .. Rien d'exceptionnel non plus..


6. Grande capacité d'observation, note les plus petits détails.
Uniquement quand le sujet/lieu/évènement m'intéresse ou provoque quelque chose en moi .. Difficulté pour retenir les visages ..

7. Intérêts très variés, saute facilement d'un domaine à l'autre.
Oui, j'ai pratiqué plein de sport , d'activités , de boulots très différents ...etc ...

8. Peut faire plusieurs choses en même temps (suivre deux conversations en parallèle, parler et écrire, rêver et pourtant écouter, ...)
Oui en permanence sinon je m'ennuie vite.. Actuellement , je suis ici à répondre tout en écoutant une video sur les HPI, sur un réseau social à dire des sottises , et j'alterne de temps en temps l'écran avec un bouquin ( le 5ième en cours) que je viens d'attaquer ..

9. Recherche la compagnie de personnes plus âgées.
Lorsque j'étais enfant , propension à vouloir parler à plus vieux . En fait je ne parlais pas aux enfants où très rarement .. Mais on ne me laissait pas participer aux conversations "d'adultes" donc .. J'écoutais ..J'ai beaucoup appris ..
Ce n'est plus d'actualité ..

10. Capacité d'attention, persévérance : forte si l'intérêt y est; faible, voire nulle, sinon.
oui .
En prime : aptitude au delà du réel à la procrastination et surtout pour les choses qui ne m'intéressent pas .. C'est une véritable catastrophe surtout pour mon administratif .. :'( .. Cela dit .. je ne bosse bien qu'avec de la pression .. Sinon je me traine lamentablement ...

11. Grand sens de l'humour (et humour très particulier, souvent incompris).
Je ne crois pas avoir un grand sens de l'humour mais je me marre avec des trucs vraiment stupides et j'adore les jeux de mots .. :)

12. Rapidement frustré s'il ne trouve pas les personnes ou les ressources pour réaliser ses grandes idées.
Non .. j'ai appris la patience...

13. Grand sens de la justice, de l'équité, moralité. Intolérance à l'injustice, pour lui et pour les autres.
Oui .. Et si je fais une connerie ou un truc qui ne colle pas à ma "morale" , je culpabilise à mort .. Je suis même ultra casse pied avec mon entourage avec ça .. Ils s'habituent à force.. Cela ne veut pas dire que je n'ai pas fait de conneries mais .. j'évite.. Mes coups de folies ( dans mes périodes sociables) sont nombreux et connus pour être délirants mais ils doivent juste coller à "ma vision" du monde ..
Cela ne veut pas dire que je juge les gens pour autant .. Ils sont ce qu'ils sont et libres de faire ce qu'ils veulent ( à part le meurtre bien sûr .. ça c'est paaaaaas bien ) ..


14. Respect des règles bien comprises ("logiques"), mais tendance à questionner l'autorité non fondée.
Rebelle à toute autorité et insoumise .. Il faut vraiment que les règles soient justes et logiques en effet sinon ça coince vite ...

15. Idéalisme, altruisme, compassion .
Comme tout le monde j'imagine.. Empathie très exacerbée qui n'arrange rien...

16. Grande capacité de raisonnement/résolution de problèmes.
Et bien... J'aime bien résoudre des problèmes et des trucs complexes mais franchement , je connais plein de gens non HP qui font ça ...

17. Rapidité d'apprentissage.
Uniquement si intérêt ..


18. Méthode d'apprentissage particulière, surtout en math et en lecture.
Je n'en sais rien et j'aurai bien dit non mais . .. La psy arborait un grand sourire en m'entendant calculer lors du test de QI ( je parle à haute voix parfois lorsque les problèmes deviennent complexes ou nécessitent un peu de concentration .. Peut être aussi que je vieillis mal en fait ;) ) Je lui ai demandé pourquoi , il semble que les gens n'utilisent pas les mêmes méthodes ... Sujet à creuser..

19. A lu très jeune et avidement.
Jeune .. Je ne m'en souviens plus, en maternelle il me semble mais je n'en parlais à personne .. Avidement .. Oui ..

20. Vocabulaire extensif.
Quand je veux ... ;)

21. Excellente mémoire.
En réalité j'ai une très bonne mémoire mais très sélective .. Je suis toujours épatée de voir des gens se souvenir de ce qu'ils ont fait il y a quelques We , certains évènements etc .J'en suis absolument incapable ... En revanche je peux me souvenir d'une conversation et de phrases dites par mes interlocuteurs datant de plusieurs années ( je peux remonter à ma petite enfance) .. A coté de ça , je ne suis absolument pas physionomiste et suis capable d'oublier une "tête "une semaine après l'avoir rencontrée .. Ma cervelle ne retient que ce qui l'intéresse ou la marque d'une façon ou d'une autre ...Et ce phénomène s'amplifie avec le temps .. Je crois qu'elle devient extrêmement feignante .. :'(

23. Perfectionnisme, doublé d'une extrême lucidité , qui entraînent parfois le doute, la peur de l'échec.
Je doute de tout , sans cesse , de moi surtout , mes pensées, mes actes , tout.... Perfectionniste peut-être si je suis investie dans le domaine .. Une envie de réussir et me surpasser en permanence , je ne fais jamais assez bien donc .. Je trifougne les détails jusqu'à satisfaction ..

Mince désolée .. Je suis hors sujet : la question c'était ... Blablabla Pas !! .. Milles pardons .. :sweat: :
Ca me rappelle ma scolarité ça .. N'a pas assez lu la consigne ou a débordé et est HS ... ;)
"l'absurde, c'est la raison lucide qui constate ses limites"
A. Camus
Lost again
 
Messages: 43
Âge: 47
Enregistré le: Sam 3 Déc 2016 13:50
Localisation: Neverland
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Dans quelles caractéristiques ne vous retrouvez-vous PAS?

Messagepar Dromadaire » Jeu 2 Fév 2017 11:28

Ce topic m'a fait un bien fou fin 2016 : j'étais en questionnement, complètement tourneboulée par "l'hypothèse" comme je l'appelais, et convaincue que les quelques points dans lesquels je ne me retrouvais pas étaient la preuve que non, pas de douance à voir là !

Encore un topic où on parle de soi... Malheureusement je me sens souvent incapable d'avoir un avis pertinent quand je parle d'autre chose, donc en attendant de sortir de ma coquille, j'ai peut être aussi des choses à dire sur le sujet ;) .




1. Hypersensibilité , extrêmement susceptible. Oui.
Susceptible, oui. Très. Sensibilité "sensorielle", disons que je le sentais sans vraiment en faire un truc important. Hypersensibilité "intérieure", hum oui, disons que petite je me trouvais "trop sensible, trop faible" par rapport aux autres enfants. En grandissant je me suis blindée, parfois... Je reste très sensible aux "agressions extérieures" (trop de soleil, trop de bruit, pas assez de lumière, etc).


2. Intensité - hyperstimulabilité (niveau de réaction plus élevé aux stimuli, être "plus " tout : plus rapide, plus agité, plus attachant, plus exigeant, plus généreux, plus impatient, ...) Kif-kif.
Moi aussi j'ai l'impression d'être "plus chiante" :D . Plus exigeante sûrement, plus réactive !
Quand je vais très bien, je me sens "solaire", très attachante, etc. Mais je ne me suis jamais trouvée "plus rapide, plus agitée, plus tout...


3. Hyperesthésie ou exacerbation des cinq sens (hyperréactif aux stimuli sensoriels) Plutôt oui.
Aucune hyperesthésie chez moi. J'aimerais bien, ça a l'air cool ! Par contre oui j'ai l'impression d'avoir un odorat et une ouïe plus développée, et d'être très sensible aux bruits désagréables / forts.


4. Curiosité exceptionnelle. kif-kif
J'ai pas envie de dire non, ça serait plutôt oui mais j'ai l'impression que ma curiosité s'éteint depuis quelques années.


5. Imagination débordante, grande créativité . Non
Petite oui, en grandissant ça s'est étiolé. Je suis au contraire une grande pragmatique et pas trop du genre à partir dans des rêveries. Je ne me sens pas créative, y compris dans mon boulot d'ingénieur : les cours et séminaires d'innovation, créativité et tutti quanti m'ont toujours laissée dubitative.



6. Grande capacité d'observation, note les plus petits détails. Plutôt oui
Ca fait rire mes amis, je me souviens d'un tas de trucs bizarres. Surtout en mémoire auditive : je me souviens très bien des conversations et des détails de celles-ci.


7. Intérêts très variés, saute facilement d'un domaine à l'autre. Kif Kif.
J'ai pratiqué un tas de trucs mais souvent mes passions "restent", je suis une fidèle. Par contre oui, je peux me prendre vite d'affection pour un nouveau domaine !


8. Peut faire plusieurs choses en même temps (suivre deux conversations en parallèle, parler et écrire, rêver et pourtant écouter, ...) Oui !
J'ai toujours une série ou un film qui tourne en fond chez moi, pendant que je fais d'autres trucs.
Par contre quand la tâche devient complexe, je ne peux plus (je peux suivre deux conversations simples où je n'ai qu'à écouter. Si je dois faire tourner le cerveau en plus, je ne comprend plus rien parce que je n'arrive pas à me focaliser)


9. Recherche la compagnie de personnes plus âgées. Non
Je n'en ai pas souvenir. J'avais plutôt tendance à chercher la compagnie de gens un peu plus jeunes que moi à une époque, j'étais "mieux acceptée".


10. Capacité d'attention, persévérance : forte si l'intérêt y est; faible, voire nulle, sinon. Olala oui !
Je montre des capacités remarquables en procrastination et en stratégie d'évitement.


11. Grand sens de l'humour (et humour très particulier, souvent incompris). Kif kif
Au contraire, pour moi ce sont les autres qui ont parfois un sens de l'humour bizarre : il y a parfois des blagues où j'ai du mal à comprendre en quoi c'est drôle (je comprends le ressort qui provoque le rire, mais je n'arrive pas à trouver ça drôle). Bon du coup j'avais mis "non" mais ce que je viens d'écrire montre quand même que je n'ai pas le même sens de l'humour, donc mettons kif-kif !


12. Rapidement frustré s'il ne trouve pas les personnes ou les ressources pour réaliser ses grandes idées. Euh... Plutôt non.
Comment dire ? J'ai pas trop l'impression d'avoir de grandes idées. :$
Eventuellement... Oui je peux être frustrée quand je veux faire avancer des choses et que ça bloque, mais un peu tout le monde ça, non ?


13. Grand sens de la justice, de l'équité, moralité. Intolérance à l'injustice, pour lui et pour les autres. Olala oui.
Je suis une casse-pied, j'essaie de me réfréner parfois !



14. Respect des règles bien comprises ("logiques"), mais tendance à questionner l'autorité non fondée. Oui !
Carrément même.


15. Idéalisme, altruisme, compassion . Kif-kif
J'étais très idéaliste adolescente, et depuis j'ai gagné en lucidité je pense. Mon copain me trouve très altruiste, moi je n'en ai pas l'impression.
Par contre oui pour la compassion, je peux vite avoir les larmes aux yeux en entendant ou en lisant certaines choses dans les actualités...



16. Grande capacité de raisonnement/résolution de problèmes. Plutôt oui
Globalement, mettons oui : j'ai toujours adoré les problèmes (au sens scolaire) en sciences.


17. Rapidité d'apprentissage. Kif-kif
Oui si je suis passionnée.
Par contre dès qu'il s'agit du corps (sport notamment), je suis plutôt un peu plus longue que la moyenne.



18. Méthode d'apprentissage particulière, surtout en math et en lecture. Oui
Je ne me souviens pas de mon apprentissage de la lecture mais c'était à l'âge "normal" je crois (au CP).
En maths... Bah ça m'a très rarement paru compliqué, donc j'ai toujours appris pendant que le prof expliquait. Donc on va dire que c'est particulier !


19. A lu très jeune et avidement. Plutôt oui
J'ai appris à lire au CP. Par contre oui, j'ai lu très très avidement jusqu'à il y a peu (manque de temps...), et souvent des livres d'un niveau plus relevé que mes camarades du même âge.


20. Vocabulaire extensif. Oui.
Je suis littéraire, j'aime les beaux mots, la belle langue française, la poésie et l'équilibre des phrases, l'utilisation précise et juste de la langue.


21. Excellente mémoire. Kif Kif
Oui mais très très sélective. On me dit des choses en réunion que je peux oublier d'ici à la semaine prochaine...


22. Bon en chiffres, puzzles... Oui
J'adore !


23. Perfectionnisme, doublé d'une extrême lucidité , qui entraînent parfois le doute, la peur de l'échec. Oui
Si je ne me sens pas compétente/crédible, je ne fais pas. C'est très bloquant !
C'est doublé d'une très mauvaise estime de moi-même en fait.


Bon pour finir, il y a peu de "Non" finalement.
La frustration facile, la recherche de personnes plus âgées, la créativité.

Là où je ne me reconnaissais pas, c'est davantage dans le décalage entre l'image que j'ai de moi-même et celle que j'ai des HP : je ne me sentais pas "très intelligente", ni "vraiment en décalage" : à mes yeux, j'ai toujours été plutôt commune. Un peu brillante dans certains domaines, très médiocres dans d'autres. Partout, je me dis "oui je suis spéciale, je ressens ça... Mais un peu tout le monde non ?".
Je me sens en décalage sans me reconnaître comme en décalage.

Donc là où je ne me reconnais pas, c'est davantage dans une nébuleuse confuse que je n'ai pas encore définie que dans une liste de caractéristiques très posés.
Avatar de l’utilisateur
Dromadaire
 
Messages: 53
Âge: 26
Enregistré le: Lun 9 Jan 2017 17:48
Présentation: Schrödinger et dromaludaire
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Dans quelles caractéristiques ne vous retrouvez-vous PAS?

Messagepar Riffifi » Dim 5 Fév 2017 19:19

Je me rends compte que je n'avais pas encore répondu à ce sujet.
Pour certains points il me semble difficile de répondre nettement, notamment pour tous les "hyper"trucs, parce que ce n'est pas facile de se comparer. Comment savoir si c'est moi qui suis hyper-machin ou si les autres l'expriment juste différemment par exemple ?
Et puis il y a des situations où on peut facilement inhiber des choses, d'autres où on les lâchent plus...
Bon.

1. Hypersensibilité , extrêmement susceptible : ça dépend des situations

2. Intensité - hyperstimulabilité (niveau de réaction plus élevé aux stimuli, être "plus " tout : plus rapide, plus agité, plus attachant, plus exigeant, plus généreux, plus impatient, ...) : je ne sais pas

3. Hyperesthésie ou exacerbation des cinq sens (hyperréactif aux stimuli sensoriels) : plus que la moyenne oui, hyper non

4. Curiosité exceptionnelle : a priori oui

5. Imagination débordante, grande créativité : oui

6. Grande capacité d'observation, note les plus petits détails : ça dépend des situations

7. Intérêts très variés, saute facilement d'un domaine à l'autre : oui

8. Peut faire plusieurs choses en même temps (suivre deux conversations en parallèle, parler et écrire, rêver et pourtant écouter, ...) oui

9. Recherche la compagnie de personnes plus âgées : pas particulièrement ;

10. Capacité d'attention, persévérance : forte si l'intérêt y est; faible, voire nulle, sinon : non, parfois l'intérêt est trop fort pour persévérer facilement ^^ ; à l'inverse je suis tout à fait capable de me discipliner, c'est plus une question d'objectif que d'intérêt

11. Grand sens de l'humour (et humour très particulier, souvent incompris) : pas particulièrement, je suis plutôt drôle sans le vouloir semble-t-il

12. Rapidement frustré s'il ne trouve pas les personnes ou les ressources pour réaliser ses grandes idées : non

13. Grand sens de la justice, de l'équité, moralité. Intolérance à l'injustice, pour lui et pour les autres : éthique oui, moralité non ; pour le reste, ça dépend

14. Respect des règles bien comprises ("logiques"), mais tendance à questionner l'autorité non fondée : oui

15. Idéalisme, altruisme, compassion : idéalisme oui, le reste pas particulièrement

16. Grande capacité de raisonnement/résolution de problèmes : oui

17. Rapidité d'apprentissage : oui

18. Méthode d'apprentissage particulière, surtout en math et en lecture : je ne sais pas

19. A lu très jeune et avidement oui

20. Vocabulaire extensif : oui

21. Excellente mémoire : oui

22. Bon en chiffres, puzzles : oui

23. Perfectionnisme, doublé d'une extrême lucidité , qui entraînent parfois le doute, la peur de l'échec. : ça dépend des situations : qu'est-ce qui l'emporte entre l'idéalisme et et la lucidité ? :P
Où que tu sois, creuse profond. En bas, c’est la source.
Laisse les hommes noirs crier : « En bas, c’est toujours l’enfer".

(merci Friedrich)
Avatar de l’utilisateur
Riffifi
 
Messages: 1116
Âge: 38
Enregistré le: Sam 20 Avr 2013 15:35
Localisation: à l'Ouest
Présentation: riffifi
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Dans quelles caractéristiques ne vous retrouvez-vous PAS?

Messagepar Sherryn » Jeu 15 Juin 2017 15:29

Alors pour rendre ce post un peu plus synthétique, je vais juste lister ceux dans lesquels je ne me reconnais pas ^^

3. Hyperesthésie ou exacerbation des cinq sens (hyperréactif aux stimuli sensoriels) : j'ai toujours estimé que j'avais peu d'odorat, aucun goût, je remarque certains détails visuels mais pas tous (et je n'ai aucune mémoire visuelle), et je m'isole très facilement du bruit. Par contre je suis hyper sensible à la douleur !
6. Grande capacité d'observation, note les plus petits détails : cf ci-dessus
9. Recherche la compagnie de personnes plus âgées : c'était le cas autrefois mais plus maintenant, même si j'ai parfois de la peine avec l'immaturité des plus jeunes ou de ceux de mon âge, mais ce n'est pas une généralité

Le tout le reste correspond... :rofl:
Avatar de l’utilisateur
Sherryn
 
Messages: 34
Âge: 30
Enregistré le: Mar 30 Mai 2017 13:09
Localisation: Suisse
Présentation: https://adulte-surdoue.fr/presentations ... t8508.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

PrécédenteSuivante

Retourner vers Discussions et Débats

 


Articles en relation Statistiques Dernier message
La douance a-t-elle pris place dans votre quotidien ?
par Le Renard » Mar 19 Fév 2013 11:37

Réponses: 8

Vues: 2685

Dernier message par magui27 Voir le dernier message
Jeu 3 Oct 2013 22:34
Témoignages : J'ai [n] de QI, mais ne suis pas un génie
1, 2par Tipiak » Dim 10 Nov 2013 02:10

Réponses: 25

Vues: 7540

Dernier message par Tipiak Voir le dernier message
Mer 23 Aoû 2017 18:06

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité