Nous sommes le Ven 24 Nov 2017 15:58


Au chevet de la terre

Mathématiques, sciences humaines, anthropologie, écologie, biologie, génétique, médecine, ou encore philologie, linguistique, grammaire et autres. La vaste partie consacrée aux sciences dans leur ensemble, et dans leur unicité.

Modérateur: W4x

Au chevet de la terre

Messagepar madeleine » Mer 15 Avr 2015 20:57

L'ONU a consacré l'année qui commence Année internationale des sols.
Alléluhyiah.
Il a fallu attendre que plus de 45% des sols cultivables de la planète (et on ne parle hélas pas du sol des océans) soient morts pour qu'on s'affole et tente de renverser la vapeur.
Voilà, c'est un sujet qui me tient à cœur, donc je vous propose d'en débattre, de faire connaître vos méthodes de lutte, vos héros, ce qui se fait chez vous et/ou dans votre vie professionnelle, toussa :-)

le site ONU

Une façon d'agir
le chemin est long et la pente est rude, oui, mais le mieux, c'est le chemin, parce que l'arrivée, c'est la même pour tout le monde... Aooouuuh yeaah...
avec l'aimable autorisation de P.Kirool
Avatar de l’utilisateur
madeleine
Ninja Traductor
 
Messages: 3050
Images: 0
Âge: 51
Enregistré le: Jeu 9 Jan 2014 10:16
Localisation: clermont-ferrand
Badges: 1
Neun's d'Honneur (1)
Présentation: presentations/contente-vous-connaitre-t4411.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Au chevet de la terre

Messagepar romu » Ven 17 Avr 2015 21:47

En ce qui me concerne je fais parti d'un club sur le développement durable au sein de mon lycée, on sensibilise les élèves sur le gaspillage alimentaire par exemple…
Au sein de l'association dont je suis membre, il y a également une sensibilisation delà population au cours de nos manifestations sur la protection environnementale.
Exilé sur le sol au milieu des huées,
Ses ailes de géant l'empêchent de marcher.

Charles Baudelaire (l'Albatros.).
Avatar de l’utilisateur
romu
Le Rouquin du Chat
 
Messages: 830
Âge: 20
Enregistré le: Lun 28 Avr 2014 12:53
Présentation: ma_presentation
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: Au chevet de la terre

Messagepar Zyghna » Sam 18 Avr 2015 10:27

Sujet qui me passionne depuis que je l'ai découvert, principalement à travers les vidéos sur le couple Bourguignon. IL y avait des choses que je trouvais importantes avant, mais la vie des sols est devenu pour moi le combat le plus important (et j'inclus dedans la qualité de l'eau).

Mes références en la matière:
- Claude et Lydia Bourguignon, qui sont très pédagogues et je trouve très optimistes malgré l'état quasi désertique de bon nombre de sols (notamment toutes les techniques de culture sans labours et de refertilisation des sols)
- Pierre Rabhi et son agroécologie, parce qu'il pense l'humain dans son harmonie avec la nature, parce que c'est en étant en contact direct avec la nature que la vie prend son sens.
- Masanobu Fukuoka pour la simplicité de sa démarche et ses explications sur les réactions en chaîne, pour l'humilité qu'il redonne à l'être humain.
- Emilia Hazelip qui a réussi à adapter les principes de Fukuoka à nos climats, via sa méthode de potager synergique.

J'ai également lu quelques ouvrages sur la permaculture, mais je suis davantage adepte de Fukuoka qui est moins dans le contrôle, c'est plus une histoire de posture dans le monde puisque les deux méthodes sont assez proches l'une de l'autre.


J'ai commencé à mettre mes buttes en place, en suivant la méthode du potager synergique. Le seul souci que je rencontre, c'est que je n'ai pas assez de temps pour gérer tout mon jardin (j'ai 5000m2), ce qui fait que je suis un peu dépassée malgré de grandes zones de friches. Par contre, cet espace me permet clairement de profiter de la biodiversité et de tout faire avec de la récup' (je fais mon BRF, mon compost, mes buttes avec les déchets de taille, etc) et de laisser la faune s'autoréguler.
Mon sol est très argileux et fourmille de vie, je n'utilise aucun produit et profite des gentilles taupes pour récupérer de la bonne terre bien aérée. J'ai également quelques zones de friches qui me produisent un humus très riche.

Mais je manque de connaissances en matière de jardinage, et je pense vraiment à faire un stage en agroécologie (via Terre et Humanisme ou Terre Vivante).


En ce qui concerne les sols et leur état déplorable, je ne peux que confirmer. Je travaille dans la plaine champenoise, qui est le domaine des grands céréaliers, et je constate tous les jours la stérilité des terres (on trouve de rares vers de terre et quelques souris, et rien d'autre, la micro faune est absente) et les autres effets de l'agriculture intensive et du système de labours. A cause de la semelle de labour (difficile à décompacter même à la pioche, les racines n'arrivent à pénétrer la semelle et se ratatinent dessus, les plantes de s'ancrent pas et ne peuvent aérer le sol ou puiser les substances nutritives), l'eau ne pénètre pas dans le sol et stagne en surface, entrainant la prolifération des champignons, la moisissure, en surface et au niveau des racines.

Lorsque l'on enlève la terre végétale (on intervient juste après les récoltes), la terre pue du fait des moisissures et produits utilisés.Quand on intervient avant les récoltes, on constate souvent que les plants sont malades, le blé est picté de tâches jaunâtres, et c'est ce que l'on retrouve ensuite dans nos assiettes.

En côtoyant au quotidien de tels environnements, je n'en suis que plus déterminée à agir pour arrêter cette hécatombe.
C'est un pas en avant que les gouvernements commencent à s'intéresser à la question.
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown
Avatar de l’utilisateur
Zyghna
 
Messages: 6800
Âge: 39
Enregistré le: Lun 27 Juin 2011 21:28
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Au chevet de la terre

Messagepar Surfin' Sof » Dim 19 Avr 2015 17:09

Alors ça, c'est vraiment un titre qui me parle !!
Préserver la vie du sol... C'est un combat que je livre au quotidien dans mon boulot. Et je peux vous le dire, ben c'est pas gagné !
Je travaille depuis janvier 2014 pour un grand groupe breton spécialisé au départ dans l'amendement calcaire marin. L'amendement, c'est ce qui permet de réguler le pH du sol, et d'apporter le calcaire nécessaire au complexe argilo-humique du sol. (cah)
Je ne suis pas encore une spécialiste en la matière, je ne viens pas du milieu agricole même si je travaille au quotidien avec les agriculteurs, et je n'ai en poche qu'un bac pro agricole passé en 1999 dans le cadre de formations pour adultes.
Mais... J'apprends. Et j'en apprends un peu plus tous les jours.

J'ai la chance de travailler pour un groupe dont le patron est un grand visionnaire. Notre démarche est celle du pro Cycl'N, en bref la valorisation maximale de l'azote présente dans le sol, dans l'humus par exemple, afin de limiter les apports d'engrais, et / ou d'en maximiser les effets.
Parce que, de même qu'il existe un cycle de l'eau, il existe un cycle de l'azote. Un sol vivant et en bonne santé restitue quasi autant d'azote que les cultures n'en exportent. Mais ce cycle se bloque totalement si la vie du sol décline (ou meurt).
En effet, l'humification (transformation de la matière organique fraîche en humus) ne peut se faire que grâce à la présence de CaO (nous retrouvons notre calcium et notre cah) ET la vie du sol (moisissures, lombrics, bactéries cellulolytiques,...)
Quant à la minéralisation secondaire ou K2 (transformation de l'humus en azote assimilable par la plante), elle ne se fait que grâce aux seules et uniques bactéries protéolytiques.
On comprend mieux leur importance !

L'amendement calcaire marin permet justement de préserver et de développer la vie du sol, tout en redressant le pH des terres acides bretonnes. Parfait, me direz-vous. Je dois donc en vendre sans problème !
Et bien non.
C'est sans compter sur mon distributeur, grande coopérative agricole, qui préfère proposer, si ce n'est imposer, aux agriculteurs l'utilisation de ... la chaux vive !!! Mais oui, je répète, de la chaux vive !?! :fubar:
La chaux vive, bien connue tout de même pour son aspect désinfectant. (les corps saupoudrés de blanc dans les fosses communes ? De la chaux vive !) Epandre de la chaux vive sur une parcelle, c'est éradiquer toute forme de vie pendant 3 à 6 mois... C'est aussi efficace que le napalm !
Donc, j'ai essayé de comprendre pourquoi. Pourquoi les techniciens de cette coop s'entêtent à prescrire pareille m... à leurs adhérents, sachant tout ce que l'on sait aujourd'hui sur l'importance primordiale de préserver ab-so-lu-ment la vie du sol.
Et j'ai fini par trouver. C'en est simple à pleurer.
Le commercial de la boîte qui fabrique la chaux vive est implanté depuis longtemps sur mon secteur géographique. Il a mis en place, tout simplement, des systèmes de récompenses, d'intéressement aux volumes vendus, d'enveloppes, de bouffes au resto et Dieu sait quoi encore.
Donc, pour 300 ou 3000 euros par an, peu importe, les techniciens d'une coopérative d'agriculteurs sensée aider ses adhérents, leur vend une belle scie pour couper la branche sur laquelle ils sont assis.
Que donc, pour 300 ou 3000 euros par an, la Bretagne sera un désert agricole de plus dans 20 ans, mais ils s'en foutent parce que ces gens-là seront en retraite.
Que pour 300 ou 3000 euros par an aujourd'hui, nos gamins mangeront demain des pierres dans des champs de lave.

Et moi ? Je fais 1000 km par semaine pour aller prêcher la bonne parole dans les fermes, mais je ne suis pas technicienne de la coop, et si c'est pas le technicien qui dit ben les agriculteurs, ils font pas.

Ca donne pas envie de pleurer, ça ?
Sous le soleil, exactement
Avatar de l’utilisateur
Surfin' Sof
 
Messages: 12
Âge: 46
Enregistré le: Dim 12 Avr 2015 13:54
Localisation: à l'Ouest d'Eden
Présentation: presentations/donc-serais-pas-seule-t6145.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Au chevet de la terre

Messagepar Zyghna » Dim 19 Avr 2015 21:38

Oui, mais heureusement qu'il y a de nombreuses manifestations d'éveils des consciences à ce niveau. Quand je vois que dans ma région plusieurs agriculteurs réunis en coopérative pratique la culture en semi direct sur engrais vert et sans labours ni traitement, et que ça fonctionne super bien et en circuit local, ça laisse rêveur sur le possible.

Il faut du temps pour changer les habitudes, pour vaincre les peurs du changement, pour éduquer. Le couple Bourguignon se bat depuis plus de 20 ans et petit à petit, des agriculteurs font appel à eux, et maintenant, c'est au tour de la FAO et de l'Etat français de tendre l'oreille.

Je t'accorde que quand on a le nez sur des sols stériles, il est difficile de se dire que cela peut changer et que la vie peut revenir. Je crois qu'il faut aller chercher de l'énergie, de l'espérance, là où elle se trouve et se dire que nous sommes comme les colibris: faisons notre part, si nous sommes assez nombreux, le changement arrivera.

Je crois que ce n'est pas pour rien que de nombreuses figures qui prônent le retour de la vie, le respect de la vie, deviennent autant médiatisées. Comme dirait le sieur Hugo, rien n'est plus puissant qu'une idée dont le temps est venu.
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown
Avatar de l’utilisateur
Zyghna
 
Messages: 6800
Âge: 39
Enregistré le: Lun 27 Juin 2011 21:28
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Au chevet de la terre

Messagepar Surfin' Sof » Mar 21 Avr 2015 14:38

Zyghna a écrit:Je crois que ce n'est pas pour rien que de nombreuses figures qui prônent le retour de la vie, le respect de la vie, deviennent autant médiatisées. Comme dirait le sieur Hugo, rien n'est plus puissant qu'une idée dont le temps est venu.


Merci Zyghna pour ce message d'espoir.
J'ai quant à moi la chance, à mon tout petit niveau, de pouvoir essayer de faire "bouger les lignes", faire évoluer les mentalités tant au niveau des préconisateurs que des utilisateurs.
Et ça fait du bien, ce sentiment de pouvoir agir -enfin- concrètement. Même si parfois, l'ampleur de la tâche et les difficultés rencontrées me semblent insurmontables, je m'accroche.
Parce que l'avenir nous appartient ! 8)
Sous le soleil, exactement
Avatar de l’utilisateur
Surfin' Sof
 
Messages: 12
Âge: 46
Enregistré le: Dim 12 Avr 2015 13:54
Localisation: à l'Ouest d'Eden
Présentation: presentations/donc-serais-pas-seule-t6145.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Au chevet de la terre

Messagepar madeleine » Mar 7 Juil 2015 16:04

Je me promène beaucoup dans les chemins campagnards qui entourent le village où j'habite, et j'ai été ravie de découvrir enfin une application androïd de science participative pour identifier et répertorier les plantes sauvages, qui en disent long sur l'état du sol et de la biodiversité locale ; cela permet aussi de rajouter une dimension d'observation sympa aux ballades familiales, une introduction à la botanique et aux écosystèmes que je préfère aux herbiers classiques puisqu'on n'a pas besoin de cueillir les plantes : il suffit de les photographier :)

Le projet Pl@ntNet (2009-2013) est une initiative qui rassemble les équipes Imedia et Zenith de l’Inria, l’UMR AMAP, BotAnique et bio-inforMatique de l’Architecture des Plantes (Cirad-Cnrs-Inra-IRD-UM2), et l’association Tela Botanica.
Cette initiative est soutenue par Agropolis Fondation..

https://interstices.info/jcms/ni_75109/ ... ticipative

http://www.tela-botanica.org/actu/article6178.html
le chemin est long et la pente est rude, oui, mais le mieux, c'est le chemin, parce que l'arrivée, c'est la même pour tout le monde... Aooouuuh yeaah...
avec l'aimable autorisation de P.Kirool
Avatar de l’utilisateur
madeleine
Ninja Traductor
 
Messages: 3050
Images: 0
Âge: 51
Enregistré le: Jeu 9 Jan 2014 10:16
Localisation: clermont-ferrand
Badges: 1
Neun's d'Honneur (1)
Présentation: presentations/contente-vous-connaitre-t4411.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Au chevet de la terre

Messagepar madeleine » Sam 9 Avr 2016 19:44

A découvrir, La fleur au fusil, de Georges Oxley, que je considère comme un plaidoyer en faveur du respect des sols, avec une bonne introduction à leur intelligence, et dont voici le résumé par l'éditeur :

Il y a vingt ans à Sarajevo, les habitants assiégés ont survécu quatre années en consommant notamment 92 plantes sauvages. Mais au-delà de cette fonction nourricière, ces herbes folles jouent un rôle de sentinelles de l’environnement. Elles sont le langage du sol, elles anticipent les réactions aux changements climatiques et environnementaux. Leur présence ou leur absence est significative des maltraitances que nous faisons subir à la planète, des déserts que nous y créons par pure ignorance. Les fleurs ne sont-elles pas alors une arme ? Un langage dynamique qui nous avertit des évolutions de la nature ? Ne nous offrent-elles pas les moyens d’agir, de nous défendre, en nous apportant nourriture et remèdes comme en témoigne notre pharmacopée depuis la nuit des temps ?
Biologiste et homme de terrain, l’auteur décrit précisément les bienfaits multiples des plantes et s’appuie sur des faits scientifiques vérifiables pour montrer que les plantes ont continuellement été à nos côtés, qu’elles ont encore beaucoup de solutions à nous fournir, et qu’il nous faut brandir rapidement la fleur au fusil !

Paru le 25 février 2016


G. Oxley parle de son livre sur France Inter

http://www.franceinter.fr/emission-cest ... aberration
le chemin est long et la pente est rude, oui, mais le mieux, c'est le chemin, parce que l'arrivée, c'est la même pour tout le monde... Aooouuuh yeaah...
avec l'aimable autorisation de P.Kirool
Avatar de l’utilisateur
madeleine
Ninja Traductor
 
Messages: 3050
Images: 0
Âge: 51
Enregistré le: Jeu 9 Jan 2014 10:16
Localisation: clermont-ferrand
Badges: 1
Neun's d'Honneur (1)
Présentation: presentations/contente-vous-connaitre-t4411.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Au chevet de la terre

Messagepar Nono » Mar 22 Nov 2016 13:53

Une petite note d'espoir : les dynamiques changent, lentement mais sûrement.

Je suis cette année dans une école d'agronomie, et il y a quelque chose que j'apprécie particulièrement : c'est la prise en compte de ces problématiques "nouvelles" dans l'enseignement.
J'y apprend comment fonctionnent les produits phytosanitaires (le joli nom des pesticides), pourquoi on les utilise et pourquoi aujourd'hui on ne peut pas s'en passer.
J'y apprends pourquoi on utilise massivement des produits comme les nitrates et la chaux vive.
J'y apprends ce qu'est un OGM, comment il fonctionne, pourquoi c'est dangereux... Et pourquoi ça ne l'est pas.
Surtout, j'y apprends ce qu'est une agriculture viable, et pourquoi l'utilisation massive de ces méthodes polluantes n'est pas possible sur le long terme, quels sont les efforts qui sont mis en place pour changer ça et passer à un système pérenne.
Je suis peut-être tombé sur la "bonne école"... Mais je ne le crois pas. En France, le réseau d'écoles d'agronomie est assez restreint et très axé sur la discussion et les passerelles. En discutant avec des amis d'autres écoles, il apparaît que la dynamique est globale.
On forme des générations capables de comprendre ces nouvelles problématique, aujourd'hui plus traitées comme des nouveaux enjeux que comme des contraintes.

Pourrons-nous changer grand chose ? Je ne sais pas.
Avatar de l’utilisateur
Nono
 
Messages: 179
Images: 5
Âge: 20
Enregistré le: Jeu 7 Juil 2016 12:50
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: Au chevet de la terre

Messagepar Livingstone » Ven 14 Avr 2017 21:40

Je réinvestis le sujet pour y glisser cette expérience pédagogique de la NASA à partir de photos satellite. "Adopt The Planet" vous propose d'adopter un morceau de la Terre. J'ai eu un bout de mer ! :lol:

64000 morceaux sont disponibles. 64 est vraiment un des meilleurs nombres, profitez-en.

Il s'agit de mettre son nom pour un certificat tout ce qu'il y a de sérieux, il sera enregistré par la NASA qui vous attribuera un lot, et les outils pour le partage sont disponibles pour que l'on puisse montrer "son" morceau de planète en fière parrain ou marraine.

L'objectif est d'attirer l'attention du public et de créer l'échange : une fois sur "votre" page, vous passez à travers les données de la Nasa, des animations sur plusieurs semaines sont disponibles, on peut changer d'échelle (ça va plus vite à dire que "zoumer et dézoumer" finalement) toujours en photo satellite de 10 km de côté à 2000, divers outils sont disponibles, on peut fabriquer des gifs. Et explorer les autres 63999 lieux en commençant par partager sa loterie avec les amis.
Avec des moyens ludiques, orientés vers les réseaux sociaux, il s'agit de sensibiliser le public à travers la confrontation aux données et la possibilité de suivre dans le temps les lieux, pour les plus accrochés. Différentes projections cartographiques et outils amusants sont aussi à explorer.
Et c'est un prétexte, pourquoi pas, à faire un peu de géographie en famille.


Image
https://go.nasa.gov/2pfSOo7
Voilà, avec le pseudo, pour exemple ce qui m'a été attribué.
Et il y en a un qui me parlait de dégel il y a un mois ? :P


L'opération d'adoption est ouverte encore pour une semaine, clôture le 22 avril.
« Nous croyons fermement que c'est une grave erreur d'avoir des croyances fermes.» Principia Discordia
« Celui qu'a inventé l’échelle on peut pas dire que ce soit un con. Par contre çui qu'a inventé l’étagère trop haute, je le félicite pas ! » Coluche
Avatar de l’utilisateur
Livingstone
 
Messages: 1716
Images: 4
Enregistré le: Lun 8 Aoû 2016 19:16
Localisation: Dans ma captcha, en Cybérie
Présentation: la réponse est 42
Profil: Diagnostic +
Test: WISC



Retourner vers Sciences

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité