Nous sommes le Sam 18 Nov 2017 05:22


L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Modérateur: Bradeck

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar Septembre » Mar 19 Jan 2016 20:25

Bonsoir,
Je m'exprime ici car ça me semble être l'endroit le plus approprié, peut être que je me trompe ou que je ne suis pas la première à parler de la sorte, mais vous me direz, je suis nouvelle et j'avoue que cette semaine je ressemble un peu à la petite marmotte du livre pour enfants, avec trop de mots dans la bouche mais sans personne à qui les dire.

Je suis donc nouvelle sur ce forum.
Je suis aussi nouvelle dans l'EN, en année de stage.
(Arts pla, donc 1h de cours avec chaque classe et un total à plein temps de presque de 500 élèves)
Et aussi je suis nouvellement diagnostiquée.

J'ai en 4e une élève assez difficile, qui ne travaille pas en classe, qui passe beaucoup de temps à faire tourner en bourrique son entourage, qui fait des mines dès qu'on essaye de la recadrer. J'ai parlé avec elle et elle dit elle même qu'elle se sent trop mature par rapport aux autres, qu'elle s'ennuie, que parfois elle fait les exos de maths de son frère qui est en première.
Elle dit aussi que ses résultats dépendent des cours et des profs (ses camarades confirment, ils la connaissent bien mieux que moi qui débarque) et que plus ça va et plus elle décroche et n'est plus sage en cours.

Je voudrais me tourner vers son prof principal pour lui dire qu'il serait peut être bien de lui faire voir un psy, mais je sais que dans mon établissement la principale trouve que c'est du temps perdu de faire bosser la COP sur des élèves qui n'ont pas de réels soucis d'apprentissages. (elle l'a dit en conseil de classe à propos d'un autre enfant que 2 autres professeurs plus âgées et expérimentées que moi voulaient faire tester pour la précocité)

Je ne sais pas non plus comment justifier mon observation sans trop me mettre en danger moi-même, puisque je suis diagnostiquée et que je pars de là pour comprendre ce qu'est la douance, mais je ne souhaite pas du tout le faire savoir dans la salle des profs, mon année est déjà assez compliquée sans ça.

Je ne suis pas sûre de bien réagir (dans ma tête) si jamais je me retrouve face à quelqu'un qui ne voudra pas envisager la possibilité d'un suivi de cette élève. J'en ai déjà un petit peu parlé à ma tutrice qui a eu une réponse très claire : cet enfant ne peut pas être surdouée car elle a des difficultés dans certaines matières. Il est donc évident qu'elle ne connait pas le sujet, et je ne suis pas très forte pour revenir dessus en douceur et éclairer un peu les choses, ça me touche de trop près, ça me met les nerfs en pelote.

Ça se mélange aussi avec mon parcours perso où je suis passée à 2 reprises au cmpp enfant mais n'ai jamais été diagnostiquée, et ça me met en colère, qu'on nous parle après de bienveillance à l'espe.

J'aimerais trouver les mots, trouver les stratagèmes, paraitre adulte et sûre de moi, et participer à faire comprendre ce qui se cache sur le mot de "précoce", que ce soit pour cette élève là (que je ne diagnostique pas toute seule, je sais que je suis très loin d'être compétente en la matière, mais il me semble qu'elle a besoin qu'on lui consacre de l'attention, qu'elle soit surdouée ou pas) ou pour d'autre élèves que je vais rencontrer au fil de ma carrière dans l'EN.

Et beaucoup ici sont profs, beaucoup sont parents d'élèves, alors vous pourriez peut-être me conseiller, m'aider à savoir quelle attitude adopter dans cette grosse machine...

D'avance merci de vos conseils...
Avatar de l’utilisateur
Septembre
 
Messages: 11
Âge: 36
Enregistré le: Mar 15 Déc 2015 10:52
Localisation: Normandie
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar Grabote » Mar 19 Jan 2016 20:42

Coté grosse machine, je ne m'y risquerai pas, je laisse ça à plus compétent.e.
Par contre coté gamine, j'ai envie de te dire que si tu l'aimes bien et que tu en as envie, entretenir une relation un peu privilégiée avec elle serait peut être bénéfique. J'ai le souvenir de quelques profs avec qui j'ai noué une certaine complicité, et ça m'a sauvé l'année !
Et puis ça te fera peut être aussi du bien à toi, d'avoir une relation un peu privilégiée avec une élève parmi tes 500 !
Bon courage !
Avatar de l’utilisateur
Grabote
 
Messages: 2923
Images: 22
Âge: 48
Enregistré le: Mar 16 Sep 2014 20:08
Localisation: dans un village
Présentation: *
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar PointBlanc » Mar 19 Jan 2016 21:12

Bonjour Septembre :)

Grabote a raison, et c'est à mon avis le mieux que tu puisses faire au vu de la situation que tu décris.

On beau être HPI soi-même, on a tôt fait de se méprendre sur ce qu'il en est chez les autres, comme je l'expliquais dans ce post.

D'autant que ce que tu dis de cette gosse, on pourrait le dire de beaucoup plus de 2% des collégiens.

Par ailleurs, aux yeux de tes collègues, tu n'as pas de légitimité particulière dans ce domaine - et honnêtement, tu n'en aurais guère plus si tu leur révélais même à mots couverts que tu es concernée. En revanche, tu peux toujours leur expliquer que tu as eu à te pencher sur le sujet - c'est vrai après tout.

C'est quelque chose de très beau et de très délicat, le rapport aux élèves : ça ne cesse pas de se travailler, et tous les ans ça évolue. Maintenant, il ne faut pas présumer de ses forces : il y a ce que l'on peut faire et ce qui ne nous appartient pas.
Vous qui vivez qu'avez-vous fait de ces fortunes ?
Avatar de l’utilisateur
PointBlanc
 
Messages: 1201
Âge: 43
Enregistré le: Sam 7 Mar 2015 18:56
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar Septembre » Mar 19 Jan 2016 21:56

Oui, merci point blanc, j'avais vu ton post et c'était une pierre apportée à ma réflexion déjà.

Mais ce que vous me dites tous deux, c'est donc que je dois rester à ma place et faire du mieux que je peux à cet endroit là... J'ai aussi écrit à l'anpei, parce que je me disais que ça pouvait peut être m'aider à avoir des outils au sein de mon métier pour faire avancer les choses. Mais ce n'est donc pas mon rôle.

Sur ce je vais réfléchir à faire doucement évoluer mon rôle vers un endroit où ça le deviendra, pas juste concernant la douance, mais concernant tous les élèves.(Et ce jour-là je quitterai l'EN pour faire autre chose.) J'ai été prof ailleurs, j'ai voyagé, j'ai vu des écoles où les enfants pouvaient grandir dans la joie, des écoles très alternatives, et le retour cette année à la réalité de l'EN, je courbe les épaules sous le poids, je ne peux que me raccrocher à ce que dit Grabote pour espérer donner du sens à mon travail et survivre...
Avatar de l’utilisateur
Septembre
 
Messages: 11
Âge: 36
Enregistré le: Mar 15 Déc 2015 10:52
Localisation: Normandie
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar Napirisha » Mar 19 Jan 2016 22:21

Alors je confirme ce que dit Grabote : en 4e, HPI non détectée donc, et pas hyper bien dans mes baskets, j'ai tenu entre autre grâce à deux profs qui ont mis la barre assez haut, sans pour autant me traiter à part, mais dans le cadre dans des travaux de groupes ou individualisés. Il se trouve juste que je suis tombée sur les sujets d'exposés les plus tordus, et ce n'était sans doute pas un hasard... Ils étaient à l'écoute, et m'ont permis de trouver ma place autrement que par un comportement d'opposition ou de questionnement incessant qui était très mal perçu de mes petits camarades.
Je crois qu'eux ne se sont pas rendus compte de l’importance qu'ils ont eue dans ma scolarité.
Fournisseuse officielle de documents anciens en tous genres. Maison fondée en 1758. (c) Vlid
Avatar de l’utilisateur
Napirisha
 
Messages: 1904
Images: 6
Âge: 35
Enregistré le: Lun 22 Juin 2015 12:15
Localisation: sous le tilleul
Présentation: bonjour!
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar PointBlanc » Mer 20 Jan 2016 06:41

Septembre a écrit:Sur ce je vais réfléchir à faire doucement évoluer mon rôle vers un endroit où ça le deviendra, pas juste concernant la douance, mais concernant tous les élèves.(Et ce jour-là je quitterai l'EN pour faire autre chose.) J'ai été prof ailleurs, j'ai voyagé, j'ai vu des écoles où les enfants pouvaient grandir dans la joie, des écoles très alternatives, et le retour cette année à la réalité de l'EN, je courbe les épaules sous le poids, je ne peux que me raccrocher à ce que dit Grabote pour espérer donner du sens à mon travail et survivre...


Ce n'est pas parce qu'on est seul à fournir cet effort d'accueil et d'écoute que ça n'a pas de sens, au contraire. Quant à se sentir isolé, c'est d'autant moins le cas qu'on a tout de même un énorme retour de la part des élèves. Cet endroit où les enfants grandissent dans la joie, ça peut être ton cours.

Je ne dis pas que c'est simple, ni que c'est à chaque cours : il n'est pas toujours évident, même avec les meilleures intentions du monde, de travailler avec des enfants que le système même qui serait censé les éduquer fait aller de travers : ils se défient de toi comme ils se défient de la plupart des autres. Mais ils ne sont pas insensibles à l'intérêt qu'on leur porte, ni à celui qu'on porte à ce qu'on enseigne.
Vous qui vivez qu'avez-vous fait de ces fortunes ?
Avatar de l’utilisateur
PointBlanc
 
Messages: 1201
Âge: 43
Enregistré le: Sam 7 Mar 2015 18:56
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar maxmomo » Mer 20 Jan 2016 13:17

Bonjour Septembre,
Je ne sais pas trop comment se passent les relations entre les profs et les familles au collège mais l'une des pistes à envisager ne serait-elle pas d'en parler directement aux parents si tu penses qu'un suivi psy pourrait être intéressant ?
Par exemple en primaire les familles peuvent contacter elles-mêmes la psychologue scolaire et j'ai souvent conseillé à des parents de la contacter (ou d'aller voir un psychologue du privé) pour "débroussailler un peu" le fonctionnement de leur enfant sans forcément pointer du doigt une possibilité de douance.
Nan mais faut pas laisser ça comme ça les enfants ! (George Abitbol)

So this is how liberty dies, with thunderous applause... (Amidala)


Image
Avatar de l’utilisateur
maxmomo
 
Messages: 179
Images: 0
Enregistré le: Mar 20 Nov 2012 23:52
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar bambina » Mer 20 Jan 2016 13:37

Bonjour Septembre,

Je suis prof aussi, en collège comme toi (même si je n'en peux vraiment plus de ce système ni humain ni efficace et que je travaille à ma reconversion).

Un très grand problème à l'Education Nationale, c'est qu'on y a beaucoup de mal avec la différence, quelle qu'elle soit d'ailleurs. Dans les paroles, il faut accepter chacun avec ses particularités mais dans les faits, on aimerait que les élèves soient tous pareils, sages, travailleurs, ni plus rapides à capter que la moyenne, ni plus lents. Je le constate bien avec mes collègues: nous avons plusieurs élèves diagnostiqués surdoués et on entend très souvent des commentaires moqueurs à leur égard. Certes, c'est dû en partie à un manque total de formation en la matière mais pas que.

Si j'écris tout cela, c'est pour te dire que personnellement, je ne pense pas qu'un diagnostic permettra forcément à ton élève de se sentir mieux au collège. Mais si j'étais à ta place, je ne me limiterais pas pour autant à nouer une relation particulière avec elle. J'essayerais de discuter avec elle pour avoir une idée plus claire sur mes soupçons et si cela se confirmait, alors je m'adresserais à ses parents! Si tu ne peux pas te substituer à un psy, tu seras probablement la personne la mieux informée sur cette thématique dans ton collège. Et à ce titre-là, tu pourras déjà aider cette élève et ses parents.

Tout cela étant dit, il est vrai qu'on peut facilement s'ennuyer au collège sans être surdoué - je le constate tous les jours dans mes propres cours :rofl:
bambina
 
Messages: 3
Enregistré le: Lun 11 Jan 2016 23:07
Présentation: Bonjour à tous
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar *Za* » Mer 20 Jan 2016 15:03

Je suis tout à fait d'accord... A part elle-même, ça concerne en premier lieu ses parents, et c'est à eux de faire les démarches s'ils le jugent nécessaire. En gérant le problème toute seule, quelque part, tu te substituerais à eux.
Mais c'est une bonne nouvelle : ce n'est pas à toi de porter cette responsabilité sur tes épaules :)
J'ai mis mon képi dans la cage
et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête... J. Prévert
Avatar de l’utilisateur
*Za*
 
Messages: 2708
Images: 22
Enregistré le: Lun 15 Avr 2013 12:25
Présentation: c'était moi...
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar Septembre » Mer 20 Jan 2016 20:59

:) Merci pour toutes ces réponses.

J'ai réfléchi depuis hier, je vous ai parlé de cette élève là en particulier (car elle se définit elle même comme trop mature, moi je ne définis rien du tout, je relève juste une situation difficile) mais je ne focalise pas particulièrement sur elle non plus, ni sur la douance du tout.

Enfin, sur la douance, je voudrais juste pouvoir aider à mon niveau à faire évoluer les choses dans le bon sens, et je me dis que pour ça la meilleure chose à faire est peut être juste de me rapprocher de parents d'élèves concernés par le sujet dans mon académie justement. (je vais essayer de les trouver tout doucement)

Mais je ne focalise pas là dessus, j'ai par exemple un autre élève qui semble, lui, plutôt limité dans ses raisonnements, et le fait que les collègues s'en moquent comme si on pouvait lui reprocher, ça me met hors de moi.

Pour ma 4e, je vais attendre d'être plus calme, et en parler à son PP, en la citant et en expliquant que ce qu'elle dit est plausible, mais que lui conseiller un psy lui ferait de toute façon certainement du bien, quelque soit le résultat. Et après je laisserai au PP le soin de traiter comme bon lui semble ma remarque, et je ne m'énerverai pas si il n'en fait rien. (Je ne connais pas ses parents et je laisse le soin au PP de leur en parler, ils semblent assez absents et je pense que ça peut être vu comme maladroit de ma part de chercher à les contacter alors que je ne suis qu'une prof stagiaire d'AP)

Et vous m'avez convaincue, j'ai déjà un peu commencé et je vais continuer, je vois que parler un peu avec les élèves les moins investis et chercher des solutions ensemble, pour que au moins dans mon cours ça se passe mieux, ça les fait sourire, ça les met en confiance avec moi, et ça me fait du bien à moi aussi. Et ça peut être simplement ma petite pierre à moi à l'édifice.

Vraiment merci de vos réponses, merci de ce forum, il m'arrive souvent de bouillonner sous mon capot et avoir pu partager avec vous ici me fait le plus grand bien, me donne un peu d'assurance et beaucoup de réconfort. Plus que l'identification à des élèves qui pourraient être surdoués, je m'identifie surtout à tout ceux que je sens en détresse, comme j'ai pu l'être moi-même à cette époque de ma vie. Mais je dois comprendre que moi j'ai réussi à sauver ma peau toute seule, sans être diagnostiquée, et qu'il faut donc que je les regarde avec toute la confiance que je peux leur donner, confiance que eux aussi sauront trouver leur chemin, malgré leurs difficultés présentes.
Avatar de l’utilisateur
Septembre
 
Messages: 11
Âge: 36
Enregistré le: Mar 15 Déc 2015 10:52
Localisation: Normandie
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar giratoire » Sam 5 Mar 2016 02:48

Salut Septembre,

Tu sais, tu peux aussi tâter le terrain avec le Conseillère d'Orientation Psychologue, si tu le/la sens open, normalement, ilelle devrait l'être. Tu lui parles de ton élève pour laquelle tu as des doutes, tu n'es certainement pas la première à faire cette démarche pour un élève. Les COP ont l'habitude que les profs les sollicitent pour cela.
Ca révèle quoi au pire? Que tu te soucies de son bien être.

C'est sûrement touchy pour toi parce que tu es en phase de digestion de ce qu'est le hpi. Pour ton élève, je te conseille (même si tu ne m'as rien demandé) de t'appuyer sur quelqu'un qui, normalement, est sensibilisé au truc et moins "partie prenante".

Sans vouloir vous commander
giratoire
 
Messages: 101
Âge: 39
Enregistré le: Mer 5 Nov 2014 16:16
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar Napirisha » Jeu 30 Mar 2017 12:50

je fais remonter le sujet, car je viens de tomber sur un article sur un collège qui a mis en placed e parcours spéciaux pour les enfants HPI, sans pour autant qu'ils soient mis à l'écart dans une seule classe.
http://france3-regions.francetvinfo.fr/ ... 23757.html

Le principe "si tel point est acquis, tu peux aller bosser autre chose au CDI", je crois que j'aurais adoré à cet âge-là! Après, je serais curieuse de savoir comment ces gamins sont perçus par les autres collégiens...
Fournisseuse officielle de documents anciens en tous genres. Maison fondée en 1758. (c) Vlid
Avatar de l’utilisateur
Napirisha
 
Messages: 1904
Images: 6
Âge: 35
Enregistré le: Lun 22 Juin 2015 12:15
Localisation: sous le tilleul
Présentation: bonjour!
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar W4x » Jeu 30 Mar 2017 13:05

C'est une bonne initiative pour eux, mais surtout pour ce qui est de faire évoluer les mentalités en milieu scolaire, une chose loin d'être acquise. Scolairement et socialement ça semble marcher, vu que le système est en place depuis 7 ou 8 ans.
Was zurück bleibt, ist Erinnerung.
Avatar de l’utilisateur
W4x
 
Messages: 3273
Âge: 35
Enregistré le: Lun 21 Nov 2011 23:19
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar hazy » Jeu 30 Mar 2017 15:15

Le principe "si tel point est acquis, tu peux aller bosser autre chose au CDI", je crois que j'aurais adoré à cet âge-là!


Reste plus qu'à mettre au CDI un "référent" qui ouvre des horizons et aide quand on le demande, et on sera bon !
La matière n'est qu'une conséquence.
hazy
 
Messages: 92
Âge: 32
Enregistré le: Mar 7 Jan 2014 23:18
Localisation: zones interdites
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Messagepar joran » Sam 1 Avr 2017 09:02

( mon fils passe déjà "sa vie" au CDI. Je n'ose imaginer ce que ça pourrait donner avec lui...
Mais le concept est effectivement intéressant.
"Il n'est point de bonheur sans liberté,
ni de liberté sans courage."

Périclès
Avatar de l’utilisateur
joran
 
Messages: 1095
Âge: 40
Enregistré le: Dim 26 Juin 2011 00:39
Localisation: *au pied de la montagne*
Présentation: iuhbvfuigylkayg
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Précédente

Retourner vers à propos des enfants...

 


Articles en relation Statistiques Dernier message
education et HPI
par cobaye80 » Lun 27 Fév 2017 01:29

Réponses: 2

Vues: 321

Dernier message par hazy Voir le dernier message
Lun 27 Fév 2017 09:29
Outils & pratiques pédagogiques pour les enfants
1, 2par Louise » Lun 11 Fév 2013 14:24

Réponses: 35

Vues: 11321

Dernier message par Aïnoa Voir le dernier message
Lun 11 Aoû 2014 16:37
Vos enfants et les écrans
1, 2par Virginie » Lun 24 Aoû 2015 11:00

Réponses: 41

Vues: 3393

Dernier message par Virginie Voir le dernier message
Jeu 15 Déc 2016 11:36
Un forum pour les enfants ?
par madeleine » Jeu 4 Aoû 2016 16:15

Réponses: 11

Vues: 951

Dernier message par alicesmartise Voir le dernier message
Sam 6 Aoû 2016 23:04
Des solutions pour occuper les enfants précoces ?
1, 2, 3par Serge » Mar 14 Fév 2012 23:43

Réponses: 65

Vues: 20639

Dernier message par Loefen Voir le dernier message
Mar 14 Avr 2015 15:13

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité