Nous sommes le Mar 21 Fév 2017 08:34


Les laminaires et les complexes

Modérateur: Zyghna

Les laminaires et les complexes

Messagepar Kan » Lun 13 Avr 2015 12:50

Voici un article paru dans la presse ce matin :


SANTÉ

Enfants surdoués : une étude inédite

L’examen par IRM pourrait permettre de percer le secret de ces petits cerveaux.

Des recherches conduites à Lyon confirme déjà qu’il existe deux profils d’enfants à haut potentiel : « les laminaires » sans difficultés scolaires et les « complexes » plus à risque de difficultés.

En langage politiquement correct, ils ne sont plus appelés surdoués ni précoces mais « enfants à haut potentiel » ou « HP ». Parfois capables de comprendre Einstein à 10 ans, ils sont pourtant 30 % à ne pas atteindre le bac en raison de difficultés scolaires. Être à « haut potentiel » s’accompagne parfois de troubles du comportement, de « dys » ou d’hypersensibilité affective. « Les parents viennent nous voir en disant : il est ingérable, il est dans l’opposition… On leur montre alors qu’ils n’ont pas quelque chose en moins mais quelque chose en plus », explique Fanny Nusbaum, neuropsychologue, directrice du centre Psyrene à Lyon, spécialisé dans les « HP ». Ce « quelque chose en plus », la science ne sait pas encore bien l’expliquer. C’est le but de la recherche inédite débutée il y a un an au Cermep, centre de « l’imagerie du vivant » de Lyon et financée par la fondation Apicil. Des enfants HP de 8 à 12 ans, y ont passé des tests pendant que les chercheurs observaient grâce à l’IRM fonctionnelle les connexions de leur cerveau.

Premiers résultats

Les premiers résultats confirment l’hypothèse établie par Fanny Nusbaum de deux profils HP : les laminaires et les complexes. Les enfants au profil « laminaire » ont un comportement bien adapté à l’environnement donc plutôt le profil « premier de la classe ». L’IRM a ainsi montré que leurs capacités cognitives étaient bien homogènes : ils activent plus de zones que les « complexes », notamment des zones du cortex intervenant dans les liens associatifs – ce sont des enfants qui ont une très bonne mémoire épisodique liant événements et émotions – et les zones de « gestion des conflits » qui permettent de « sélectionner la bonne réponse ». Les laminaires répondent donc juste aux tests dans plus de 80 % des cas tandis que les complexes, dont les zones de gestion des conflits sont moins activées, ne répondent juste que dans 50 % et plus lentement. De même, les laminaires ont une meilleure connectivité entre les deux hémisphères, confirmant leur meilleure adaptabilité.

Cette « dys-synchronie cognitive » apparue sur les IRM des enfants HP complexes confirme le décalage observé dans le comportement de certains de ces enfants, surdoués en maths mais piquant une crise si on leur demande de lâcher leur doudou. Ces enfants n’ont pas les clés cérébrales pour travailler, il faut les leur apporter. C’est le principe de la neuroéducation qui consiste à utiliser les connaissances en neurosciences pour concevoir des méthodes pédagogiques mieux adaptées.

Par Sylvie MONTARON | Publié le 13/04/2015 à 06:05

http://www.ledauphine.com/sante/2015/04 ... de-inedite
Avatar de l’utilisateur
Kan
 
Messages: 703
Âge: 40
Enregistré le: Mar 10 Juil 2012 10:39
Présentation: :noitatnesérP
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les laminaires et les complexes

Messagepar madeleine » Lun 13 Avr 2015 15:30

Merci Kan, mais je crois que je préférerais la publication officielle, ça fait un bon moment que cette équipe promet des résultats qui tardent à venir ...
Il y a aussi cet article sur la recherche en question, dont quelques phrases m'ont bien piqué les yeux quand même ...
http://www.ra-sante.com/enfants-precoce ... 25974.html
le chemin est long et la pente est rude, oui, mais le mieux, c'est le chemin, parce que l'arrivée, c'est la même pour tout le monde... Aooouuuh yeaah...
avec l'aimable autorisation de P.Kirool
Avatar de l’utilisateur
madeleine
Ninja Traductor
 
Messages: 2761
Images: 0
Âge: 50
Enregistré le: Jeu 9 Jan 2014 10:16
Localisation: clermont-ferrand
Badges: 1
Neun's d'Honneur (1)
Présentation: presentations/contente-vous-connaitre-t4411.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les laminaires et les complexes

Messagepar Mei Chrys » Mer 15 Avr 2015 00:35

Je viens de lire un article d'un blog que j'apprécie qui traite aussi de la distinction entre "laminaire" et "complexe" et de lien en lien, on y trouve des informations complémentaires :

- Blog : Tribulations d'un petit z3bre (la blogueuse présente seulement les recherches, en lien ci-dessous)
- Science et Avenir : Cerveau : pourquoi certains surdoués réussissent à l'école, et d'autres non ?
- Centre Psyrene : Les deux formes d’expression du haut potentiel chez l’enfant
"In the end, human beings are not entirely guilty - they did not start history. Nor are they wholly innocent - they continue it."
Albert Camus, feat. Mei Chrys
Avatar de l’utilisateur
Mei Chrys
 
Messages: 191
Images: 85
Âge: 28
Enregistré le: Sam 15 Fév 2014 01:12
Présentation: Chrys
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les laminaires et les complexes

Messagepar Tipiak » Mer 15 Avr 2015 17:54

Apparemment, beaucoup de gens s'essayent à faire des classification de surdoués en ce moment... Moi j'ai trouvé ça y'a pas longtemps :

http://www.enfantsprecoces.info/les-6-p ... -surdoues/


Ce que j'ai lu m'a paru assez intéressant, de plus les auteurs et sources sont assez souvent précisés, ce qui tend à me donner confiance.

Par contre, j'apprécie peu le côté racoleur-commercial, et l'absence de mention d'autres sites ou sources, ce site ne s'intègre pas dans le web du surdon, et ça, ça ne me donne pas confiance.


CONCLUSION : Infos à aborder avec bon sens et esprit critique.
Nous ne te lècherons pas car tu es toxique!
Mais ma signature est toujours 20% plus cool, d'ailleurs je retourne sur mon bateau pêcher des colins, signé ton papa le Captain Igloo.
Avatar de l’utilisateur
Tipiak
 
Messages: 442
Enregistré le: Jeu 1 Aoû 2013 20:31
Localisation: Ben en général je me déplace, alors bon...
Présentation: attention, bazar sauvage en liberté
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les laminaires et les complexes

Messagepar Hoppy » Mer 15 Avr 2015 18:20

Alors, je ne sais pas si c'est le hasard des choses, mais hier au journal de 20h, ils parlaient de cela : Les laminaires et les complexes chez les enfants surdoués. Je suis resté bête, j'en avais jamais entendu parlé.

Après quelques recherches sur le forum je tombe sur ce fil qui remonte, je vais donc aller lire cela tout de suite !

Mais vraiment, de prime abord, j'ai trouvé ça... nul. Catégorisé, sous-catégorisé, sur quelle base ? Du coup, je vais me plonger dans vos liens.
«La vie est un mystère qu'il faut vivre, et non un problème à résoudre» - Gandhi
Avatar de l’utilisateur
Hoppy
 
Messages: 1779
Images: 47
Âge: 29
Enregistré le: Jeu 20 Sep 2012 09:03
Localisation: Marseille
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les laminaires et les complexes

Messagepar madeleine » Mer 15 Avr 2015 20:09

Merci Tipiak !
Je trouve aussi le site intéressant, et ses fondateurs suffisamment explicites à mon goût pour tenter de les suivre un moment.
J'apprécie l'honnêteté de leur présentation :

QUI SOMMES-NOUS ?

Heureux parents de quatre enfants intellectuellement précoces, nous souhaitons mettre notre expérience au service d’autres parents qui s’interrogent et cherchent de l’aide. Nous n’avons cependant pas la réponse à toutes les questions que vous pourriez vous poser et nous voulons donc également encourager l’entraide entre les utilisateurs de ce site et du forum qui y est associé.

Sur ce site, nous vous présentons les derniers développements de l’actualité sur le sujet qui nous préoccupe, mais nous tentons aussi de collecter méthodiquement toutes les informations pratiques qui vous permettent de gérer au mieux les différences de vos enfants.

Nous ne sommes pas compétents professionnellement en matière de psychologie ou de sciences de l’éducation. Aussi nos réponses personnelles à vos interrogations et les points de vue que nous exprimons sur ce site sont-ils principalement basés sur notre expérience familiale, nos lectures et les discussions que nous avons pu mener avec d’autres parents au cours des dernières années.


Les références qu'ils donnent sont des sites américains très officiels, et j'y ai déjà rencontré cette classification en 6 profils - les gens adorent les profils, mais il faut deux pour faire une face :P
Les traductions proposées sont bonnes, je trouve sympa de retrouver sur un site francophone le pragmatisme et l'efficience à l'américaine (vous avez un problème ? nous allons trouver la solution chaps !). On voit au travers de certaines traductions que les théories de Dabrowski ont été largement adoptées là-bas, et si ce site contribue à positiver la douance et à la sortir du pathos - en particulier pour les enfants - je dis bravo.

Après il est vrai que les incitations à s'inscrire ont un petit côté mangezmoimangezmoimangezmouaha qui peut agacer :D Et donc comme Tipiak : bon sens et esprit critique ;)
le chemin est long et la pente est rude, oui, mais le mieux, c'est le chemin, parce que l'arrivée, c'est la même pour tout le monde... Aooouuuh yeaah...
avec l'aimable autorisation de P.Kirool
Avatar de l’utilisateur
madeleine
Ninja Traductor
 
Messages: 2761
Images: 0
Âge: 50
Enregistré le: Jeu 9 Jan 2014 10:16
Localisation: clermont-ferrand
Badges: 1
Neun's d'Honneur (1)
Présentation: presentations/contente-vous-connaitre-t4411.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les laminaires et les complexes

Messagepar TanteMob » Jeu 16 Avr 2015 19:11

C'est marrant, j'ai lu également l'article via les "tribulations d'un petit ###bipède asthmatique à poils laineux###".

ça a fait écho en moi. Je n'en suis qu'au début de mes recherches, et je me rends bien compte qu'il y a des profils différents.
Ma soeur et moi sommes très différentes. Elle a toujours réussi en classe, école d'ingé, etc...Moi j'ai redoublé deux fois, fais un Bac + 2. Mais nous avons toutes les deux, cette même émotion à fleur de peau, un cerveau qui marche différemment des autres.
Bref, pareil mais pas pareil. :rofl:

Du coup, laminaire-complexe, ça me parle :P
Même si je suis consciente que c'est un peu réducteur :nod:
TanteMob
 
Messages: 6
Âge: 44
Enregistré le: Ven 3 Avr 2015 21:57
Localisation: Banlieusarde Versaillaise
Présentation: presentations/bonjour-appelle-tante-mob-t6125.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les laminaires et les complexes

Messagepar Lelaelig » Ven 17 Avr 2015 10:47

Bonjour,

Je trouve ce sujet très intéressant.
Le fait de classer ainsi peut paraître réducteur, mais moins que de dire que les HPI ont les mêmes caractéristiques comme certaines études peuvent le laisser penser.
La démarche est donc positive, puisque plus des études seront faites, plus il se dégagera des profils différents parmi les HPI. Et là - surprise! - il y a autant de profils différents chez les HPI que chez n'importe quel groupement d'humains.
Voilà pour ma participation ô combien utile (et pas utopique du tout :lol: ) à ce fil.
Mais sujet très intéressant.
Avatar de l’utilisateur
Lelaelig
 
Messages: 266
Âge: 34
Enregistré le: Dim 26 Mai 2013 17:12
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les laminaires et les complexes

Messagepar Tipiak » Mar 21 Avr 2015 07:15

En même temps... Dans un groupe hétérogène, proposer un classement dichotomique, c'est pas prendre beaucoup de risques quoi.... Ca me rappelle le devin dans Astérix et la zizanie : "Après la pluie, le beau temps" :D :D :D
Nous ne te lècherons pas car tu es toxique!
Mais ma signature est toujours 20% plus cool, d'ailleurs je retourne sur mon bateau pêcher des colins, signé ton papa le Captain Igloo.
Avatar de l’utilisateur
Tipiak
 
Messages: 442
Enregistré le: Jeu 1 Aoû 2013 20:31
Localisation: Ben en général je me déplace, alors bon...
Présentation: attention, bazar sauvage en liberté
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les laminaires et les complexes

Messagepar Ayame » Jeu 7 Mai 2015 13:05

La distinction des enfants à haut potentiel entre les laminaires et les complexes est un sujet à la mode en ce moment!
Sans hésitation, je me retrouve beaucoup plus dans le profil laminaire. De plus, je suis, encore une fois sans hésitation, une HQI du profil "the successful" tel que décrit dans la théorie des 6 profils différents d'enfants surdoués.
Je trouve ces théories intéressantes dans la mesure où elles nous proposent une conception des HQI multiple, plus diverse. On sort du profil-type du haut potentiel avec toutes les caractéristiques (et souffrances) qui lui seraient naturelles et on pense la douance autrement...
Ayame
 
Messages: 21
Âge: 101
Enregistré le: Jeu 7 Mai 2015 10:31
Profil: Bilan non concluant
Test: WISC

Re: Les laminaires et les complexes

Messagepar Thymée » Mer 13 Mai 2015 10:09

Bonjour à tous,

je vous joins des données supplémentaires sur ce sujet :
Déjà un reportage sur France 2 daté d'hier mais peut-être sagit-il du même dont a parlé Hoppy : http://www.francetvinfo.fr/sante/surdou ... tor=RSS-3-[sante]

Et ensuite un interview de Fanny Nusbaum, responsable de l'étude en cours, réalisé par Planète-douance : ici.
Ce qui est intéressant dans cet interview, c'est que ça va plus loin que les articles qui sont sortis. Déjà elle explique que c'est elle qui a inventé les noms de laminaires et de complexes (ou plutôt turbulent) qui viennent tout simplement de la mécanique des fluides.
Donc en gros : laminaire = QI homogène et complexe = QI hétérogène (avec le classique ICV>IRP et IMT+IVT beaucoup plus bas), qui présente plus de failles, des "écorchés vifs".
Ça reste donc à la base une hypothèse qu'ils essayent de prouver par IRM cérébrale, si j'ai bien compris à la fois en fonctionnelle (on regarde les zones du qui sont utilisés lors d'une tache (signal Bold pour ceux qui veulent aller plus loin :) )) et DTI (on tracte les fibres du cerveau pour regarder les connectivités).
Ils pensent donc que les HP ont un "réseau préfrontal-pariétal qui s'active avec une prédominance pariétal chez les complexes car ils ont une moins bonne capacité de rationalisation et ont une pensée beaucoup plus associative et intuitive". Après je m'y connais absolument pas en neurologie, je ne sais donc pas ce que font ces zones exactement, mais ça donne envie de creuser.
Pour elle, ce profil complexe ou laminaire n'est pas exclusif, mais on est un peu des deux avec une prédominance pour l'un des deux. De plus il serait également possible de passer d'une prédominante à une autre.
Ce que j'aime bien dans cet interview, c'est que le "journaliste" pose les bonnes questions à savoir si c'est plutôt une cause psychologique ou de plasticité cérébrale (ou plutôt activité cérébrale), et donc pour Fanny Nusbaum les deux sont liés. Moi j'attends la fin de l'étude pour trancher :)

Enfin, pour revenir à Planète-douance, j'y suis tombée vraiment par hasard, ils ont pas mal de documents et fait d'interview sur le sujet, c'est intéressant. Peut-être connaissez-vous mais je n'ai pas trouvé de post qui en parle.

Voilà !
Avatar de l’utilisateur
Thymée
 
Messages: 31
Âge: 30
Enregistré le: Sam 4 Avr 2015 11:06
Présentation: 3 2 1 blastoff
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les laminaires et les complexes

Messagepar Ayame » Lun 18 Mai 2015 17:20

Donc en gros : laminaire = QI homogène et complexe = QI hétérogène (avec le classique ICV>IRP et IMT+IVT beaucoup plus bas)


C'est effectivement une affirmation relayée dans les articles portant sur les profils laminaires et complexes. Pourtant, mon QI est hétérogène, alors que je suis très certainement une laminaire. Je pense donc que ce n'est pas systématique, qu'il ne s'agit pas d'une loi mathématique.
Mais peut-être est-il question d'une forte hétérogénéité (mais qu'appellerait-on par forte hétérogénéité ? Une hétérogénéité de plus de 2 écarts-types? Mon hétérogénéité dépasse ces 2 écarts-types...)
Ceci dit, j'ai bien conscience que mon "analyse" ne se fonde que sur un cas unique, le mien. De plus, l'IVT est un indice élevé chez moi, celui-ci étant le signe d'une bonne adaptation scolaire lorsqu'il est élevé. Peut-être mon cas est-il à relativiser...
Ayame
 
Messages: 21
Âge: 101
Enregistré le: Jeu 7 Mai 2015 10:31
Profil: Bilan non concluant
Test: WISC

Re: Les laminaires et les complexes

Messagepar Thymée » Mar 19 Mai 2015 13:40

Oui je suis d'accord avec toi, je reste extrêmement prudente sur ce sujet. Après comme le dit Fanny Nusbaum, on est un peu des deux avec une prédominance pour l'un ou l'autre.
De façon plus générale, j'ai du mal à faire le lien entre test psychologique qui comprend des exercices de réflexions, logiques ect... la psychologie du sujet et sa personnalité, et enfin la neurologie...
Avatar de l’utilisateur
Thymée
 
Messages: 31
Âge: 30
Enregistré le: Sam 4 Avr 2015 11:06
Présentation: 3 2 1 blastoff
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Les laminaires et les complexes

Messagepar Kliban » Sam 7 Mai 2016 23:59

Je ne fais remonter ce topic que pour rien d'autre, probablement, que le témoignage de mes propres interrogations.

Cela fait longtemps que je ne parviens pas à me retrouver complètement dans le profil des surdoués, tel qu'on le retrouve dans la littérature. J'aime trop les tâches répétitives pour cela, j'ai toujours eu un gout pour les tâches scolaires, et je n'ai jamais inventé mes propres méthodes face à un problème. Cela m'a fait un temps - non totalement révolu - suspecter des traits autistiques - autisme et douance étant particulièrement prégnants dans la famille du côté de ma mère. Selon ce qu'en dit Tinoco, en tout cas, je n'émarge pas chez ceux qu'il appelle "surdoués".

Du coup, cette distinction laminaire/complexe, aussi insatisfaisante soit-elle (trop rapide, relevant d'une phénoménologie grossière, etc.), me parle assez. En suivant le fil de ce qu'en dit Fanny Nusbaum, je me retrouve bien plus dans la description falote du laminaire, à ceci près qu'on ne peut pas dire que je sois sans souffrance, la sensation d'avoir été un UGO (Unidentified Growing Object) remontant au primaire. Selon une autre échelle, je retrouve assez bien l'enfant que je fus sous les titres d'"enfant performant" (successful) et "enfant inhibé" (underground).

Au fond, je n'en sais guère plus, sinon que je vois quelques pistes se dessiner vers des portraits qui parfois me conviennent mieux que ceux du surdoué hyper-intuitif à qui les modes d'enseignements actuellement en vogue dans nos écoles ne conviennent la plupart du temps pas.

A surveiller, donc.
De main gauche à main droite, le flux des savoirs - en mes nuits, le règne du sans-sommeil - en mon coeur, ah, if only!, le sans-pourquoi des roses.
Avatar de l’utilisateur
Kliban
 
Messages: 271
Âge: 46
Enregistré le: Mar 15 Oct 2013 18:15
Localisation: Paris
Présentation: bah !
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS



Retourner vers Travaux de recherche

 


Articles en relation Statistiques Dernier message
Questionnaire de thèse sur les 0-3 ans
par Zyghna » Sam 28 Sep 2013 09:52

Réponses: 0

Vus: 736

Dernier message par Zyghna Voir le dernier message
Sam 28 Sep 2013 09:52
Les difficultés relationnelles des AHP
par Dok » Dim 7 Déc 2014 00:14

Réponses: 8

Vus: 1311

Dernier message par 256Cecile Voir le dernier message
Dim 19 Avr 2015 13:33
Etude sur le vécu de la douance chez les adultes à haut potentiel
par axolotl » Mar 10 Nov 2015 20:56

Réponses: 6

Vus: 804

Dernier message par Yniel Voir le dernier message
Dim 15 Nov 2015 14:05
Thèse de gestion : les personnes HPI en entreprise
par sammbd » Ven 17 Oct 2014 14:36

Réponses: 6

Vus: 1106

Dernier message par saliaskim Voir le dernier message
Mer 3 Déc 2014 23:07
Travail de Recherche Sur les parents d'EHP
par Typhaine.w » Mer 18 Mar 2015 10:24

Réponses: 6

Vus: 645

Dernier message par Loefen Voir le dernier message
Mer 15 Avr 2015 15:00

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités