Nous sommes le Sam 25 Fév 2017 21:45


FRANCE 3 - Enfants précoces : le paradoxe

Modérateur: Zyghna

Re: FRANCE 3 - Enfants précoces : le paradoxe

Messagepar uzu » Lun 17 Mar 2014 21:18

Ce soir sur France 3 à 23h50
Je suppose que c'est le même documentaire que celui évoqué au début de ce topic :

http://www.programme-tv.net/programme/culture-infos/r245193-enfants-precoces-le-paradoxe/4761354-enfants-precoces-le-paradoxe/
Avatar de l’utilisateur
uzu
 
Messages: 669
Âge: 45
Enregistré le: Mer 12 Déc 2012 01:14
Localisation: Entre mes Boules Quies
Présentation:
Coucou c'est moi ;-)
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: FRANCE 3 - Enfants précoces : le paradoxe

Messagepar Dicizit » Mar 18 Mar 2014 23:21

Je n'ai pas aimé du tout ce reportage.
D'abord parce que je l'ai trouvé très pauvre en informations sur les EIP. On n'a que le point de vue des parents, des enfants et un peu des enseignants. Aucune piste pour tenter de comprendre ce qu'est réellement la douance. ( bon, d'accord, bien malin qui peut répondre à ça) . J'aurais aimé entendre un point de vue de psychologues, de neurologues aussi.

Tous les enfants bénéficiants de la structure BIP sont , d'après ce que j'ai compris, en difficultés d'apprentissages, ils travaillent 3 matières en groupe restreint, mais je n'ai pas trouvé le doc très clair sur les modalités de fonctionnement.
J'aurai là aussi aimé un peu de grain à moudre sur le bien fondé de classes EIP dans un collège classique, il y a visiblement un problème au niveau de l'intégration de ces classes dans l'établissement (les élèves BIP sont pris pour des idiots par les non concernés, du moins c'est le ressenti de certains élèves surdoués.)

Je trouve très dommage pour un public non averti de focaliser uniquement sur ces enfants en difficultés ( et qu'ils avaient l'air triste, ça m'a brassée) alors qu'ils ne représentent sans doute que la partie aérienne de l'iceberg.
On passe d'un stéréotype à un autre, du génie à lunettes arrogant au pauvre précoce en échec scolaire au comportement dérangeant . On n'est pas sorti de l'auberge.

Et puis, cerise sur le gâteau, y'a qu'une seule FILLE surdouée! :evil:
Avatar de l’utilisateur
Dicizit
 
Messages: 176
Âge: 49
Enregistré le: Sam 5 Jan 2013 21:18
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: FRANCE 3 - Enfants précoces : le paradoxe

Messagepar *Za* » Mer 19 Mar 2014 07:08

Dicizit a écrit:J'aurai là aussi aimé un peu de grain à moudre sur le bien fondé de classes EIP dans un collège classique, il y a visiblement un problème au niveau de l'intégration de ces classes dans l'établissement (les élèves BIP sont pris pour des idiots par les non concernés, du moins c'est le ressenti de certains élèves surdoués.) [...] Et puis, cerise sur le gâteau, y'a qu'une seule FILLE surdouée! :evil:

Pour l'avoir vécu, je n'en suis pas du tout étonnée. Je te confirme que ma classe était "la classe des débiles", qu'on nous observait comme des animaux ; et on était que 2 filles dans une classe d'une bonne vingtaine.
La raison est étrangement la même dans les deux cas : dans mon souvenir, les garçons EIP ont globalement un comportement... spécial. Dans une cour de récré, ça fait tache. Les filles beaucoup moins, et elles passent souvent à travers les mailles du filet.
J'ai mis mon képi dans la cage
et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête... J. Prévert
Avatar de l’utilisateur
*Za*
 
Messages: 2475
Images: 21
Enregistré le: Lun 15 Avr 2013 12:25
Présentation: c'était moi...
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: FRANCE 3 - Enfants précoces : le paradoxe

Messagepar 256Cecile » Mer 19 Mar 2014 20:30

Tipiak a écrit:Ensuite le cours s'arrête, l'enseignante règle des problèmes de comportement (pas de stylo rouge car le copain l'a piqué pour se venger de s'être fait piquer son dessert à la cantine...)
Donc là j'imagine qu'il s'agit d'illustrer le préjugé selon lequel "ok t'es un génie, mais t'es encore un bébé dans ta tête".
Révoltant, je regrette que ce préjugé relatif à la prétendue immaturité des surdoués soit encore d'actualité.
Est-ce si dur de comprendre que derrière un truc matériel et anodin que tout le monde voit, certains voient aussi des questions de principes, de justice et de morale fondamentales?


Ce qui me frappe, aussi, en plus du fait de considérer qu'un petit règlement de compte est un problème de comportement, c'est la manière dont l'enseignante formule ses propos, genre "tu vas y penser toute ta vie?" (ben...ouais... :rofl: )

Idem ici:
Tipiak a écrit:Ensuite témoignage d'un professeur sur les difficultés relationnelles, enfant qui coupe la parole, professeur qui le remet en place, enfant qui se sent persécuté, même histoire avec autre professeur, enfant obligé d'admettre que le problème est de son côté...
quand l'enseignante dit "tu vois bien que c'est toi qui a un problème" ou plus loin cet enfant qui dit "j'avais du mal à me concentrer, je voyais bien que je dérangeais tout le monde avec mes comportements, mais maintenant ça va mieux" ...ça me rappelle quelque chose bien sûr, mais je ne pense pas que régler ses comptes soit un problème comportemental, encore moins de maturité, et quand bien même, pourquoi un enfant intellectuellement précoce n'aurait pas le droit d'être un enfant aussi, avec des jeux d'enfants, du charme (qui oui effectivement est une forme de manipulation), de la fantaisie?

Certaines séquences me font me font penser à une expérience de type "je place un loup dans un troupeau de moutons" et après "j'apprends au loup à se comporter comme un mouton" (ou un chat parmi une meute de chiens...etc). Ou à cette manière quasi manichéenne dont l'éducation nationale croit encore qu'on doit faire d'un manuel un intellectuel. Qui doit s'adapter à quoi et à qui? Pas très facile après pour s'accepter tel que l'on est...

Merci en tous cas Tipiak d'avoir indiqué le lien pour voir en entier la vidéo.
"Chaque homme prend les limites de son propre champ de vision pour les limites du monde" A.Schopenhauer
Avatar de l’utilisateur
256Cecile
 
Messages: 265
Âge: 48
Enregistré le: Ven 15 Nov 2013 19:00
Localisation: Loire-Atlantique
Présentation: presentations/celle-qui-sait-mais-pas-encore-tout-t4188.html#p119728
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: FRANCE 3 - Enfants précoces : le paradoxe

Messagepar Loupiote » Lun 7 Avr 2014 09:55

Joebar a écrit:Enfin, concernant le pathos, c'est regrettable mais je crois que les gens ne bougeraient pas, ou juste ne changeraient pas d'optique si les médias ne parlaient que du bon côté et de la différence. Je crois que le reportage crée cet effet "pathos land", pour reprendre lobo, car il appuie sur la différence, l'anxiété, la prise en charge, les psy, les assos,... En tout cas, dans le milieu scolaire, ce n'est pas le fait qu'ils ont des facilités, qu'ils vont plus vite, qu'ils ont plus de mémoire,... que l'opinion publique va se mobiliser pour adapter le cursus des surdoués. Si tout va bien, rien ne change, même si ça pourrait être bien mieux. Alors que si l'on montre du mal être...

Tenez, j'ai trouvé ça en cherchant des infos sur la section BIP :
http://www.marseille-4.ien.13.ac-aix-ma ... CUL_09.pdf



C'est exactement ce que je me dis depuis que je m'intéresse au sujet de la douance. Si on ne cherche à détecter les enfants qu'à partir du moment où ils sont en échec scolaire et/ou dans un schéma de confrontation avec le milieu scolaire, l'Education nationale passe à côté des enfants précoces qui ont des prédispositions pour s'adapter à l'école, mais qui vivent tout aussi mal leurs différences.
Extraire du milieu scolaire classique uniquement les enfants visiblement inadaptés crée une sorte de discrimination par rapport aux enfants surdoués adaptés, qui n'auront pas les mêmes chances de progresser à leur propre rythme.

Je me dis que peut-être, l'Education nationale privilégie la réussite scolaire, et donc ne se soucie pas des surdoués qui s'adaptent, qui sont en général bons à l'école, sauf que d'une part, et d'après les lectures que j'ai pu faire sur le sujet, la réussite de ces élèves n'est pas forcément durable dans le temps. Elle peut même s'amenuiser au fil des années et aboutir in fine à un échec. D'autre part, ce phénomène d'adaptation ne semble pas être si naturel que cela, et accroît le malêtre de ces enfants jusqu'à ne plus savoir qui ils sont, ce qu'ils aiment, etc. La solitude et l'ennui peuvent ne pas être visibles.

Si je prends mon cas d'inadaptation sociale, je vos bien que personne n'a jamais détecté à quel point je me sentais seule et n'avais pas d'amis. Je faisais comme si, je faisais semblant, je m'en prenais plein la figure dès que j'approchais de quelques camarades de classe, mais personne n'a semblé s'en rendre compte. Quand j'ai eu 20 ans, mon père m'a demandé un jour de manière très sincère, comment ce faisait-il qu'aujourd'hui je n'ai gardé aucun amis d'enfance. Comme si j'en avais eu .... Du coup, mon manque de confiance en moi à cause de ces rejets, est passé au yeux de tout mon entourage et de l'école pour de la timidité.

Dans un même temps, je me demande comment faire pour que l'école détecte individuellement le potentiel de chacun. Le phénomène de masse à l'école est très important et il me paraît tellement difficile de s’attarder sur le profil psychologique et intellectuel de chaque enfant.
Loupiote
 
Messages: 106
Âge: 36
Enregistré le: Mer 12 Mar 2014 16:11
Localisation: Marseille
Présentation: presentations/nouveau-membre-nouvelle-presentation-t4740.html
Profil: Diagnostic -
Test: WAIS

Re: FRANCE 3 - Enfants précoces : le paradoxe

Messagepar *Za* » Lun 7 Avr 2014 10:34

Loupiote a écrit:Dans un même temps, je me demande comment faire pour que l'école détecte individuellement le potentiel de chacun. Le phénomène de masse à l'école est très important et il me paraît tellement difficile de s’attarder sur le profil psychologique et intellectuel de chaque enfant.
Certes, c'est pas toujours facile. Mais de ce que je vois, les enseignants (surtout en primaire) ont tout intérêt à s'attarder un peu sur le profil de leur élèves, sur la dynamique du groupe, etc. En général, il me semble qu'ils sont relativement conscients de ce qui se passe dans leur classe, de comment se sent tel ou tel élève, de qui est intégré ou non, de qui aime être en cours.
Après, certains mettent leur mouchoir dessus et font malgré cela, tandis que d'autres vont chercher à modifier des paramètres, à utiliser le potentiel de chacun, à mettre en place des ateliers spécifiques, à mettre ensemble certains élèves (voire à en séparer certains) pour que ça aille mieux. Mieux pour leurs élèves, mais aussi mieux pour eux, parce que leur classe fonctionnera mieux !
Après, c'est sûr que tous ne sont pas à l'aise avec ça, et qu'il y a sans doute un manque de formation.

Mais j'ai pu voir à travers mes différentes années d'école primaire qu'intégrer enfants HP et enfants en difficulté dans une classe "normale" pouvait se faire avec bonheur (notamment au travers de la mise en place de tutorats). De cette expérience, je retire aussi que le respect et la bienveillance des adultes, et leur volonté d'intégrer chacun, se retransmet ensuite aux enfants qui sont plus tolérants les uns envers les autres - en tout cas c'est ainsi que je l'ai vécu. Le contraste d'une classe à l'autre fut saisissant, et pourtant il s'agissait, peu ou prou, des mêmes élèves.
J'ai mis mon képi dans la cage
et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête... J. Prévert
Avatar de l’utilisateur
*Za*
 
Messages: 2475
Images: 21
Enregistré le: Lun 15 Avr 2013 12:25
Présentation: c'était moi...
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: FRANCE 3 - Enfants précoces : le paradoxe

Messagepar soazic » Mer 12 Nov 2014 12:02

Les adultes surdoués cette semaine dans le magazine de la santé.
Minute 45.22
http://pluzz.francetv.fr/videos/le_maga ... 93787.html
Avatar de l’utilisateur
soazic
 
Messages: 981
Enregistré le: Mar 23 Aoû 2011 18:31
Présentation: presentations/presentation-t724.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: FRANCE 3 - Enfants précoces : le paradoxe

Messagepar Rhonin.k » Mer 12 Nov 2014 14:53

Tiens aller hop, cadal ! :cheers:

Voici le reportage qui est la référence initiale du post 1 de ce topic.

Qu'on aime où qu'on n'aime pas, c'est toujours bien de regarder pour, d'une part, comprendre les commentaires ici postés en relation, d'autre part, s'en faire sa propre opinion.

www.youtube.com Video from : www.youtube.com


Bon visionnage à tous. ;)
Avatar de l’utilisateur
Rhonin.k
 
Messages: 546
Images: 0
Âge: 41
Enregistré le: Sam 18 Jan 2014 13:45
Localisation: On highway 666
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: FRANCE 3 - Enfants précoces : le paradoxe

Messagepar soazic » Mer 12 Nov 2014 20:35

merci Rhonin.K, j'avais apprécié ce reportage .
Celui de France 5 est en quatre parties , la suite a du être diffusée aujourd"hui. A vos pluzz!
Je n'ai pas de critique à faire quant au premier épisode, clarté, intervenant bien choisi. A suivre...
Avatar de l’utilisateur
soazic
 
Messages: 981
Enregistré le: Mar 23 Aoû 2011 18:31
Présentation: presentations/presentation-t724.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: FRANCE 3 - Enfants précoces : le paradoxe

Messagepar soazic » Ven 14 Nov 2014 00:07

Avatar de l’utilisateur
soazic
 
Messages: 981
Enregistré le: Mar 23 Aoû 2011 18:31
Présentation: presentations/presentation-t724.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

France 5 : Surdoués, un atout douloureux

Messagepar altima » Ven 14 Nov 2014 11:41

Cette semaine, une série de reportages a été consacrée aux adultes surdoués dans le magazine de la santé sur France 5.

http://pluzz.francetv.fr/videos/le_maga ... sante.html (voir aussi les vidéos du 10 et du 12)

Deux personnes témoignent de leur parcours, leurs difficultés passées quand elle n'étaient pas diagnostiqués et ce qu'elles font aujourd'hui pour bien vivre leur douance.
Bon ça donne un éclairage un peu déprimant, le but est sans doute de contrer les préjugés sur le statut privilégié de surdoué, ce qui me semble une démarche louable. Evidemment, quand on va bien, ou mieux, on se dit que mince, pas besoin non plus de faire croire que c'est une croix à porter. Bref, comme d'hab, rien n'est ni tout noir ni tout blanc dans la réalité.
Avatar de l’utilisateur
altima
 
Messages: 679
Âge: 37
Enregistré le: Mer 18 Mai 2011 14:42
Présentation: presentations/etre-pas-t410.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: France 5 : Surdoués, un atout douloureux

Messagepar Melvill » Ven 14 Nov 2014 15:20

Début du reportage à 43:30.
Merci altima !
There's no one to beat you, no one to defeat you except the thoughts of yourself feeling bad (Bob Dylan)
Avatar de l’utilisateur
Melvill
Beau Contre-Exemple
 
Messages: 220
Âge: 39
Enregistré le: Ven 29 Nov 2013 12:07
Localisation: Au four quand elle doit être au moulin et vice-versa
Présentation: Melvill
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: France 5 : Surdoués, un atout douloureux

Messagepar altima » Ven 14 Nov 2014 16:57

Oups, j'ai omis de préciser le timing, merci de l'avoir ajouté Melvill. ;)
La série s'achevait aujourd'hui. J'ai trouvé ces adultes très touchants, peut-être qu'ils sont ici parmi nous? Bravo à eux d'avoir témoigné. :-)
Avatar de l’utilisateur
altima
 
Messages: 679
Âge: 37
Enregistré le: Mer 18 Mai 2011 14:42
Présentation: presentations/etre-pas-t410.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: France 5 : Surdoués, un atout douloureux

Messagepar soazic » Ven 14 Nov 2014 17:55

j'ai mis les timings dans le sujet sur l'émission de France 3 sur les enfants précoces (plus bas!).
On fait doublon mais je ne sais pas faire les copié collé...
edit W4x : sujets fusionnés
Avatar de l’utilisateur
soazic
 
Messages: 981
Enregistré le: Mar 23 Aoû 2011 18:31
Présentation: presentations/presentation-t724.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: FRANCE 3 - Enfants précoces : le paradoxe

Messagepar soazic » Ven 14 Nov 2014 21:15

celui d'aujourd'hui:
à 43.55
http://pluzz.francetv.fr/videos/le_maga ... sante.html
J'ai apprécié ces reportages, particulièrement le dernier sur cet homme, Bertrand, qui illustre bien l'aspect "handicap".
Avatar de l’utilisateur
soazic
 
Messages: 981
Enregistré le: Mar 23 Aoû 2011 18:31
Présentation: presentations/presentation-t724.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: FRANCE 3 - Enfants précoces : le paradoxe

Messagepar soazic » Dim 16 Nov 2014 17:57

Le sujet des ados s. en échec scolaire(!) est apparemment traité dans l'émission 7 à 8 ce jour.
Ah c'est de suite 7 à 8 est à 6 si je comprends bien.
Avatar de l’utilisateur
soazic
 
Messages: 981
Enregistré le: Mar 23 Aoû 2011 18:31
Présentation: presentations/presentation-t724.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: FRANCE 3 - Enfants précoces : le paradoxe

Messagepar Diatribe » Lun 11 Avr 2016 13:15

Je réponds tardivement à ce post que je viens de découvrir.

Ma contribution n'a d'intérêt, j'espère, que apporter quelques éclaircissements sur le travail de journaliste.

Pour avoir été présente durant le tournage de l'un de ses précédents documentaires sur la Maison des Adolescents du Calvados (à laquelle j'étais membre) il y a plusieurs années de cela, assisté à la première du-dit documentaire et avoir eu de nombreuses discutions avec elle, je connais Réjane Varod personnellement.

Évidemment, je ne ferais que la critique de sa méthode de travail en tant que journaliste, bien qu'elle m'est apparu comme une personne agréable et ouverte au demeurant. J'essaierais malgré tout de demeurer objective.

Lors de ma première expérience auprès d'elle, j'étais dans le contexte de ces enfants de sixième BIP (même si ma contribution n'a pas été gardée au montage selon mon souhait :D).

Il y a des heures de film derrière l'heure et demie de documentaire que l'on peut apercevoir, à défaut d'une quinzaine de jours par trimestre de visite. Il faut donc sélectionner soigneusement ce que l'on pense être le plus "intéressant", le plus informatif possible.
La majeure partie du temps, il n'y a rien à montrer. La réalité n'a rien à offrir de plus que la banalité d'un jour comme un autre. Alors il faut faire avec le peu que l'on a.
Dans ce reportage, je me dis qu'il n'y avait peut être que cet incident lors de la classe qui méritait attention, que finalement le reste des journées n'avaient pas grand intérêt à contribution dans le documentaire. Je comprends la déception que l'on peut avoir sur le peu d'informations véhiculés, mais peut-être que la question à se poser lorsque l'on voit ces images est : est-ce qu'il y avait dans ce contexte autre chose à montrer de plus informatif finalement ?

En rapport avec les interviews des enfants, je me permets de décrire les procédés qu'utilise Réjane Varod lors d'une interview-type: On nous conduit dans une pièce préinstallée où des étiquettes sont affichées sur le mur opposé à la caméra. Sur ces étiquettes sont inscrits des mots, comme "école", "relation parents/enfants", "camarades de classe", "dépression", etc. Le but de ces mots est de recentrer le témoignage autour de ces sujets afin que la personne ait plus de facilité à enchaîner ses propos. Toutefois, rien ne l'oblige à parler de ces sujets, ils ne sont là qu'en tant que mémos et la personne reste libre d'en dire ce qu'elle veut.

Pour le détail, je trouve dommageable que le choix des mots ne soit pas discuté auparavant avec les interviewés. Le choix étant limité et la présence de la caméra stressant, il y a une tendance à se rattacher à ces mémos, ce qui je pense oriente la conversation vers un discours presque préfabriqué, en tout cas aux sujets préétablis.

Personnellement, pour avoir vu plusieurs de ses documentaires, je trouve que la journaliste retranscrit une vision souvent émotionnelle des situations. Là où d'ordinaire rien ne se passe, une faible teneur en émotivité sera filmé, et la journaliste en voix-off annoncera la fragilité des intervenants. Cela rejoint ce que je disais plus haut, à savoir qu'il n'y a pas grand chose d'autre à montrer. De prime abord cela parait sorti de son contexte, mais avec le recul on se dit que finalement ce ne l'est pas tant que cela.

Enfin, j'accorde que la sélection des interventions est dirigée vers une vision qui peut paraître pessimiste. Mais pour orienter sa volonté d'obtenir une charge émotionnel, il faut se tourner vers ce qui véhicule cette émotion. Majoritairement, il s'agit d'un contexte négatif.
Ce dernier point me déçoit souvent, car la vision finalement se voulant émotive offre une vision un peu désespérée de la situation, alors qu'elle ne l'est pas toujours en fin de compte.


J'essaie de ne pas oublier qu'il s'agit d'un documentaire parmi d'autres, où la vision du journaliste est primordiale. C'est ce qui fait qu'il y a des documentaires d'auteurs: chacun apporte sa patte et son style de travail. Le défaut du métier je pense ce trouve dans l'intérêt qu'on lui porte.
Peut-être en fait-on trop avec les médias, voulant qu'ils demeurent purement objectifs alors qu'il s'agit de contributions humaines avant tout et donc subjectives. Mais aussi sur le poids que l'on donne à ces médias, comme sources d'importances, alors que peut-être ne sont-ils parfois qu'une source simple qui ne mérite pas d'être prise comme parole d'évangile.
Je ne pense pas que le rôle des médias soient de rétablir la vérité sur toute chose, d'être objectif, mais d'apporter leur propre vision du monde, comme les auteurs le font dans leurs ouvrages.
Qui viendrait se plaindre qu'untel auteur n'a pas retranscrit la vérité dans son livre philosophique et n'a pas été de toute objectivité ?
On laisse le bon droit aux auteurs de donner leurs visions sur le monde afin que l'on puisse avoir des avis riches en diversité d'opinions. Pourquoi ne pas considérer le journalisme sous le même angle?

Je pense que le problème de fond vient peut-être du rôle que l'on donne personnellement aux documentaires télévisés. Peut-être faut-il s'interroger sur le rôle qu'ils détiennent véritablement, celui qu'on leur donne et celui que l'on souhaite qu'ils aient.

Du coup, j'ai trouvé ce documentaire, bien qu'un peu trop chargé en émotivité pour moi, plutôt satisfaisant. :) Cela a permit au moins d'apprendre à certains qu'il existe des parcours personnalisés pour les surdoués en difficulté et que parents et professeurs peuvent s'entendre à coopérer. Finalement, c'est plutôt positif pour ces points-ci. Après, le choix a été fait de se centrer autour d'une classe spécialisée, donc la non-présence d'élèves sans problèmes d'intégration scolaire n'est pas dérangeante, même si une petite immersion dans un cadre positif aurait donné une vision plus large.
"Dans 20 ans, vous serez plus déçu par les choses que vous n’avez pas faites que par celles que vous avez faites. Alors, sortez des sentiers battus. Mettez les voiles. Explorez. Rêvez. Découvrez." Mark Twain
Avatar de l’utilisateur
Diatribe
 
Messages: 20
Âge: 23
Enregistré le: Sam 9 Jan 2016 17:51
Présentation: presentations/regeneration-une-surdouee-t7038.html
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: FRANCE 3 - Enfants précoces : le paradoxe

Messagepar Chacoucas » Lun 11 Avr 2016 14:40

Je rebondis juste sur ce que tu dis, qui rejoindrait au final le travail de Bourdieu sur le media télévisé (objectivité quasi impossible, formats d'interviews orientés vers un discours pré-élaboré, inégalité des débats etc.). Mais ce travail avait été assez polémique et pas dans l'intérêt des productions télévisées il me semble. L'"objectivité journalistique" est un mythe, on peut en convenir, mais ce n'est pas un consensus désiré par les medias journalistiques, justement.
En tant que mythe, c'en est un sur lequel repose notre organisation socio politique (et économique: télévision et publicité, information etc...). Se pose alors un problème d'Histoire.
Avatar de l’utilisateur
Chacoucas
 
Messages: 921
Enregistré le: Jeu 26 Mar 2015 09:12
Profil: En questionnement
Test: NON

Précédente

Retourner vers Vidéos

 


Articles en relation Statistiques Dernier message
Vidéo . Reportage Enfants Précoces Bourgogne
par Fabs le vaurien » Lun 21 Fév 2011 20:39

Réponses: 3

Vus: 1543

Dernier message par Mlle Rose Voir le dernier message
Lun 21 Fév 2011 22:43
Le coaching des précoces, de Christiane WARROT
par Doonarrala » Ven 14 Sep 2012 17:27

Réponses: 0

Vus: 845

Dernier message par Doonarrala Voir le dernier message
Ven 14 Sep 2012 17:27
QI, Histoire d'une imposture - France 5
par Louise » Jeu 30 Aoû 2012 12:47

Réponses: 5

Vus: 1801

Dernier message par Asma Voir le dernier message
Mer 11 Jan 2017 11:29
Les besoins scolaires spécifiques des enfants doués
par Doonarrala » Lun 1 Oct 2012 15:20

Réponses: 16

Vus: 2000

Dernier message par Riffifi Voir le dernier message
Lun 27 Avr 2015 21:06

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité