Nous sommes le Sam 25 Nov 2017 02:40


hypersensibilité, hyperesthésie

Pour des raisons de cohérence de l'ensemble et pour présenter à nos visiteurs une information fiable et claire, cette section est réservée en écriture aux surdoués diagnostiqués.

Modérateur: Bradeck

hypersensibilité, hyperesthésie

Messagepar Colonel Moutarde » Lun 16 Mai 2011 09:13

J'ouvre le topic avec un truc assez trivial, mais c'est histoire de lancer...
Mmm comment planter le décor ?
Je sais pas si c'est de l'hypersensibilité estampillée douance, mais j'ai déjà eu l'occasion de constater (lors de sorties en groupe) que j'avais une oreille d'ornithologue suffisamment affûtée - souvent je capte un piaf sur un seul cri dans le raffut ambiant, et recherche faite, bim il est vraiment là.
En ce moment, je fais pas mal d'inventaires de terrain en ville... et là, le radar il faut qu'il soit vraiment ouvert à fond pour entendre un psitt de mésange ou de roitelet dans le bordel des bagnoles et des saloperies de ramiers qui couquourouquent à je sais pas combien de décibels.

Revers de la médaille... quand une voiture passe dans la rue où je suis, évidemment, son barouf détecté par le radar réglé sur sensibilité maximum me fait caïman exploser la citrouille ! C'est insupportable, j'ai l'impression que c'est une agression personnelle, que le véhicule défile en me canardant d'ondes de choc nerveuses avec une arme montée sur affût pivotant qui reste braquée sur moi pendant son passage ! J'en grimace et la tension brutalement provoquée crée une douleur presque physique...
Quand c'est un deux-roues bien pétaradant ou une vieille bagnole qui grince de toute sa courroie de distribution agonisante, je dois me retenir de hurler...
Comme une loi de Murphy tenace s'attache à l'ornithologie citadine (en gros : installez-vous à 6h du mat dans une rue qui voit passer une voiture par semaine, elle sera illico traversée par une procession de bus, deux camions-bennes, les éboueurs, six scooters, et pour finir une mémère viendra y tenter pendant un quart d'heure un créneau improbable en faisant hurler de douleur son moteur martyrisé), les points d'écoute de 10 minutes, dans ces circonstances, sont véritablement épuisants et je rentre rincé, assommé même.

Avez-vous des expériences du même genre, avec l'impression de récepteurs (visuels, sonores, olfactifs ou autres) trop sensibles pour la majorité des stimuli qui leur arrivent ?
Colonel Moutarde
 
Messages: 913
Enregistré le: Ven 4 Fév 2011 07:56
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance et hypersensibilité

Messagepar Saul » Lun 16 Mai 2011 15:29

Je dirai plutôt hyperesthésie dans ce contexte là, mais oui pour les sons je les ressens comme une agression au point d'avoir une tendance à fuir les endroits bruyants, comme les engins bruyants etc. Mais même les boules quies dans le métro, ce n'est pas très efficace.
Les gouts et les odeurs provoquent aussi chez moi des réactions violentes (renvois gastriques, vomissements, oeil qui pleure etc.), il y a certaines lumières qui me font mal aux yeux comme là une sorte de lumière étouffée sans avoir un horizon dégagé etc. Quant au toucher, je ne supportais pas qu'on me touche il y a quelques années et je prefere qu'on me saisisse le bras plutôt qu'on me l'effleure (sauf contexte particulier :angel4: ).
C'est pénible parce que ça peut etre perçu comme du cinéma par les autres et que c'est dur à gérer pour soi.
"L'homme est quelque chose de sacré pour l'homme." Sénèque
Avatar de l’utilisateur
Saul
 
Messages: 590
Enregistré le: Ven 11 Fév 2011 14:50
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance et hypersensibilité

Messagepar Mlle Rose » Lun 16 Mai 2011 15:39

Idem, pour moi le pire ce sont les odeurs et les bruits. Là où je me sens le plus mal : le métro (les odeurs humaines me sont plus particulièrement insupportables quand elles se mélangent de manière anarchique -nausées et sueurs froides- et le bruit strident du freinage me "perce le ventre" à chaque fois). Mais je vis à la campagne, alors tout va bien la plupart du temps.
Le toucher, je dirais que ça dépend des gens. Quelqu'un que je "sens" j'ai même besoin du toucher pour communiquer. Si je le sens pas, ça peut provoquer le réveil de la boucle réflexe "toucher/ma main sur la figure" (que j'inhibe maintenant hein je n'ai plus 5 ans :angel4: ).
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:
Avatar de l’utilisateur
Mlle Rose
 
Messages: 12696
Images: 86
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:56
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance et hypersensibilité

Messagepar asdf » Sam 18 Juin 2011 07:24

Saul a écrit:Je dirai plutôt hyperesthésie dans ce contexte là, mais oui pour les sons je les ressens comme une agression au point d'avoir une tendance à fuir les endroits bruyants, comme les engins bruyants etc. Mais même les boules quies dans le métro, ce n'est pas très efficace.
C'est pénible parce que ça peut etre perçu comme du cinéma par les autres et que c'est dur à gérer pour soi.


Me retrouver dans un appartement avec une télé allumée, une discussion, et les bruits de la rue -même fenêtre fermées- est difficile pour moi. Au début, je me suis dis qu'étant myope j'avais développé une sorte de super ouïe, au final non, même étant myope -et n'ayant pas de lunettes adapté à ma vue- je vois mieux que certains non-porteur de lunettes (honte à eux).
Je serais tenter de parler d'hyper-attention permanente. Je pourrais citer un nombre de cas dans lesquels je vois, j'entends, je sens avant les gens avec qui je suis. En somme je discerne beaucoup mieux les choses que les gens qui m'entourent en général. Quand j'entends une sirène dans la rue je sais de quel côté le véhicule va arriver, je reconnais d'ailleurs les différents types de deux-tons, gendarmerie, pompiers, samu, police, ou ambulance privée. C'est amusant d'un côté, mais extrêmement énervant dans certains cas. Il m'est quasi impossible de m'endormir sans une énorme fatigue dans un "milieu sonore" dans lequel je n'ai pas l'habitude de dormir.
Je suis très sensible a certain type d'éclairage, un éclairage faible jaunâtre mais répandu dans toute la pièce va me fatiguer assez rapidement. Chez certains proches je leur demande carrément d'éteindre certaines lumières/lampes que j'ai du mal a supporter

Je repère sans difficulté quelque chose d'anormal, une donnée anormal dans les bruits, les formes qui m'entourent, la lumière qui s'y réfléchit, les odeurs aussi mais les odeurs c'est assez limité, je me suis bien défoncé les capteurs avec la clope :D. D'ailleurs les descriptions des différent engins que l'on peut croiser dans la jungle urbaine que Colonel décrit m'a amusé.

Je ne supporte pas de toucher certaines matières, comme la peau de pêche ou d'abricot. Je suis sensible sur certaines zones de mon corps tel que la pliure du bras, l'arrière du genou. J'ai une sainte horreur de certain contact sur les zones cités précédemment.
:emo:
asdf
 
Messages: 727
Âge: 29
Enregistré le: Mer 25 Mai 2011 03:25
Localisation: Pas loin de la mer.
Présentation: presentations/bonjour-excusez-moi-puis-presenter-t4928.html
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: Douance et hypersensibilité

Messagepar Mlle Rose » Sam 18 Juin 2011 09:12

erk la peau de pêche ou d'abricot :pale: Mais y'a pire : le sable, la craie, les oranges et clémentines (spécialement le blanc)... toutes ces substances poisseuses sèches...
Quand à l'aluminium sur les dents :pale: :pale: :pale:
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:
Avatar de l’utilisateur
Mlle Rose
 
Messages: 12696
Images: 86
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:56
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance et hypersensibilité

Messagepar Cyrano » Sam 18 Juin 2011 09:17

Je n'ai pas de sensibilité particulière au niveau du toucher. Sauf peut-être le coton hydrophile. Je ne le supporte pas. Ha oui...je ne supporte pas les lunettes de soleil, j'ai l'impression qu'elles m'enserrent la tête...Et les montres aussi. sensation désagréable au poignet.
C'est plus dans l'afflux des sons que je suis sensible. Il m'arrive de me prendre la tête à deux mains et d'avoir l'impression que mon crâne va exploser. Télé + gamins qui hurlent par exemple. J'ai l'impression physique d'être agressé. Résultat, on me répond quand je manifeste mon agacement sereinement (vous vous en doutez), "t'as vraiment aucune patience". J'ai aussi beaucoup de mal à filtrer les sons. Je suis incapable de lire par exemple près de gens qui discutent. il me faut le calme absolu. Sinon, j'enregistre la conversation comme si j'y participais. Pareil avec la télé. Si j'entends un "bruit de fond" c'est bon. En revanche, dès que les dialogues sont intelligibles (même loin), ils se mêlent à ma lecture et c'est mort.
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.
Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Chaînon Manquant
 
Messages: 4682
Âge: 40
Enregistré le: Mer 25 Mai 2011 11:25
Localisation: Into the wild
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance et hypersensibilité

Messagepar asdf » Sam 18 Juin 2011 09:46

Mlle Rose a écrit:erk la peau de pêche ou d'abricot :pale: Mais y'a pire : le sable, la craie, les oranges et clémentines (spécialement le blanc)... toutes ces substances poisseuses sèches...
Quand à l'aluminium sur les dents :pale: :pale: :pale:


merci pour la craie, les clementines, et l'alu sur les dents, je vais pas finir mon Kiwi :@

[edit]: Foutre en l'air mon kiwi, je t'en veux!
:emo:
asdf
 
Messages: 727
Âge: 29
Enregistré le: Mer 25 Mai 2011 03:25
Localisation: Pas loin de la mer.
Présentation: presentations/bonjour-excusez-moi-puis-presenter-t4928.html
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: Douance et hypersensibilité

Messagepar Ithilyen » Lun 20 Juin 2011 15:12

Il y a plusieurs sensations que je peine réellement à supporter et notamment :

Du côté des sons : les deux roues pétardants ça me transperce les oreilles c'est atroce, le sifflement des cocottes minute, à chaque fois j'entends et sens cogner dans mes tympans c'est atroce.

Le son des petites cuillères contre les dents, certaines personnes le font en mangeant un dessert, les claquement de bouche c'est dégoûtant et extrêmement énervant, les gens qui se rongent et font claquer leurs ongles là c'est la total, mon homme quelque fois à tendance le faire c'est insupportable.

Du côté des odeurs : les gens pas lavés, la sueur, et un peu comme citait Mlle ROSE dans le métro les odeurs humaines qui se mélangent, je vis en île de france depuis 2 ans et demi et je ne me suis toujours pas habitué à ça.

Du côté du toucher : la peau sèche, les doigts qui sont devenus frippés après être restés dans l'eau.

Et j'oubliais le goût et l'odeur du métal.........
Avatar de l’utilisateur
Ithilyen
 
Messages: 8
Âge: 38
Enregistré le: Mer 15 Juin 2011 10:16
Localisation: Val de Marne
Test: WAIS

Re: Douance et hypersensibilité

Messagepar Fabs le vaurien » Lun 20 Juin 2011 17:29

hypersensibilité?

euh oui, emotionnellement parlant, bien décuplé.

sinon, au niveau sensoriel: les brouhahas (genre des gens qui causent dans un restaurant) , les aboiement de chiens ....en fait tout boucan dépassant une certaine décibel. En plus, je suis quasi sourd de l'oreille gauche, et je pense avoir un ampli greffé au peu de tympan qu'il me reste.
sinon, je ne supporte pas le polystyrene (ma pire angoisse) la vue de la crème sur le lait chaud (déjà que je peux pas boire une seule goutte de lait), les feuilles d'aluminium et tourner des pages de livres avec les mains mouillées.

à part ça, je vais bien.
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).
Avatar de l’utilisateur
Fabs le vaurien
Rang orange
 
Messages: 5581
Âge: 37
Enregistré le: Mer 2 Fév 2011 22:20
Localisation: BZH
Badges: 2
Neun's d'Honneur (1) Ex Modérateur (1)
Présentation: La première prez de l’histoire du forum
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance et hypersensibilité

Messagepar Zeus » Lun 20 Juin 2011 17:50

j'aime pas le lait
j'aime pas le bruit
j'aime pas le lait bruyant

heureusement, c'est rare
Zeus
 
Messages: 1409
Enregistré le: Sam 19 Mar 2011 14:59
Profil: Intéressé pour une personne de mon entourage
Test: NON

Re: hypersensibilité, hyperesthésie

Messagepar gec » Lun 12 Mar 2012 15:50

Je suis très sensible au bruit. Par exemple, je peux entendre un téléphone qui vibre dans un sac.

Je suis également très sensible aux odeurs. Je sens quelque chose qui brûle en étant dans le salon, alors que mon mari qui est dans la cuisine ne sent rien. Cette sensibilité aux odeurs s'est transformée en hypersensibilité pendant les 3 premiers mois de ma grossesse. Ça m'a littéralement pourrit la vie. La moindre petite odeur me rendait malade. C'est incroyable comme les shampooings, gels douche, dentifrices, produits ménager et autres peuvent avoir des odeurs fortes !
J'ai également des soucis avec les odeurs qu'il y a dans le métro.

Concernant le toucher, je suis très sensible à l'acrylique mouillé ! Je n'aime pas non plus toucher le polystyrène, le coton hydrophile, le velours et certains types de moquette. Je suis aussi très sensible aux étiquettes de vêtement qui me gênent beaucoup.

J'ai une autre sensibilité dont on ne parle pas souvent : la sensibilité thermique. Je suis très sensible au chaud et au froid. Par exemple, je suis généralement la seule à ne pas prendre de glaçon l'été et à finir mon chocolat chaud servi dans un bar l'hiver. J'aime le tiède !
Est-ce que d'autres personnes ont une sensibilité thermique ?
Avatar de l’utilisateur
gec
 
Messages: 26
Âge: 39
Enregistré le: Mar 24 Jan 2012 14:24
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: hypersensibilité, hyperesthésie

Messagepar amalia » Lun 12 Mar 2012 21:03

tres intéressant ;

ce qui me semble c'est que l'hypersensibilité se double d'une hypervigilance (preter une attention accrue à ses sensations, etre à l'affut, anticiper et augmenter les émotions négatives...) qui peut exacerber/accentuer et ensuite rendre gênante/douloureuse cette hypersensibilité...

la bonne nouvelle, c'est que ça se prend bien en charge en tcc et/ou mindfulness à priori...bon courage (hypersensible aux odeurs, un peu aux bruits)
Je ne parle pas aux cons, ça les instruit ( M Audiard)
Avatar de l’utilisateur
amalia
 
Messages: 829
Âge: 49
Enregistré le: Ven 11 Nov 2011 12:11
Localisation: Au sud de la banquise
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: pres-equipe/bon-endroit-t1011.html
Profil: Intéressé pour une personne de mon entourage
Test: NON

Re: hypersensibilité, hyperesthésie

Messagepar Meggie » Ven 26 Oct 2012 09:30

Les sons, comme tout le monde ici j'ai l'impression. :-) Pas besoin d'en rajouter, sensation d'agression physique, oui. Vous avez tout résumé.

Par contre, les odeurs : ça y aurait à en dire.

Heureusement que je fume, mon odorat est légèrement diminué : quand j'avais arrêté la clope, je ne pouvais pas prendre le métro sans m’enserrer la bouche et le nez d'une écharpe épaisse. Et même comme ça, c'était une horreur.
Imaginez savoir quand quelqu'un est un gros dégueulasse qui vit dans un environnement sale parce qu'il sent le "vieux sexe". Ca sent quelqu'un qu'a eu plusieurs rapports (avec lui-même ou avec quelqu'un d'autre), qui s'est pas lavé, qui vit dans un appartement enfumé et trop humide...tout ça sur plusieurs jours.

Je n'ai jamais eu quelqu'un dans mon entourage qui sentait ça, mais j'ai un odorat tellement canin qu'en reconnaissant différentes odeurs, je fais l'association et...eurk (moisi, poussière, renfermé, sexe, tabac, désodorisant, vieux tissu, etc...).

J'arrive à sentir quand quelqu'un est allé à la piscine jusqu'à trois jours plus tôt, même en s'étant lavé depuis.
Je peux sentir une petite tache sur un pull et savoir quel plat en est la cause, deux jours plus tard.
Je peux sentir l'odeur du shampoing ou du savon de quelqu'un que je connais bien jusqu'à une demi-heure après son passage.

C'est rigolo mais ça fait mal à la tête quand quelqu'un qui s'est douché avec du parfum passe tout près, quand on sent une odeur que personne d'autre ne sent, quand quelqu'un passe à 3 mètres, qu'on plisse le nez et qu'on se retient de lui dire que son alcoolisme en est à un stade trop avancé et qu'il n'aurait pas dû venir au boulot après être passé au bar du coin, à l'aube.

Si je sentais un incendie avant tout le monde, ça ne servirait à rien : personne ne me croirait.
Moi même, je ne fais pas vraiment confiance : les odeurs, au final, c'est très personnel. Ca active des souvenirs, des sensations, beaucoup de choses qui peuvent fausser l'identification de la cause.

Une amie, dans la rue : "Hmmm, ça sent la confiture de fraises, non ?"
Moi : "Nan, le jus de viande." (alors qu'effectivement, c'était sucré comme odeur)

Et dans ces cas-là, je saurais jamais qui avait raison. :drunk:

Bref, sachant que l'odorat est lié au goût (ou l'inverse, ou les deux) j'essaie souvent de ne plus penser à ma langue quand je sens une odeur qui me révulse. Genre "ce n'est pas la cuillère qui plie mais son reflet, Néo". "Ma langue n'existe pas, mes papilles non plus, son odeur ne se transformera pas en goût, pitié, pitié, pitié."

A part ça, pour voir le bon côté des choses : je fais sensation en société quand mon odorat se remarque. 8)
Avatar de l’utilisateur
Meggie
 
Messages: 159
Âge: 29
Enregistré le: Dim 14 Oct 2012 20:30
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: hypersensibilité, hyperesthésie

Messagepar Loups56 » Jeu 19 Mar 2015 11:26

Sacré sujet aussi ;)


L'hypersensibilité au bruit, j'ai :)

Cela a du positif, quand je m'amuse à reconnaître les oiseaux et à les trouver à leurs chants ou à leurs déplacements dans les feuillages.

Par contre, il m'arrive d'être énervée lorsqu'un de mes appareils électriques ronronnent "mal" généralement parce qu'il s'est un peu décalé au fil du temps et vibre différemment. Faut que je me lève le remettre en place sinon je bouillonne intérieurement.
Il m'arrive aussi d'être la seule à sursauter à certaines occasions, comme si mon seuil était plus bas que les gens m'entourant.
Idem, lorsque j'arrive chez des gens et que la télé est allumé et qu'on est en pleine discussion, mon esprit va de l'un à l'autre et tout se mélange... pour ne pas tomber folle, je m'éclipse ou j'éteins :lol:


En ce qui concerne la vision, ma famille a tendance à m'appeler oeil de lynx, même si j'ai des lunettes et suis myope, je fais plus attention au détail et donc repère plus facilement ce qui change, ce qui manque ou l'objet perdu par ma famille :lol:

Pour les odeurs, je suis assez facilement dérangé par les odeurs alentours, mais respirant plus par la bouche que par le nez, j'ai l'impression d'être moins impacté que ce que je pourrais l'être si je me fiais plus à mon pif ;)


Concernant le toucher, je ne supporte pas certains tissus (velours, moquettes...), la montre qui m'emprisonne le poignet - à la grande déception de ma mère lorsque mes parents m'ont offert ma première montre et malgré des efforts pour la porter. Idem pour certains bracelets et bagues d'ailleurs...
Et les étiquettes... j'ai revisionné il y a 2 - 3 jours des films que mes parents ont réalisées et cela m'a fait sourire quand je me suis vu à tout juste 2 ans, embêté par une étiquette tout le long du film ;) D'ailleurs, la plupart de mes vêtements n'ont plus leurs étiquettes. Et au moment où je vous écris une étiquette vis ses derniers moments... d'ici 40 minutes couic... je peux pas vraiment enlever mon pull devant les collègues.
J'ai du mal à supporter l'intérieur des chaussons, c'est bien simple je n'en porte quasiment jamais... premier truc que je fais en arrivant, j'enlève mes chaussures et reste pieds nus. Les gens que je reçois ont fini par s'habituer et cela les fait sourire (surtout lorsqu'ils me voient en hiver pieds nus sur le carrelage). Je fais quand même des efforts parfois (enfin ça dépend des invités :lol: ).


Concernant l'hypersensibilité thermique, j'avoue ne pas comprendre comment mes collègues arrivent à boire leur café aussi rapidement, je mets deux fois plus de temps qu'eux :fubar: J'ai vite mal aux mains lorsque je nettoie la salade sous l'eau froide (mais vraiment mal) - je délègue habituellement cette tâche ou prend de la salade en sachet.

Voili voilou pour ma petite expérience
Avatar de l’utilisateur
Loups56
 
Messages: 184
Images: 119
Âge: 32
Enregistré le: Jeu 22 Jan 2015 10:14
Présentation: Loups
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: hypersensibilité, hyperesthésie

Messagepar sophielagirafe » Jeu 22 Oct 2015 15:06

l'hypersensibilité au bruit, jusqu'à la sensation de douleur, j'ai. Je compte en parler à mon homéopathe, car j'ai cherché quelques solutions sur le net et trouvé :
- homéopathie
- les protections après une visite chez l'orl tout de même

Si certains d'entre vous ont opté pour des protections auditives, j'aimerai bien avoir vos retours, car j'ai lu tout et n'importe quoi, évidemment :vgeek:

Concernant les odeurs, ça s'est agravé pendant les grossesses pour moi aussi, et ... c'est resté au top niveau atteint lors de ces périodes-là! Je ne peux pas rentrer dans un magasin de fringues, ni dans un rayon de produits ménagers.
Les habits qu'on me donne qui puent littéralement l'assouplissant, je ne peux pas les porter de suite, et j'en sens encore l'odeur des mois de lavages après.
C'est horrible comme sensation, je me mets automatiquement en apnée, je sais pas comment le décrire, mais j'ai le souffle coupé. Et je redoute également que ces odeurs me "restent sur la langue". Une de mes collègues peut etre passée au bureau le matin, l'après-midi je la sens, son parfum est abominablement lourd, et le goût m'en reste, berk :pale: comment peut-on trouver ça sensuel??? L'odeur du maquillage, c'est idem.
Par contre les odeurs corporelles ne me dérangent pas autant, loin de là. Pour moi elles sentent "bon" du moment qu'elles ne sont pas acides.

Pour le toucher, je ne supporte pas qu'on rentre dans ma bulle, je dirais à 1m de moi. Les gens qui me parlent de trop près me font horreur, et depuis un peu plus d'un an, j'ai décidé d'assumer un truc très important pour moi : du jour au lendemain j'ai arrêté de faire la bise. A tout le monde, amis, familles, anniversaires ou jour de l'an. Les débuts ont été difficiles, il fallait sortir la phrase et me justifier, les gens le prenaient vraiment comme un rejet (et je le conçois) mais bon, pour eux ça a été UNE fois, pour moi c'était plusieurs fois par jour, TOUS LES JOURS. Je ne pouvais plus supporter cette pression, cette violence parfois, et l'absurdité de cette habitude intrusive. J'avoue que depuis je me sens mieux, bon ok je passe encore plus pour une bizarre mais je les em...

Quelques contacts seulement me répugnent, comme avoir quelque chose d'humide ou mouillé sur les mains, et je déteste me baigner car je n'aime pas la sensation de m'essuyer, après une douche je m'essuie vite et bien mais après une baignade, non, l'eau ne part pas, ça reste humide et la sensation n''est pas du tout la même.
Les autres choses que vous citez ne me dérangent pas, j'ai souvent besoin de toucher les textures, j'aime quand c'est doux, que ça s'écrase, que ça pique, que ça gratte, que ça crisse... je touche tous les tissus par exemple.

Pour le goût, le truc qui m'énerve c'est l'alcool que je sens dans les préparations alors qu'il n'est pas mentionné (et j'aime pas son goût dans les gâteaux!). Les pâtisseries comme les mille-feuilles, l'alcool mis dans la crème, je le sens, et bien sûre, je fais une crise de ras-le-bol et mon mari en prend plein les oreilles :razz:
sophielagirafe
 

Re: hypersensibilité, hyperesthésie

Messagepar Kelisia » Jeu 29 Oct 2015 19:31

Encore un sujet qui me fait mettre le doigt sur le fait que ce que certains prennent pour des maniaqueries, manies, chianteries (j'ai du mal à trouver le mot juste), en fait bah c'est normal... ça fait du bien.

Pour les odeurs : d'un côté je suis fumeuse, donc il y a des choses qui vont géner mon conjoint (comme l'odeur de cigarette) alors que je ne le sens pas forcément sur moi. Par contre une soudaine odeur de nourriture, de parfum, de transpiration, vont provoquer une nausée ou un écœurement.

Pour la vue : c'est plus la luminosité qui va me gêner. Je suis très facilement éblouie. J'ai l'impression aussi que je perçois plus les nuances de couleur et suis vite gênée par deux nuances qui ne vont pas ensemble ou qui devraient être identiques mais ne le sont pas tout à fait. Travaillant dans la communication où je suis amenée à relire et à trancher sur des éléments graphiques on me trouve rapidement chiante... Mais mes clients sont contents !

Pour le goût : je pense qu'il est aussi en partie alteré par la cigarette, mais je sens souvent des nuances que ne va pas ressentir mon compagnon.

Pour le toucher : je n'y avais pas pensé, mais j'ai longtemps eu du mal à supporter les contacts indésirables ou involontaires. J'avais aussi une bulle d'un mètre dans laquelle il était difficile d'entrer sans que je prenne cela pour une agression.
Kelisia
 
Messages: 45
Âge: 38
Enregistré le: Dim 26 Juil 2015 17:43
Présentation: Par ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: hypersensibilité, hyperesthésie

Messagepar kalimeris » Jeu 5 Nov 2015 23:13

Merci pour ce sujet ! Quel soulagement de ne pas se sentir seul avec ces problèmes sensoriels. Du coup, je me demande si j'avais raison de considérer tout cela comme un handicap.

J'ai cependant une question : j'ai l'impression que mon hypersensibilité, surtout auditive, mais aussi tactile, et visuelle, empire, et que cette hypersensibilité auditive n'était pas présente jusqu'à il y a 3 ou 4 ans.

Je ne me souviens pas avoir été autant gênée par les bruits, je pouvais voyager sans problème alors qu'aujourd'hui, je me balade partout avec des boules quiès, et je ne supporte plus l'environnement sonore habituel chez les autres (télévision, radio comme fond sonore, et même les horloges). Je suis également de plus en plus difficile au niveau de la nourriture, du goût des aliments, des étiquettes et des matières, de faire la bise ou serrer les mains.

En ce qui concerne les odeurs, j'ai toujours été incommodée par les odeurs artificielles, mais c'est aussi de pire en pire. Il m'arrive de changer de place dans les transports public ou au cinéma à cause de cela. Certaines odeurs me donnent la nausée. Finalement, le seul environnement où je me sens bien est en pleine nature, ou chez moi dans le silence.

Je m’interroge sur cette évolution, si l'on peut devenir hypersensible à l'âge adulte. Je me demande aussi si l'on peut devenir surdouée sans l'avoir été pendant l'enfance et l'adolescence. Je ne savais rien faire, je ne savais rien apprendre, ma mémoire était médiocre (sauf celle spacio-temporelle et le sens de l'orientation), je n'avais pas de réflexion, pas de personnalité, pas de talent, pas d'hypersensibilité sensorielle et émotionnelle.
Avatar de l’utilisateur
kalimeris
 
Messages: 605
Images: 7
Âge: 38
Enregistré le: Dim 21 Déc 2014 13:38
Localisation: à l'ouest
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: hypersensibilité, hyperesthésie

Messagepar sophielagirafe » Ven 6 Nov 2015 09:13

kiplingi a écrit:Merci pour ce sujet ! Quel soulagement de ne pas se sentir seul avec ces problèmes sensoriels. Du coup, je me demande si j'avais raison de considérer tout cela comme un handicap.

J'ai cependant une question : j'ai l'impression que mon hypersensibilité, surtout auditive, mais aussi tactile, et visuelle, empire, et que cette hypersensibilité auditive n'était pas présente jusqu'à il y a 3 ou 4 ans.

Je ne me souviens pas avoir été autant gênée par les bruits, je pouvais voyager sans problème alors qu'aujourd'hui, je me balade partout avec des boules quiès, et je ne supporte plus l'environnement sonore habituel chez les autres (télévision, radio comme fond sonore, et même les horloges). Je suis également de plus en plus difficile au niveau de la nourriture, du goût des aliments, des étiquettes et des matières, de faire la bise ou serrer les mains.

En ce qui concerne les odeurs, j'ai toujours été incommodée par les odeurs artificielles, mais c'est aussi de pire en pire. Il m'arrive de changer de place dans les transports public ou au cinéma à cause de cela. Certaines odeurs me donnent la nausée. Finalement, le seul environnement où je me sens bien est en pleine nature, ou chez moi dans le silence.

Je m’interroge sur cette évolution, si l'on peut devenir hypersensible à l'âge adulte. Je me demande aussi si l'on peut devenir surdouée sans l'avoir été pendant l'enfance et l'adolescence. Je ne savais rien faire, je ne savais rien apprendre, ma mémoire était médiocre (sauf celle spacio-temporelle et le sens de l'orientation), je n'avais pas de réflexion, pas de personnalité, pas de talent, pas d'hypersensibilité sensorielle et émotionnelle.



ça c'est sûr, ça soulage, de se dire qu'on est pas "juste chiant" et que cette hypersensibilité s'explique!

pour l'évolution, j'ai pu constater que chez les femmes, c'était de toute façon accentué lors des grossesses pour l'odorat. bon, ma théorie là-dessus est que, étant donné que nous sommes des mammifères avant tout, l'instinct de survie de l'espèce fait son possible pour nous éviter de bouffer des trucs pas bons pour nous et notre progéniture!

pour le reste, je me demande si cette évolution n'est pas en partie due à la prise de conscience : que ce soit un signal d'alarme (mon cerveau me dit que quelque chose ne va pas, je somatise, et ho! miracle, je passe un test, j'ai un "diag" et je me découvre une face oubliée/cachée) ou que ce soit un ressenti mieux assumé (je me découvre de telle façon, et je m'autorise à ressentir sans plus subir et minimiser, par ex pour les sons qui m'agressent).

pour l'hyperacousie, heu... mes pb de concentration et mémoire me font oublier si j'ai déjà posé ma question quelque part sur le forum :nesaitpas: alors je la repose :
j'ai lu plein de trucs sur les protections auditives, l'hyperacousie en général, l'hypersensibilité HQI en particulier. j'ai découvert qu'il existe a) plusieurs sons de cloches quant à une protection voire sur-protection des tympans; b) des tas de bouchons différents qui filtrent différemment volume sonore et fréquences, s'adressant à toutes sortes de population professionnelles (musiciens, ouvriers...).
j'ai donc pris rv chez l'ORL pour vérifier mon audition d'abord, et ensuite voir avec lui pour des bouchons adaptés aux fréquences qui me font le plus souffrir. j'aimerai savoir si d'autres ont choisi cette option : se protéger, et quel gamme de bouchons (le tarif n'étant pas le même!) ont été choisis.
sophielagirafe
 



Retourner vers Discussions et Débats

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité