Nous sommes le Lun 20 Nov 2017 01:16


Rêves lucides

Mathématiques, sciences humaines, anthropologie, écologie, biologie, génétique, médecine, ou encore philologie, linguistique, grammaire et autres. La vaste partie consacrée aux sciences dans leur ensemble, et dans leur unicité.

Modérateur: W4x

Rêves lucides

Messagepar Gioia » Jeu 14 Aoû 2014 18:48

Bonjour à tous,

Je souhaitais poster un sujet sur les rêves lucides, étant donné qu'il s'agit d'un phénomène que j'ai découvert récemment et que vous expérimentez peut-être aussi personnellement sans savoir qu'il porte un nom.
J'ai fouillé un peu partout sur le net et apparemment c'est un domaine qui suscite beaucoup d'intérêt et d'études de la part des chercheurs.

C'est quoi cette histoire de rêve lucide ?

C'est un rêve dans lequel nous sommes conscients de rêver, et cela peut prendre des dimensions multiples.
Certains individus peuvent tout simplement se rendre compte à un moment donné qu'ils rêvent, quand d'autres pourront exercer un contrôle total sur la nature des évènements oniriques, voire indiquer à des personnes en état de veille que leur rêve vient de commencer (pour les études expérimentales).

C'est un phénomène qui n'est pas vécu par la majorité de la population et apparemment il n'y aurait pas de lien avec l'intelligence, l'âge, le sexe, la culture, etc.

Personnellement, ça m'arrive depuis quelques années de manière assez régulière, et je pensais qu'il s'agissait d'une particularité commune.
Cela se manifeste chez moi par des éclairs de lucidité pendant le rêve, notamment lors d'évènements peu agréables. C'est assez bénéfique en cas de cauchemars car je peux m'auto-rassurer en me disant que ce n'est que le fruit de mon imagination et j'exerce aussi un contrôle sur mon réveil lors des situations les plus anxiogènes. Autrement dit, ce satané vélociraptor (rêve récurrent) n'a encore jamais réussi à me bouffer ! :P

Apparemment on pourrait aussi développer des techniques pour devenir rêveurs lucides.

Est-ce que vous connaissiez ce phénomène ou en êtes-vous sujets ? Cela se manifeste comment pour vous ?

:hai:
Avatar de l’utilisateur
Gioia
 
Messages: 60
Âge: 31
Enregistré le: Mer 13 Aoû 2014 11:26
Présentation: presentations/sourde-douee-t5277.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Rêves lucides

Messagepar Aluan » Sam 16 Aoû 2014 00:42

Bonjour Gioia,

Je m'intéresse beaucoup aux rêves, et je me suis de ce fait renseignée il y a quelques temps déjà sur les rêves lucides. Il m'arrive assez souvent de devenir subitement lucide dans mes rêves. Mais lorsque cela se produit, je ne peux pas empêcher le réveil de suivre de peu cette soudaine prise de conscience. En revanche contrairement à toi, il ne m'est jamais arrivé d'être lucide dans un rêve où je suis en danger. Ou alors je suis "inconsciemment lucide": Parfois je rêve que je me fais pourchasser, non pas par un vélociraptor, mais par un monstre hideux et terrifiant. Je me rends compte qu'il finira de toute façon par me rattraper, du coup je m'arrête, me retourne, le regarde et lui fait une énorme grimace... cette réaction est carrément suicidaire et dénuée de logique. Mais ça marche. L'hideux monstre stoppe sa course et me regarde, étonné, voir déçu. Je pense que si j'ai cette réaction c'est qu'au fond je sens que je suis en train de rêver, et que seul cet acte non rationnel peut casser le délire de mon inconscient. Mais ce faisant je reste toujours persuadée d'être dans le réel alors que je rêve.
"Yes, I'm alone, but I'm alone and free"
Avatar de l’utilisateur
Aluan
 
Messages: 48
Âge: 29
Enregistré le: Jeu 14 Nov 2013 22:04
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic -
Test: WAIS

Re: Rêves lucides

Messagepar ermite » Mer 27 Aoû 2014 15:48

[quote="Gioia"

Bonjour Gioia,

Je connais ce phénomène depuis toujours.

J'ai trois types de phénomènes bizarres :

1 - une conscience constante que je rêve avec des rêves qui ne sont pas absurdes (sans personnages irréalistes, seuls les lieux peuvent parfois être étranges), bien construits comme des scénarios, parfois je pourrais en faire des nouvelles ou un petit film et que je peux reprendre si je n'ai pas eu la réponse que j'attendais ou si je veux connaître la fin même le lendemain soir.
Je me souviens toujours de mes rêves comme si je les avais vécus réellement et certains me poursuivent comme des évènements de ma vie. Il arrive qu'un rêve conditionne totalement ma journée comme si je ne pouvais en sortir. Une fois, enfant, j'ai rêvé que ma maman se faisait attaquer par un clown dans une tour médiévale et je n'arrivais pas à la sauver, j'ai passé ma journée à la coller et à ressentir une énorme tristesse pour elle. Je connais la signification de ce rêve mais je parle ici de l'impact qu'il a eu sur mon comportement de la journée .

2 - un autre phénomène mais je ne sais pas si on peut le qualifier de rêve car je suis éveillée, je ferme les paupières et je sais qu'une image va se former à l'intérieur de ma paupière comme sur un écran noir de cinéma. Je ne la vois pas dans ma tête comme une pensée, je la vois comme si je regardais un écran noir et qu'elle apparaissait soudain.

La première fois que cela m'est arrivé, je m'en souviens nettement. J'avais dans ce qui me servait de chambre une armoire en plastique mou à fermeture éclair comme il faisait dans les années 50/70, il y avait dessus un motif répétitif assez compliqué un peu genre floral stylisé avec beaucoup de détails. Depuis toute petite je fermais souvent les yeux éveillée pour m'amuser à voir se déplacer des zones sombres sur une surface plus claire, un peu comme des continents qui dérivent, ça m'a toujours plus ou moins apaisée. Ca m'aidait aussi à m'endormir le soir. C'est lors d'un de ces moments que j'ai eu une sensation étrange comme une impatience et j'ai vu apparaître ce motif de manière si précise que cela a provoqué chez moi une sorte de joie presqu'enfantine. Mais au départ, je pensais que c'était une fois c'est tout, et cela a recommencé, pas avec le motif mais avec des choses que je n'avais jamais vues, souvent un fragment de scène entre deux personnages inconnus, souvent des actes violents comme si je voyais une chose en avance et je ressens alors beaucoup d'angoisse car je ne sais pas d'où cela vient.

J'insiste sur le fait que ce ne sont pas des pensées ou des images que je me force à faire apparaître, mais bien des images qui se forment sans que je sache d'avance ce que ce sera, je sais qu'on pourrait les qualifier de pensées puisqu'elles viennent forcément de mon cerveau mais ça ne correspond pas à la réalité du phénomène ou du moins à sa perception. L'image se présente comme un négatif un peu. Mais si c'est un visage ou un motif, c'est extrêmement précis. Les gestes dans les scènes sont plus flous.

Si on décrit la sensation de pensée, c'est un flot continu que l'on peut se forcer à interrompre ou à diminuer. Là je n'ai absolument aucune prise sur cette image qui se forme, sauf à l'interrompre en ouvrant les yeux (ce qui abonderait dans le sens que ce n'est pas une pensée) mais je ne le fais pas car j'ai toujours envie de voir ce que c'est.


3 - Il m'arrive encore et ce depuis mon adolescence d'être dans un demi-sommeil comme paralysée, je suis consciente de ce qui se passe mais il m'est impossible d'agir. Et je vois une ombre qui est derrière moi à l'entrée d'une porte et j'ai très peur, elle ne bouge pas, mais j'ai peur car je ne peux pas bouger ou me réveiller non plus. Il faut alors que j'opère une reprise de contrôle sur mon esprit comme si je lui hurlais silencieusement de se réveiller et j'ai l'impression que cela dure très longtemps. C'est extrêmement angoissant et j'en ressort le plus souvent terrifiée. Dans la vie éveillée, je ne suis pas une peureuse, j'ai souvent affronté des situations perturbantes pour le commun des mortels. Mais là, c'est trop.
Avatar de l’utilisateur
ermite
 
Messages: 19
Âge: 60
Enregistré le: Dim 24 Aoû 2014 23:44
Présentation: presentations/seule-monde-t5309.html
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: Rêves lucides

Messagepar Cyrielle » Mer 27 Aoû 2014 17:00

Ouch !
J'aurais pu écrire ton post, Ermite :o .

Je connais ces trois phénomènes, dans leur forme sinon dans leur contenu. C'est ce qui explique d'ailleurs mes rapports très compliqués au sommeil : insomniaque par périodes (et par endroit), mais capable de dormir dans n'importe quel environnement à d'autres moments, réveils "fatigués" après une nuit complète mais remplie de rêves (j'appelle ça mes "deuxièmes journées")...

Sinon, pour répondre à Gioia : oui, j'ai aussi des rêves lucides (et je croyais aussi que c'était le lot commun, jusqu'à mon échange avec une psy), souvent assez violents, durant lesquels je me dis "m'en fout, même pas peur : je sais que je rêve" ! Y'a souvent du feu ("m'en fout, même pas peur, même pas mal"), des histoires de saut dans le vide ("m'en fout, même pas peur, je sais que je rêve, donc : je vole !"), la mort ("m'en fout, si je meurs, je me réveille fissa, et pis c'est tout ! ")...

D'après les "autorités autorisées" (ma psy), tout cela n'est pas pathologique (seulement beaucoup d'imagination et de l'angoisse qui s'évacue par ce biais).

On m'a conseillé plusieurs fois d'écrire mes rêves pour pouvoir y revenir ; mais la plupart du temps je préfère les oublier.
Et vous ?
Y'a trop de monde sur les gradins... Le spectacle du monde nous appartient !
Avatar de l’utilisateur
Cyrielle
 
Messages: 1009
Âge: 45
Enregistré le: Mar 24 Sep 2013 19:07
Localisation: Sud-Ouest, entre autres
Présentation: En construction...
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Rêves lucides

Messagepar axolotl » Mer 27 Aoû 2014 20:28

Je me souviens d'un rêve lucide, un an après avoir quitté mon dernier ex. Dans ce rêve, j'étais retournée avec lui, me laissant attendrir par son chantage au suicide (aux dernières nouvelles, le canard serait toujours vivant). A un moment, dans le demi-sommeil de mon rêve (oui, je rêvais que je dormais), je me disais "dites-moi que c'est un cauchemar", et j'ai compris que c'en était un. Je me suis tout d'abord réveillée pour de bon dans mon rêve, puis dans ma réalité.

Je connais également le phénomène n° 2 d'ermite. Je ne sais pas exactement quand c'est apparu, ni comment. Mes premiers souvenirs datent de vacances en Suisse vers l'âge de dix ans. Ma tante éteignait la lumière le soir alors que je n'avais pas sommeil du tout. Au début, je crois juste que j'essayais de me raconter des histoires pour m'endormir, et les images sont arrivées d'elles-mêmes. Je trouve ça génial, et je pensais que tout le monde pouvait avoir un tel cinéma, rien qu'en fermant les yeux. Mais lorsque j'ai décrit cela en groupe de méditation, j'ai eu le plus grand mal à expliquer qu'il ne s'agissait pas de pensées. L'image ne se présente pas comme un négatif ou quelque chose de ce genre, c'est vraiment comme si j'étais assise dans un fauteuil devant un grand écran. Les couleurs sont vives, il y a beaucoup de fondus-enchaînés et d'images prises comme d'un avion, ou par un oiseau. La plupart du temps, les images sont belles, mais parfois je vois... des monstres, ou des visages peu avenants. :worried: Dans ce cas, j'ouvre les yeux, et je reprends mon bouquin en attendant le prochain cycle de sommeil.

@ Cyrielle, tu me rassures en disant que tout cela n'a rien de pathologique ! :1cache:

@ ermite, il y a une explication à ton phénomène n° 3 (que je connais également, mais je ne vois rien, par contre je sens une présence inamicale) :
paralysie hypnopompique.
« J’aimerais pouvoir m’exprimer avec mes sens. Les mots sont parfois très handicapants. »
(Björk)

≽(◕ ᴗ ◕)≼
Avatar de l’utilisateur
axolotl
 
Messages: 2974
Images: 1
Âge: 59
Enregistré le: Mer 1 Aoû 2012 21:13
Localisation: Saint-Nazaire by the sea
Badges: 1
Neun's d'Honneur (1)
Présentation: c'est_par_ici_c'est_pas_par_là
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Rêves lucides

Messagepar ermite » Mer 27 Aoû 2014 21:26

Cyrielle a écrit:Ouch !
J'aurais pu écrire ton post, Ermite :o .

Je connais ces trois phénomènes, dans leur forme sinon dans leur contenu. C'est ce qui explique d'ailleurs mes rapports très compliqués au sommeil : insomniaque par périodes (et par endroit), mais capable de dormir dans n'importe quel environnement à d'autres moments, réveils "fatigués" après une nuit complète mais remplie de rêves (j'appelle ça mes "deuxièmes journées")...


Oui, exact, mes nuits sont toujours remplies de rêves alors que je pensais qu'on ne rêvait qu'en phase de sommeil paradoxal. Je me réveille tous les matins en plein rêve et je fais des nuits normales, non décalées.

Quand j'étais plus jeune, mon frère avec qui j'avais beaucoup de complicité intellectuelle me disait que quand on se souvenait de ses rêves c'est qu'on refoulait mal ses émotions et son vécu. Il y a des personnes qui disent ne jamais rêver ce qui je crois est impossible. Elles ne se souviennent pas de leurs rêves et donc seraient plus équilibrées que nous ?

Cyrielle a écrit:On m'a conseillé plusieurs fois d'écrire mes rêves pour pouvoir y revenir ; mais la plupart du temps je préfère les oublier.
Et vous ?


Fellini écrivait tous ces rêves et s'en servait apparemment dans ses films. :lunettes9:

C'est difficile d'écrire un rêve, parce que c'est quelquefois plus du ressenti que des images précises.

Par exemple, je me souviens d'un rêve très précis où j'étais derrière une barrière comme on trouve dans les westerns, je voyais un horizon flamboyant et sur cet horizon se détachait au loin un troupeau de bisons qui fonçait droit vers moi, je voyais la poussière qu'il soulevait. Et au lieu d'avoir peur, je ressentais comme un sentiment de nostalgie et de bonheur perdu.
Mais il y a un rêve par exemple, il faudrait dire dans ce cas un cauchemar, j'avais la sensation que mon frère me poursuivait dans une ville pour me tuer mais c'était du domaine du ressenti et je n'ai qu'une image précise où je l'apercevais, si je n'avais pas eu cette image, je n'aurais ressenti que l'angoisse d'être suivie sans savoir par qui.

Je ne veux pas oublier mes rêves parce qu'à mon avis c'est là que se situe ma véritable vie, l'autre n'étant pas représentative de ce que je suis.
Avatar de l’utilisateur
ermite
 
Messages: 19
Âge: 60
Enregistré le: Dim 24 Aoû 2014 23:44
Présentation: presentations/seule-monde-t5309.html
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: Rêves lucides

Messagepar ermite » Mer 27 Aoû 2014 21:54

axolotl a écrit:Je connais également le phénomène n° 2 d'ermite. Je ne sais pas exactement quand c'est apparu, ni comment. Mes premiers souvenirs datent de vacances en Suisse vers l'âge de dix ans. Ma tante éteignait la lumière le soir alors que je n'avais pas sommeil du tout. Au début, je crois juste que j'essayais de me raconter des histoires pour m'endormir, et les images sont arrivées d'elles-mêmes. Je trouve ça génial, et je pensais que tout le monde pouvait avoir un tel cinéma, rien qu'en fermant les yeux. Mais lorsque j'ai décrit cela en groupe de méditation, j'ai eu le plus grand mal à expliquer qu'il ne s'agissait pas de pensées. L'image ne se présente pas comme un négatif ou quelque chose de ce genre, c'est vraiment comme si j'étais assise dans un fauteuil devant un grand écran. Les couleurs sont vives, il y a beaucoup de fondus-enchaînés et d'images prises comme d'un avion, ou par un oiseau. La plupart du temps, les images sont belles, mais parfois je vois... des monstres, ou des visages peu avenants. :worried: Dans ce cas, j'ouvre les yeux, et je reprends mon bouquin en attendant le prochain cycle de sommeil.


Oui, je parlais de négatif car ce n'est pas une image colorée, c'est très contrasté. Ce n'est pas noir et blanc, c'est du noir sur un fond un peu vert lumineux. Et je perçois des mouvements, il n'y a que les objets ou les visages qui sont figés.
J'aimerai bien savoir comment ça peut se produire, c'est vraiment étrange. :roll:

axolotl a écrit:@ ermite, il y a une explication à ton phénomène n° 3 (que je connais également, mais je ne vois rien, par contre je sens une présence inamicale) :
paralysie hypnopompique.


Merci beaucoup, ça m'aide vraiment car j'ai souvent une appréhension de ce type de phénomènes :pale: . Je trouve ça génial l'idée que le cerveau bloque l'activité du corps pour éviter qu'il se fasse du mal en faisant réellement les gestes de son rêve. Maintenant que j'ai compris, ça va aller mieux, j'ai juste à dire à mon cerveau que c'est bon, je rêve pas, tu peux me laisser bouger... je vais juste aller faire du café ... enfin dans quelques minutes.... |-)
Avatar de l’utilisateur
ermite
 
Messages: 19
Âge: 60
Enregistré le: Dim 24 Aoû 2014 23:44
Présentation: presentations/seule-monde-t5309.html
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: Rêves lucides

Messagepar emmanuelle47 » Jeu 4 Sep 2014 13:18

Je connais bien les rêves lucides...

Il y a quel temps un rêve m'a épaté sur les connexions entre notre corps et notre esprit.

Je souffre de troubles biliaires. J'ai été opérée il y a plusieurs années, mais il m'arrive encore parfois de souffrir de colique hépatique.

La partie de mon rêve a avoir été lucide a été très court.... Je cheminais dans un tuyau, m'écoulant comme de l'eau quand soudain le tuyau s'est bouché, tout s'est bloqué. Au même moment, j'ai ressenti une énorme douleur dans le ventre. Etant lucide, je me suis dit que je venais d'assister à la fermeture de mon cholédoque, et que la douleur venait de là... J'ai hésité à me réveiller, me demandant si la douleur ne deviendrait pas plus forte en étant réveillée. Mais j'ai décidé de me réveiller pour aller prendre du spasfon au rez de chaussée. (et je n'aurais pas dû car la douleur était si forte que j'ai fait un malaise vagal... je suis tombée dans les pommes dans ma cuisine... puis j'ai repris connaissance, la douleur est passée, et je suis repartie me coucher!! :devil: )

Mon esprit a traduit en rêve ce qui était en train de se passer dans mon corps. Je trouve ça excellent!
"Dolto avait raison au fond... Le problème c'est qu'on vit en surface" C. Alévèque.
Avatar de l’utilisateur
emmanuelle47
 
Messages: 174
Âge: 39
Enregistré le: Dim 18 Mai 2014 11:07
Profil: Intéressé pour une personne de mon entourage
Test: NON

Re: Rêves lucides

Messagepar Zéphyr » Jeu 4 Sep 2014 14:36

Gioia a écrit:Cela se manifeste chez moi par des éclairs de lucidité pendant le rêve, notamment lors d'évènements peu agréables. C'est assez bénéfique en cas de cauchemars car je peux m'auto-rassurer en me disant que ce n'est que le fruit de mon imagination et j'exerce aussi un contrôle sur mon réveil lors des situations les plus anxiogènes. Autrement dit, ce satané vélociraptor (rêve récurrent) n'a encore jamais réussi à me bouffer ! :P

C'est la technique que j'ai mit en place pour ne plus souffrir de mon cauchemars récurant de chute : je me rend compte que je rêve, et vu que c'est MON rêve, et bien je transforme ma chute en vol... Ça marche tellement bien que je ne fais plus ce rêve maintenant, dommage j'aimais bien voler :lol:
En général quand un rêve devient trop désagréable, je me rapproche suffisamment de l'état "réveillé" pour me rendre compte que c'est un rêve et ainsi être capable de le modifier. Comme ça une fois totalement réveillé, la sensation de malaise généré par le rêve ne dure pas. Alors que si je me réveille tout de suite sans modifier la fin du rêve je reste avec cette sensation désagréable un bon moment. Du coup je rejoint Aluan, quand je comprend que je rêve, c'est en général parce que je suis en train de me réveiller. Quand le rêve est agréable j'arrive à me rendormir, mais à ce moment là je ne sais plus que je rêve :rofl: . Du coup je ne suis pas sure que ça rentre dans ta définition de rêve lucide.

ermite a écrit:C'est difficile d'écrire un rêve, parce que c'est quelquefois plus du ressenti que des images précises.

idem : une fois réveillé je ne garde que des sensations, je ne suis pas capable d'y mettre des mots, de dire les images qui sont à l'origine des sensations.

emmanuelle47 a écrit:Mon esprit a traduit en rêve ce qui était en train de se passer dans mon corps. Je trouve ça excellent!

Je trouve ça excellent aussi ! (le rêve, pas le fait que tu ais eu mal, hein!)
Avatar de l’utilisateur
Zéphyr
 
Messages: 442
Images: 23
Âge: 32
Enregistré le: Lun 1 Sep 2014 09:15
Localisation: Yvelines
Présentation: Ma petite histoire
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Rêves lucides

Messagepar soazic » Jeu 4 Sep 2014 20:10

Comme beaucoup ici je connais cela depuis toujours, enfant je disais que je contrôlais mes rêves, pour moi tout le monde faisait cela. J'ai découvert le terme de "rêve lucide" l'an passé.
Mes rêves sont une source d'inspiration importante, j'y croise des inconnus et des lieux dont j'ignore la provenance, je suis d'ailleurs très dubitative quant à l'interprétation des rêves tant ceux ci me semblent sortis d'un ailleurs.
Avatar de l’utilisateur
soazic
 
Messages: 1099
Enregistré le: Mar 23 Aoû 2011 18:31
Présentation: presentations/presentation-t724.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Rêves lucides

Messagepar Cyrielle » Lun 29 Sep 2014 18:51

Et... est-ce que l'un de vous a une solution pour arrêter de rêver (ou au moins arrêter de se souvenir des rêves, qu'ils soient lucides ou pas, agréables ou pas) ?

Ça m'épuise ! Activité physique, relaxation, rythme de vie régulier : rien n'y fait... Je gamberge déjà suffisamment sur mes journées, je n'ai nul besoin de me poser en plus des questions sur le contenu de mon sommeil^^.
Y'a trop de monde sur les gradins... Le spectacle du monde nous appartient !
Avatar de l’utilisateur
Cyrielle
 
Messages: 1009
Âge: 45
Enregistré le: Mar 24 Sep 2013 19:07
Localisation: Sud-Ouest, entre autres
Présentation: En construction...
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Rêves lucides

Messagepar soazic » Lun 29 Sep 2014 20:53

ils te poursuivent au réveil et te perturbent?
Avatar de l’utilisateur
soazic
 
Messages: 1099
Enregistré le: Mar 23 Aoû 2011 18:31
Présentation: presentations/presentation-t724.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Rêves lucides

Messagepar Gioia » Sam 4 Oct 2014 19:22

Bonjour à tous !

En ce moment j'arrive à moins me souvenir de mes rêves (il me semble que cesser de rêver est impossible) mais j'ignore la raison. Cela dit lorsque je m'en souviens, c'est très souvent après des flashs que j'ai tout au long de la journée, et qui me font prendre conscience du contenu de mon rêve jusque là oublié. Autrement dit quand je m'en rappelle c'est rarement spontané. C'est une sensation qui peut être déstabilisante aussi. Qu'en est-il pour toi Cyrielle ? C'est la même chose ?
Avatar de l’utilisateur
Gioia
 
Messages: 60
Âge: 31
Enregistré le: Mer 13 Aoû 2014 11:26
Présentation: presentations/sourde-douee-t5277.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Rêves lucides

Messagepar Cyrielle » Lun 6 Oct 2014 15:21

Merci de votre sollicitude ! Bof, non, ils ne me perturbent pas plus que ça, c'est juste que j'y pense (trop)...

Mais j'ai résolu le problème en faisant une cure de poudre de perlimpinpin en gélules (assaisonnée d'un zeste de magnésium et d'une bouffée de tryptophane, pour faire sérieux). C'est MI-RA-CU-LEUX ! :lol:
Y'a trop de monde sur les gradins... Le spectacle du monde nous appartient !
Avatar de l’utilisateur
Cyrielle
 
Messages: 1009
Âge: 45
Enregistré le: Mar 24 Sep 2013 19:07
Localisation: Sud-Ouest, entre autres
Présentation: En construction...
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Rêves lucides

Messagepar elsaada » Jeu 16 Oct 2014 14:48

Bonjour Gioia,

Je me permets d'apporter mon témoignage, parce que c'est un domaine que j'expérimente en ce moment. Les rêves lucides sont une irruption de la partie consciente dans la partie inconsciente. Ta partie consciente peut dialoguer avec l'inconscient et le "programmer" (quand tu diriges ton rêve) ou simplement cohabiter avec lui (quand tu as conscience que tu es en train de rêver). Il existe une méthode pour parvenir au même résultat, c'est l'auto-hypnose. Une expérience d'auto-hypnose ressemble à un rêve lucide, mais dans une démarche encore plus consciente, si on veut. C'est toi qui prend la décision d'entrer en "transe", et ça s'entraîne.

Quand tu t'auto-hypnotises (et que ça fonctionne ;) ), tu entres dans un état de transe qui est le même que celui dans lequel tu te trouves quand tu rêves. Les mouvement oculaires rapides en sont la preuve la plus flagrante. Tes yeux bougent dans tous les sens comme dans une phase de sommeil paradoxal, justement la phase pendant laquelle on rêve. Mais cet état est dirigé par ta partie consciente et donc, comme pendant les rêves lucides, ton conscient et ton inconscient coexistent. Le premier peut donc explorer, influencer, voire diriger l'autre. Il s'agit véritablement d'un dialogue avec l'inconscient. A partir de là, tu peux faire plein de choses. De la suggestion comme dans une séance d'hypnose avec un thérapeute, mais aussi un travail sur tes rêves ou des rêves dirigés. Pour un rêve dirigé, tu décides avant la séance quelle expérience tu veux faire (par exemple sensation de voler, décorporation, etc.) et le conscient guide l'inconscient vers cette expérience. Mais tu peux aussi demander à ton inconscient de résoudre tel ou tel problème avec un rêve pendant la nuit, l'apaiser si tu fais des cauchemars, demander à te souvenir d'un rêve important, etc. Avec la suggestion, tu peux te conditionner à avoir un sommeil plus tranquille, à t'endormir plus facilement, etc.

Il existe différentes techniques d'auto-hypnose, je te donne la mienne mais c'est très personnel et à adapter individuellement. Il faut d'abord avoir le corps et l'esprit détendu, donc je commence toujours avec une séance de yoga et une méditation. Ensuite, tu peux soit faire la séance couchée, soit assise. Il semble qu'en étant couchée tu peux t'endormir (ce qui n'est pas le but premier évidemment :) ) mais ça ne m'est jamais arrivé.
Ensuite, tu peux commencer à te parler à la troisième personne pour t'emmener vers l'état de transe. Au début, avant d'être "endormie", tu peux poser des fusibles, donc te dire que tu te réveilleras s'il arrive quoi que ce soit de dangereux autour de toi, et après X minutes, parce qu'en hypnose profonde on perd la notion du temps. Et puis commencer à avancer mentalement, toujours en te parlant (mentalement aussi) vers un transe de plus en plus profonde. Pour savoir comment te parler, tu peux écouter des séances d'hypnose en vidéo sur internet (par exemple celle-là: https://www.youtube.com/watch?v=ERclwOTz79k). Tu peux passer des paliers, des portes, grimper en haut d'une échelle, descendre dans un puits. C'est toi qui décides :-) La transe peut être plus ou moins profonde. Si elle est légère, pour avancer encore dans cet état, tu peux imaginer que tu tombes et rapidement, à chaque fois que tu approches du sol, recommencer à tomber. Ou imaginer le bruit de tambours qui battent de plus en rapidement.
Il y a ensuite plusieurs signes révélateurs d'un état d'hypnose, comme des mouvements involontaires des muscles, les mouvements oculaires rapides dont j'ai déjà parlé, une accélération du rythme cardiaque, une sudation légère. C'est variable. Pour tester, tu peux faire une suggestion simple, par exemple que ton bras droit et gauche est léger et qu'il s'envole. Normalement, il devrait décoller tout seul. La sensation est assez géniale parce qu'à la fois tu te donnes une suggestion à toi-même, et à la fois tu as l'impression que ce n'est pas ta volonté qui est en jeu et que tu ne peux pas résister.

Ensuite, tu peux commencer à travailler sur un objectif défini avant la séance. Toujours un à la fois et toujours avec des formules positives, jamais de négation. Par exemple "Le sommeil est un état agréable et paisible. Tu aimes dormir et tu t'endors facilement." que tu répètes. Ou la fameuse méthode Coué "Chaque jour à tout point de vue tu vas de mieux en mieux" ;) . Ou une expérience de rêve lucide "Tu te sens légère, de plus en plus légère, tu t'envoles doucement, etc" Et puis, après avoir répété la suggestion plusieurs fois ou après avoir vécu telle ou telle expérience, tu peux tranquillement revenir et te réveiller en te disant simplement "Réveille-toi". Après coup, la séance ressemble véritablement à un rêve. Tu peux t'en souvenir avec des efforts mais d'une certaine manière elle t'échappe.

Evidemment, il faut un peu d'entraînement mais plus tu avances dans la pratique, plus tu réalises à quel point c'est bénéfique, en plus d'être absolument sans danger. Il y a quelques contre indications, à ne pas faire en cas de maladie psychique ou de souffrance psychique, avancer progressivement et privilégier une pratique modérée. Au début, quand ça marche, ça donne une impression de contrôle assez agréable. Mais en même temps, je pense que c'est bien d'entraîner au moins autant le lâcher prise et d'apprendre aussi à accepter ses petits doutes et ses petits maux plutôt que d'essayer de tous les effacer. Et une dernière chose enfin, pour tout ce qui concerne les grands traumatismes ou les grandes fêlures inconscientes, il vaut mieux à mon avis demander l'aide d'un professionnel plutôt que de vouloir résoudre ça seul dans son coin.

Voilà en espérant t'avoir donné des pistes. Et fais de beaux rêves :-)
Avatar de l’utilisateur
elsaada
 
Messages: 88
Âge: 29
Enregistré le: Dim 17 Mar 2013 16:50
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: Rêves lucides

Messagepar Gioia » Dim 19 Oct 2014 15:37

Elsaada :hai: ,

Je viens de lire ton message, merci bien à toi pour cette réponse riche !
Tu expliques la méthode que tu utilises pour expérimenter ce phénomène, mais cet état de transe que tu décris n'est-il pas un peu flippant dans un sens ? C'est intéressant pour moi mais je me connais, tout ce que je ne maitrise pas est hyper anxiogène :1cache: .
Des fois j'ai peur de m'endormir simplement parce que je sais que je vais rêver. J'ai beau parler de rêves lucides, ça ne m'arrive pas hyper souvent et même de moins en moins. Il y a toujours une grande partie des rêves que je ne maitrise pas.
Où as-tu trouvé cette méthode ?

Beaux rêves à toi aussi ! :-)
Avatar de l’utilisateur
Gioia
 
Messages: 60
Âge: 31
Enregistré le: Mer 13 Aoû 2014 11:26
Présentation: presentations/sourde-douee-t5277.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Rêves lucides

Messagepar elsaada » Lun 20 Oct 2014 10:30

Je pense que c'est possible de le faire seulement si ce n'est pas anxiogène au départ. Ça demande une certaine dose de lâcher-prise et peut-être d'être relativement en paix avec sa partie inconsciente. Si tu essaies en ayant peur, ça ne marchera pas tout simplement. C'est la même chose avec l'état d'hypnose induite par un professionnel, il y a des personnes plus réceptives que d'autres au départ.

Tu arrives à dire pourquoi tu as peur de rêver? Parce que c'est inconnu? Tu pourrais commencer par essayer d'apprivoiser ce qui se passe pendant ton sommeil, de te faire une idée de tous les processus inconscients à l'oeuvre quand ton esprit produit tel ou tel rêve. Tu connais peut-être déjà, mais tu peux lire "Introduction à la psychanalyse" et "L'interprétation des rêves de Freud" et "Sur l'interprétation des rêves" de Jung. Ces trois ouvrages sont fondateurs (à mon avis) mais après il y a une bibliographie énorme sur le sujet, c'est facile de trouver de l'information.
Tu le sais sûrement déjà, mais ce qui se passe quand tu rêves, c'est que ta partie inconsciente exprime une angoisse ou un désir refoulés sous forme de symboles. Il y a des symboles assez universels mais souvent ils t'appartiennent, raison pour laquelle un dictionnaire des rêves avec des entrées par mot ou concept n'aide en fait pas vraiment, ou alors oriente sur des fausses pistes. Faire un travail d'analyse sur les rêves (pas forcément chez un spécialiste, mais c'est quand-même bien d'avoir l'avis extérieur de quelqu'un qui connaît le sujet) permet de rendre conscient le processus inconscient et donc de supprimer une tension. Par exemple, un cauchemar répétitif, dès le moment où il est expliqué, ne survient normalement plus. Et plus tu t'intéresses à tes rêves en général, moins le processus est perçu comme mystérieux et donc, moins il est angoissant. C'est une sorte de réconciliation avec l'inconscient, qui dès lors devient un guide et un ami, plus seulement une part d'ombre qu'on refuse de voir, à laquelle on refuse de laisser une place.

Bref, je pense que plus on a une idée précise de ce qu'est l'inconscient et comment il fonctionne, de ce qu'est notre propre inconscient et comment il fonctionne, plus on a de chances de vivre notre petite vie nocturne sereinement :-)

Pour l'auto-hypnose, une fois j'ai trouvé une vidéo d'hypnose sur Youtube (celle dont j'ai mis le lien) pour m'aider à dormir et après j'ai essayé de faire la même chose mais toute seule. Après quelques essais ça a marché. Mais il doit y avoir des bouquins sur le sujet. Cela dit, de nouveau, je pense que ça tient plutôt au rapport que tu as avec ton inconscient qu'à des aspects techniques.
Avatar de l’utilisateur
elsaada
 
Messages: 88
Âge: 29
Enregistré le: Dim 17 Mar 2013 16:50
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: Rêves lucides

Messagepar ermite » Lun 20 Oct 2014 13:29

Ce n'est pas le sujet du post, mais pour s'endormir il y a une méthode gratuite et sans danger, écouter un truc qui nous ennuie avec une personne qui parle de manière monocorde genre conférence au Collège de France et surtout qui s'arrête au bout d'un moment. Mais il faut bien sûr que le sujet n'intéresse pas et qu'il ne soit pas en rapport avec nos angoisses.
J'ai expérimenté aussi la radio mais mise à un point sonore où l'on distingue à peine les paroles, au début on essaie toujours de capter les paroles mais l'esprit abandonne rapidement.
Avatar de l’utilisateur
ermite
 
Messages: 19
Âge: 60
Enregistré le: Dim 24 Aoû 2014 23:44
Présentation: presentations/seule-monde-t5309.html
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: Rêves lucides

Messagepar A.O.Barnabooth » Mer 18 Mar 2015 19:37

Je fais régulièrement et depuis toujours des rêves lucides.
Cette lucidité survient pour deux raisons : le rêve devient désagréable ; ou bien, il y a une anomalie d'ordre logique. Je peux alors consciemment agir sur le rêve, j'ai l'impression d'être un metteur en scène, j'expérimente divers scénarios. Cette capacité de contrôler le rêve n'est bien sûr pas entière : souvent, le rêve va plus vite que ma volonté. Mais je peux toujours revenir en arrière. Je reviens en arrière pour les mêmes raisons : j'arrive à une situation désagréable ou bien ça cloche du côté de la logique.
A chaque fois, la sensation d'être dans trois rôles distincts simultanément est aussi étrange que plaisante : réalisateur, acteur et spectateur.
Quelquefois, après de multiples tentatives, il me faut abandonner, parce qu'il n'y a pas de bonne solution, et laisser le rêve poursuivre à sa guise, et je peux lucidement arrêter d'être lucide.
« Le dialogue intérieur, dit-on. Y en aurait-il un autre ? » (Louis Scutenaire)
Avatar de l’utilisateur
A.O.Barnabooth
 
Messages: 53
Âge: 43
Enregistré le: Sam 3 Mai 2014 20:48
Présentation: Entre centre et absence
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Rêves lucides

Messagepar soazic » Mer 18 Mar 2015 20:53

Petite aparté, oyé oyé, Jeff Bridges vous emporte au pays des rêves avec sa voix suave et profonde:
http://www.dreamingwithjeff.com/
Avatar de l’utilisateur
soazic
 
Messages: 1099
Enregistré le: Mar 23 Aoû 2011 18:31
Présentation: presentations/presentation-t724.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Rêves lucides

Messagepar A.O.Barnabooth » Jeu 19 Mar 2015 15:19

A 18 ans, alors que j'étais pris de passion pour le surréalisme, j'avais lu ce livre dont je m'aperçois aujourd'hui qu'on peut le lire en ligne :

Hervey de Saint-Denys, Les Rêves et les moyens de les diriger (1867)
[on peut aussi le télécharger ici en pdf]

Il y a quelques considérations sur le "rêve lucide", notamment à partir du deuxième chapitre de la troisième partie. On y trouve surtout des récits très troublants d'expériences que chacun peut tenter de faire sur ses rêves.
« Le dialogue intérieur, dit-on. Y en aurait-il un autre ? » (Louis Scutenaire)
Avatar de l’utilisateur
A.O.Barnabooth
 
Messages: 53
Âge: 43
Enregistré le: Sam 3 Mai 2014 20:48
Présentation: Entre centre et absence
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Rêves lucides

Messagepar La Chouette Masquée » Mer 24 Juin 2015 11:09

Hey !

J'espère que déterrer un vieux sujet ne vas fâcher personne... en fait je voulais poster à propos des rêves lucides et j'ai effectué une recherche pour savoir si quelqu'un avait déjà eu cette idée.

Je fais des rêves lucides depuis la maternelle. C'est une sorte de don: cela me vient de manière récurrente (une fois par semaine, mais c'est une moyenne, je peux en faire trois par semaine ou ne pas en faire du tout pendant un mois...), même sans exercices et focalisation. Lorsque j'étais enfant, je pensais que cela arrivait à tout le monde, mais dès que je voulais partager mon vécu, on me prenait au mieux pour une douce et naïve gamine, au pire pour une mythomane ou une grosse tarée. Et malheureusement, même aujourd'hui, alors que la science étudie sérieusement le phénomène (quoique peu de grands scientifiques s'y intéressent, étant donné la difficulté à effectuer des expériences sur un sujet endormi et oniriquement lucide), c'est difficile d'en parler sans passer pour une allumée.

Sans prétention, j'ai pu expérimenter pas mal de choses durant mes rêves lucides, ou bien durant les phases les précédant ou les suivant. Je me permets d'ailleurs d'apporter quelques éclaircissements à des phénomènes évoqués à plusieurs reprises dans ce sujet, en citant l'ermite qui les résume:


ermite a écrit:
Bonjour Gioia,

Je connais ce phénomène depuis toujours.

J'ai trois types de phénomènes bizarres :

1 - une conscience constante que je rêve avec des rêves qui ne sont pas absurdes (sans personnages irréalistes, seuls les lieux peuvent parfois être étranges), bien construits comme des scénarios, parfois je pourrais en faire des nouvelles ou un petit film et que je peux reprendre si je n'ai pas eu la réponse que j'attendais ou si je veux connaître la fin même le lendemain soir.
Je me souviens toujours de mes rêves comme si je les avais vécus réellement et certains me poursuivent comme des évènements de ma vie. Il arrive qu'un rêve conditionne totalement ma journée comme si je ne pouvais en sortir. Une fois, enfant, j'ai rêvé que ma maman se faisait attaquer par un clown dans une tour médiévale et je n'arrivais pas à la sauver, j'ai passé ma journée à la coller et à ressentir une énorme tristesse pour elle. Je connais la signification de ce rêve mais je parle ici de l'impact qu'il a eu sur mon comportement de la journée .

2 - un autre phénomène mais je ne sais pas si on peut le qualifier de rêve car je suis éveillée, je ferme les paupières et je sais qu'une image va se former à l'intérieur de ma paupière comme sur un écran noir de cinéma. Je ne la vois pas dans ma tête comme une pensée, je la vois comme si je regardais un écran noir et qu'elle apparaissait soudain.

La première fois que cela m'est arrivé, je m'en souviens nettement. J'avais dans ce qui me servait de chambre une armoire en plastique mou à fermeture éclair comme il faisait dans les années 50/70, il y avait dessus un motif répétitif assez compliqué un peu genre floral stylisé avec beaucoup de détails. Depuis toute petite je fermais souvent les yeux éveillée pour m'amuser à voir se déplacer des zones sombres sur une surface plus claire, un peu comme des continents qui dérivent, ça m'a toujours plus ou moins apaisée. Ca m'aidait aussi à m'endormir le soir. C'est lors d'un de ces moments que j'ai eu une sensation étrange comme une impatience et j'ai vu apparaître ce motif de manière si précise que cela a provoqué chez moi une sorte de joie presqu'enfantine. Mais au départ, je pensais que c'était une fois c'est tout, et cela a recommencé, pas avec le motif mais avec des choses que je n'avais jamais vues, souvent un fragment de scène entre deux personnages inconnus, souvent des actes violents comme si je voyais une chose en avance et je ressens alors beaucoup d'angoisse car je ne sais pas d'où cela vient.

J'insiste sur le fait que ce ne sont pas des pensées ou des images que je me force à faire apparaître, mais bien des images qui se forment sans que je sache d'avance ce que ce sera, je sais qu'on pourrait les qualifier de pensées puisqu'elles viennent forcément de mon cerveau mais ça ne correspond pas à la réalité du phénomène ou du moins à sa perception. L'image se présente comme un négatif un peu. Mais si c'est un visage ou un motif, c'est extrêmement précis. Les gestes dans les scènes sont plus flous.

Si on décrit la sensation de pensée, c'est un flot continu que l'on peut se forcer à interrompre ou à diminuer. Là je n'ai absolument aucune prise sur cette image qui se forme, sauf à l'interrompre en ouvrant les yeux (ce qui abonderait dans le sens que ce n'est pas une pensée) mais je ne le fais pas car j'ai toujours envie de voir ce que c'est.


3 - Il m'arrive encore et ce depuis mon adolescence d'être dans un demi-sommeil comme paralysée, je suis consciente de ce qui se passe mais il m'est impossible d'agir. Et je vois une ombre qui est derrière moi à l'entrée d'une porte et j'ai très peur, elle ne bouge pas, mais j'ai peur car je ne peux pas bouger ou me réveiller non plus. Il faut alors que j'opère une reprise de contrôle sur mon esprit comme si je lui hurlais silencieusement de se réveiller et j'ai l'impression que cela dure très longtemps. C'est extrêmement angoissant et j'en ressort le plus souvent terrifiée. Dans la vie éveillée, je ne suis pas une peureuse, j'ai souvent affronté des situations perturbantes pour le commun des mortels. Mais là, c'est trop.



1- Certains rêves sont très puissants et marquants... il m'est déjà arrivé de voir un enfant mourir dans un rêve. Je n'avais que 8 ans à l'époque, mais je me souviens l'avoir pleuré comme si j'avais vraiment perdu un être cher. Une autre fois, à 11 ans, j'ai rêvé qu'une entité infiniment pleine d'amour venait à moi et me rassurait. Je me suis éveillée dans un état étrange, mélange d'euphorie et de crainte, et ce rêve m'a tant frappée que j'en suis restée évasive et particulièrement taciturne des jours durant... J'ignore pourquoi il survient parfois des rêves si forts, cela a peut-être un lien avec nos aspirations ou souffrances profondes.

2- Ce que tu décris m'évoque un phénomène marquant le début du cycle du sommeil. L'état de transition entre le sommeil et l'éveil se nomme phase hypnagogique. On est encore qualifiable "d'éveillé" à ses prémisses, et puis tout doucement le cerveau se déconnecte et on perd le contrôle. Elle dure tout au plus une dizaine de minutes, et puis soit on bascule dans le sommeil (ce qui se produit en général), soit on est éveillé en sursaut par toutes sortes des bizarreries (le lit qui tourne, le corps qui tombe dans le vide, l'impression d'être touchés par des membres invisibles...). Durant cet état surviennent diverses hallucinations, visuelles, auditives, voire kinesthésiques, que l'on appelle "rêveries hypnagogiques", d'où de potentiels retours en arrière vers l'éveil. Lorsque tout se passe bien, on ne garde la majorité du temps aucun souvenir de ces visions. A titre informatif, à l'opposé de l'état hypnagogique, l'état hypnopompique fait la transition entre l'état de sommeil et d'éveil, et il en découle le même genre d'hallucinations. Ce sont comme les douanes à l'entrée et à la sortie du pays des rêves, là où on décide avec quels bagages vous partez, et quels souvenirs vous pouvez ramener avec vous à la réalité ^^ Personnellement je préfère vivre cette autre phase, car j'y ai vécu des expériences infiniment apaisantes.

Mais tout comme il est possible d'être lucide dans un rêve, il est possible de traverser la phase hypnagogique en gardant conscience et de passer ainsi directement de l'état d'éveil à l'état de rêve lucide: c'est une des méthodes d'induction du rêve lucide, appelée WILD (Wake Induction Lucid Dream). Mais elle est difficile et souvent pénible à appliquer, car désagréable physiquement (rester conscient et attendre alors que le corps est immobile, alors qu'on peut avoir terriblement envie de changer de position...). Personnellement, je pratique plutôt la DILD (Dream Induction Lucid Dream), qui consiste à se rendre compte au sein du rêve que l'on est en train de rêver, par plusieurs moyens (je ne vous déballe pas tout, je le ferai si vous le souhaitez mais d'ici là vous trouverez tout ce dont vous avez besoin sur Internet)

Mais je m'égare: pour en revenir à la WILD, certains artistes tels que Dali, utilisaient cet état pour s'inspirer, en faisant en sorte de revenir à eux avant de basculer vers l'état de sommeil et de noter immédiatement leurs hallucinations. D'ailleurs, Dali avait pour habitude de s'asseoir sur un fauteuil avec une cuiller dans la main, et une assiette en métal posée à côté. Lorsqu'il s'endormait, il lâchait la cuiller, elle tombait sur l'assiette et le bruit le sortait de sa transe à temps, avant qu'il ne perde conscience et n'oublie tout. Avis aux amateurs ;)

Cependant, l'accès aux RL via la méthode WILD est très utile pour les individus souffrant du phénomène décrit au point suivant (Transition transition :rock: )

3 - La paralysie du sommeil survient également durant la phase hypnagogique. Sa cause semble être que le corps est endormi mais pas le cerveau, et ce décalage provoque l'incapacité de bouger alliée à de terribles hallucinations. Je suis désolée mais je n'ai pas de méthode miracle pour sortir de là, n'ayant jamais été confrontée à ce genre de problème. Mais il serait peut-être intéressant pour une personne qui vit ça régulièrement d'aller s'informer sur la méthode WILD et de tenter une expérimentation, afin de forcer son cerveau à s'endormir et devenir ainsi capable de contrôler ces visions troublantes. J'ai lu plusieurs témoignages de personnes souffrant de paralysie du sommeil "profitant" de ce souci pour induire les RL.


Outre tout cela, je tiens à dire que je trouve le post d'Elsaada très intéressant, et qu'il me donne envie de tenter l'auto-hypnose! (dans le contexte des RL ou non)
Pour rebondir un peu dessus, je pense qu'un RL, un peu comme l'état hypnotique, s'obtient et se maintient par l'exercice d'un équilibre entre la concentration et le lâcher-prise. Un excès de concentration conduit au réveil (puisque l'activité cérébrale redevient identique à cet état), et un trop grand relâchement de l'attention peut nous faire oublier l'état de rêve, et celui-ci redevient un rêve ordinaire.
"C'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison." - Coluche
"Moi j'aime la simplicité... et les paradoxes." - Bibi
Avatar de l’utilisateur
La Chouette Masquée
 
Messages: 82
Âge: 22
Enregistré le: Dim 7 Juin 2015 20:41
Localisation: Univers onirique dans le fond de ma tête
Présentation: P'tite chouette dans la tempête.
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Rêves lucides

Messagepar Chacoucas » Mer 24 Juin 2015 21:30

J' ai bien déjà profité de la paralysie hypnagogique pour manipuler le rêve, par nécessité (ben c'est flippant par nature, je pense chimiquement, faut bien contrôler un peu... ). Par contre je n' ai pas vraiment eu l' occasion de séparer rêve lucide, rêve et hallu. Ils sont sur une échelle je peux finir par lâcher le côté lucide du rêve à certains moments, y revenir etc... Pas de séparation directe entre chaque état... Ce qui me parait plus naturel, mais du coup j' ai du mal avec les techniques internet dont tu parles... ça marche pas à tous les coups... Et je "casse" quelque chose si je cherche trop à m' y tenir et garder la concentration.
Avatar de l’utilisateur
Chacoucas
 
Messages: 937
Enregistré le: Jeu 26 Mar 2015 09:12
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: Rêves lucides

Messagepar Natayolie » Ven 3 Juil 2015 21:07

Bonjour!

Je me suis beaucoup renseignée il y a peu sur les rêves lucides, et l'hypnose aussi tiens :) Et j'ai adoré l'univers des "rêveurs lucides", la technique d'induction DILD dont tu parles Chouette Masquée, demande un entrainement quotidien dans le monde réel qui, en pratique; est très cocasse! Le principe est que pour savoir identifier que l'on rêve, il faut savoir aussi identifier quand on ne rêve pas.
Par exemple il semble admi qu'il est impossible de lire dans les rêves. Ainsi pour être bien sûr qu'on ne rêve pas il faut lire quelque chose. Le but étant que si vous rêvez, alors les lettres flotteront, seront bizarres et vous serez alors subitement conscients que vous rêvez. La toupie de Inception.

Un autre exercice à pratiquer en état de veille pour être bien sur qu'on ne rêve pas : compter ses doigts. Apparemment quand on rêve on a du mal à avoir 5 doigts. :rofl:

L'idée est de se poser la question assez régulièrement en état de veille pour que cela devienne une habitude que votre "moi rêvé" applique dans le monde onirique. Il y a des lieux propices à ça comme le métro que vous prenez tous les jours et qui a de fortes chances de se retrouver aussi dans vos rêves...

Un autre aspect que je trouve hilarant, ce sont les personnages secondaires dans les rêves, ça a un nom, je ne sais plus lequel... Les personnages dans les rêves sont souvent des espèces de marionnettes gigotantes qui blablatent, quand elles interagissent avec notre moi rêvé, c'est très souvent pour nous empêcher d'accéder à quelque chose en détournant notre attention, c'est à la fois drôle quand on identifie ces scènes et qu'on observe ces personnages, et très intéressant sur ce que ça dit des mécanismes du déni.

Il y a aussi des personnages totems, qui nous guident, des personnages de grands sages qui peuvent être récurents, et là c'est notre surmoi incarné qui taille la croûte avec nous sur une colline onirique en nous rêvélant ;) le sens de la vie...

Déception quand même quand on sait que toutes les expériences menées pour partager un rêve se sont soldées par des échecs, on aurait tellement aimé :) Bon en même temps, le contraire eut été surnaturel!

Tout cet univers tellement imaginatif, c'est vraiment merveilleux. Et c'est une voie autrement plus grisante et rigolote que la psychanalyse pour accéder à son inconscient.

Ce soir je reprend mon journal de bord de rêveur qui rêve d'être lucide que j'ai abandonné il y a 6 mois!
Natayolie
 

Re: Rêves lucides

Messagepar Mumu971 » Lun 20 Juin 2016 20:01

Bonjour,
Je n'en reviens pas de tomber sur ce sujet. Dernièrement, j'ai parlé à une psy de mes rêves lucides. Son analyse a été sans appel : je rêve que je suis lucide mais je ne le suis pas. J'ai donc accepté son interprétation de l'expérience que je lui relatais, certes avec un peu d'amertume mais avec l'intention d'y revenir un jour ou l'autre. Et puis, je lis aujourd'hui ces échanges avec tellement de joie.
Il m'arrive de décider de changer la couleur de mon rêve puisque j'en ai le pouvoir ou de me dire que je pourrais en profiter pour voler, planner puisque dans la réalité cela m'est impossible. Lors de cauchemars, si je suis lucide, je me dis qu'il me suffit de patienter sans paniquer jusqu'à mon réveil. Une chose incroyable est que dans mes rêves lucides je ne communique jamais avec les personnes qui en font partie car je sais qu'elles ne sont pas réelles et que ça ne sert donc à rien d'essayer de les rassurer.
Ce n'est pas en lui tenant les ailes qu'on aide un oiseau à voler. L'oiseau vole simplement parce qu'on l'a laissé être oiseau.
Avatar de l’utilisateur
Mumu971
 
Messages: 54
Âge: 53
Enregistré le: Lun 18 Avr 2016 19:39
Localisation: Là oú personne ne m'attend.
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Suivante

Retourner vers Sciences

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité