Nous sommes le Jeu 23 Nov 2017 12:05


Vivre ou se voir vivre ?

Cette section est ouverte à tous les membres : elle doit permettre un partage d'expériences autour des problématiques liées à la découverte de la douance.

Modérateur: Bradeck

Vivre ou se voir vivre ?

Messagepar Différente » Mar 18 Oct 2016 17:00

Bonjour à tout(e)s,

Pour ceux qui ont lu le livre "Trop intelligent pour être heureux ?" ce titre vous parlera certainement. En espérant que le sujet ne soit pas déjà abordé ailleurs, au quel cas je m'en excuse d'avance (recherche "se voir vivre" > 444 résultats, alors j'ai fouiné mais pas tout regardé).

Dans son livre, Jeanne SIAUD-FACCHIN cite une de ses patientes :
"J'ai l'impression de ne jamais être totalement connectée. Je suis là, en même temps, je me regarde être là. Par exemple, à l'instant précis où je vous parle, je me regarde en train de vous parler. Et j'analyse la scène."

Elle explique que l'arborescence de la pensée du surdouée, qui le conduit à penser simultanément sur plusieurs axes, génère une capacité élaborée de division de l'attention. L'attention divisée est commune à chacun lorsqu'il est nécessaire d'être attentif à plusieurs choses à la fois, mais elle prend chez le surdoué une dimension singulière : la profondeur de champ. On passe d'une pensée en deux dimensions à une pensée en 3D. Ce qui est vécu, la scène principale, est mis en perspective et observé en contre-plongée. Comme un cameraman qui tournerait un plan. Mais ici le surdoué est aussi le réalisateur, il observe, analyse et éventuellement modifie certains paramètres. Il anticipe les réactions de l'autre, pressent les aboutissements, devine les conséquences, comprend les intentions... Et il s'ajuste.

Douance ou pas, ce "truc" bien étrange je le vis au quotidien et a priori ce n'est pas le cas pour tous les êtres humains ? Je voulais donc savoir si ce phénomène vous parle et comment vous le vivez ?

Pour ma part, c'est parfois usant et troublant mais j'avoue que c'est également bien utile. Exemples :
- En entretien d'embauche face à trois responsables de secteurs, je vois la scène comme si elle était filmée d'un coin de la pièce, en contre plongée, je comprends donc rapidement où/qui je dois regarder en fonction de qui prend la parole et comment je dois me tenir. Je peux regarder et analyser la scène pour optimiser les échanges.
- En sport collectif, je vois le terrain du ciel comme si c'était un drone qui filmait, ainsi quand je joue et me déplace sur le terrain je vois les actions d'en haut et adapte mes déplacements en fonction, par contre ce n'est pas toujours compris de mes coéquipiers parce que j'anticipe les déplacements des autres. Aussi, en match si le dirigeant me parle du bord du terrain pour me donner des conseils je vais avoir sa vision du terrain à lui. Par contre, lorsque le coach insiste pour que je fasse une action particulière je me mets une grosse pression qui me bloque complètement parce qu'au moment où je dois la faire j'ai la vision qu'il a de moi et je m'imagine me planter et être ridicule, donc je n'ose pas, parce que j'anticipe ce sentiment de honte/du ridicule qu'il pourrait ressentir envers moi.

En fait j'ai constamment l'impression d'être dans un film, le film de ma vie. Et je peux revoir les scènes, les analyser et en tirer les conclusions nécessaires pour mieux faire la prochaine fois.

J'ai du mal à croire que ce n'est pas le cas pour tout le monde.
Tu passes la moitié de ta vie à hésiter avant de te décider de quelque chose et le reste du temps t'es pas sur d'avoir pris la bonne décision.
Différente
 
Messages: 201
Âge: 28
Enregistré le: Ven 9 Sep 2016 12:00
Présentation: C'est ici !
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Vivre ou se voir vivre ?

Messagepar Gilles » Sam 22 Oct 2016 20:42

Différente,

Je t'assure, je ne vis pas du tout ainsi.

Pour te donner un exemple qui va te parler : lors d'un entretien d'embauche, je ressens la scène à 100 %, je la vis de l'intérieur, je suis là sur ma chaise en face-à-face. Pas le temps de prendre de la hauteur sur la situation, je l'affronte, je donne tout ce que j'ai, le meilleur de moi et j'y crois.

Il m'arrive par contre, dans mes moments de détentes d'effectivement sortir de mon corps, je le laisse là se reposer sur le canap ou bien dans mon pieu. Le sport, c'est bien, mais sa fatigue !

Pour me détendre, j'abuse de produit, j'ai l'impression de ralentir mon cerveau ça me repose, mais le résultat sur ma santé n'est pas génial.

Courage.
Désolé pour les fautes d'orthographe, je suis un artiste graphiste qui exprime comme ça son art.
Be happy, Be crazy, Be yourself.
Avatar de l’utilisateur
Gilles
 
Messages: 77
Âge: 37
Enregistré le: Dim 16 Oct 2016 22:27
Présentation: presentations/presentation-t7882.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Vivre ou se voir vivre ?

Messagepar Nebuleuse » Ven 25 Nov 2016 11:37

Coucou Differente,

Je vis ce dont tu parles, uniquement lorsque je suis dans un grand groupe.
En fait au milieu d'un grand groupe (concert, fête de famille, cocktail de boulot...), je me sens dans une pièce de théâtre, un film et naturellement je vais alors avoir les expériences dont tu parles.

Plus jeune, j'avais aussi des expériences nombreuses et terrifiantes ou, a n'importe quel moment (en prenant ma douche, en cours, dans le train...), je me retrouvais d'un coup hors de la vie, comme derrière une vitre a regarder la scène et avec une "présence" qui me regardait regarder. :1cache:
Ça s'appelle je crois de la dépersonnalisation/déréalisation.

Sinon, pour faire référence a la citation du bouquin, il y a aussi de nombreux moments ou je ne me sens pas "connectée", ou je me sens la sans être la, mais je crois que c'est toujours lie a un état de stress ou de fatigue.

Donc toi qui vit tout ça au quotidien, c'est que ça fait vraiment partie intégrante du fonctionnement de ton cerveau, de son mode a part de traitement des informations !
Désolée pour les accents manquants, c'est du a mon clavier et c'est galère pour les corriger tous.

« La vie de l'homme oscille, comme un pendule, entre la douleur et l'ennui »
Schopenhauer
Avatar de l’utilisateur
Nebuleuse
 
Messages: 35
Âge: 32
Enregistré le: Lun 21 Nov 2016 13:34
Présentation: presentations/presentation-t7980.html
Profil: Diagnostic -
Test: WAIS

Re: Vivre ou se voir vivre ?

Messagepar soazic » Sam 26 Nov 2016 00:33

Nancy Huston parle de cette impression de se regarder vivre dans Reflet dans un œil d'Homme. Elle en parle comme quelque chose de typiquement féminin. Je conseille d'ailleurs cet excellent bouquin. Selon elle (et son regard féministe) l'homme vit, la femme se regarde vivre.
http://www.actes-sud.fr/reflets-dans-un ... ncy-huston
Avatar de l’utilisateur
soazic
 
Messages: 1100
Enregistré le: Mar 23 Aoû 2011 18:31
Présentation: presentations/presentation-t724.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Vivre ou se voir vivre ?

Messagepar Différente » Sam 26 Nov 2016 10:43

Je vous avoue que parfois je me dis que je déraille et que ça doit être le fameux effet barnum (dont je n'ai toujours pas bien compris le sens d'ailleurs, du moins pas autant que je le souhaiterai).

Mais je me souviens surtout avoir demandé à la psychologue si c'était normal que j'ai souvent l'impression de me voir vivre comme dans un film, et c'était avant de lire Trop intelligent pour être heureux donc je n'ai pas du l'inventer, ça ne doit pas être la résultante de l'effet barnum. Parce que j'ai tendance à louer toutes mes caractéristiques proches de la douance à cet effet... "se regarder vivre" oui ça c'est certain, je me regarde souvent vivre, je prends beaucoup de recul, j'analyse mes actes, je me vois vivre de l'extérieur comme les autres me verraient. C'est fou ce que notre cerveau et imagination sont capables de faire, c'est comme l'idée du rêve, je me suis toujours demandée comment, physiquement, nous arrivons à créer des images dans notre système nerveux. Même si ce sont des souvenirs, on arrive à les recréer visuellement dans notre tête sans se servir de nos yeux. Bref, je me disperse...

:lol:
Tu passes la moitié de ta vie à hésiter avant de te décider de quelque chose et le reste du temps t'es pas sur d'avoir pris la bonne décision.
Différente
 
Messages: 201
Âge: 28
Enregistré le: Ven 9 Sep 2016 12:00
Présentation: C'est ici !
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Vivre ou se voir vivre ?

Messagepar baptiste » Lun 28 Nov 2016 09:08

J'ai un peu cet effet la aussi même si pour ma part ça ressemble plus à une tierce personne (qui est en même temps moi) qui analyse la scène pendant que je suis en train de la vivre. Un peu comme si j'étais a la fois la marionnette et le marionnettiste. Dis comme ça, ça fait limite schizophrène mais c'est vachement pratique aussi.

Si je reprend l'exemple de ton entretien d'embauche, pendant que je parle , en plus de penser a ce que je vais dire ensuite, j'ai ma voix dans ma tête qui me dit, "attention le troisième a l'air de s'ennuyer, essaye de faire court" ou "celui du milieu fais une tête bizarre tu a du dire une connerie..."

Il y a un autre cas ou c'est très utile, c'est pour les fois ou on a picolé, cette tierce voix (faut vraiment que je trouve comment l'appeler) reste lucide, et te maintiens donc a peu près en état "attention si tu bois un verre de plus tu va vomir" ou "fais gaffe avec ce que tu a bu tes réflexes sont diminués, anticipe plus..."
A cause de mon mode de vie mon accès internet est sporadique donc pas de panique
baptiste
 
Messages: 171
Enregistré le: Mar 22 Mar 2016 23:38
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: Vivre ou se voir vivre ?

Messagepar Différente » Mer 7 Déc 2016 10:17

C'est exactement ça ! Rien à ajouter.

:)
Tu passes la moitié de ta vie à hésiter avant de te décider de quelque chose et le reste du temps t'es pas sur d'avoir pris la bonne décision.
Différente
 
Messages: 201
Âge: 28
Enregistré le: Ven 9 Sep 2016 12:00
Présentation: C'est ici !
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Vivre ou se voir vivre ?

Messagepar Hum! » Jeu 22 Juin 2017 14:17

Bonjour

"Différente", je partage aussi ce sentiment. Ainsi, au cours d'une conversation, je peux rester à l'écoute de mon interlocuteur, et, avoir conscience de mes propres pensées, émotions [sans les placer au cœur de la relation].
Je ne relie pas du tout cela à une "douance"! Pour moi c'est seulement un recul qui s'est installé. C'est juste une observation de l'instant présent, non?
Mais: parlons-nous de la même chose?
Hum!
 
Messages: 34
Âge: 69
Enregistré le: Ven 2 Déc 2016 23:41
Présentation: presentations/presentation-hum-t8006.html
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: Vivre ou se voir vivre ?

Messagepar Tibahut » Sam 12 Aoû 2017 14:32

J'ai exactement le même sentiment depuis toujours. De vivre et de me regarder vivre.
Je m'en sert tous les jours afin de m'améliorer. J'analyse tous mes faits et gestes pour les rendre plus performants.
J'analyse toutes les situations que j'ai vécues pour pouvoir améliorer mes réactions, éviter les pièges, savoir comment réagir socialement parlant.
Ayant conscience que je m'analyse, je tente des choses verbalement avec les gens pour voir leur réaction. Ça me permet de les analyser aussi, et de fournir une réponse qui m'évitera tout conflit.

Le problème pour moi est que ça en devient obsédant car je me sers de la technologie pour m'analyser et analyser mon environnement afin de m'améliorer continuellement. J'analyse toute ma vie avec des objets connectés et la domotique.

@Differente, Ce que tu dis pour les sports collectifs, c'est exactement ce qui se passe pour moi quand je conduis en voiture, ou en vélo. Je vois la scène de plusieurs points de vue, et ça m'a évité bien des accidents d'anticiper la conduite des autres.
Avatar de l’utilisateur
Tibahut
 
Messages: 20
Âge: 27
Enregistré le: Mar 8 Aoû 2017 12:28
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: Vivre ou se voir vivre ?

Messagepar Landiraise » Sam 12 Aoû 2017 20:35

baptiste a écrit:J'ai un peu cet effet la aussi même si pour ma part ça ressemble plus à une tierce personne (qui est en même temps moi) qui analyse la scène pendant que je suis en train de la vivre.


C'est à peu près ce que je vis, sauf que pour moi j'ai plus l'impression d'avoir 2 "personnes"...une guidée par les émotions, l'autre guidée par la raison, qui s'engueulent dans ma tête pendant que j'essaye d'avoir l'air parfaitement sereine et sure de moi face à mon/mes interlocuteurs :^)
Le pire c'est après, quand JE revois toute la situation et que les 2 autres continuent de mettre leur grain de sel!
Par exemple, je peux sortir d'un entretien d'embauche (pour rester sur la ligne), hyper satisfaire et confiante. Et dans les 45 minutes qui suivent me refaire la scène de 3 points de vus différents et finir par ne plus être sure de rien!
:rofl:
Landiraise
 
Messages: 4
Enregistré le: Jeu 10 Aoû 2017 02:27
Présentation: https://adulte-surdoue.fr/presentations ... t8707.html
Profil: Diagnostic +
Test: WISC



Retourner vers Là où l'on (se) pose des questions

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités