Et SI le test disait non...

Cette section est ouverte à tous les membres : elle doit permettre un partage d'expériences autour des problématiques liées à la découverte de la douance.
Avatar du membre
Sherlock_28
Messages : 47
Enregistré le : jeu. 16 févr. 2017 12:10
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t8230.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : 221B Baker Street

Re: Et quand le test dit non!

Message par Sherlock_28 » sam. 18 févr. 2017 18:36

Bleue d'Hélix a écrit :L'idée de la surdouance a été évoquée suite à un bilan de compétences dont je vais recevoir le rapport début mars et tout s'est mis à tourner dans ma tête, des lectures sur le sujet et cette envie de mieux comprendre encore, comme si tout d'un coup, je me retrouvais dans les traits de cette "maladie", qu'elle expliquait et qu'il me fallait à tout prix l'attraper pour de vrai, une peur de me décevoir si le test dit non, une envie de ne pas le passer du coup. Et depuis ce bilan, je me rends compte maintenant (après mon inscription ici), que je redeviens moi et que je le montre sans ce recul qui m'était familier et ça fait un bien démesuré alors, le test ? Je ne suis pas prête.
Je comprends ta peur, Bleue d'Hélix, mais si tu te sens bien ici, pourquoi est-ce qu'un test changerait quoi que ce soit? Après il y a la tendance des diagnostiqués - à ne pas revenir, mais je ne crois pas que ce soit le fait de gens qui redeviennent eux et se montrent sans recul.
"Rejoice, rejoice, we have no choice but to carry on" Crosby, Stills, Nash and Young

Troglodyte-mimi
Messages : 157
Enregistré le : mer. 1 févr. 2017 12:14
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: Et SI le test disait non...

Message par Troglodyte-mimi » sam. 18 févr. 2017 19:28

Bonjour tout le monde,

Après de nombreuses heures de réflexions sur le sujet, plusieurs versions et beaucoup d'hésitations, je me lance...

Étrangement peut-être, je ne peux pas m'empêcher de penser que je préférais qu'il dise non ce test, car ainsi, je n'aurais pas à remettre en cause toute la vision que j'ai de moi-même. Une petite voie me dit que ce serait beaucoup plus confortable, beaucoup moins perturbant. ;) Certes, je devrais chercher ailleurs la raison de mes décalages et de mes bizarreries. Le pourquoi de cette envie permanente d'apprendre toujours encore et encore (Au point que je m'entends parfois dire, mais tu as trop envie d'apprendre et de comprendre oui vous avez bien lu!), de découvrir, de partir loin (à peu près tous les 10 ans cela me prend), cette sensibilité à fleur de peau, cette capacité à ressentir les états d'esprit des autres sans l'avoir voulu... Bref tout plein de petites choses qui me font sentir un peu inconfortable en société, souvent décalée pas toujours à ma place avec éternellement un petit bout qui dépasse de la case où l'on essaye de me ranger, et cela, depuis aussi longtemps que je puisse m'en souvenir. Seulement avec le temps, je m'y suis habituée à ces ressentis, évidemment de temps en temps, ils me jouent encore des tours, mais tout le monde a ses étrangetés non ? Et sérieusement malgré des similitudes troublantes, je n'arrive pas à croire que je puisse être "je ne sais même pas quel mot employer". Bon l'ennuie, c'est que ma psy étant persuadée du contraire si c'est non, je vais devoir changer de personne pour mon suivi dommage, car je trouve que j'ai bien progressé depuis qu'elle me suit, mais je crois que quelque chose sera brisée... Je sais bien que tout le monde peut se tromper que surement, elle pourrait s'adapter, mais je ne suis pas certaine que je le pourrais en retour :(

Pourtant intuitivement, je devine que ce test va m'apporter des éléments sur mon mode de fonctionnement indépendamment du résultat et partant de là, j'admets donc que j'aurais probablement à me remettre en question quel que soit le résultat. Ce qui évidemment est paradoxale avec l'idée de se dire qu'en cas de non, rien à remettre en question... Et dans ma tête toute situation paradoxale est extrêmement inconfortable et devient comme un programme "while sans condition de sortie" qui tourne en boucle.

Bien sure, il y a une autre petite voie qui elle dit et si... Oui avec plein d'autres arguments et des conclusions toutes aussi paradoxales...

Il me parait assez difficile de présumer de ses réactions, mais il me semble que passé le premier moment où je me dirais pourquoi donc ai-je accepté de passer ce test, mais pour qui je me prends, etc. Je chercherais à aller de l'avant comme je l'ai toujours fait, car après tout quel que soit ce qui sera écrit en bas de la page, je serais restée moi non ? Simplement, j'aurais quelques clefs en plus pour comprendre mon fonctionnement et j'espère que cela m'aidera à continuer sur mon chemin de vie en augmentant ma connaissance de moi-même et l'acceptation de ce que je suis...


Dernière chose, indépendamment du résultat, le questionnement m'aura au moins apportée, de découvrir ce forum avec ses innombrables sujets débats et discutions sur tous et je pense que je continuerais de vous lire (et sans doute aussi écrire) car j'ai enfin trouvé un espace qui réunit des personnes qui aiment apprendre et partager, il me semble donc que pour cette raison, j'aimerais rester puisque cela semble possible. Ceci dit, je ne sais pas en vérité comment je vais réagir (encore une découverte qui sera à mettre à l'actif du test) :P
Verdict prochainement après le test...

Bleue d'Hélix

Re: Et quand le test dit non!

Message par Bleue d'Hélix » sam. 18 févr. 2017 23:14

Sherlock_28 a écrit :
Bleue d'Hélix a écrit :L'idée de la surdouance a été évoquée suite à un bilan de compétences dont je vais recevoir le rapport début mars et tout s'est mis à tourner dans ma tête, des lectures sur le sujet et cette envie de mieux comprendre encore, comme si tout d'un coup, je me retrouvais dans les traits de cette "maladie", qu'elle expliquait et qu'il me fallait à tout prix l'attraper pour de vrai, une peur de me décevoir si le test dit non, une envie de ne pas le passer du coup. Et depuis ce bilan, je me rends compte maintenant (après mon inscription ici), que je redeviens moi et que je le montre sans ce recul qui m'était familier et ça fait un bien démesuré alors, le test ? Je ne suis pas prête.
Je comprends ta peur, Bleue d'Hélix, mais si tu te sens bien ici, pourquoi est-ce qu'un test changerait quoi que ce soit? Après il y a la tendance des diagnostiqués - à ne pas revenir, mais je ne crois pas que ce soit le fait de gens qui redeviennent eux et se montrent sans recul.
Je ne sais pas encore si je me sens bien ici mais, effectivement ce n'est pas le résultat au test qui changera la donne. J'ai longtemps couru après ce moi, plusieurs fois j'ai bien cru l'intégrer à nouveau et à chaque fois il a repris de la distance. Depuis ces dix dernières années, je suis essoufflée et puis à force de vouloir, de chercher et dernièrement ce bilan, j'ai vu cet aimant intérieur qui attire les morceaux de ce moi, ils étaient éparpillés dans toutes les pièces, comme au figuré, c'est comme le vélo-rail qui découvre les anciens chemin de fer et qui file, libre et sans fumée. Non, il n'y a pas de rapport avec le fait de redevenir soi, de repartir, je suis d'accord. Merci et sourire.

Edit : Et puis ça y est, je n'ai plus besoin de savoir si oui ou si non, ça m'a bien travaillé, c'est digéré, je n'aurai pas pensé que cela se fasse aussi facilement, je suis comme je suis et ça me va très bien, je sens que je vais bien avancer maintenant. Bonne continuité à chacun.

Bleue d'Hélix

Re: Et SI le test disait non...

Message par Bleue d'Hélix » dim. 19 févr. 2017 21:20

Et puis ça y est, je n'ai plus besoin de savoir si oui ou si non, ça m'a bien travaillé, c'est digéré, je n'aurai pas pensé que cela se fasse aussi facilement, je suis comme je suis et ça me va très bien, je sens que je vais bien avancer maintenant. Bonne continuité à chacun.

Avatar du membre
Wal
Messages : 182
Enregistré le : mer. 11 janv. 2017 16:12
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: Et SI le test disait non...

Message par Wal » mer. 8 mars 2017 14:15

Je ne serais finalement pas surpris mais garderais néanmoins un sentiment mitigé:

Le moins:
Comme beaucoup et sans originalité: un petit mélange de déception, de honte et de blessure d'orgueil.
Le regret de ne pas avoir passé le test enfant quand la question s'est posée.
L'impression que je ne trouverai peut être jamais d'explications à mon mal être.
De m'être cru légitime à pouvoir autant procrastiner en lisant le forum (au lieu de travailler... :$ ).

Le plus:
D'avoir découvert un sujet complexe mais passionnant.
D'avoir pu échanger avec des personnes sympathiques.
D'avoir lu beaucoup de sujets très intéressants sur le forum et ailleurs.
D'avoir remué dans mon passé, et m'être posé des questions sur la manière dont je me suis construit.
D'avoir peut être des réponses, avec les résultats du test, qui me permettront de continuer d'avancer.
(comme on dit souvent, dans une quête, le plus important c'est le chemin que l'on parcourt, pas l'arrivée...).

Et surtout, de pouvoir me dire que j'échappe quand même au pire car les surdoués sont vraiment des casse-couilles!!!
:2deg
Se préparer au pire. Espérer le meilleur. Prendre ce qui vient. (Confucius)

Avatar du membre
mayou33
Messages : 12
Enregistré le : ven. 3 mars 2017 22:50
Présentation : C'est moi !
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : Paris

Re: Et SI le test disait non...

Message par mayou33 » mer. 8 mars 2017 18:25

jul a écrit : Le moins:
(..)
L'impression que je ne trouverai peut être jamais d'explications à mon mal être.
De m'être cru légitime à pouvoir autant procrastiner en lisant le forum (au lieu de travailler... :$ ).

Le plus:
(...)
D'avoir remué dans mon passé, et m'être posé des questions sur la manière dont je me suis construit.
D'avoir peut être des réponses, avec les résultats du test, qui me permettront de continuer d'avancer.
(comme on dit souvent, dans une quête, le plus important c'est le chemin que l'on parcourt, pas l'arrivée...).
Je suis tout à fait d'accord ! je n'ai pas encore fait le test, je n'arrive même pas à prendre un premier rdv (je n'ai jamais vu de psy).
Quemadmodum tot amnes saporem maris non mutant

Avatar du membre
Nelea
Messages : 497
Enregistré le : dim. 5 mars 2017 15:05
Présentation :
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 29

Re: Et SI le test disait non...

Message par Nelea » ven. 10 mars 2017 16:12

Si le test disait non...

Je crois que je serais déçue. Déçue d'avoir cru trouver une réponse là où il n'y en avait pas. Angoissée, peut-être, de devoir continuer à chercher ailleurs ce qui cloche chez moi.

Et puis, forcément, blessée dans mon amour-propre. D'avoir pu croire que peut-être...

Enfin bon, moi qui pensais que ça allait être simple, bah en fait c'est pas si facile de décrocher son téléphone !
"The only real conflict you will ever have in your life won't be with others, but with yourself", Shannon L. Alder
"Nous avons peur de nous-même et de ce que nous apercevons de nous chez les autres." Henning Mankell

Avatar du membre
mayou33
Messages : 12
Enregistré le : ven. 3 mars 2017 22:50
Présentation : C'est moi !
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : Paris

Re: Et SI le test disait non...

Message par mayou33 » ven. 10 mars 2017 21:24

Nelea a écrit :Si le test disait non...

Je crois que je serais déçue. Déçue d'avoir cru trouver une réponse là où il n'y en avait pas. Angoissée, peut-être, de devoir continuer à chercher ailleurs ce qui cloche chez moi.

Et puis, forcément, blessée dans mon amour-propre. D'avoir pu croire que peut-être...

Enfin bon, moi qui pensais que ça allait être simple, bah en fait c'est pas si facile de décrocher son téléphone !
Coucou, tu peux regarder cette vidéo, ça m'a aidé : https://www.youtube.com/watch?v=KsGfrt39-RY
Quemadmodum tot amnes saporem maris non mutant

Avatar du membre
Nelea
Messages : 497
Enregistré le : dim. 5 mars 2017 15:05
Présentation :
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 29

Re: Et SI le test disait non...

Message par Nelea » ven. 10 mars 2017 22:45

Hors-sujet
mayou, je ne suis pas allée au bout de la vidéo et je ne suis pas sûre qu'elle soit maintenue sur le forum, vu ce qui est dit...

Pardon si je pars dans le hors sujet mais au vu de ce qu'on peut lire ici, quand elle dit que "tous les surdoués ont les mêmes points communs et que ce n'est pas un score de QI qui peut dire si l'on est surdoué ou non", je pense que ça va faire grincer quelques dents... D'autant plus que juste avant de dire que tous ont les mêmes points communs, elle parle d'HP introvertis et d'extravertis. Lol ?
"The only real conflict you will ever have in your life won't be with others, but with yourself", Shannon L. Alder
"Nous avons peur de nous-même et de ce que nous apercevons de nous chez les autres." Henning Mankell

Avatar du membre
Choupinne
Pseudo Rose
Messages : 620
Enregistré le : sam. 18 juin 2016 16:21
Présentation : C'est par ici
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Localisation : Paris

Re: Et SI le test disait non...

Message par Choupinne » ven. 10 mars 2017 23:33

"Il me fallait une bonne citation à mettre en signature, mais j'ai rien trouvé de sympa..."
- Choupinne

Avatar du membre
MrsPepper
Messages : 17
Enregistré le : mar. 14 mars 2017 23:30
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: Et SI le test disait non...

Message par MrsPepper » mer. 15 mars 2017 20:23

Nelea a écrit :Si le test disait non...

Je crois que je serais déçue. Déçue d'avoir cru trouver une réponse là où il n'y en avait pas. Angoissée, peut-être, de devoir continuer à chercher ailleurs ce qui cloche chez moi.

Et puis, forcément, blessée dans mon amour-propre. D'avoir pu croire que peut-être...

Enfin bon, moi qui pensais que ça allait être simple, bah en fait c'est pas si facile de décrocher son téléphone !
Dans mes bras !!! Exactement ce que je ressens ! Avec un "petit" stress en plus : j'ai fini par le décrocher, moi, ce foutu téléphone et mon rdv pour le test est demain... je me prépare à être morte de honte et encore un peu plus perdue qu'avant mais bon, ça passera... ;)
"Caminante no hay camino, se hace camino al andar." (Machado)

Différente
Messages : 214
Enregistré le : ven. 9 sept. 2016 12:00
Présentation : C'est ici !
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 29

Re: Et SI le test disait non...

Message par Différente » ven. 17 mars 2017 17:15

On ne pas avoir honte d'avoir le courage de se confronter à soi-même et à la réalité, quelque soit le résultat du test...
Tu passes la moitié de ta vie à hésiter avant de te décider de quelque chose et le reste du temps t'es pas sur d'avoir pris la bonne décision.

Avatar du membre
Lyra
Messages : 277
Enregistré le : ven. 3 mars 2017 16:59
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS
Âge : 28

Re: Et SI le test disait non...

Message par Lyra » ven. 17 mars 2017 18:19

Bon, bon, bon, je m'étais promis de ne pas poster ici avant d'avoir les résultats de mon test, sinon trop d'implication, trop de prétention, d'égocentrisme, trop de "faux-espoirs" de se dire que l'étau pourrait resserrer et que je pourrais aller mieux plus vite, pas dans l'espoir d'une "solution" en soi, ni d'une "réponse", mais au moins d'une foutue petite lumière (ou n'importe quoi d'autre, je ne vais pas faire la fine bouche) qui indiquerait où aller, qui aiderait à réponde au "pourquoi", et maintenant j'ai l'impression de répéter des évidences, des questionnements banals, mais je ne veux pas les écrire ici avant d'avoir passé mon test... (qui est demain matin) (au secours)

(et si il dit non, c'est le retour à la case départ, c'est ça qui fait peur je crois)

Avatar du membre
Judas Bricot
Messages : 662
Enregistré le : dim. 7 juin 2015 08:34
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Third Stone from the Sun

Re: Et SI le test disait non...

Message par Judas Bricot » ven. 17 mars 2017 18:29

Parfois, c'est le "oui" qui fait peur :)
À demain, dans le sujet idoine !

Avatar du membre
Zirgouflex
Messages : 9
Enregistré le : lun. 30 janv. 2017 18:54
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 31

Re: Et SI le test disait non...

Message par Zirgouflex » lun. 20 mars 2017 17:30

J'ai passé le test le 9 mars, résultat demain !
Si c'est non, ça ne devrait pas changer grand chose car le plus gros du travail, m'accepter et vivre au mieux avec moi-même, est déjà fait. Cela m'apportera quelque chose en plus, pour mieux me comprendre, et savoir comment je fonctionne.
Je me sentirai toujours perdue, mais cela risque aussi d'être le cas si la réponse est oui :think:

Avatar du membre
Symphonie
Messages : 59
Enregistré le : mer. 12 oct. 2016 08:55
Présentation : ici
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS
Âge : 27

Re: Et SI le test disait non...

Message par Symphonie » sam. 22 avr. 2017 16:35

Bon, aujourd'hui fut un petit pas pour l'Humanité, mais un grand pas pour Symphonie ! J'ai enfin pris rendez-vous (par sms) avec la psy pour que je lui téléphone lundi pour prendre rendez-vous pour le test (comment ça c'est pas clair ? :D En fait, je ne voudrais pas la déranger pendant une consultation, donc je lui ai demandé quand ça l'arrangeait pour que je l'appelle. Et puis ça évitera peut-être que je me dégonfle, compte tenu de ma peur du téléphone (qui disparaît bizarrement dans le cadre professionnel, mais je m'égare)).

Bref, tout ça pour dire que j'ai aussi peur qu'au début de mes questionnements, voire davantage, mais j'ai l'impression que ça ne va pas aller en s'arrangeant... A un moment, il faut saisir le dragon par les cornes...

J'avoue que j'ai vraiment peur que le test dise "non" et pourtant je m'y attends fortement. Je corresponds aux "caractéristiques", mais je trouve justement que j'y corresponds trop pour que ce soit vrai. Je me dis qu'il doit y avoir un effet loupe pour que je m'y reconnaisse autant. Seulement voilà, s'il dit "non", je reviendrai au point de départ. J'ai déjà exploré plusieurs pistes (la douance est la seule qui ait réellement fait "tilt" ceci dit), et je commence à être à court d'idées... Peut-être que je n'aurai jamais d'explication à mon "extra-terrestritude" et surtout à mes douleurs chroniques somatiques, et j'avoue que ça me fait peur.

Mais d'un autre côté, j'ai hâte de passer le test. S'il dit "non", eh bien au moins je cesserai d'y penser et je pourrai passer à autre chose, et en plus je redescendrai de mon piédestal (je me sens horriblement prétentieuse d'envisager le "oui" en fait). Et dans l'improbable hypothèse que le test dise oui... eh bien il faudrait que j'apprenne à m'accepter avec cette étiquette de toute façon, et ça ne signifie pas pour autant que les douleurs s'en iront... Quel que soit le résultat, je suppose qu'il y aura du boulot...

Cela étant, cela me fait beaucoup de bien de lire tous vos témoignages, y compris et surtout ceux des "non". Même si je ne suis pas surdouée, cela ne renie pas mes souffrances et mes différences, c'est juste que les causes sont ailleurs. Et puis, le monde continuera de tourner ;) (enfin, je dis ça... il n'empêche que je balise à fond. J'ai peur de découvrir que je suis à gauche de la courbe :@ )

Réponse probable avant l'été !

takoumi
Messages : 33
Enregistré le : ven. 28 avr. 2017 09:38
Présentation : presentations/visiteur-plein-questions-t8448.html
Profil : En questionnement
Test : NON
Âge : 33

Re: Et SI le test disait non...

Message par takoumi » dim. 30 avr. 2017 19:13

Je suis tout à fait d'accord concernant la pris de rendez-vous ou non pour le test.....
Même si plus je vous lis plus je me retrouve, je me dis si en fait tu es rien de tout ça, si tu as simplement un soucis de compréhension mais rien à voir avec les surdoués.
Je parcours le forum, j'essaye de trouver des réponses mais je me dis que le test serait vraiment la réponse ultime qui me donnerait la vérité sur ma personnalité.

Avatar du membre
Pataboul
Messages : 500
Enregistré le : dim. 18 janv. 2015 21:02
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 35

Re: Et SI le test disait non...

Message par Pataboul » lun. 1 mai 2017 00:12

takoumi a écrit :Je parcours le forum, j'essaye de trouver des réponses mais je me dis que le test serait vraiment la réponse ultime qui me donnerait la vérité sur ma personnalité.
Ah mais non, pas du tout! Nous les surdoués, on sait bien que "la réponse ultime qui donne la vérité" c'est "42".
Trivial! ^-^

takoumi
Messages : 33
Enregistré le : ven. 28 avr. 2017 09:38
Présentation : presentations/visiteur-plein-questions-t8448.html
Profil : En questionnement
Test : NON
Âge : 33

Re: Et SI le test disait non...

Message par takoumi » lun. 1 mai 2017 07:28

Désolé je ne comprends pas, c'est peut-être le fait de parler sur le forum qui va me montrer que je ne suis pas surdoué a force de rien comprendre....

Avatar du membre
Traum
Messages : 441
Enregistré le : jeu. 15 janv. 2015 22:22
Présentation : Il y a tellement d'étoiles dans le ciel…
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : D'est en ouest
Âge : 31

Re: Et SI le test disait non...

Message par Traum » lun. 1 mai 2017 08:00

Un élément de la facétie pataboulesque ;) pourrait peut-être bien se trouver .
« Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait. » Mark Twain

Avatar du membre
Pataboul
Messages : 500
Enregistré le : dim. 18 janv. 2015 21:02
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 35

Re: Et SI le test disait non...

Message par Pataboul » lun. 1 mai 2017 12:28

Tout à fait.

Mais, ce que j'ai dit est à double sens:
Une plaisanterie, car c'est toujours agréable de rire un peu. :)
Et à la fois, très sérieusement, une mise en garde car le test n'est pas LA réponse, loin de là, et ça me semble risqué d'y placer tant d'enjeux. Bien souvent, la réponse du test amène plein de nouvelles questions....

Avatar du membre
Zelia
Messages : 17
Enregistré le : mer. 18 janv. 2017 12:41
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/post241254.html#p241254
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Nantes
Âge : 40

Re: Et SI le test disait non...

Message par Zelia » lun. 15 mai 2017 10:05

Bonjour à tous ;)
Pour ma part après m'être questionnée, puis renseignée, puis inscrite sur ce forum, puis avoir pris un rendez vous afin de passer le test, le moment a fini par arriver : c'est demain !
Je suis à la fois excitée et stressée, et j'ai peur de pleins de choses, notamment, évidemment, que le test se révèle négatif.
Je me rassure en me disant que cela me permettra d'en apprendre plus sur moi, que cela se révèlera positif, de toute façon, mais comme je ne vais pas bien en ce moment, que j'ai tendance à tout dramatiser, j'ai peur de mal vivre ce "non". Parce que j'ai l'impression qu'être "à haut potentiel" expliquerait bien des choses, éclairerait mon parcours d'une sorte de logique, que je m'en voudrais moins aussi d'être "trop" : ça ne serait plus de ma faute puisqu'il y aurait une explication, voyez ?
De plus j'ai hésité jusqu'au bout à annuler le test, car lors de l'entretien préalable que nous avons eu en mars, j'ai avoué que je fumais régulièrement des substances comme qui dirait illicites ... Et la psy m'a confirmé que cela pouvait changer des résultats, notamment en ce qui concerne la mémoire. Nous avons convenu de passer le test quand même, mais je ne peux m'empêcher de penser que cela risque de biaiser le résultat....
J'ai peur également, comme je l'ai lu sur ce forum je ne sais plus où, que le "non" me fasse dire : Bon, t'as que les inconvénients des hauts potentiels, mais pas l'intelligence : GENIAL :roll:
Bref. Le point positif est qu'à priori je n'aurais pas beaucoup de temps à attendre car de ce que j'ai compris, si je passe le test le matin, la psy me communiquera les résultats l'après midi (c'est normal ça ? J'ai surtout lu des cas ou le rendez vous est plusieurs jours plus tard pour le résultat ?)
"La larme à l'oeil, je parle fort et je ris, pour oublier l'angoisse qui m'étreint chaque nuit" (Debout sur le zinc)

Avatar du membre
W4x
Messages : 3426
Enregistré le : lun. 21 nov. 2011 23:19
Présentation : c'était là
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 35
Contact :

Re: Et SI le test disait non...

Message par W4x » lun. 15 mai 2017 17:14

Ça dépend, certains psys font la restitution assez rapidement, c'est possible. Si tu as parlé de la fumette avec ta psy, ce devrait être un élément d'appréciation de son jugement. Cela dit, "régulièrement", ça dépend des quantités. Il faut quand même charger la mule et/ou être accro depuis longtemps pour observer des conséquences à long terme.
Was zurück bleibt, ist Erinnerung.

Avatar du membre
Zelia
Messages : 17
Enregistré le : mer. 18 janv. 2017 12:41
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/post241254.html#p241254
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Nantes
Âge : 40

Re: Et SI le test disait non...

Message par Zelia » lun. 15 mai 2017 18:08

Oui, elle m'a dit qu'on pouvait toujours faire le test, et adapter en conséquence si le test concernant la mémoire semblait bien plus faible que les autres. Sinon, malheureusement je fume depuis que j'ai 20 ans, et quotidiennement, même si j'ai fait des pauses de 2 ans à chacun de mes enfants ;) Après, je n'ai pas l'impression que ma mémoire est complètement défaillante non plus, mais bref...
"La larme à l'oeil, je parle fort et je ris, pour oublier l'angoisse qui m'étreint chaque nuit" (Debout sur le zinc)

Avatar du membre
Max 69
Messages : 31
Enregistré le : mer. 17 mai 2017 23:33
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/post250784.html#p250784
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : toujours à l'ouest, mais dans les monts... du Lyonnais
Âge : 40

Re: Et SI le test disait non...

Message par Max 69 » jeu. 18 mai 2017 22:28

Bonsoir à tous et toutes.

Si je peux mettre un petit caillou dans l'édifice ? J'ai passé le test il y a très peu de temps. Et j'ai encore des courbatures tellement le stress était présent. Bien sûr comme vous, j'avais élaboré tout un tas de scénarios pour l'après, suivant 4 résultats possibles.

-Tout d'abord, si j'étais déficient. Alors plus de questions, une pathologie était à entrevoir, donc des soins.

-Puis être "normal" j'en aurai été soulagé, car j'aurai pu m'identifier, et mieux accepter les "autres" je n'aurai plus eu de raisons de me compliquer la tâche. Par contre, ma psy aurait eu du boulot pour me faire décortiquer le pourquoi, j'ai une quantité déraisonnable de "symptômes" qualifiant les surdoués... Être seulement hypersensible peut-être.

-Être sur efficient. (c'est pour l'instant le terme qui me gêne le moins) C'est l'effet inverse, une plus grande facilité à s'accepter, mais plus de boulot pour "s'intégrer" et accepter la différence mal vécue.

-Mais la solution qui me faisait le plus peur, c'était le "ni oui, ni non !" Un entre deux... J'imaginais un grand vide. Une sensation d'imposture, tout en gardant des "tendances" aux symptômes des surdoués... Ne rien y comprendre...

Bon, il se trouve que le neuropsychologue à été catégorique, et la question ne se pose plus. MAIS ce qui m'a le plus surpris, c'est que malgré tous les scénarios que j'avais élaborés, je n'avais vraiment pas imaginé une suite comme ça. C'est surtout le sentiment d'imposture qui a disparu, un poids est parti.

Par contre, je n'en reviens toujours pas, c'est trop frais...

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message