Nous sommes le Lun 23 Jan 2017 19:49


du temps des premiers murmures...

Cette section est ouverte à tous les membres : elle doit permettre un partage d'expériences autour des problématiques liées à la découverte de la douance.

Modérateur: Zyghna

du temps des premiers murmures...

Messagepar Fabs le vaurien » Dim 27 Mar 2011 15:05

Nous ne sommes pas nés avec un tampon bien visible sur le front. Si certains l'ont su dès l'enfance, beaucoup d'entre nous se sont découvert sur le tard.
Cette prise de conscience n'est pas venue à nous du jour au lendemain, comme un ami s'incrustant à l'improviste chez soi. Non, cet ami, nous l'avons invité et offert l'espace de la rencontre. Cet invité qui pourtant ne nous a jamais quitté mais qui évoluait à bas bruit sans que nous puissions vraiment le voir, ni même le comprendre. Et un jour.....TILT

Notre prise de conscience est le produit d'un ensemble de facteurs qui se sont croisés dans un contexte donné de notre vie, emprunte peut être de moults questionnements. En somme, elle est tombée à pic pour leur trouver des éléments de réponse, réorientant par la même leur angle d'approche.

Comment avez vous pris conscience de votre spécificité?
Dans quel contexte le "murmure du peut être " est venu chuchoter cette idée folle de douance à votre oreille?
une rencontre? une lecture? le gré du pur hasard?

ce topic attend vos témoignages, que vous soyez diagnostiqués ou pas, encore dans le doute ou pas..

à nous...
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).
Avatar de l’utilisateur
Fabs le vaurien
Rang orange
 
Messages: 5560
Âge: 36
Enregistré le: Mer 2 Fév 2011 22:20
Localisation: BZH
Badges: 2
Neun's d'Honneur (1) Ex Modérateur (1)
Présentation: La première prez de l’histoire du forum
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: du temps des premiers murmures...

Messagepar Fabs le vaurien » Dim 27 Mar 2011 15:36

hum, merci pour ce sujet. :geek1:

bon, je prends le pli de répondre.

Pour ma part, jusqu'à mes trente ans, beaucoup de signes m'ont mis sur la voie. Sauf que je ne leur ai jamais porté plus d'importance que ça et n'ai pas non plus eu quelqu'un pour m'aider à tout remettre en ordre. Car en effet, c'est à 30 ans que tout s'est , semble t il organisé, réassemblé pour que le puzzle de mon étrangeté prenne un sens logique, évident. l'évidence m'a permis de mesurer ce que je n'avais su bien appréhender jusqu'alors à savoir les commentaires des instits, des proches, mes questionnements etc. Des commentaires laissant entendre un décalage marqué, prononçant même à deux reprises le terme "surdoué'. Aussi, il y'a 22 ans, une instit déclarait que je savais "tout". Il y'a 10 ans, la mère d'une copine annonçait que pour elle j'étais surdoué. Il y'a 2 ans, ma collègue me demandait si je n'étais pas surdoué. Plein de signes en fait, j'en passe...

Bref, ma fille est née il y'a 3 ans. Rapidement, j'ai remarqué qu'elle était un chouia différente des autres enfants. d'ailleurs tout le monde nous disait qu'elle était en avance…
Au cours de visites chez son pédiatre, ce dernier nous déclara qu'elle était précoce (langage en particulier) et a demandé si l’un de nous avait été aussi en avance….
Sur le moment, nous avions répondu que non….

Toujours est il qu'à partir de là, je me suis mis à fouiller sur le net, glanant ça et là des infos sur les enfants précoces (pour ma fille) et de fil en aiguille, je suis tombé sur des forums, des sites concernant les adultes. A partir de là, mes recherches ont commencé à s'orienter vers moi directement. Et j'ai fini par lire TIPEH. Beaucoup d'éléments collaient. Tout semblait évident. Ces descriptions faisaient écho. J'étais dérouté de me reconnaitre dans bien des points, de toucher quelque chose que je n’avais jamais envisagé chez moi, de ressentir un léger soulagement, de sentir au fond de moi que c’était l’évidence même.

Depuis toujours, je savais au fond de moi que j'etais doué certes mais pas SUR doué…alors je doutais et craignais dans ma démarche introspective de chercher une solution miracle pour me planquer et ne pas affronter mes pathologies...
j'en ai donc parlé à moi moitié et rapidement , yoyo dubitatif insoutenable aidant, j'ai pris mon téléphone pour obtenir un rdv chez une psy.
La suite vous la connaissez sur le topic du vécu du test


voilà
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).
Avatar de l’utilisateur
Fabs le vaurien
Rang orange
 
Messages: 5560
Âge: 36
Enregistré le: Mer 2 Fév 2011 22:20
Localisation: BZH
Badges: 2
Neun's d'Honneur (1) Ex Modérateur (1)
Présentation: La première prez de l’histoire du forum
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: du temps des premiers murmures...

Messagepar Paille à son » Lun 28 Mar 2011 15:19

Bah, euh moi, c'était pas trop ça. Je venais de redoubler ma première année d'école, puis j'avais encore des rattrapages pour passer en deuxième année. Ma mère, avait du en parler à une amie médecin qui lui a suggéré l'idée que je sois surdoué. Je me rappelle encore quand elle m'a demandé si j'étais surdoué, et moi complètement halluciné à me dire : mais c'est quoi ce bordel? D'où est-ce que je pourrais être surdoué, c'est quoi cette hallu? Pas du tout. Puis elle m'a envoyé quelques liens sur internet, et bon, forcément la curiosité l'a emporté, et je suis allé regarder, et au fur et à mesure des lectures, des questionnements, du "ah, mais peut-être que si en fait...", puis à voir des trucs, faire des petites expériences, poser des questions sur comment j'étais gamin, écumer tout ce que je pouvais trouver sur internet... puis, les phases de doutes ah si je le suis, ah non je ne le suis pas, ce sont encore des conneries tout ça... Puis finalement passer le test MENSA, genre 6 mois après, être admissible à ma grande surprise, puis tout laisser tomber. Je passerai probablement le WAIS, d'ici pas trop longtemps, histoire d'en savoir un peu plus, mais voilà.
Paille à son
 
Messages: 448
Âge: 31
Enregistré le: Ven 4 Fév 2011 22:38
Présentation: C'est ici qu'elle est ma prèz à mettre à jour!
Profil: En questionnement
Test: MENSA

Re: du temps des premiers murmures...

Messagepar Leanni » Mer 30 Mar 2011 00:11

J'avais 17 ans et jétais en dépression bien comme il faut, en échec scolaire depuis quelques années mais seulement récemment remarqué.

Sous médocs, doses de cheval (anxio et anti-D en veux-tu en voilà... médication à outrance qui m'a complètement zombifiée pendant deux ans et qui a grandement affecté ma mémoire depuis, bon, pour la mémoire, c'est mon interprétation personnelle, mais j'assume et je pense être dans le vrai car je n'ai quasiment pas de souvenirs de cette période de ma vie)

Ils m'étaient prescrits par une psychiatre que je voyais toutes les deux semaines (en hôpital de jour pour ados, où j'étais "accompagnée" le reste du temps par une infirmière psychologue incompétente et shootée elle aussi à je sais pas trop quoi, mais en tout cas elle était toujours très "peace" et nous (me?) prenait pour des neuneus qui aiment dessiner des fleurs sur tout et n'importe quoi à longueur de journée ), bref, je voyais une psychiatre qui m'a dit un jour (alors qu'on faisait une espèce de bilan de mes séances, en présence de ma mère et en s'adressant à elle: ) "peut-être que X (X c'est moi hein..^^) n'a tout simplement pas les capacités de suivre une scolarité normale et qu'il faut l'orienter vers des métiers manuels" (vexation, on touche à mon ego, eh oh!!) ...

Réaction vive de ma part "désolée madame mais là c'est... non, c'est trop, je peux plus" et je suis partie. Ma mère est restée discuter avec la psy et j'ai attendu dehors. A la sortie elle me demande "et maintenant on fait quoi?" ce à quoi je lui réponds que je sais que j'ai besoin d'aide, d'être suivie, mais que je ne veux plus que ça soit par elle. Elle me propose alors d'être suivie par une psychologue et me parle des tests de QI qu'elle fait passer, un bon moyen de vérifier si effectivement je n'avais pas les capacités de faire un cursus normal, auquel cas j'irai en CFA ou autre, comme la psychiatre le suggérait.

Deux semaines plus tard je passais le WAIS^^
Leanni
 

Re: du temps des premiers murmures...

Messagepar sourizeante » Sam 7 Mai 2011 17:44

Avant tout, un grand merci à tous les membres du forum pour leur accueil et leur écoute. Sans la lecture de vos posts, je n'aurais pas sauté le pas de consulter. :cheers:

Premier échange avec la psy ce matin. Je suis stressée, je me demande encore ce que je fais là.
Elle est en retard. J'ai envie de repartir.

Elle arrive, souriante, bienveillante. Je ne lui avais rien dit lors de la prise de rendez vous. J'explique un peu tout en vrac, mes enfants, mon parcours, mon mal être , mes pbs au bureau, mes angoisses ... Elle écoute, pose quelques questions.

A la fin, elle me parle du test. Je ne me sens pas prête, pas "légitime". On convient ensemble qu'on se revoit la semaine prochaine. Cette fois ci, c'est elle qui posera des questions, pour cerner "mon profil".
On reparlera alors du test. D'après elle, sans être un fin en soi, cela pourrait me donner des clefs pour comprendre mon fonctionnement. Moi, je ne sais pas, je suis juste soulagée d'avoir pu vider mon sac et d'avoir eu en face de moi quelqu'un qui voyait ce que je voulais dire. Je ne suis pas folle! Un vrai soulagement.
Comme elle me le fait remarquer "plus la peine de s'angoisser parce qu'on a le cerveau qui mouline tout le temps une fois qu'on sait qu'il est conçu pour mouliner tout le temps".

Bref, il semble que mes doutes soient légitimes.

A la fin de l'entretien, elle me glisse "quand je vous ai vue dans la salle d'attente, je me suis dis "tiens, encore une précoce". Quand on a l'habitude, il y a des signes, dans l'attitude, la vivacité qui ne trompent pas". :shock:

Retour à la maison. Mon mari me trouve zen. En fait, je le suis. J'ai passé 20 ans à me croire névrosée. J'ai eu des phases "lexomyl et atarax", me suis bourrée d'Euphytose, de verveine et de camomille...
Et finalement, j'aurais juste un cablage un peu différent. :^)

Donc,voili, prochain épisode jeudi matin.
Avatar de l’utilisateur
sourizeante
Chaperon Rouge
 
Messages: 513
Âge: 40
Enregistré le: Mar 26 Avr 2011 17:28
Localisation: Banlieue orientale de Lutèce
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: Par ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: du temps des premiers murmures...

Messagepar Mlle Rose » Sam 7 Mai 2011 17:58

:-) Merci de partager, je te souhaite plein de courage pour la suite, mais je crois que tu as fait le plus difficile... le premier pas ;)
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:
Avatar de l’utilisateur
Mlle Rose
 
Messages: 12693
Images: 86
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:56
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: du temps des premiers murmures...

Messagepar TourneLune » Sam 7 Mai 2011 21:27

Tout pareil, bon courage ;)
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11095
Images: 276
Âge: 37
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: du temps des premiers murmures...

Messagepar sourizeante » Sam 7 Mai 2011 22:11

Merci les filles :)
Avatar de l’utilisateur
sourizeante
Chaperon Rouge
 
Messages: 513
Âge: 40
Enregistré le: Mar 26 Avr 2011 17:28
Localisation: Banlieue orientale de Lutèce
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: Par ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: du temps des premiers murmures...

Messagepar Exuperance » Mer 11 Mai 2011 00:36

Hello :-)

Comme Sourizeante j'ai eu un premier RDV avec une psy et je suis dans l'attente du second (=WAIS).

Ce RDV a eu lieu la semaine dernière et j'y repense sans cesse; j'ai la sensation d'avoir noyé la psy
dans mon flot de parole tant j'avais envie de lui faire comprendre ma situation :saoul: ! J'étais
surexcitée et ultra-anxieuse ... du coup j'ai oublié d'évoquer plusieurs points importants pour moi
et cela me frustre ! :rofl:

Le prochain RDV a été fixé la semaine prochaine et l'attente me tue, d'autant plus que je suis
désœuvrée actuellement ... et bien évidemment de très (trop) nombreuses questions me viennent
en tête, telles que :

- A quel point l'état dépressif ou "maniaque" peut-il influencer le résultat de ce genre de test ?
- Comment ce test peut-il correspondre à des individus s'étant scolairement sabotés ? ( je me doute
bien qu'il a été réalisé de la manière la plus appropriée mais cela ne m'empêche pas d'y réfléchir :-? )
- Le fait d'avoir effectué régulièrement des tests psychotechniques (il y a plusieurs années, pendant
mes précédentes études d'orthophonie) peut-il influencer le résultat (cela me tracasse car je voudrais
être la plus "pure" possible afin de ne pas fausser la donne ...) ?

Je vais m'arrêter maintenant sinon .... :lol:
En plus après les avoir écrites mes questions me paraissent ridicules !



A bientôt !
Exuperance
 
Messages: 7
Enregistré le: Sam 23 Avr 2011 15:56

Re: du temps des premiers murmures...

Messagepar Mlle Rose » Mer 11 Mai 2011 07:15

Si tu te sens désœuvrée, je te conseille de noter toutes tes questions et tout ce que tu as oublié de dire au premier rendez-vous, ça te permettra d'évacuer un peu et, éventuellement, apporte ça lors du prochain. Tu pourras évoquer ces choses après le test.

(Le bilan n'a rien à voir avec les tests psychotechniques du concours d'ortho, t'inquiète ^^)

Tu es ortho où ?
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:
Avatar de l’utilisateur
Mlle Rose
 
Messages: 12693
Images: 86
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:56
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: du temps des premiers murmures...

Messagepar TourneLune » Mer 11 Mai 2011 14:33

Je pense personnellement que l'état maniaque ou dépressif peut influer oui. Après, il s'agit d'interpréter le résultat en fonction de ton état au moment du passage du test ( à condition d'être vraiment bipolaire, pas juste les variations d'"humeur" que nous connaissons tous.
Pour le reste, je pense que l'impact est relativement minime...
A part le calcul mental peut-être, mais en général, à part dyscalculie, on sait calculer meme si on s'est sabordé et ce n'est pas parce qu'on a fait des études de maths qu'on calcule mieux..
Peut-être qu'être comptable ou commercant, ca aide, je sais pas ;)
Le tout c'est d'interpréter tout ça dans son contexte, pas une course au résultat chiffré.

Vas-y comme tu es, sans trop réfléchir, c'est le mieux ( je sais, c'est facile à dire ;) )
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11095
Images: 276
Âge: 37
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: du temps des premiers murmures...

Messagepar Exuperance » Mer 11 Mai 2011 18:01

@Mlle Rose : J'ai déjà commencé à noter certaines idées par contre je vais vraiment devoir me limiter du moins dans un premier temps ! :D
Pour répondre à ta question je ne suis pas ortho ... j'avais intégré une prépa après mon bac mais à ce moment j'ai dû interrompre mes études pour des raisons de santé ... par la suite j'ai repris des études dans un domaine totalement différent !

@TourneLune : J'ai effectivement un trouble de l'humeur mais j'en ai déjà parlé à la psy donc je pense qu'elle va en prendre compte, de toute façon il s'agit d'un trouble sans phase "spectaculaire" donc je suppute que l'impact sera moindre ! Je suis tout-à-fait d'accord avec toi lorsque tu dis pas exemple que l'on sait calculer même si l'on a pas fait des études de maths ... le fonctionnement du test m'intrigue énormément mais j'essaie de ne pas y penser ! Comme tu dis, je vais tenter d'y aller sans trop me prendre la tête (oui, dur dur !!!)
Exuperance
 
Messages: 7
Enregistré le: Sam 23 Avr 2011 15:56

Re: du temps des premiers murmures...

Messagepar Fabs le vaurien » Lun 30 Mai 2011 07:43

je fais remonter ce topic..n'hesitez pas à laisser vos témoignages..tout particulièrement ceux qui viennent tout juste de "se découvrir" et qui sont dans moults questionnements.
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).
Avatar de l’utilisateur
Fabs le vaurien
Rang orange
 
Messages: 5560
Âge: 36
Enregistré le: Mer 2 Fév 2011 22:20
Localisation: BZH
Badges: 2
Neun's d'Honneur (1) Ex Modérateur (1)
Présentation: La première prez de l’histoire du forum
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: du temps des premiers murmures...

Messagepar Cyrano » Mar 31 Mai 2011 06:41

Bonjour,

Je me sens différent depuis toujours. A l'école, j'étais un cancre fini qui emmerdait les autres. J'ai même eu une année un commentaire général sur la classe qui disait : "classe homogène sauf un individu qui perturbe les autres". Le terme le plus couramment employé me concernant dans les bulletins scolaires était : sabordage. Plus tard, je me suis construit une personnalité très sûre d'elle, un mur de confiance qui m'a aidé à avancer (un peu). Mon premier flash : J'étais en voiture il y a seulement quelques jours. Europe 1. JSF parle de la douance. Je me reconnais bien. Recherche sur internet, achat du bouquin et là, je dois dire que les coïncidences s'enchainent : Gamin j'étais rejeté par les autres, très mauvaise image de moi-même, procrastination à outrance, sentiment de décalage depuis toujours etc. tout ou presque y est passé. J'ai même chialé comme une madeleine en voyant un témoignage sur votre site que j'aurais pu moi-même écrire. Je suis dans la phase où je me dis : "t'es sûrement pas surdoué. Tu fonctionnes comme eux mais t'es pas surdoué." j'ai pris rendez-vous avec Stéphanie B. à Bordeaux qui a été publiée sur le sujet. On verra. Mais le doute est bien présent et mon cerveau trouve des stratégies incroyables pour me faire passer de la certitude au déni dans la même journée. C'est un peu épuisant d'ailleurs.
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.
Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Chaînon Manquant
 
Messages: 4678
Âge: 39
Enregistré le: Mer 25 Mai 2011 11:25
Localisation: Into the wild
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: du temps des premiers murmures...

Messagepar altima » Mar 7 Juin 2011 12:23

cyrano a écrit: Mais le doute est bien présent et mon cerveau trouve des stratégies incroyables pour me faire passer de la certitude au déni dans la même journée. C'est un peu épuisant d'ailleurs.

Tout pareil. Je confirme : épuisant.
Vivement qu'on en finisse et que je sois fixée une fois pour toutes, parce que certains jours je me sens bien bête d'avoir pensé que, et puis si c'est non je perds du temps à chercher ici pourquoi je suis pas normale.
Quoique, une fois fixée, ça sera peut-être encore pire.
Mon amoureux m'a déjà "traitée" (sic) de surdouée. L'autre jour encore en voyant une photo de moi toute petite.
Lui, je suis sûre qu'il en est. Il n'aurait jamais eu l'idée de me faire cette réflexion sinon. Par contre il voudra jamais faire de test - si jamais c'est pas déjà fait. C'est pas lui qui m'a mis le doute pourtant.
Avatar de l’utilisateur
altima
 
Messages: 672
Âge: 37
Enregistré le: Mer 18 Mai 2011 14:42
Présentation: presentations/etre-pas-t410.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: du temps des premiers murmures...

Messagepar sourizeante » Mer 8 Juin 2011 08:24

altima a écrit:Lui, je suis sûre qu'il en est. Il n'aurait jamais eu l'idée de me faire cette réflexion sinon. Par contre il voudra jamais faire de test - si jamais c'est pas déjà fait. C'est pas lui qui m'a mis le doute pourtant.


C'est amusant, c'est pareil avec mon mari. Je suis sûre qu'il l'est, mais pour lui tout cela n'est que fadaises (même s'il reconnait que je vais mieux depuis que j'ai "découvert" ma potentielle douance.

C'est une des remarques que j'ai faite à ma psy. Si je suis HP (ce que le test doit encore confirmer), alors comment se fait-il que je ne remarque pas de différences avec mes amis très proches, qui me semblent souvent bien plus brillants que moi. Sa réponse m'a laissée perplexe : souvent, les amis, on les choisit...

Exemple : j'ai un collègue, avec qui je m'entends très bien, très efficace professionellement, mais dont l'humour particulier perturbe souvent la plupart des gens. On a organisé un déjeuner en famille. Sa femme était heureuse de rencontrer une collègue de son mari, car, dixit, la plupart des gens ne s'entendent pas avec lui. Si je vous dis qu'un de leurs enfants est ultra sensible, a déjà un an d'avance et s'ennuie un brin en classe.... Drôles de coincidences non ??? :grattelatete:

Ma meilleure amie, quand on était à la fac, lisait pas loin de 3 livres par semaine. On était binome en cours, et on ne se foulait pas plus l'une que l'autre pour des résultats plutot corrects.

Bref, comment accepter qu'on est "doué" et soit-disant statistiquement hors norme quand on est entouré d'autres personnes présentant les mêmes caractéristiques.

Bon, vivement le test, que je sache. Je suis un peu verte, j'ai du reporter la date à cause du boulot. Nouvelle date à mon retour de vacances, début juillet. Au moins, je serais bien reposée et en possession de tous mes moyens.
Avatar de l’utilisateur
sourizeante
Chaperon Rouge
 
Messages: 513
Âge: 40
Enregistré le: Mar 26 Avr 2011 17:28
Localisation: Banlieue orientale de Lutèce
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: Par ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: du temps des premiers murmures...

Messagepar Dameline » Mer 8 Juin 2011 14:19

Comme je l'ai écrit dans le post présentation j'ai eu un choc en lisant un article ( ou extrait de livre) d'Ariel Adda " que sont les enfants doués devenus?" ...C'était moi l'adulte caméléon . Bref, quelqu'un ( en l'occurrence A.Adda) avait réussi à décrire avec des mots l'intérieur de moi....Je doute néanmoins ,je ne peux y croire malgré toutes les similitudes..Ce serait donc ça? Pourtant j'ai cultivé ( et je cultive encore...) un sentiment d'infériorité :Comment être comme les autres? Depuis l'enfance ,c'est MON soucis : Aborder la vie avec simplicité, ce que ça doit être bien au lieu de se torturer l'esprit! C'est vrai que je n'ai pas la même façon d'appréhender les choses,de résoudre les problèmes,j'ai d'ailleurs beaucoup de difficultés dans mes relations avec autrui.J'ai vu des psychologues étant ado, entrepris une psychanalyse il y a quelques années ( cela ne m'a rien apporté car je ne savais quoi dire au thérapeute).J'en suis devenue fataliste: c'est comme ça je souffre de quelque chose mais de quoi? Bizarrement je ressens à 44 ans les mêmes choses que pendant ma petite enfance ,j'ai le même regard sur le monde, les mêmes questionnements . Pour moi, il n'y a pas eu une enfance, une adolescence..etc, il y a moi qui traverse la vie..Je ne sais si je me fais comprendre car c'est difficile de traduire cela en mots et de plus taper chaque lettre sur le clavier ( si seulement je pouvais taper au même rythme que vont mes pensées :think: )Bref je suis un peu dans une période de confusion d'autant que je ne veux/peux en aucun cas en parler autour de moi ...Ce texte d'A.Adda m'a bouleversé et depuis je tente de rouvrir les tiroirs de mon cerveau , que j'avais refermés, afin d'en analyser les contenus ..Je vais donc entreprendre seule les démarches à savoir trouver le professionnel adéquat afin de passer des tests ,une chose à la fois..
Dameline
 
Messages: 8
Âge: 49
Enregistré le: Lun 6 Juin 2011 22:51
Localisation: tout là-haut

Re: du temps des premiers murmures...

Messagepar altima » Mer 8 Juin 2011 15:03

Dameline a écrit:Pour moi, il n'y a pas eu une enfance, une adolescence..etc, il y a moi qui traverse la vie..Je ne sais si je me fais comprendre car c'est difficile de traduire cela en mots

Si. Merci d'avoir mis en mots ce que je ressens très profondément. ;)
Avatar de l’utilisateur
altima
 
Messages: 672
Âge: 37
Enregistré le: Mer 18 Mai 2011 14:42
Présentation: presentations/etre-pas-t410.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: du temps des premiers murmures...

Messagepar Cyrano » Jeu 16 Juin 2011 08:45

Ho c'est bien là que l'on doit mettre ses doutes sur le papier...les premiers murmures.

Je suis obligé de le voir. Oui je suis obligé. Beaucoup de gens ici fonctionnent comme moi. Je ne vais pas faire la liste des points communs que j'ai avec vous tous mais je me reconnais en vous. Je découvre tous les jours de nouveaux traits de ma "personnalité" qui sont fréquents chez les surdoués. (Le dernier en date est la propension de certains à être dans la séduction permanente dans leurs relations. Stéphanie Bénard en parle très bien, malgré des fautes de syntaxe exaspérantes. C'est Saul qui m'a mis la puce à l'oreille et j'ai cherché. Thanks dude by the way.)

Toujours est il que, malgré ce qui me rapproche de vous, je ne peux m'empêcher de me demander si je ne fais pas tout pour me faire rentrer dans les cases. Est-ce que mon cerveau ne me joue pas des tours ? Cette "connexion" que je ressens n'est-elle pas simplement un besoin d'enfin me sentir appartenir à un groupe ? N'aurais-je pu me découvrir "autre chose" sur un autre forum ?

Je ressens aussi un décalage même ici. Notamment sur la "culture générale". On dit de moi que j'ai une bonne culture générale (au boulot ou dans mes relations). Mais je dois me rendre à l'évidence : Je n'ai pas les connaissances de beaucoup sur ce forum. Littérature, art etc. Peut-être est-ce dû à ma scolarité approximative ou au fait que...je ne sais même plus tiens.

Encore une fois, ce que je ressens en ce moment c'est l'impression de vraiment fonctionner comme vous mais que je n'ai pas le QI qui va avec. Je n'ai que le côté de la tartine où y'a pas de nutella.
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.
Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Chaînon Manquant
 
Messages: 4678
Âge: 39
Enregistré le: Mer 25 Mai 2011 11:25
Localisation: Into the wild
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: du temps des premiers murmures...

Messagepar Zeus » Jeu 16 Juin 2011 09:04

Tu globalises le "vous". On est bien différents les uns des autres -malgré des points communs indéniables, et la notion de "culture", générale ou pas, ne recouvre pas grand chose, étant donné l'infinité des savoirs et l'infinité de façon d'aborder un même savoir.

Je ne pense pas que ton cerveau te joue des tours et que tu imagines te "reconnaitre".
Je ne porte aucun diagnostic, j'en suis incapable, mais là où tu te reconnais, ça doit être le cas.
D'autant que plus d'un se reconnait aussi dans tes témoignages et ta façon d'être...
Je ne pense pas à une illusion collective, où une seule projection, où un conformisme de groupe qui aplanirait les valeurs ou les perceptions. Je ne me suis pas "retrouvé" ainsi sur un forum qui aborde une de mes passions.
Ce que j'ai pu ressentir de commun avec des gens ici transcende des passions, angoisses ou manifestations périphériques de ma personnalité.

Je t'enjoins à lire :
http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_cognitive_biases

C'est simpliste, mais pertinent. Je pense que des biais cognitifs nous échappent, trop évidents pour être perçus, et noyés dans des raisonnements cohérents et convaincants.
J'aimerais en reparler avec toi, pour te pointer ce à quoi je réfère, notamment dans certaines de tes approches.
Sans aucune volonté de donner des leçons, juste pour te montrer deux-trois trucs qui me semblent bon à avoir à l'esprit.

:-)
Zeus
 
Messages: 1408
Enregistré le: Sam 19 Mar 2011 14:59
Profil: Intéressé pour une personne de mon entourage
Test: NON

Re: du temps des premiers murmures...

Messagepar Cyrano » Jeu 16 Juin 2011 09:13

Je suis preneur Azerty. J'ai tant de choses à apprendre que je suis une éponge.
Je pense avoir pas mal changé en trois semaines...plus qu'en beaucoup d'années. Je relis mes posts quand je suis arrivé sur ce forum et je sens déjà un décalage. Je n'écrirais plus du tout la même chose bien des fois.

Et tu peux écrire ce qui te semble pertinent sans aucune crainte de heurter ma sensibilité.
Je verrai ça comme une thérapie de groupe.
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.
Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Chaînon Manquant
 
Messages: 4678
Âge: 39
Enregistré le: Mer 25 Mai 2011 11:25
Localisation: Into the wild
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: du temps des premiers murmures...

Messagepar TourneLune » Jeu 16 Juin 2011 13:33

C'est sûr que si tu additionnes tous nos points forts pour les attribuer à une personnes/groupe.... Je pense que tu ne serais pas épaté par ma culture générale, ma force n'est pas là. La tienne peut-être non plus.
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11095
Images: 276
Âge: 37
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: du temps des premiers murmures...

Messagepar Saul » Jeu 16 Juin 2011 23:11

J'aimerais en reparler avec toi, pour te pointer ce à quoi je réfère, notamment dans certaines de tes approches.
Sans aucune volonté de donner des leçons, juste pour te montrer deux-trois trucs qui me semblent bon à avoir à l'esprit.

Tu pourrais en faire profiter tout le monde, ça peut interesser.
"L'homme est quelque chose de sacré pour l'homme." Sénèque
Avatar de l’utilisateur
Saul
 
Messages: 592
Enregistré le: Ven 11 Fév 2011 14:50
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: du temps des premiers murmures...

Messagepar Fabs le vaurien » Ven 17 Juin 2011 00:26

Cyrano a écrit: Je ressens aussi un décalage même ici. Notamment sur la "culture générale". On dit de moi que j'ai une bonne culture générale (au boulot ou dans mes relations). Mais je dois me rendre à l'évidence : Je n'ai pas les connaissances de beaucoup sur ce forum.
Encore une fois, ce que je ressens en ce moment c'est l'impression de vraiment fonctionner comme vous mais que je n'ai pas le QI qui va avec. Je n'ai que le côté de la tartine où y'a pas de nutella.


il y'a des gens qui ont plus de culture que d'autres...

Certains sont presque spécialistes d'un ou deux domaines, d'autres survolent de vastes champs hétéroclites. Des pointilleux, des dilettants...
il y'a ceux qui ont baigné dedans et qui ont eu un encadrement le permettant. Ceux qui ont fouillé les trésors de la bibliothèque bien garnie de papa et ceux qui ne disposait que du télé 7 jours.
certains n'ont pas été aidé et se sont toutefois intéressés à certaines choses...
d'autres ont pris le pli de ne s’intéresser qu'à ce dont ils avaient accès..

Ne te mets pas de pression inutile, cyrano, nos silhouettes n'ont pas des contours stricts et nets..
y'a moultes raison de ne pas se sentir pareil, et c'est tant mieux...
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).
Avatar de l’utilisateur
Fabs le vaurien
Rang orange
 
Messages: 5560
Âge: 36
Enregistré le: Mer 2 Fév 2011 22:20
Localisation: BZH
Badges: 2
Neun's d'Honneur (1) Ex Modérateur (1)
Présentation: La première prez de l’histoire du forum
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: du temps des premiers murmures...

Messagepar Mlle Rose » Dim 19 Juin 2011 17:52

Bon, puisque j'ai promis à Fabs....

Depuis longtemps je me sens différentes des autres. Je n'ai pas attendu qu'un test de QI me le dise pour savoir que j'étais intelligente. Mais surdouée... ça ne m'étais pas venu à l'esprit. Comme beaucoup je pensais que les surdoués étaient des gens presque pas humains avec des capacités quasi magiques, hors de ma portée en tous cas.

Quand j'étais petite je réussissais tout, sauf pour tout ce qui concernait les activités physiques. J'ai appris à jouer du violon très tôt, lu très tôt, j'étais très curieuse et comme je ne dormais jamais j'apprenais plein de choses avec les livres. Je lisais même le dictionnaire, j'adorais le toucher des pages, si légères, quasi transparentes... je m'étonnais que tous les mots du monde puissent être contenus dans un si petit bouquin. Ma mamie dans toutes ces découvertes était un vrai soutien et sa maison recelait des trésors : des cailloux géniaux dont j'appris les noms, des tas d'objets anciens dont j'adorais qu'elle me conte l'histoire, des tonnes de livres encore, vieux et poussiéreux, qui me semblaient autant de grimoires gorgés de secrets. Ma mamie elle-même était gorgée de ces secrets, elle l'est toujours d'ailleurs, même si je ne pose plus mon cartable chez elle en rentrant de l'école.
Petit à petit, je me suis fanée sur les bancs de l'école et j'ai glissé, dérivé. Trop de questionnements et pas assez de réponses, tout le poids de la vacuité du monde me tirant vers le fond... j'ai scruté le néant, longtemps, et comme dit Azerty, il a sans doute à ce moment-là scruté aussi en moi. Il y eût bien quelques amis, d'autres parias, lorsque j'étais au lycée, avec qui je pouvais partager toutes ces choses... mais chacun sa solitude sur les épaules, nous nous bornions souvent à partager une bonne grosse défonce.
Black out ensuite. J'ai fait ce qu'on attendait de moi. Puisque je n'étais pas si intelligente que ça (je me contentais d'avoir la moyenne à l'école, j'ai fait pareil au bac, c'est une preuve ça non? ^^) je ne pus prétendre à des études de médecine. Pourtant il fallait bien que je fasse quelque chose, car il devenait urgent que je quitte le domicile familial afin que l'ambiance cesse de me détruire. J'ai enfermé le démon, fait des études plutôt prisées quand même, sous médocs la plupart du temps pour supporter la vie, j'ai rencontré un mec et après mon diplôme j'ai fait un enfant avec lui. Là je résume. Parce qu'il n'y a pas grand chose à en dire, je n'étais pas connectée avec moi-même. J'étais grise.

Et cet enfant là... cet enfant-là ne dormait jamais. Cet enfant-là passait son temps à piailler et poser des questions insupportables, cet enfant-là voulait lire, il voulait être un caillou pour ne jamais mourir, parce que si on meurt il ne sert pas à grand chose de vivre, cet enfant-là avait "toujours ce petit moulin des pensées qui tournait et le rendait triste parfois"... cet enfant-là a fini par aller à l'école et moi, qui lui avait dit qu'il apprendrait plein de choses me suis trouvée prise en flagrant délit de mensonge, dès son premier jour de petite section et convoquée chez le directeur. "Madame, votre fils est particulier, il va vraiment avoir du mal à s'adapter dans cette classe, il est urgent de le montrer à un psychologue". -_-
Il n'a pas fallu longtemps au psychologue pour comprendre. Il lui a fait passer un test de QI sur le champ et nous a dit "votre fils est surdoué, il n'a rien à faire en petite section, je ne peux pas vous dire exactement son QI, il plafonne au test verbal des petits et a refusé la partie performance". Par la suite nous y somme retournée plusieurs fois pour voir comment nous pouvions, nous parents, nous y adapter et trouver comment aborder cela avec l'école. C'est alors qu'un jour ce psychologue me dit : "mais vous aussi non?" :shock: :shock: :shock: :sweat: :sweat: :sweat: "quoi? hein, non ché pas, mon dieu, non je pense pas" :pale:
Je tentai d'oublier cette chose, d'autant que nous n'y retournâmes plus, le travail étant terminé temporairement.
Mais pas moyen, cette petite phrase tournait, tournait, tournait dans ma tête...

Lorsque plus tard il a fallu repasser un test de QI pour mettre en place des aménagements de scolarité et notamment un saut de classe (à justifier par le test pour l'éducation nationale), nous avons consulté une autre psy. Je ne voulais pas revoir le regard de ce monsieur si perturbant. Quand elle aussi a commencé de me regarder bizarrement j'ai dit banco, on va le passer ce foutu test et on verra bien. Entre temps j'avais atterri sur un forum de "surdoués" et ne voulais pas m'y taper l'incruste s'il s'avérait que je ne faisais pas partie de cette communauté-là...
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:
Avatar de l’utilisateur
Mlle Rose
 
Messages: 12693
Images: 86
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:56
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Suivante

Retourner vers Là où l'on (se) pose des questions

 


Articles en relation Statistiques Dernier message
Notion de temps et d'investissement personnel. Votre avis ?
par Mr Intemporel » Mer 10 Aoû 2016 14:41

Réponses: 4

Vus: 393

Dernier message par Fish Voir le dernier message
Jeu 11 Aoû 2016 09:40
Des émotions et des pensées : grosse fatigue...
1, 2par sandrinef » Mer 5 Déc 2012 10:07

Réponses: 25

Vus: 9553

Dernier message par Grabote Voir le dernier message
Mer 8 Avr 2015 20:43
La douance protège-t-elle des sectes?
1, 2, 3par Zyghna » Ven 9 Mar 2012 23:13

Réponses: 63

Vus: 6641

Dernier message par De Re Metallica Voir le dernier message
Dim 10 Avr 2016 18:19
Surdoué mais pas trop : le club des 130
1, 2, 3, 4par hyvain » Dim 20 Avr 2014 15:05

Réponses: 81

Vus: 8359

Dernier message par Leticia Papillon Voir le dernier message
Ven 14 Oct 2016 17:00
Problème d'expression des idées ?
par Ophratie » Dim 1 Fév 2015 20:55

Réponses: 14

Vus: 5960

Dernier message par Mercredi Voir le dernier message
Sam 7 Fév 2015 13:25

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités