Nous sommes le Jeu 19 Jan 2017 22:18


Pour en finir avec le mythe cerveau droit/cerveau gauche

Cette section est ouverte à tous les membres : elle doit permettre un partage d'expériences autour des problématiques liées à la découverte de la douance.

Modérateur: Zyghna

Pour en finir avec le mythe cerveau droit/cerveau gauche

Messagepar Mlle Rose » Mer 22 Juin 2011 22:03

Je décide d'ouvrir ce sujet ce soir à la suite de la récurrence de questionnements autour de cette très médiatique dichotomie cerveau droit/ cerveau gauche et de la préférence hémisphérique.

Ici, certains membres ont abordé le sujet en ces termes

W a écrit:Est-ce que le surdoué a nécessairement une pensée "arborescente" ? Est-il "neurodroitier" (je n'accorde pas trop de crédit à cette théorie mais c'est une manière de dire "vision grand angle") ?


X a écrit:Au cours de mes nombreuses pérégrinations sur les surdoués, j'ai trouvé le terme de neuro droitier qui regroupe les caractéristiques des surdoués sans faire référence au QI. Peut être est-ce une voie pour les personnes qui n'auraient pas réussi leur test de QI ou ceux qui ont peur de le tenter ?
C'est aussi bon pour moi qui vient de recevoir mes résultats de Mensa : négatif -> 4% au lieu de 2% à un des tests et 14% au lieu des 10 % requis à un autre test. Je peux ainsi caresser l'illusion de trouver des points communs avec d'autres, vous les surdoués sans se sentir un Robinson au milieu de la foule.
Ce qui m'interpelle le plus c'est le pourcentage estimé dans la population : 30 % voire peut être 15% mais qui reste éminemment plus important que les 2% de QI > 135. Il me semblerait immoral de laisser toutes ces personnes sans qualificatif autre que "gens bizarres".


Ces questionnements sont évocateurs de la désinformation qui circule sur le net et des dangers qui y fourmillent pour toutes les personnes en quête d'elles-mêmes et/ou en souffrance.

Ces derniers temps, les termes "neuro-droitier" et "neuro-gaucher" sont devenus très en vogue et petit à petit l'idée farfelue selon laquelle "surdoué" = "neuro-droitier" (ou à peu près) commence à émerger sur les fora traitant de la douance, via des liens de développement personnel ou de coatching exploitant le filon (et ayant trouvé de quoi le raccrocher, puisque c'est aussi "à la mode", au vécu des personnes surdouées). Il y aurait ainsi toute une catégorie de la population qui fonctionnerait avec son "cerveau droit" et l'autre avec son "cerveau gauche". Bien évidemment cette première catégorie est toujours décrite en des termes valorisants, car c'est avant tout à des personnes se reconnaissant dans sa description que les "vendeurs de bonheur en 5 leçons" s'adressent.


Voici pour commencer un extrait de Cerveau, sexe et pouvoir. de Vidal et Benoit-Browaeys (très bon bouquin pour ceux que cela intéresse), qui détaille l'origine de cette curieuse vision simplifiée et bipolaire du fonctionnement cérébral.

L'idée que les hémisphères ne sont pas équivalents et que chacun a sa spécialisation est ancienne, mais la "théorie des deux cerveaux" lancée dans les années 70 par trois neurologues de l'Université Harvard, Geschwind, Levitsky et Galaburda, l'a largement popularisée. Selon cette approche, chaque hémisphère cérébral joue un rôle particulier : on parle de "latéralisation" du cerveau. L'hémisphère gauche est considéré comme le spécialiste du langage et de la pensée rationnelle. De son côté, l'hémisphère droit est vu comme le siège de la représentation de l'espace et des émotions. Cette conception s'est d'abord fondée sur des observations anciennes réalisées chez des patients porteurs de lésions cérébrales. Paul Broca, notamment, en 1861, avait repéré dans l'hémisphère gauche une zone systématiquement endommagée chez des sujets ayant perdu la capacité de parler (aphasie). (Cette zone importante pour le langage fut d'ailleurs nommée "aire de Broca"). D'autres corrélations ont suivi, permettant de relier région lésée et perte de fonction. Une lésion survenant dans l'hémisphère droit induit généralement une altération des capacités à percevoir les formes et à s'orienter. De proche en proche, une cartographie du cerveau a pu être établie, avec des aires nécessaires à la vision, l'audition, la motricité, le langage, etc.
Ces observations ont été très importantes à l'époque pour la compréhension du fonctionnement du cerveau, dont l'étude commençait à peine. Cependant, il faut garder à l'esprit que les effets de lésions cérébrales doivent être interprétées avec prudence. Car le fait d'observer un trouble fonctionnel, suite à la lésion d'une région, n'implique pas obligatoirement que cette région soit le siège de la fonction. Par exemple si la parole disparaît, cela signifie que la zone touchée est nécessaire à l'expression verbale, mais elle n'est pas forcément suffisante. Le déficit induit par une lésion ne dit pas tout d'une fonction.
Malgré des bases expérimentales manifestement peu étayées, la théorie des deux cerveaux a séduit beaucoup de monde car elle est simple et cristallise une représentation bipolaire du monde. On ne s'étonnera pas que cette théorie soit devenue le creuset de toutes sortes de spéculations plus ou moins mystiques. Dans les années 70, à l'heure où le mouvement hippies recherchait des méthodes d'épanouissement, de nouveaux gourous ont exploité le filon symbolique des deux cerveaux, présentés comme le yin et le yang. A gauche le langage, la raison, l'esprit d'entreprise et tout ce qui représente les valeurs de l'Occident. A droite, la perception de l'espace, l'affectivité, la contemplation et les valeurs de l'Orient et de l'Asie. Nombres d'ouvrages et de stage "d'initiation" proposaient des méthodes pour "penser équilibré". Et le filon n'est toujours pas épuisé ! Ces arguments sont toujours utilisés dans une certaine presse grand public.

Cet extrait est issu du travail réalisé sur http://www.charlatans.info. Une synthèse très documentée y a été faite ICI et , et bien mieux que je ne pourrais moi-même la faire ce soir, je vous conseille donc d'aller y jeter un oeil.

La PNL, notamment, a repris toute une partie de cette théorie pour en faire son fond de commerce. Je rappellerai que la PNL ne peut en aucun cas être considérée comme une science, elle a d'ailleurs été officiellement épinglée dans un rapport contre les sectes. Voici une citation qui pourra, je l'espère, alimenter une réflexion sur le sujet. Elle est issue du site http://www.prevensectes.com/pnl1.htm. Il n'est pas le seul à pointer la PNL et les concepts dérivés du doigt, mais il résume assez bien tout ce que j'ai pu lire par ailleurs. Vous pouvez aussi aller voir sur Wikipedia.

L'absence de preuves est un fait. Beaucoup de postulats sont présentés comme des faits reconnus par la communauté scientifique, ce qui est loin d'être le cas. Il n'y a qu'à choisir, à titre d'exemple, "la théorie des deux cerveaux". Ce paradigme a séduit depuis très longtemps l'entreprise et, en particulier, le management (La simplicité attire, la complexité fait fuir ! !). Or comme l'ont démontré certains chercheurs, cette hypothèse n'a jamais été validée et comme le soulignait d'ailleurs le neurologue H. Heacan la systématisation de cette théorie reste spéculative (in La recherche en neurobiologie, 1988, J.M Abgrall, "les charlatans de la santé", 1998, etc.). L'affirmation péremptoire et la répétition de ce type de message constituent des stratégies destinées à convaincre ses interlocuteurs et à faire oublier l'absence de fondements scientifiques.
(je crois l'avoir déjà mise ailleurs mais deux avertissements valent mieux qu'un lorsqu'il s'agit de dérives sectaires et de désinformation).

Au cours de ma pratique, j'ai pu observer en de nombreuses occasions combien le cerveau est bien plus complexe que ce l'on est capables d'appréhender. Il échappe à tout schéma. Jamais encore je n'ai pu observer de visu un de ces cas d'école qui entre dans toutes les cases. Il y a peu, je me suis rendue aux Journées de Neurologie de la Langue Française pour réactualiser mes connaissances dans le cadre de mon métier. La spécialisation des hémisphères y a été clairement remise en cause, notamment concernant le langage.

D'une manière générale je voudrais donc vous rappeler à tous que :
- toute théorie sur le cerveau qui paraît si simple que le premier crétin venu est capable de la comprendre et de la maîtriser est probablement une théorie erronée, sans quoi l'affaire serait "pliée" et d'éminents chercheurs ne se casseraient pas les bonbons à tenter de comprendre ce qui échappe encore à toute la communauté scientifique.
- il paraît important, en toute occasion, et surtout dans le domaine de la médecine ou de la psychologie (globalement de tout ce qui touche au soin) de vérifier les références des personnes derrière les théories, surtout si elles sont séduisantes : vérifier notamment leur formation, et leur renommée auprès de leurs pairs permet déjà de faire un tri non négligeable.
- il paraît important de laisser la médecine aux médecins, la psychologie aux psychologues et la plomberie aux plombiers, le mélange des genres, généralement ne fait pas bon ménage. Vous en connaissez vous des "spécialistes en tout" qui maîtrisent réellement leurs sujets ?
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:
Avatar de l’utilisateur
Mlle Rose
 
Messages: 12693
Images: 86
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:56
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Pour en finir avec le mythe cerveau droit/cerveau gauche

Messagepar Colonel Moutarde » Mer 22 Juin 2011 22:32

Merci pour cette synthèse, on peut rajouter que JSF elle-même, n'alimente absolument pas cette théorie : elle souligne au contraire que les surdoués semblent plus souvent que les autres mobiliser les 2 hémisphères à la fois.
Colonel Moutarde
 
Messages: 913
Enregistré le: Ven 4 Fév 2011 07:56
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Pour en finir avec le mythe cerveau droit/cerveau gauche

Messagepar Zeus » Jeu 23 Juin 2011 08:30

Il fallait que ce fut dit.

Pasque j'ai lu ce truc pseudo finaud de cerveau droit/cerveau gauche à toutes les sauces, dans tous les bouquins de psycho-pop et de management, repris encore et encore comme une profonde, puissante et décisive découverte scientifique bouleversante. Un schéma hyper basique : cerveau droit (intuition, perception pure, émotions...) et cerveau gauche (symbolisme, trames, ordre...).
Comme tout schéma mythique, ça donne l'impression d'expliquer parce que ça crée une cohérence, c'est séduisant, on croit observer le phénomène partout.
Plein de théories parfaitement bidon du même acabit circulent et suscitent l'enthousiasme des baratineurs fainéants de tous poils, qui veulent se faire lustrer en disant des choses piquantes et pertinentes, basées sur des conceptions pures.
Toujours plus difficile de mettre une théorie -aussi cohérente, riche et complexe soit elle- à l'épreuve des faits et d'une étude un peu serrée de sa pertinence, une fois appliquée au réel.
Qu'on remplace des dieux ou esprits par des concepts élégants qui claquent bien, et pseudo rigoureux ne change rien au fond de l'affaire. Autant dire Dyonisos = cerveau droit, et Apollon = cerveau gauche. Ca a le mérite en plus d'être plus divertissant.

Je n'ai rien contre les Mythes et leurs vertus apaisantes, explicatoires, interprétatives, motivantes, inspirantes, etc.
Ils ont un rôle à jouer indéniable, mais pas celui d'expliquer le fonctionnement du monde. Sauf à s'appuyer sur une explication irrationnelle du monde, sortie du cerveau fumeux de quelques un et repris moutonnement par des adeptes aussi enthousiastes que dépourvus de sens critique.

Ce qui est gènant c'est de poudrer le cerveau du public en attribuant à ces mythes qui avancent masqués des bases pseudo-scientifiques et un jargon en conséquence.

Merci, donc, Mlle Rose pour cette mise au point nécessaire.
Zeus
 
Messages: 1408
Enregistré le: Sam 19 Mar 2011 14:59
Profil: Intéressé pour une personne de mon entourage
Test: NON

Re: Pour en finir avec le mythe cerveau droit/cerveau gauche

Messagepar Squirel » Lun 27 Juin 2011 13:29

Je suis tombée sur un article sur le sujet écrit par C.B.P., elle-même HQI.

Je vous mets le lien vers l'article : http://www.cbp-presence.com/c/191/p/18e618ae5d420e3f61bf9b9e0c6348b2/atypique-HPI-surdoue-mind-mapping-neuro-droitier-complexite-personnalite-complexe.html

J'avoue que l'idée de fonctionnement "cerveau droit" me parle, mais ne me satisfait pas complètement puisque je suis aussi capable d'un fonctionnement "procédural" très très efficace !!! ;-) gare à ceux qui ne respectent pas ma sacro-sainte organisation qui se met en place dès qu'il faut gérer des évènements à caractère pro (dans le perso, ça peut marcher aussi, mais cotoyer également le joyeux bordel...quoique ça peut être bordélique dans le pro aussi...bref, ça dépend !!)

Dans cet article, on retrouve les caractéristiques du neuro-droitier qu'on peut trouver ailleurs, ainsi que la même statistique disant que ce fonctionnement concerne environ 30% de la population...

Rien de très neuf...sauf un paragraphe à la fin de l'article qui a attiré mon attention :
Parmi les profils atypiques qu’est le modèle neuro-droitier, un profil encore à part, pas toujours bien perçu non plus, surtout en raison de liens établis implicitement avec pouvoir et politique, les HPI ou Haut Potentiels Intellectuels, appelés autrefois surdoués. Ils ont cette particularité d’avoir un mode préférentiel de fonctionnement de type neuro-droitier (au sens décrit dans ce texte et avec toutes les incompréhensions collatérales que cette préférence génère) et d’avoir une performance élevée ( évaluation par l’échelle de la WAIS 3 à partir de 16 ans , chez un psychologue) du point de vue «cerveau gauche ».
Ils feront l’objet d’un prochain article et j’attire déjà votre attention sur le fait que, pour ces profils singuliers, comme pour tout être humain, la préférence est à distinguer de la performance.


J'ai eu l'occasion d'échanger avec cette C.B.P. au téléphone, car j'envisage un accompagnement...(je vous en reparlerai dans un autre post, car votre avis m'intéresse bien avant de me décider... ou pas !). On a discuté de cette différence neuro-droitier /surdoué, et elle me disait que le battage médiatique autour de cela induisait bien des confusions, notamment suite au livre de JSF et que certains psys étaient surchargés de demandes, de gens se reconnaissant surdoués, alors qu'il s'agirait "seulement" (avec tous les guillemets qu'il faut) d'un fonctionnement neuro-droitier...

Alors, du coup, neuro-droitiers / surdoués ? Quelles différences ?

Après, je rejoins le point de vue de ceux qui disent ici que vouloir schématiser le fonctionnement du cerveau est ilusoire ! Certes... mais schématiser le fonctionnement de la nature l'est aussi ! pourtant, les sciences biologiques existent, elles ne disent pas tout, elles évoluent, elles disent des choses différentes aujourd'hui qu'hier, mais elles nous aident à mieux comprendre le monde qui nous entoure... Je pense que la discussion autour "des 2 cerveaux" doit rester du même ordre... Avoir des éléments de compréhension, mais ne jamais se figer dans une théorie qui ne peux qu'être un pâle reflet réducteur de la réalité infiniment subtile et complexe.

 ! TourneLune a écrit:
suppression du nom de cette personne
Avatar de l’utilisateur
Squirel
 
Messages: 32
Âge: 43
Enregistré le: Mer 15 Juin 2011 13:44
Localisation: A la confluence de deux ô
Test: WAIS

Re: Pour en finir avec le mythe cerveau droit/cerveau gauche

Messagepar TourneLune » Lun 27 Juin 2011 14:17

En fait ce qui me gêne dans tout ça, c'est qu'à priori, si j'ai bien compris les études récentes ayant été faites, le comportement qu'on appelle neuro-droitier n'a rien à voir avec l'hemisphere droit. C'est un peu comme si on prenait la description d'un signe quelconque de l'horoscope et qu'on lui collait un nom pseudo-scientifique. On trouvera toujours des personnes pour y correspondre.

Dans le genre, y a enfant indigo aussi...

En première apparence, il n'y a pas trop de différences être tout ça si ce n'est la vanité de vouloir classifier l'espèce humaine. Pourtant il me semble que certaines choses, comme la douance, correspondent à une réalité scientifique établie et reconnue quand le reste n'est globalement que du blabla d'intervenants en développante personnel. Ces blablas peuvent aider à se trouver soit-meme mais il ne faut pas perdre de vue qu'ils ne sont basés sur rien de sérieux.
D'où l'importance de ne pas perdre de vue la recherche scientifique, la vraie, qui reste quand meme un sacré garde-fou dans toute cette jungle.
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11088
Images: 276
Âge: 37
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Pour en finir avec le mythe cerveau droit/cerveau gauche

Messagepar Mlle Rose » Lun 27 Juin 2011 14:52

Pour moi cette personne a un seul diplôme valable : celui d'ingénieur agronome.

Cet article est un ramassis d'âneries pseudo-scientifiques. Cette dame aurait-elle un diplôme de médecin neurologue ou de neuropsychologue qui pourrait attester d'une réelle formation dans le domaine des neurosciences? Je ne vois rien de tel dans son cursus en tous cas.

En revanche je vois maître PNL, coaching, développement personnel... tout l'objet de ce topic et des avertissements que je voulais lancer en fait (d'ailleurs je me demande pourquoi je continue de m'emm... à créer de longs topics de synthèse puisque ces gens, semble-t-il auront toujours une écoute quelque part).

Personnellement je ne confierais rien de ma personne à quelqu'un qui, afin de "recruter" des clients, se base sur des choses aussi peu rigoureuses.
Mais tu fais comme tu veux, libre à toi de dépenser tes sous comme bon te semble.
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:
Avatar de l’utilisateur
Mlle Rose
 
Messages: 12693
Images: 86
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:56
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Pour en finir avec le mythe cerveau droit/cerveau gauche

Messagepar Squirel » Mar 28 Juin 2011 09:35

Hello melle Rose !
ben c'est bien pour ça que j'en parle en fait... peut-être parce qu'au téléphone, le contact avec cette dame, au-delà des propos pas inintéressants, m'a laissé un arrière-goût de "je sais pas mais j'ai un doute !"...
Avatar de l’utilisateur
Squirel
 
Messages: 32
Âge: 43
Enregistré le: Mer 15 Juin 2011 13:44
Localisation: A la confluence de deux ô
Test: WAIS

Re: Pour en finir avec le mythe cerveau droit/cerveau gauche

Messagepar Mlle Rose » Mar 28 Juin 2011 09:45

Si tu as un doute, fuis.

Essaie d'analyser peut-être d'où te vient cet arrière-goût.
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:
Avatar de l’utilisateur
Mlle Rose
 
Messages: 12693
Images: 86
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:56
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Pour en finir avec le mythe cerveau droit/cerveau gauche

Messagepar Colonel Moutarde » Mar 28 Juin 2011 10:02

et elle me disait que le battage médiatique autour de cela induisait bien des confusions, notamment suite au livre de JSF et que certains psys étaient surchargés de demandes, de gens se reconnaissant surdoués, alors qu'il s'agirait "seulement" (avec tous les guillemets qu'il faut) d'un fonctionnement neuro-droitier...


Juste énorme ! ça me fait penser à un commercial de chez Apple qui reprocherait à HTC de faire trop de battage médiatique autour de son propre smartphone... Cerveau gauche, cerveau droit, c'est quasiment passé dans le langage populaire tellement c'est repris à toutes les sauces, il y a même ce test complètement stupide avec un GIF animé qu'on voit tourner dans un sens si on est cerveau gauche- ordonné - banal et routinier ou cerveau droit si on est poète-créatif-génie incompris... Evidemment, avec un peu d'entraînement chacun peut le voir tourner dans les 2 sens.

Et le coup de faire des surdoués une sous-catégorie des neuro-droitiers "et la majorité des gens qui se reconnaissent chez JSF sont de simples neuro-droitiers", théorie qui n'a pas la queue d'un fondement scientifique... vache, quelle pirouette de commercial là aussi pour se récupérer la clientèle potentielle de l'autre, surfer sur la vague du concurrent !

Par ailleurs, un profil "atypique" mais qui concernerait quand même un tiers de la population, je trouve que c'est bien abuser du mot atypique... Mais il est vendeur, que voulez-vous ! "Yeah, je suis atypique !"

Bref, à chacun de croiser les sources pour vérifier l'absence de fond scientifique dans le discours... mais déjà, les procédés commerciaux de mauvais aloi sautent aux yeux.
Colonel Moutarde
 
Messages: 913
Enregistré le: Ven 4 Fév 2011 07:56
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Pour en finir avec le mythe cerveau droit/cerveau gauche

Messagepar TourneLune » Mar 28 Juin 2011 12:36

yeah!!
http://www.amazon.fr/Enfants-actuels-ce ... =8-1-spell
Présentation de l'éditeur
Depuis quelques décennies, de plus en plus d'enfants, de jeunes, nous interpellent. Ils n'entrent pas dans les cadres classiques, ils évoluent différemment, ont une autre manière d'être, de regarder, de percevoir le monde. Ils déroutent par la pertinence de leurs propos, leur maturité, leur sens aigu de la vérité, de la justice, de la cohérence... En un mot, ils dérangent. La plupart de nos systèmes éducatifs et pédagogiques sont mis en échec. Très sensibles, intuitifs et réceptifs, ils répondent à des questions non formulées, résolvent très rapidement un "problème" sans pour autant pouvoir en expliquer le raisonnement. A l'école, souvent, ils s'ennuient et vont devenir cancres autant que surdoués, la tête dans la lune autant que boulimiques de nouveaux apprentissages. Ils peuvent se replier sur eux-mêmes aussi bien que devenir ingérables... Qui sont ces enfants ? Quelles sont leurs caractéristiques ? Quel est leur dénominateur commun ? Comment les accueillir dans leurs spécificités alors même qu'ils nous dérangent ? • Comment les accompagner dans leur développement ? Autant de questions auxquelles l'auteur propose des réponses innovantes. La terminologie actuelle d'enfants indigo, enfants cristal, enfants arc-en-ciel... ne correspond que très partiellement à leur réalité. En effet, bien que très récemment reconnus et identifiés comme tels, les enfants cerveau droit existent depuis fort longtemps et s'inscrivent dans le processus naturel de l'évolution de l'humanité.
Biographie de l'auteur
Marie-Françoise Neveu. Un large éventail universitaire et professionnel (psychomotricienne, psychopédagogue, psychologue clinicienne, psychothérapeute holistique) lui permet une approche approfondie et globale tant de l'enfant que de l'adulte. Elle est particulièrement sensibilisée à tout ce qui touche la grossesse, la naissance, la petite enfance et l'intégration dans le milieu scolaire.

C'est tout neuf et y en a déjà en occase à 10E sur price minister si quelqu'un veut tester.......
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11088
Images: 276
Âge: 37
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Pour en finir avec le mythe cerveau droit/cerveau gauche

Messagepar Mlle Rose » Mar 28 Juin 2011 13:23

MON DIEU....
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:
Avatar de l’utilisateur
Mlle Rose
 
Messages: 12693
Images: 86
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:56
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Pour en finir avec le mythe cerveau droit/cerveau gauche

Messagepar TourneLune » Mar 28 Juin 2011 13:58

Ah ben au moins on ratisse large...

Les commentaires, à part un, sont encore plus drôles...
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11088
Images: 276
Âge: 37
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Pour en finir avec le mythe cerveau droit/cerveau gauche

Messagepar Cyrano » Mer 6 Juil 2011 09:17

Je me trompe peut-être mais j'ai l'impression que cette personne veut nous dire que l'on peut fonctionner comme un surdoué sans avoir le QI qui va avec.
Et, pour être franc, j'ai cette sensation depuis le départ.

Cette personne a écrit:Depuis quelques décennies, de plus en plus d'enfants, de jeunes, nous interpellent. Ils n'entrent pas dans les cadres classiques, ils évoluent différemment, ont une autre manière d'être, de regarder, de percevoir le monde. Ils déroutent par la pertinence de leurs propos, leur maturité, leur sens aigu de la vérité, de la justice, de la cohérence... En un mot, ils dérangent. La plupart de nos systèmes éducatifs et pédagogiques sont mis en échec. Très sensibles, intuitifs et réceptifs, ils répondent à des questions non formulées, résolvent très rapidement un "problème" sans pour autant pouvoir en expliquer le raisonnement. A l'école, souvent, ils s'ennuient et vont devenir cancres autant que surdoués, la tête dans la lune autant que boulimiques de nouveaux apprentissages. Ils peuvent se replier sur eux-mêmes aussi bien que devenir ingérables...


Ça me ressemble vachement cette description.

Est-ce qu'il est si inconcevable de penser qu'un mode de fonctionnement différent puisse exister sans satisfaire aux exigences du test ?

Je balance ça en vrac parce que j'ai une drôle de sensation à la lecture du résumé de ce livre...

(je me dis (sans doute à tort) que bien des théories circulent et que je suis peut-être tombé sur l'une d'entre elles en arrivant sur ce forum. Le prenez pas mal hein...je me pose encore beaucoup de questions.)
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.
Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Chaînon Manquant
 
Messages: 4678
Âge: 39
Enregistré le: Mer 25 Mai 2011 11:25
Localisation: Into the wild
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Pour en finir avec le mythe cerveau droit/cerveau gauche

Messagepar Mlle Rose » Mer 6 Juil 2011 09:47

Cyrano a écrit:Je me trompe peut-être mais j'ai l'impression que cette personne veut nous dire que l'on peut fonctionner comme un surdoué sans avoir le QI qui va avec.


C'est quoi "fonctionner comme un surdoué" ? Tout dépend des éléments pris en compte, car si l'on y regarde bien, notamment lorsqu'on lit certains ouvrages de vulgarisation, l'effet Barnum est fréquent. Les caractéristiques citées comme faisant partie du tableau clinique de la douance se retrouvent dans la population tout venant, mais pas forcément organisées de la même manière, avec des variations d'intensité et des étiologies particulières. Il ne faut pas oublier l'influence du milieu et du vécu, pour la population tout venant comme pour les personnes à haut potentiel.
Exemple : l'auto-dévalorisation. Chez une personne à haut potentiel, elle provient généralement d'un idéal du Moi trop élevé, d'un perfectionnisme lié à un biais dans l'établissement de l'échelle de valeurs (voir vidéo du Dr Vandamme sur http://www.congres-virtuels.com/ - résumé sur AS.org). Chez d'autres, elle pourra provenir de comportements parentaux inadéquats d'humiliation systématique ou d'une trop grande exigence.

Cela pose la question des éléments réellement pertinents pour l'établissement du tableau clinique de la douance, mais cela n'accrédite en aucun cas les théories cerveau droit/cerveau gauche.
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:
Avatar de l’utilisateur
Mlle Rose
 
Messages: 12693
Images: 86
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:56
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Pour en finir avec le mythe cerveau droit/cerveau gauche

Messagepar Monsieur Noir » Mer 6 Juil 2011 10:10

Mlle Rose a écrit:Exemple : l'auto-dévalorisation. Chez une personne à haut potentiel, elle provient généralement d'un idéal du Moi trop élevé, d'un perfectionnisme lié à un biais dans l'établissement de l'échelle de valeurs (voir vidéo du Dr Vandamme sur http://www.congres-virtuels.com/ - résumé sur AS.org). Chez d'autres, elle pourra provenir de comportements parentaux inadéquats d'humiliation systématique ou d'une trop grande exigence.
Le top du top étant la combinaison des deux.

Cyrano a écrit:Je me trompe peut-être mais j'ai l'impression que cette personne veut nous dire que l'on peut fonctionner comme un surdoué sans avoir le QI qui va avec.
Tu as l'impression, oui. Donc c'est une hypothèse. Y'a plus qu'à la transformer en théorie, et donc, comme il convient, de confirmer objectivement que l'impression est bonne. Je te propose donc, en tant qu'initiateur de l'hypothèse, d'être le premier cobaye de cette étude, et de prendre RDV chez un psy pour passer le WAIS. :ugeek: :P
A la recherche de l'imperfection parfaite.
Avatar de l’utilisateur
Monsieur Noir
 
Messages: 442
Âge: 40
Enregistré le: Ven 4 Fév 2011 00:42
Localisation: IRL
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: Back in Black
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Pour en finir avec le mythe cerveau droit/cerveau gauche

Messagepar Cyrano » Mer 6 Juil 2011 10:18

:D1 Je suis d'accord M Black. Le rendez-vous est pris depuis longtemps mais deux mois d'attente. C'est juste qu'entre les "premiers murmures" et la confirmation, bah ça fait un bail. Et que pendant ce temps là, je cogite et passe de la certitude au déni, en passant par le rejet...bref, j'aime pas attendre.

Chaque théorie qui me passe sous le nez me plonge dans la consternation le plus totale.

Je saurai vite si je barnumise ou si je me suis trompé.

Il sera toujours temps, à ce moment là, d'essayer de comprendre pourquoi j'ai eu l'outrecuidance de croire que j'aurais pu être...
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.
Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Chaînon Manquant
 
Messages: 4678
Âge: 39
Enregistré le: Mer 25 Mai 2011 11:25
Localisation: Into the wild
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Pour en finir avec le mythe cerveau droit/cerveau gauche

Messagepar Monsieur Noir » Mer 6 Juil 2011 10:28

Cyrano a écrit:Il sera toujours temps, à ce moment là, d'essayer de comprendre pourquoi j'ai eu l'outrecuidance de croire que j'aurais pu être...
T'es sûr qu'il est pas là le problème, une frousse bleue d'outrecuider ? Se poser des questions est une démarche légitime, on ne peut pas (in)valider une hypothèse si on refuse de l'évaluer en premier lieu pour des raisons idéologiques, d'estime de soi, ou de ce que va en penser le voisin.
A la recherche de l'imperfection parfaite.
Avatar de l’utilisateur
Monsieur Noir
 
Messages: 442
Âge: 40
Enregistré le: Ven 4 Fév 2011 00:42
Localisation: IRL
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: Back in Black
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Pour en finir avec le mythe cerveau droit/cerveau gauche

Messagepar Cyrano » Mer 6 Juil 2011 10:36

J'outrecuide à mort !

Et du coup toutes ces théories, plus ou moins fumeuses, foutent le bronx dans ma tête.
je n'ai pas envie d'espérer l'être. Je m'en empêche en tout cas.

Merci Miss Rose de mettre la misère à ces théories. Sinon, on deviendrait dingues.
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.
Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Chaînon Manquant
 
Messages: 4678
Âge: 39
Enregistré le: Mer 25 Mai 2011 11:25
Localisation: Into the wild
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Pour en finir avec le mythe cerveau droit/cerveau gauche

Messagepar Monsieur Noir » Mer 6 Juil 2011 10:50

Ce que je voulais dire, c'est que non tu n'outrecuide pas, et qu'il ne faut pas confondre l'espoir de trouver une explication à un mal-être qui est tout à fait légitime et ne relève pas de la mégalomanie, et l'espoir d'être un génie qui s'ignore, qui est en est plus proche et néanmoins une illusion. ;)
A la recherche de l'imperfection parfaite.
Avatar de l’utilisateur
Monsieur Noir
 
Messages: 442
Âge: 40
Enregistré le: Ven 4 Fév 2011 00:42
Localisation: IRL
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: Back in Black
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Pour en finir avec le mythe cerveau droit/cerveau gauche

Messagepar Mlle Rose » Mer 6 Juil 2011 10:54

De rien ;) J'aime bien parfois "mettre la misère à" :angel4:

Aller encore un peu de patience! Et en attendant arrête d'écouter tous ces trucs déviants ! Il y a aussi de très bonnes explications qui ont une validité scientifique, pas besoin d'aller chercher les raëlismes :P
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:
Avatar de l’utilisateur
Mlle Rose
 
Messages: 12693
Images: 86
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:56
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Pour en finir avec le mythe cerveau droit/cerveau gauche

Messagepar TourneLune » Mer 6 Juil 2011 11:46

Accessoirement, même si il y a un fonctionnement particulier chez le surdoués ( plus appel à l'intuition, aux capacités visuo-spatiales, etc.. cf http://www.gifteddevelopment.com entre autre ) qu'on retrouve chez le reste de la population, avec moins d'efficacité dirons-nous, ça n'a rien à voir avec les hémisphères cérébraux. Donc de toutes façons, cette théorie est pipeau.

Tiens, j'avais trouvé ça sur le web, je sais plus où...
left-brain-right-brain.jpg


Purée, j'ai bien envie d'être cerveau droit, moi, ça a pas l'air drôle cerveau gauche...
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11088
Images: 276
Âge: 37
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Pour en finir avec le mythe cerveau droit/cerveau gauche

Messagepar Colonel Moutarde » Mer 6 Juil 2011 12:19

Cyrano a écrit:Je me trompe peut-être mais j'ai l'impression que cette personne veut nous dire que l'on peut fonctionner comme un surdoué sans avoir le QI qui va avec.


C'est un peu comme dire qu'il est possible à un objet de peser un kilo sans pour autant contenir mille grames. Or, où est le test qui permettrait de dépister ces nombreux, ces très nombreux "cerveau droit" qui "fonctionneraient comme un surdoué mais sans en avoir le QI" ?
Ah bah il existe et ce n'est pas l'expérience de mille grammes, comme j'entends le souffler l'auguste assistance :angel4:
C'est le test de QI, c'est ballot...
Test de QI qui n'est pas un détecteur de surdoué mais une analyse du mode de fonctionnement de l'intelligence...

Pas de bol, il ne trouve que 2% de personnes dans ce mode-là...

Tant que "cette personne" ne sera pas en mesure de prouver cliniquement l'existence d'un mode de fonctionnement cérébral tel qu'elle le décrit et d'en quantifier l'existence dans la population, sans que ce soit la douance, ses discours resteront du vent.
Colonel Moutarde
 
Messages: 913
Enregistré le: Ven 4 Fév 2011 07:56
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Pour en finir avec le mythe cerveau droit/cerveau gauche

Messagepar poseri » Jeu 7 Juil 2011 23:27

AAAAAAAAAh ! Merci d'avoir pris le temps de rédiger ce sujet. Je n'ai pas encore tout lu, mais je m'y attellerai.

Est-ce que quelqu'un peut m'expliquer comment on peut être HQI et ne pas voir l'énormité de la confusion avec neuro-droitier ?

Sur ce, bonne nuit (pour les 2 hémisphères) !
poseri
 
Messages: 18
Âge: 51
Enregistré le: Dim 19 Juin 2011 14:04
Localisation: Ile de France
Test: WAIS

Re: Pour en finir avec le mythe cerveau droit/cerveau gauche

Messagepar Af-Photo » Ven 15 Juil 2011 09:51

Cela fait un moment que je ne suis pas passé ici car je fais pleins de trucs (lecture, association, écriture, zootechnie...). J'en ai plein la tête mais je ne suis pas forcément intelligent car j'ai la mémoire qui flanche et une tête bien pleine n'a jamais fait un surdoué. Au jour d'aujourd'hui, je porte plus d'importance à mon profil psychanalytique MBTI qu'à mon Q.I mesuré à ma pré-adolescence en 1995 pour m'expliquer ma différence...Cela fait du bien de voir des théories pulvérisées ! Pas contre du tout pour des progrès et des remises au net radicaux des connaissances ! ;)

Merci Label Rouge...Pardon, merci la belle rose ! ;)
C'est sans doute à force de m'intéresser à la bonne chair de nos bovins. :-)

Encore merci pour ce post fort intéressant.
Avatar de l’utilisateur
Af-Photo
 
Messages: 55
Âge: 34
Enregistré le: Jeu 14 Avr 2011 16:23
Localisation: Dans le Pays de Bray ou dans le Val D'Oise, selon le niveau de créativité...
Test: WISC

Re: Pour en finir avec le mythe cerveau droit/cerveau gauche

Messagepar Kat » Ven 15 Juil 2011 19:52

Oh non, c'est pas vrai ! La théorie hémisphère droit/hémisphère gauche s'effondre. J'étais une grande fan des magasines féminins, et aussi des horoscopes et de tout ce qui est fondé sur l'effet Barnum et tout et tout...

Ah, mince, c'est un sujet sérieux ici... :grattelatete:

(Kat, redevenue sérieuse) Merci de partager cette information.
Kat
 
Messages: 54
Âge: 31
Enregistré le: Dim 3 Juil 2011 12:08

Suivante

Retourner vers Là où l'on (se) pose des questions

 


Articles en relation Statistiques Dernier message
Difficultés avec les implicites?
1, 2, 3, 4par cléo » Mer 31 Juil 2013 12:21

Réponses: 77

Vus: 9530

Dernier message par daydream Voir le dernier message
Mar 8 Avr 2014 14:00
Le brillant bosseur: un non-surdoué avec un QI>130 ?
par Callisto » Lun 22 Fév 2016 23:39

Réponses: 14

Vus: 1502

Dernier message par waldezign Voir le dernier message
Jeu 28 Juil 2016 12:42
Ça veut dire quoi pour vous "lâcher prise " ?
1 ... 4, 5, 6par psychographe » Dim 28 Aoû 2011 21:11

Réponses: 140

Vus: 13342

Dernier message par Ariel Voir le dernier message
Sam 12 Déc 2015 11:21
Surdouance & légitimité (pour toutes les tortues perdues de n'être ni un chien, ni une tortue)
par Dunerye » Dim 21 Fév 2016 10:08

Réponses: 20

Vus: 2464

Dernier message par samjna Voir le dernier message
Dim 21 Fév 2016 23:58
Obligée de jouer à être une autre pour avancer
par lotusbleu » Ven 24 Mai 2013 09:40

Réponses: 7

Vus: 1993

Dernier message par lotusbleu Voir le dernier message
Jeu 30 Mai 2013 04:19

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités