Nous sommes le Mer 18 Jan 2017 04:52


Pensée en arborescence vs pensée linéaire

Cette section est ouverte à tous les membres : elle doit permettre un partage d'expériences autour des problématiques liées à la découverte de la douance.

Modérateur: Zyghna

Re: Pensée en arborescence vs pensée linéaire

Messagepar Oroskon » Mer 15 Juil 2015 22:07

Le concept de pensée en arborescence est fort intéressant. Pour ma part, je suis un peu plus critique à cette métaphore biologique, mais j’ai longtemps eu une vision très négative de la douance. Je suis donc un peu parti pris sur cette question.

A titre personnel, je préfère prendre une métaphore issue de la géométrie. On pourrait dire que l’esprit humain de la majorité de la population se développe dans un espace à deux dimensions. Il part d’un point central dans plusieurs directions en faisant plein de branches et sous-branches. L’esprit des HP, lui, pourrait se mouvoir dans un espace à trois dimension en fonctionnerant selon les mêmes principes d’un esprit prétendu « normal », mais le fil de la pensée va en haut, en bas et donc acquière la capacité d’agir dans un espace considérable plus grand.

Après, on peut aussi dire que s’orienter dans un espace à deux dimensions est nettement plus simple que quand on doit le faire dans un espace tridimensionnel. Dans le premier cas, il suffit de deux coordonnés pour situer un point précis, alors que dans le second, il en faut trois. Ceci pourrait représenter la difficulté de se retrouver quand on pense dans un espace plus grand.

Aussi, comprendre un espace à deux dimensions est très facile pour quelqu’un qui agit dans trois dimensions, alors que l’inverse l’est moins (Il y a un excellent livre intitulé « Planivers » de Dewdney qui joue avec cette question).
Avatar de l’utilisateur
Oroskon
 
Messages: 34
Enregistré le: Jeu 4 Juil 2013 21:01
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Pensée en arborescence vs pensée linéaire

Messagepar un pas de coté » Jeu 16 Juil 2015 11:33

Oroskon a écrit:Le concept de pensée en arborescence est fort intéressant.

Peut-être seras-tu intéressé par l'analyse de Nicolas Gauvrit ;)
Je te laisse un extrait des notes que j'ai prises lors d'une de ses présentations.

(...)Il en ressort finalement que les surdoués ne sont pas forcément "plus", et que ces spécificités ne se valident pas forcément scientifiquement.
Il a cité l'exemple de la pensée en arborescence. Cette notion n'existe pas dans la littérature scientifique internationale. C'est une production franco-française. Ailleurs il est question de la pensée divergente commune à tous. La différence va résider dans les scores plus élevés des surdouées aux tests de mesure de cette pensée
(...)

Pour des infos sur le bonhomme, bio, vidéo et compléments c'est ici
un pas de coté
 

Re: Pensée en arborescence vs pensée linéaire

Messagepar Viswanathan68 » Ven 13 Nov 2015 14:27

Bonjour :)

Je relance ce topic pour mieux comprendre la pensée arborescente car je ne sais pas si je fonctionne de cette manière justement.

S'agit-il pour la conscience d'avoir réellement plusieurs représentations différentes à partir d'une même source? Autrement dit, est ce que c'est comme s'il y avait plusieurs cerveaux en un seul?

Parce que personnellement je ne conçois pas de pensée autre que séquentielle et linéaire, certes avec ses singularités propres, mais qui demeure de cette nature.

Par exemple, en ce qui me concerne, si je pense "astrophysique", cela peut me donner la chaine d'association d'idées suivante, à plus ou moins grande vitesse :

astrophysique => "Pourquoi y a t il quelque chose plutôt que rien ?" => Leibniz => mythologie => Hésiode => Darwin => Freud => sexualité => anthropologie, etc... Et je suis à un moment donné susceptible de revenir à "astrophysique", mais pas forcément.

ça m'étonnerait qu'il s'agisse là d'une pensée arborescente. Il semble plutôt que ce soit une pensée linéaire de type anarchique.

Celui qui aurait une pensée authentiquement arborescente, aurait à partir de "astrophysique", la conscience de tous les autres éléments de la série en une seule représentation?

Mais est ce possible pour un cerveau humain?
WAIS IV du 11/12/15 : profil très hétérogène avec surdouement partiel (ICV)
Viswanathan68
 
Messages: 35
Enregistré le: Dim 25 Oct 2015 15:46
Présentation: presentations/presentation-viswanathan-t6779.html
Profil: Bilan non concluant
Test: WAIS

Re: Pensée en arborescence vs pensée linéaire

Messagepar lady space » Lun 16 Nov 2015 12:25

Je pense qu'il faut prendre cette histoire de pensée en arborescence pour ce qu'elle est vraiment : un terme explicatif, descriptif, une métaphore utilisée dans la vulgarisation scientifique pour rendre "palpable" un fonctionnement constaté dans la pratique par une psy. Qui a inventé ce terme à des fins purement descriptifs, ce qui ne veut pas dire qu'il revêt d'une quelconque existence réelle.

L'image de l'arbre est assez parlante pour décrire les ramifications pouvant se produire à partir d'une seule idée, d'un seul mot : il y a un genre de "tronc" (le mot de départ), puis les pensées qu'il déclenche et qui partent dans tous les sens, s'écartant de la base, pour former des branches, des rameaux et brindilles. Mais pour moi, ça reste des lignes qui, certes, bifurquent.

La particularité de ce fonctionnement réside, à mon avis (et l'exemple que tu donnes l'illustre fort bien), dans le jeu d'associations déclenché par le mot de départ qui dévie très loin du groupe de mots habituellement trouvé autour du terme d'astrophysique p.ex. On s'attendrait plutôt à trouver dans cette chaîne d'associations des mots comme "étoile, soleil, Einstein, trou noir, etc.".

La chaîne d'associations que tu décris pourrait être qualifiée, par des personnes peu bienveillantes, de raisonnement "du coq à l'âne" ou "anarchique". Mais il me semble que les recherches portant sur les personnes créatives ont démontré que le fait de voir des similitudes entre des idées/mots/objets qui, a priori, n'ont rien à voir, ni en commun, est justement une des caractéristiques de la pensée créative qui trouve des solutions novatrices. C'est le fait de faire le lien entre des choses qui, jusque là, n'en avaient pas qui permet de sortir des sentiers battus.

C'est le fait de rester dans le cadre habituellement associé à tel ou tel mot qui est qualifié de linéaire dans cette littérature de vulgarisation. Qui est, je le rappelle, avant tout destinée à décrire les manifestations de la douance aux personnes qui découvrent le sujet sans forcément être concernées elles-mêmes. Elle doit se vendre aussi, d'où l'utilisation d'un langage imagé, compréhensible pour tous, mais qui ne recouvre pas une réalité neurologique précise.
Jeder ist ein Ausländer - fast überall.
(Slogan allemand des années 70/80 qui rappelle que nous sommes tous des étrangers quasiment partout dans le monde, sauf dans notre pays d'origine.)
Avatar de l’utilisateur
lady space
 
Messages: 1909
Âge: 52
Enregistré le: Ven 18 Fév 2011 17:41
Localisation: Alsace
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation: vers mon orbite
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Pensée en arborescence vs pensée linéaire

Messagepar madeleine » Lun 16 Nov 2015 15:05

Je regrette de ne pas pouvoir étoiler ton post, Lady Space, il le mériterait amplement par la clarté des idées et de leur formulation. Il mériterait d'être mis en exergue à la disposition de tous ceux qui reviendront avec cette question :)

Edit : je ne pouvais pas avec mon téléphone :$ C'est fait !!
Je me permets de laisser mon commentaire , mais s'il gène, n'hésitez pas à l'enlever, il dit mieux qu'une étoile le fond de ma pensée.
le chemin est long et la pente est rude, oui, mais le mieux, c'est le chemin, parce que l'arrivée, c'est la même pour tout le monde... Aooouuuh yeaah...
avec l'aimable autorisation de P.Kirool
Avatar de l’utilisateur
madeleine
Ninja Traductor
 
Messages: 2726
Images: 0
Âge: 50
Enregistré le: Jeu 9 Jan 2014 10:16
Localisation: clermont-ferrand
Badges: 1
Neun's d'Honneur (1)
Présentation: presentations/contente-vous-connaitre-t4411.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Pensée en arborescence vs pensée linéaire

Messagepar Viswanathan68 » Jeu 19 Nov 2015 16:56

On pourrait donc considérer mon propre mode de pensée comme arborescent?

Car a priori j'aurais dit non... Je croyais qu'il y avait une idée de simultanéité de pensées. Et d'ailleurs la psy que j'ai vue l'autre jour , pour m'expliquer, m'a fait un schéma matérialisant la pensée linéaire d'une part et la pensée arborescente d'autre part.

Elle m'a dit que dans le deuxième cas, plusieurs canaux étaient activés en même temps... C'est cette expression qui m'a finalement fait douter du fait que je pensais sur le mode arborescent.
WAIS IV du 11/12/15 : profil très hétérogène avec surdouement partiel (ICV)
Viswanathan68
 
Messages: 35
Enregistré le: Dim 25 Oct 2015 15:46
Présentation: presentations/presentation-viswanathan-t6779.html
Profil: Bilan non concluant
Test: WAIS

Re: Pensée en arborescence vs pensée linéaire

Messagepar Rosedesvents88 » Jeu 19 Nov 2015 20:14

Bonsoir,

voilà quelques jours que je parcours le forum et que je vais voir les sujets qui m'interpellent, et celui ci me parait super intéressant.
J'avais déjà entendu parler de la pensée "linéaire" et "arborescente", mais j'ai eu envie de creuser un peu le sujet pour essayer de m'y trouver.

Je comprends donc, que, de la pensée en arborescences naissent plein d'idées, de possibilités, de solutions à envisager, de problèmes à envisager.... lorsque par exemple nous envisageons de créer un projet (est ce que c'est juste ce que je dis jusqu'à présent ?)

J'ai envie de dire que je me retrouve pas mal là dedans, mais je ne suis pas certaine, car il n'y a pas de point de comparaison, puisque forcément, mon mode de pensée à toujours été le même.

Je vais essayer de trouver un exemple un peu plus concret, qui pourra peut-être vous aider à me dire si j'ai bien compris la chose...

Il y a quelques temps, j'ai crée mon entreprise, évidemment, et je pense que pour chaque être humain, peut importe son mode de pensée, ce genre de projet amène à se poser beaucoup de questions et à avoir différentes inquiétudes et heureusement, diverses idées positives aussi.

Pour ma part, lors de la création, j'ai d'abord eu du mal à trouver par où commencer ! Bon, finalement j'ai réussi, mais je ne saurais pas dire exactement comment j'ai fait pour mettre de l'ordre dans tout ça.
Je sais simplement que d'une idée, est née une autre idée, puis une autre, puis une autre...
je voulais créer quelque chose "d'un peu différent", éviter de copier sur ce qui se fait déjà, tout en m'en inspirant, mais en ajoutant ma petite touche personnelle.

J'ai par exemple créer un atelier collectif (je travaille directement avec une clientèle de particuliers) où je travaille avec une personne d'une autre branche professionnelle, qui n'a rien à voir avec la mienne...
j'ai tout simplement eu plein d'idées dans ma tête, qui m'ont amenée à penser que nos deux métiers pouvaient parfaitement s'accorder, se coordonner, pour proposer à la clientèle, un mélange de nos 2 compétences, qui s'adapterait parfaitement à "l'idée de programme" que j'avais dans la tête, et qui permettrait d'acquérir et de développer différentes compétences..... (je sais pas si qqun va comprendre ce charabia... je fais du mieux que je peux...)

En gros... plein de choses m'ont amenée à penser qu'il fallait que nous travaillions ensemble, parce que je trouvais que ça se complétait...

Comment peut-on définir un mode de pensée tel que celui ci ? Linéaire ? Arborescent ?
Le coeur a ses raisons...
Rosedesvents88
 
Messages: 28
Enregistré le: Lun 16 Nov 2015 18:12
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: Pensée en arborescence vs pensée linéaire

Messagepar BlueSwanOnTheHill » Jeu 19 Nov 2015 22:57

Je ne sais pas...
J'aurai du mal à définir ce qu'est un mode de pensée arborescent ; encore pire pour ce qui est du linéaire haha
Ma façon de penser est mêlée à une forme rare de synesthésie (trop encombrante au quotidien)
Mais pour faire court, je pense qu'un mode de pensée arborescent se caractérise par le fait de créer des parallèles entre les idées mêmes, celles qui les succèdent, et les "autres branches" en temps réel
Pour ce qui est du linéaire, je ne saurai pas te dire

Voilà pour mon aide scabreuse, j'espère que tu auras des réponses !
Avatar de l’utilisateur
BlueSwanOnTheHill
 
Messages: 19
Âge: 21
Enregistré le: Dim 8 Nov 2015 19:20
Localisation: Paris 75018
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Pensée en arborescence vs pensée linéaire

Messagepar Rosedesvents88 » Jeu 19 Nov 2015 23:04

Oui je pense la même chose mais ne suis pas sûre d'être sur la bonne piste^^

Pour la pensée linéaire... je n'arrive pas à imaginer le truc..
Le coeur a ses raisons...
Rosedesvents88
 
Messages: 28
Enregistré le: Lun 16 Nov 2015 18:12
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: Pensée en arborescence vs pensée linéaire

Messagepar Tab » Ven 20 Nov 2015 10:04

J'ai appris, grâce à ma psy, que j'avais une pensée arborescente... je ne savais pas que 2 modes de pensée existaient.
En fait, je lui avais exposé un de mes problèmes :lol:
Je lui avais confié que je devais avoir un soucis d'élocution, qui m'inquiétait vraiment, car j'avais l'impression qu'on ne devait pas trop me comprendre quand je parlais... ce qui m'a toujours gêné et je pense que c'est pour ça qu'avant je parlais peu... et elle m'a rassuré en me disant que je m'exprimais très bien :whew:

Mais franchement, je pensais qu'elle me disait ça pour me rassurer... c'est alors qu'elle m'a fait un schéma... alors effectivement quand je parle, il y a plein de sujets différents qui viennent s'incruster dans ma tête, je vois même passer devant mes yeux toutes ces idées, ces sujets, et c'est ça qui me perturbe. C'est que j'ai l'impression de changer constamment de sujet, pour en revenir au sujet de départ, certes, mais pour la personne en face je me dis qu'elle ne doit absolument rien comprendre !!

Et si la personne à qui je m'adresse est interrompue par une sonnerie de téléphone, ou par une autre personne qui l'interpelle par exemple, je suis vachement vexée !!! car en général elle a zappé la conversation alors que moi j'attends de pouvoir continuer... et je me dis qu'en fait ce que je raconte est inintéressant... que les gens ne s'intéressent pas à moi... et moi au contraire je me fais violence pour écouter la vie des autres. Même si ça ne m'intéresse pas du tout :rofl:

Ma psy m'a ouvert les yeux, m'a tout bien expliqué, qu'en fait la plupart des gens avaient une pensée linéaire, et que leur réaction est tout à fait normale, que ce n'est absolument pas un manque de respect ou autre.

Depuis, je me fais souvent cette remarque dans ma tête "ce n'est rien, c'est juste toi qui pense différemment ^^ ne sois pas vexée, à la rigueur relance le sujet et tu verras que la personne t'écoutera de nouveau, sinon elle te fera bien comprendre que le sujet l'ennuie :D" Par contre, pour ma part, je n'ose JAMAIS faire comprendre à l'autre que ce dont il ou elle parle ne m'intéresse pas du tout. J'ai cette faculté incroyable (oui je l'avoue) de faire comme si j'étais totalement dans la conversation alors que pas du tout... je suis dans mes pensées et j'opine de la tête... et je me surprends même à répondre aux questions alors que je ne sais pas de quoi on me parle !!

Je le vis mieux maintenant ;-) Je pensais parler extrêmement vite, alors que c'est juste dans ma ptite tête que tout va vite. Et que les gens comprennent ce que je dis !! ce n'est pas brouillon comme j'en étais persuadée :lol:
Avatar de l’utilisateur
Tab
 
Messages: 288
Âge: 38
Enregistré le: Lun 10 Fév 2014 11:40
Localisation: Au pays de la charentaise !
Présentation: par là !
Profil: Diagnostic -
Test: WAIS

Re: Pensée en arborescence vs pensée linéaire

Messagepar Rosedesvents88 » Ven 20 Nov 2015 14:25

En fait, j'ai compris que (si j'ai bien compris), qu'une pensée en arborescence, fait plein de liens, avec plein de choses différentes...

Je vais essayer de trouver un exemple pour expliquer ce que j'ai compris, suite à mes nombreuses recherches :

Une personne qui pense en arborescence, va chercher une solution à un problème... par exemple...
Eh bien, je m'imagine que cette personne va analyser tous les chemins possibles pour parvenir à cette solution.
Jusqu'à imaginer des moyens qui soient totalement éloignés d'un chemin qui partirait d'un point A à un point B directement.
En gros... si elle part du point A, et qu'elle estime qu'il est nécessaire de passer par C, U, Y, R ou encore Y... pour atteindre B, parce que la solution sera mieux, parce que les chemins sont "moins dangereux", plus accessibles... ou je en sais quoi d'autre encore... et bien elle fera instinctivement comme cela...

Et donc une personne à qui pense "linéaire"... Ira du point A au point B de manière un peu plus organisée ?

Ahh, c'est difficile à comprendre...
Le coeur a ses raisons...
Rosedesvents88
 
Messages: 28
Enregistré le: Lun 16 Nov 2015 18:12
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: Pensée en arborescence vs pensée linéaire

Messagepar Viswanathan68 » Lun 23 Nov 2015 15:40

Oui, c'est difficile à comprendre...

En tous cas en ce qui me concerne, je ne sais pas encore si j'ai une vraie pensée en arborescence.

J'ai donné un exemple dans mon message de l'autre jour des chaines d'association d'idées qui se font dans ma tête. Mais je n'ai pas l'impression d'une arborescence particulière.

L'autre jour, suite aux explications que m'a données la psy que j'ai vue, j'ai cru comprendre que dans une pensée arborescente plusieurs contenus de conscience étaient activés en même temps.

Et si ça se passe réellement comme ça, je ne vois pas comment ça peut être possible dans un esprit humain

A moins que la pensée arborescente ne soit purement et simplement une pensée de type anarchique...
WAIS IV du 11/12/15 : profil très hétérogène avec surdouement partiel (ICV)
Viswanathan68
 
Messages: 35
Enregistré le: Dim 25 Oct 2015 15:46
Présentation: presentations/presentation-viswanathan-t6779.html
Profil: Bilan non concluant
Test: WAIS

Re: Pensée en arborescence vs pensée linéaire

Messagepar Tab » Lun 23 Nov 2015 15:50

Moi c'est "simple" : quand je parle, je suis comme bombardée d'informations en lien bien sûr avec ce que je suis en train de dire, mais ça me perturbe énormément, mais ça explique pourquoi j'ai cette impression de parler en "saccadé", et de ne pas être compréhensible...

En gros, pour imager : je suis dans un train, un autre train passe à côté plus vite, ou carrément en sens inverse, je saute dedans, si c'est possible je retourne dans le train dans lequel je me trouvais pour continuer ma conversation, et ainsi de suite... c'est ma façon à moi d'expliquer ce qu'il se passe dans ma tête... le gros bordel en fait :lol:

Moi ça me perturbe car je suis vite déconcentrée pour pas grand-chose, mais d'autres le gèrent très bien :rock:
Avatar de l’utilisateur
Tab
 
Messages: 288
Âge: 38
Enregistré le: Lun 10 Fév 2014 11:40
Localisation: Au pays de la charentaise !
Présentation: par là !
Profil: Diagnostic -
Test: WAIS

Re: Pensée en arborescence vs pensée linéaire

Messagepar Napirisha » Lun 23 Nov 2015 18:47

En ce qui me concerne, je me reconnais plus dans le coq à l'âne rapide et potentiellement créatif que dans la pensée "simultanée" en arborescence. Je n'ai pas l'impression de penser à plusieurs choses à la fois. Et j'ai pourtant un fonctionnement hp, semble-t-il.
Mais j'ai effectivement beaucoup plus vite que la plupart des gens une vue "large" des problèmes, avec plein de paramètres à la fois. Ce qui est un peu fatigant pour l'entourage, quand on me présente un projet je vois tout de suite les points potentiellement bloquants ;)

Je ne voyais pas trop jusque là ce que ces termes pouvaient recouvrir, les explications de Lady Space m'ont bien éclairée sur le sujet :)
Fournisseuse officielle de documents anciens en tous genres. Maison fondée en 1758. (c) Vlid
Avatar de l’utilisateur
Napirisha
 
Messages: 1479
Images: 6
Âge: 34
Enregistré le: Lun 22 Juin 2015 12:15
Localisation: sous le tilleul
Présentation: bonjour!
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Pensée en arborescence vs pensée linéaire

Messagepar theudericus » Mer 25 Mai 2016 11:31

J'en rajoute une couche :
je ne comprenais pas le principe de l'arborescence ou plutôt je le conceptualisais comme un mode de pensée à même, à partir d'UN point de départ, d'aboutir à de multiples idées SIMULTANEMENT, chacune faisant ramification, d'où la figure de l'arbre : un tronc et des branches. Ce point de simultanéité est soulignée d'ailleurs avec insistance par ces professionnels qui évoquent l'arborescence (siaud Facchin pour ne citer qu'elle)

Selon Nicolas Gauvrit (je cherche la référence mais chou blanc pour l'instant) cela n'existe pas. Selon lui, la différence de "mode de pensée" tient uniquement à une rapidité et des capacités de traitement accrues, c'est quantitatif. Il précise que cela se rapporte à ce qui est désigné par "pensée divergente" mais il ne s'agit pas de pensée en arborescence, plus d'une capacité à avoir de nombreuses idées à partir d'un élément.

De ce que je comprends, cette rapidité peut parfois donner l'impression de fulgurance d'où l'incapacité à savoir d'où la solution provient ou encore d'envahissement, d'encombrement de la pensée

ca y est !!! référence vidéo, arborescence traitée à 23mn30 Gauvrit conférence
"Le désespoir est, à mes yeux, la rançon de la lucidité. Regardez la vie droit dans les yeux: vous n'y verrez que du désespoir." Irvin D. Yalom in Et nietzsche a pleuré
Avatar de l’utilisateur
theudericus
 
Messages: 79
Images: 0
Âge: 43
Enregistré le: Mer 18 Mai 2016 18:38
Localisation: toulouse
Présentation: viewtopic.php?f=9&t=7505&e=0
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Pensée en arborescence vs pensée linéaire

Messagepar Doodle » Mer 25 Mai 2016 12:23

Je voulais mettre une étoile. Surtout pour ce que j'ai mis en gras.
un pas de coté a écrit:
Oroskon a écrit:Le concept de pensée en arborescence est fort intéressant.

Peut-être seras-tu intéressé par l'analyse de Nicolas Gauvrit ;)
Je te laisse un extrait des notes que j'ai prises lors d'une de ses présentations.

(...)Il en ressort finalement que les surdoués ne sont pas forcément "plus", et que ces spécificités ne se valident pas forcément scientifiquement.
Il a cité l'exemple de la pensée en arborescence. Cette notion n'existe pas dans la littérature scientifique internationale. C'est une production franco-française. Ailleurs il est question de la pensée divergente commune à tous. La différence va résider dans les scores plus élevés des surdouées aux tests de mesure de cette pensée
(...)

Pour des infos sur le bonhomme, bio, vidéo et compléments c'est ici

Merci (même si Un Pas De Côté n'est plus sur le forum). Ca me semble beaucoup plus crédible que les explications de JSF.

Comment des êtres humains avec un cerveau en réseau de neurones, un terreau culturel, un subconscient, une vie spirituelle et l'obligation de se conformer à un environnement social pourraient-ils systématiquement produire une pensée réellement linéaire (j'imagine que l'on entend par là séquentielle). C'est comme prendre la rationalité des raisonnements comme présupposé. Et ce serait le cas largement majoritaire ? Ca me semble biologiquement impossible, logiquement absurde et gentiment teinté d'idéologie ou de propagande.

A quand les portiques de détection de pensée arborescente ou linéaire.

Mais bon, c'est comme les super-héros, ça fait rêver et ça fait vendre des livres.
Echauffement : 2 3 5 7, 1 3 7 9,... pouf, pouf... 3 9 ,1 7, 1 3 7, 3 9, 1 7, 1 3 9, 3 9, 7. Et ça rime !
Avatar de l’utilisateur
Doodle
 
Messages: 371
Images: 51
Âge: 42
Enregistré le: Lun 21 Oct 2013 02:50
Localisation: Pas loin, ailleurs
Présentation: Un peu encombré
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Pensée en arborescence vs pensée linéaire

Messagepar theudericus » Mer 25 Mai 2016 15:39

Ah ben, flûte... à vouloir parcourir les posts rapidement voilà ce qu'on y gagne : on radote... enfin, JE radote...

@Doodle : ça me semble aussi beaucoup plus crédible, dommage que l'exception française s'acharne à se distinguer.
"Le désespoir est, à mes yeux, la rançon de la lucidité. Regardez la vie droit dans les yeux: vous n'y verrez que du désespoir." Irvin D. Yalom in Et nietzsche a pleuré
Avatar de l’utilisateur
theudericus
 
Messages: 79
Images: 0
Âge: 43
Enregistré le: Mer 18 Mai 2016 18:38
Localisation: toulouse
Présentation: viewtopic.php?f=9&t=7505&e=0
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Pensée en arborescence vs pensée linéaire

Messagepar Louise » Mer 1 Juin 2016 08:24

J’aimerais bien apporter un éclairage ou un modèle différent à cette notion d’arborescence (que personnellement, si je la visualise bien, je ne visualise toujours pas son opposé (à savoir la pensée non arborescente)).

Cette année, j’ai abordé en psycho sociale le modèle TSH, à savoir « Traitement Heuristique Systématique ». (Qui là encore n’est qu’un modèle proposé dans le cadre des cours sur la persuasion, mais il m’a causé pour d’autres raisons)
Il pose deux voies par lesquelles passent nos changement d’attitudes (cad nos changements d’avis sur un sujet donné). La voie heuristique serait une utilisation de schémas pré-rentrés en mémoire, une voie rapide, qui demande une faible énergie cognitive, que moi je rapproche beaucoup de ce que j’appelle l’intuition, et qui chez moi est extrêmement performante, ce qui fait que je m’appuie beaucoup dessus. Toute situation qui nous rappelle quelque chose et nous fait agir sans réflexion déductive consciente active une heuristique (inputs déjà rencontrés). C’est de là que viennent certes nos intuitions, mais aussi nos a priori, nos jugements à l’emporte pièce et nos clichés…

Déduction personnelle : plus 1/ les connaissances en mémoire (et donc 2/les capacités de mémorisation et 3/ la curiosité intellectuelle…), 2/ les capacités de reconnaissance des situations parallèles sont élevées, plus les heuristiques sont adéquates (et alimentent la confiance en ces heuristiques).

L’autre voie est la voie qu’on utilise préférentiellement quand les enjeux ou la motivation sont très importants. Elle est plus longue, analytique, plus couteuse en énergie cognitive, utilise le modèle logico-déductif. L’une voie comme l’autre nécessitent d’ avoir suffisamment de connaissances sur un sujet pour traiter les informations relatives, mais le temps réduit, le stress tendent à faire utiliser la voie heuristique.

Je pense que les individus à haut potentiel, de part leur capacité de mémorisation supérieure, et leur vitesse de circulation de l’information neuronale, sont tout simplement plus performants dans leur utilisation de la voie heuristique, et limitent les biais et soucis d’utilisation de cette voie.
Si vous voulez en savoir plus : Doc ici

Je n'ai jamais eu l'impression de deux types de pensées différentes, ni même des "intelligences différentes" chez les HP, que me balancent tous les parents qui ont lu JSF, et je les comprends, c'est plus facile à dire que "mon enfant est plus intelligent que les autres" (même si c'est tout aussi inexact :) à mon sens). Non, on voit bien au niveau biologique, que le continuum vers le haut potentiel est un continuum de plus, plus fort, plus rapide, plus nombreux. Au niveau des processus cognitifs, je pense également que c'est une question de rapidité et d'intensité, ou d'utilisation préférentielle de certains systèmes, comme ici. Et que c'est seulement au niveau des comportements que des comportements particuliers apparaitraient. (et encore, ils se retrouvent chez des individus non HP... donc rien de clivant/excluant, plus une conséquence qu'une caractéristique propre)

Selon lui, la différence de "mode de pensée" tient uniquement à une rapidité et des capacités de traitement accrues, c'est quantitatif. Il précise que cela se rapporte à ce qui est désigné par "pensée divergente" mais il ne s'agit pas de pensée en arborescence, plus d'une capacité à avoir de nombreuses idées à partir d'un élément.
Ah bin voilà, je partage cette analyse!
Avatar de l’utilisateur
Louise
 
Messages: 848
Âge: 39
Enregistré le: Mer 28 Mar 2012 07:43
Localisation: Somewhere over the rainbow
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: Si vous avez une petite heure devant vous...
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Pensée en arborescence vs pensée linéaire

Messagepar Cassini » Mer 1 Juin 2016 08:42

Elle fait du sens, plein pot.

Je rattache ça à une expérience souvent rencontrée chez des amis HP (ou soupçonnés tels) : tomber sur la solution ou une idée innovante qui fait mouche - mais au sujet desquelles les examinateurs ou les patrons (ou les deux) demandent comment ils l'ont trouvée.

Comme ils sont incapables de fournir une réponse, soit leur patron les félicite et fonce sur l'idée, soit la hiérarchie qui doit justifier, auprès des décideurs, de la présentation de cette idée, la déclare non-recevable parce que ne s'appuyant pas sur un processus logico-déductif.

Et pour les gens en formation, soit on est accusés de tricherie si la réponse est bonne, soit on reçoit une note inférieure à ce qu'on mérite, parce qu'il faut démontrer, en même temps que la puissance du résultat, une capacité à suivre les sentiers de chèvre quand on se sent capable de faire du parapente.

Même si ça va plus vite, même si c'est plus économique et ergonomique, même si c'est à l'évidence efficient, c'est plus casse-gueule, socialement parlant.
Cassini
 
Messages: 273
Enregistré le: Lun 18 Avr 2016 20:45
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Pensée en arborescence vs pensée linéaire

Messagepar Chacoucas » Mer 1 Juin 2016 10:36

Cassini, on peut rajouter l'exemple que Chomsky a essayé de démontrer: une idée qui ne fasse pas partie de la "pensée dominante" (disons une approche/construction cognitive normée et reconnue par le nombre, qui n'est plus tant "pensée" qu'éducative, normée par transmission généralisée (peu import le média: télé, éducation, groupe précis, domaine de spécialisation, sexe, classe sociale etc.)) est "forcément" considérée comme "stupide", d'autant plus quand le locuteur n'a pas la statut d'autorité, le temps de parole, le temps de représentation ou l'"appartenance".

Et là on peut répéter une idée éventuellement, elle ne fera que témoigner de la "folie" (douce ou hérétique) du locuteur.


Louise, en te lisant me viennent quelques questions j'en pose déjà une qui est un peu à part: dans tous ces "plus" quantitatifs: qu'en est il de "plus de confiance dans les heuristiques" (et donc les biais)? (en gros= meilleure efficacité des heuristiques, plus grande confiance comme tu dis, mais dans la marge d'erreur obligatoire (et réduite): plus de difficulté à concevoir l'erreur? Je ne suis pas certain que ça fasse sens là dessus... tu en penses quoi?)
Avatar de l’utilisateur
Chacoucas
 
Messages: 884
Enregistré le: Jeu 26 Mar 2015 09:12
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: Pensée en arborescence vs pensée linéaire

Messagepar Louise » Jeu 2 Juin 2016 08:21

Bon, j'ai vu ta question hier, mais je ne suis pas sure d'avoir compris, je me suis dit que j'allais y revenir aujourd'hui...

La partie "plus de confiance" est une interprétation perso...

Le modèle ne parle pas d'erreur, il ne se situe pas dans ce contexte. Il parle plutot de performance de traitement. Je te cite le bouquin :
"Les résultats produits d'un côté par le traitement heuristique et de l'autre par les traitements systématiques font l'objet d'une intégration pour élaborer le jugement courant sur l'objet d'attitude (par exemple cette barraque que tu veux acheter, tu la sens bien ). Celui ci est ensuite évalué comme étant suffisant ou non au regard des buts poursuivis (lacher beaucoup d'argent à une banque pendant des années, et être heureux et peinard dedans). S'il est insuffisant, d'autres traitements seront engagés (on va ptet regarder de plus près avant de signer, et faire un tableau avec des plus et des moins). S'il est suffisant, le jugement courant sera accepté comme jugement final (et là j'ai dit banco, on vend la caravane, faut suivre son instinct). Autrement dit, le modèle THS appelle une régulation dirigée par les buts. C'est l'appréciation de l'écart au but qui dirige l'allocation de nouvelles ressources pour les traitements."

La motivation est un critère pour choisir plutôt le traitement systématique, la crédibilité de la source qui te fournit les informations joue également, dans la confiance que tu vas avoir dans ton jugement final et la nécessité ou non de poursuivre le traitement. Et encore une fois les capacités de traitement sont également un critère en jeu.
Et l'écart au but c'est la différence entre la confiance désirée (je veux être sure avant de me lancer), et la confiance perçue.. et tiens, tiens, je crois qu'on arrive dans un domaine que je connais bien, celui de "je tergiverse sans fin parce que j'ai pas assez confiance dans le jugement final..." (donc au final je suis mon pif et mes heuristiques, ce qui marche bien en général :) en fait j'ai confiance en MON jugement, je suis ma source la plus crédible, punaise, c'est pas très humble, ça, krkrkrkr)

Plus la confiance perçue augmente dans tes heuristiques (par un retour de la vraie vie), moins tu auras besoin d'avoir recours au traitement systématique pour avoir confiance (et non pas avoir raison).
Là par exemple, je viens de me faire grave arnaquer au kilométrage sur une bagnole, où j'avais suivi mon pif (et payé des pros pour qu'ils me garantissent ce kilométrage). Bah je peux t'assurer que le choix d'une voiture va maintenant passer par d'autres voies :)
Avatar de l’utilisateur
Louise
 
Messages: 848
Âge: 39
Enregistré le: Mer 28 Mar 2012 07:43
Localisation: Somewhere over the rainbow
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: Si vous avez une petite heure devant vous...
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Pensée en arborescence vs pensée linéaire

Messagepar Fuli » Jeu 2 Juin 2016 09:04

Toutes ces images sont, de toute façon, forcément imparfaites à rendre le mode de pensée de qui que ce soit.
En effet, il suffit de se représenter la structure du cerveau, pour pouvoir imaginer tous les modes de fonctionnement possibles : chaque neurone est relié à plusieurs neurones, auxquels il peut envoyer un signal électrique. Les différents signaux peuvent donc partir dans les 3 dimensions de l'espace, se multipliant chaque fois, éventuellement revenant au neurone de départ, ce qui va renforcer l'influx sur certains "chemins" de cette architecture. Les neurones peuvent être interconnectés très loin, si leurs axones et leurs dendrites (prolongements de ces cellules) sont longs.

Même l'image d'arborescence sera très réductrice, en réalité, le bout de la branche pouvant être relié à une racine, ou au tronc, ou ou ou...
Ce n'est pas ce que nous sommes qui nous empêche de réaliser nos rêves ; c'est ce que nous croyons que nous ne sommes pas.

Paul-Emile Victor
Avatar de l’utilisateur
Fuli
 
Messages: 88
Enregistré le: Sam 26 Mar 2016 22:37
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: Pensée en arborescence vs pensée linéaire

Messagepar Chacoucas » Jeu 2 Juin 2016 14:36

Merci Louise :) mais je te questionnais surtout sur tes hypothèses et interprétations personnelles (le livre que tu cites dans la réponse en fait je ne sais même pas duquel il s'agit: le lien proposé sur la TSH j'imagine?).

Déduction personnelle : plus 1/ les connaissances en mémoire (et donc 2/les capacités de mémorisation et 3/ la curiosité intellectuelle…), 2/ les capacités de reconnaissance des situations parallèles sont élevées, plus les heuristiques sont adéquates (et alimentent la confiance en ces heuristiques).
Là dessus. et donc pour schématiser capacité de mémorisation + curiosité intellectuelle=+ de connaissances en mémoire

+de connaissances + capacités de reconnaissance des situations parallèles élevées= meilleur rendement heuristique "adéquat"->plus grande confiance heuristique

et je relançais en demandant (ton exemple sur la voiture et son kilométrage peut très bien convenir)
+ grande confiance heuristique -> + de difficultés à percevoir ses propres biais heuristiques?
(ce dont je doute un peu, mais ça semble un corollaire).

Enfin, pour le reste, oui, oui :)
Avatar de l’utilisateur
Chacoucas
 
Messages: 884
Enregistré le: Jeu 26 Mar 2015 09:12
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: Pensée en arborescence vs pensée linéaire

Messagepar Louise » Ven 3 Juin 2016 14:00

Si dans "percevoir ses biais", tu entends "en prendre conscience", cad réaliser que le processus n'était pas adéquat, parce que l'expérience ou le résultat te montre que ton traitement de l'information n'était pas suffisant, il faut qu'il y ait un résultat/feedback!! Ce qui n'est pas toujours le cas : j'aurais pas eu de souci avec ma bagnole, j'aurais peut être jamais su que mon traitement heuristique n'avait pas été suffisant. Il faut donc le feedback. C'est cette espèce de boucle de régulation qui permet d'augmenter ou diminuer, à l'inverse, la confiance en son traitement de l'information, et je pense qu'elle se fait + ou - automatiquement.
Dans ce cas si la "perception du biais heuristique", c'est juste s'apercevoir qu'on s'est gouré, non je ne crois pas que ce soit plus difficile à un HP qu'à un autre, ou en tous cas je ne vois pas POURQUOI.

Si dans "percevoir ses biais" tu entends : "admettre qu'on s'est gouré" c'est autre chose hein et là on est dans le domaine des changements d'attitude (= l'avis que tu as sur une personne, une situation, un objet d'attitude, j'aime/j'aime pas, pour/contre), que j'ai étudié aussi cette année, je peux te faire suivre mon cours sur la persuasion si tu veux :) ). Bref les attitudes changent selon la source des informations persuasives, le traitement, donc, que tu fais de ces informations, la crédibilité que tu accordes à la source, le temps qui passe, la motivation face à cette attitude ou objet d'attitude, et c'est plutôt ce dernier point qui est central.
J'esssplique : un HP va pouvoir par nature avoir par exemple une très forte motivation à l'exactitude, qui aurait tendance à le faire se rapprocher.. eh bin de l'exactitude :), mais une autre motivation face à l'objet d'attitude est par exemple la motivation défensive, qui fait qu'on maintient des croyances et jugements qui aident à maintenir une cohérence ou une congruence dans nos pensées et schémas, et là, je ne suis pas sure que le critère plus ou moins HP soit discriminant.. ce sont des composantes complètement individuelles...


Ou alors on peut traduire ton "percevoir ses biais" par "analyser son propre traitement de l'information" (sachant qu'il est différent selon les situations, enjeux, ou objet considéré) pour éventuellement le modifier de façon consciente/choisie par la suite, je pense qu'on est ici dans de la meta-analyse, qui est...une forme de traitement systématique :), et qui nécessite en tous cas d'avoir connaissance des différentes voies de traitement sus-citées.

J'ai pas l'impression d'être beaucoup plus claire :)
Avatar de l’utilisateur
Louise
 
Messages: 848
Âge: 39
Enregistré le: Mer 28 Mar 2012 07:43
Localisation: Somewhere over the rainbow
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: Si vous avez une petite heure devant vous...
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Pensée en arborescence vs pensée linéaire

Messagepar Doodle » Ven 3 Juin 2016 15:09

Louise a écrit:J'ai pas l'impression d'être beaucoup plus claire :)

Plus accessible peut être pas. Mais très claire. Ça oui.
Echauffement : 2 3 5 7, 1 3 7 9,... pouf, pouf... 3 9 ,1 7, 1 3 7, 3 9, 1 7, 1 3 9, 3 9, 7. Et ça rime !
Avatar de l’utilisateur
Doodle
 
Messages: 371
Images: 51
Âge: 42
Enregistré le: Lun 21 Oct 2013 02:50
Localisation: Pas loin, ailleurs
Présentation: Un peu encombré
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

PrécédenteSuivante

Retourner vers Là où l'on (se) pose des questions

 


Articles en relation Statistiques Dernier message
Dompter sa pensée ?
par Amy Dunne » Lun 13 Juin 2016 08:32

Réponses: 7

Vus: 608

Dernier message par Cindy Voir le dernier message
Dim 23 Oct 2016 15:00

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 2 invités