Nous sommes le Lun 25 Sep 2017 21:26


les "révélés tardifs"

Cette section est ouverte à tous les membres : elle doit permettre un partage d'expériences autour des problématiques liées à la découverte de la douance.

Modérateur: Bradeck

les "révélés tardifs"

Messagepar soazic » Jeu 29 Sep 2011 12:26

bonjour,
faisant partie des révélés tardifs, j'aimerais savoir comment d'autres révélés tardifs vivent cette nouvelle part d'identité.
Employer le mot "surdouée" m'est encore difficile. J'étais plus enfant qualifiée d' "intello" ou d'"asociale".
Même si savoir est un soulagement, je ne peux m'empecher de revisiter certaines périodes douloureuses dans leur intensité dramatique. On ne peut refaire le passé, et je pense avoir réussi à me réparer aujourd'hui.
Je me dis qu'au moins ma fille dépistée à 5ans sera mieux accompagnée dans sa douance.
Avatar de l’utilisateur
soazic
 
Messages: 1060
Enregistré le: Mar 23 Aoû 2011 18:31
Présentation: presentations/presentation-t724.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: les "révélés tardifs"

Messagepar Pandore79 » Sam 1 Oct 2011 04:45

Bonjour
Cela fait seulement 2 semaines que j'ai passé le test et j'avoue que je reste encore "sous le choc" du résultat.
Ceci dit, je n'éprouve aucun regret sur mon passé ou rancune envers mon entourage qui "savait que j'étais différente" mais qui n'a rien fait.
C'est ainsi, c'aurait pu être différent - ou pas- si je l'avais su avant mais en tous cas, ça a permis de construire la personne que je suis maintenant, plutôt bien dans ma peau...et nous sommes libres de changer tout au long de notre vie.
J'ai un bébé d'un an qui présente déjà certaines particularités très troublantes, j'ai donc comme un alerteur au coin de la tête et, si jamais il rencontrait des dificultés plus tard, je le ferai tester. Sinon, je ne suis pas sure que ce soit nécessaire, s'il est heureux et épanoui, je pense que toi, en tant que parent ###bipède asthmatique à poils laineux###, instinctivement, tu auras plus de facilité à le comprendre et l'accompagner si lui-même est surdoué.
Pandore79
 
Messages: 19
Enregistré le: Mer 28 Sep 2011 12:43
Test: WAIS

Re: les "révélés tardifs"

Messagepar soazic » Sam 1 Oct 2011 16:03

oui, effectivement, on est plus sensible aussi à ce qu'ils vivent (l'exclusion, l'hypersensibilité, etc) , et comme tu le soulignes, il y cet "alerteur".
Ma fille était en difficulté en maternelle, mutique alors qu'elle parle très bien depuis ses deux ans environ, elle s'ennuyait, savait lire avant la grande section, du coup, elle s'est mise en opposition.
Passés les tests, la psycho a conseillé au saut de classe. Ma puce ne l'a pas souhaité car elle a "peur des grands" (et elle est de décembre en plus, ce qui accentuait le décalage). En CP, l'instit a accepté sa particularité et suivi son rythme, cette année en ce1, je ne sais pas encore ce qu'il en est, mais...elle va bien.
Après, j'ai revisité ma scolarité et me rends compte que j'étais une enfant déprimée, du coup, je veille...
Je comprends ce "choc" que tu évoques, pour ma part, jamais je n'aurais imaginé que "cela" puisse être "cela", il a fallu que ce soit énoncé, affirmé par une personne extérieure. Cela m'a libérée. Et même si au quotidien on fait avec, j'essaie de ne plus vivre mon décalage comme un aspect négatif de ma personalité.
Après, oui, je ne connais pas les regrets non plus, contente de ma vie actuelle, et toujours portée par le désir et l'envie.
Avatar de l’utilisateur
soazic
 
Messages: 1060
Enregistré le: Mar 23 Aoû 2011 18:31
Présentation: presentations/presentation-t724.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: les "révélés tardifs"

Messagepar Madpeky » Mar 4 Oct 2011 10:29

Testé aussi bien après une scolarité très laborieuse :violent1:. Quel changement cela a apporté sur le coup ? Pas grand chose.....juste un "Put**** si j'avais su...., trop tard maintenant. Obligé de se contenter de boulots nuls toute la vie."

Ce n'est que maintenant, 10 ans plus tard, que je comprends réellement le sens de ce que cela signifie.....une réponse sur cette "différence" subtile mais inexplicable à l'époque, et qui est tellement présente aujourd'hui (surtout professionnellement et dans les relations plus privées).

Comme dit Soazic, je vis au quotidien, mais sans jamais porter un moindre sentiment négatif sur ce que je suis. Je n'ai jamais rencontré quelqu'un de "surdoué" (j'ai beaucoup de mal à écrire ce mot, alors imaginez le fait d'en parler....), même pas ma femme (qui a parfois du mal à comprendre certaines choses nous caractérisant...).
Il y a peu de chances que cela arrive un jour, mais ce serait tellement beau de partager tous ces ressentis avec quelqu'un qui peut comprendre :smile:

Il y a juste ce petit sentiment de "C'est dégueulasse, pourquoi est ce que l'on n'est pas tous pareils ?" :roll:

:faitdesbonds:
Avatar de l’utilisateur
Madpeky
 
Messages: 89
Âge: 39
Enregistré le: Mer 31 Aoû 2011 18:34
Localisation: Un coin perdu dans le 17
Profil: En questionnement
Test: MENSA

Re: les "révélés tardifs"

Messagepar Ameliezola » Mar 4 Oct 2011 11:08

En fait, je crois qu'on est tous pareil. C'est à dire qu'on est tous différent. Toi tu es surdoué, d'autres sont doués, d'autres eux sont sous doués. Et chez les surdoués, tu as ceux qui se sont niés, "amputés", qui ont accepté ou repoussé le cadre. Ceux qui l'acceptent et ceux qui ne peuvent pas en parler. Ceux qui en font quelque chose et ceux qui n'en feront rien. Y'a ceux qui ont des dys (dysparxies 25%, dysléxie 10%, etc ...) et ceux qui n'en ont pas. Ceux dont le QI est hétérogènes et ceux homogènes... Mais au final, on a tous le choix, surdoué ou pas ?

Pour répondre au post, je digère cette "révélation tardive" (selon les jours) d'il y a 15 jours. Ma grande peur : savoir sans réussir à rien changer de mes difficultés à vivre, ici et maintenant avec ceux qui m'entourent.
Et je pense (j'aimerais aussi) qu'on peut rencontrer des gens qui nous ressemblent un peu plus. Maintenant, quand je regarde en arrière, je sais que j'en ai rencontré (les rares personnes où la conversation ne cessent pas après un quart d'heure d'échange, où le plaisir d'échanger et de se nourrir atteint son paroxysme !). Par contre, aujourd'hui je ne sais pas où ils se cachent...;-)
Ameliezola
 
Messages: 113
Enregistré le: Mar 13 Sep 2011 19:44
Test: WAIS

Re: les "révélés tardifs"

Messagepar soazic » Mer 5 Oct 2011 16:44

je pense aussi qu' on a un peu plus d'indulgence envers soi-même. je pensais être différente, j'entends par là pas conforme à ce que la société/les autres attend (ent) d'un être humain, comme un morceau de puzzle venant d'une autre boîte.
C'est étrange de découvrir que l'on s'est trompé depuis toujours sur ce que l'on pensait être.
Après, il y a aussi les difficultés à combattre: le manque de confiance en soi, l'hypersensibilité, etc... parfois, je crois que psychiquement on est fatigué de se battre.
Avatar de l’utilisateur
soazic
 
Messages: 1060
Enregistré le: Mar 23 Aoû 2011 18:31
Présentation: presentations/presentation-t724.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: les "révélés tardifs"

Messagepar Drimadict » Mer 5 Oct 2011 19:29

Révélé tardif, probablement trop mais cela permettra quand même d'avoir cet "alerteur" pour mon fils comme dit Pandore79. Soulagement après le test et curieusement forte atténuation de cette colère permanente ressentie depuis des années pour ne pas dire des dizaines d'années. Enfin une explication ... solitaire et asocial (je me fait ch...), manque de confiance en soi, timidité, perfectionnisme d'une inefficacité redoutable, être dans la Lune (avec toutes ces idées qui se dispersent) enfin bon, je ne vais pas faire la liste - mais tout ça trouve une explication. Mais il reste quand même une question : comment exploiter cela ? moi aussi ça m'a permis de me construire malgré toutes ces souffrances (peut-être à cause d'elles d'ailleurs) donc je n'ai pas à proprement parler de regrets (en tout cas moins que par le passé) mais maintenant que j'ai une réponse, peut-être la réponse, j'aimerais bien le vivre mieux, changer radicalement d'orientation professionnelle par exemple (quand même je dois en être capable finalement). Et puis peut être que je vais enfin pouvoir me faire comprendre, ne serait-ce que de ma femme ...
[font=Trebuchet MS]"La folie résonne quand la raison batifole"[/font]
Drimadict
 
Messages: 53
Âge: 51
Enregistré le: Lun 3 Oct 2011 17:36
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: les "révélés tardifs"

Messagepar soazic » Mer 5 Oct 2011 20:09

ce qui impliquerait que tu lui en as parlé?
pour ma part, je n'en ai même pas parlé au père de mes filles.
Quand nous avons parlé de la"précocité" de ma fille à mes propres parents (en y allant mollo, sans employer de terme tel que "surdouée") en parlant de sa sensibilité (le but était qu'ils fassent attention à leurs mots et actes)...disons que cela a mis du temps à "passer". Pourtant nous n'avons amené aucune fierté là dedans, c'est pas le genre de la maison.
Maintenant, je pense que je n'ai pas envie qu'elle traverse les souffrances qui ont pu être les miennes et qui sont liées aux caractéristiques que tu évoques: le manque de confiance en soi, la timidité,et un complexe d'infériorité aussi...
je me sens riche de ce passé, mais j'aimerais que ma fille se construise avec un peu plus d'insouciance.
En attendant, concernant mon "cas", personne n'est au courant dans mon entourage. C'est aussi pour cela que je suis venue sur ce forum.
Avatar de l’utilisateur
soazic
 
Messages: 1060
Enregistré le: Mar 23 Aoû 2011 18:31
Présentation: presentations/presentation-t724.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: les "révélés tardifs"

Messagepar Drimadict » Mer 5 Oct 2011 21:23

soazic a écrit:ce qui impliquerait que tu lui en as parlé?

Je ne vois pas trop comment faire autrement (bouquin de JSF sur la table de chevet) et franchement, s'il y a une personne à qui je ne souhaite pas le cacher c'est bien elle. Et puis, le but dans le couple (mais je m'égare) c'est aussi de se comprendre. ça peut aider à comprendre les réactions de l'autre et à pérenniser une vie de couple harmonieuse.
Et puis d'une manière générale, ça ne me gênerait pas d'en parler si tant est que l'on en parle calmement et sans corrompre le sens véritable de HQI, bref ne pas donner l'impression d'un complexe de supériorité alors que c'est justement l'inverse qui était ressenti et qui le sera peut être encore un bon moment.
[font=Trebuchet MS]"La folie résonne quand la raison batifole"[/font]
Drimadict
 
Messages: 53
Âge: 51
Enregistré le: Lun 3 Oct 2011 17:36
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: les "révélés tardifs"

Messagepar soazic » Mer 5 Oct 2011 22:05

Pour ma part, je ne sais pas du tout comment en parler. Nous nous sommes séparés deux ans -il est parti- et sommes en train de reprendre la vie commune depuis peu. Quand nous avons su pour notre grand fille, il a fait le rapprochement avec sa soeur qui a sauté une classe quand elle était enfant...
Pourtant il est parti car il me trouvais trop ...compliquée..., hum, trop en ebullition du cerveau , trop sensible, trop à se déprecier bref, trop trop.
Il n'a pas encore vu le bouquin!
Avatar de l’utilisateur
soazic
 
Messages: 1060
Enregistré le: Mar 23 Aoû 2011 18:31
Présentation: presentations/presentation-t724.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: les "révélés tardifs"

Messagepar Fabs le vaurien » Jeu 6 Oct 2011 08:41

[mod="Fabs le vaurien"]pour échanger sur cette notion de "coming Out, vous pouvez vous rendre là: societe-vous/dire-douance-comment-qui-t347.html[/mod]
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).
Avatar de l’utilisateur
Fabs le vaurien
Rang orange
 
Messages: 5580
Âge: 37
Enregistré le: Mer 2 Fév 2011 22:20
Localisation: BZH
Badges: 2
Neun's d'Honneur (1) Ex Modérateur (1)
Présentation: La première prez de l’histoire du forum
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: les "révélés tardifs"

Messagepar soazic » Jeu 6 Oct 2011 19:58

Merci Fabs!
Avatar de l’utilisateur
soazic
 
Messages: 1060
Enregistré le: Mar 23 Aoû 2011 18:31
Présentation: presentations/presentation-t724.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: les "révélés tardifs"

Messagepar Manouchka » Ven 7 Oct 2011 14:53

Sujet difficile...
Moi il l'a vu ce maudit bouquin (bien sûr c'est moi qui lui ai montré...) et l'a même lu en moins d'une journée (en diagonale...), il s'en est suivi plusieurs mois de crises et de questionnements parfois violents... sur moi (je n'ai pas encore été testée), sur lui (sa réaction notamment, le fait de se sentir inférieur et bien d'autres points du livre me font penser que peut-être lui aussi...)
Aujourd'hui il veut que nous le passions tous les deux, mais je ne sais pas ce qui serait le pire pour lui comme résultat.
En tous cas, la bombe a explosé et ses dégâts sont encore plus que présents...
Manouchka
 

Re: les "révélés tardifs"

Messagepar Fabs le vaurien » Ven 7 Oct 2011 14:55

Manouchka a écrit:En tous cas, la bombe a explosé et ses dégâts sont encore plus que présents...

on ne passe pas au moment de la degustation d'une bonne omelette sans avoir avant casser des oeufs....ça peut faire "peter" un peu mais au final, on est content de s’être régaler. Et après, une fois la technique au point, le cassage d'oeufs se fait tout seul...
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).
Avatar de l’utilisateur
Fabs le vaurien
Rang orange
 
Messages: 5580
Âge: 37
Enregistré le: Mer 2 Fév 2011 22:20
Localisation: BZH
Badges: 2
Neun's d'Honneur (1) Ex Modérateur (1)
Présentation: La première prez de l’histoire du forum
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: les "révélés tardifs"

Messagepar pascale » Jeu 1 Mar 2012 22:01

Oh là là drimadict ! combien je le comprends, je viens de passer le Wais a plus de 40 berges avec cette colère et ce mépris envers ceux qui se contentaient de peu intellectuellement, ce qui me désolait. Maintenant que j'ai une réponse argumentée, je pense que je serai plus tolérante et moins bouillante. Pour ce qui est de ma sensibilité elle est toujours puissance 1000. Je n'ai pas osé annoncé le résultat du test à mes parents qui dans mon enfance m'ont toujours seriné qu'ils préféraient une enfant trisomique à une surdouée. Comme quoi ils devaient avoir des doutes. Bon à part vous et mon époux qui lui est soulagé, je crois qu'il n'y a personne avec qui le partager puisque je n'ai pas vraiment d'amis. Heureusement vous existez, cela fait une semaine que je le sais et c'est toujours un choc.
sic transit gloria mundi
pascale
 
Messages: 16
Enregistré le: Lun 27 Fév 2012 18:29
Localisation: au Shishu Bhawan depuis toujours.
Test: WAIS

Re: les "révélés tardifs"

Messagepar Sankalpa » Mar 17 Avr 2012 15:24

pascale a écrit:Oh là là drimadict ! combien je le comprends, je viens de passer le Wais a plus de 40 berges avec cette colère et ce mépris envers ceux qui se contentaient de peu intellectuellement, ce qui me désolait. Maintenant que j'ai une réponse argumentée, je pense que je serai plus tolérante et moins bouillante. Pour ce qui est de ma sensibilité elle est toujours puissance 1000. Je n'ai pas osé annoncé le résultat du test à mes parents qui dans mon enfance m'ont toujours seriné qu'ils préféraient une enfant trisomique à une surdouée. Comme quoi ils devaient avoir des doutes. Bon à part vous et mon époux qui lui est soulagé, je crois qu'il n'y a personne avec qui le partager puisque je n'ai pas vraiment d'amis. Heureusement vous existez, cela fait une semaine que je le sais et c'est toujours un choc.


Bonjour,
J'arrive sur ce forum avec mille interrogations. En fait, j'ai toujours considéré que tout le monde a la possibilité de développer son intelligence, ce qui est un point important pour une enseignante.
Ce qui m'amène ici est plus la prise de conscience que mon départ à la retraite m'a coupée de cette possibilité de relation juste avec des élèves sensés attendre de moi de les amener sur l'autre rive dans mon bateau, à savoir le collège.
Ma vie s'est un peu vidée de sens et j'ai énormément de difficultés à gérer ce que j'appelle les relations habituelles. L'âge, avec son cortège d'expériences diverses, m'incite à me protéger de manière excessive.
Sankalpa
 

Re: les "révélés tardifs"

Messagepar Cyrano » Mar 17 Avr 2012 17:53

Une présentation Sankalpa, qu'on te souhaite la bienvenue ? ;)
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.
Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Chaînon Manquant
 
Messages: 4682
Âge: 40
Enregistré le: Mer 25 Mai 2011 11:25
Localisation: Into the wild
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: les "révélés tardifs"

Messagepar Chrome » Mer 18 Avr 2012 07:52

soazic a écrit:
comment d'autres révélés tardifs vivent cette nouvelle part d'identité.


J'ai été diagnostiqué à 12 ans mais je ne l'ai réalisé qu'il y a deux semaines.

Je le vis comme c'est dit plus haut ici et un peu partout dans ce forum.
Chaque jour quelque chose de nouveau.
Hier par exemple, j'ai compris la raison pour laquelle je suis en difficulté dans une relation avec quelqu'un en ce moment : Je pense qu'elle pense comme moi. De m'en rendre compte, ça m'apaise, ça me permet de comprendre pourquoi ça coince, et ça me permet de chercher des façons de lui parler autrement.
Je change de regard sur les choses. Au lieu d'être abbatu à la vue de ce carton qui traîne depuis 3 semaines, je le regarde en souriant et en me disant que je vais peut être trouver le temps de le ranger.
J'ai l'impression que je vais trouver et développer plein de petites recettes, des micro riens qui vont petit à petit tout changer.
J'ai été littéralement inhibé dans mes études et mon métier par cette sensation que quelque chose ne va pas autour de moi, quelque chose de plus important que de réviser mes partiels ou de prendre ce RDV. Mon énergie était aspirée par mes efforts pour comprendre ce quelque chose, et pour comprendre pourquoi je m'y intéressais tant. J'ai compris que ce n'est pas quelque chose qui ne va pas, mais ma façon de fonctionner qui est différente. Il suffit juste donc d'apprendre à vivre avec. Et d'en profiter.
Après avoir compris mes échecs, mes souffrances, mes défauts, je commence à comprendre mes qualités et mes succès à travers le prisme de la douance. Et il y en a !
Je dors beaucoup moins et pleure beaucoup plus (je ne pleurais jamais avant).
Je suis excité.
Je n'ai pas encore commencé à comprendre ce que ça allait changer avec mes enfants.
Je pourrai en écrire des pages entières. Tous les domaines de ma vie sont concernés, passé, présent et futur.

Bref, je le vis comme une eruption volcanique.
Je suis un chercheur d'or. Et j'en ai trouvé !
Avatar de l’utilisateur
Chrome
 
Messages: 36
Âge: 47
Enregistré le: Dim 8 Avr 2012 22:13
Localisation: Ile (perdue sur le territoire) de France
Test: WISC

Re: les "révélés tardifs"

Messagepar Forestino » Dim 20 Mai 2012 14:51

Bonjour !
J'ai presque 60 ans et j'ai trouvé ma famille ###adepte de la culotte de Dominique### il y a moins de 10 jours.
ça fait un choc, quand on s'aperçoit qu'on n'est pas tout compte fait un "bon à rien", même si on nous l'a répété pendant des années.
Ce qui compte, ce n'est pas le passé, c'est le futur, et comment on va s'y prendre, vu qu'on en a les capacités.
Une pomme ne mûrit pas en un jour.
Je suis passé par des hauts et des bas, durant ces nombreuses années. Les défauts, c'est de l'inexistant, il ne faut pas compter avancer avec. Prenez vos atouts, et avancez !
Forestino
 

Re: les "révélés tardifs"

Messagepar Mlle Rose » Dim 20 Mai 2012 20:29

Perso j'aime pas bien qu'on me dise ###adepte de la culotte de Dominique###, je trouve ce terme ridicule à me pendre :D Je suis normale à ma façon.
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:
Avatar de l’utilisateur
Mlle Rose
 
Messages: 12696
Images: 86
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:56
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: les "révélés tardifs"

Messagepar Forestino » Mar 22 Mai 2012 08:16

Je comprends ce que tu veux dire, Melle Rose.
Excuse-moi, mais je suis un vieux "nouveau" avec plein de contradictions dans la boite crânienne, promis, je vais faire un effort.
Forestino
 

Re: les "révélés tardifs"

Messagepar Louise » Mer 1 Aoû 2012 14:39

Je ne vais pas lire ce qui a été écrit, dans un premier temps, pour être "vierge" dans ma réponse.

Alors déjà, une double certitude par rapport à ce "tardif": la première, celle d'être dans le haut du panier niveau capacités cognitives et ce, depuis la primaire. Donc révélée tardive, je dirais plutôt tamponnée tardive, il n'y a pas eu de réelle révélation.

Mais je réponds quand même sur ce topic, parce que malgré tout, ma deuxième certitude est qu'à 34 piges, pas loin d'une moitié de vie, on a (enfin moi j'ai) déjà fait un sacré bout de chemin (passer par les cases couple, grossesses, enfants, divorce, deuil, ce sont des étapes de vie où tu apprends aussi sûrement sur toi-même qu'avec des mois d'analyse), on s'est déjà posé et on a déjà répondu à un bon paquet de questions et qu'on est déjà... ancré dans ses valeurs et ses croyances. Et que forcément ça bouscule. Ou ça bousculotte.

Du coup il m'a semblé (et contre toute attente, puisque le résultat n'était pas vraiment une surprise) difficile d'intégrer ce résultat. Pas l'accepter, mais l'intégrer. Dans mes croyances, dans mes connaissances de moi-même, dans mes conclusions-déductions d'ordre général, il a fallu recomposer la mosaïque pour qu'elle ait de nouveau un sens et une logique.
En terme de délai, tout ceci a été assez rapide, finalement. Mais les étapes sont bien là.

Et bien sûr, bien sûr, je pense à mes enfants. Ils sont en filigrane dans ma démarche et dans mes recherches sur le sujet.
Avatar de l’utilisateur
Louise
 
Messages: 880
Âge: 39
Enregistré le: Mer 28 Mar 2012 07:43
Localisation: Somewhere over the rainbow
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: Si vous avez une petite heure devant vous...
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: les "révélés tardifs"

Messagepar Pier Kirool » Mar 13 Nov 2012 17:16

Et bien à 51 ans, le test qui dit oui, ça fait tout bizarre.

Ça permet de relire plein de choses de sa vie (une classe sautée ; la solitarité, pas la solitude, mais le fait d'être solitaire au milieu des autres ; depuis peu, je comprends mieux l'ennui et même ce qu'en dit JSF dans l'itw sur France 5 : "l'ennui émotionnel" si j'ai bien compris... ; les pétages de plomb au boulot quand j'avais l'impression d'être le seul à comprendre ce que je disais ; l'impression d'avoir des valeurs dépassées et idéalistes). Et en lisant ici et là, on recale un certain nombre de caractéristiques qu'on a ou pas.

Et puis, ça donne une idée de la tâche à accomplir. Pour arriver à aller un peu plus loin... avec les autres, et pour quelque chose d'utile.
Et pour maîtriser un peu tout ça. L'utiliser au mieux en tous cas.
C po gogné. :rock:
"La vraie science est une ignorance qui se sait" (Voltaire)
Avatar de l’utilisateur
Pier Kirool
 
Messages: 2319
Âge: 56
Enregistré le: Lun 14 Mai 2012 10:50
Localisation: Bordeaux
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: Start me up
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: les "révélés tardifs"

Messagepar Flying » Mar 13 Nov 2012 19:30

C'est sûr que réinterpréter sa vie à 49 ans, c'est plus long à faire qu'à 20 ! En même temps, on a plus de recul sur pas mal de choses.
ça ne change pas grand chose en fait. Juste l'impression de mieux comprendre... au fur et à mesure plutôt que rétrospectivement !
Et puis çà fait... comment dire... un évènement rigolo. Un peu de piment, d'un coup. A presque 50, ce n'est pas mal venu. Un petit coup de fouet...
Flying
 

Re: les "révélés tardifs"

Messagepar axolotl » Dim 2 Déc 2012 21:38

54 ans, 11 mois, 3 jours. Qui dit mieux ? :geek1:

Le 7 novembre dernier a été une seconde naissance pour moi. J'ai été sonnée pendant plusieurs jours, j'ai regardé le monde autour de moi comme ceci : :o

Après les tests, la psy m'a demandé avec un grand sourire : "Alors, qu'en pensez-vous ?"
Moi, abrutie par mon mal de crâne auto-généré : "Chépas". :tmi:
Elle : "mais oui !"
Moi : "vous êtes sûre ?" :grattelatete:
(Il a fallu qu'elle confirme par mail pour que je me décide à changer mon profil sur le forum.)

Ce jour-là, c'est comme si on avait déchiré un voile devant mes yeux.

Tout ce temps à me cogner aux autres, à m'auto-mutiler la personnalité pour tenter d'être un peu plus "normale" - comme si d'autres ne s'en étaient pas suffisamment chargés... :swear:

Depuis le 7 novembre, tous les matins, j'ai l'impression de prendre mon cartable pour aller à l'école de la vie.
De MA vie, la vraie, pas la fake qui ne tenait pas la route. :ledoigt:

Je suis plus gaie, plus sûre de moi, je marche la tête haute. J'ai compris que je pouvais jeter des passerelles entre les autres et moi, et que ce n'était pas très compliqué.

Les tests ont confirmé un gros manque de confiance en moi et une tendance à l'auto-sabotage. Sur plusieurs sub-tests je me suis plantée à des questions faciles -normal : chuis nulle - mais j'en ai réussi des plus difficiles. Là aussi, "normal" : ce n'était pas grave si je me plantais, puisque c'était difficile ; alors autant tenter le coup.
J'ai toujours su que je devrais plus me faire confiance. Maintenant, je mets le verbe "devoir" à l'indicatif.

Bien sûr j'aurais aimé savoir plus tôt, mais quelle importance ? J'aurais pu vivre le restant de ma vie avec cette douloureuse sensation d'être bancale et inappropriée.
« J’aimerais pouvoir m’exprimer avec mes sens. Les mots sont parfois très handicapants. »
(Björk)

≽(◕ ᴗ ◕)≼
Avatar de l’utilisateur
axolotl
 
Messages: 2959
Images: 1
Âge: 59
Enregistré le: Mer 1 Aoû 2012 21:13
Localisation: Saint-Nazaire by the sea
Badges: 1
Neun's d'Honneur (1)
Présentation: c'est_par_ici_c'est_pas_par_là
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Suivante

Retourner vers Là où l'on (se) pose des questions

 


Articles en relation Statistiques Dernier message
Alternance de phases "je suis"/"je ne suis pas"
1, 2par claireee » Mar 16 Fév 2016 10:35

Réponses: 26

Vues: 2280

Dernier message par jaqi Voir le dernier message
Jeu 1 Sep 2016 23:43
Les mots "réconfortants" qui tuent à petit feu
1, 2, 3, 4par Pervenche » Jeu 4 Oct 2012 15:50

Réponses: 87

Vues: 10872

Dernier message par Loubel Voir le dernier message
Jeu 16 Jan 2014 13:36
Ça veut dire quoi pour vous "lâcher prise " ?
1 ... 4, 5, 6par psychographe » Dim 28 Aoû 2011 21:11

Réponses: 140

Vues: 15365

Dernier message par Ariel Voir le dernier message
Sam 12 Déc 2015 11:21
Réunions de "surdoués" ?
1, 2par Flying » Dim 14 Oct 2012 21:13

Réponses: 26

Vues: 4618

Dernier message par Idril Voir le dernier message
Lun 15 Juil 2013 21:58
une confusion "enfant précoce" et asperger est elle possible
par Vanille » Ven 17 Jan 2014 14:30

Réponses: 11

Vues: 3219

Dernier message par Symphonie Voir le dernier message
Sam 17 Juin 2017 19:48

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 7 invités