Nous sommes le Lun 20 Nov 2017 12:44


les "révélés tardifs"

Cette section est ouverte à tous les membres : elle doit permettre un partage d'expériences autour des problématiques liées à la découverte de la douance.

Modérateur: Bradeck

Re: les "révélés tardifs"

Messagepar Bradeck » Jeu 29 Oct 2015 10:44

Je suis tout d'accord avec Monsieur Point Blanc !

Le test ne change en rien qui tu es, ce que tu es.
Il peut par contre changer la perception que tu as de toi-même. Et après, il y a du boulot personnel, pour dépoussierer certaines chose, en oser d'autres, faire cesser certains schéma. Mais tout cela est très personnel.

Pourrais-tu par contre s'il te plait élaborer sur le "HP visuel" ? Kesako ??
En raison du manque d’intérêt suscité, la journée de demain est annulée (Ministère du nihilisme)
Pour raison d'économies, la lumière du bout du tunnel va être éteinte (Ministère du budget)
Avatar de l’utilisateur
Bradeck
 
Messages: 1769
Images: 10
Âge: 47
Enregistré le: Sam 28 Juin 2014 00:25
Localisation: Brocéliande
Présentation: Houba houba hop!
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: les "révélés tardifs"

Messagepar Coralie352 » Jeu 29 Oct 2015 10:57

Bradeck a écrit:Pourrais-tu par contre s'il te plait élaborer sur le "HP visuel" ? Kesako ??


Je pense qu'il veut faire mention au type d'intelligence "Visuel Spacial".
Il a fait mention d'Avance Toi (assoc. belge) et je trouve ceci sur leur site :


Schéma explicatif pour illustrer la pensée en arborescence, visuelle.
Image


Si tu regardes le schéma dans la partie "Caractéristiques de fonctionnement", tu trouves "Visuel Spatial" (écrit moit. à la française moit. à l'anglaise :worried: ).
Donc, à mon avis (juste mon avis) il fait référence à cela :)
"Those who would give up essential Liberty, to purchase a little temporary Safety, deserve neither Liberty nor Safety."
Benjamin Franklin, 1755
Avatar de l’utilisateur
Coralie352
 
Messages: 710
Images: 13
Âge: 45
Enregistré le: Dim 20 Sep 2015 16:01
Localisation: 49.61132 ; 6.12934
Présentation: La Patte blanche ? C'est par ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: les "révélés tardifs"

Messagepar Bradeck » Jeu 29 Oct 2015 11:23

Merki, et quel joli schéma que voilà ^^

Ayant également un fonctionnement visuo-spatial, je me dit également qu'il fait référence à cela. Mais c'est un mode de fonctionnement, je bloque sur l'association: "Je suis un HP visuo-spatial".
Parce que je vois deux interprétations :
1/ Je suis HP et j'ai un fonctionnement visuo-spatial
2/ Je suis un "HP visuo-spatial", comme si c'était une catégorie de HP
Et sur certains sujet, j'ai un niveau d'exigence proche des spécifications : La phrase doit être non ambigüe ^^

Ton schéma milite pour la première interprétation, mais est-ce cela qu'à voulu dire la personne ?
En raison du manque d’intérêt suscité, la journée de demain est annulée (Ministère du nihilisme)
Pour raison d'économies, la lumière du bout du tunnel va être éteinte (Ministère du budget)
Avatar de l’utilisateur
Bradeck
 
Messages: 1769
Images: 10
Âge: 47
Enregistré le: Sam 28 Juin 2014 00:25
Localisation: Brocéliande
Présentation: Houba houba hop!
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: les "révélés tardifs"

Messagepar Coralie352 » Jeu 29 Oct 2015 11:32

Bradeck a écrit:Ton schéma milite pour la première interprétation, mais est-ce cela qu'à voulu dire la personne ?

C'est pô mon schéma et... ce schéma me gêne franchement aux entournures par certains aspects... Mais bon, ça c'est une autre histoire. ^o^

Quant savoir si c'est ce qu'il a voulu dire, ben... je n'irai certainement pas lui prêter des propos qui ne sont pas les siens - d'où mon "c'est juste mon avis" - et je le laisserai totalement infirmer ou confirmer mon hypothèse.

Je voulais juste "partager" le fruit de ma réflexion :nesaitpas:
"Those who would give up essential Liberty, to purchase a little temporary Safety, deserve neither Liberty nor Safety."
Benjamin Franklin, 1755
Avatar de l’utilisateur
Coralie352
 
Messages: 710
Images: 13
Âge: 45
Enregistré le: Dim 20 Sep 2015 16:01
Localisation: 49.61132 ; 6.12934
Présentation: La Patte blanche ? C'est par ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: les "révélés tardifs"

Messagepar Spleen » Jeu 5 Nov 2015 18:07

Je vous rejoins sur votre reflexion, en effet d'après le "spécialiste" je suis HP ET j'ai un fonctionnement probablement visuo spatial pour le dire comme vous... mais je ne vais pas en rester là, ai pris un autre rendez-vous au près d'une psy spécialisée aussi.. en attendant je continue mes lectures sur le sujet. .
Spleen
 
Messages: 9
Enregistré le: Sam 10 Oct 2015 09:57
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: les "révélés tardifs"

Messagepar hosen » Ven 25 Nov 2016 23:33

63 ans, cinq mois, cinq jours.
Révélation tardive. (S'il vous plaît, les choses de la vie, ne faites pas de moi un doyen.)

Bon, je vais pas y aller par quatre chemins : pendant des années, j'ai utilisé un truc sans savoir ce que c'était, essayant d'en maximiser les avantages et d'en minimiser les inconvénients. Par exemple, dans le désordre : impressionner les autres, leur faire peur ou les séduire, en tirer parti, éviter les mauvais plans comme éviter les vérités gênantes, raconter des bobards habiles, voler les voleurs, et surtout, surtout, travailler le moins possible, se foutre des autres, se défoncer la tronche, piquer la plus grosse part du gâteau, et bien sûr, emmerder ce monde de merde.

Puis, passé un cap (genre Cap Horn ou de Bonne Espérance), toujours en ignorant ce truc, mais en convoquant les douleurs et les traumatismes de l'enfance, les défauts considérables de ma personnalité, le mauvais karma, and whatnot je me suis appliqué à la confession de mes erreurs, ainsi qu'à une forme « non conventionnelle » de rédemption/salvation personnelle. Évidemment, lorsque l'intention n'est pas claire, les résultats ne sont pas à la hauteur. Bref, j'en ai pris plein la tronche. Quand on se fouette, il se trouve beaucoup de gens pour vous y aider.

Maintenant, ce truc a un nom. Grâce à ce forum, j'en ai une vague idée, mais en même temps pas si vague. Pas si vague, parce que les témoignages, les efforts, les réflexions, le vécu des autres, éclaire ce truc et lui donne forme — un aspect qu'il me revient d'affiner, de travailler, de clarifier minutieusement, par moi-même et pour moi-même. Ça veut pas dire égoïstement. Pas du tout, au contraire : éclairer ses illusions, c'est partager la lumière.

Si on fait un pari, par exemple si l'on parie que le haut potentiel contient effectivement de hauts potentiels, alors c'est comme un don, un talent. Alors que faire de ce don ? Comment l'utiliser ? L'utiliser pour quoi, pour qui ?

Et, pour revenir au début de ce post, être tardif, c'est arriver tard — lorsque le temps a passé, et qu'on arrive à un âge où il est évident qu'il n'en reste plus tant que ça, du temps, finalement.
Alors, s'il y a révélation, c'est bien qu'il ne faut plus perdre son temps. Ne pas nourrir des regrets, des tristesses, des attachements. Comme je l'écrivais à un ami de ce forum : cela veut dire avancer tranquillement dans la vie, avec cette connaissance fraîche qu'on a de soi-même, portant un regard neuf sur les êtres et les choses qui nous entourent.
Je me suis mis à la méditation. C'est beaucoup mieux que de rester assis par terre sans rien faire.
Jean Yanne
Avatar de l’utilisateur
hosen
 
Messages: 201
Âge: 64
Enregistré le: Ven 7 Oct 2016 18:50
Localisation: Pays de Loire
Présentation: presentations/presentation-t7857.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: les "révélés tardifs"

Messagepar Nelle » Sam 26 Nov 2016 23:13

Cela fait à peine six mois que le test a été posé, à 42 ans et des poussières, et pour le coup je ne suis pas encore tout à fait posée...
Je n'ai rien vu venir, rien suspecté en moi qui pouvait me faire penser au haut potentiel, je ne m'étais jamais intéressée au sujet d'ailleurs (ce qui alimente encore parfois le doute d'une erreur de la part du psychologue, comme si j'aurais forcément du deviner que j'étais une ###bipède asthmatique à poils laineux### (allez, fallait que j'essaie quand même, ça me titillait depuis un moment d'écrire pour voir ce que ça faisait :rofl: )).

Les trois premiers mois ont été violents : sidération, déni, colère se se sont enchaînés au gré de mes changements d'humeurs, et des émotions démesurées qui m'ont envahie. A tout bout de champ, je me posais en pauvre victime de la douance : je n'avais rien compris, mais en même temps je pense que c'était un passage obligé pour évoluer plus positivement.
Sidération d'abord : trop d'infos à gérer, un chiffre sur lequel je me fixe, comme une bernique sur son son rocher, et qui me fait peur ; la sensation d'avoir été percée à jour, moi qui ai mis tant d'application à me camoufler toutes ces années, sans savoir pourquoi,
Déni (bien tenace, ce syndrome de l'imposteur) : impossible que ce soit moi, forcément le psychologue était à côté de la plaque ce jour-là, s'est trompé de bilan ; c'était pas moi la fille supra-intelligente dans la fratrie ; j'ai jamais montré de capacités à réussir quoi que ce soit de brillant, au-dessus du lot, bien au contraire, je suis passée maître dans l'art de l'auto-sabordage, non non non, vous faites erreur mon bon monsieur...,
Colère : contre mes parents d'abord, puis contre moi surtout, avec cette sensation récurrente de gâchis (sous-utilisation de ce haut potentiel intellectuel pendant toutes ces années), une auto-censure dans ma vie personnelle en lien avec un ego proche du niveau de la mer, et ma constante absence de réaction, de révolte face à une vie qui n'était pas la mienne mais que je ne savais pas comment changer, puisque n'ayant pas le bon trousseau de clés...Pas malheureuse en somme, mais avec ce sentiment permanent d'incomplétude...

Rajoutez à cela un travail passionnant certes, mais qui a été difficile à exercer pendant ces quelques premiers mois, avec une remise en question de ma légitimité professionnelle, du fait de la fragilité psychologique qui était la mienne à ce moment-là...

Et puis, à force de pédaler dans la choucroute, j'ai eu envie de changer de plat de résistance : je veux comprendre, je veux avancer, parce qu'il n'y pas le choix en fait, et puis, m....je n'ai pas fait le test pour ensuite rebrousser chemin : autant en faire quelque chose de constructif, non ?
Alors, d'abord oui, il y a relecture du passé à la lumière de cette nouvelle donnée, pour mieux se débarrasser des casseroles qui traînent encore, j'essaye éventuellement de pardonner aux miens, mais surtout à moi-même.
Et en même temps, parce qu'il y a encore des moments fragiles, je fais le choix de me faire accompagner par un professionnel, compétent et bienveillant, mais jamais condescendant, me poussant dans mes retranchements...

J'arrive difficilement à ne pas me mettre trop la pression (difficile de perdre ses foutus automatismes !) mais j'y arrive un peu quand même, ça prendra le temps qu'il faudra, mais tranquille, hein, je m'autorise enfin à moins d'exigence envers moi-même, sans culpabilité : cela génère une sensation de légèreté inconnue jusque là, p....que ça fait du bien !

Et puis un soir d'octobre, je débarque par hasard dans un lieu virtuel, mais chaleureux, accueillant, vivant, authentique, et je décide d'y poser mes valises, d'observer encore et encore, puis d'oser un jour aller un peu plus loin, sortir de ma zone de confort...En un mois de présence, j'ai énormément appris de vous tous, du commentaire le plus léger à la confidence la plus intime : cela m'a permis d'abord de me décentrer de ma petite personne, et de sortir de cette position de victime dont il fallait absolument me débarrasser, sous peine de me transformer en créature imbuvable et aigrie à poils laineux ; et cela m'a permis aussi (et me permet encore, la route est longue!!) de faire grandir la petite fille qui s'était perdue en chemin, en laissant à nouveau son cerveau, bridé pendant trop longtemps, aller divaguer au gré de sa curiosité jamais rassasiée...

Bilan, à presque six mois : oui, je suis une « révélée tardive », et alors ? Cela change tout et rien à la fois, le haut potentiel n'est qu'une partie de ma personnalité, je ne veux pas réduire celle-ci à ce seul critère. A moi de m'en servir aujourd'hui pour écrire un nouveau chapitre, c'est comme une porte qui s'ouvrirait sur un monde inconnu, plein de surprises, quelle chance !
si si, les couleurs parlent
Avatar de l’utilisateur
Nelle
 
Messages: 772
Images: 10
Âge: 44
Enregistré le: Mer 26 Oct 2016 13:05
Localisation: En bas, tout en bas, à gauche
Présentation: https://adulte-surdoue.fr/presentations ... t7904.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: les "révélés tardifs"

Messagepar Miss souris » Dim 27 Nov 2016 10:21

:clap: hosen, Nelle : quels beaux textes ... bravo pour tout ce chemin...
Miss souris
 
Messages: 717
Âge: 45
Enregistré le: Jeu 7 Jan 2016 16:20
Localisation: Les pieds au sud la tête à l'ouest ...
Présentation: presentations/miaou-une-nouvelle-plus-enfin-presque-une-nouvelle-pas-tres-legitime-t7027.html
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: les "révélés tardifs"

Messagepar Lost again » Sam 28 Jan 2017 12:55

Bonjour,

Je crois Nelle que je n'aurai pas dit mieux ( hors la colère contre ma famille... A l'époque , l'information n'existait pas ou peu et j'ai fait la paix avec mon passé.. ) .. Cela fait à peine 4 jours pour moi .. Je n'ai pas eu le temps de tout analyser mais je dirai que c'est tout ce que vous avez évoqué qui cohabite en ce moment dans mon cerveau quelque peu abasourdi .. Une sentiment d'erreur de la psy et d'une impossibilité que cela soit, avec un passage en accéléré de ma vie au filtre de cette nouvelle information qu'on m'affirme réelle..
J'ai tendance à prendre cette nouvelle, comme une aventure de plus dans ma démarche permanente de découverte de ce que je suis.. Une nouvelle voie à creuser.. Je ne vais pas changer ma vie mais j'espère malgré tout trouver la confiance en moi qui me fait gravement défaut . J'espère aussi pouvoir enfin cesser de douter de tout et en permanence .. Cela serait apaisant .. :)
"l'absurde, c'est la raison lucide qui constate ses limites"
A. Camus
Lost again
 
Messages: 43
Âge: 47
Enregistré le: Sam 3 Déc 2016 13:50
Localisation: Neverland
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: les "révélés tardifs"

Messagepar Sherlock_28 » Mer 12 Avr 2017 10:37

54 ans, 7 mois et 25 jours: pas mal, non? Bon, il est vrai que la rumeur était là depuis longtemps. Elle a mis des années à se faire entendre distinctement, au fil des rencontres, des lectures.
Depuis le 30 mars, je sais.... et j'ai décidé de n'en parler qu'à ma chérie.
D'abord, c'est très personnel, ensuite y a pas de quoi en faire un plat, et puis, ça ne me transforme pas, donc je ne vois pas pourquoi j'irais pousser ma famille, mes connaissances, à changer de regard sur moi. Mes amis? Je n'en ai pas vraiment, juste des gens avec lesquels je suis plus proche.
En plus, il faudrait rentrer dans des explications, c'est fatigant :yawn: ! Parce qu'en plus d'être HP, j'ai des scores très hétérogènes, donc pas de QIT à annoncer - vous me direz, c'est pas mieux, parce qu'être réduit à son QI, çà n'est guère mieux que: v'là le surdoué! - mais un sous-groupe dans une population déjà minoritaire: les personnes à Haut Potentiel Verbal! cf. p 105 de la thèse de Mehdi Liratni, lien ci-dessous:
http://www.ae-hpi.org/languedoc-roussil ... iratni.pdf
Semi-surdoué, c'est comme ça qu'on peut interpréter la chose, et en plus le découvrir à l'âge plus qu'adulte, c'est quand même particulier. Je passe donc depuis deux semaines demain par les phases décrites par Melle Rose: discussions-debats/les-premiers-jours-reste-notre-vie-t1568.html, mais en accéléré et en mode aléatoire.....
Bon, donc, pour le moment, cest le yoyo, pas très différent de d'habitude, avec quand même l'avantage de savoir désormais pourquoi je suis comme ça! :)
"Rejoice, rejoice, we have no choice but to carry on" Crosby, Stills, Nash and Young
Avatar de l’utilisateur
Sherlock_28
 
Messages: 47
Enregistré le: Jeu 16 Fév 2017 12:10
Localisation: 221B Baker Street
Présentation: presentations/scene-crime-t8230.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: les "révélés tardifs"

Messagepar Sherlock_28 » Mer 12 Avr 2017 10:41

Miss souris a écrit::clap: hosen, Nelle : quels beaux textes ... bravo pour tout ce chemin...


Je souscris pleinement! :clap:
"Rejoice, rejoice, we have no choice but to carry on" Crosby, Stills, Nash and Young
Avatar de l’utilisateur
Sherlock_28
 
Messages: 47
Enregistré le: Jeu 16 Fév 2017 12:10
Localisation: 221B Baker Street
Présentation: presentations/scene-crime-t8230.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: les "révélés tardifs"

Messagepar axolotl » Mer 12 Avr 2017 10:53

Sherlock_28 a écrit:54 ans, 7 mois et 25 jours: pas mal, non?


Pas mal du tout ! :) :clap:
Dans tous les cas, bravo d'avoir franchi le pas.

Mais... :emo:

en décembre 2012, axolotl a écrit:54 ans, 11 mois, 3 jours. Qui dit mieux ? :geek1:


Bon, bon, je sais, il y a eu "mieux" sur ce forum :1cache: (j'ai vu 60 ans)
et d'ailleurs il n'y a pas vraiment d'âge limite pour passer la WAIS - je sais que l'échantillon s'arrête à 89 ans... y avait de la marge ! :P

Bonne digestion, Sherlock_28 ! :rock:
« J’aimerais pouvoir m’exprimer avec mes sens. Les mots sont parfois très handicapants. »
(Björk)

≽(◕ ᴗ ◕)≼
Avatar de l’utilisateur
axolotl
 
Messages: 2974
Images: 1
Âge: 59
Enregistré le: Mer 1 Aoû 2012 21:13
Localisation: Saint-Nazaire by the sea
Badges: 1
Neun's d'Honneur (1)
Présentation: c'est_par_ici_c'est_pas_par_là
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: les "révélés tardifs"

Messagepar Sherlock_28 » Jeu 13 Avr 2017 12:09

axolotl a écrit:
Bonne digestion, Sherlock_28 ! :rock:


Merci axolotl, et respect pour ton grand âge!!! :lol:
"Rejoice, rejoice, we have no choice but to carry on" Crosby, Stills, Nash and Young
Avatar de l’utilisateur
Sherlock_28
 
Messages: 47
Enregistré le: Jeu 16 Fév 2017 12:10
Localisation: 221B Baker Street
Présentation: presentations/scene-crime-t8230.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: les "révélés tardifs"

Messagepar shinoune » Lun 24 Avr 2017 19:29

Bon, bon, je sais, il y a eu "mieux" sur ce forum :1cache: (j'ai vu 60 ans)

Ya moi, ma belle Axo, tu m'oublies.
Bon, je sais testée à 42 ans mais résultat pris en considération à 59 ans (très longue indigestion après test, test jeté aux oubliettes)
T'en fais pas Sherlock (pardon, bonjour et bienvenue tout d'abord) 54 ans, c'est jeune encore, tu peux ouvrir en grand la porte à cette nouvelle donne de ton identité. Laisse-la faire son chemin tranquillement et elle prendra sa place en temps voulu. Ce n'est pas toi qui dirige le processus de la "digestion", ça se développe et s'installe de soi-même, et tu verras émerger tout naturellement de nouvelles impressions, de nouveaux questionnements (et oui ce n'est jamais fini :lol: ), de nouvelles directions, qui te feront te mobiliser.
Que ta route soit douce et pleine d'intérêts.
L'essentiel est sans cesse menacé par l'insignifiant.
René Char
Avatar de l’utilisateur
shinoune
 
Messages: 1011
Images: 0
Âge: 65
Enregistré le: Mer 17 Oct 2012 17:14
Localisation: Au bout du lac
Présentation: Par ici, par là
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: les "révélés tardifs"

Messagepar smfoa » Lun 1 Mai 2017 18:29

Bonjour à tous,

Révélation à 42 ans (comme un certain nombre il me semble), première interrogation après la douance révélée de mon fils.
J'avais fini par être persuadé que j'avais un réel problème perso : associable, trop impatient, seul à ne pas se satisfaire des activités à faible valeur ajoutée au sein de mon entreprise, stressé de la vie (hypersensible, éponge, insomnie)...

Cette révélation est un nouveau départ, je ne me sens plus seul :whew: Yes!, je me documente (super ce forum!), enfin je relativise.

J'aurais aimé certes le savoir plus tôt ... pour quoi mes parents de m'ont rien dit ?!? sans doute que dans les années 80, ils n'étaient pas autant sensibilisés. Tant pis c'est fait, je tourne la page et je me projette sur l'avenir :rofl: :rofl:

Stéphane
Avatar de l’utilisateur
smfoa
 
Messages: 11
Âge: 43
Enregistré le: Mar 25 Avr 2017 20:15
Localisation: Gironde
Présentation: presentations/bonjour-tous-t8447.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: les "révélés tardifs"

Messagepar Elisea » Mar 2 Mai 2017 22:11

Bonsoir,

J'ai eu ma révélation à 39 ans. Pas si tard que ça mais suffisamment pour avoir une conséquente partie de ma vie à remettre au propre.
Je me permets de poster sur ce sujet parce que son titre est "révélés tardifs" et non "diagnostiqués tardifs". Je ne sais pas si c'était voulu mais en tous cas merci. Ça me permets en tant qu'illégitime car non testée de partager aussi ma "renaissance".
Renaissance n'est peut être d'ailleurs pas le terme approprié. Ces six derniers mois, j'ai effectivement refais une lecture complète des évènements de ma vie et de celle de ma famille également. C'est déroutant, tous les éléments s'emboîtent si vite, prennent enfin du sens... C'est salvateur, on se dit enfin qu'on a le droit d'exister comme on est, qu'on n'est pas cette "anomalie" de la nature qu'on avait toujours pensé être.
C'est également destructeur (ça casse les fonctionnements préétablis), par exemple j'ai maintenant une véritable aversion pour les anxiolytiques qui jusque là me permettaient de coller au mieux à ce qu'on attendait de moi en canalisant tant bien que mal une anxiété généralisée. Et c'est un vrai drame ! Subir les assauts quotidiens de symptômes apparentés à un stress post-traumatique, c'est insoutenable. A tel point que le disjoncteur se met en marche et me plonge régulièrement pour plusieurs jours en mode vide sidéral/coincée derrière ma vitre (Cf. "Quand trop d'émotion tue l'émotion").
C'est là que la théorie de Dabrowski prend pour moi tout son sens. Je pense qu'une fois qu'on sait, et qu'on a compris le faux-self dans lequel on a évolué pendant tant d'année, on est confronté au plus énorme des choix qu'on ait jamais eu à faire : être enfin soi, s'assumer.
J'ai accueilli "la révélation tardive" comme une évidence, intuitivement. Le plus difficile maintenant, c'est la lente et douloureuse déconstruction qui est en train de s'opérer, et d'y faire face en ayant la certitude qu'au bout de cette souffrance je trouverai enfin la force d'aller à la rencontre de moi-même.

P.S : Je me rends compte que j'ai beaucoup utilisé la 3ème personne alors que mon expérience ne m'est que personnelle. Merci de m'en excuser.
Elisea
 
Messages: 28
Enregistré le: Dim 19 Mar 2017 17:58
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: les "révélés tardifs"

Messagepar dani » Jeu 4 Mai 2017 07:56

Merci pour ton post Elisea.

En effet, il n'y a pas forcément besoin d'être diagnostiqué pour voir si l'on a ou pas certaines facilités intellectuelles et/ou un fonctionnement un peu atypique, pour remarquer finalement que l'on échange plus facilement avec certaines personnes qu'avec d'autres, que ces personnes semblent fonctionner intellectuellement de manière assez similaire à nous etc.. Après, faut-il nommer cela surdoué ou pas ? certains ont besoin de cette étiquette, d'autres sont plus pragmatiques et ont surtout besoin de mettre en place un environnement qui leur est favorable, identifier en quoi elles trichent ou non avec elles-mêmes, etc... Un peu comme tout le monde en fait, et un diagnostic peut aider ce processus. Ou pas, si la motivation intrinsèque n'est pas de se responsabiliser face à sa vie.
Bonne suite à toi sur cette belle avancée sur toi-même !
Ever tried. Ever failed. No matter. Try again. Fail again. Fail better. Samuel Beckett
dani
 
Messages: 486
Enregistré le: Mer 26 Oct 2016 16:17
Profil: Intéressé pour une personne de mon entourage
Test: NON

Re: les "révélés tardifs"

Messagepar nomade75 » Ven 30 Juin 2017 10:40

smfoa a écrit:Révélation à 42 ans (comme un certain nombre il me semble)


Une de plus (révélée hier à 42 ans et quelques semaines).
Mon commentaire n'apporte pas grand chose désolée, c'est encore un peu frais...

En tout cas, je n'ai rien vu venir, une amie m'a mise sur la voie il y a deux mois à peine...
J'ai un peu engueulé mes parents : "mais pourquoi n'avez-vous rien vu ?"
--> "T'étais une gamine dégourdie !!!"
:1cache:

Ouais, ouais, elle est belle l'histoire !
Avatar de l’utilisateur
nomade75
 
Messages: 37
Âge: 42
Enregistré le: Mer 26 Avr 2017 09:06
Localisation: Paris
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: les "révélés tardifs"

Messagepar Sherryn » Ven 30 Juin 2017 13:00

"Révélée" il y a un peu moins d'un mois, à l'âge de 30 ans. Encore sous le choc et très en colère, j'essaie de prendre mes marques de manière constructive, d'apprendre à "corriger" certaines parties de ma vie en fonction de cette partie de moi que j'avais ignorée jusqu'à présent, dans l'espoir d'arriver à terme à plus de bien-être. Je sais qu'il me faudra encore un peu de temps avant de m'assumer complètement, d'avoir fait le tour de moi-même d'une manière juste et correcte, mais je suis bien décidée à avancer ^^
Avatar de l’utilisateur
Sherryn
 
Messages: 34
Âge: 30
Enregistré le: Mar 30 Mai 2017 13:09
Localisation: Suisse
Présentation: https://adulte-surdoue.fr/presentations ... t8508.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: les "révélés tardifs"

Messagepar fabien49 » Ven 30 Juin 2017 19:04

Cela fait trois mois que j'ai eu le diagnostique et je suis toujours sonné. Je voudrais déjà avoir tout digéré, et remis mon existence sur des rails plus adaptés, mais il n'en est rien.
J'avais pris des habitudes de vie qui, avec la réflexion, me permettaient de moins souffrir de cette particularité : de nombreuses activités, une vie professionnelle bancale mais très riche, une vie artistique en recherche permanente, un trop plein qui était difficile à vivre physiquement.
Je reviens comme vous tous sur les événements marquants de ma vie en les réinterprétant : certains se révèlent furieusement caractéristiques à la lumière du diagnostique.

Si j'ai pu comprendre ma vie autrement, j'ai des idées de ce que je pourrais faire mais je n'ai rien mis en place. Mon boulot m'a pris toute mon énergie ces deux derniers mois.

Je suis un fonceur, et ce diagnostique me force, tout comme mon corps, à ralentir. J'ai du mal à faire cela.

J'ai besoin de savoir comment ajuster ma vie. J'échoue depuis toujours à être normal, mais il est difficile de perdre l'habitude d'essayer.

Ce qui est difficile, c'est cette petite voix qui pose la question en permanence :" Ne serais tu pas en train de faire ton Haut Potentiel là ? Tu vas encore te faire remarquer, c'est malin, les gens vont te regarder comme un olibrius. Sois normal. Ah merde, tu ne l'es pas. Sois intelligent. Pas trop quand même. Pas comme ça. Pose ce dictionnaire. POSE CE DICTIONNAIRE ET REGARDE HANOUNA."

J'ai ce dialogue avec moi même à défaut de trouver une personne avec qui en parler "à fond".
fabien49
 
Messages: 27
Âge: 38
Enregistré le: Ven 9 Juin 2017 22:55
Présentation: presentations/fabien-t8534.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: les "révélés tardifs"

Messagepar hosen » Lun 3 Juil 2017 00:52

Salut !
Comme je suis vieux, révélé vieux, pur vieux, voici un avis méga vieux :
Cela prend du temps de comprendre, après un diagnostic.
Ce forum aide autant qu'il peut. Pourtant, comprendre reste intime, personnel. C'est soi devant soi, soi avec soi, soi contre soi. Les autres, pour la plupart, n'y peuvent pas grand-chose. Et ceux qui ne comprennent pas ce qu'est un diagnostic — c'est-à-dire l'immense écrasante majorité —, bien qu'ils paraissent n'aider en rien (bien au contraire, ils semblent s'acharner à faire souffrir), finissent aussi, à leur manière étrange, très dérangeante, un peu odieuse (surtout au début des révélations), par aider cette compréhension.
Et avec un peu de chance et de patience, tout est bien qui finit bien.
So be it !
Je me suis mis à la méditation. C'est beaucoup mieux que de rester assis par terre sans rien faire.
Jean Yanne
Avatar de l’utilisateur
hosen
 
Messages: 201
Âge: 64
Enregistré le: Ven 7 Oct 2016 18:50
Localisation: Pays de Loire
Présentation: presentations/presentation-t7857.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: les "révélés tardifs"

Messagepar Lili0000 » Lun 24 Juil 2017 10:43

Diagnostiquée à 38 ans et des brouettes. Pas à mon initiative tant l'idée ne m'avait jamais effleurée. Je me sentais mal mais il était absolument invraisemblable de penser que ça puisse avoir un lien avec quelque chose de souvent présenté comme positif. Je ne crois pas que de le savoir avant aurait changé grand chose. Je ne sais rien faire de cette "particularité" aujourd'hui et je ne pense pas que je m'en serais mieux débrouillée avant.
Je me retrouve avec beaucoup de "problèmes" mis sur le compte de cette fameuse spécificité mais sans toujours aucune solution. Alors, finalement, ce test, à quoi bon?
Et sinon, dans la vie, tu fais quoi?

https://lucioleetfeufollet.com/
Avatar de l’utilisateur
Lili0000
 
Messages: 22
Âge: 39
Enregistré le: Dim 23 Juil 2017 08:19
Localisation: Nord
Présentation: presentations/bonjour-t8654.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: les "révélés tardifs"

Messagepar hosen » Mar 25 Juil 2017 23:57

Lili0000 a écrit:Alors, finalement, ce test, à quoi bon?


D'abord, à reconnaître quelque chose.
Ensuite, à comprendre la cause de ce quelque chose.
Après que ce quelque chose existe (en soi et par sa cause), reste à vivre.
Et la vie humaine pose la question : à quoi bon.
Mais c'est la vie qui pose la question.
Pas le test.

Amicalement
Je me suis mis à la méditation. C'est beaucoup mieux que de rester assis par terre sans rien faire.
Jean Yanne
Avatar de l’utilisateur
hosen
 
Messages: 201
Âge: 64
Enregistré le: Ven 7 Oct 2016 18:50
Localisation: Pays de Loire
Présentation: presentations/presentation-t7857.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: les "révélés tardifs"

Messagepar Sherlock_28 » Ven 28 Juil 2017 13:15

shinoune a écrit:
T'en fais pas Sherlock (pardon, bonjour et bienvenue tout d'abord) 54 ans, c'est jeune encore, tu peux ouvrir en grand la porte à cette nouvelle donne de ton identité. Laisse-la faire son chemin tranquillement et elle prendra sa place en temps voulu. Ce n'est pas toi qui dirige le processus de la "digestion", ça se développe et s'installe de soi-même, et tu verras émerger tout naturellement de nouvelles impressions, de nouveaux questionnements (et oui ce n'est jamais fini :lol: ), de nouvelles directions, qui te feront te mobiliser.
Que ta route soit douce et pleine d'intérêts.

Merci beaucoup, shinoune, et mes excuses pour cette réponse TRÈS tardive.... Tu as raison, ça se fait petit à petit, l'air de rien, en bruit de fond, comme dirait Béatrice Millêtre.
Au plaisir de te croiser ailleurs sur le forum. :)
"Rejoice, rejoice, we have no choice but to carry on" Crosby, Stills, Nash and Young
Avatar de l’utilisateur
Sherlock_28
 
Messages: 47
Enregistré le: Jeu 16 Fév 2017 12:10
Localisation: 221B Baker Street
Présentation: presentations/scene-crime-t8230.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: les "révélés tardifs"

Messagepar Ver1976 » Sam 19 Aoû 2017 15:57

Révélation que je suis un Jedi ###bipède asthmatique à poils laineux### à 39 ans :mrgreen:

En fait je venais pour une consultation pour une thérapie comportementaliste et cognitive... et j'en suis sorti avec un diagnostic "surdouance" car ma psychologue s'y connait aussi dans les enfants et adultes surdoués.
Donc c'est le fait du hasard et j'aurais pu rester dans l'ignorance de moi-même pendant TRES longtemps voire pour toujours.

Alors sinon comment vais-je ? Très bien. Depuis cette annonce, je n'ai jamais autant pleuré de ma vie mais il faut voir le bon côté des choses : mes glandes lacrymales fonctionnent au top. Hop ! Un problème en moins -> :mrgreen:

Oui alors après il y a quelques broutilles à régler comme "comment je fais pour contrôler mes émotions ???" ou "comment on arrêtes de penser ???"
Bon j'ai pas encore trouvé. Pourtant j'ai tout essayé et du lourd. Comme m'installer devant la télé et l'émission "Les Marseillais et Les Ch'tis VS le reste du Monde" (NB : ah oui non mais moi je ne recule devant aucune expérimentation)

Alors il semble que je dois prendre la surdouance comme un "don". Voilà. C'est un "don".
Un "don" qui m'a juste donné l'impression d'être totalement anormal et débile jusqu'à mes 39 ans, un "don" qui a flingué mes rapports sociaux notamment avec les femmes , un "don" qui te donne l'impression d'être sensible à tout ce qui se passe dans le monde et autour de soi... n'en jetez plus : ce "don" est merveilleux. :mrgreen:

Bon j’atterris pour dire que là je suis encore en phase de "digestion" de l'annonce (un mois et demi). C'est dur rétrospectivement.
Ce seul mot "surdouance" explique absolument tout de ma vie de ma petite enfance jusqu'à aujourd'hui, alors qu'avant je voguais dans le brouillard le plus total.

Plutôt que de conclure sur une grande pensée philosophique, je vais citer le film "Matrix" :spidermanicone:
Néo - "pourquoi ai-je si mal aux yeux ?"
Morphéus - "parce que tu vois clair pour la première fois de ta vie".
Ouais : voir la lumière çà fait mal aux yeux !
Bon où ai-je encore rangé ce fichu Kleenex ???
Ver1976
 
Messages: 47
Enregistré le: Ven 18 Aoû 2017 19:58
Profil: En questionnement
Test: NON

PrécédenteSuivante

Retourner vers Là où l'on (se) pose des questions

 


Articles en relation Statistiques Dernier message
Alternance de phases "je suis"/"je ne suis pas"
1, 2par claireee » Mar 16 Fév 2016 10:35

Réponses: 26

Vues: 2498

Dernier message par jaqi Voir le dernier message
Jeu 1 Sep 2016 23:43
Les mots "réconfortants" qui tuent à petit feu
1, 2, 3, 4par Pervenche » Jeu 4 Oct 2012 15:50

Réponses: 87

Vues: 11341

Dernier message par Loubel Voir le dernier message
Jeu 16 Jan 2014 13:36
une confusion "enfant précoce" et asperger est elle possible
par Vanille » Ven 17 Jan 2014 14:30

Réponses: 11

Vues: 3464

Dernier message par Symphonie Voir le dernier message
Sam 17 Juin 2017 19:48
"Troubles"
par Animal » Dim 22 Fév 2015 21:21

Réponses: 10

Vues: 1352

Dernier message par savonnette Voir le dernier message
Jeu 26 Fév 2015 17:41
Ça veut dire quoi pour vous "lâcher prise " ?
1 ... 4, 5, 6par psychographe » Dim 28 Aoû 2011 21:11

Réponses: 141

Vues: 15958

Dernier message par dani Voir le dernier message
Mer 1 Nov 2017 07:32

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot], Google [Bot] et 2 invités