les "révélés tardifs"

Cette section est ouverte à tous les membres : elle doit permettre un partage d'expériences autour des problématiques liées à la découverte de la douance.

Modérateur : Bradeck

Avatar du membre
Livingstone
Messages : 1716
Enregistré le : lun. 8 août 2016 19:16
Présentation : la réponse est 42
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Localisation : Dans ma captcha, en Cybérie

Re: les "révélés tardifs"

Message par Livingstone » sam. 19 août 2017 16:45

La trousse d'urgence semble urger :
premieres-decouvertes-attention-aux-pieges
l'effet barnum
les-surdoues-ordinaires-nicolas-gauvrit
yopidou
menu à la carte
encore youpi
Hors-sujet
Ver1976 a écrit :"don" qui a flingué mes rapports sociaux notamment avec les femmes

Image
Ça doit être de la logique masculine... en tout cas je n'ai pas le neurone pour saisir une cohérence.
« Nous croyons fermement que c'est une grave erreur d'avoir des croyances fermes.» Principia Discordia
« Celui qu'a inventé l’échelle on peut pas dire que ce soit un con. Par contre çui qu'a inventé l’étagère trop haute, je le félicite pas ! » Coluche

Ver1976
Messages : 47
Enregistré le : ven. 18 août 2017 19:58
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: les "révélés tardifs"

Message par Ver1976 » sam. 19 août 2017 16:48

Merci ! Exactement ce que j'étais en train de chercher ! :D
Livingstone a écrit :
Hors-sujet
Ver1976 a écrit :"don" qui a flingué mes rapports sociaux notamment avec les femmes

Image
Ça doit être de la logique masculine... en tout cas je n'ai pas le neurone pour saisir une cohérence.
Ah désolé je n'avais pas vu votre remarque. ^^'
Effectivement, il n'y a pas de cohérence. ;-)
Livingstone a écrit :l'effet barnum
Merci pour ce lien en particulier car je pense que j'en suis fait un de beau, d'effet Barnum. Tu as donc vu juste et tu as bien fait de m'avoir transmis ce lien. ;-)

D'ailleurs en apparté c'est assez marrant ce concept. En effet en lisant "effet Barnum" je m'identifie à la personne qui en fait un. Donc en lisant la définition de l'effet Barnum, on se fait un double-effet Barnum :mrgreen:

Ver1976
Messages : 47
Enregistré le : ven. 18 août 2017 19:58
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: les "révélés tardifs"

Message par Ver1976 » sam. 19 août 2017 17:09

Livingstone a écrit :
Hors-sujet
Ver1976 a écrit :"don" qui a flingué mes rapports sociaux notamment avec les femmes

Image
Ça doit être de la logique masculine... en tout cas je n'ai pas le neurone pour saisir une cohérence.
Ah désolé je n'avais pas vu votre remarque. ^^'
Effectivement, il n'y a pas de cohérence. ;-)

Ver1976
Messages : 47
Enregistré le : ven. 18 août 2017 19:58
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: les "révélés tardifs"

Message par Ver1976 » dim. 20 août 2017 08:28

Livingstone a écrit :l'effet barnum
Merci pour ce lien en particulier car je pense que j'en suis fait un de beau, d'effet Barnum. Tu as donc vu juste et tu as bien fait de m'avoir transmis ce lien. ;-)

D'ailleurs en apparté c'est assez marrant ce concept. En effet en lisant "effet Barnum" je m'identifie à la personne qui en fait un. Donc en lisant la définition de l'effet Barnum, on se fait un double-effet Barnum :mrgreen:

Avatar du membre
Livingstone
Messages : 1716
Enregistré le : lun. 8 août 2016 19:16
Présentation : la réponse est 42
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Localisation : Dans ma captcha, en Cybérie

Re: les "révélés tardifs"

Message par Livingstone » dim. 20 août 2017 09:22

Hors-sujet
C'est surtout des liens que je partage régulièrement avec les nouveaux. J'ai même un document "liens pour les nouveaux" sur l'ordi, parce qu'en gros on cherche toujours les mêmes posts. Pïs y a le contre-barnum aussi. Ah , mais je vois que vous avez déjà fait connaissance :D Bref, je n'ai rien vu, sinon que ceds psots pouvaient t'aider dans les montagnes russes du "si". Je te suggère le post sur les premiers murmures (l'autre ; tu trouveras bien). il n'a qu'une petite trentaine de pages, tu vas le trouver trop court.
« Nous croyons fermement que c'est une grave erreur d'avoir des croyances fermes.» Principia Discordia
« Celui qu'a inventé l’échelle on peut pas dire que ce soit un con. Par contre çui qu'a inventé l’étagère trop haute, je le félicite pas ! » Coluche

Ver1976
Messages : 47
Enregistré le : ven. 18 août 2017 19:58
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: les "révélés tardifs"

Message par Ver1976 » dim. 20 août 2017 09:26

Hors-sujet
C'est dommage qu'il n'y ait pas de bouton "like" :up: car j'aurais volontiers cliqué dessus ! ("Vous" ? Ou "Tu" ?)

Avatar du membre
Tamiri
Messages : 67
Enregistré le : sam. 30 sept. 2017 21:43
Présentation : Ah? Bon.
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: les "révélés tardifs"

Message par Tamiri » lun. 2 oct. 2017 11:00

Tiens, 40 ans tout rond, à vous lire il semble que je sois dans la bonne moyenne (ou plutôt la moyenne des gens qui s'expriment ici sur le sujet, donc aucune conclusion statistique à donner... :) )

Pour ajouter un ressenti (de plus), en ce qui me concerne, l'aspect "tardif", au fond, est une bonne chose : je ne me suis pas compliqué la vie outre-mesure avec ces considérations avant que les difficultés ne deviennent pesantes, et je me rends également compte que j'ai eu quelques bonnes fées en la personne de quelques enseignants, puis de mes parents. Disons que le caractère "précoce" est revenu tout au long de ma scolarité, mais il y a eu ces enseignantes de maternelle et de CP qui ont tenu ce raisonnement salvateur : en substance, "sur critères strictement intellectuels on lui ferait sauter des classes, mais au vu de tout le reste (aisance physique et relationnelle principalement), c'est hors de question".
Conscients de ce fait et par ailleurs familiarisés avec le peu de goût (euphémisme) que je manifestais pour l'effort, le challenge et la performance, mes parents ont repris le flambeau de la prévention anti-saut de classes et m'ont ainsi permis une scolarité touristique - pendant laquelle je n'ai jamais vraiment intégré le fait que, de ceux qui écoutaient les cours tout en faisant autre-chose en même temps ou s'abstenaient régulièrement de rendre un devoir, j'étais probablement le seul à me maintenir aux alentours de la tête de classe.

Les points saillants du diagnostic dont j'ai reçu les conclusions ces jours-ci - les capacités intellectuelles donc, le "décalage de maturation" (sic) entre icelles et la sphère affective, l'hypersensibilité à certaines questions éthiques - sont donc jusqu'à une certaine date des éléments dont j'ai pu tirer un profit plus ou moins conscient, ou des difficultés potentielles mais peu exprimées grâce à un environnement (social, affectif, familial) protecteur.

Il en ressort que, sans les difficultés professionnelles et sociales apparues ces dernières années, j'aurais poursuivi mon chemin. Mais mon premier ressenti avant le bilan ("j'espère ne rien découvrir") et quelques heures après ("j'aurais préféré ne rien savoir") ne me semble plus avoir énormément de sens. Parce que certaines difficultés auraient conservé dans tous les cas de fortes chances d'apparaître à un autre moment, et parce qu'il me reste encore une bonne part du parcours à faire en ayant conscience de ce bilan qui, pour difficile à avaler qu'il soit, n'en contient pas moins un certain nombre d'éléments susceptibles de m'aider à identifier des zones de danger potentiel.

Avec l'humeur de l'instant, disons : ce n'est pas si mal.

Avatar du membre
Judas Bricot
Messages : 600
Enregistré le : dim. 7 juin 2015 08:34
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: les "révélés tardifs"

Message par Judas Bricot » lun. 15 janv. 2018 17:33

Je n’ai pas lu tous les posts de ce fil, mais une question m’assaille: c’est quoi, concrètement, un « révélé tardif »? Il y a un âge plancher pour intégrer le club? :D

Sam Hayton-Ray
Messages : 7
Enregistré le : sam. 13 janv. 2018 12:47
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: les "révélés tardifs"

Message par Sam Hayton-Ray » lun. 15 janv. 2018 18:03

Je pense avoir l'âge implicite requis pour faire partie du "club".

Ca n'a pas boosté mon ego, mais je crois que j'accepte davantage ma manière d'être, de penser, et je m'autorise plus de choses. D'un côté je sens que je vais être davantage pénible par moments (je vais plus faire part aux autres de mes pensées ambigues, plus subtiles, obscures, alors qu'avant ce que je disais devait avoir été prouvé, parfaitement logique, ou servir un objectif précis). Je serai moins un robot qu'avant. De l'autre côté je vais faire davantage d'humour.

Avant toutes mes pensées devaient être concentrées vers un objectif précis (je devais comme remplir une mission). Je crois que désormais j'aurais tendance à devenir (beaucoup) plus éclectique.

En tous cas aujourd'hui j'accepte toutes mes pensées et je pense avec plaisir. Pourvu que cela dure.

Avatar du membre
Grabote
Messages : 3028
Enregistré le : mar. 16 sept. 2014 20:08
Présentation : *
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : dans un village
Âge : 48

Re: les "révélés tardifs"

Message par Grabote » lun. 15 janv. 2018 18:05

Judas Bricot a écrit :
lun. 15 janv. 2018 17:33
Je n’ai pas lu tous les posts de ce fil, mais une question m’assaille: c’est quoi, concrètement, un « révélé tardif »? Il y a un âge plancher pour intégrer le club? :D
C'est un peu comme le diag, il n'y a pas vraiment de seuil où tout bascule, c'est un continuum mais cette fois, c'est l'auto évaluation qui prime :huhu:

Avatar du membre
Fish
Poisson Pilote
Messages : 281
Enregistré le : dim. 3 janv. 2016 18:33
Présentation : presentations/bonjour-tous-t7018.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Paris
Âge : 40

Re: les "révélés tardifs"

Message par Fish » lun. 15 janv. 2018 20:47

Wala.
Je me considère comme tardif, "révélé" alors que j'avais 38 ans. Si chacun donne l'âge au moment du passage du test, on pourra faire des statistiques et, qui sait? obtenir une belle gaussienne.

Répondre