Nous sommes le Dim 26 Mar 2017 06:29


Douance et relations sentimentales

Cette section est ouverte à tous les membres : elle doit permettre un partage d'expériences autour des problématiques liées à la découverte de la douance.

Modérateur: Zyghna

Re: Douance et relations sentimentales

Messagepar forza » Ven 22 Aoû 2014 21:42

Je sais pas si ça fait partie de la douance ou non, mais j'ai développé un solide mur contre les relations sentimentales, j'ai pourtant eu, et j'ai toujours franchement beaucoup d’occasion d'entamer un truc mais je ne le fais pas par peur surement de ne pas contrôler la situation, ou qu'elle m'échappe, ou tout simplement de ne pas être compris ou être déçu, trahi, et j'en passe..

Je fais par contre beaucoup rire les femmes, ce qui est une qualité (du moins c'est ce qu'on me dit) mais dans mon cas s'est plus pour masquer toutes ces craintes et pour éviter d'entamer une relation.
Avatar de l’utilisateur
forza
 
Messages: 68
Âge: 24
Enregistré le: Jeu 1 Mai 2014 22:19
Localisation: IDF
Présentation: Forza alias Xtor :)
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance et relations sentimentales

Messagepar Truc » Sam 23 Aoû 2014 10:03

Hier soir, je suis tombée sur un documentaire à propos du mariage sur Arte. "112 mariages".
Le réalisateur a filmé 112 mariages en une quinzaine d'années. Puis un jour il s'est demandé ce qu'étaient devenus ces couples qui avaient l'air si heureux le jour sencé être le "plus beau de leur vie".
Il est donc retourné voir certains de ces couples, faire le point avec eux pour qu'ils résument leurs années de vie conjugale.

Et là, excusez-moi du peu, mais j'ai été prise d'une sorte d'effroi désespéré.
J'ai vu des gens, au visage las, souriant poliment et passablement indifférents. Froids, réalistes, distants.
Certains étaient séparés, on lisait le regret dans leurs yeux, ils l'exprimaient d'ailleurs dans leurs paroles.
Ils racontaient ce qu'ils auraient aimé faire autrement, pourquoi ils sont encore ensemble, pourquoi ils ne le sont plus.

Je crois que le passage qui m'a le plus retourné le ventre, c'est lorsqu'une femme a dit "parfois, on ne s'aime plus, on se demande ce qu'on fait là, on veut retourner à la liberté. Mais on reste uni, pour les enfants, parce que le mariage est un contrat difficile à rompre et qu'une fois qu'on l'a fait, on a pas d'autre choix que de l'assumer".

Un vrai film d'horreur.
Alors quoi, c'est ça l'amour ? Il faut sincèrement se coltiner l'autre contre vents et marées toute sa vie comme un boulet plutôt que de sautiller gaiement dans les pâquerettes en se tenant la main ?
ça m'a collé une giffle. J'ai désormais la certitude d'être une grosse idéaliste.
Moi qui m'imaginais qu'une fois que tu avais trouvé la bonne personne, tu ne pouvais pas te lasser de sa présence, que tu pouvais communiquer, prendre un peu l'air par moment, mais toujours dans la fidélité absolue, délirer, te confier, t'énerver, débattre.
J'me voyais unie avec un gus, des trolls qui chahutent partout en me demandant de quoi est composé le caca qu'ils ont sous les godasses. Et en fait, c'est pas ça ?

Je n'ai jamais réussi à tenir plus de deux ans avec quelqu'un. Je me demandais pourquoi je me lassais si vite, pourquoi les petits défauts de l'autre finissaient toujours par devenir une source d'explosion colérique chez moi, pourquoi je n'arrivais pas à m'épanouir, pourquoi même en couple je me sentais toujours terriblement seule.
Je me disais que c'était parce que je n'avais simplement pas trouvé le bon, qu'il me fallait chercher encore, attendre, vivre pour soi en attendant.

Mais en fait, j'ai désormais l'impression que, comme beaucoup de choses, j'allais trop vite. Je connaissais déjà la fin tragique qui allait avoir lieu avant même le premier baiser.
J'ai vécu mes relations à 2000 à l'heure, laissant souvent sur le carreau des types désemparés et moi, qui me creusais la cervelle comme une scientifique un peu folle "pourquoi ça ne marche pas ? bon, si je rajoute un peu de cyanure, voyons voir ce que ça va donner cette fois".
Je répétais, encore et encore, les mêmes erreurs.
Même aujourd'hui, alors que je suis en pleine rupture, je me rends compte que dès le départ, je savais que ça ne collerait pas.

C'est un peu tragique selon moi. Quoi, on est tous condamnés à ça ? Avoir des mines fatigués au bout de 10 ans de voir toujours la même tronche tous les soirs ? Les mêmes traits de caractères, les mêmes goûts, les mêmes attitudes ? En oublier les bonheurs pour se mettre à gratter les croûtes des agacements quotidiens, et sourire devant une caméra parce que bon, si on est encore là, c'est plus par praticité matérielle, soucis du bonheur des enfants, peur de la solitude que pour du véritable amour.

Je vous avoue que ça remet un peu les pieds sur terre. J'devais vivre dans un monde magique et féérique. J'me suis fait un bouclier d'invincibilité en espérant qu'un jour, ça roxxe de ouf avec quelqu'un. Mais en fait, ça ne sert à rien.
J'vivrais un truc qui aura ses moments moisis, j'finirai par rester parce que j'aurai la flemme de tout recommencer avec un autre, parce que je serai allée trop loin dans l'engagement avec celui-ci pour retourner en arrière. Et peut-être qu'un jour je me dirai "et merde... j'aurais du m'enfuir au Tibet le jour où j'ai dit oui, tiens."

De toute façon, j'ai toujours eu une phobie de l'engagement... j'ai toujours fui. J'suis une trouillarde.

Je vois qu'il y en a ici qui sont mariés et qui ont des enfants. Et vous ? Votre mariage ? Vous le vivez comment ? Votre vie de couple sur le long terme vous rend-elle encore heureux ?
Est-ce que vous avez des regrets ? Vous auriez voulu que les choses se passent autrement ?
Truc
 

Re: Douance et relations sentimentales

Messagepar Bradeck » Sam 23 Aoû 2014 14:18

N'étant point marié, et sans enfants, je ne pourrais répondre à ces questions, mais tout en comprenant ta réaction face à ce documentaire, je dirais que : La seule chose vraie dans la vie, c'est l'impermanence.
L'idée même que l'on croise parfois dans les phrases à la noix de couple qui fêtent leur noces de diamant et disent "On s'aime comme au premier jour", et bien non. Ce n'est pas "comme au premier jour" car il y a tout plein de choses qu'ils ne font plus comme alors.

Par contre pour moi, une chose est sûre, ils ont su se ré-inventer, et certainement que leur évolutions personnelles n'allaient ni à l'encontre de leur véritable nature, ni à l'encontre de ce qui cimentait leur couple. Ou bien l'autre élément du couple trouve que tes évolutions sont biens et lui correspondent toujours, et vice-versa.

Un jour lors d'une discussion, une personne a énoncé un concept intéressant: Il était essentiel de retomber amoureux périodiquement (en année quand même hein...), quitte à ce que cela soit de la personne avec qui l'on est déjà. D'ailleurs elle, cela faisait vingt-cinq ans que cela durait. Il y avait bien sur eu des (grosses) difficultés parfois, mais elle était régulièrement re-séduite par cet autre avec qui elle avait fait des enfants. J'ai trouvé cela intéressant car cela exprimait à la fois l’érosion qui semble inéluctable dans tous les couples (le fameux ennui, ou le quotidien), et le fait que cela puisse redémarrer au lieu de rester dans le "bon, ok.... j'ai dit oui, j'assume maintenant".

Je ne suis pas en train de défendre le couple, encore moins le mariage, car il s'agit d'un choix personnel. Mais il ne faut pas s'imaginer que le célibat, avec cette "liberté chérie" est source d'un bonheur quotidien. On peut se sentir libre tout en étant en couple. De plus, même si on parvient à se dégager des instincts de reproduction, l'être humain reste un être social, qui a besoin d'interactions, sinon pourquoi nous plaindrions nous de la solitude ?

Le post de Cyrano plus haut est vraiment intéressant concernant cette réflexion que le couple est une entité à part entière.... et donc en tant qu'entité qui fonctionne, tout comme les individus, ils sont tous différents. Certains vont bien, d'autre non, certains se dé-construisent pour mieux se ré-inventer, d'autres explosent. Oui, décidément, j'aime bien cette notion que le couple est une entité en soi.

Mais bon, je vais laisser la parole à ceux qui savent car ils sont en couples, moi je ne fais que théoriser un truc que vraiment je n'ai pas compris :P
En raison du manque d’intérêt suscité, la journée de demain est annulée (Ministère du nihilisme)
Pour raison d'économies, la lumière du bout du tunnel va être éteinte (Ministère du budget)
Avatar de l’utilisateur
Bradeck
 
Messages: 1634
Images: 10
Âge: 46
Enregistré le: Sam 28 Juin 2014 00:25
Localisation: Brocéliande
Présentation: Houba houba hop!
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance et relations sentimentales

Messagepar soazic » Sam 23 Aoû 2014 15:00

Je suis en couple mais ne sais pas plus! L'autre pour moi sera toujours un inconnu avec dans la tête des espaces et des vies qui me sont étrangers.
Avatar de l’utilisateur
soazic
 
Messages: 993
Enregistré le: Mar 23 Aoû 2011 18:31
Présentation: presentations/presentation-t724.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance et relations sentimentales

Messagepar sandrinef » Lun 25 Aoû 2014 04:48

Pour te répondre Eloa, effectivement le fait d'être idéaliste en amour est peut-être déjà un écueil à éviter.
Parce qu'on n'aime pas l'autre forcément dans ce cas, mais plutôt une projection de nos fantasmes.
Quand l'ocytocine commence un peu à se dissiper, ça fait mal...

Au fil du temps, la personne que nous sommes évolue, la personne aimée également. Ou pas. Ou seulement l'une des deux.
C'est, à mon sens, là que se produit un décalage.
Les deux personnes rencontrées à l'instant T, n'ont plus les mêmes contours à l'instant T+ 5ans par exemple. Le facteur temps change la donne. Car il nous change nous. Les évènements de la vie nous transforment, nous poussent à des choix, des non-choix, nous cassent, nous construisent aussi, posent de nouvelles plaies, ou au contraire nous insufflent de nouvelles énergies...

Si les deux amants suivent toujours ce chemin ensemble, sans s'éloigner l'un de l'autre, la relation perdurera.
Car l'amour ne suffit pas pour vivre heureux jusqu'à la fin de ses jours, se marier et avoir de beaux enfants.
L'amour est seulement un ingrédient. Mais il est très fragile. Un coup de gel, de petits orages en continu, et l'amour se désagrège petit à petit avant même qu'on ait eu le temps de s'en apercevoir...

Si la raison inconsciente pour laquelle nous nous sommes plus au départ n'a plus de raison d'être à T+5ans, le couple devra se réinventer en abandonnant ses premiers mécanismes de fonctionnement pour en adopter d'autres. Sinon, c'est la rupture ou, comme tu l'as vu dans le reportage, la résignation. La résignation, parce que tout recommencer seul semble insurmontable, parce que financièrement cela va être compliqué, parce que je connais tellement bien le monde que j'ai créé et la personne que j'avais choisie que rester est plus simple, parce qu'oser prendre un risque est au-dessus des mes forces...

Oui le couple est une entité. Avec deux âmes qui décident de s'allier, de se remettre en question si nécessaire, de nourrir ensemble la relation.
Car au départ, même si ce que je vais écrire peut sembler primaire, la relation débute par une pulsion sexuelle... C'est pourquoi si l'amour pointe le bout de son nez, il aura besoin de beaucoup de soins pour rester vivant.
Et si l'amour s'éteint d'un côté ou de l'autre, ou des deux côtés, cela ne veut pas dire que ce n'était pas la bonne, cela veut dire qu'il n'y a pas vraiment de bonne personne en fait...
On naît seul, on vit seul, on meurt seul. On ne fait que s'entourer.

Ma vision de l'amour a été idéaliste. C'était une erreur. Aujourd'hui, nous ne cessons de construire, de déconstruire, de remanier certaines choses dans notre relation. L'amour est toujours très présent, mais chacun de nous a très envie de pouvoir continuer à aimer l'autre et nous savons tous les deux que cela ne se fera pas assis sur un nuage, la fleur aux dents.
Pour le moment ça fonctionne.
Mais je sais que cela peut ne pas durer toute ma vie. Je serai par contre avec moi-même toute ma vie, donc je me dois de ne pas faire ces compromis toxiques et destructeurs dont parle Cyrano. Chose que j'ai assimilée il y a quelques années maintenant.
"Le Monde ne te doit rien. Il était là avant toi" M.Twain
Avatar de l’utilisateur
sandrinef
 
Messages: 1711
Images: 39
Âge: 40
Enregistré le: Jeu 15 Nov 2012 12:11
Localisation: Toujours dans le Sud, souvent dans la Lune et parfois à l'Ouest
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance et relations sentimentales

Messagepar Cyrano » Lun 25 Aoû 2014 08:09

sandrinef a écrit:Et si l'amour s'éteint d'un côté ou de l'autre, ou des deux côtés, cela ne veut pas dire que ce n'était pas la bonne, cela veut dire qu'il n'y a pas vraiment de bonne personne en fait...
On naît seul, on vit seul, on meurt seul. On ne fait que s'entourer.


Vision pour le moins désenchantée. Ce que j'ai appris moi, c'est qu'il y a autant de "visions du monde" que de gens, et il est toujours tentant de tirer des conclusions d'ordre général sur la marche des choses à l'aune de notre propre vécu. Je l'ai fait. Et puis tu vis autre chose, et ce que tu croyais juste...

Il faut rester en alerte...des fois il est pas loin le bonheur.
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.
Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Chaînon Manquant
 
Messages: 4683
Âge: 39
Enregistré le: Mer 25 Mai 2011 11:25
Localisation: Into the wild
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance et relations sentimentales

Messagepar sanders » Lun 25 Aoû 2014 10:25

Cyrano a écrit: Il faut rester en alerte...des fois il est pas loin le bonheur.


Ça veut dire quoi rester en alerte ?
J'ai aussi entendu «il faut être disponible » et je ne comprends pas non plus cette phrase.

Le titre de ce topic m'interpelle, même après lecture des interventions de chacun(e). Peut-être par cette association que je ne comprends pas d'un fonctionnement particulier avec un groupe de deux mots qui me sont personnellement obscurs.

J'ai lu, vu, rencontré une foultitude de couples qui pourraient se reconnaître en partie dans ce qui a été écrit par les uns et les autres ici. Des couples jeunes qui se séparent quelques semaines après leur mariage ou rayonnent et donnent envie, des couples vieux qui se disputent sans cesse ou d'autres qui ont au fond des yeux une tendresse qui a la couleur de l'enfance.

Des séparations à tous âges. C'pas facile de se retrouver largué(e) à plus de 65 ans par la personne avec qui on en a vécu 30, pas facile non plus de vivre sa première rupture même si les rides des années sont encore un concept flou pour soi.

Des rencontres nombreuses qui se sont parfois moquées malicieusement des conventions, des attentes du groupe ou de ce que les statistiques ou madame Irma prévoyaient ou d'autres qui avaient comment dire, un fort goût de prévisibilité.

Et alors quoi ? Qu'est-ce que je veux dire du coup ?



Le titre de ce topic m'interpelle et m'agace parce que la douance ne m'a apporté aucune clé de compréhension dans le domaine des sentiments (ni dans les autres d'ailleurs). Elle m'a quand même permis de rencontrer de nouvelles chouettes personnes dont j'espère qu'avec le temps certain(e)s deviendront des ami(e)s. C'est d'ailleurs plutôt un bel apport selon moi et qui n'a rien à voir avec une compréhension de mon fonctionnement, de mes richesses, de mes qualités, de mes lacunes, de mes limites...
Côté sentiments donc, j'aime les autres oui (parfois bien mal, ou maladroitement) et les autres m'aiment bien globalement.

Et bordel, je ne parviens pas à saisir ce qui me manque pour en aimer un de manière particulière et que ce sentiment soit réciproque (ben oui sinon je sais faire. Et dans les deux sens Hortense. Et tu sais quoi ? C'est pas du jeu !). Et pourtant, j'ai envie, sinon vous n'auriez pas le loisir de me lire ici.

Je pense par contre profondément que la non réciprocité dans ce domaine n'a rien à voir avec des performances verbales, ou de la mémoire, ou que sais-je d'autre en lien avec la douance. Je pense aussi, et la confrontation me sera peut-être salutaire, que le fait d'être en capacité de vivre seul(e) au quotidien (ce qui est mon cas), ou pas, a son rôle à jouer aussi.

Cyrano, ça veut dire quoi rester en alerte ?
Soit on s'en sort et on invente nous-mêmes un destin, soit on continue dans la spirale du déclin.Thanh Nghiem

L'avenir ... n'est jamais que du présent à mettre en ordre ... tu n'as point à le prévoir mais à le permettre. Saint-Exupéry
Avatar de l’utilisateur
sanders
 
Messages: 2292
Images: 1
Âge: 48
Enregistré le: Jeu 4 Oct 2012 08:04
Localisation: Syndrome Lisa Simpson
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: ... bon ben ... bon bain ...
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance et relations sentimentales

Messagepar Cyrano » Lun 25 Aoû 2014 10:55

Je n’ai aucunement la prétention de détenir quelque vérité sur quoi que ce soit. J’ai juste vécu des trucs. Je me suis résigné à ce que ma vie serait faite de solitude et d’incompréhension. J’ai abandonné, je me suis résigné à ne vivre que du tiède, parce que je pensais que je n’aurais jamais droit à la chaleur d’un amour vrai, et j’en arrivais à me dire que la vraie chaleur « ça existait pas ».
Pour moi, rester en alerte, c’est garder l’espoir quand on vit une situation qui nous fait souffrir. C’est simplement se dire qu’autre chose est possible, qu’on a droit à la chaleur d’un autre, qu’on a droit de pas être seul. Si la solitude est une nécessité pour se sentir bien, soit. Mais si elle est la conséquence d’un choix résigné ou d’une vie de couple insatisfaisante, je dis juste : Restez en alerte, les yeux rivés sur le monde, parce que le monde il peut vous éclater à la gueule et vous faire voir ce que vous pensiez impossible. C’est s’ouvrir, croire, essayer, se tromper, quitter, regretter, ou pas, chanter et faire vibrer toutes les putains de cordes de son corps. Parce que pour moi, abandonner, se résigner, croire qu’on va mourir seul pissétou c’est comme ça, c’est juste oublier qu’on existe, que c’est court, et qu’on n’a pas droit à deux essais. Rester en alerte, c’est ne pas se trahir, se faire confiance et avancer vers ce qui peut et va nous faire du bien. Et en route il se peut même qu’on fasse du bien aux autres.
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.
Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Chaînon Manquant
 
Messages: 4683
Âge: 39
Enregistré le: Mer 25 Mai 2011 11:25
Localisation: Into the wild
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance et relations sentimentales

Messagepar Zyghna » Lun 25 Aoû 2014 11:38

Je rajouterai que ce n'est pas parce qu'on pense que la solitude fait partie intégrante de notre condition humaine que cela nous empêche de partager avec d'autres. Il n'y a pas de dualité: la solitude n'empêche pas le partage, les deux peuvent coexister sans aucun problème et s'enrichir mutuellement. Accepter d'être seul, y prendre plaisir, c'est ne pas poser de contrainte de présence à l'autre, c'est lui rendre sa liberté en lui disant qu'on peut exister sans lui, mais que sa présence nous apporte un bonheur supplémentaire dans cette vie.
Il est difficile de s'ouvrir à l'autre, de se dire que cela peut nous faire souffrir, mais c'est dans cette relation à l'autre qu'on se construit réellement, et non dans l'image que l'on se fait de nous mêmes. Finalement, c'est toujours nous, mais l'autre nous permet de l'exprimer différemment.

Quant au rapport à la douance, je ne le vois pas plus que toi Sanders. Le tout est de réussir à dépasser ses propres peurs et projections pour construire avec l'autre et de laisser assez de liberté à l'autre pour qu'il en fasse autant de manière sereine. Peut être que la douance permet un recul plus facile sur soi même, mais ce n'est en aucun cas un gage de réussite.
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown
Avatar de l’utilisateur
Zyghna
 
Messages: 6702
Âge: 38
Enregistré le: Lun 27 Juin 2011 21:28
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance et relations sentimentales

Messagepar Truc » Lun 25 Aoû 2014 20:25

Vos commentaires m'ont tous beaucoup touchée. J'y vois beaucoup de vous en eux.

A vrai dire, j'ai eu un rendez-vous avec une neuropsychiatre ce matin, qui m'a offert un diagnostique positif concernant le fait d'être surdouée. Je me suis écroulée devant elle parce que j'avais enfin le sentiment d'être comprise et que pour la première fois de ma vie, on ne me prenait ni pour une prétentieuse, ni pour une cinglée.

A un moment, elle m'a dit cette chose "les surdoués ont besoin de renouveau permanent, et quand ils sont en couple (je lui parlais alors de cette relation à laquelle je mets un terme et qui me tenait quand même beaucoup à coeur), ils ont tendance à créer le conflit, afin de faire réagir l'autre, de ne pas le laisser s'endormir sur ses lauriers, afin de redonner une dynamique au couple. Parfois, l'autre ne comprends pas d'être affublé de reproches quand tout semblait aller bien et très souvent, ça provoque une rupture".

Je me suis sentie terriblement mal. Parce qu'en effet, je cherchais la perfection. Je ne voulais pas que ma moitié soit "comme les autres", je voulais qu'elle soit au dessus, mieux que les autres. Je voulais une version mouvante et parfaite de notre relation, que nous soyons capables tous deux de suivre une marée que l'un ou l'autre imposait. Comme une grosse vague par laquelle dessus passer, main dans la main. Mais s'accorder n'est pas chose aisée. Et quand elle m'a demandé "pensez-vous qu'une vie à deux soit impossible ou compliquée ?", je lui ai répondu que je pensais que ce serait très compliqué parce que j'en demandais beaucoup et que je voulais qu'on en attende beaucoup de moi vu que j'étais capable de relever le défi.

En bref, il m'a semblé en résulter qu'il serait difficile pour moi de me contenter de peu et qu'il me faudrait trouver quelqu'un d'adaptable au possible, d'ouvert à la critique et à la remise en question et vraiment intéressé par l'idée d'une relation avec moi. Parce que le pauvre gars va en chier et ce bien malgré moi. Je m'en veux à l'avance...
Truc
 

Re: Douance et relations sentimentales

Messagepar Maithril » Mar 26 Aoû 2014 08:27

Eloa a écrit:A un moment, elle m'a dit cette chose "les surdoués ont besoin de renouveau permanent, et quand ils sont en couple (je lui parlais alors de cette relation à laquelle je mets un terme et qui me tenait quand même beaucoup à coeur), ils ont tendance à créer le conflit, afin de faire réagir l'autre, de ne pas le laisser s'endormir sur ses lauriers, afin de redonner une dynamique au couple. Parfois, l'autre ne comprends pas d'être affublé de reproches quand tout semblait aller bien et très souvent, ça provoque une rupture".


Je suis cette discussion, et je dois avouer qu'en te lisant cela me fait l'effet d'une révélation. Et pourtant, cela était là, bien présent, tellement évident que je ne le voyais pas. J'en reste sans voix!!!
Avatar de l’utilisateur
Maithril
 
Messages: 522
Âge: 43
Enregistré le: Jeu 15 Mai 2014 21:05
Localisation: Dans la forêt, à l'Est de Lutèce
Présentation: Ca, c'est vraiment moi
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance et relations sentimentales

Messagepar Mlle Rose » Mar 26 Aoû 2014 08:37

Je trouve que dire "les surdoués sont, les surdoués ont besoin..." c'est un peu abusif. Voire beaucoup. D'une part je serais étonnée qu'il y ait un fonctionnement universel "des surdoués", parce que ce n'est pas ce qu'on voit là sur ce forum, d'autre part je connais pas mal de personnes qui sont comme ça sans pour autant être surdouées...
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:
Avatar de l’utilisateur
Mlle Rose
 
Messages: 12691
Images: 86
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:56
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance et relations sentimentales

Messagepar sanders » Mar 26 Aoû 2014 11:30

Eloa a écrit:«... besoin de renouveau permanent
... tendance à créer le conflit
... ça provoque une rupture.»

Ce mécanisme est une option ... parmi d'autres.


Offtopic :
Il est possible par exemple de provoquer la rupture sans créer de conflit, d'être en conflit sans créer de rupture, de provoquer du renouveau sans entrer en conflit, de provoquer la rupture sans créer de renouveau, d'être en conflit sans que ce ne soit nouveau, d'arriver au point de rupture sans avoir connu de conflit, de renouveler le conflit pour éviter la rupture, de créer la rupture pour éviter le conflit ... de conflicuellement rupturer le renouveau en besoin à une permanente tendance créative qui provoquerait le ça ... :P


Edit : Merci pour ta réponse Cyrano.
Soit on s'en sort et on invente nous-mêmes un destin, soit on continue dans la spirale du déclin.Thanh Nghiem

L'avenir ... n'est jamais que du présent à mettre en ordre ... tu n'as point à le prévoir mais à le permettre. Saint-Exupéry
Avatar de l’utilisateur
sanders
 
Messages: 2292
Images: 1
Âge: 48
Enregistré le: Jeu 4 Oct 2012 08:04
Localisation: Syndrome Lisa Simpson
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: ... bon ben ... bon bain ...
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance et relations sentimentales

Messagepar madeleine » Mar 26 Aoû 2014 11:31

Je n'ai pas encore mis la main sur une étude sérieuse des relations sentimentales des adultes surdoués ; ce qu'affirment certains psychologues me paraît toujours suspect du fait du biais d'échantillonnage qui leur est propre. Les surdoués qui s'ignorent, ceux qui vivent des relations paisibles et ne consultent pas, on ne sait pas à quel point ils pondéreraient la statistique ... On ne sait pas non plus à quoi ressemble la relation standard de gens ordinaires, si tant est qu'une telle abstraction soit atteignable, pour faire une comparaison.
Je ne connais personnellement aucun problème humain qui s'explique avec une seule clé :-)
D'ailleurs Coluche disait bien que la seule différence entre dieu et le père noël, c'est que le père noël c'est vrai. :lunettes9:
le chemin est long et la pente est rude, oui, mais le mieux, c'est le chemin, parce que l'arrivée, c'est la même pour tout le monde... Aooouuuh yeaah...
avec l'aimable autorisation de P.Kirool
Avatar de l’utilisateur
madeleine
Ninja Traductor
 
Messages: 2806
Images: 0
Âge: 50
Enregistré le: Jeu 9 Jan 2014 10:16
Localisation: clermont-ferrand
Badges: 1
Neun's d'Honneur (1)
Présentation: presentations/contente-vous-connaitre-t4411.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance et relations sentimentales

Messagepar Sphax » Mar 26 Aoû 2014 15:26

Par exemple je ne me reconnais pas du tout dans ce qu'elle raconte...

Besoin de renouveau, probablement, ne pas s'endormir sur ses lauriers (les miens avant tout), clairement, mais affubler l'autre de reproche et créer le conflit alors là clairement pas!
Si je reconnais dans sa description un schéma que j'ai vu régulièrement dans les relations de couple donc ca ne m'étonne pas que certains s'y reconnaissent, mais je ne vois vraiment pas en quoi on pourrait l'associer de manière aussi claire avec les surdoués ni affirmer que s'ils s'y reconnaissent c'est parce qu'ils sont surdoués.
Homo Sapiens, merveille de l'univers, dans l'Odyssée je suis juste le meilleur ami du chien.
Aston Villa
Avatar de l’utilisateur
Sphax
gratiné !
 
Messages: 859
Images: 2
Âge: 32
Enregistré le: Lun 18 Nov 2013 01:44
Localisation: Grenoble
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance et relations sentimentales

Messagepar Pier Kirool » Mar 26 Aoû 2014 15:42

Je trouve qu'on s'éloigne du rapport entre douance et relations sentimentales car la gestion de la solitude et de l'unicité (réelle ou supposée) ne me paraît pas être strictement liée à la douance. Il y a surement des personnes isolées, voir seules avec un QI standard.
Les HP ont peut-être un critère de plus pour se sentir seuls ou isolés, mais est-ce réellement un facteur de différence, est-ce une aide ou non pour "gérer" çà ?
Et le temps ? Parle-t-on de la même manière des relations ou de la même relation après six jours, six semaines, six mois, six trimestres etc etc...
Et les endorphines ? pendant combien de temps nous font-elles tout voir comme un grand soleil ? Et les HP en ont-ils/elles plus (avec leur hypersensibilité) ou moins longtemps (avec leur "plus d'ennui') ?...
Ce qui est sur c'est qu'il ne faut pas renoncer... Mais les HP sont-ils les mieux armés ?
"La vraie science est une ignorance qui se sait" (Voltaire)
Avatar de l’utilisateur
Pier Kirool
 
Messages: 2315
Âge: 55
Enregistré le: Lun 14 Mai 2012 10:50
Localisation: Bordeaux
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: Start me up
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance et relations sentimentales

Messagepar Le Renard » Mer 27 Aoû 2014 09:23

Offtopic :
Trouvé dans mon fil FB pendant la pause café, ça fait écho à un truc exprimé plus haut. Comme quoi le problème est général.
Image
Avatar de l’utilisateur
Le Renard
 
Messages: 1494
Âge: 34
Enregistré le: Sam 10 Mar 2012 22:49
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: ;)
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance et relations sentimentales

Messagepar sandrinef » Mer 27 Aoû 2014 09:25

:D
"Le Monde ne te doit rien. Il était là avant toi" M.Twain
Avatar de l’utilisateur
sandrinef
 
Messages: 1711
Images: 39
Âge: 40
Enregistré le: Jeu 15 Nov 2012 12:11
Localisation: Toujours dans le Sud, souvent dans la Lune et parfois à l'Ouest
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance et relations sentimentales

Messagepar Thibaud » Mer 27 Aoû 2014 09:58

Bonjour,
Les HP n'ont ils pas tendance à être différents en couple pour la bonne raison que leurs cerveaux réfléchis plus, se posent plus de question et ont donc tendance à voir toutes les facettes d'une relation, y compris les moins bonnes et par extension seraient plus enclin à être moins heureux en couple, conscient du faux semblant qui existe parfois?
Un peu à la manière de ces gens qui repèrent rapidement toute la communication non verbale des individus, les signes qui trahissent la parole, et qui se trouvent confronter à voir la "vraie personnalité des autres".
Etre HP donne un point de vue souvent extérieur aux choses et aux événement, d'analyser, ça ne facilite pas toujours le rapport sentimental intime.
Le monde est sinistré, et moi j'écris ma sinistrose;
un lyriciste nait à chaque fois que le sinistre ose...
Avatar de l’utilisateur
Thibaud
A ♥ Vaillant
 
Messages: 527
Images: 0
Âge: 31
Enregistré le: Mer 20 Fév 2013 09:02
Localisation: Aldorande, Marseille
Présentation: TITI
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance et relations sentimentales

Messagepar Le Renard » Mer 27 Aoû 2014 10:18

Oué ou peut-être au contraire que "le surdoué" est plus naturellement philosophe et, lucide comme il est, il va voir au delà des attentes de contes de fées et ne pas être déçu quand elles ne se réalisent pas. Au contraire il va se nourrir de ce que l'amour a de plus essentiel, en le mettant en perspective dans sa réflexion sur la Vie. Parce que "le surdoué est comme ça".
Avatar de l’utilisateur
Le Renard
 
Messages: 1494
Âge: 34
Enregistré le: Sam 10 Mar 2012 22:49
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: ;)
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance et relations sentimentales

Messagepar Callie » Mer 27 Aoû 2014 15:02

Offtopic :
Tiens, au fait, à propos de repérer plus vite la communication non verbale, je me suis retrouvée récemment à regarder des vidéos de d'entrainement de détection des micro-expressions (travaux du Dr Eckman). Et alors que les commentaires sous certaines vidéos disaient que les mciro-expressions étaient difficiles à repérer pour la plupart des gens, je les repérais quasi systématiquement au premier visionnage et souvent elles étaient flagrantes pour moi. Je me suis demandé si dans la comm verbale/non verbale, le distingo HP/Non Hp ne pouvait pas être dans le repérage des micro-expressions aussi. Je me souviens d'avoir eu à plusieurs reprises une intuition d'hypocrisie ou de mensonge ou au contraire de sincérité, de joie chez qqn que je partageais après coup avec les autres personnes présentes lors de la conversation etc... et que personne n'avait eu cette même impression, qui est presque toujours confirmée par les évènements ensuite. Bref, une théorie à 2 balles au passage...
:emo:
Avatar de l’utilisateur
Callie
 
Messages: 219
Âge: 39
Enregistré le: Jeu 16 Mai 2013 18:39
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance et relations sentimentales

Messagepar Lmsm » Ven 29 Aoû 2014 06:29

Je ne suis pas sûre qu'il faille généraliser quand on parle d'êtres humains (HP ou pas).
Je vois ici que tout le monde fonctionne différemment. Au moins les testés si on veut rester dans le topic.
Le "modèle" qu'on a reçu enfant joue peut être. Pour ma propre expérience je ne sais pas si cela vient de mon modèle parental ou de mon incapacité à admettre que je me suis plantée, pas par fierté mais par honte et peur de décevoir, de blesser.
Et quand ça devenait insupportable *en moyenne après deux ans et demi où je ne supportais plus le moindre contact même visuel, je me sauvais.
Jusqu'à ma fille. Là plus question de se defiler. Il fallait que je fasse tout quitte à acheter la maison sortir de chez le notaire en pensant "putain je viens de faire la pire erreur de ma vie et sur trente ans".
Mais faire semblant en société je gère, autant 24/24 ça m'a vite semblé impossible.
Encore une fois foutu ménage.
Et aujourd'hui ?
Une vie de couple moins passionnée mais aussi plus reposante malgré le manque flagrant de compréhension.
Comme il me dit "on marche pas pareil" c'est vrai. Moi ça me frustre mais lui il accepte.
Donc pour simplifier. Je rentrerai presque parfaitement dans le moule d eloa ou plutôt de sa psy mais ça me gêne énormément pourquoi me condamner d'avance à une vie sentimentale chaotique ??
A t on envie de se résumer à une succession de mini tornades condamnées d'avance chimiquement ?
J'aime à croire qu'on peut passer à travers les mailles.
Mais sans pour autant dans 10 ans se demander ce qu'on fait encore là. Et devoir se contraindre à cause des gosses *( poids bien trop lourd à leur faire porter) ou d'une quelconque sécurité matérielle et sociale.
Mais comment sait on qu'on aime vraiment ?? Ça reste une question sans réponse pour ma part puisque ça ne m'empêche pas de me sentir très seule.

A mon avis les hp et les relations sentimentales c'est comme tout les autres on est vulnérables. Et ça, c'est flippant.
Pourquoi ? Pourquoi cette fausseté dans les rapports humains ? Pourquoi le mépris ? Pourquoi le dédain ? Où est Dieu ? Que fait la police ? Quand est-ce qu’on mange ? - Pierre Desproges
Avatar de l’utilisateur
Lmsm
 
Messages: 70
Âge: 30
Enregistré le: Sam 23 Aoû 2014 09:57
Localisation: à l'Ouest
Présentation: cocotte_minute
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance et relations sentimentales

Messagepar Easy29 » Sam 16 Jan 2016 23:46

Concernant la douance et les relations sentimentales : si nous décomposons les différentes étapes d'une relation ça commence par une rencontre : dans une rencontre entre deux personnes à un instant, dans le cadre où une de ces personnes est HPI et qu'elle a une forte empathie et une analyse inconsciente ou consciente du non verbal, cette rencontre est déjà en elle même compliquée. Comment faire pour ne pas avoir son cerveau qui se projette dans le futur à grande vitesse et qui se dit "pffff lui j'sais pas trop, il est gentil, sympa, mais bon question dynamisme et passion ça a pas trop l'air d'être ça" ou alors "il est génial je me vois faire si et ça et encore plus et discuter de tous les sujets qui me passent par la tête etc" ... Bref, comment donner une chance à une relation alors que déjà on analyse tous les petits signes ? Comment lâcher prise ?
Me concernant, étant célibataire, j'ai des amis qui me présentent des gars, oui mais bon ... Jamais vraiment emballée par ceux que je rencontre. Alors la réaction des amis c'est que je suis trop difficile ou que je ne donne pas la chance à ces gars et en même temps je ne vais pas me mettre en couple avec quelqu'un juste pour être en couple. Je ressens une grande solitude mais ne pas être avec la bonne personne ne fera que "faire semblant" d'être dans la norme et je ressentirai toujours cette solitude. Franchement je n'ai jamais tenu une relation bien longtemps alors je m'interroge. Au niveau amical c'est différent, j'ai beaucoup d'amis mais là c'est simple pour moi, c'est juste une question de comprendre ce qui est attendu et hop pleins d'amis. Par contre dans le cadre de relations sentimentales je suis complètement larguée et je me dis que c'est en fait du au fait que pour moi depuis longtemps le principal critère c'est "je souhaite être avec quelqu'un avec qui je ne m'ennuie pas et qui est passionné par pleins de trucs" et qu'à chaque fois je trouve les gars que je rencontre, à de rares exceptions, ternes et en même temps hyper intéressant pour être juste des amis avec qui je fais des sorties, je pars en vacances etc ...
J'ai pas mal d'interrogations sur ce sujet en ce moment.
Easy29
 
Messages: 41
Âge: 38
Enregistré le: Ven 25 Déc 2015 23:25
Présentation: presentations/presentation-une-nouvelle-venue-t6990.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance et relations sentimentales

Messagepar carine » Dim 8 Jan 2017 17:42

Bonjour!

Nouvelle sur le forum, et 3e ou 4e sujet auquel je réponds sur la matinée :rofl: je crois qu'il va falloir que je déconnecte!

Concernant les relations amoureuses, ça a toujours été le chaos pour moi... Mes amis, ma famille ne comprennent pas pourquoi je suis toujours célibataire, pourquoi je cherche toujours des histoires aussi compliquées (enfin, moi je ne le cherche pas! au contraire, j'aimerais une relation simple "qui coule de source"... mais j'ai l'impression que je n'y arriverai jamais).

Jusque là, je n'avais jamais entendu parler de douance et après lectures d'articles sur les relations amoureuses, j'en arrivais toujours à penser que j'avais un problème, un blocage du passé à résoudre... mais cela fait 10 ans que je vois des thérapeutes! alors au bout d'un moment, je me demande comment les autres font alors qu'avec toutes mes démarches ça ne fonctionne toujours pas! et surtout, une résolution de problème en amenant toujours une autre, je ne vois pas comment je peux faire!

Le pire, pour le moment, dans mes relations c'est de ne pas supporter les paroles dites de façon trop "froides", ou les disputes. Les disputes me tétanisent, me glacent le sang et me font remettre toute la relation en question.
Je vois mes amis en couple se disputer et ne pas réagir émotionnellement, alors qu'en simple spectatrice je suis déjà tétanisée.. et je me demande comment ils font pour ne pas y prêter attention, pour le supporter.

Les différents thérapeutes m'ont parlé de manque d'estime de moi, que je ne m'aime pas assez... ont fait référence à des situations vécues dans le passé... Mais pourtant, ma vie a été plutôt facile et confortable dans ma famille, aucun gros problème, enfin, pas plus que chez mes amis..
Alors toujours cette question : comment font-ils pour y arriver?
Pire... Il n'y a qu'un couple d'amis qui peut me faire rêver... tous les autres, je n'aimerais vraiment pas leur ressembler (gloups, s'ils m'entendaient! :1cache: ) . Entre ceux qui se disputent sans arrêt et se parlent mal, ceux qui sont dans une routine et ne font jamais rien d'extra-ordinaire (comment peut-on s'en contenter? j'aimerais y arriver...), ceux qui ne partagent rien sauf l'image qu'ils renvoient....

En résumé, voici mes relations :
- 1er amour qui a duré 7 ans, jusqu'à ce que j'ai tellement l'impression que mon ami se sacrifiait pour moi, s'oubliant lui-même et ayant l'impression de le dominer, que j'ai préféré le quitter (il me répondait toujours "comme tu veux"! même pour choisir le resto pour son anniversaire... j'avais l'impression de le priver de sa liberté, qu'il se dévouait pour moi... et puis, il déprimait, refusait de se prendre en charge et je ne savais plus comment l'aider... et l'impression de voir ma vie déjà toute organisée m'a effrayé...!)
- 2e relation avec un pervers narcissique... Destruction totale, incompréhension totale de mes amis et de ma famille, pourtant je leur ai envoyé des articles mais personne n'a compris, pensant que j'exagérais... (bref, comme après toute rupture, je voyais forcément le négatif! personne n'a compris ce que j'avais pu vivre réellement...)

- 5 ans de célibat choisi (des aventures sans lendemain pour me protéger de l'échec, de me tromper une nouvelle fois... Angoisse terrible à l'idée de me tromper encore une fois sur l'autre... )

- lorsque je rencontre qqn, j'ai l'impression de tout de suite cerné sa personnalité et de voir ce qui pourrait coller ou non, je me demande toute suite si ça pourrait fonctionner (mais tous les articles sur les rencontres amoureuses, disent bien de ne pas tout de suite imaginer sa vie avec l'autre, c'est donc bien que toutes les filles se posent la question!donc il n'y a rien d'anormal...). Je suis toujours émerveillée le jour de la rencontre, je trouve la personne intéressante... et au 2e ou (avec bcp de chance) 3e RDV, je ne trouve plus aucun intérêt à la personne, ou pire, je ne vois que les défauts que je ne pourrais pas supporter...
Mes amies se moquent de moi car mon discours est radicalement différent entre la rencontre où je peux déjà imaginer le mariage, et le 2e rdv où je dis tout le contraire!
- 2 ans de relation avec qqn qui semblait me comprendre au début, m'écoutait. J'avais l'impression de pouvoir me confier librement, sans peur de ce que je disais, la possibilité de dire quand quelque chose n'allait pas, pouvoir parler de mes crises d'angoisse et être écoutée... et au fur à mesure, il m'a fait des reproches sur ma sensibilité, me disant que j'exagérais tout, que je ne comprenais rien, me reprochant de pleurer...Chaque critique, aussi stupide qu'elle puisse être mais exprimée de façon "violente" pour moi (comme mettre trop de sauce dans un plat par ex) déclencher des émotions incontrôlables et insupportables (tétanisée, empêchant de profiter de la soirée avec les amis, angoisse profonde, remise en question de la relation immédiate...) Arrivée à épuisement, j'ai rompu. Il m'a recontacté qqs mois après, me disant qu'il pensait être un adulte ###bipède asthmatique à poils laineux### et faisant une thérapie pour changer...


Je me questionne beaucoup : entre peur d'être manipulée et le doute... serait-il réellement un HP? moi aussi? serions-nous passer à côté d'une relation qui pourrait fonctionner?

Bref, là, je cherche d'abord à me connaître davantage et creuser le sujet de la douance...
Mes pb dans les relations viendraient-ils du fait que je sois HP? ce qui m'apporterait des réponses... Ou dois-je encore trouver une autre raison... ?

voilà en résumé (déjà long)
Bon dimanche!
Avatar de l’utilisateur
carine
 
Messages: 65
Âge: 33
Enregistré le: Ven 6 Jan 2017 15:25
Présentation: presentations/questionnement-t8098.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance et relations sentimentales

Messagepar sanders » Dim 8 Jan 2017 18:35

carine a écrit: Mes pb dans les relations viendraient-ils du fait que je sois HP? ce qui m'apporterait des réponses... Ou dois-je encore trouver une autre raison... ?


Plus j'avance dans cette aventure affective ( :lol: ) avec le forum (et avec la douance, et avec les années qui passent et avec tout un tas de trucs) plus je me dis que cette question (que je me suis posée aussi hein et que je me pose encore des fois que ...) des relations entre douance et *** est une impasse.
*** permet de mettre tout ce qu'on veut : douance et
-relations affectives,
-peur de l'autre,
-sport,
-chocolat
-vagabondage
- ...


Et de même la question entre mes actes et mon enfance, mon génome, mes parents .... est une impasse. Nous sommes à chaque seconde en interaction avec le milieu dans lequel nous évoluons, avec les autres qui nous modifient (ou pas). Nous faisons une multitude de petits choix qui nous façonnent, changent notre humeur, ajoute ou retirent de l'énergie, colorent nos émotions, influent sur nos choix futurs ...

Qu'UN aspect de ma vie gouverne à ce point sur " tout moi " ou même sur juste un autre, cela me semble impossible.

Mon hypothèse est que ce n'est pas un truc qui en explique un autre.
Chercher des explications ne peut qu'être une manière d'avancer, pas de faire le chemin. Cela donne des balises et c'est important, cela rassure et c'est important, cela éclaircit et c'est important.
Mais ce n'est que cela.
Le reste, la vie, les rencontres, nos gamelles et nos trésors se reçoivent et viennent d'une multitude de facteurs et la plupart ne sont pas prévisibles. On peut juste préparer au mieux notre sac pour faire la route en évitant d'y mettre trop de trucs qui alourdissent ou ne servent à rien. On peut chercher à s'informer pour savoir comment agir en cas de pépins (et parfois en éviter certains).
Mais on ne peut pas tout prévoir, tout expliquer. Une bonne part de notre humanité (nous) échappe à l'explication et à la prévision (bon les voyant(es) ne seraient pas d'accord c'est vrai).
Soit on s'en sort et on invente nous-mêmes un destin, soit on continue dans la spirale du déclin.Thanh Nghiem

L'avenir ... n'est jamais que du présent à mettre en ordre ... tu n'as point à le prévoir mais à le permettre. Saint-Exupéry
Avatar de l’utilisateur
sanders
 
Messages: 2292
Images: 1
Âge: 48
Enregistré le: Jeu 4 Oct 2012 08:04
Localisation: Syndrome Lisa Simpson
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: ... bon ben ... bon bain ...
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

PrécédenteSuivante

Retourner vers Là où l'on (se) pose des questions

 


Articles en relation Statistiques Dernier message
L'attitude des proches face à la douance et/ou le passage du test
par Cadi56 » Mer 14 Sep 2016 12:36

Réponses: 12

Vus: 624

Dernier message par Cadi56 Voir le dernier message
Mer 14 Sep 2016 20:15
Sommeil et découverte de la douance
par Chrome » Sam 14 Avr 2012 08:37

Réponses: 10

Vus: 2598

Dernier message par Lego Voir le dernier message
Mer 16 Déc 2015 23:11
La douance est-elle une question identitaire ?
par rawlings » Lun 26 Jan 2015 13:18

Réponses: 11

Vus: 1166

Dernier message par joran Voir le dernier message
Mer 30 Déc 2015 17:36
conscience du corps et douance
1, 2, 3par Callie » Sam 25 Mai 2013 09:53

Réponses: 60

Vus: 6710

Dernier message par O'Rêve Voir le dernier message
Mar 8 Avr 2014 16:12
Remise en question de l'existence de la douance
1, 2par Cyrano » Ven 15 Fév 2013 09:21

Réponses: 49

Vus: 2825

Dernier message par Animal Voir le dernier message
Mer 3 Fév 2016 00:30

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité