Nous sommes le Jeu 19 Oct 2017 13:43


le féminisme

l'Humanité, L'Existence, la Métaphysique, la Guerre, la Religion, le Bien, le Mal, la Morale, le Monde, l'Etre, le Non-Etre... Pourquoi, Comment, Qui, Que, Quoi, Dont, Où...?

Modérateur: W4x

le féminisme

Messagepar Coccinelle » Mar 22 Nov 2011 14:53

A priori le sujet n'a pas encore été abordé. En entendant à la radio ce midi, la présidente parler du féminisme et de la France, je ne peux que réagir. La France est au 131 eme rang mondial concernant l'égalité homme-femme pour les rémunérations, et derrière l'Iran concernant les aides aux familles ayant un handicapé dans la famille (et ce sont évidement les femmes qui sacrifient leurs carrières, leurs vies sociales pour s'occuper de leur enfant handicapé).

je vous colle le sondage réalisé par "Parole de femmes":

Dimanche, 20 Novembre 2011 09:54
A l’occasion de la journée internationale contre les violences faites aux femmes, l’association Paroles de femmes publie un grand sondage IFOP intitulé « Ce que veulent les femmes » dans le JDD :

« Nous avons souhaité mettre en évidence les enjeux prioritaires des femmes françaises d’aujourd’hui afin de montrer que la situation actuelle était grave tant en matière de violences qu’en matière d’inégalités salariales. Et la précarité est malheureusement le résultat de ces inégalités. Alors nous pensons qu’il est temps d’alerter les pouvoirs publics et de tirer la sonnette d’alarme. La cause des femmes n’est pas un simple gadget politique en vue des Présidentielles mais une politique publique majeure, un enjeu national qui mérite une profonde réflexion et un arsenal de propositions afin de renouveler les politiques menées jusqu’à présent en la matière ! Le viol et le meurtre de la jeune Agnès montre la gravité de la situation et prouve qu’il est nécessaire aujourd’hui de mener une campagne nationale de prévention contre les violences dans les Etablissements scolaires » a expliqué Olivia Cattan, Présidente de l’association Paroles de femmes interviewée par le JDD.

Depuis sa création, Paroles de femmes a fait de nombreuses propositions consignées dans le Pacte féminin pour l’égalité en 2007 sur l’égalité salariale, les violences faites aux femmes, la précarité, le logement pour les femmes précaires et victimes de violences, le handicap. Nous voulions confronter de façon générale la réalité des besoins des femmes d’aujourd’hui avec le travail des associations féministes. Mais nous voulions également interroger les femmes sur leur rapport aux religions et à la laïcité, sur la création d’un Ministère et surtout sur la personnalisation politique du combat féministe.

Et les résultats de ce sondage sont probants, sur 1000 femmes interrogées, deux grandes priorités se détachent : L’égalité salariale avec à la clef des sanctions immédiates et plus fermes et une meilleure prise en charge des violences, allant de la prévention aux condamnations.

- La première priorité des femmes concerne l’égalité salariale à 84%. Tout âge confondu et quelque soit leur situation familiale et leurs situations géographiques.

- La seconde priorité concerne la création des lieux d’accueil pour les femmes précaires ou victimes de violences à 73%.

- La troisième priorité étant la création d’une aide spécifique pour les femmes ayant un enfant handicapé à 71%.

- Le changement de mots discriminatoires comme Mademoiselle, droits de l’homme…arrive à 10% seulement.



L’application immédiate des sanctions pour les entreprises qui ne respectent pas l’égalité salariale reste la mesure phare partagée par toutes les générations à 92% afin de lutter contre les inégalités et la précarité.

Les chiffres concernant le harcèlement, les violences conjugales, les agressions sexuelles et le viol sont accablants :

- 43% des femmes ont dans leur entourage proche une ou des femmes qui ont été victimes de harcèlement avec peu de différences entre les diverses situations familiale (Pacsées, mariées…) et les milieux socio-professionnels (professions libérales, employée, ouvrières). 26% ont été elles-mêmes victimes.

- 43% femmes ont dans leur entourage proche une ou des femmes qui ont été victimes de violences conjugales. 13% ont été elles-mêmes victimes.

- 24% ont dans leur entourage proche une ou des femmes qui ont été victimes d’agression sexuelle toutes tranches d’âge confondues. 12% ont été elles-mêmes victimes.

- 18% ont dans leur entourage proche une ou des femmes qui ont été victimes de viol avec une hausse pour la tranche d’âge de 18 à 34 ans (20%) et les professions libérales et cadres supérieure à 23%. 5% ont été elles-mêmes victimes.

De façon générale, les mesures jugées les plus efficaces afin de lutter contre les violences dans leur ensemble concernent la Justice.

- 70% des femmes estiment qu’appliquer des peines exemplaires contre les auteurs de ces crimes, sans remise de peine pour bonne conduite, seraient une mesure prioritaire pour lutter contre les violences.

- 42% estiment qu’un allongement du délai de prescription des agressions sexuelles de 3 à 10 ans serait la seconde mesure phare.

- 30% d’entre elles estiment que la mise à disposition de logements prioritaires combinée à des programmes de prévention (26%) renforcerait l’arsenal de mesures de lutte contre les violences faites aux femmes.

- 1% seulement pensent que les manifestations sont utiles.

D’autres résultats ressortent de ce sondage :

- Pour 56% des femmes, le féminisme est un combat d’aujourd’hui non d’arrière garde (11%).

- Pour 59% des femmes, la création d’un Ministère spécifique aux droits des femmes est utile contre 41% qui le jugent inutile.

- Pour 53% des femmes, la France est un pays sexiste où la parole des femmes ne vaut pas celles des hommes.

Concernant les trois religions monothéistes et la laïcité.

- 57% des femmes considèrent que les religions soumettent les femmes.

- 66% d’entre elles pensent que la laïcité est un facteur d’émancipation des femmes.

Même si 91% des femmes pensent qu’une femme puisse un jour être élue Président de la République, ce qui est accablant est de voir que pour les femmes interrogées, peu d’hommes et de femmes politiques semblent être à l’écoute en matière de droit des femmes puisque 31% de femmes interrogées ne savent pas ou ne se prononcent pas.

- Simone Veil arrive toujours en tête avec 15% avec une hausse (22%)pour la tranche d’âge des 65 ans et plus .

- Martine Aubry arrive à 9% suivie de Ségolène Royal à 7%.

- Nicolas Sarkozy arrive à 3% avec une hausse (8%) pour la tranche d’âge des 65 ans accompagné par Marine Le Pen ( 3%°) qui touche davantage les 35-49 ans (5%).

- François Hollande arrive à (1%) avec Rama Yade, Christine Boutin, Elisabeth Badinter, Eva Joly ou encore Rachida Dati.

En s’appuyant sur ce sondage, Paroles de femmes lancera avec les Mariannes de la diversité, en janvier prochain : « Le Tour de France des femmes », une série de débats participatifs dans les grandes villes de France, Dom Tom et zones rurales comprises où nous inviterons des femmes de tous milieux socioprofessionnels afin de recueillir d’une part toutes les problématiques que rencontrent ces femmes et d’autre part de travailler ensemble sur une série de mesures qui répondront au mieux aux besoins quotidiens des femmes.

Ces mesures seront remises aux différents candidats à la Présidentielle afin que la cause des femmes ne soit pas l’otage d’un seul parti politique mais l’enjeu de tous.


l'autre chose que la présidente de Parole de Femmes expliquait, c'est que les petites filles d'aujourd'hui rêvaient de devenir mère, aussi beau soit le fait de devenir mère, je n'arrive pas à m'imaginer que c'est une fin en soi, avoir des enfants ça fait partie de la vie, mais ce n'est pas toute la vie. Enfin c'est mon avis très personnelle et cela n'engage que moi.
Je me souviens qu'en terminale toutes les filles de ma classe avaient comme seule et unique ambition de se marier et d'avoir des enfants, ça me rendait folle, folle car si toutes les adolescentes ont cette unique ambition, les droits de la femme ne changeront pas.
Constament à travers la société, l'image de la femme est réduite à être une bonne mère, une bonne épouse, même de nos jours, celles qui ne collent pas à l'image se voient pourvu d'être opportuniste ou trop ambitieuse ou encore insensible, avec tous les les mauvais cotés de ces caractérisques. les pubs pour enfants véhiculent une image de la femme qui me donne envie de gerber.....même ma soeur a acheté un aspirateur jouet pour ma fille de 2 ans :pale: (heureusement elle va aller le changer mais sans comprendre où je voulais en venir me jugeant limite comme élitiste!!).

Après les politiques nous saoulent littéralement avec "les droits de la femme" en en mettant à toutes les sauces....en voulant instiller des quotas (ce qui me choquent: les femmes ne devraient avoir besoin de cela si au moins leurs éducations et la société changeaient). :@ . AU lieu de cela ils feraient mieux de filtrer les publicités, et de montrer des femmes qui ont du talent, qui mènent leur vie professionnelle et personnelle de front, plutôt que faire croire implicitement que pour avoir une réelle égalité il faut des quotas. je ne sais pas comment faire changer les mentalités dès le plus jeune âge, je ne vois pas pourquoi par exemple sur les photos de publicité pour jouets (et à cette époque on est gavé) les jouets de paléontologie ou de sciences ce ne sont que des petits garçons et pas des petites filles, pourquoi les seuls jouets proposés de façon explicite aux petites filles sont soit en rapport avec la maternité, soit avec le ménage et les taches ménagères, ou la mode!!!

voilà j'en aurais encore beaucoup à dire sur ce sujet mais je vous laisse la main!!
Avatar de l’utilisateur
Coccinelle
Chirurgien ès Poulet
 
Messages: 1970
Âge: 39
Enregistré le: Jeu 30 Juin 2011 18:05
Badges: 2
Ex Jardinier (1) Ex Modérateur (1)
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: le féminisme

Messagepar Zeus » Mar 22 Nov 2011 16:50

Selon moi les combats sont individuels et ne dépendent pas du sexe, religion ou autre critère superficiel.

Vouloir "faire changer les mentalités" c'est imposer une tyrannie à la place d'une autre. Une femme qui veut vivre au foyer avec des gamins, ne pas bosser et faire le ménage doit elle subir aussi le regard méprisant ou condescendant des féministes et être considérées comme dans la confusion et l'incompréhension de ses droits et de sa liberté ?

Peut on définir la liberté pour un groupe donné et l'écart par rapport à cette liberté par des critères ?

Peut on s'appuyer sur des statistiques de questionnaire pour démontrer qu'un groupe est pour une option alors qu'une question basique ne fait que binariser de force la multiplicité de situations ?

Derrière le féminisme, il y a plein de présupposés et cette naiveté de croire savoir ce qui est bon pour l'autre, et ce présupposé qu'il y aurait une conscientisation, un progrès, une façon meilleure d'aborder sa vie, et que certains en seraient dépositaires et d'autres non.

La liberté qui passerait pas un glissement de stéréotypes (bobonne avec des gamins qui fait le ménage) vers un autre (femme carriériste et indépendante financièrement) n'est que liberté polarisée.
L'équivalent de l'adolescent qui cherche des règles pour les enfreindre et pour se croire libre, de ce seul fait.
Zeus
 
Messages: 1409
Enregistré le: Sam 19 Mar 2011 14:59
Profil: Intéressé pour une personne de mon entourage
Test: NON

Re: le féminisme

Messagepar Coccinelle » Mar 22 Nov 2011 19:27

c'est sur que vu sous cet angle.... c'est juste que j'aime pas qu'on me culpabilise car j'ai des enfants et que je bosse en libérale....je trouve ça pas juste mais bon là n'était pas ma question en fait il y a deux choses qui que l'on soit ou non féministe (encore la définition de terme n'est pas claire pour moi justement à cause de ce glissement de stéréotype idéal) reste poser:
- la violence faite aux femmes et comment la combattre? pourquoi est-elle encore si présente? est-ce que l'idéal de vie de femme posé proposé aux plus jeunes enfants peut-il aider combattre cette violence?
- cette histoire de pub qui passent sans cesse (télé, ciné, radio, magazines etc...c'est presque pas possible de les éviter) véhicule l'image d'une femme à laquelle je n'ai pas du tout envie de ressembler, mais force est de constater qu'à la sortie de l'école (c'est là que je rencontre le plus femmes et toutes origines socio-culturelles) les autres mamans ont l'air de coller au prototype montré dans les pubs.....parfois je m'amuse à decortiquer les pubs (pour le peu que je sais faire) et la plupart des pubs vont mettre en scène des femmes soumises, à la maison ou non, mais le role de la mère est toujours mise en avant avant tout autre role.....

j'avance là quelques idées qui m'interpelle, et pourtant je bosse et je m'occupe des enfants, j'ai longtemps cru à ce stéréotype de sacrifice de carrière, de me sacrifier moi pour ^^etre une bonne mère, laisser mon mari avancer en me mettant de coté, j'ai voulu coller à ça!! depuis que j'accepte que j'ai besoin d'être autre chose que ça, de mener ma carrière et faire des trucs pour moi quitte à voir un peu moins mes enfants, ben je me sens bien mieux....pourtant je suis pas une féministe pour autant dans le sens où justement il ne faut imposer à personne une façon de penser, ni une façon de faire.....mais comment faire pour que notre culture judeo chrétienne n'impose pas de culpabilité aux femmes qui ne collent pas au système du sacrifice maternel?
Avatar de l’utilisateur
Coccinelle
Chirurgien ès Poulet
 
Messages: 1970
Âge: 39
Enregistré le: Jeu 30 Juin 2011 18:05
Badges: 2
Ex Jardinier (1) Ex Modérateur (1)
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: le féminisme

Messagepar Zyghna » Mar 22 Nov 2011 21:01

Il est dur de trouver sa place entre les féministes acharnées et les mères au foyer de vocation. Vouloir assumer pleinement la maternité tout en voulant garder et développer une vie professionnelle, c'est s'en prendre plein la figure par ces 2 groupes.
Pour que les mentalités évoluent, il faut que ça vienne aussi de l'ensemble de la société, les hommes ayant tout autant leur rôle à jouer que les femmes, et les femmes devant aussi accepter de laisser les hommes s'occuper des tâches ménagères (j'avais lu un sondage édifiant là dessus: les femmes râlant parce que leur mari ne les aidait pas, ces derniers répondant que dès qu'ils essayaient leur femme repassait derrière car ce n'était pas fait comme elles le voulaient...).

Par contre, je suis d'accord avec toi, la mixité doit avoir lieu dès la petite enfance. Notre fille a eu un aspirateur pour son Noel et elle est contente car elle peut le passer avec son père. A côté de ça, elle a des jouets de bricolage.
Il y a assimilation constante entre éléments "féminins" et "masculins", parce que chez nous, on partage toutes les tâches et qu'il n'y a pas de clivage tâches/sexe.

Quant à la violence faite aux femmes, je ne peux que trouver ça triste. L'isolement n'aidant pas dans ce genre de cas. La femme est souvent considérée comme ayant provoqué la situation et la justice est malheureusement trop lente pour être efficace dans ce genre de cas. J'ai eu de nombreux cas de femmes battues dans mon entourage et je trouve qu'on ne devrait admettre aucune tolérance de ce côté.

Qu'on remettre l'humain au centre de notre société, ça résoudrait pas mal de difficultés...
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown
Avatar de l’utilisateur
Zyghna
 
Messages: 6798
Âge: 39
Enregistré le: Lun 27 Juin 2011 21:28
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: le féminisme

Messagepar sourizeante » Lun 28 Nov 2011 14:05

Arf, je rejoins, comme souvent azerty sur les risques des combats de ce type.

je prendrais l'exemple de l'allaitement.
Le refus d'allaiter a été un des combats des féministes, à base de "nous ne sommes pas des vaches à lait".
Une femme qui allaitait il y a encore 10 ans, c'était has been, ringuard ...
J'ai une amie qui s'est fait insulter par sa mère parce qu'elle avait décidé d'allaiter et sa mère considérait que c'était piétiner le combat qu'elle même avait mené dans les années 70.

Et voilà qu'aujourd'hui l'allaitement est en vogue. Maintenant, c'est celle qui ne veut pas allaiter qui est montrée du doigt par la leche league, car elle est mauvaise mère, et ne fait pas ce qu'il y a de mieux pour ses enfants.

Et là, dans les 2 cas, ce sont des femmes qui culpabilisent d'autres femmes. Alors si entre femmes, on ne se respecte pas, comment demander aux hommes de nous respecter :)

Au final, chaque femme devrait pouvoir faire ce qui lui convient, dans le respect des autres bien sûr. Pour rester sur mon exemple, mieux vaut, pour la mère comme pour l'enfant, un biberon donné avec amour qu'un allaitement subi.

Comme le dit Zyghna , la valeur de base, c'est l'Humain. Le reste n'est que lutte de pouvoir.
Avatar de l’utilisateur
sourizeante
Chaperon Rouge
 
Messages: 513
Âge: 41
Enregistré le: Mar 26 Avr 2011 17:28
Localisation: Banlieue orientale de Lutèce
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: Par ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: le féminisme

Messagepar Fraises » Lun 28 Nov 2011 14:26

sourizeante a écrit: Pour rester sur mon exemple, mieux vaut, pour la mère comme pour l'enfant, un biberon donné avec amour qu'un allaitement subi.

Comme le dit Zyghna , la valeur de base, c'est l'Humain. Le reste n'est que lutte de pouvoir.


Je vous rejoins dans vos points de vue..
Je suis d'accord avec toi , Souriz', par rapport à ta phrase ci-dessus sur l'allaitement. C'est clair. Pourtant, je fais partie des mamans qui allaitent mais ce n'est pas subi ! Cela ne m'a pas évité d'entendre des remarques par rapport à mon choix...
Sinon, la leche league peut parfois pousser loin la culpabilisation des femmes, surtout celles qui peuvent avoir des difficultés pour allaiter, etc. Leur discours ne me plaît pas beaucoup...
Fraises
 

Re: le féminisme

Messagepar sourizeante » Lun 28 Nov 2011 17:11

Moi aussi, j'ai allaité mes petiots, par choix. Mais je reconnais aux femmes le droit de choisir. :)
A coté de ca, j'ai une amie qui a allaité 18 mois sa fille (allergique) et qui en a entendu des vertes et des pas mures également.

Mais bon, loin de moi l'idée de resumer la problematique du féminisme au seul allaitement.

Un autre exemple qui m'amuse : le concept de "cougar". Quand Eddy Barclay epousait des jeunettes, on admirait sa "vertitude". Mais voila que des femmes aisées se prennent des amants jeunes et les entretiennent et hop, on invente un nouveau mot, un nouveau concept. Façon de juger relayée aussi bien par les hommes que par les femmes d'ailleurs.
Et c'est bien cela qui m'embete le plus. Les femmes revendiquent une égalité de comportement que nombre d'entre elles n'arrivent pas à assumer. Cherchez l'erreur. :)
Avatar de l’utilisateur
sourizeante
Chaperon Rouge
 
Messages: 513
Âge: 41
Enregistré le: Mar 26 Avr 2011 17:28
Localisation: Banlieue orientale de Lutèce
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: Par ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: le féminisme

Messagepar Zyghna » Lun 28 Nov 2011 18:14

Ah l'allaitement, vaste question (j'hésite toujours à refaire une formation paramédicale pour devenir consultante en allaitement ^^). Je cumule 4 ans d'allaitement, et j'en ai entendu de toutes les couleurs, ça ne m'a pas empêché de continuer mais il est vrai que la pression sociale est très forte de ce côté (allaiter jusqu'aux 3 mois c'est bien, au delà, on te dit qu'il serait temps de couper le cordon, puis passé 1 an ça redevient magnifique, allez comprendre...).

Quant aux femmes couguars, je dois dire que ça m'a toujours énervé d'entre dire qu'un mec qui séduit pas mal de filles c'est un Don Juan, mais qu'une femme qui fait ça c'est un sal... Et c'est souvent les femmes qui critiquent le plus (forcément ce ne sont pas les mecs que ça dérange le plus :p).

Mais bon je ne désespère pas ^^
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown
Avatar de l’utilisateur
Zyghna
 
Messages: 6798
Âge: 39
Enregistré le: Lun 27 Juin 2011 21:28
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: le féminisme

Messagepar Coccinelle » Lun 28 Nov 2011 20:04

peut-être que dans le terme "féministe" il y a beaucoup d'idées préconçues, parce que ce combat me parle, pourtant je pense pas qu'il faille faire d'amalgame entre pro allaitement et antiféministe, salope= féministe, femmes à homme etc....le combat que j'entend mais j'y reviendrais à moment où j'ai plus de temps....il y a effectivement un problème de pouvoir, mais moi c'est pas pour tendre vers l'opposé de qu'il y a eu et de ce qu'il y a encore....je ne veux pas les femmes au pouvoirs, mais juste que les femmes puissent avoir le choix et qu'elles ne soient pas juger lorsqu'elles ne collent pas à l'image de la mère idéale....

sinon moi aussi je cumule 28 mois d'allaitement, et en travaillant, mais je pense pas en tout cas de mon point de vue que le combat des femmes se situe là mais juste la possibilité d'un choix réel, sur leur vie leur carrière, leur maternité à égalité avec les hommes, et il me semble que sur cette histoire de choix (sans jugement de la société) à il y a encore beaucoup de boulot!!
Avatar de l’utilisateur
Coccinelle
Chirurgien ès Poulet
 
Messages: 1970
Âge: 39
Enregistré le: Jeu 30 Juin 2011 18:05
Badges: 2
Ex Jardinier (1) Ex Modérateur (1)
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: le féminisme

Messagepar Zyghna » Lun 28 Nov 2011 21:42

Oui tout comme il y a encore pas mal de boulot pour qu'on accepte qu'un père puisse profiter du congé parental s'il a envie de s'occuper de ses enfants. Mon père était père au foyer et assistant maternel, et dans les années 80 il a du batailler rien que pour se faire payer par la DDASS, car la fonction n'existait pas au masculin ^^
Il y a aussi un ostracisme de ce côté aussi: les hommes sont encore dans l'imaginaire collectif obligés d'assurer les revenus de la famille et ne sont pas capables de s'occuper d'un bébé. Il y a des fois où je me demande si la révolution féministe a réellement existé...
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown
Avatar de l’utilisateur
Zyghna
 
Messages: 6798
Âge: 39
Enregistré le: Lun 27 Juin 2011 21:28
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: le féminisme

Messagepar Coccinelle » Lun 28 Nov 2011 22:21

tu as tout à fait raison sur ce point, mon mari était vexé comme un poux lorsque sa grand mère lui arracha des mains notre fils tout juste né parce qu'il pleurait et qu'un homme n'avait pas à subir cela!!! lui de lui répondre mais je subis pas c'est mon fils et il a autant besoin des bras de son papa que ceux de sa maman et bien plus que ceux de son arrière grand mère...t'aurais vu sa tête!!!

dans le même genre, avec mes grands mères de la génération révolution féminime et féministe en quo, de s'émerveiller devant mon mari qui sait changer une couche, donner un bib, ou un bain voire s'occuper des enfants 2 jours de suite sans ma présence!! moi de leur rappeler si ce sont bien elles qui me parlaient adolescente du féministe etc....parfois c'est juste ahurissant, c'est en fait de cela que je voulais parler, parce que c'est quelque chose que je ressens très fort dans mon quotidien, et contre lequel je ne sais même plus comment en parler? souvent je me marre mais au fond je trouve pas du tout ça drôle, que moi on m'appelle Mme bien souvent dans l'exercice de ma profession, et mon mari Dr...(on fait la même profession bien entendu!!) que jamais on n'ira lui demander qui garde les enfants quand il travaille, alors que moi j'y ai le droit dès que les clients osent un peu plus parce qu'ils me connaissent un peu mieux....pourquoi quand on passait dans les mêmes structures au cours de X remplacement il était payé plus que moi (15% en moyenne) pour exactement le même travail? voilà sans vouloir enfoncer des portes qui ont déjà été dévissées, parfois je me dis qu'on est encore loin de ce que je croyais petite, un homme, une femme avec chacun un rôle dans la famille sur un pied d'égalité et non d'égalitarisme, mais qui sur le plan professionnel serait vraiment égaux....pourtant c'est pas ce que je vois au quotidien.
Avatar de l’utilisateur
Coccinelle
Chirurgien ès Poulet
 
Messages: 1970
Âge: 39
Enregistré le: Jeu 30 Juin 2011 18:05
Badges: 2
Ex Jardinier (1) Ex Modérateur (1)
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: le féminisme

Messagepar Fraises » Mar 29 Nov 2011 09:56

Bonjour,
Pas pu suivre le débat hier. Je reprends un peu.

Zyghna a écrit:Ah l'allaitement, vaste question (j'hésite toujours à refaire une formation paramédicale pour devenir consultante en allaitement ^^).


Si tu as besoin d'aide...! ;)
Moi aussi je cumule 18 mois d'allaitement avec ma fille. Je commence le sevrage naturel...

Moi non plus je ne veux pas les femmes au pouvoir comme dit coccinelle. C'est une question juste d'arriver à vivre en tant qu'être humain d'abord et ensuite en tant que femme... Idem pour l'homme ! Nos différences doivent être complémentaires pour arriver à une harmonie.
J'ai été élevée par un père qui refusait l'image classique de la femme dans un pays très conservateur. Il m'a élevée comme si je n'étais pas une fille (ni un garçon d'ailleurs!! hi hi ) mais un être tout simplement. Ma mère n'était pas non plus le modèle de la femme traditionnelle. J'ai choisi "ma féminité" toute seule, découvert la femme en moi, etc. Mais je me sens parfois plus proche des hommes et fatiguée avec les femmes qui n'arrivent pas à sortir du tableau classique .... Je ne sais pas où elles se situent vraiment ! Bref.

Zyghna a écrit:Il y a aussi un ostracisme de ce côté aussi: les hommes sont encore dans l'imaginaire collectif obligés d'assurer les revenus de la famille et ne sont pas capables de s'occuper d'un bébé. Il y a des fois où je me demande si la révolution féministe a réellement existé...

Exact !
Lire que ton papa était assistant maternel me semble joli ! C'est une image à laquelle nous ne sommes pas habitués!! Comme par exemple, à la maternité où j'ai accouché : l'élève (homme) sage-femme qui assistait à l'accouchement.
Fraises
 

Re: le féminisme

Messagepar Zyghna » Mar 29 Nov 2011 10:40

Oui mes parents se sont bien trouvés: ma mère limite hippie qui partait souvent en déplacement et ne voulait pas assumer le rôle de mère, surtout pas au foyer. Et mon père pour qui les enfants c'est le but de l'existence (il était intervenant volontaire de la DDASS dans les familles où les enfants étaient maltraités, je l'ai vu aller intervenir plusieurs fois en pleine nuit suite à des appels).
A côté de ça, j'ai construit un modèle très équilibré de la féminité, en sachant qu'un homme sait autant qu'une femme s'occuper d'un enfant. Et on l'applique à la maison avec mon mari, on se répartit les tâches équitablement.
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown
Avatar de l’utilisateur
Zyghna
 
Messages: 6798
Âge: 39
Enregistré le: Lun 27 Juin 2011 21:28
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: le féminisme

Messagepar Fraises » Mar 29 Nov 2011 11:18

En tout cas , à te lire, Zyghna, on sent bien cet équilibre dont tu parles. Il y a quelque chose de reposant :-)

Moi aussi, j'ai un équilibre avec mon compagnon concernant les tâches à la maison et même au niveau de notre relation homme/femme. J'ai l'impression que nous sommes très complémentaires ; il participe à tout et on fait les choses vraiment à deux concernant notre petite... C'est un véritable accompagnement de son côté et du mien. Je n'ai jamais senti que je suis dans LE modèle véhiculé par la société, ni lui d'ailleurs. Il est ce que je ne peux pas être en tant que femme et il me le fait partager par son aide, et je suis ce qu'il ne peut pas être et je fais pareil.
Finalement, à vous lire, surtout toi, je prends conscience du fait que la société a eu peu d'influence finalement sur moi dans les modèles pré-établis, etc. , et que grâce à mon père et le modèle familial dans lequel j'ai baigné et où le respect pour la femme a été très marquée, j'ai pu me développer et grandir en tant qu'être humain avant toute définition pré-établie !
J'en suis contente aujourd'hui ! Tiens! Je ne m'en rendais pas compte à ce point-là (surtout vu le pays où je suis née..) ! Merci à vous de me faire prendre conscience de cela ! ;)
Fraises
 

Re: le féminisme

Messagepar lady space » Mar 29 Nov 2011 12:55

Je pense que ce débat de l'égalité des sexes part d'une hypothèse erronée: l'égalité ne consiste pas à faire pareil que les hommes, car cela supposerait que ce serait là la seule façon de faire légitime et valable pour tout le monde.

L'égalité consiste justement à avoir le choix:

- allaiter ou pas
- avoir des enfants ou pas
- vivre en couple ou pas
- la combinaison de vie de famille et du travail sous quelque forme que ce soit
- est-ce que c'est vraiment mieux de rentrer un salaire monstrueux après d'innombrables heures de boulot, pour ne plus avoir le temps de profiter des choses simples?
- liste non exhaustive

Je suis consciente qu'il y a encore beaucoup de chemin à parcourir, surtout en ce qui concerne la violence à l'encontre des femmes.

Après, force est de constater que jusqu'à présent, la façon de gérer des hommes n'est peut-être pas le nec plus ultra, en terme d'épanouissement, d'environnement, de respect d'autrui et de la création dans son ensemble.

Donc pourquoi vouloir faire pareil?

D'un point de vue évolutionniste, il y a des différences de fonctionnement entre les deux sexes, pourquoi vouloir les gommer au lieu d'utiliser au mieux ce qui peut l'être dans l'intérêt de tous?

Mais attention: ces différences sont d'ordre statistique - ça ne dit rien sur les caractéristiques d'un individu. Il ne faut donc pas juste remplacer un stéréotype par un autre, mais chercher à comprendre la personne tout en estimant que quelle que soit sa démarche, elle est légitime, et ceci d'autant plus si elle résulte d'un choix conscient.
Jeder ist ein Ausländer - fast überall.
(Slogan allemand des années 70/80 qui rappelle que nous sommes tous des étrangers quasiment partout dans le monde, sauf dans notre pays d'origine.)
Avatar de l’utilisateur
lady space
 
Messages: 1953
Âge: 53
Enregistré le: Ven 18 Fév 2011 17:41
Localisation: Alsace
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation: vers mon orbite
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: le féminisme

Messagepar sourizeante » Mar 29 Nov 2011 14:47

lady space a écrit:Je pense que ce débat de l'égalité des sexes part d'une hypothèse erronée: l'égalité ne consiste pas à faire pareil que les hommes, car cela supposerait que ce serait là la seule façon de faire légitime et valable pour tout le monde.

L'égalité consiste justement à avoir le choix.


+1 :cheers:
Avatar de l’utilisateur
sourizeante
Chaperon Rouge
 
Messages: 513
Âge: 41
Enregistré le: Mar 26 Avr 2011 17:28
Localisation: Banlieue orientale de Lutèce
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: Par ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: le féminisme

Messagepar Zyghna » Mar 29 Nov 2011 15:52

Oui ça rejoint ce que l'on disait dans le post parallèle, il ne faut pas chercher l'égalité, il faut respecter les différences et s'épanouir en temps qu'être humain et non comme femme ou homme.
(Je remarque d'ailleurs que les hommes sont assez silencieux ^^)
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown
Avatar de l’utilisateur
Zyghna
 
Messages: 6798
Âge: 39
Enregistré le: Lun 27 Juin 2011 21:28
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: le féminisme

Messagepar sourizeante » Mar 29 Nov 2011 16:51

J'ai un ami qui dit que certains sujets abordés par les femmes n'ont comme réponse appropriée que le silence, tout autre réponse devant mener inéluctablement à un conflit. La liste des questions/sujets tabous comprenant entre autre :

- Chéri, tu penses quoi du féminisme ?
- Chéri, est-ce que tu me trouves grosse?
- Tu as vu, je suis allée chez le coiffeur !
- Est-ce qu'on invite ma mère à Noel ?
- Je mets la robe rouge ou la noire ?
- Mais tu la trouves vraiment jolie Monica Belluci (fonctionne aussi avec Salam Hayek) ?


:mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
sourizeante
Chaperon Rouge
 
Messages: 513
Âge: 41
Enregistré le: Mar 26 Avr 2011 17:28
Localisation: Banlieue orientale de Lutèce
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: Par ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: le féminisme

Messagepar Zyghna » Mar 29 Nov 2011 19:03

Je sens que les conversations sur le sujet doivent être passionnantes avec lui ^^
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown
Avatar de l’utilisateur
Zyghna
 
Messages: 6798
Âge: 39
Enregistré le: Lun 27 Juin 2011 21:28
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: le féminisme

Messagepar Coccinelle » Mer 30 Nov 2011 14:33

je sens que j'adore rais ton pote!!! mais est-ce que les hommes subissent aussi des stéréotypes aussi débiles et ont-ils plus de choix que nous? moi j'en suis pas sure qu'ils aient plus de choix.....
Avatar de l’utilisateur
Coccinelle
Chirurgien ès Poulet
 
Messages: 1970
Âge: 39
Enregistré le: Jeu 30 Juin 2011 18:05
Badges: 2
Ex Jardinier (1) Ex Modérateur (1)
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: le féminisme

Messagepar Kayeza » Mer 30 Nov 2011 21:17

coccinelle a écrit:je sens que j'adore rais ton pote!!! mais est-ce que les hommes subissent aussi des stéréotypes aussi débiles et ont-ils plus de choix que nous? moi j'en suis pas sure qu'ils aient plus de choix.....

Mon père (né en 1950) disait que les hommes d'aujourd'hui (les plus jeunes que lui, donc, les jeunes adultes tout frais de maintenant) étaient un peu perdus, il le voit dans ses amis plus jeunes. Les femmes se sont émancipées (un peu, quand même) mais eux ils ont pas encore trouvé leur place là-dedans. Pas évident pour eux non plus... Mais je suis sûre qu'avec beaucoup de communication (et un peu de chance, aussi), on peut réussir à trouver un équilibre, au moins pour nous personnellement et petit à petit à l'échelle de la société. Mais c'est sûr que les conditionnements de la famille sont lourds, surtout quand on ne s'en rend même pas compte. Chez moi c'était plutôt schéma traditionnel, et ça me bloque encore pas mal dans mes relations. Mais je ne désespère pas... :D1
"Our life is not our own - from womb to tomb we are bound to others." Cloud Atlas
Avatar de l’utilisateur
Kayeza
Galette de Riz
 
Messages: 4690
Images: 52
Âge: 38
Enregistré le: Mar 25 Oct 2011 17:46
Localisation: ... et à l'oeil !
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: C'est qui, déjà ?
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: le féminisme

Messagepar into the bargain » Ven 30 Déc 2011 19:18

Il y a énormément à dire sur le féminisme. Mais je ne vais qu'apporter cette petite pierre à l'édifice :

[BBvideo 425,350]http://www.dailymotion.com/video/x3qiv7_aaron-russo-sur-le-11-septembre-le_news[/BBvideo]

Comme pour tout, il n'y a rien de foncièrement bon ou mauvais. Il y a des bons mais aussi des mauvais côtés.
into the bargain
 

Re: le féminisme

Messagepar TourneLune » Ven 30 Déc 2011 22:47

pourquoi il n'y a quasiment que des filles qui s'expriment sur ce topic :D :D
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11427
Images: 357
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: le féminisme

Messagepar rouzejp » Sam 31 Déc 2011 11:56

Comme je l'ai dit sur un autre sujet, j'ai rejeté il y a longtemps le mot égalité pour lui préférer équivalence (la même valeur).
A la maison je suis celui qui fait la cuisine et je ne vous dit pas le nombre de fois où l'on m'a encensé pour cela ! Hors c'est juste du aux circonstances, quand j'ai connu ma femme, j'étais autonome et elle chez ses parents. En plus c'était un de mes seuls côté "artiste" donc notre couple à toujours bien fonctionné comme cela ! (bon si vous saviez ce que je rêve que quelqu'un d'autre s'occupe de ce p*+# de réveillon :lol: )

Au vu de mes problèmes, c'est souvent ma femme qui a du assumer certaines tâches physiques (d'ailleurs, c'est dingue tout ce qu'elle fait ! )

Je ne suis pas "coincé" loin de là (peut-être même aurais-je été libertin si ma femme l'avait été aussi) mais je n'ai jamais aimé les blagues sexistes ou salaces.

L'homme et la femme sont les deux facettes irremplaçables de l'espèce humaine, indispensables à celle-ci !
Nous tombons encore dans un des travers "judeochretienomulsulman" du mythe biblique de l'homme à l'image de dieu et de la femme comme "accessoire".

Le féminisme doit disparaître, comme la journée de la femme (et toutes les journées de...) seul l'humain doit être au centre, mais il y a encore du boulot et du chemin à parcourir.

Un exemple, il est très difficile pour un homme et une femme d'avoir des relations amicales, beaucoup y mettent de la suspicion. Peut-être est-ce plus facile pour les homosexuels, je ne sais pas !

J'ai été au sein de la franc-maçonnerie un des combattants pour l'initiation des femmes au sein du Grand Orient, tellement il me semblait stupide de se priver de l'avis et de l'apport de la moitié de l'humanité !

A si l'on ajoutait à la devise de la république le mot tolérance...
Avatar de l’utilisateur
rouzejp
 
Messages: 373
Enregistré le: Mar 8 Nov 2011 01:09
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: le féminisme

Messagepar Kayeza » Mar 10 Jan 2012 10:33

Zyghna a écrit:Par contre, je suis d'accord avec toi, la mixité doit avoir lieu dès la petite enfance.


Je me souviens avoir lu il y a longtemps un article (perdu les références exactes, désolée) : dans un jardin d'enfants en pays scandinave (que l'on cite souvent en exemple d'égalité hommes-femmes), les éducateurs/trices s'étaient pliés à une étude sociologique en interne (menée par des étudiants, genre). Et ils/elles avaient été effarés de constater que leur comportement différaient selon qu'ils s'adressaient aux petites filles ou aux garçons. Par exemple, les filles sont plus sollicitées pour aider à débarrasser la table après manger, les garçons s'imposent sur les jeux extérieurs, en partie par la "violence", sans être inquiétés... Une fois qu'ils ont vu ça, les éducs ont décidé de faire plus attention à leur attitude et aussi de mettre en place des moments où filles et garçons étaient séparés : pour que les filles s'éclatent sur les jeux extérieurs sans être embêtées, pendant que les garçons jouent à la poupée dedans, par exemple. Après, ça peut paraitre un peu radical et ça pose le "problème" des enfants qui se situent "entre les deux", mais je trouve que c'est important d'avoir cette honnêteté et d'accepter d'expérimenter. Dans certains cas, on remet en question la mixité à l'école, par exemple, au moins pour certaines matières. Peut-être que séparer permet de prendre mieux en considération les besoins spécifiques de chacun...

Sinon, comme ça a déjà été dit, un problème important et sous-estimé est celui de la violence faite aux femmes. J'ai même entendu récemment que c'était la première cause de mortalité chez les femmes en Europe ! Pas pu retrouver l'info exacte, mais j'ai trouvé deux articles sur le sujet :
http://www.sosfemmes.com/violences/violences_chiffres.htm
http://www.lemonde.fr/societe/article/2010/06/22/la-mortalite-liee-aux-violences-conjugales-est-sous-estimee_1376996_3224.html
Je pense qu'un homme qui frappe sa femme est, au moins pour certains, désemparé, qu'il lui manque les mots pour exprimer ce qu'il ressent, et qu'il faut l'aider autant qu'il faut porter secours à sa femme. Bref, dans tous les cas, il y a encore du boulot...
"Our life is not our own - from womb to tomb we are bound to others." Cloud Atlas
Avatar de l’utilisateur
Kayeza
Galette de Riz
 
Messages: 4690
Images: 52
Âge: 38
Enregistré le: Mar 25 Oct 2011 17:46
Localisation: ... et à l'oeil !
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: C'est qui, déjà ?
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Suivante

Retourner vers Questions de société et Débats Philosophiques

 


Articles en relation Statistiques Dernier message
Le couple, le féminisme à l'épreuve de l'anthropologie
1, 2, 3par emmanuelle47 » Jeu 18 Sep 2014 10:30

Réponses: 69

Vues: 5188

Dernier message par Kayeza Voir le dernier message
Mar 11 Nov 2014 13:50

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités