Nous sommes le Sam 21 Oct 2017 04:02


le féminisme

l'Humanité, L'Existence, la Métaphysique, la Guerre, la Religion, le Bien, le Mal, la Morale, le Monde, l'Etre, le Non-Etre... Pourquoi, Comment, Qui, Que, Quoi, Dont, Où...?

Modérateur: W4x

Re: le féminisme

Messagepar Blackbird » Mar 12 Fév 2013 06:45

Après avoir lu le blog parlant du site AdopeUnMec.com, il est intéressant de noter qu'aucun homme ne s'offense de son positionnement en termes de communication.

Sauriez-vous l'expliquer ?
Blackbird
 
Messages: 191
Images: 81
Enregistré le: Jeu 27 Sep 2012 22:43
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: NON

Re: le féminisme

Messagepar Cyrano » Mar 12 Fév 2013 09:07

Ça ne choque pas (enfin pas moi) parce qu'il s'agit de prendre le contre-pied d'une réalité pour en faire quelque chose d'humoristique. Oui l'inverse verrait se déverser un flot de féministes de tous bords, mais la discrimination des hommes est quand-même un fait marginal dans notre société donc...

Moi j'adore être chambré, que ce soit en tant que blanc, en tant qu'homme, ou même en tant que surdoué. Quand il n'y a pas de malveillance, je trouve ça assez drôle. En tout cas rien qui ne soit l'argument primaire définitif qui démontrerait l'incohérence du féminisme.
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.
Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Chaînon Manquant
 
Messages: 4682
Âge: 40
Enregistré le: Mer 25 Mai 2011 11:25
Localisation: Into the wild
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: le féminisme

Messagepar shunbabyx » Mar 12 Fév 2013 12:49

Elle précise quand même bien qu'elle n'est absolument pas d'accord avec ce type de pratiques, même tournées vers un public masculin, d'une part, et d'autre part, que le fait de " mettre en vitrine " des hommes n'est qu'une apparence, car les hommes ainsi montrés ne sont pas la marchandise qui est en réalité en vente dès qu'on franchi les portes... Ceux qui doivent payer pour entrer son bien les hommes qui viennent chercher des femmes ...

Elle démontre surtout une supercherie commerciale et marketing qui viserait à faire croire que dans le cas de " adopte un mec " les rapports de force hommes/femmes seraient inversés ... ce qui en fait n'est pas le cas.

Après on peut ou non s'offusquer de ce type de site de rencontre, mais en fait dans le fond si on lit bien l'article on voit bien que ce site n'est absolument pas différent dans son principe de fonctionnement des autres sites ... J'ai trouvé que cet article sortait des lots communs habituels, c'est pour cette raison que je l'ai posté.
Mais bien sur chacun y réagira avec une sensibilité différente. D'ailleurs le blog entier est à regarder, il a beaucoup de points de vue qui sortent des sentiers battus (que ce soit à cause de la profession de l'auteure, de son histoire ou de ses paradoxes humains et sociaux), beaucoup de nos thèmes d'actualité sont abordés dedans.
shunbabyx
 

Re: le féminisme

Messagepar W4x » Mar 12 Fév 2013 13:03

Passée la surprise mêlée de curiosité lorsque j'ai appris l'existence du site il y a quelques temps, je rejoins assez la vision exposée dans le blog. Si la forme est radicalement différente sous couvert d'humour et d'inversion des schémas, le fond y est le même que dans la plupart des sites de rencontres, et vise au final une clientèle masculine (c'est bien eux la clientèle puisque ce sont eux qui paient).
Après ça ne me choque pas plus que ça et je n'y vois pas trace d'un quelconque féminisme outrancier et revendicatif. Les hommes qui paient sont consentants, je ne vois finalement pas trop de différence avec la gratuité de l'entrée en boîte de nuit pour la gent féminine, dans lesquelles ce sont généralement les hommes qui viennent faire leur marché. Ce serait donc plutôt le contraire.
Les rapports hommes/femmes à la séduction ne sont de toutes manières pas symétriques, et je trouve au final l'initiative de ce site de vouloir en prendre le contre pied plutôt amusante.
Was zurück bleibt, ist Erinnerung.
Avatar de l’utilisateur
W4x
 
Messages: 3265
Âge: 35
Enregistré le: Lun 21 Nov 2011 23:19
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: le féminisme

Messagepar Kayeza » Mar 12 Fév 2013 13:33

W4x a écrit:Les rapports hommes/femmes à la séduction ne sont de toutes manières pas symétriques

Depuis que je vous lis, c'est cette idée qui me travaille... Pourquoi un tel décalage ? Pourquoi trouve-t-on (plus ou moins) normal (ou habituel) que les femmes ne paient pas en boite / sur des sites de rencontres, etc. ? Serait-ce qu'encore une fois, le désir féminin est tabou, que ce soit le désir sexuel ou même celui de vivre une belle histoire d'amour ?
Bref, répondre à toutes ces questions dépasserait le cadre de ce topic, je ne voudrais pas faire du pousse-au-crimeoff-topic, mais je m'interroge... (On peut en reparler ailleurs, mais je ne sais pas trop où...)
"Our life is not our own - from womb to tomb we are bound to others." Cloud Atlas
Avatar de l’utilisateur
Kayeza
Galette de Riz
 
Messages: 4690
Images: 52
Âge: 38
Enregistré le: Mar 25 Oct 2011 17:46
Localisation: ... et à l'oeil !
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: C'est qui, déjà ?
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: le féminisme

Messagepar TourneLune » Mar 12 Fév 2013 13:39

Parce que même en faisant comme ça, y a tjr plus de gars que de nanas ;)
Répartition des flux!!
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11427
Images: 357
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: le féminisme

Messagepar Cyrano » Mar 12 Fév 2013 13:49

Kayeza a écrit: Pourquoi un tel décalage ? Pourquoi trouve-t-on (plus ou moins) normal (ou habituel) que les femmes ne paient pas en boite / sur des sites de rencontres, etc. ?


Parce que dans notre espèce, aussi loin qu'on puisse remonter, ce sont les femmes qui détiennent les clés de la sexualité.
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.
Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Chaînon Manquant
 
Messages: 4682
Âge: 40
Enregistré le: Mer 25 Mai 2011 11:25
Localisation: Into the wild
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: le féminisme

Messagepar Esmeralda » Mar 12 Fév 2013 14:07

Oui , Tournesol a raison : statistiquement parlant, il y a (je crois) deux fois moins de femmes que d'hommes sur les sites de rencontre, donc il faut bien les faire venir d'une manière ou d'une autre. Pour ce qui ait du fait que les femmes ne paient pas en boite ou sur des sites de rencontres, c'est donc clairement pour les attirer et donc pour attirer les hommes... Enfin après, je sais plus si ça se fait trop, à chaque fois que je vais en boite, je paye...
Il y a là aussi une inégalité, à savoir que c'est plus difficile pour un homme de trouver une partenaire qu'inversement que ce soit dans la vraie vie ou sur le net, mais là ça rejoint la question du désir féminin plus difficile à exprimer publiquement. Et aussi comme le dit Cyrano, une question de répartition ancestrale des rôles, à savoir que l'homme doit montrer sa force pour rassurer et donc séduire une partenaire, qu'est-ce qui sylmbolise la force aujourd'hui? L'argent.

Sinon, par curiosité, parce que j'avais pas de sous et aucune occasion de rencontrer des individus de sexe masculin, j'ai été inscrite sur Adopteunmec, et je ne m'y suis pas sentie moins un bout de viande que dans la vraie vie à ce détail prés que je décidais qui avait le droit ou non de prendre contact avec moi, ce qui était appréciable. C'est moi qui m'y suis sentie en vitrine en fait, idem sur d'autres sites de rencontre.
Esmeralda
 
Messages: 58
Âge: 35
Enregistré le: Lun 5 Nov 2012 19:40
Localisation: Lyon
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: le féminisme

Messagepar Kayeza » Mar 12 Fév 2013 14:38

Cyrano a écrit:Parce que dans notre espèce, aussi loin qu'on puisse remonter, ce sont les femmes qui détiennent les clés de la sexualité.

Je ne suis pas sûre de comprendre... Je pensais au début que tu voulais dire que ce sont elles qui décident ce qui se fait en terme de sexe, mais historiquement parlant, ça ne colle pas. Donc :grattelatete:
"Our life is not our own - from womb to tomb we are bound to others." Cloud Atlas
Avatar de l’utilisateur
Kayeza
Galette de Riz
 
Messages: 4690
Images: 52
Âge: 38
Enregistré le: Mar 25 Oct 2011 17:46
Localisation: ... et à l'oeil !
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: C'est qui, déjà ?
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: le féminisme

Messagepar Cyrano » Mar 12 Fév 2013 14:46

Pour aller vite, les femmes décident de leur(s) partenaire(s). L'homme propose, la femme dispose.
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.
Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Chaînon Manquant
 
Messages: 4682
Âge: 40
Enregistré le: Mer 25 Mai 2011 11:25
Localisation: Into the wild
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: le féminisme

Messagepar shunbabyx » Mar 12 Fév 2013 15:27

C'est assez vrai. J'ai essayé un jour de faire 2 profils : un masculin et un féminin ... ben oui c'est clair qu'on a beaucoup plus de propositions (ce qui ne veut pas dire qu'elles sont toutes super ^^) quand on est une femme qu'un homme. Je pense que si les femmes ont du désir (évidemment) il est encore tabou de l’étaler au grand jour publiquement au risque de passer pour " une fille facile " etc ... Il faut une certaine trempe (qui en plus peut faire peur à l'élu de notre cœur) pour assumer son désir à la face du monde ^^.

Les hommes ont moins de tabou à manifester leur attirance pour une femme parce que c'est moins connoté, mais d'un autre côté vu que c'est communément accepté le désir d'un homme en particulier a pour désavantage d'être plus " noyé dans la masse ", je pense donc que c'est plus dur pour un homme de se faire remarquer d'une femme qui lui plait.

D'un autre côté, le désir chez l'homme et chez la femme, je pense, ne suit pas tout à fait la même courbe. De ce que j'ai compris le désir féminin est assez influencé par le cycle naturel, et chez l'homme il est sans doute plus stable (permanent). Du coup peut-être que le désir féminin s'exprimera plus par " saccade " alors que celui de l'homme s'exprimera de manière plus linéaire.
Enfin c'est un constat que je fais en observant mon propre désir, qui n'est pas universel bien sur.

Mais c'est vrai que dans l'ensemble, une femme a plus de choix dans les partenaires potentiels qu'un homme.

Enfin en ce qui concerne les sites de rencontres ... boarf, si chacun y trouve son compte, à la limite c'est le principal, j'ai envie de dire, l'essentiel étant d'avoir une idée d'où on met les pieds. J'y ai été inscrite, j'ai rencontré plusieurs personnes, des hommes et des femmes (bon moins de femmes quand même), je n'ai jamais trouvé de partenaire amoureux à travers ces sites, par contre j'y ai fait de belles rencontres, avec des gens sympas que je vois toujours aujourd'hui et depuis plusieurs années. Et je ne me suis sentie ni marchandise, ni chose, juste une femme qui connaissait pas beaucoup de gens dans une ville où je venais d'arriver, et qui en a profité pour rencontrer de nouvelles têtes. Par contre après avoir sélectionné rapidement un petit nombre de personnes susceptibles de me plaire pour des rencontres, je me suis désinscrite parce que très vite on se fait harceler.
Donc, bon ...

Pour les boites de nuit ... oui c'est le même principe je suppose. Mais l'inconvénient c'est qu'on ne peut quasiment pas se parler, et qu'on est pas toujours très sobre ... du coup je trouve ça plus compliqué de nouer une relation, même superficielle quand on est à moitié sourd.
Mais je ne cracherai pas dans la soupe, j'ai eu une période ou je fréquentais beaucoup les boites étant ado, et si j'avais bien dans l'idée de draguer, c'était en général une personne que je connaissais déjà, et avec qui je venais, c'est juste que la danse, la musique, l'alcool aussi sont des éléments plus propices pour se lâcher que quand on est dans un salon, et qu'on ose pas franchir le pas, et puis parfois c'est plus facile de s'exprimer par le corps (à travers la danse notamment). Mais je ne suis jamais allée en boite faire mon marché sur place lol il était fait bien avant ^^.

Je ne sais pas si c'est pareil pour les hommes, et pour les autres femmes.
shunbabyx
 

Re: le féminisme

Messagepar Melokine » Mar 12 Fév 2013 19:36

Kayeza a écrit:Pourquoi trouve-t-on (plus ou moins) normal (ou habituel) que les femmes ne paient pas en boite / sur des sites de rencontres, etc. ?


[troll] Pour compenser les inégalités de salaire... [/troll]
Hypersensibilité mon cul...
Melokine
 
Messages: 739
Âge: 42
Enregistré le: Dim 15 Juil 2012 09:24
Localisation: IDF
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: le féminisme

Messagepar Cyrano » Mar 12 Fév 2013 19:45

Esmeralda a écrit:l'homme doit montrer sa force pour rassurer et donc séduire une partenaire, qu'est-ce qui sylmbolise la force aujourd'hui? L'argent.


Ça me semble quand-même un peu simpliste hein...

Je ne vois pas bien le rapport avec la séduction à vrai dire. Que l'argent aujourd'hui représente un certain attrait sécuritaire soit...Mais nous vivons dans un monde où il est possible de séduire une femme sans lui montrer écus sonnants et trébuchants (Pis ça m'arrange à vrai dire). C'est disons un des aspects, mais à mon sens très loin d'être suffisant mis à part pour les deux trois bimbos qui se trémoussent les miches à saint-trop'.
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.
Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Chaînon Manquant
 
Messages: 4682
Âge: 40
Enregistré le: Mer 25 Mai 2011 11:25
Localisation: Into the wild
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: le féminisme

Messagepar Esmeralda » Mar 12 Fév 2013 20:23

Cyrano a écrit: Que l'argent aujourd'hui représente un certain attrait sécuritaire soit...Mais nous vivons dans un monde où il est possible de séduire une femme sans lui montrer écus sonnants et trébuchants (Pis ça m'arrange à vrai dire). .


Encore heureux ! :smile:
C'est simpliste mais pas faux, c'est un des aspects comme tu dis, après quand je dis "argent", je ne parle pas forcément de richesse mais je suis désolée de l'avouer, plus jeune, je m'en fichais, mais aujourd'hui, si un homme est au chomage depuis longtemps, je le trouve moins attirant, c'est honteux mais j'y peux rien. Je pense que le fait que j'ai un enfant à nourrir joue beaucoup là dessus.
Pour rester dans les clichés, mon mec ne supporterais pas que je paye le resto, je le laisse faire, certaines de mes amies trouvent que j'entretiens l'idée d'une femme dépendante et soumise à son conjoint, je trouve ça un peu exagéré.

Ils ont fait une étude ya pas longtemps dont je ne retrouve pas le nom où ils montrent que les femmes sont de moins en moins attirées par la force physique et de plus en plus par l'argent, ce qui ne veut pas dire que toutes les femmes sont comme ça mais qu'il y a un renversement des valeurs. Moi je suis restée très primaire et je ne suis pas indifférente à la force physique même si j'ai bien conscience que c'est complètement idiot et que ce n'est pas ce qui fait la valeur d'un homme.

Pour le sites de rencontres,(mais là on est HS, non? :mrgreen: ), j'ai rencontré mon mec sur meetic, au fond sur les sites de rencontres c'est comme dans la vraie vie en matière d'égalité entre les hommes et les femmes, donc on y rencontre de tout, il faut trier. Pour moi qui ne travaillait qu'avec des femmes à l'époque, c'était bien pratique, sinon j'aurais rencontré personne.
Esmeralda
 
Messages: 58
Âge: 35
Enregistré le: Lun 5 Nov 2012 19:40
Localisation: Lyon
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: le féminisme

Messagepar Louise » Mer 13 Fév 2013 11:26

Cyrano a écrit:Pour aller vite, les femmes décident de leur(s) partenaire(s). L'homme propose, la femme dispose.
Offtopic :
Je veux bien à l'occase un développement pour aller moins vite dans un autre topic. Instinctivement, je ne suis pas d'accord, mais je saurais pas encore dire pourquoi!
Avatar de l’utilisateur
Louise
 
Messages: 880
Âge: 39
Enregistré le: Mer 28 Mar 2012 07:43
Localisation: Somewhere over the rainbow
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: Si vous avez une petite heure devant vous...
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: le féminisme

Messagepar Pier Kirool » Mer 20 Fév 2013 22:50

Je vous recommande cette émission (en 7 parties d'un quart d'heure) sur la domination masculine...
Méfiance dès les livres pour enfants... J'en suis à la deuxième partie...
"La vraie science est une ignorance qui se sait" (Voltaire)
Avatar de l’utilisateur
Pier Kirool
 
Messages: 2319
Âge: 56
Enregistré le: Lun 14 Mai 2012 10:50
Localisation: Bordeaux
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: Start me up
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: le féminisme

Messagepar Kayeza » Mer 20 Fév 2013 23:17

Dès le titre, on sent le parti-pris, non ? Mais bon, je vais voir ça de moi-même...
[edit : Ça commence fort !!! :shock: ]
"Our life is not our own - from womb to tomb we are bound to others." Cloud Atlas
Avatar de l’utilisateur
Kayeza
Galette de Riz
 
Messages: 4690
Images: 52
Âge: 38
Enregistré le: Mar 25 Oct 2011 17:46
Localisation: ... et à l'oeil !
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: C'est qui, déjà ?
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: le féminisme

Messagepar Pier Kirool » Mer 20 Fév 2013 23:26

Ah, oui, c'est à charge, c'est sûr...
"La vraie science est une ignorance qui se sait" (Voltaire)
Avatar de l’utilisateur
Pier Kirool
 
Messages: 2319
Âge: 56
Enregistré le: Lun 14 Mai 2012 10:50
Localisation: Bordeaux
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: Start me up
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: le féminisme

Messagepar Kayeza » Mer 20 Fév 2013 23:36

Je vais en rester à la première partie, il est déjà tard, mais c'est sûr que c'est édifiant. Les jouets, c'est un truc vachement sexué, mais ça dépend aussi de ce qu'on en fait en tant que parents. J'ai des amis (qui ont maintenant trois enfants) et qui font très attention à tout ça. La dernière fois que j'étais chez eux, j'avais un vernis à ongles nacré et mon amie m'a demandé si elle pouvait m'en emprunter. Elle s'est donc peint les ongles et ses deux garçons (4 ans et 2 ans) ont voulu eux aussi avoir les ongles peints. Ni une ni deux, elle leur a peint les ongles et ils étaient trop contents d'avoir les ongles brillants. Qui a dit que le vernis à ongle, c'était un truc de filles ?
Bref, suite au(x) prochain(s) épisode(s)...
"Our life is not our own - from womb to tomb we are bound to others." Cloud Atlas
Avatar de l’utilisateur
Kayeza
Galette de Riz
 
Messages: 4690
Images: 52
Âge: 38
Enregistré le: Mar 25 Oct 2011 17:46
Localisation: ... et à l'oeil !
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: C'est qui, déjà ?
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: le féminisme

Messagepar Zil2blé » Mer 27 Fév 2013 11:56

C'est affligeant, mais très intéressant sociologiquement parlant.
Merci de ce conseil, étant donné que je ne regarde pas la télé, je suis coupé de la vue de ce genre de niaiseries communes (speed dating, chirurgie esthétique, etc..)
Avatar de l’utilisateur
Zil2blé
 
Messages: 811
Âge: 47
Enregistré le: Ven 14 Oct 2011 21:00
Présentation: ma présentation
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: le féminisme

Messagepar prince2phore » Mar 28 Avr 2015 09:09

Bon, c'est mon moment procrastination entre deux crises majeures au boulot, donc j'ai tenté de rattraper rapidement ce fil et l'autre sur le féminisme, je dois l'avouer en lisant un peu en diagonale parfois...

Je commencerai par une remarque un peu hors sujet mais que je m'autorise n'étant pas testé... Surtout sur ce fil plus qu'ici (http://adulte-surdoue.fr/societe-vous/question-aux-hommes-t2566.html?hilit=feminisme#p69577) j'ai trouvé que le débat était moins courtois et partait plus vite en sucette selon le ratio de diagnostiqué présent...(et pas le ratio homme/femme :) ) Juste une manière maladroite de dire que j'ai faillis retrouver un ton général qui ne colle pas avec mon expérience de ce forum et ce que j'apprécie le plus ici, amabilité, ouverture d'esprit, intelligence... Fermons la parenthèse, j'espère que ni les diagnostiqués + ni les autres, comme moi, ne le prendront mal.

Premièrement et rapidement, je voulais réagir sur la contraception évoquée dans les précédentes pages, et notamment la contraception masculine. J'ai eu des discussions interminables avec un ami australien qui voulait avoir recours à la vasectomie, ce qui est me dit-il très courant en Australie. Voilà donc une méthode peu connue des français et qui pour ma part me hérisse les poils. On pourra développer mais pour faire vite l'idée de sacrifier ma fécondité, même si rationnellement je ne pense plus vouloir avoir d'enfants (j'ai un garçon et une fille, ça va :) ) m'était insupportable... A ce jour je ne sais toujours pas s'il a franchi le pas ou si je l'ai convaincu d'y renoncer...

Deuxièmement et pour ne pas faire trop long, je voudrais aussi vous faire part rapidement de mon expérience sur ce forum : http://feminisme.fr-bb.com/

Je l'ai mentionné dans ma présentation et Ulacro pourra aussi donner son regard sur ma tentative de dialogue. Mon pseudo est le même donc il est aisé de trouver mes postes et de retracer mon parcours assez rapide vers le bannissement... que j'ai pourtant tenté sincèrement d'éviter de toutes mes forces.

Je cite cette expérience car elle a été pour moi, outre le moyen détourné de venir ici, une réelle prise de conscience sur ce qu'est devenu un certain féminisme, malheureusement (pour moi) de plus en plus présent dans les médias et sur le net. Heureusement (toujours pour moi) de plus en plus en contradiction avec ce que je perçois de l'avis général de la population...

Voilà, un petite contribution, même s'il est difficile de cadrer ce genre de débat/discussion qui partent vite dans tous les sens vu la plasticité du sujet et le flou de sa définition.
J'aurai aimé avoir votre sentiment sur la question de la contraception masculine et de comment, homme ou femme, vous l'appréhendez. J'aurai aussi aimé avoir le retour d'Ulacro ou d'autres sur mon expérience ratée de tentative de dialogue avec un certain courant féministe.

Enfin et pour me situer, je dirais que je rejoins assez les interventions de Monsieur Noir sur le fil des "questions aux hommes" cité plus haut.
Et bien que non testé, je voudrais préciser que j'ai autant de mal à trouver des personnes dignes de mon intérêt (intellectuel) dans la vie de tous les jours, indépendamment de leur sexe... Ceci étant dit, et en vieillissant, je reviens aussi beaucoup sur mes présupposés de jeunesse quand à un égalité des sexes, ou plutôt sur le "blank slate" dont j'étais adepte et vis à vis duquel je rejoins plus maintenant les analyses de S. Pinker pour ne citer que lui. Bref, l'expérience des humains a bien miné mon humanisme, et ma femme sauve ce qui peut concernant mon expérience des femmes (elle est extraordinaire donc j'ai du mal à extrapoler aux autres...). Petit exemple, l'engouement récent pour beaucoup de mes amies concernant 50 nuances de gris, que je trouve, ainsi que ma chère et tendre, complètement hallucinant en 2015...
Appuyez-vous sur les principes, ils finiront bien par céder.
Avatar de l’utilisateur
prince2phore
 
Messages: 65
Âge: 41
Enregistré le: Lun 16 Fév 2015 12:35
Localisation: Shanghai
Présentation: Qui suis-je ?
Profil: Intéressé pour une personne de mon entourage
Test: NON

Re: le féminisme

Messagepar Choupinne » Dim 1 Oct 2017 19:12

Pif paf pouf, je déterre n'ayant pas trouvé après mes 7 secondes de recherches un meilleurs sujet pour ca.

J'aimerais vous faire partager une vidéo qui fait grand bruit en ce moment, et qui m'intrigue beaucoup. Il s'agit du passage d'une auteur(e?) à On est pas couché.

(Merci de garder toute rancoeur vis à vis de cette émission, ça n'est pas trop le sujet ^^' )

C'est par là (une 20aine de minutes) --> https://www.youtube.com/watch?v=ne6DS_h9nwI

Je voulais avoir votre point de vue sur ce passage, et notamment les réactions de christine angot, et yann moix (mais surtout christine). Je suis assez désemparé, parce qu'après le premier énervement de Christine, j'avais l'impression que c'était une ordure qui voulait mettre les violences faites aux femmes sous le tapis dans le cadre des partis politique. Puis, elle s'explique un peu mieux, et son point de vue s’entend beaucoup plus : Elle souhaite simplement ne pas être reconnue comme "femme" mais comme une "personne" c'est à dire qu'on arrête de l'emmerder avec son sexe. C'est un point de vue que j'aime bien, que je qualifierais de totalement féministe, et pourtant, ça m'a plutôt l'air en désaccord avec la ligne "traditionnelle" féministe qui sont pro "autrice/auteure" et pro "écrivaine".

J'aimerais bien avoir des retours/avis, et notamment de femmes, et notamment de féministes, ou de gens que ça touche :)
"Il me fallait une bonne citation à mettre en signature, mais j'ai rien trouvé de sympa..."
- Choupinne
Avatar de l’utilisateur
Choupinne
 
Messages: 483
Enregistré le: Sam 18 Juin 2016 16:21
Localisation: Paris
Présentation: C'est par ici
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: le féminisme

Messagepar Pataboul » Lun 2 Oct 2017 09:17

Désolé Choup', c'est pas une femme qui te répondra en premier, juste un humain.

J'ai du mal à regarder ce genre d'émissions, c'est pas pour rien que j'ai pas la télé... Alors j'ai cliqué sur ton lien et l'ai vite refermé. Et puis à jeter un oeil à l'actu je tombe sur un extrait qui commence avec le "coup de gueule" de Christine Angot, j'ai réussi à en regarder deux ou trois minutes.
Je ne juge pas la personne, que je ne connais pas du tout, mais son attitude m'a choqué, sa réaction consistant à mes oreilles à gueuler tout à coup "nan mé cé pas possib' "... face à quelqu'un qui me semblait exprimer un malaise, une souffrance...
Sur le fond je n'ai pas d'avis, je n'ai pas assez d'éléments pour juger, ce petit bout sans contexte, sans connaitre les personnes... Mais sur la forme: quelle violence!!
Et voilà que ça fait le buzz, effet secondaire inévitable et prévisible. Que ressort-il de tout ce remue ménage? Quel progrès, quelle ouverture d'esprit, quelle prise de conscience? Je suis peut-être trop pessimiste, mais mon avis est que cette "affaire" et son traitement, dans la plupart des esprits qui ne sont pas si éclairés que ça, ne va laisser que des traces de cris et de larmes, d'affrontement, chacun choisissant sa gagnante, et la cause du traitement que certains hommes font subir aux femmes risque d'être la grande perdante.
Tristesse...

Un article qui va au delà des apparences sur cette histoire:
https://www.slate.fr/story/151976/il-ne-faut-pas-condamner-christine-angot-pour-les-larmes-de-sandrine-rousseau
Avatar de l’utilisateur
Pataboul
 
Messages: 379
Images: 0
Âge: 35
Enregistré le: Dim 18 Jan 2015 21:02
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: le féminisme

Messagepar VictorMenard » Lun 2 Oct 2017 12:57

Désolé, encore un homme.
Offtopic :
Si je dis que Christine Angot m'agace depuis toujours, que son égocentrisme et que sa manière d'employer 'moi' et 'je' toutes les trois secondes ne m'inspire pas moins, ni plus, de mépris que les leçons ex cathedra du tout petit Moix, que sa prose est le contraire de la littérature, que l'autofiction est une insulte aux lecteurs et que d'une façon générale, tout ce petit monde branchouille me gonfle jusqu'à l'écœurement, est-ce que je risque le bannissement ?


Il me semble que dans le cas que tu proposes Choupine, je rejoins pataboul mais par un autre chemin, la question du féminisme est accessoire : tout ça est de l'égocentrisme télévisuel et du Spectacle (au sens debordien) d'autant plus obscène que le sujet est grave.

Sur le fond, juste une remarque : L'alibi intellectuel de la littérature pour réfuter un engagement politique me paraît particulièrement scabreux, que ce soit à propos du féminisme ou d'autre chose. Si la littérature pouvait sauver le monde, on le saurait. Par contre, qu'une femme isolée qui a subi des saloperies ait la possibilité CONCRÈTE de l'être un peu moins et que la société procure des endroits à cet usage, même si on peut toujours critiquer l'appareil idéologique que les politiques mettront autour, ça me paraît inattaquable.

Ensuite, la reconnaissance symbolique, le vocabulaire, les problématiques de domination de genre, je ne dis pas que c'est secondaire, mais c'est moins urgent, non ?
Un susucre
Pour ma phrase
Sur ses pattes arrières.
Eric Chevillard (cité par P. Jourde)
Avatar de l’utilisateur
VictorMenard
 
Messages: 84
Âge: 49
Enregistré le: Ven 15 Sep 2017 10:32
Présentation: presentations/mon-sur-commode-t8807.html
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: le féminisme

Messagepar Pataboul » Lun 2 Oct 2017 18:26

Je partage ton avis, VictorM, c'est juste que n'ayant regardé que 2 minutes je ne me sentais pas légitime à critiquer le fond.
Avatar de l’utilisateur
Pataboul
 
Messages: 379
Images: 0
Âge: 35
Enregistré le: Dim 18 Jan 2015 21:02
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

PrécédenteSuivante

Retourner vers Questions de société et Débats Philosophiques

 


Articles en relation Statistiques Dernier message
Le couple, le féminisme à l'épreuve de l'anthropologie
1, 2, 3par emmanuelle47 » Jeu 18 Sep 2014 10:30

Réponses: 69

Vues: 5192

Dernier message par Kayeza Voir le dernier message
Mar 11 Nov 2014 13:50

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité