Enseigner : qu'est-ce que cela représente pour vous?

l'Humanité, L'Existence, la Métaphysique, la Guerre, la Religion, le Bien, le Mal, la Morale, le Monde, l'Etre, le Non-Etre... Pourquoi, Comment, Qui, Que, Quoi, Dont, Où...?
Avatar du membre
carine
Messages : 71
Enregistré le : ven. 6 janv. 2017 15:25
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t8098.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 34

Re: Enseigner : qu'est-ce que cela représente pour vous?

Message par carine » mer. 1 nov. 2017 23:30

Voilà 10 ans que je suis prof en collège... Choix du métier par évidence, allier ma passion (la musique), le plaisir de travailler avec des enfants et .... avoir beaucoup de vacances pour voyager car le voyage a toujours été très important pour moi.

Depuis un an que je me sais HP, ma psy, revient souvent sur ce sujet en me demandant si je compte continuer...
J'avoue que j'aime ce métier par les possibilités qu'il m'offre davantage que pour le métier en lui-même. J'ai pu partir travailler en outre-mer et donc changer d'établissement tous les 2 ans, ce qui évite la routine que je déteste.

Je n'aime plus préparer mes cours, par contre j'aime toujours être devant les élèves, je les cerne rapidement ce qui me permet de m'adapter rapidement à chacun d'entre eux. j'anime depuis deux ans des ateliers pour travailler avec eux sur l'estime de soi, la motivation, la gestion des émotions... et cela me plaît énormément, je me sens davantage "utile".

J'ai commencé des études de psycho cette année...
Je ne sais plus où j'en suis, si je veux vraiment continuer, ou non... Il y a 3 ans j'avais déjà commencé une reconversion en tant que thérapeute.

D'un côté, les points négatifs : me rendre compte de toutes les incohérences, injustices du travail (entre les attentes des programmes, les évaluations, les diplômes dont on baisse le niveau... le manque de prise en considération des situations parfois dramatiques des élèves par les collègues... Le manque d'aide, le manque d'éducation de la part des parents et la non-réponse du système (au sens large)... Mais j'essaie d'apporter ma pierre à l'édifice, et tant mieux si j'aide qqs élèves... C'est toujours mieux que rien.

De l'autre, les points positifs : travailler avec des adolescents, les éveiller, leur faire découvrir le monde, être une oreille attentive pour eux, les aider à trouver leur voie.... (et les vacances!)

Je prends actuellement une part de liberté dans ma pédagogie, suivant les programmes mais m'éloignant des méthodes traditionnelles, et je constate que l'éducation nationale s'ouvre petit à petit à d'autres méthodes...

Répondre