Nous sommes le Sam 25 Mar 2017 01:03


"Surdoué... et heureux : c'est possible !"

Modérateur: Zyghna

"Surdoué... et heureux : c'est possible !"

Messagepar axolotl » Mer 26 Oct 2016 17:01

N.B. : J'ai rencontré l'auteur du livre, parce qu'il habite pas loin de chez moi. J'ai tenu à acheter mon exemplaire, je n'ai pas d'actions chez l'éditeur... L'auteur - vous le constaterez si vous le lisez - évite le réseautage pour rester libre ; il a juste contacté des assos, personnalités, auteurs, en lien avec la douance, une fois le livre publié. L'ouvrage est édité à compte mixte auteur-éditeur.

Il y a deux ans, au cours des échanges avec le public lors des tables rondes Mensa "Intelligence Day", à Nantes, Laurent Desmottes a pris la parole pour dire qu'il fallait un peu cesser de parler de tous les problèmes rencontrés par les HPI, qu'on pouvait être surdoué et heureux, que c'était son cas et que, tiens, il allait même écrire sur le sujet.

Il y a près d'un mois, tadam !

SEHCP.jpg


Je vous recommande vraiment cet ouvrage, très bien écrit ; chacun peut en tirer des enseignements. Il y a une partie autobiographique, une partie "comment je fonctionne" et une partie sur sa conception du bonheur, genre "dév' pers" de haut niveau, super rédigée, dense, intense.

Voici la synthèse de ma fiche de lecture :
"Loin des ouvrages un peu déprimants écrits par des psychologues qui ne rencontrent qu’une partie de la population HPI, ceux qui sont confrontés à des problèmes - pas forcément dus à leur douance - cet écrit dénote. Si Laurent est un homme heureux, c’est parce qu’il y travaille quotidiennement, tel un entomologiste. Atypique parmi les atypiques, il peut dire « Je suis brillant » sans une once de prétention. Il évoque ses réussites et ses échecs avec la même simplicité. Cultivant l’estime de soi, faisant preuve de courage, à l’écoute de son cœur, perpétuellement en quête de sens et d’harmonie, il est capable de penser « out of the box » et de percevoir les signaux faibles. La société a besoin de ces idéalistes bizarres et créatifs. Une biographie qui résonnera fort pour de nombreux HPI."


Nadine Kirchgessner en parle sur son site.

Le site de l'éditeur.

Pour finir, ma fiche de lecture complète :

Surdoué... et heureux : c'est possible !

Le fonctionnement d'un HPI expliqué par un HPI

Laurent DESMOTTES

Le témoignage de Laurent Desmottes est un message d'espoir pour les personnes à haut potentiel et les parents d'enfants dits "précoces". Oui, on peut naître avec cette particularité cognitive, se comprendre et comprendre la société dans laquelle on vit, se construire harmonieusement et... être heureux !

Loin des ouvrages quelque peu déprimants, écrits par des psychologues qui ne rencontrent qu'une partie de cette population - ceux qui sont confrontés à des problèmes, pas forcément dus à leur douance - "Surdoué... et heureux : c'est possible !" est un récit de vie passionnant, plein d'enseignements pour le lecteur, qu'il soit ou non concerné par cette différence neurophysiologique.

Et pourtant... "Le monde (scolaire, social, familial, professionnel) est normé. Pour tous ceux qui sortent de la fourchette ou de la bande passante, par le haut ou par le bas, la vie est un véritable casse-tête, voire un cauchemar."

Si Laurent est un homme heureux, c'est parce qu'il y travaille, quotidiennement. Tel un entomologiste, il observe tour à tour sa propre manière de fonctionner et celle des autres. Cela lui permet d'identifier les différences et d'établir des passerelles. Avant même de se savoir à haut potentiel, il avait admis que c'était à lui de s'adapter pour s'intégrer dans la mesure de ce qu'il souhaitait vivre.

Il a eu la chance de bénéficier de ce qui est nécessaire à la bonne construction de tout enfant : un entourage bienveillant. En plus de cela, ses parents et ses enseignants ont su valoriser son travail scolaire tout en le laissant à sa place d'enfant.

Le résultat ? "Je suis tombé dans la marmite de l'estime de soi quand j'étais enfant. Ce qui a décuplé mes forces pour le reste de mon existence."

Laurent est un atypique parmi les atypiques. Alors que le haut potentiel (QI>130) concerne deux personnes sur cent (plus d'un million de HPI en France), il est doté d'un très haut potentiel (une personne sur deux mille). Il a accumulé les succès scolaires et universitaires et peut dire "je suis brillant" sans une once de prétention : c'est l'addition de son haut potentiel et d'un grand travail. Bien au contraire, les pages de ce livre sont remplies d'humilité et de simplicité. Il n'y a pas d'ostentation dans sa réussite scolaire, dont il parle avec naturel, évoquant autant les résultats excellents que les moins bons.

Les difficultés rencontrées dans la vie professionnelle ont été relatées ailleurs : sentiment de décalage important - trop indépendant, trop entier, impossibilité d'être formaté. Le travail en équipe lui semble trop lent pour pouvoir aller au rythme de son collectif de travail. Et bien sûr, ce besoin primordial : mettre du sens dans sa vie.

Si l'on devait résumer les "recettes" du bonheur selon Laurent, on commencerait par une famille aimante et respectueuse. La suite, il ne la doit qu'à lui-même : utiliser le cerveau performant dont la nature l'a doté pour comprendre le monde, y apporter sa contribution et s'intégrer harmonieusement, cultiver l'estime de soi et la confiance, avoir le courage de ses choix, écouter son coeur, trouver sa place.

Je salue son ambition d'alerter les entreprises sur ce gâchis qui consiste à exclure ceux qui n'entrent pas dans le moule mais auraient tant à apporter. La mutation du monde du travail, le besoin en généralistes capables de penser "out of the box", de percevoir les signaux faibles, de faire des liens entre éléments apparemment non connectés, tous ces changements déjà en mouvement vers une société digitale pourraient exaucer ses souhaits. La société a besoin de ces idéalistes bizarres et créatifs, et nous sommes prêts à nous mettre au service de la collectivité pour aller vers un monde meilleur.

La biographie de Laurent Desmottes résonnera fort pour de nombreux HPI, qui y trouveront des similitudes avec leur propre expérience. Elle pourra également montrer - à l'entourage de HPI ou à toute personne intéressée - ces spécificités qui peuvent tout autant faire mal que... rendre heureux.
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
« J’aimerais pouvoir m’exprimer avec mes sens. Les mots sont parfois très handicapants. »
(Björk)

≽(◕ ᴗ ◕)≼
Avatar de l’utilisateur
axolotl
 
Messages: 2938
Images: 1
Âge: 59
Enregistré le: Mer 1 Aoû 2012 21:13
Localisation: Saint-Nazaire by the sea
Badges: 1
Neun's d'Honneur (1)
Présentation: c'est_par_ici_c'est_pas_par_là
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Livre - "Surdoué... et heureux : c'est possible !"

Messagepar lady space » Mer 26 Oct 2016 17:10

Merci pour cette présentation axo ! Ça donne vraiment envie d'aller acheter ce bouquin.
Jeder ist ein Ausländer - fast überall.
(Slogan allemand des années 70/80 qui rappelle que nous sommes tous des étrangers quasiment partout dans le monde, sauf dans notre pays d'origine.)
Avatar de l’utilisateur
lady space
 
Messages: 1917
Âge: 52
Enregistré le: Ven 18 Fév 2011 17:41
Localisation: Alsace
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation: vers mon orbite
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Livre - "Surdoué... et heureux : c'est possible !"

Messagepar TourneLune » Mer 26 Oct 2016 18:47

Dis, tu nous mets ça sur le site adulte-surdoue.org ?
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11205
Images: 352
Âge: 37
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Livre - "Surdoué... et heureux : c'est possible !"

Messagepar Maitre Folace » Mer 26 Oct 2016 19:03

merci Axo. Voila un titre qui donne envie !
Avatar de l’utilisateur
Maitre Folace
 
Messages: 311
Âge: 49
Enregistré le: Jeu 3 Sep 2015 14:19
Localisation: vers Genève
Présentation: A la barre
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Livre - "Surdoué... et heureux : c'est possible !"

Messagepar sandrinef » Jeu 27 Oct 2016 06:55

:clap: Merci axo!
"Le Monde ne te doit rien. Il était là avant toi" M.Twain
Avatar de l’utilisateur
sandrinef
 
Messages: 1709
Images: 39
Âge: 40
Enregistré le: Jeu 15 Nov 2012 12:11
Localisation: Toujours dans le Sud, souvent dans la Lune et parfois à l'Ouest
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Livre - "Surdoué... et heureux : c'est possible !"

Messagepar Bradeck » Jeu 27 Oct 2016 20:27

Merki Axo ^^
En raison du manque d’intérêt suscité, la journée de demain est annulée (Ministère du nihilisme)
Pour raison d'économies, la lumière du bout du tunnel va être éteinte (Ministère du budget)
Avatar de l’utilisateur
Bradeck
 
Messages: 1634
Images: 10
Âge: 46
Enregistré le: Sam 28 Juin 2014 00:25
Localisation: Brocéliande
Présentation: Houba houba hop!
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Livre - "Surdoué... et heureux : c'est possible !"

Messagepar soazic » Jeu 27 Oct 2016 23:34

Merci Axo!
comme quoi c'est possible!!
Avatar de l’utilisateur
soazic
 
Messages: 993
Enregistré le: Mar 23 Aoû 2011 18:31
Présentation: presentations/presentation-t724.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: "Surdoué... et heureux : c'est possible !"

Messagepar Judas Bricot » Mer 15 Fév 2017 18:42

Merci Axolotl pour toutes ces infos!
J'avais cherché par mot clé et le sujet n'avait pas apparu!
J'ai pêché par précipitation et non par procrastination.... c'est déjà ça! :)
Avatar de l’utilisateur
Judas Bricot
 
Messages: 500
Enregistré le: Dim 7 Juin 2015 08:34
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: "Surdoué... et heureux : c'est possible !"

Messagepar -Olivier- » Mer 15 Fév 2017 21:16

Merci!
Je vais me procurer cet ouvrage, je sens déjà qu'il va me plaire. 8)
Mes certitudes ne valent que si vous en doutez
Avatar de l’utilisateur
-Olivier-
 
Messages: 362
Âge: 46
Enregistré le: Jeu 17 Nov 2016 16:52
Localisation: Par ci par là
Présentation: pʁe.zɑ̃.ta.sjɔ̃
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: "Surdoué... et heureux : c'est possible !"

Messagepar Aurore » Jeu 16 Fév 2017 11:56

Oh ça a l'air trop bien, moi qui n'ai jamais voulu lire TIPEH ...

Je me permets de faire un lien vers l'excellent fil discussions-debats/tres-intelligent-heureux-t3082.html
Des fois, je me dis que faudrait que je me fasse tester rien que pour pouvoir y contribuer ;)
Avatar de l’utilisateur
Aurore
 
Messages: 70
Âge: 33
Enregistré le: Lun 18 Jan 2016 16:49
Présentation: presentations/aurore-tous-les-jours-t7171.html
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: "Surdoué... et heureux : c'est possible !"

Messagepar Judas Bricot » Jeu 2 Mar 2017 22:56

Il est très bien ce bouquin...
Si j'ai trouvé quelques longueurs dans la première partie (la présentation de son parcours), j'ai beaucoup aimé l'authenticité du propos. Pas de fausse modestie ou d'emphase sur le vécu. Des faits :) (Mais quel parcours tout de même :o )
Je n'ai pas le vécu de l'auteur, nous sommes même très différents, mais j'ai pu faire des rapprochements entre nos deux vies.
Ses doutes, ses envies, son enthousiasme... Tout cela imprègne son écriture et j'ai aimé passer du temps à lire ce témoignage.
Livre chaudement conseillé...
Avatar de l’utilisateur
Judas Bricot
 
Messages: 500
Enregistré le: Dim 7 Juin 2015 08:34
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: "Surdoué... et heureux : c'est possible !"

Messagepar Louise » Mar 7 Mar 2017 16:26

Ça résonne, en effet, je me retrouve complètement dans la marmite d'estime de soi, la famille aimante, le non-travail en équipe, et l'envie au quotidien d'être heureux et d'apporter qqchose au monde!

(La psy qui m'avait fait passer le test avait conclu en disant : "bin écrivez un livre sur les surdoués qui vont bien et sont heureux". Du coup, c'est pas la peine :D )
Avatar de l’utilisateur
Louise
 
Messages: 872
Âge: 39
Enregistré le: Mer 28 Mar 2012 07:43
Localisation: Somewhere over the rainbow
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: Si vous avez une petite heure devant vous...
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: "Surdoué... et heureux : c'est possible !"

Messagepar Judas Bricot » Mer 8 Mar 2017 22:31

Oui, il a osé le faire en premier!!! :D
Je repense à ce livre depuis mon post et je nuancerai au moins sur un point: je le trouve seul.
Où sont les autres? Où est l'amour dans sa vie?
Peut-être que son bonheur ne table pas là dessus.... pour moi c'est incontournable.
Avatar de l’utilisateur
Judas Bricot
 
Messages: 500
Enregistré le: Dim 7 Juin 2015 08:34
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: "Surdoué... et heureux : c'est possible !"

Messagepar -Olivier- » Mar 14 Mar 2017 11:36

Je viens de terminer le livre.
Comme Judas Bricot, le manque d'interaction avec les autres me pose problème.
Sa façon d'aborder la douance, sa douance me parle. Je m'y projette facilement, car on m'a défini comme sur-adapté, et c'est qu'il est a priori.
Je cite l'auteur :
Que signifie s’adapter pour le HPI adapté ? Beaucoup de choses en réalité. Il lui faut s’adapter au rythme de son entourage tout en préservant le sien, comprendre et satisfaire a minima les attentes des autres si différentes des siennes, donner le change sans se dénaturer ni jouer d’hypocrisie, s’échapper du moule dans lequel il semble se fondre à merveille, traduire sa pensée en langage intelligible au risque de la rendre moins intelligente, supporter ce qui lui apparaît comme une injustice criante sans trouver de prétoire où la dénoncer, user de clairvoyance pour saisir les opportunités de réaliser ses propres projets, se faufiler telle une anguille entre les interstices d’où filtre un rai de lumière, ramer à contre-courant tout en donnant l’illusion d’aller dans le sens du mouvement, plier tel un roseau sans jamais se rompre, accepter qu’il ne sera pas compris, garder pour lui qu’il vient d’une autre planète, ne jamais laisser paraître les efforts de pédagogie qu’il déploie pour se mettre en conformité avec les autres, ne jamais se plaindre de toujours être celui qui doit faire le premier pas, évoluer avec autant d’aisance dans les eaux chaudes que polaires, douces que saumâtres, limpides que troubles, sulfureuses qu’alcalines. Sans jamais cesser d’être fidèle à lui-même. Et aimer, aimer profondément cette vie d’apatride.

Dans ce paragraphe de la fin du livre, je vois une définition parfaite du caméléon que nous sommes tous plus ou moins.
Quelques petites phrases comme celle-ci :
Chez moi, la digue émotionnelle peut rompre à tout moment. Bien sûr, en public, je me contrôle.

renforce mon sentiment de malaise à la lecture. Comme si le livre était écrit pour donner une solution au bonheur.
J'ai beaucoup pratiqué le faux self hyper adapté "grand beau riche intelligent" :drunk: alors, j'émets beaucoup de doutes sur la possibilité de vivre vraiment heureux en utilisant en permanence ce stratagème.
Qu'en pensez-vous ?
Mes certitudes ne valent que si vous en doutez
Avatar de l’utilisateur
-Olivier-
 
Messages: 362
Âge: 46
Enregistré le: Jeu 17 Nov 2016 16:52
Localisation: Par ci par là
Présentation: pʁe.zɑ̃.ta.sjɔ̃
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: "Surdoué... et heureux : c'est possible !"

Messagepar sanders » Mar 14 Mar 2017 12:37

"Trucmuche... et heureux : c'est possible !" est ce qui me vient de plus en plus à l'esprit les années "découverte et lecture du domaine nommé douance" passant. Trucmuche pouvant être remplacé par tout ce qui vient à l'esprit dans la liste intersidérale des caractéristiques propres aux humains.

Bon ça a déjà été dit et j'y ai participé mais tant pis, je le dis encore : ça me gratte que cette particularité prenne autant de place dans la vie. Pour les personnes qui découvrent je comprends, quand on ne connait pas quelque chose, qu'on creuse et qu'on s'enthousiasme ça semble "normal.
Mais qu'on en vienne à faire des bouquins pas juste pour vulgariser mais pour mettre en scène tel ou tel truc ... comprend pas.

Le truc du caméléon, qui a dit que c'était propre à 130 et plus de QI ? Qui sait si c'est pas un trait de personnalité qui se trouve sur toute la courbe de Gauss ?

Parler de son expérience pourquoi pas, vouloir la coller à d'autres qui partagent un ou deux traits communs avec soi, ça me semble ... chaipas ... déplacé (en décalage quoi :lol: ).

Prudence, prudence donc aux personnes qui découvrent le gros mot. Oui, on peut être surdoué, rhumatisant, beau gosse, vieux, petit, ... et heureux ou malheureux et même toussa à la fois dans le cours d'une même vie.

La douance est un élément parmi d'autres et on peut rater une partie de sa vie et être surdoué sans que ça soit la raison du ratage. On peut aussi être surdoué et heureux sans que la douance y soit pour quelque chose, juste parce que les macaronis d'à midi y z'étaient trop bons derrière la fenêtre où le soleil il est cool et que dans une heure hop hop hop au boulot qui me plait bien :) .

sanders, membre honoraire du registre des zanciens combattants de la zébrure j'écoute.
Soit on s'en sort et on invente nous-mêmes un destin, soit on continue dans la spirale du déclin.Thanh Nghiem

L'avenir ... n'est jamais que du présent à mettre en ordre ... tu n'as point à le prévoir mais à le permettre. Saint-Exupéry
Avatar de l’utilisateur
sanders
 
Messages: 2291
Images: 1
Âge: 48
Enregistré le: Jeu 4 Oct 2012 08:04
Localisation: Syndrome Lisa Simpson
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: ... bon ben ... bon bain ...
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: "Surdoué... et heureux : c'est possible !"

Messagepar dani » Mar 14 Mar 2017 13:22

Merci Sanders, c'est exactement ce que je me disais tout à l'heure en lisant cet extrait de texte dans lequel je me retrouve beaucoup. Etre un caméléon me paraît être plus un trait de personnalité qu'un trait de douance. Après, si on accepte de discuter de cela en mettant un instant de côté l'étiquette "surdoué" ce qu'il dit de l'adaptation est assez juste. Le bonheur me semble en effet se trouver dans cette fragile équation à recomposer chaque minute de notre vie : se relier aux autres - préserver son besoin de solitude - faire des concessions - ne pas souffrir - rester fidèle à soi en sachant identifier et préserver l'essentiel
"Il ne faut se fier à aucune pensée (et peut être pas à celle-ci).” Russ Harris
dani
 
Messages: 233
Enregistré le: Mer 26 Oct 2016 16:17
Profil: Intéressé pour une personne de mon entourage
Test: NON

Re: "Surdoué... et heureux : c'est possible !"

Messagepar Livingstone » Mar 14 Mar 2017 13:54

sanders, j' t'ai collé une gommette. Tampi, fallait pas moufter ! ;)
Outre le prisme de ce genre de livre -- d'ailleurs plus largement celui du "douance et... " --, ce titre-ci pose un problème qu'il veut contrer. J'avoue que si JSF ne m'a pas troublée, parce que ce que j'entendais clairement (dans son bouquin, et ... je restreins à celui-ci), c'est "si ça s'est mal passé, et que vous avez un t-hqi, alors il y a des chances et elles sont plutôt meilleures que sans) et s'il a fallu que je lise les inquiétudes des autres ici des mois durant pour qu'une autre manière de voir tente vaguement de me traverser la peau, par contre, ce titre en forme de méthode Coué énantiodromique*,d'auto-persuasion vacillante qui suggère le déni de l'anxieux, ou du brave qui contrecarre l'implacable destin, produit un bien curieux effet. Comme s'il fallait s'en convaincre. Et que donc... c'était bien, bien étonnant.

Ok...ok...contexte antérieur, biais de sélection, marketingage, tout ça...
Il n'empêche que c'est un effet secondaire regrettable. La critique ne porte que sur le titre, ne présumant pas du contenu, ni en fait de la démarche. Cela m'a autant dérangée de voir cette phrase comme titre de conférence.

On ne combat pas les préjugés en les contredisant, en les discutant, mais en s'en fichant. En faisant autre chose, ou même pas, d'ailleurs. Le contraire les fortifie toujours, la négation passant à la trappe dans ce qui subsiste. C'est les faire mousser, leur faire bien trop d'honneur. Les chiens aboient, la caravane passe. Que le contenu se rapproche plus de l'intention, possible, mais... tous ceux qui apercevront le titre sans se sentir concernés par la lecture du livre... c'est précisément le grand public, et un clou de plus enfoncé où l'on voulait ôter l'écharde.
*(si, j'peux... ce mot n'est pas sortable et y'a qu'ici qu'on peut... c'est la faute à Theu, c'est lui qui l'a fait attraper ; verrez, on peut plus s'en passer, il est trop plus mieux. Haha, y a pas d'raison qu'y a qu'moi qu'éternue ! :diabloo: )
« Nous croyons fermement que c'est une grave erreur d'avoir des croyances fermes.» Principia Discordia
« Celui qu'a inventé l’échelle on peut pas dire que ce soit un con. Par contre çui qu'a inventé l’étagère trop haute, je le félicite pas ! » Coluche
Avatar de l’utilisateur
Livingstone
 
Messages: 868
Enregistré le: Lun 8 Aoû 2016 19:16
Localisation: Dans ma captcha, en Cybérie
Présentation: la réponse est 42
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: "Surdoué... et heureux : c'est possible !"

Messagepar -Olivier- » Mar 14 Mar 2017 14:20

sanders a écrit:La douance est un élément parmi d'autres et on peut rater une partie de sa vie et être surdoué sans que ça soit la raison du ratage. On peut aussi être surdoué et heureux sans que la douance y soit pour quelque chose, juste parce que les macaronis d'à midi y z'étaient trop bons derrière la fenêtre où le soleil il est cool et que dans une heure hop hop hop au boulot qui me plait bien .

Je suis complètement d'accord, un moment de bonheur en regardant un couché de soleil en famille sur l'océan, ce n'est pas parce que je suis doué, c'est juste parce que j'ai une familiale et que j'ai fait mille bornes pour aller à Grandville. :)

dani a écrit:Etre un caméléon me paraît être plus un trait de personnalité qu'un trait de douance.

Je suis bien d'accord que le coté caméléon soit un trait de personnalité et qu'effectivement beaucoup de gens soient concernés sans être surdoués.

dani a écrit: Le bonheur me semble en effet se trouver dans cette fragile équation à recomposer chaque minute de notre vie : se relier aux autres - préserver son besoin de solitude - faire des concessions - ne pas souffrir - rester fidèle à soi en sachant identifier et préserver l'essentiel

Trouver son équilibre avec le milieu dans lequel on évolue, O.K.
Mais la dernière phrase, là, j'ai un peu du mal tout de même. Apatride ce n'est tout de même pas la panacée...
Et aimer, aimer profondément cette vie d’apatride.

Bref, le bouquin me laisse un petit goût amer.
Mes certitudes ne valent que si vous en doutez
Avatar de l’utilisateur
-Olivier-
 
Messages: 362
Âge: 46
Enregistré le: Jeu 17 Nov 2016 16:52
Localisation: Par ci par là
Présentation: pʁe.zɑ̃.ta.sjɔ̃
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: "Surdoué... et heureux : c'est possible !"

Messagepar dani » Mar 14 Mar 2017 15:27

-Olivier- a écrit:Mais la dernière phrase, là, j'ai un peu du mal tout de même. Apatride ce n'est tout de même pas la panacée...
Et aimer, aimer profondément cette vie d’apatride.

Bref, le bouquin me laisse un petit goût amer.


Je te comprends. Est ce un signe de maturité et de lucidité que d'en admettre l'amertume ? Et un autre que de l'aimer ? Hier j'y touchais presque, aujourd'hui je vois que ce n'était qu'illusion, et demain ? Y croire, et de temps en temps le vivre ...
"Il ne faut se fier à aucune pensée (et peut être pas à celle-ci).” Russ Harris
dani
 
Messages: 233
Enregistré le: Mer 26 Oct 2016 16:17
Profil: Intéressé pour une personne de mon entourage
Test: NON

Re: "Surdoué... et heureux : c'est possible !"

Messagepar -Olivier- » Mer 15 Mar 2017 11:01

dani a écrit:Je te comprends. Est ce un signe de maturité et de lucidité que d'en admettre l'amertume ? Et un autre que de l'aimer ? Hier j'y touchais presque, aujourd'hui je vois que ce n'était qu'illusion, et demain ? Y croire, et de temps en temps le vivre ...

C'est beaucoup moins profond que ça, je me suis fait tout simplement berner par le titre. :@
L'auteur raconte son histoire, son 'bonheur", il n'apporte rien d'autre qu'un témoignage lambda sur le sujet.
Je ne dis pas que je m'attendais à trouver des solutions, mais je pensais y trouver une façon d'appréhender les autres qui aurait pu m'interroger sur ma propre approche. Au lieu de ça... 200 pages et des brouettes de Je Je Je Je Je. :whew:
Bref, Professeur, THPI, brun, grand toussa toussa, mais écrivain, je ne crois pas.
sanders a écrit:Parler de son expérience pourquoi pas, vouloir la coller à d'autres qui partagent un ou deux traits communs avec soi, ça me semble ... chaipas ... déplacé (en décalage quoi ).

sanders résume bien l'ensemble. :clap:
Il faut écouter les zanciens combattants de la zébrure et pis c'est tout!
Mes certitudes ne valent que si vous en doutez
Avatar de l’utilisateur
-Olivier-
 
Messages: 362
Âge: 46
Enregistré le: Jeu 17 Nov 2016 16:52
Localisation: Par ci par là
Présentation: pʁe.zɑ̃.ta.sjɔ̃
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: "Surdoué... et heureux : c'est possible !"

Messagepar dani » Mer 15 Mar 2017 11:16

-Olivier- a écrit:
dani a écrit:Je te comprends. Est ce un signe de maturité et de lucidité que d'en admettre l'amertume ? Et un autre que de l'aimer ? Hier j'y touchais presque, aujourd'hui je vois que ce n'était qu'illusion, et demain ? Y croire, et de temps en temps le vivre ...

C'est beaucoup moins profond que ça, je me suis fait tout simplement berner par le titre. :@


C'est rigolo, car mon interprétation m'a amenée hier à prendre conscience d'une de mes dimensions de mon mode caméléon qui n'était pas si volontaire que ce que je m'en racontais, plutôt du faux self pour préserver mes proches (et moi-même aussi, de leurs réactions à me connaître de manière plus transparente).. du coup grosses discussions plus authentiques hier avec certains d'entre eux ... ça a été assez rude émotionnellement pour nous tous mais là, aujourd'hui, on se relève déjà, donc merci Olivier de m'avoir fait profiter indirectement des effets collatéraux de ton amertume à cet achat décevant ;) :lol:
"Il ne faut se fier à aucune pensée (et peut être pas à celle-ci).” Russ Harris
dani
 
Messages: 233
Enregistré le: Mer 26 Oct 2016 16:17
Profil: Intéressé pour une personne de mon entourage
Test: NON

Re: "Surdoué... et heureux : c'est possible !"

Messagepar Louise » Dim 19 Mar 2017 19:51

Oh bin ça c'est amusant, parce que moi qui me trouvait dans le titre, je ne me retrouve absolument pas dans le paragraphe cité.

Depuis l'adolescence, je n'ai pas dépensé un gramme d'énergie à me fondre dans le moule, m'adapter? A quoi? Nul besoin. Tout le monde m'a toujours prise telle que j'étais, et ceux qui n'en étaient pas capables ont suivi leur chemin et moi le mien, sans douleur puisque sans feeling préalable. On peut faire avec le réel sans avoir à se changer, sans souffrir. Il "suffit" de savoir ce que l'on vaut, ce qu'on fait et pourquoi on le fait. Que sa propre approbation suffise.

Je n'ai jamais su traduire ma pensée pour la rendre intelligible (à l'oral en tous cas), souvent il n'y a que moi qui me comprend (et c'est pas parce que je suis HP c'est parce que je suis dans ma tête, dans ma logique, dans mes analogies, et que j'aime pas causer ou refaire le fil de ma pensée), et c'est pas grave, j'ai l'habitude, et j'imagine que c'est pareil pour beaucoup de monde! :D. Quand j'ai besoin de dérouler, je le pose à l'écrit. Ca m'aide aussi à structurer.

S'adapter au rythme?
Oui... mais non.
Il y en vraiment parmi vous qui peuvent se "ralentir"?
Je ne suis pas patiente, et je n'ai souvent pas d'appréhension là où d'autres en ont, donc je fonce. Mes proches ne vont parfois pas aussi vite que moi. Je fais avec. Donc finalement j'apprends quand même la patience. Je suis devant, seule, je trépigne un peu, je présente mes conclusions, ça va trop vite, on s'engueule, je les présente à d'autres qui sont devant aussi, je me sens moins seule, pis un jour mes proches arrivent aux mêmes conclusions que moi. J'ai appris à ne plus dire : "mais quand je t'en ai parlé y'a 6 mois, t'avais 100 objections!!!". Je dis : OK. J'accepte d'être devant, seule, ils acceptent de ne jamais être moteur. Je crois que je préfère ma place!
Ils sont habitués à m'entendre rebondir ou objecter sur tout de manière automatique, parce qu'un mot a éveillé une contradiction avec mes connaissances, à ne jamais laisser une question en suspens, à argumenter sur une blague (oui, mais pourquoi t'as dit ça, ça n'a rien à voir.. _c'est une blague!! _ oui mais quand même c'est bizarre, etc) (attends, je vais chercher le dico. Attends, on va vérifier.) On en rit. (Excusez là, elle fait ça tout le temps, vous imaginez ce que je vis!)
Pareil au niveau pro. J'ai les idées pour une société qui n'existe pas encore vraiment, qui existera dans 6 mois, un an, deux ans. C'est aussi ça, bosser dans la recherche et l'innovation. Et horreur suprême, je ne sais (mais n'ai aucune envie, je dois l'avouer) de convaincre, mes enthousiasmes rencontrent donc à 99% des réticences, des incompréhensions.
Pas grave, je fais seule devant. Je défriche. Je crois que j'aime ça, le côté explorateur. C'est acquis. C'est un peu comme ça pour le HQ en ce moment. La recherche fait avancer les connaissances sur le concept, propose d'autres paradigmes. Mais les gens ne sont pas prêts, ils s'accrochent à JSF, à #LeZebre à l'intelligence différente, à l'arborescence et aux 33% d'échec scolaire. Mais ça veut pas dire qu'ils ne le seront pas un jour, ça veut dire qu'ils faut qu'ils enregistrent et digèrent.
Pis un jour les "autres" (les proches, ou "les gens") arrivent là où t'es sur un sujet. Et là c'est le moment cool. A partir du moment où tu as acquis que c'est "ainsi que va la vie", c'est plus facile à accepter je trouve.

Répondre aux attentes des autres. Ou pas, d'ailleurs.
Bin c'est un peu le principe de la vie en société/couple, et de la préservation de ses limites et de celles des autres. Le vivre ensemble.

Faire toujours le premier pas?
Non.

Evoluer partout avec aisance?
Non plus....peut être que je pourrais. Mais je n'ai pas toujours envie.

Apatride... je me sens si connectée.
Ca rejoint mon intervention dans le "sentiment de décalage"... Jamais éprouvé. Ou si éprouvé, jamais attribué à ce que je suis, plutôt au fait que je suis trop éloignée des valeurs ou préoccupations d'une autre personne ou d'un autre groupe. Un fossé a toujours deux côtés!
Je ne suis pas différente ou hors norme, et je ne suis surement pas "surdouée". Je suis moi et moi seule, unique, complexe et riche, comme tout le monde. (c'est devenu mon motto)
Avatar de l’utilisateur
Louise
 
Messages: 872
Âge: 39
Enregistré le: Mer 28 Mar 2012 07:43
Localisation: Somewhere over the rainbow
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: Si vous avez une petite heure devant vous...
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: "Surdoué... et heureux : c'est possible !"

Messagepar -Olivier- » Dim 19 Mar 2017 21:36

Louise a écrit:(La psy qui m'avait fait passer le test avait conclu en disant : "bin écrivez un livre sur les surdoués qui vont bien et sont heureux". Du coup, c'est pas la peine )

Je pense que tu devrais l'écrire ce bouquin, histoire de me réconforter avec la littérature écrite par une hpi pour tout le monde!
Et sans fanfaronades évidement.
Mes certitudes ne valent que si vous en doutez
Avatar de l’utilisateur
-Olivier-
 
Messages: 362
Âge: 46
Enregistré le: Jeu 17 Nov 2016 16:52
Localisation: Par ci par là
Présentation: pʁe.zɑ̃.ta.sjɔ̃
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: "Surdoué... et heureux : c'est possible !"

Messagepar lady space » Lun 20 Mar 2017 10:15

Je n'ai pas encore fini ce bouquin, mais l'auteur relève en d'autres mots le même point que Louise. Au début, il dit quelque part qu'il était "...tombé dans la marmite de l'estime de soi..." quand il était petit.

Louise a écrit:Il "suffit" de savoir ce que l'on vaut, ce qu'on fait et pourquoi on le fait. Que sa propre approbation suffise.


Je pense que ce point de l'estime de soi acquis à l'enfance est crucial. Quand on a une idée réaliste de sa propre valeur, ce qu'on appelle généralement une estime de soi saine, que l'on est donc capable de s'autoriser à être soi, on n'a pas besoin de l'approbation d'autrui, ni de se fondre dans quelque moule que ce soit. Dans ce cas, il est relativement facile de créer les conditions dont on a besoin pour s'épanouir, de s'entourer des gens qui nous font du bien et de ne pas se prendre la tête à cause des écueils inévitables simplement parce que tout le monde a ses spécificités.

À mon avis, il est aussi possible de parvenir à cet état d'esprit quand on n'a pas pu acquérir ce "capital d'estime de soi" à l'enfance parce que l'entourage ne s'y prêtait pas. Le chemin sera juste un peu plus long car il faudra se défaire d'un certain nombre de schémas devenus obsolètes.

En ce sens, un livre comme celui-ci, aussi perfectible qu'il soit, peut avoir son utilité, ne serait-ce que pour contre-balancer le misérabilisme à la mode dans certains milieux et montrer que les surdoués bien dans leur peau ça existe aussi. Puis, on ne peut pas tout attendre non plus d'un bouquin autobiographique, le genre ayant ses propres limites.
Jeder ist ein Ausländer - fast überall.
(Slogan allemand des années 70/80 qui rappelle que nous sommes tous des étrangers quasiment partout dans le monde, sauf dans notre pays d'origine.)
Avatar de l’utilisateur
lady space
 
Messages: 1917
Âge: 52
Enregistré le: Ven 18 Fév 2011 17:41
Localisation: Alsace
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation: vers mon orbite
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: "Surdoué... et heureux : c'est possible !"

Messagepar Louise » Lun 20 Mar 2017 10:57

lady space a écrit:Je pense que ce point de l'estime de soi acquis à l'enfance est crucial.
[...]
À mon avis, il est aussi possible de parvenir à cet état d'esprit quand on n'a pas pu acquérir ce "capital d'estime de soi" à l'enfance parce que l'entourage ne s'y prêtait pas. Le chemin sera juste un peu plus long car il faudra se défaire d'un certain nombre de schémas devenus obsolètes.


Plus j'avance, et plus j'en suis persuadée. Que c'est LA clé.
(Sans vouloir remettre une couche bien épaisse de responsabilité sur le dos des parents/gens qui élèvent des enfants, mais enfin ta deuxième partie l'allège un peu :D )
Avatar de l’utilisateur
Louise
 
Messages: 872
Âge: 39
Enregistré le: Mer 28 Mar 2012 07:43
Localisation: Somewhere over the rainbow
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: Si vous avez une petite heure devant vous...
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Suivante

Retourner vers Livres - Articles - Revues

 


Articles en relation Statistiques Dernier message
Trop intelligent pour être heureux
1, 2, 3par Mlle Rose » Jeu 5 Jan 2012 09:32

Réponses: 62

Vus: 8579

Dernier message par Chacoucas Voir le dernier message
Mar 25 Oct 2016 20:45
"Qu'est-ce que l'intelligence ?" Philosophie magazine
par Vlid_l_empileur » Jeu 4 Sep 2014 11:17

Réponses: 6

Vus: 732

Dernier message par Asimov Voir le dernier message
Jeu 11 Sep 2014 13:35
"La précocité dans tous ses états" - Fabrice Bak
1, 2, 3, 4par axolotl » Ven 1 Nov 2013 22:16

Réponses: 80

Vus: 11181

Dernier message par Callie Voir le dernier message
Dim 22 Juin 2014 08:38
"Adultes surdoués : comment les reconnaître ?"
1, 2, 3par kid Pharaon » Jeu 30 Jan 2014 17:05

Réponses: 54

Vus: 5905

Dernier message par Mlle Rose Voir le dernier message
Ven 7 Mar 2014 23:30
"Et si elle était surdouée ?" - Doris Perrodin-Carlen
par Mei Chrys » Mar 15 Sep 2015 08:54

Réponses: 0

Vus: 717

Dernier message par Mei Chrys Voir le dernier message
Mar 15 Sep 2015 08:54

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité