Nous sommes le Mer 25 Jan 2017 02:23


THQI tentative de compréhension

Pour des raisons de cohérence de l'ensemble et pour présenter à nos visiteurs une information fiable et claire, cette section est réservée en écriture aux surdoués diagnostiqués.

Modérateur: Zyghna

Re: THQI tentative de compréhension

Messagepar madeleine » Mar 25 Fév 2014 20:12

Sourizeante, ton message a l'air de sortir tout droit de mon clavier !
Mais pourtant je ne suis pas THQI ...
Isoler des caractéristiques comportementales qui seraient exclusivement THQI me paraît pour le moins compliqué ...
le chemin est long et la pente est rude, oui, mais le mieux, c'est le chemin, parce que l'arrivée, c'est la même pour tout le monde... Aooouuuh yeaah...
avec l'aimable autorisation de P.Kirool
Avatar de l’utilisateur
madeleine
Ninja Traductor
 
Messages: 2740
Images: 0
Âge: 50
Enregistré le: Jeu 9 Jan 2014 10:16
Localisation: clermont-ferrand
Badges: 1
Neun's d'Honneur (1)
Présentation: presentations/contente-vous-connaitre-t4411.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: THQI tentative de compréhension

Messagepar bôkenka » Mar 25 Fév 2014 21:02

Offtopic :
Voici un article qui donne, entre autre, une fourchette de QI en fonction de la profession. Il est tiré de Hauser's study 2002.
Triste est l'oiseau qui ne voit rien que [dni] (Mesque Moimay, VIIIes avant qqc)
Avatar de l’utilisateur
bôkenka
Inspecteur Gadget
 
Messages: 905
Images: 1
Âge: 51
Enregistré le: Ven 1 Mar 2013 20:46
Présentation: jamais fini
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: THQI tentative de compréhension

Messagepar TourneLune » Mar 25 Fév 2014 21:09

Offtopic :
bôkenka a écrit:Voici un article qui donne, entre autre, une fourchette de QI en fonction de la profession. Il est tiré de Hauser's study 2002.

Sphax ton truc de la finance, c'est mort :D .
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11099
Images: 276
Âge: 37
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: THQI tentative de compréhension

Messagepar Gabalus » Mar 25 Fév 2014 22:47

Les propos de Cyrano me rappellent le petit quiz asperger/neurotypique auquel on nous avait proposé de participer ( rdos ? ).
Bilan pour moi : "Vous êtes très probablement un Aspie"...
Gabalus
 
Messages: 338
Âge: 44
Enregistré le: Sam 3 Déc 2011 23:37
Localisation: autour de nulle part, à l'ombre face au soleil
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: THQI tentative de compréhension

Messagepar Tipiak » Mar 4 Mar 2014 22:13

Après un temps d'incubation, le Tipiak des jonquilles ressort de son terrier. (Les jonquilles, parce qu'on est en mars.)

j'espère qu'on ne m'en voudra pas trop de ne pas prolonger la discussion dans la dernière tournure qu'elle a prise ; je ne vois pas quoi y ajouter. Alors il s'agit simplement d'apporter un témoignage supplémentaire / quelques éléments que j'espère pertinents sinon nouveaux.

Le sujet initial portait, il me semble, sur le fait de savoir si le T devant HQI avait vraiment un sens. (Ou bien si il servait juste à faire mousser l'égo des concernés..) Aujourd'hui j'en ai la conviction, tout ce que j'ai pu lire ou entendre allait dans ce sens : Il y a des différences THQI / HQI significatives par rapport aux différences standard d'un individu à l'autre.

Pas plus tard qu'il n'y a pas longtemps, une amie récemment diagnostiquée HQI a rapporté les propos de sa psy, selon lesquels les gens obtenant un score au delà de 150 (WAIS) seraient en grande souffrance. je précise qu'à ce moment là, cette amie ignorait totalement que j'avais moi même été testé.
Dans mes lectures et discussions, plusieurs témoignages allaient dans ce sens.
(Cf d'ailleurs Perrine Vandamme, page précédente du topic)


Dans les informations recueillies, un point ressortait particulièrement : Les individus obtenant des scores situés autour de 130 (WAIS) semblent être plus facilement repérés et connaître davantage de difficultés à passer inaperçus, probablement en raison de difficultés à s'adapter au cadre scolaire.
Métaphoriquement : ils ont la Ferrari alors que les autres ont le tricycle,et on leur a pas refilé le mode d'emploi pour conduire, alors ils renversent un peu des plots ou des camarades au passage, parce qu'ils se sentent fait pour l'autoroute, sans se rendre compte qu'ils sont sur une piste cyclable.

A contrario, les individus que le WAIS situe autour de 145 passeraient plus facilement inaperçus, peut être parce qu'ils arrivent mieux à se plier à ce qu'on attend d'eux, quitte à se mutiler pour faire plaisir.
Métaphoriquement, ils ont la Ferrari aussi, et les autres sont toujours en tricycle, on leur a pas non plus filé le mode d'emploi pour conduire, mais comme ils ont compris qu'ils étaient sur une piste cyclable, ils essaient de pas faire trop de dégâts, en freinant comme ils peuvent, quitte à casser le moteur.
Il n'est pas impossible qu'ils espèrent qu'en appuyant assez fort sur le frein, la Ferrari va faire un truc à la Bumblebee et se transformer en tricyle.

Dans ce qui était saillant parmi mes lectures et infos, il y avait aussi le sentiment d'extrême solitude, ainsi qu'un fonctionnement émotionnel atypique dans la relation aux émotions, comme l'illustrent les propos de Cyrano.
L'hypothèse d'un continuum douance / autisme me paraît de plus en plus vraisemblable. (Néanmoins toutes les formes d'autisme ne paraissent pas concernées.)
Il paraît en effet plausible qu'une personne se trouvant durablement isolée du fait de l'incompréhension d'autrui finisse par développer une pathologie de la relation et / ou de la communication.



Bien évidemment, ces informations et métaphores sont à relativiser non seulement du fait des variabilités interindividuelles, mais aussi parce que ce que j'ai compris et retenu est influencé par mon point de vue subjectivement personnel et partial.
Nous ne te lècherons pas car tu es toxique!
Mais ma signature est toujours 20% plus cool, d'ailleurs je retourne sur mon bateau pêcher des colins, signé ton papa le Captain Igloo.
Avatar de l’utilisateur
Tipiak
 
Messages: 443
Enregistré le: Jeu 1 Aoû 2013 20:31
Localisation: Ben en général je me déplace, alors bon...
Présentation: attention, bazar sauvage en liberté
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: THQI tentative de compréhension

Messagepar sanders » Mar 4 Mar 2014 22:47

On peut aussi se sentir différent et avoir une certaine capacité à comprendre pourquoi.

Ce qui permettrait alors de passer à un autre mode, celui d'une adaptation lucide qui mesure la distance mais choisit néanmoins d'en (ou de tenter d'en) parcourir une partie.
Une adaptation qui a intégré la différence, qui fait avec.

Ce qui permettrait aussi sinon d'éviter (ça existe, j'insiste), du moins de diminuer cette grande souffrance que je lis ici et là et que je ne remets pas en question mais que je ne considère pas comme une fatalité généralisée.

[Mode THF] Pis sinon, y'a des solutions pragmatiques ...

www.youtube.com Video from : www.youtube.com
[fin du Mode THF]

* THF : Très Haut Flood


Edit : Je sais bien qu'il y a des gens en grande souffrance ou en souffrance tout court.
Ce serait stupide d'avoir cette logique qui voudrait refuser l'existence de la souffrance. Une logique qui la nierait pour affirmer : THQI= très heureux par exemple. Elle serait à mon sens aussi fausse que son inverse.
Mon idée n'est pas de dire "taisez-vous ça n'existe pas ".

Par contre il m'est difficile d'entendre THQI = THS (très haute souffrance) quand bien même cela sort de la bouche d'un psychologue qui fait passer des WAIS.
D'une part parce que je ne me sens pas concernée par cette souffrance là et d'autre part parce que les généralisations me semblent inhumaines dans le sens où une personne est bien plus complexe que toute étiquette. Même s'il est toujours possible de trouver des similarités chaque personne est unique. Je sais ça fait enfonçage de porte ouverte dit comme ça, je ne trouve pas d'expression adéquate.

RE Edit Je précise que je n'ai pas passé le test d'abord parce que je n'allais pas bien ou que cette impression de différence que je connaissais déjà bien me posait problème ou question.
C'était un concours de circonstances liées au travail. Ça s'est fait très vite (moins de quatre mois entre la découverte du thème de la douance chez les adultes, qui m'était tout bonnement inconnu, et le bilan écrit qui m'annonçait un QI>150) et je ne tire aucune gloire de toussa, ni aucune amertume d'ailleurs.

C'est comme ça quoi.
Soit on s'en sort et on invente nous-mêmes un destin, soit on continue dans la spirale du déclin.Thanh Nghiem

L'avenir ... n'est jamais que du présent à mettre en ordre ... tu n'as point à le prévoir mais à le permettre. Saint-Exupéry
Avatar de l’utilisateur
sanders
 
Messages: 2240
Images: 1
Âge: 48
Enregistré le: Jeu 4 Oct 2012 08:04
Localisation: Syndrome Lisa Simpson
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: ... bon ben ... bon bain ...
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: THQI tentative de compréhension

Messagepar *Za* » Jeu 6 Mar 2014 08:02

Ce thème de la grande souffrance semble en effet récurrent...
Tipiak a écrit:Pas plus tard qu'il n'y a pas longtemps, une amie récemment diagnostiquée HQI a rapporté les propos de sa psy, selon lesquels les gens obtenant un score au delà de 150 (WAIS) seraient en grande souffrance.

Moi aussi ça me semble une généralisation hâtive et même dangereuse ! Ah, vous avez un QI>150 ? alors je vous annonce que vous êtes en très grande souffrance, ne discutez pas, c'est comme ça...! Toi-même, Tipiak, comment as-tu reçu cette info de ton amie ? C'est assez violent il me semble.
sanders a écrit:[align=justify]On peut aussi se sentir différent et avoir une certaine capacité à comprendre pourquoi.
Ce qui permettrait alors de passer à un autre mode, celui d'une adaptation lucide qui mesure la distance mais choisit néanmoins d'en (ou de tenter d'en) parcourir une partie.
Une adaptation qui a intégré la différence, qui fait avec.
Je suis tout à fait d'accord avec toi sanders. C'est ce que je recherche, et je crois que c'est possible. Cette capacité à comprendre pourquoi, elle est capitale, et je reste persuadée qu'elle est fournie avec. Il faut juste apprendre à s'en servir si on n'est pas capable de le faire automatiquement...

Tipiak a écrit:Dans ce qui était saillant parmi mes lectures et infos, il y avait aussi le sentiment d'extrême solitude, ainsi qu'un fonctionnement émotionnel atypique dans la relation aux émotions, comme l'illustrent les propos de Cyrano.
L'hypothèse d'un continuum douance / autisme me paraît de plus en plus vraisemblable.

Le continuum... la question de toujours. Mes copines orthos en sont toutes absolument convaincues, notamment à cause du diagnostic différentiel nécessaire de manière récurrente entre HP et syndrome d'Asperger. Moi je ne sais pas trop quoi en penser, parce que j'estime que je manque du recul nécessaire. Mais que trouve-t-on dans la littérature à ce sujet ? à chaque fois que je me suis posé la question, mes recherches ont été vaines. Ça semble purement empirique. Tu lances ton mémoire dans le domaine ?... ^^

Offtopic :
Tipiak a écrit:Il n'est pas impossible qu'ils espèrent qu'en appuyant assez fort sur le frein, la Ferrari va faire un truc à la Bumblebee et se transformer en tricyle.
Ben quoi ??... :'(
J'ai mis mon képi dans la cage
et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête... J. Prévert
Avatar de l’utilisateur
*Za*
 
Messages: 2408
Images: 17
Enregistré le: Lun 15 Avr 2013 12:25
Présentation: c'était moi...
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: THQI tentative de compréhension

Messagepar TourneLune » Jeu 6 Mar 2014 08:14

*Za* a écrit:
Tipiak a écrit:Dans ce qui était saillant parmi mes lectures et infos, il y avait aussi le sentiment d'extrême solitude, ainsi qu'un fonctionnement émotionnel atypique dans la relation aux émotions, comme l'illustrent les propos de Cyrano.
L'hypothèse d'un continuum douance / autisme me paraît de plus en plus vraisemblable.

Le continuum... la question de toujours. Mes copines orthos en sont toutes absolument convaincues, notamment à cause du diagnostic différentiel nécessaire de manière récurrente entre HP et syndrome d'Asperger. Moi je ne sais pas trop quoi en penser, parce que j'estime que je manque du recul nécessaire. Mais que trouve-t-on dans la littérature à ce sujet ? à chaque fois que je me suis posé la question, mes recherches ont été vaines. Ça semble purement empirique. Tu lances ton mémoire dans le domaine ?... ^^


Un continuum Asperger ou autisme de haut niveau/douance, je veux bien, un continuum autisme en général/douance, je suis plus dubitative...

Maintenant, si l'essentiel des difficultés dues à la douance ne viennent pas de la douance elle-même mais du décalage avec la population moyenne à cause d'un fonctionnement cognitif différent, c'est assez logique que ces difficultés apparaissent chez des gens qui ont eux aussi fonctionnement cognitif différent. De là à en déduire qu'il y a un contiuum... Ce n'est pas parce qu'on a aboutit à un comportement similaire sur certains points que la cause de ces comportements a forcément un lien, alors le continuum...

La question se pose, je me la suis posée ( il y a un topic là-dessus d'ailleurs pose-des-questions/douance-traits-autistiques-t140.html), mais au final, je ne vois pas bien comment on fait un continuum entre une empathie parfois poussée à l’extrême et son extrême inverse...
Discussion sans doute à poursuivre ce le sujet qui va bien...

Concernant l'extrême souffrance inévitable du THQI :wasntme: :roll: vous avez déjà répondu.
Etre différent est difficile, être très différent est sans doute très difficile mais contrairement à d'autres, nous avons aussi des outils en plus qui font que la difficulté n'est pas forcément insurmontable non plus.
Ce genre de raisonnement qui systématise et qui enferme me donne toujours un peu des boutons...
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11099
Images: 276
Âge: 37
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: THQI tentative de compréhension

Messagepar kid Pharaon » Jeu 6 Mar 2014 09:27

Tipiak a écrit:Il n'est pas impossible qu'ils espèrent qu'en appuyant assez fort sur le frein, la Ferrari va faire un truc à la Bumblebee et se transformer en tricyle.

Merci, pour le bon gros rire que cette analogie m'a offert :D

Tournesol a écrit:Un continuum Asperger ou autisme de haut niveau/douance, je veux bien, un continuum autisme en général/douance, je suis plus dubitative...

Ce n'est pas un sujet pour lequel j'aurais un point de vu à défendre, je vais juste rapporter une anecdote : il y a deux ans j'ai eu une discussion avec une amie hqi-asperger qui a un enfant autiste (ne parle pas, ne lit pas, cri quand on le touche). Elle s'était rendue à une réunion d'association pour parents d'enfants autistes. Elle m'a dit qu'elle avait été stupéfaite au moment des présentations. Selon elle, environ 70% des familles représentées avaient un enfant autiste ET un enfant surdoué. Les enfants surdoués non autistes déclarant pour la plupart ne pas vouloir avoir d'enfants de peur d'avoir un enfant autiste. Pour elle, avec une enfant autiste, une autre surdouée et elle-même hqi et asperger entre les deux, la question de savoir si il y avait ou pas continuum ne se posait pas.
Avatar de l’utilisateur
kid Pharaon
 
Messages: 39
Enregistré le: Lun 21 Fév 2011 23:57
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: THQI tentative de compréhension

Messagepar Joebar » Jeu 6 Mar 2014 10:28

Tipiak a écrit:Il n'est pas impossible qu'ils espèrent qu'en appuyant assez fort sur le frein, la Ferrari va faire un truc à la Bumblebee et se transformer en tricyle.

Il fût une époque où je souhaitais être moins rapide, moins anticiper, comprendre... on dit bien "bien heureux les imbéciles".
Mais quand je me rends compte de tout ce que cela m'a permis, me permet et me permettra de réaliser, pour et sur moi, pour les autres, quitte à continuer l'analogie avec les transformers, je préférerais de loin que la Ferrari fasse un truc à la Optimus et déploie un système de réacteurs pour décoller dans la 3D.


Concernant la souffrance, ce n'est ni implicite ni obligatoire dans le sens de douleur morale.

Tipiak a écrit: les propos de sa psy, selon lesquels les gens obtenant un score au delà de 150 (WAIS) seraient en grande souffrance.

Par contre, la psy a probablement utilisé le mot souffrance dans son autre signification à savoir la résignation (à faire confirmer par la dite psy), le fait de supporter; supporter un décalage pressenti, de "se plier à ce que l'on attend d'eux" (pour reprendre Tipiak) parce qu'au fond il savent bien que l'adaptation ne peut se faire que dans ce sens mais sans savoir pourquoi, d'où la résignation. Maintenant le fait de savoir leur permettrait de s'adapter en connaissance de cause, quand il faut et non plus en permanence, et en cohérence avec ce qu'ils sont et la situation/environnement. On passe alors de l'action d'adaptation en force à une adaptation en souplesse, harmonieuse. On passe de se briser à se courber.
"Ne vous en faites pas, le trac, cela viendra avec le talent" , Sarah Bernhardt.
Avatar de l’utilisateur
Joebar
Chouchou de la maîtresse
 
Messages: 2922
Images: 4
Âge: 39
Enregistré le: Lun 27 Juin 2011 10:31
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: ->
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: THQI tentative de compréhension

Messagepar TourneLune » Jeu 6 Mar 2014 11:27

Kid: qu'une personne à la fois surdouée et asperger ait un enfant de chaque ne présage rien du tout.
Les 70% dont tu parles pourraient laisser penser qu'il y a corrélation, en effet mais de là à parler de continuum, c'est autre chose...
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11099
Images: 276
Âge: 37
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: THQI tentative de compréhension

Messagepar kid Pharaon » Jeu 6 Mar 2014 12:09

Tournesol a écrit:Kid: qu'une personne à la fois surdouée et asperger ait un enfant de chaque ne présage rien du tout.
Les 70% dont tu parles pourraient laisser penser qu'il y a corrélation, en effet mais de là à parler de continuum, c'est autre chose...

kid Pharaon a écrit:Ce n'est pas un sujet pour lequel j'aurais un point de vu à défendre, je vais juste rapporter une anecdote : (...) une amie hqi-asperger qui a un enfant autiste (...) Pour elle, avec une enfant autiste, une autre surdouée et elle-même hqi et asperger entre les deux, la question de savoir si il y avait ou pas continuum ne se posait pas.


Je ne suis pas assez informé pour savoir quoi penser, je ne rapporte que les propos d'une nana concernée au premier degré qui, à l'époque, était motivée pour écrire un bouquin et avait commencé à recueillir des infos sur le sujet douance-autisme-continuum. Je n'en sais pas plus et je ne sais pas où ça en est. Je vais donc m'abstenir d'intervenir désormais et laisser les personnes autorisées s'exprimer (si tant est que ce soit le lieu).
Avatar de l’utilisateur
kid Pharaon
 
Messages: 39
Enregistré le: Lun 21 Fév 2011 23:57
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: THQI tentative de compréhension

Messagepar lady space » Jeu 6 Mar 2014 13:12

Considérations en vrac (ce fil est décidément très complexe):

Il semble y avoir un point commun entre différentes particularités neurologiques congénitales (d'après le livre de Susan Pinker, the sexual paradox - men, women and the real gender gap): apparemment, c'est à chaque fois une surexposition à la testostérone (plus andro-machin dont j'ai oublié le nom) au cours du troisième trimestre de la grossesse, qui intervient dans l'apparition de phénomènes aussi variés que la dyslexie, le haut potentiel et des pathologies plus graves du type Asperger et autisme.

Je ne sais pas ce que ça vaut; techniquement, je ne vois pas comment on arrive à ces conclusions car, à mon sens, ça impliquerait de vérifier le taux de testostérone de chaque femme enceinte pour pouvoir le recouper plus tard avec la survenance de tel ou tel trouble. La vérification après apparition du trouble me paraît impossible à réaliser. Avis à ceux qui sont plus calés que moi en biochimie...

Et il est évident que d'autres facteurs doivent jouer un rôle. Il ne peut pas s'agir d'une relation linéaire de cause à effet, étant donné que ce surplus de testostérone est à l'origine de différents troubles. Il reste donc à expliquer pourquoi une personne devient dyslexique, une autre surdouée et encore une autre dyslexique ET surdoué, ou bien Asperger. (Et pour le dire tout de suite : je refuse l'idée que ce soit la faute de la mère. :P )

Tout ça n'apporte pas de réponse à la question du continuum, à moins de postuler que ce soit lié à la concentration de testostérone, idée qui me paraît un brin simpliste.
Mais je pense qu'à l'heure actuelle, rien ne permet de trancher cette question - il y a des gens qui trouvent cette hypothèse parlante et d'autres qui n'y croient pas ou qui se sentent gênées. Et cette problématique doit avoir un fort enjeu émotionnel. C'est en tout cas la seule explication que je vois qui empêche les scientifiques de procéder à une vérification relativement simple qui consiste à inclure systématiquement un test de QI dans le diagnostic du syndrome d'Asperger et de publier les chiffres collectées.

Puis cette histoire de souffrance: on peut aussi partir du principe qu'une certaine dose de souffrance est juste normale dans une vie humaine. Il arrive à tout le monde de souffrir un jour ou l'autre à cause de facteurs divers et variés, plus ou moins graves, plus ou moins durables dans le temps. La douance est alors un des éléments qui peuvent faire souffrir, et probablement d'une façon qui lui est propre. Mais ça ne veut pas dire que d'autres personnes ne souffrent pas elles aussi, différemment et pour d'autres raisons. Je me demande si chacun n'a pas un peu tendance à oublier, à ne pas savoir voir, ou à minimiser les souffrances d'autrui.

À partir de là, je peux me dire que, d'accord, je suis surdouée, ce qui comporte certaines particularités qui ne passent pas toujours très bien, qui peuvent être à l'origine d'un certain nombre de rejets, etc. Mais en cela, je ne suis pas différente de quelqu'un avec un seul bras, ou quelqu'un qui récolte moqueries et brimades parce qu'il a les cheveux roux ou des bourrelets trop prononcés. Ce sont des choses qui arrivent, tout comme se cogner un orteil contre un meuble. Ça fait mal sur le coup, mais il n'y a pas d'obligation à s'enfermer dans cette douleur. Tout comme je peux me dire "Aïe ! Oups ! J'ai encore cogné une borne d'incendie avec ma Ferrari - pas cool mais bon - shit happens." Puis, il m'appartient de choisir plus soigneusement mes trajectoires pour éviter les déboires dans la mesure du possible.

C'est-à-dire que je me trimballe à vie avec un facteur de risque à prendre des coups ou à en distribuer involontairement, à savoir ce THQI (peu importe ses spécificités, bien que je pense qu'il y en ait quelques-unes), mais ce qui fait que je suis moi, ne se résume pas à cet abrégé. Je dispose à présent d'un certain nombre d'informations ou de théories quant à mon fonctionnement qui expliquent une partie des bugs et souffrances du passé - à moi de m'en servir, ainsi que de mes autres capacités, pour m'aménager une vie qui convient au mieux.

Pour revenir au sujet qui nous intéresse ici: il me semble plausible (sans en faire une généralité, bien entendu) que ce fameux T peut apporter la capacité à s'adapter, malheureusement pour certains même à tout prix, y compris celui de s'y perdre complètement. Je pense qu'on peut effectivement avoir conscience d'une différence avec la moyenne, l'entourage ou que sais-je encore, mais sans savoir en quoi elle consiste précisément. Je parle donc ici des personnes qui ne sont pas au courant de leur douance et/ou de ce qu'elle implique. Auquel cas l'adaptation ne peut être que partielle, au pire vouée à l'échec, et elle n'empêche pas toujours de prendre des coups.

Cette problématique devrait pouvoir trouver sa solution quand on est capable de procéder à une adaptation en connaissance de cause, non contrainte mais choisie. Ce qui revient à faire le tri entre les milieux et les situations où l'on est capable de s'adapter sans que cela ne coûte trop cher en termes d'énergie et d'aliénation et le reste qu'il conviendrait alors d'éviter, de contourner, ou de doser.

Et c'est là que la boucle se ferme par rapport à l'idée qu'il y aurait une manière spécifique des THQI de se déconnecter du monde: si, dans l'adaptation, on s'éloigne trop de ce que l'on est vraiment, de ce dont on a vraiment besoin - parce que l'on ne sait pas trop ce que ça pourrait être, vu que l'on est dans l'idée erronée que ça ne peut pas être si différent des aspirations de tout le monde - on est un genre de coquille vide, on fonctionne un peu comme un robot pour faire ce qu'on pense devoir faire, mais on n'est pas vraiment présent.
C'est encore renforcé par le fait qu'il faut effectivement parfois fermer certaines écoutilles pour pouvoir continuer à fonctionner. (En ce qui me concerne, j'ai par exemple besoin de silence pour réfléchir et, quand il y a du bruit autour de moi, je suis capable de me refermer sur moi pour en faire abstraction. Mais l'atterrissage est rude quand on m'oblige trop brusquement à sortir de ma bulle.)

Il me paraît logique que, plus le mode de fonctionnement diffère de la moyenne, plus on est tenté de se déconnecter, vu que c'est extrêmement fatigant de se freiner en permanence, ce qui est inévitable pour continuer à vivre au milieu de tout le monde.

Pour reprendre l'image de la Ferrari, même si j'ai une vitesse de pointe à 320 km/h: en ville, je dois rouler à 50. Mais je ne dois pas non plus oublier que mon moteur n'aime pas ça, que la belle mécanique risque de se gripper, de s'encrasser, si je ne lui donne pas la possibilité de fonctionner à plein régime aussi. Il me faut donc de temps à autre aller sur un circuit pour lâcher la bride et appuyer sur le champignon. Ça sera encore plus dur de trouver le bon circuit si j'ai carrément une formule 1 (ou une Bugatti Vairon à 450 cv DIN qui n'est même pas homologuée pour la circulation en Europe), alors qu'il suffit de trouver un tronçon d'autoroute en Allemagne sans limitation de vitesse si j'ai juste une BM ou une Porsche qui monte seulement à 240 km/h pour que ces moteurs puissent s'épanouir.
Jeder ist ein Ausländer - fast überall.
(Slogan allemand des années 70/80 qui rappelle que nous sommes tous des étrangers quasiment partout dans le monde, sauf dans notre pays d'origine.)
Avatar de l’utilisateur
lady space
 
Messages: 1910
Âge: 52
Enregistré le: Ven 18 Fév 2011 17:41
Localisation: Alsace
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation: vers mon orbite
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: THQI tentative de compréhension

Messagepar daydream » Jeu 6 Mar 2014 15:17

Même s'il est devenu très touffu (parce qu' étoffé) à lire, ce fil est passionnant et met bien en exergue les précautions que nous devons prendre avec tout ce qui est chiffre, stats, classification, dénominations etc.
Merci à Kid P. de son brillant exposé et d'avoir rappelé à l'occasion que la mythomanie et la malhonnêteté pouvaient fréquemment polluer le débat.
Aucune certitude donc mais des interrogations et ressentis qui se rejoignent souvent, assez convergents pour créer au moins des faisceaux tentant d'éclairer une éventuelle réalité.

Je ne rajoute une intervention que pour soulever un aspect particulier, suite à cette remarque:

lady space a écrit:Elle évoque l'hostilité rencontrée par les surdoués et ses conséquences. Et cette hostilité est un principe de fonctionnement naturel des groupes d'animaux de nombreuses espèces où des membres différents, sortant de la normale, sont perçus comme dangereux et donc agressés. C'est donc une expérience quasiment inévitable et d'autant plus fréquente que l'on s'éloigne de la norme. Un THQI devrait donc rencontrer de l'hostilité encore plus souvent et ceci sans que ni lui ni ses agresseurs ne comprennent forcément les raisons qui la déclenchent. Il lui faudra alors trouver une stratégie pour se protéger qui sera différente selon le tempérament de la personne.



En admettant que les notions de HQI et THQI aient un sens (ne refaisons pas le débat!), et sans aucune envie de faire des généralisations abusives, j'ai envie d'émettre l'hypothèse que les THQI rencontreraient plus d'hostilité ou en tout cas plus de difficultés d'adaptation chez les HQI que dans une population QI inférieur à 130. Comme si les échanges étaient plus fluides, moins conflictuels, et l'adaptation plus facile.

Peut-être est-ce loufoque, mais c'est une expérience que j'ai vécue fréquemment. Ca vous parle?
Avatar de l’utilisateur
daydream
 
Messages: 323
Enregistré le: Mer 9 Fév 2011 14:52
Localisation: Là où la forêt regarde Paris
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: presentations/connait-t72.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: THQI tentative de compréhension

Messagepar Pier Kirool » Jeu 6 Mar 2014 18:36

kid Pharaon a écrit:Je ne suis pas assez informé pour savoir quoi penser, je ne rapporte que les propos d'une nana concernée au premier degré qui, à l'époque, était motivée pour écrire un bouquin et avait commencé à recueillir des infos sur le sujet douance-autisme-continuum. Je n'en sais pas plus et je ne sais pas où ça en est. Je vais donc m'abstenir d'intervenir désormais et laisser les personnes autorisées s'exprimer (si tant est que ce soit le lieu).

Bah c'est dommage, personne ne demande à personne d'être prix Nobel pour parler d'un truc... Sinon, pas de blog, d'ailleurs...
"La vraie science est une ignorance qui se sait" (Voltaire)
Avatar de l’utilisateur
Pier Kirool
 
Messages: 2311
Âge: 55
Enregistré le: Lun 14 Mai 2012 10:50
Localisation: Bordeaux
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: Start me up
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: THQI tentative de compréhension

Messagepar Hêraklès » Jeu 6 Mar 2014 21:01

Tipiak a écrit:Pas plus tard qu'il n'y a pas longtemps, une amie récemment diagnostiquée HQI a rapporté les propos de sa psy, selon lesquels les gens obtenant un score au delà de 150 (WAIS) seraient en grande souffrance.


<---- Enorme blague. Assertif et irrémédiable; sauf peut-être en suivant une thérapie auprès de cette psy. Ça ouais, c'est valide; j'vois pas d'autre issue. Ce genre d'élucubration est dangereux. L'intelligence dite "extrême" n'est pas une damnation éternelle. Je n'ai jamais vu de gens aussi bien dans leur peau qu'à Cambridge; et même en la compagnie de gens pourvus d'intelligence moindre, ils sont globalement à l'aise et détendus ; et on est souvent bien au-delà des "150" ou même des considérations sur le Qi; et il n'y a pas de tour d'ivoire bidon où celui qui est concerné par une intelligence "extrême" se morfondrait à l'infini sur son incapacité à communiquer avec ses congénères. Cela dépend grandement du caractère et de l'expérience.

Et quand on met tout ça en perspective, ça rend ces bouffonneries de psy totalement ineptes et ridicules. Je trouve cela risible et dérangeant.

En gros: parce que quelqu'un réussit un test avec un score supérieur ou égal à 150, il souffrirait. Mon cul ouais.

(Ah bah merde, j'ai plus qu'à me faire à cette idée.)

La morosité et la lose, c'est pas qu'une question d'intelligence; ni l'empathie, la sensibilité, et ce genre de trucs.

Concernant les diagnostics de l'autisme Asperger, là aussi : grosse blague grasse et lourdingue. J'ai été diagnostiqué Asperger - en plus d'autres diagnostics parmi les plus farfelus. Quelqu'un qui m'a vu en vrai s'est-il dit "ce type est Asperger, ça oui" ?
Entonnement, j'ai rencontré pas mal de types qui se disaient Asperger, ou sur qui l'on avait posé ce diagnostic, qui n'avaient strictement rien d'autistique, si ce n'est une forte propension à l'exagération de leurs extensions égotiques afin de combler un vide existentiel, ou une frustration qu'ils traînent et sur laquelle ils ont préférence à tartiner du bobard qu'ils s'approprient tandis que des "médecins" incultes et irresponsables les encourageaient dans cette voie.
J'ai connu de véritables Asperger - en Angleterre, toujours. Et... comment dire... la dimension est toute autre. Mais pas besoin de faire un dessin, on le sait tous.

Faisons très attention à ce que nous entendons, ce que nous lisons, usons de discernement, ne tombons pas dans les pièges grossiers que nous tendent quotidiennement des abrutis qui pigent que dalle à leur propre pseudoscience, et qui caressent notre ego dans le sens du poil pubien.

M'enfin.
UT RIDENTIBUS ARRIDENT, ITA FLENTIBUS ADFLENT
__________________________________________
[Une citation latine fait un érudit du benêt].
Avatar de l’utilisateur
Hêraklès
Hêraklès
 
Messages: 821
Images: 2
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 15:09
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: THQI tentative de compréhension

Messagepar Joebar » Jeu 6 Mar 2014 22:06

Bah au moins tu n'y vas pas avec le dos de la cuillère dans ta réponse. Je peux comprendre que cela t'affecte personnellement mais tu y vas un peu fort au niveau du ton non ?

Mais sur le fond c'est tellement vrai.
"Ne vous en faites pas, le trac, cela viendra avec le talent" , Sarah Bernhardt.
Avatar de l’utilisateur
Joebar
Chouchou de la maîtresse
 
Messages: 2922
Images: 4
Âge: 39
Enregistré le: Lun 27 Juin 2011 10:31
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: ->
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: THQI tentative de compréhension

Messagepar daydream » Jeu 6 Mar 2014 22:34

Oh non, je trouve ça de fort bon ton pour ma part.
Et tellement salvateur de ( re) donner ce ton à ce genre de débat qui se teinte vite de fausses notes tendant à devenir dominantes.

Non, tout ça n'est pas qu'une question d'intelligence et dépend de tellement d'autres facteurs.
Redisons le inlassablement.

Bon je ne vais pas me perdre en paraphrases, juste vert d'admiration qu'une fois de plus le Dieu grec jaune ait réussi à exprimer brillamment ce que je pense et ressens profondément!
Avatar de l’utilisateur
daydream
 
Messages: 323
Enregistré le: Mer 9 Fév 2011 14:52
Localisation: Là où la forêt regarde Paris
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: presentations/connait-t72.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: THQI tentative de compréhension

Messagepar Tipiak » Sam 8 Mar 2014 20:55

Hmmm, apparemment le sujet déchaine les passions.

Il était tellement évident qu'une généralisation est absurde, que je n'ai pas pris la peine de le préciser. Peut-être aurais-je du... Très honnêtement, le fait qu'on ait pu me croire capable d'une telle infamie est tout à fait insultant à mes yeux.

Mon propos était de rapporter ce que j'ai pu lire et trouver, et non d'asséner cela comme une vérité absolue, il me semblait l'avoir exprimé explicitement. Est-il nécessaire de rappeler que rapporter un propos n'est pas y adhérer ?

Que les THQI soient tous des grands malades ou non, on s'en tape. Ce qui est intéressant là dedans est de voir que la plupart du temps, une distinction HQI / THQI est faite. (Et est sujette à un déballage d'âneries certains, s'il est encore besoin d'enfoncer une fois de plus cette porte grande ouverte..)





Tout le monde a compris, ou je fais caca aussi?

(Celui qui retrouve la pub ET le nom du mouflet gagne une loutre glacée)
Nous ne te lècherons pas car tu es toxique!
Mais ma signature est toujours 20% plus cool, d'ailleurs je retourne sur mon bateau pêcher des colins, signé ton papa le Captain Igloo.
Avatar de l’utilisateur
Tipiak
 
Messages: 443
Enregistré le: Jeu 1 Aoû 2013 20:31
Localisation: Ben en général je me déplace, alors bon...
Présentation: attention, bazar sauvage en liberté
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: THQI tentative de compréhension

Messagepar daydream » Dim 9 Mar 2014 14:30

Quitte à enfoncer des portes ouvertes, oui il est inévitable que ce genre de débat, surtout par écrit, passe par des incompréhensions et des approximations, mais on ne peut pas toujours exposer une liste de pré-supposés sur les fausses certitudes et les généralisations. Ce qui est marrant, c'est de se poser des questions, sachant que les réponses de toutes façons hein... On les ignore tous!
Parfois ça occasionne quelques blessures, et c'est dommage, on a tous connu ça, mais il n'y avait ici rien d'insultant il me semble.

Cela dit, sans rien généraliser et même si la métaphore de la Ferrari est une valeur sûre, j'aime plutôt bien ça, qui n'est peut-être pas une verité universelle mais correspond assez à mon expérience:

Tipiak a écrit:Métaphoriquement : ils ont la Ferrari alors que les autres ont le tricycle,et on leur a pas refilé le mode d'emploi pour conduire, alors ils renversent un peu des plots ou des camarades au passage, parce qu'ils se sentent fait pour l'autoroute, sans se rendre compte qu'ils sont sur une piste cyclable.

A contrario, les individus que le WAIS situe autour de 145 passeraient plus facilement inaperçus, peut être parce qu'ils arrivent mieux à se plier à ce qu'on attend d'eux, quitte à se mutiler pour faire plaisir.
Métaphoriquement, ils ont la Ferrari aussi, et les autres sont toujours en tricycle, on leur a pas non plus filé le mode d'emploi pour conduire, mais comme ils ont compris qu'ils étaient sur une piste cyclable, ils essaient de pas faire trop de dégâts, en freinant comme ils peuvent, quitte à casser le moteur.
Il n'est pas impossible qu'ils espèrent qu'en appuyant assez fort sur le frein, la Ferrari va faire un truc à la Bumblebee et se transformer en tricyle.
Avatar de l’utilisateur
daydream
 
Messages: 323
Enregistré le: Mer 9 Fév 2011 14:52
Localisation: Là où la forêt regarde Paris
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: presentations/connait-t72.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: THQI tentative de compréhension

Messagepar sourizeante » Dim 9 Mar 2014 15:17

Offtopic :
Tipiak a écrit:(Celui qui retrouve la pub ET le nom du mouflet gagne une loutre glacée)


roooh mais c'est Antoine voyons !
La loutre tu me la livres ou je dois passer la chercher ? :rofl: :rofl:

www.youtube.com Video from : www.youtube.com


Et oui, j'assume totalement d'avoir de la mémoire pour de pareilles conneries. 8)
Avatar de l’utilisateur
sourizeante
Chaperon Rouge
 
Messages: 513
Âge: 40
Enregistré le: Mar 26 Avr 2011 17:28
Localisation: Banlieue orientale de Lutèce
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: Par ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: THQI tentative de compréhension

Messagepar daydream » Dim 9 Mar 2014 16:17

Offtopic :
Je ne connaissais pas ce chef-d'oeuvre, donc pas Antoine, mais est-ce que je gagne une oreille de la loutre si je précise que la voix off est celle de Kriss Graffitti, qui oeuvrait sur France Inter?
Avatar de l’utilisateur
daydream
 
Messages: 323
Enregistré le: Mer 9 Fév 2011 14:52
Localisation: Là où la forêt regarde Paris
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: presentations/connait-t72.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: THQI tentative de compréhension

Messagepar Hêraklès » Dim 9 Mar 2014 19:58

Tipiak a écrit:Hmmm, apparemment le sujet déchaine les passions.

Il était tellement évident qu'une généralisation est absurde, que je n'ai pas pris la peine de le préciser. Peut-être aurais-je du... Très honnêtement, le fait qu'on ait pu me croire capable d'une telle infamie est tout à fait insultant à mes yeux.

Mon propos était de rapporter ce que j'ai pu lire et trouver, et non d'asséner cela comme une vérité absolue, il me semblait l'avoir exprimé explicitement. Est-il nécessaire de rappeler que rapporter un propos n'est pas y adhérer ?

Que les THQI soient tous des grands malades ou non, on s'en tape. Ce qui est intéressant là dedans est de voir que la plupart du temps, une distinction HQI / THQI est faite. (Et est sujette à un déballage d'âneries certains, s'il est encore besoin d'enfoncer une fois de plus cette porte grande ouverte..)





Tout le monde a compris, ou je fais caca aussi?


Hey, Captain Obvious, si tu fais référence à mon post : où as-tu vu que je dis que tu adhères à ce que tu rapportes?

Si tu veux faire caca, voici un pot de chambre victorien en acajou:

UT RIDENTIBUS ARRIDENT, ITA FLENTIBUS ADFLENT
__________________________________________
[Une citation latine fait un érudit du benêt].
Avatar de l’utilisateur
Hêraklès
Hêraklès
 
Messages: 821
Images: 2
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 15:09
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: THQI tentative de compréhension

Messagepar Mlle Rose » Dim 9 Mar 2014 20:42

C'est pas un peu fini le flood scato ouais ? :tapette (ce smiley me manquait).

Restons dignes je vous prie, les lieux d'aisance sont ici : coups-gueule/ :vgeek:
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:
Avatar de l’utilisateur
Mlle Rose
 
Messages: 12693
Images: 86
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:56
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: THQI tentative de compréhension

Messagepar Louise » Lun 24 Mar 2014 17:05

sanders a écrit:Par contre il m'est difficile d'entendre THQI = THS (très haute souffrance) quand bien même cela sort de la bouche d'un psychologue qui fait passer des WAIS.


Je bondis aussi.
La douance c'est vraiment un outil, c'est ce qu'on en fait. Ce qu'on est capable d'en faire. J'en suis archi persuadée.
Je dirai même, c'est ce que tes parents vont te léguer (histoire familiale, méthode éducative, capacité à donner confiance en soi et à aider à l'acceptation d'être soi, and so on, boulets générationnels), plus ou moins fortement teinté (selon l'extrême de ta situation) de l'environnement dans lequel tu grandis.
C'est juste que tous les parents ne savent pas gérer la différence (je préfère utiliser "les particularités") de leurs enfants (quelle qu'elle soit), et donc par ricochet, lui non plus.

L'intervention de kidpharaon résonne particulièrement, ce passage correspond d'ailleurs également à mon ressenti perso :
les Thqis que je connais ne se sentent pas plus intelligents que la moyenne, et pour beaucoup, c'est le regard que l'on porte sur eux qui les incite et les autorise à se sentir ou se penser différents. Les TThqis que je connais par contre, ont parfaitement conscience de leur différence et de leur intelligence.
Avatar de l’utilisateur
Louise
 
Messages: 856
Âge: 39
Enregistré le: Mer 28 Mar 2012 07:43
Localisation: Somewhere over the rainbow
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: Si vous avez une petite heure devant vous...
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

PrécédenteSuivante

Retourner vers Discussions et Débats

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité