Nous sommes le Sam 25 Nov 2017 02:41


La notion de compétition

Pour des raisons de cohérence de l'ensemble et pour présenter à nos visiteurs une information fiable et claire, cette section est réservée en écriture aux surdoués diagnostiqués.

Modérateur: Bradeck

La notion de compétition

Messagepar Symposium du Fiasco » Sam 12 Déc 2015 10:47

Bonjour à tous,

J'ai un questionnement sur la manière dont les gens se structurent par rapport à la notion de compétition.

Force est de constater que beaucoup de gens ont pour moteur de vie la notion de compétition.
C'est une manière d'agir et de penser de tous les jours. Par exemple :
- Etre le premier et le plus informé sur l'actualité
- Amasser et retenir le plus d'informations possibles sur moult sujets qui permettront de débattre pour ne pas dire briller en société
- Sentir une plénitude quand plusieurs longueurs d’avance sont affichées par rapport à l’entourage

Souvent d’ailleurs la personne en question envisagera une relation comme un rapport de force dans lequel elle se sentira frustrée voire revancharde et mauvaise perdante quand celui-ci se fait à leur détriment. :punch:

Par rapport à cette façon de penser, j’apparais comme un véritable rastaquouère :
Tranquille, écoutant l’entourage, parlant de sujet dans une optique d’échange et de partage, satisfait d’avoir appris une connaissance, confortable avec mes lacunes qui permettent de me relativiser encore mieux ...

J’aurais souhaité connaître vos témoignages, votre expérience de vie :
Comment des personnes imprégnées par la sphère de la douance réagissent par rapport à ce thème de la compétition ?
Merci !
Avatar de l’utilisateur
Symposium du Fiasco
 
Messages: 23
Âge: 38
Enregistré le: Ven 4 Déc 2015 22:28
Localisation: IDF
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: La notion de compétition

Messagepar galou » Sam 12 Déc 2015 11:04

Je crois que cet esprit de compétition est plutôt dû à un besoin de reconnaissance, un besoin de faire ses preuves, qui va également avec la confiance en soi.
Pour la petite histoire, et très succinctement, j'ai énormément gagné en confiance ces dernières années, et si j'étais très ambitieuse au tout début de ma carrière (et j'ai toujours eu besoin d'être "la plus forte"), je le suis beaucoup moins maintenant... Bien sûr, la vie fait que les envies changent (vie de famille, etc.), mais je reste persuadée, dans mon cas, que la "tranquillité" est due au gros travail que j'ai fait sur moi, au rééquilibrage de la vision de moi-même, du genre : "je ne suis pas parfaite, mais je ne suis pas nulle non plus, je sais ce que je vaux, et pas besoin de le prouver".
Du coup, on entre très vite dans le débat sur l'éducation reçue, dont l'influence sur la confiance en soi est énorme... Et c'est par ce biais qu'on pourrait y voir un lien avec la douance : la perception de nous-même se construisant très tôt, notre hypersensibilité et le décalage/l'incompréhension avec les autres (y compris les parents) peuvent très largement jouer sur la confiance en soi.
"Si je devais résumer ma vie aujourd’hui avec vous, je dirais que c’est d’abord des rencontres. Des gens qui m’ont tendu la main [...] je chante la vie, je danse la vie!"
Avatar de l’utilisateur
galou
Gateau d'Artifice
 
Messages: 2126
Âge: 33
Enregistré le: Ven 29 Mar 2013 18:47
Présentation: courage, elle est courte :-p
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: La notion de compétition

Messagepar Symposium du Fiasco » Sam 12 Déc 2015 16:27

Galou, toujours au rendez-vous ! et une petite allusion avec la vie de famille qui change … ;)

Pour toi, si je te suis, la compétition permet de te tester, de connaître tes limites, de savoir ce que tu vaux et en définitive de gagner confiance en toi. Une fois cette confiance intégrée, de lâcher un peu la pression ?

La compétition ne serait donc pas chez toi une mentalité mais un outil qui a permis de te construire lors d’une phase de ta vie ? Ou alors le besoin « d’être la plus forte » continue de brûler en toi ?
Avatar de l’utilisateur
Symposium du Fiasco
 
Messages: 23
Âge: 38
Enregistré le: Ven 4 Déc 2015 22:28
Localisation: IDF
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: La notion de compétition

Messagepar galou » Sam 12 Déc 2015 17:41

:)
Euh non, je ne le dirais pas comme ça, mais plutôt l'inverse : avant, sans aucune confiance en moi, j'avais besoin de montrer que j'étais la meilleure,, tout en étant appréciée du plus grand nombre. Maintenant que j'ai travaillé sur cette confiance, via une thérapie notamment, je n'ai plus vraiment besoin d'être la meilleure... J'ai toujours une certaine fierté à réussir quelque chose, à faire "très bien", mais je n'ai plus la nécessité d'être "au-dessus", et je suis beaucoup moins carriériste qu'avant, dans le sens où mon niveau de vie me satisfait et je ne cherche pas à gravir absolument les échelons ;)
"Si je devais résumer ma vie aujourd’hui avec vous, je dirais que c’est d’abord des rencontres. Des gens qui m’ont tendu la main [...] je chante la vie, je danse la vie!"
Avatar de l’utilisateur
galou
Gateau d'Artifice
 
Messages: 2126
Âge: 33
Enregistré le: Ven 29 Mar 2013 18:47
Présentation: courage, elle est courte :-p
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: La notion de compétition

Messagepar marmotte » Sam 12 Déc 2015 18:35

Je n'ai jamais eu conscience d'avoir l'esprit de compétition, par contre je pense que mes collègues m'ont souvent vue comme hypercompetitrice, de mon coté j'essayais juste de faire bien...avec toujours l'idée que ce n'étais pas assez et un solide complexe de l'imposteur. J
J'adore lire et apprendre des trucs, raisonner. J'ai besoin d'être assise sur un bon tas de connaissances pour me rassurer, pas pour briller en société.
Je me sens plutôt dans ta version rastaquouère mais je projette bien involontairement la première image surtout dans des situations ou je ne me sens pas à l'aise.
Bon depuis que je j'ai appris et assimilé être HPI ca va mieux!!!
Avatar de l’utilisateur
marmotte
 
Messages: 400
Âge: 48
Enregistré le: Lun 29 Avr 2013 21:37
Localisation: Gironde
Présentation: presentations/bonjour-t3561.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: La notion de compétition

Messagepar TourneLune » Sam 12 Déc 2015 19:07

Tout d'abord , une question? Souhaites-tu aborder le sujet en lien avec la douance, auquel cas il est au bon endroit, ou bien de façon générale, auquel cas il n'est pas vraiment au bon endroit et ceci a la conséquence facheuse que tous les membres qui ne sont pas dans le groupe "diag +" ne pourront pas participer.

Concernant la question en elle-même, je vois personnellement 2 façons d'aborder la compétition:
1 - dans le but de se dépasser, de donner le meilleur de soi-même et de progresser par le fait de se comparer à d'autres, de sortir de sa zone de confort, chez soi, avec son propre regard, et d'affronter le regard de l'autre, le juge, le chrono, etc..
2 - afin de se comparer aux autres, d'être le premier, par désir de gagner, etc...

Dans le premier cas, la compétition est un moyen, dans le 2ème, elle est un but en soi.
Mais à mon avis, la nuance est vraiment de taille.

L'école et l'éducation qu'on a devrait nous préparer au 1er cas, où l'évaluation devrait nous permettre de nous situer, de nous dépasser et de devenir meilleur. Meilleur que soi, pas nécessairement meilleur que les autres. L'important alors n'est pas la performance ponctuelle mais le fait d'avoir progressé. La note, le classement, etc... n'est qu'un moyen d'évaluation.
Force est de constater néanmoins que ça ne marche pas très bien, qu'au final, la note ou le classement prennent beaucoup de place, trop de place? et qu'ils finissent par être le but recherché, avant même la valeur intrinsèque de ce qu'on est capable de produire.

Dis autrement, la compétition dans le premier sens n'empêche en aucun cas la coopération et l'entraide, bien au contraire. S'il s'agit de progresser vraiment, on a tous intérêt à s'entraider car ainsi, on devient tous meilleur.
Mais dans la compétition dans le second terme, on a effectivement, individuellement, intérêt à ce que l'autre régresse, se blesse, se trompe, soit éliminé pour une connerie, etc....

Le problème essentiel, pour moi, ne vient pas forcément de l'esprit de compétition en soi mais du fait qu'on se concentre sur le futile (le classement) en oubliant le principal ( la réelle progression).

Si tu as un peu de temps:
www.youtube.com Video from : www.youtube.com
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11493
Images: 367
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: La notion de compétition

Messagepar Symposium du Fiasco » Dim 13 Déc 2015 00:59

@Galiou : je ne percevais pas suffisamment que le manque de confiance en soi pouvait engager une exigence par rapport à soi-même et en fonction des autres, ce qui peut prendre la forme d'une compétition, en effet.

@marmotte : à des degrés atténués, je ressens cela aussi.

@TourneLune : le message est à ce stade au bon endroit et Yelko le jardinier s'en est courtoisement assuré ;)
Cette conférence de Mr Gori est un cadeau de noël avant l'heure, merci !
Pour en faire UN lien possible avec la notion de compétition :
La norme, suivant l'évolution des techniques et de la technologie, impose des exigences auxquelles nous devons nous conformer. L'humain prolétarisé est désormais esclave d'un système imposant des critères quantitatifs de reconnaissance. Pour être à la hauteur de tels critères, cela induit la notion de compétition que tu as illustrée par l'exemple de la déviance dans la finalité des notes scolaires.

Mais alors si l'esprit de compétition serait favorisé par notre environnement sociétal, jusqu'où cela pénétrerait-il dans nos vies privés et nos façons de penser ? (Vies privées étant de plus en plus exposées à la vie publique d'ailleurs ...)
Avatar de l’utilisateur
Symposium du Fiasco
 
Messages: 23
Âge: 38
Enregistré le: Ven 4 Déc 2015 22:28
Localisation: IDF
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: La notion de compétition

Messagepar madeleine » Dim 13 Déc 2015 22:22

Un grand merci pour la vidéo, TourneLune !!
J'aurais aimé qu'il continue sur sa lancée ...
J'entendais il y a peu Etienne Klein faire les mêmes revendications lors d'une conférence d'un cycle Ethique et Science, et tout cela me fait également penser à Zeitgeist.
le chemin est long et la pente est rude, oui, mais le mieux, c'est le chemin, parce que l'arrivée, c'est la même pour tout le monde... Aooouuuh yeaah...
avec l'aimable autorisation de P.Kirool
Avatar de l’utilisateur
madeleine
Ninja Traductor
 
Messages: 3050
Images: 0
Âge: 51
Enregistré le: Jeu 9 Jan 2014 10:16
Localisation: clermont-ferrand
Badges: 1
Neun's d'Honneur (1)
Présentation: presentations/contente-vous-connaitre-t4411.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: La notion de compétition

Messagepar lady space » Jeu 17 Déc 2015 09:24

Je me suis souvent cassée les dents parce que cette notion de compétition est quelque chose que je ne sais pas anticiper.

À mon avis, c'est quelque chose qui se joue grandement sur un plan émotionnel, inconscient. C'est-à-dire qu'il y a des gens (nombreux) qui cherchent à asseoir la valeur qu'ils s'accordent sur une position dans une hiérarchie, un classement quelconque : en gros, pour "valoir" quelque chose, j'ai besoin d'être "meilleur que" et, à l'inverse, si je suis "moins bien" je "vaux" moins, voire rien du tout.

Il s'agit d'une confusion, bien entendu - la valeur d'une personne ne dépend nullement d'un classement quel qu'il soit ; elle est intrinsèque - mais cette structure est bien ancrée dans l'inconscient, probablement véhiculée par une certaine éducation aussi, et c'est sur elle que reposent pas mal de comportements courants, à l'image du besoin d'avoir une plus grosse voiture que le voisin, de gagner plus d'argent que le cousin XY, d'avoir de meilleures notes à l'école que l'enfant de machin... dont la publicité tire le plus grand profit. Je grossis un peu le trait mais je pense que l'idée est claire.

On voit cette même structure à l'œuvre dans un certain type de discussion qui dérape car l'enjeu en est, pour un ou plusieurs participants, d'avoir raison, d'imposer son point de vue, et non de faire avancer la compréhension. Ça fonctionne selon le même schéma : il faut que j'aie raison pour avoir de la valeur, si je me trompe, ou que les arguments de l'autre sont plus pertinents, je vaux moins ou rien.

Personnellement, cette notion de compétition ne me parle pas - je ne me sens pas mieux ni moins bien parce que j'ai fait un truc "mieux que" ou "moins bien que", l'idée de gagner, de "battre" quelqu'un ne m'intéresse pas, et ça a toujours été comme ça, aussi loin que je m'en souvienne. Ce que je recherche c'est d'avancer, de comprendre, d'améliorer des choses, en me servant au mieux de mes capacités. Et dans cette démarche, j'ai tendance à oublier que tout le monde ne fonctionne pas comme ça, qu'il y a des gens qui se sentent "vaincus" parce que je les ai peut-être devancés dans mes réflexions ou que j'ai utilisé des connaissances qu'ils n'ont pas ou qu'en sais-je encore. Ou bien je ne vois pas venir le moment où une discussion vire à la compétition parce que, pour moi, ça n'en est pas.
Jeder ist ein Ausländer - fast überall.
(Slogan allemand des années 70/80 qui rappelle que nous sommes tous des étrangers quasiment partout dans le monde, sauf dans notre pays d'origine.)
Avatar de l’utilisateur
lady space
 
Messages: 1956
Âge: 53
Enregistré le: Ven 18 Fév 2011 17:41
Localisation: Alsace
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation: vers mon orbite
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: La notion de compétition

Messagepar Symposium du Fiasco » Jeu 17 Déc 2015 18:20

Voilà une contribution venant de l'espace qui fait du bien à lire !

Notamment, j'estime qu'une compétition de tous les jours entraine souvent de :
-l'inachevé : par exemple quand on essaye d'avoir le dernier mot, cela coupe le processus constructif de l'échange
-l'incompréhension : par exemple quand on veut faire bonne figure en faisant semblant de maitriser alors que l'on reste dans le flou
- de la tension : combien de fois des situations sans enjeu se sont vues crispantes à cause de comportements triomphalistes

Peut être cela est-il aussi lié chez certains au maintien et à la stimulation de la libido :
"je suis venu, j'ai vaincu, je bande" :blob8:

Je relativiserais sur le classement qui à un instant donné, sur un sujet spécifique et dans sa manière, reflète une performance selon son niveau de forme physique / mental / intellectuel.
Avatar de l’utilisateur
Symposium du Fiasco
 
Messages: 23
Âge: 38
Enregistré le: Ven 4 Déc 2015 22:28
Localisation: IDF
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: La notion de compétition

Messagepar Zyghna » Jeu 17 Déc 2015 21:56

J'ai toujours eu du mal avec la notion de compétition. Autant je peux comprendre ses tenants et aboutissants si j'y réfléchis et me fait l'avocat du diable, autant ce concept me dépasse totalement: intérieurement je ne le comprends pas.

Comme ladyspace, il m'arrivait souvent de me faire avoir du fait même de ma douance. Les facilités dans les apprentissages, les connaissances glânées ça et là que l'on ressort dans les conversations et qui passent pour de l'esbroufe, etc. Toutes ces choses qui font que d'autres se lancent dans une compétition contre nous, alors que nous n'y sommes pas partie prenante. Cela crée des qui proquo, des mésententes, de la tension inutile.

Maintenant je fais attention: si je perçois que l'autre est dans la surenchère, je fais tout de suite redescendre le soufflet. De fait, cela fait un bon moment que je n'ai plus été confrontée à la compétition directe: pour concourir, il faut être deux, c'est comme pour se disputer. Que l'un des joueurs se retirent, et la compétition disparaît.
Et si l'autre estime avoir gagné, grand bien lui fasse. si cela peut l'aider à avoir confiance en lui, je veux bien l'aider et l'applaudir ;)
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown
Avatar de l’utilisateur
Zyghna
 
Messages: 6800
Âge: 39
Enregistré le: Lun 27 Juin 2011 21:28
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: La notion de compétition

Messagepar Symposium du Fiasco » Jeu 17 Déc 2015 23:42

Merci. Voilà voilà, maintenant ce nouveau témoignage recoupe ce que je pressentais.

J'étais trop naïf et inconscient de moi-même pour identifier le pourquoi de ces comportements compétitifs et conflictuels à mon égard.
A ce stade je ne sais toujours pas comment gérer ce genre de situation. :nesaitpas:
Il faudrait s'adapter à la personne tout en restant soit même ...
Vu qu'il y a énormément de personnes compétitives (la société influençant les comportements individualistes dans ce sens) ça veut dire se brider la plupart du temps ?
En plus, ce que tu écris Zyghna ne se vérifie pas pour moi : quand j'essaye de me retirer du jeu, la personne ne démord pas, elle veut ma mort symbolique.

:rrmiaou: (vous voyez bien qu'avec un minois comme celui là je ne peux pas être compétitif ! ;)
Avatar de l’utilisateur
Symposium du Fiasco
 
Messages: 23
Âge: 38
Enregistré le: Ven 4 Déc 2015 22:28
Localisation: IDF
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: La notion de compétition

Messagepar Zyghna » Ven 18 Déc 2015 08:58

Je pense que cela dépend de plusieurs choses:
- comment toi tu te situes par rapport à la notion de compétitivité, ce qui ressort de tes paroles, de tes actes, de ton non verbal
- du milieu dans lequel tu évolues
- de ton rapport à l'autre.

Perso, je ne brigue pas de poste supérieur, je ne l'ai jamais fait. J'aime faire mon métier tranquillement dans mon coin, parce que ce n'est qu'une partie de ma vie et que je n'ai pas d'énergie à consacrer à une éventuelle montée en grade. Je suis plutôt du genre à aider les autres à évoluer et à vouloir qu'on me fiche la paix pour le reste. Ca vaut autant pour mon métier d'archéologue, que quand je bossais dans la banque (la compétition est plus agressive dans la banque, mais les postes nombreux, alors qu'en archéo les postes sont rares et difficiles à obtenir).
Bien sur, certains se situent toujours en compétition, se sentent lésés, mais c'est leur problème, pas le mien.

Quid de ton rapport à l'évolution professionnelle? Quid de tes relations à l'autre? Quid de ton milieu professionnel?

Quant à ta question de savoir s'il faut se brider souvent, je dirai que cela dépend des contextes. Je crois surtout qu'il faut y aller doucement et observer ton entourage, voir quelles sont leurs réactions quand tu sors ou fais quelque chose "hors norme". Je joue énormément sur l'humour et l'auto dérision pour désamorcer les tensions naissantes, c'est très efficace. Mais il faut être pleinement à l'écoute de l'autre, avoir confiance en sa capacité à interpréter le non verbal.

Je n'hésite pas non plus, quand je vois qu'une personne a eu une réaction tendue, à aller la voir quand elle est seule pour essayer de comprendre sa réaction, pour que l'on en parle ensemble (la communication non violente peut être une bonne initiation pour de tels échanges).
J'ai les outils pour m'adapter à cette société, pour faire changer les mentalités, pour aider l'autre à se sentir bien, alors je les utilise. Mais c'est aussi parce que je suis engagée dans une démarche de bienveillance et de non compétitivité depuis des années, c'est l'essence même de ma vie, et ce qui vaut pour moi ne sera pas forcément généralisable.
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown
Avatar de l’utilisateur
Zyghna
 
Messages: 6800
Âge: 39
Enregistré le: Lun 27 Juin 2011 21:28
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: La notion de compétition

Messagepar *Za* » Ven 18 Déc 2015 11:54

Symposium du Fiasco a écrit:En plus, ce que tu écris Zyghna ne se vérifie pas pour moi : quand j'essaye de me retirer du jeu, la personne ne démord pas, elle veut ma mort symbolique.

A moins que tu ne t'entoures de personnes particulièrement hargneuses, j'avoue que cette phrase m'étonne quand même pas mal. Je ne connais pas grand monde qui recherche la "mort symbolique" de ses interlocuteurs !! Tes potes sortent de l'ENA ou quoi ? :D

Plus sérieusement, c'est normal de défendre son bout de gras si on pense avoir raison - voire parfois juste par goût de la polémique. Mais tout le monde ne le vit pas de la même façon. Par conséquent je m'interroge : cette image de "mort symbolique", ne vient-elle pas plutôt de toi ? Est-ce vraiment ton interlocuteur qui veut "gagner" à tout prix ou bien toi qui a la désagréable sensation de "perdre" quelque chose lorsque tu ne parviens pas à faire valoir ton point de vue ?

On peut tout à fait détester la compétition mais la voir partout bien malgré nous - surtout quand on n'est pas en position favorable. C'est pas forcément conscient, d'ailleurs. Ça m'arrive, de moins en moins heureusement. Mais pas toujours facile de prendre du recul, vu l'importance du discours compétitif partout autour de nous.
J'ai mis mon képi dans la cage
et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête... J. Prévert
Avatar de l’utilisateur
*Za*
 
Messages: 2713
Images: 22
Enregistré le: Lun 15 Avr 2013 12:25
Présentation: c'était moi...
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: La notion de compétition

Messagepar Symposium du Fiasco » Ven 18 Déc 2015 20:38

@Zyghna : je me reconnais dans ta démarche de vie et tu as écris une phrase que je trouve grandiose :
"Mais c'est aussi parce que je suis engagée dans une démarche de bienveillance et de non compétitivité depuis des années, c'est l'essence même de ma vie, et ce qui vaut pour moi ne sera pas forcément généralisable."
Un peu croyante peut être ? ;)
Je pense que cette démarche que l'on peut qualifier de quête d'amour s'oppose radicalement à la quête de pouvoir.
Je travaille dans un milieu proche de celui de la banque, dans la finance et je crois que beaucoup de choses viennent de là ... Il y a aussi un paradoxe que je n'arrive pas à déjouer : la chaleur de mon for intérieur ne transparait pas de l'extérieur.

@*Za* : c'est le corollaire du paragraphe ci-dessus. M'en fous de "perdre" ! Ce qui m'agace c'est le surplus de travail, la perte de temps et d'énergie, le flottement que génère une décision prise dans le seul but de garder sa superbe. Quand mon chef ou des collègues me sapaient et se réjouissaient de l'état léthargique dans lequel j'en étais arrivé, j'avais l'impression d'une forme de mort.

D'autres témoignages ou informations peut être ?
Avatar de l’utilisateur
Symposium du Fiasco
 
Messages: 23
Âge: 38
Enregistré le: Ven 4 Déc 2015 22:28
Localisation: IDF
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: La notion de compétition

Messagepar Zyghna » Ven 18 Déc 2015 20:49

Offtopic :
Tu peux aller faire un petit tour par ici pour te donner une idée ;)
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown
Avatar de l’utilisateur
Zyghna
 
Messages: 6800
Âge: 39
Enregistré le: Lun 27 Juin 2011 21:28
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: La notion de compétition

Messagepar TourneLune » Ven 18 Déc 2015 20:54

J'avoue avoir un peu de mal avec la notion de compétition telle que vous la définissez et qui équivaut grosso modo avec le désir de gagner à tout prix. Pour moi c'est beaucoup plus large que ça, et si ça peut prendre cet aspect-là, ça peut aussi être tout autre chose, notamment au niveau sportif mais au niveau professionnel aussi.
Que dire de ceux qui ont besoin de challenges, de défis et de la saine émulation qui peut parfois ressortir d'une compétition?
Le fair play ne me semble pas si facilement dissociable de l'esprit de compétition, bien au contraire.

Parce que ton boss qui ne revient pas sur une décision par peur de perdre la face, il a déjà perdu, non? Si tu places la compétition à un autre niveau, elle permet aussi d'avancer, de progresser en se confrontant au regard et à la compétence de l'autre, elle n'exclut en rien le collectif.
Elle n'exclut pas non plus les dérives mais c'est un peu dommage de limiter l'ensemble du sujet à ses dérives...


Par contre, dans vos réponses apportées, je ne vois pas trop de lien avec la douance...
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11493
Images: 367
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: La notion de compétition

Messagepar Zyghna » Ven 18 Déc 2015 21:01

Disons qu'à partir du moment où tu réponds plus vite, que tu cogites plus vite, que tu trouves des solutions plus efficaces et plus rapidement, tu as tendance à provoquer l'esprit de compétition chez les autres. Peut être sont ils dans un rapport d'évolution personnelle comme tu le dis, pas forcément dans un truc malsain de savoir qui a la plus grosse, mais toujours est il que tu n'as pas toujours envie qu'on t'impose cette compétition.

Mais bon, j'ai jamais trop compris l'intérêt de la compétition, que ce soit au boulot ou en sport... Je comprends que certains se construisent dessus, en ait besoin, mais ce n'est pas le cas pour d'autres. Ou alors c'est parce que la compétition a une connotation trop pugnace pour que je m'y retrouve.
Je veux bien grandir, gagner en sagesse, en tolérance, bienveillance, mais ce n'est pas pour moi de la compétitivité.

Peut être serait il bon effectivement de redéfinir le terme de compétition pour que l'on se mette d'accord.
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown
Avatar de l’utilisateur
Zyghna
 
Messages: 6800
Âge: 39
Enregistré le: Lun 27 Juin 2011 21:28
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: La notion de compétition

Messagepar TourneLune » Ven 18 Déc 2015 21:05

Ben tu n'es jamais vraiment obligée de rentrer dans un rapport de compétition, en tous cas s'il est sain. Si l'autre personne en a profité pour sortir un truc intéressant, tout le monde est gagnant.
Ceux qui se sentent menacés par ce que tu es, qu'ils préfèrent essayer de te dépasser ou qu'ils n'osent plus parler, c'est compliqué de toutes façons.
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11493
Images: 367
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: La notion de compétition

Messagepar invité123 » Ven 18 Déc 2015 22:02

La discussion me donne envie de partager un truc sur mon propre fonctionnement. Personnellement, je fais attention à une de mes attitudes dont pendant longtemps je n'avais pas compris un effet.

Lorsque je vois quelqu'un qui peine sur un jeu, sur une tache d'ordre technique, ou encore sur un problème ou exercice, j'ai tout de suite envie de voir si moi j'y arrive. Spontanément j'ai envie de demander à prendre le relais. Et c'est comme cela que j'ai à de nombreuses occasions été perçu comme quelqu'un qui veut épater la galerie ou montrer qu'il est le plus fort.

Sauf qu'intimement, ce n'est pas du tout cela que je veux faire passer. Pour moi c'est de l'ordre de la compulsion. Un truc bloquant j'ai envie de m'y confronter, mais pas pour montrer aux autres que moi j'y arrive, mais tout simplement pour savoir moi si j'en suis capable.

C'est un truc auquel je fais très attention depuis que je me suis rendu compte de la dynamique. Parce que je comprends tout à fait qu'il est question d'ego dès qu'il y a matière à comparer. Mais quand j'étais gamin, je ne saisissais pas du tout ce que je pouvais provoquer par mon attitude. :lol:

Par ailleurs, même aujourd'hui à 38 ans, j'ai plus ou moins les même soucis avec la notion de compétition que lorsque j'étais enfant. Parfois je ne vois pas venir une situation où s'installera une rivalité, et je me retrouve de temps en temps (rarement aujourd'hui tout de même) désarçonné par un climat d'affrontement inattendu.

Je reviens sur la notion de bienveillance dont vous parliez plus haut. Je la trouve fondamentale et je m'efforce de toujours y penser dans mes interactions sociales, surtout sur Internet où elle n'est pas trop la compagne de l'anonymat. D'ailleurs j'ai vraiment l’impression que notre culture de nous invite que peu à être bienveillant avec des inconnus.

L'antagonisme, et donc la compétition, semble être un précepte bien plus cultivé. J'imagine que pour beaucoup cela peut-être sain. A titre personnel j'ai du mal à être motivé par la mise en concurrence et cela me démotive plutôt que cela m'inspire. Mais cela m'est propre bien sûr :$


Sinon désolé d'être pas mal hors sujet, car tout ce que je raconte n'a pas rapport avec la douance.
invité123
 

Re: La notion de compétition

Messagepar Symposium du Fiasco » Ven 18 Déc 2015 22:41

La porte est grande ouverte pour élargir le sujet.

Oui, l'émulation tout comme la compétition permettent "d'avancer, de progresser en se confrontant au regard et à la compétence de l'autre". Mais bien que ces 2 termes se complètent et peuvent se générer l'un l'autre, il faut les distinguer : dans la compétition il y a la gagne en définitive, fairplay ou pas.

Un certain stade franchi, je ne sais pas si dans la compétition on ne rencontre pas un revers de la médaille obligé finalement. Qu'on l'ait choisi ou pas :
Dans le sport professionnel il faut gagner à tout prix au détriment même de sa santé. C'est une carrière qui est en jeu, de la reconnaissance.
Dans notre société de marché c'est la compétition qui teinte les règles du jeu économique. Sans la gagne de la compétitivité et de l'innovation cela entraine une perte de parts de marché, une perte de valeur et un impact sur le tissu social.
Au niveau professionnel, l'empreinte de la compétition au coeur même d'une équipe créera à mon sens plus d'individualisme et de conflits (pour les primes/augmentations/promotions) se faisant au détriment du collectif et de la saine émulation (ma critique se situait là)

Dans un autre registre, c'est vrai que la compétition est un moyen de se développer tant au niveau personnel (connaître ses limites, se mobiliser, savoir se dépasser ...) qu'au niveau d'une société (faire naître des dynamismes ...).


Ce qui m'intéressait (parmi d'autres choses), c'était le ressenti de personnes diag+ vis à vis de la compétition.
Peut-être que la douance exacerbait ce point en 2 directions diamétralement opposées :
La compétition inutile voire incomprise vs la douance, un atout supplémentaire pour gagner et renforcer ce désir.

Tu n'es pas hors sujet Invité 123.
Ta contribution m'apporte quelque chose.
Merci.
Avatar de l’utilisateur
Symposium du Fiasco
 
Messages: 23
Âge: 38
Enregistré le: Ven 4 Déc 2015 22:28
Localisation: IDF
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: La notion de compétition

Messagepar Symposium du Fiasco » Dim 20 Déc 2015 12:53

(Peu instruit et lecteur du dimanche) mais c'est en lisant Kundera que je suis retombé sur la conception duale et antagoniste de Parménide.
Je crois que plus ou moins consciemment j'essayais de polariser la notion de compétition (et donc de l'appauvrir ?).
C'est très intéressant de voir à quel point ceux qui ne vivent pas dans un mode de compétition ont pour socle de vie des fonctionnements et des aspirations qui forme une polarité à part entière.

J'espère que ça ne part pas trop en cacahuète :chaise
Avatar de l’utilisateur
Symposium du Fiasco
 
Messages: 23
Âge: 38
Enregistré le: Ven 4 Déc 2015 22:28
Localisation: IDF
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS



Retourner vers Discussions et Débats

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité