Nous sommes le Jeu 19 Jan 2017 22:27


Douance, attention au trouble ! (TDA/H)

Pour des raisons de cohérence de l'ensemble et pour présenter à nos visiteurs une information fiable et claire, cette section est réservée en écriture aux surdoués diagnostiqués.

Modérateur: Zyghna

Douance, attention au trouble ! (TDA/H)

Messagepar Monsieur Noir » Sam 7 Jan 2012 22:45

Suite à la dérive du sujet Haut potentiel et QI hétérogène où dans un élan de confidence, j'écrivis
Moi même a écrit:Je ne parviens pas à effectuer une tâche simple et répétitive sans avoir l'esprit qui se barre. Maintenant, je le vois au boulot : je me retrouve systematiquement à passer mon temps à trouver le moyen d'automatiser les taches repetitives (par programmation), mais sans m'en apercevoir sur le coup...
, je lance un sujet sur l'attention, la concentration, et tout le toutim. Let's go :

« Si vous aussi avez planté le code, mais pas la conduite, si vous aussi vous avez l'esprit qui se barre quand vous (tentez d')effectuer une tâche répétitive, venez nous narrer en quoi vous pensez qu'il ne s'agit pas d'un TDA. »

(La question qui me vient à l'esprit, c'est « où commence le trouble ? »)

Je*, (et d'après l'intérêt soulevé dans le fil suscité, pas seulement je) serais pas mal intéressé par vos expériences en matière de concentration et d'attention, et par les stratégies que vous avez éventuellement pu mettre en place pour rester concentré sur une tâche, disons, peu chargée en facteur g... Et, si vous y parvenez depuis tout petit, vous souvenez-vous comment vous avez appris à le faire ?

Et si vous avez été diagnostiqué TDA, par qui, comment, pourquoi, et quel est le remède ?

Les pistes que j'explore, quant à moi sont : me concentrer sur l'efficacité des mouvements à effectuer, pour des tâches comme la vaisselle, ça marche pas mal. Faire deux trucs à la fois, mais c'est pas applicable en permanence. Ecouter un truc pendant que je fais.

What about you ?

*(ouais, je pense à ma pomme d'abord, ça doit être la lecture de la bio de Steve Jobs qui déteint)
A la recherche de l'imperfection parfaite.
Avatar de l’utilisateur
Monsieur Noir
 
Messages: 442
Âge: 40
Enregistré le: Ven 4 Fév 2011 00:42
Localisation: IRL
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: Back in Black
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance, attention !

Messagepar rouzejp » Sam 7 Jan 2012 22:55

J'ai un fils tdah et j'étais moi aussi tdah. Les choses se sont un peu naturellement arrangées pour moi avec l'âge, mais je reste ce que j'appelle un sprinter, c'est à dire que je fais très vite de nombreuses choses. J'ai énormément de mal à "durer". Je me suis donc adapté et ai construit ma vie autour de cela ! Je pense que l'on ne peut lutter contre sa nature profonde. Souvent pour ne pas casser la branche doit plier...
Ce n'est pas parce que l'on est différent que l'on est moindre !
Avatar de l’utilisateur
rouzejp
 
Messages: 373
Enregistré le: Mar 8 Nov 2011 01:09
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: Douance, attention !

Messagepar Monsieur Noir » Sam 7 Jan 2012 23:07

Point n'est question de juger, mais de (se) connaître pour tirer au mieux parti de ses particularités. J'ai longtemps cru que ma nature profonde était d'être un lâche faible et timide, et je me suis trompé.

Depuis, je passe mon temps à essayer de déterminer ce que je peux changer, et ce que je ne peux pas. Donc, je cherche à en connaître un max sur ce qui me handicape au quotidien.

Et vu que la douance mène parfois à de faux diagnostics, je cherche ce qui la distingue TDA, en fait. (ouais, je sais, va voir un pro, mais les pros, des fois...)

Edit : j'ajoute que toute doc est bienvenue. Si j'ai le temps, j'en mettrai aussi.
A la recherche de l'imperfection parfaite.
Avatar de l’utilisateur
Monsieur Noir
 
Messages: 442
Âge: 40
Enregistré le: Ven 4 Fév 2011 00:42
Localisation: IRL
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: Back in Black
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance, attention au trouble !

Messagepar Zyghna » Sam 7 Jan 2012 23:52

Tu entends quoi par tâche répétitive exactement?
Travail à la chaîne ou quelque chose demandant un peu de réflexion?

Pour les tâches bassement répétitive, je me mets en veille: seule une toute petite partie de mon attention est concernée par la tâche, le reste vagabonde. C'est quelque chose que j'aime bien, comme quand je conduis. C'est d'ailleurs à force d'enfiler les km tous les jours que j'ai fini par développer cette technique.
Mais il ne me faut pas d'autre distraction à côté, sinon c'est la cata, je n'arrive plus à faire la tâche correctement.

De même de gros problème d'attention, mais surtout des problèmes pour ne pas m'éparpiller dans tous les sens, surtout si la tâche est répétitive. Il me faut m'astreindre à la faire et à ne pas bouger, ce qui passe en général soit par un objectif (faire tant de trucs), soit surtout par une durée que je m'impose.
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown
Avatar de l’utilisateur
Zyghna
 
Messages: 6670
Âge: 38
Enregistré le: Lun 27 Juin 2011 21:28
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance, attention au trouble !

Messagepar marco » Dim 8 Jan 2012 09:48

Zyghna a écrit:De même de gros problème d'attention, mais surtout des problèmes pour ne pas m'éparpiller dans tous les sens, surtout si la tâche est répétitive. Il me faut m'astreindre à la faire et à ne pas bouger, ce qui passe en général soit par un objectif (faire tant de trucs), soit surtout par une durée que je m'impose.


Pour les tâches vraiment bêtement répétitives je me débrouille correctement. J'alloue le minimum de ressources à la tâche, et le reste du cerveau se barre. Ca peut être reposant. D'ailleurs depuis que j'ai une maison et un jardin j'ai découvert qu'à peu près n'importe quelle occupation dans le jardin était terriblement reposante. Il n'y a pas si longtemps j'ai passé deux heures à ramasser des feuilles et je suis revenu fourbu mais super détendu :)

Sinon j'ai aussi du mal à rester concentré longtemps. Cette semaine par exemple, j'ai rédigé plusieurs propositions commerciales pour des prospects. Plusieurs fois, j'ai du me botter les fesses pour m'y mettre, et puis, quand j'avais fini un passage important, je me retrouvais à sauvegarder et basculer sur autre chose. Comme si j'avais épuisé quelque chose et qu'il fallait que je recharge une batterie avant d'y revenir, dans 5mn ou 2h.

Je fais 50 trucs en même temps. Le boulot l'impose souvent (tu travailles sur une proposition, un autre client appelle pour une urgence, un collègue débarque pour demander quelque chose et là tu te rappelle que tu dois rappeler la nounou) mais c'est aussi une façon d'être. Je me suis longtemps trouvé sacrément nul à cause de ça. Avec le temps, un minimum de sagesse mais surtout de recul m'ont permis de mieux voir le fonctionnement. Je vois que j'ai besoin de ces zappings (ceux que je crée, pas ceux qu'on m'impose) vraisemblablement pour envoyer telle tâche en arrière plan, où elle sera traitée comme il faut. Ce sont à la fois des respirations et des façons de laisser décanter.
C'est cependant aussi pour moi la matérialisation de pensées foisonnantes. Je fais un truc qui me fait repenser à tel autre, ah mais tiens ça me rappelle que je voulais trouver la recette, ah tiens ça coûte combien déjà cet appareil, tiens mais le projet d'électronique, il faudrait que j'aille au ciné demain mais qu'est-ce qu'il y a à voir ?
marco
 
Messages: 117
Âge: 45
Enregistré le: Dim 28 Aoû 2011 11:04
Localisation: Région parisienne
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance, attention au trouble !

Messagepar lady space » Dim 8 Jan 2012 12:00

D'après ce que j'ai pu lire ça et là (promis, je cherche les liens quand j'aurai plus de temps), un des caractéristiques du TDHA est que la personne concernée est incapable de tirer des enseignements de ses erreurs et les répète à l'infini. Le simple fait de se poser soi-même la question comment ne pas reproduire des comportements qui fonctionnent mal serait donc un indicateur qu'il ne s'agit pas de ce trouble qui est souvent confondu avec un effet de la douance. Mais ça m'a l'air de concerner plutôt les enfants.

En ce qui me concerne, je serais certainement incapable de travailler efficacement dans un open space, la gestion du bruit ambiant me coûterait trop de forces qui manqueraient alors pour rester concentrée sur des tâches qui ne me passionnent pas. Parce que j'estime que se concentrer sur des tâches rébarbatives demande une énergie considérable et je m'observe souvent à enrager quand je suis obligée d'utiliser mon cerveau pour quelque chose qui ne m'intéresse pas beaucoup.

La seule parade que j'ai trouvé jusqu'à présent c'est de faire d'abord quelque chose qui me nourrit, histoire de me donner l'énergie à supporter des choses à faire dans la contrainte (de l'administratif surtout ou du boulot qui ne demande pas une attention particulière). Car je suis capable de rester concentrée des heures durantes quand quelque chose présente un intérêt pour moi. Genre une traduction bien compliquée qui nécessite que je lance toutes les forces de ce gros ciboulot dans la bataille pour pondre un texte qui ressemble à quelque chose, ça me laisse fatiguée sur le coup mais procure en même temps l'énergie de prendre sur moi pour le reste.

C'est en fait le fameux concept "après l'effort le réconfort" qui ne marche pas. Dans le mesure où le réconfort procure l'énergie pour faire un effort ensuite, il faut d'abord charger ses batteries et se servir du courant après. Si on travaille trop longtemps dans l'ordre inverse, ça peut déboucher sur un burnout. Dans cette optique, le fait que l'esprit s'évade relève peut-être d'une stratégie de survie. Sauf que - à l'excès - elle menace elle-même la survie.

Sinon, la technique de la dernière minute fonctionne parfois pas mal non plus. Mais ça peut me retomber dessus aussi quand je pousse le bouchon trop loin.

@ M. Noir: Après dans l'entreprise, beaucoup dépend de l'organisation de cette dernière et de l'état d'esprit des supérieurs. Il y a peut-être moyen de leur proposer l'automatisation des tâches en tant que projet, avec un quota d'heures attribuées à cela, car l'entreprise aurait à y gagner en rendement. Pas besoin de mentionner que tu as trouvé ça en laissant vagabonder ton esprit, on peut enjoliver en le présentant comme le fruit d'une mûre réflexion.

@marco: j'ai aussi constaté les bienfaits à travailler la terre, regarder mes plantes pousser, les tailler, arracher la mauvaise herbe... bref me perdre dans mille détails. ça fait partie des activités qui me nourrissent.
Jeder ist ein Ausländer - fast überall.
(Slogan allemand des années 70/80 qui rappelle que nous sommes tous des étrangers quasiment partout dans le monde, sauf dans notre pays d'origine.)
Avatar de l’utilisateur
lady space
 
Messages: 1909
Âge: 52
Enregistré le: Ven 18 Fév 2011 17:41
Localisation: Alsace
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation: vers mon orbite
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance, attention au trouble !

Messagepar Cyrano » Lun 9 Jan 2012 07:57

Quand j'étais gamin, je pouvais mettre une heure à débarrasser la table parce que j'étais distrait par les choses autour de moi. Du coup l'assiette dans la main pouvait se retrouver posée sur la cheminée à côté d'une brochure que j'avais attrapée au passage. Après, pour retrouver l'assiette...

Et c'est encore souvent le cas aujourd'hui. Je perds mes affaires en permanence. Je ne sais pas si ça relève d'un trouble de l'attention mais je pense toujours à tout, sauf à ce que je fais. Donc je sème les choses au quatre vents. La télécommande dans le frigo, mes clés sur le lit etc. C'est très handicapant.

C'est comme si le quotidien était juste chiant, et pas digne d'attention.

Après, il semble que les gens atteints de ces troubles sont incapables de se concentrer plus de quelques minutes sur quoi que ce soit. Il me semble que, ayant discuté avec toi assez longuement Mr Noir, tu es très capable de passer des heures concentré sur un sujet qui te passionne...
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.
Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Chaînon Manquant
 
Messages: 4678
Âge: 39
Enregistré le: Mer 25 Mai 2011 11:25
Localisation: Into the wild
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance, attention au trouble !

Messagepar marco » Lun 9 Jan 2012 08:30

Mon fils aîné aussi peut mettre 30mn à faire quelque chose qui en demanderait normalement 3 parcequil pense à autre chose, tombe sur son journal, etc.
Il abandonne des jouets n'importe où.
En revanche pas de télécommande ou de café dans le frigo, avec lui comme avec moi.
marco
 
Messages: 117
Âge: 45
Enregistré le: Dim 28 Aoû 2011 11:04
Localisation: Région parisienne
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance, attention au trouble !

Messagepar Zyghna » Lun 9 Jan 2012 09:26

En parlant d'attention, j'ai remarqué un truc hier en faisant ma méditation, et qui rejoint pas mal l'automatisation: j'étais en train de me concentrer sur ma respiration quand forcément mon esprit s'est remis à vagabonder. Là je l'ai ramené sur ma respiration, pour m'apercevoir qu'il y était encore en partie.
Tout en divaguant je me sentais encore concentrée, comme s'il y avait un dédoublement de l'attention.

Au final, c'est la même chose quand je conduis, je n'alloue qu'une partie des ressources à ce qui est automatisé. Cela peut paraître de l'étourderie ou de l'inattention pour quelqu'un d'extérieur, mais je ne suis pas sûre que ça amoindrisse le travail effectué pour autant.
(enfin peut être un peu, sinon je n'excellerais pas uniquement en travaillant dans l'urgence)
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown
Avatar de l’utilisateur
Zyghna
 
Messages: 6670
Âge: 38
Enregistré le: Lun 27 Juin 2011 21:28
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance, attention au trouble !

Messagepar Coccinelle » Lun 9 Jan 2012 18:11

Alors moi pour rester concentrée, justement il ne me fait pas de bruit (ou pas trop) donc exit la musique.
Dans le monde pro, j'ai un boulot où c'est peu répétitif, par contre toutes tâches commencées va être interrompues X fois , entre temps je suis souvent obligée d'en faire plusieurs en même temps (selon l'ordre de priorité), et de revenir à la première, je fais donc constamment au moins 3 trucs en même temps, et je dois dire que ça me convient bien, sinon de moi même lors des très rares fois où je ne suis pas interrompue je vais m'interrompre de moi même, et bizarrement j'arrive à reprendre exactement là où j'en étais sans problème au contraire je me sens plus efficace quand j'ai été interrompue. Pour les trucs qui ressemblent plus à quelque chose de répétitif je change régulièrement l'ordre de les faire pour rester un minimum concentrée.
Pour mon monde personnel, les trucs vraiment répétitif, mon esprit s'évade en partie au moins et va réfléchir à plusieurs trucs en même temps.
Sinon j'ai carnet de note pour les trucs que je serais susceptible d'oublier.

Une fois j'ai retrouvée mon portable dans le congel, mais depuis que j'ai des enfants je suis moins comme ça, je sais comment je fais pour être moins tête en l'air, par contre je ne pense pas souffrir de TDA, au contraire je suis capable de rester très longtemps concentrée sur le déroulement d'une journée, pour ne rien oublier. Mais j'ai la chance d'avoir un boulot avec un minimum de répétition.

Celà ne va surement aider personne...
Avatar de l’utilisateur
Coccinelle
Chirurgien ès Poulet
 
Messages: 1970
Âge: 38
Enregistré le: Jeu 30 Juin 2011 18:05
Badges: 2
Ex Jardinier (1) Ex Modérateur (1)
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance, attention au trouble !

Messagepar Joebar » Ven 27 Jan 2012 22:41

http://www.tdah-adulte.org/
je viens de lire ça. (ok, j'ai survolé le milieu...)
où se trouve la frontière avec le surdoué?
si ce sont bien 2 choses différentes on peut être les deux?? ou TDA sans douance ou surdoué sans TDA? ça me paraît étrangement similaire quand même...
ce qui me fait bizarre aussi est l'imagerie cérébrale au début alors qu'il est précisé l'hyperactivité cérébrale... ou le cerveau n'a pas besoin de travailler plus pour produire plus?

c'est un peu flou pour moi là... si on pouvait m'éclairer siou plait!
"Ne vous en faites pas, le trac, cela viendra avec le talent" , Sarah Bernhardt.
Avatar de l’utilisateur
Joebar
Chouchou de la maîtresse
 
Messages: 2922
Images: 4
Âge: 39
Enregistré le: Lun 27 Juin 2011 10:31
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: ->
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance, attention au trouble !

Messagepar Joebar » Ven 3 Fév 2012 15:14

Joebar a écrit:http://www.tdah-adulte.org/
je viens de lire ça. (ok, j'ai survolé le milieu...)
où se trouve la frontière avec le surdoué?
si ce sont bien 2 choses différentes on peut être les deux?? ou TDA sans douance ou surdoué sans TDA? ça me paraît étrangement similaire quand même...
ce qui me fait bizarre aussi est l'imagerie cérébrale au début alors qu'il est précisé l'hyperactivité cérébrale... ou le cerveau n'a pas besoin de travailler plus pour produire plus?

c'est un peu flou pour moi là... si on pouvait m'éclairer siou plait!


d'après le lien les différences TDA/Surdoué seraient là:
www.tdah-adulte.org a écrit:La plupart des TDA/H ont des statuts professionnels moins élevés que la moyenne du fait d'échecs scolaires et n'arriveront sans doute jamais sur cette page. Si vous avez eu quelques succès scolaires puis professionnels malgré votre TDA/H, peut-être que vous aimiez l'école tout simplement, ou alors vous avez compensé avec un QI cérébral assez élevé. Vous faites peut-être partie de ce qu'on appelle les surdoués ou personne à Haut Potentiel (HP), mais avec peut-être en opposition un mauvais QI émotionnel et souvent avec une hypersensibilité exacerbée. ll y a beaucoup de symptômes communs entre la surdouance et le TDA/H à l'âge adulte. Les surdoués sont plus perfectionnistes, plus exigeants ou intransigeants, en compétition permanente, plus créatifs encore que les TDA/H, plus conceptuels et souvent moins pratiques, et ils sont souvent infatigables, pouvant abattre des sommes considérables de travaux. Les surdoués intellectualisent tout.


De plus, le TDA n'apprendrait pas de ses erreurs.
"Ne vous en faites pas, le trac, cela viendra avec le talent" , Sarah Bernhardt.
Avatar de l’utilisateur
Joebar
Chouchou de la maîtresse
 
Messages: 2922
Images: 4
Âge: 39
Enregistré le: Lun 27 Juin 2011 10:31
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: ->
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance, attention au trouble !

Messagepar Cyrano » Ven 3 Fév 2012 16:05

J'ai trouvé ce questionnaire.Bon ça vaut ce que ça vaut, et il est bien précisé que ça ne remplacera jamais l'avis d'un professionnel, mais ce sont les questions de base du diagnostic. (questions établies par l'OMS) En gros si tu réponds à ce questionnaire en cochant la partie grisée plus de 4 fois, l'hypothèse mérite d'être creusée.

http://www.afpb.asso.fr/fileadmin/fichi ... French.pdf
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.
Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Chaînon Manquant
 
Messages: 4678
Âge: 39
Enregistré le: Mer 25 Mai 2011 11:25
Localisation: Into the wild
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance, attention au trouble !

Messagepar amalia » Ven 3 Fév 2012 21:06

marco a écrit:
Zyghna a écrit:De même de gros problème d'attention, mais surtout des problèmes pour ne pas m'éparpiller dans tous les sens, surtout si la tâche est répétitive. Il me faut m'astreindre à la faire et à ne pas bouger, ce qui passe en général soit par un objectif (faire tant de trucs), soit surtout par une durée que je m'impose.


Pour les tâches vraiment bêtement répétitives je me débrouille correctement. J'alloue le minimum de ressources à la tâche, et le reste du cerveau se barre. Ca peut être reposant. D'ailleurs depuis que j'ai une maison et un jardin j'ai découvert qu'à peu près n'importe quelle occupation dans le jardin était terriblement reposante. Il n'y a pas si longtemps j'ai passé deux heures à ramasser des feuilles et je suis revenu fourbu mais super détendu :)

Sinon j'ai aussi du mal à rester concentré longtemps. Cette semaine par exemple, j'ai rédigé plusieurs propositions commerciales pour des prospects. Plusieurs fois, j'ai du me botter les fesses pour m'y mettre, et puis, quand j'avais fini un passage important, je me retrouvais à sauvegarder et basculer sur autre chose. Comme si j'avais épuisé quelque chose et qu'il fallait que je recharge une batterie avant d'y revenir, dans 5mn ou 2h.

Je fais 50 trucs en même temps. Le boulot l'impose souvent (tu travailles sur une proposition, un autre client appelle pour une urgence, un collègue débarque pour demander quelque chose et là tu te rappelle que tu dois rappeler la nounou) mais c'est aussi une façon d'être. Je me suis longtemps trouvé sacrément nul à cause de ça. Avec le temps, un minimum de sagesse mais surtout de recul m'ont permis de mieux voir le fonctionnement. Je vois que j'ai besoin de ces zappings (ceux que je crée, pas ceux qu'on m'impose) vraisemblablement pour envoyer telle tâche en arrière plan, où elle sera traitée comme il faut. Ce sont à la fois des respirations et des façons de laisser décanter.
C'est cependant aussi pour moi la matérialisation de pensées foisonnantes. Je fais un truc qui me fait repenser à tel autre, ah mais tiens ça me rappelle que je voulais trouver la recette, ah tiens ça coûte combien déjà cet appareil, tiens mais le projet d'électronique, il faudrait que j'aille au ciné demain mais qu'est-ce qu'il y a à voir ?


ben mince, je me retrouve là....
bon, y a longtemps que j'ai accepté et que je culpabilise plus mais ça fait drole de le lire par un autre ;)
Je ne parle pas aux cons, ça les instruit ( M Audiard)
Avatar de l’utilisateur
amalia
 
Messages: 827
Âge: 48
Enregistré le: Ven 11 Nov 2011 12:11
Localisation: Au sud de la banquise
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: pres-equipe/bon-endroit-t1011.html
Profil: Intéressé pour une personne de mon entourage
Test: NON

Re: Douance, attention au trouble ! (TDA/H)

Messagepar Mushu » Mer 20 Juin 2012 12:20

A la demande de saul en particulier, sandre en autre, Nashira, joebar ect en général, je rédige enfin un petit post sur le tda que l'on ma diagnostiquer Grace a des test spécifiques il n'y a meme pas une semaine...
Nan mais vous êtes impatient les mecs quand meme!!! C'est fou ça
Sans compter Fabs qui voudrai bien avoir des retours d'autres Dys et qui m'avais demander en premier...
A croire que je multiplie les sous groupes.
Bref vu que la je suis en vacances avec plein de choses a faire (sans compter que la decouverte de ma douance est toute aussi fraiche) je prends 10 petites minutes pour vous parler des tests spécifiques au tda depuis mon smartphone:

Pour l attention sélective et le control attentionel les test suivant on mis en évidence une fluctuation attentionelle et une impulsivité meme si la capacité a centrer volontairement mon attention sur une tache particulière est bonne:

D2 : des d et des p en liste avec plus ou moins de traits autours il faut rayer certains et pas dautres
Bawl TR double binaire : des rond et des croix rouge ou bleu il faut appuyer sur la barre espace pour certain et pas d'autres
Stroop : je me souviens plus

Attention diviser :
Le fait d'être en double tache m aide a me concentrer résultats meilleurs aux subtests lorsqu'il sont associés que seuls
Double tache baddeley: Dun coté répéter des suites de nombres (comme pour le qi) de l'autre cocher des cases fléchés sur une feuille puis on fait les deux en meme temps

Attention soutenue :
Ma Capacité a maintenir un niveai d attention adéquat et stable sur une activité assez longue solicitant un control attentionel soutenu est plus que médiocre : fluctuation attentionelle impulsivité et fatigabilité ainsi que difficultés d' inhibition malgres ma volonté de "réussir" le test c'est a dire d'arriver a faire ce que l'on me demande

Bawl attention soutenue : alternance de lettre et de chiffre, espacées par des masques il ne faut appuyer que quand on voit des lettres
Bawl latéralisé + fixation : on fixe un point au milieu de l'écran et on appuyé lors qu'il change en meme temps ya des truc qui apparaissent sur les cotés et il faut appuyer aussi
Bawl TR mixte : idem attention soutenue mais ya un buzz sonor parfois et il faut appuyer aussi

Fonction exécutive
Flexibilité mentale bonne
Capacité a relier des lettres et des chiffres dans l'ordre sur une feuille
Planification bonne ( en tache nouvelle) être capable de planifier ces courses en fonction de distance et d horraires a respecter

Voila pour le déroulé des tests, je vous ferai un retour sur le vécu plus tard
Promis jettofferai bientôt
Et les dys aussi! ;)
:ensoleillé: Vis comme si tu devais mourir demain. Apprends comme si tu devais vivre toujours. :lire2:
"Live as if you were to die tomorrow. Learn as if you were to live forever."
:amour2: [Gandhi] :amour2:
Avatar de l’utilisateur
Mushu
 
Messages: 372
Âge: 33
Enregistré le: Lun 14 Mai 2012 15:20
Localisation: Sur le rebord de la fenêtre
Présentation: de Retour en Avant
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance, attention au trouble ! (TDA/H)

Messagepar Fabs le vaurien » Mer 20 Juin 2012 13:34

Mikxy a écrit: Stroop : je me souviens plus


j'ai passé aussi le test de stroop lors de mon bilan neuro. C'est le test où t'as des couleurs écrite d'une couleur différente que les mots et il faut lire les mots en faisant fi de leur couleur. par exemple, le bleu sera écrit en jaune.
C'est pour verifier la capacité d'inhibition des informations inutiles..un truc du genre.
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).
Avatar de l’utilisateur
Fabs le vaurien
Rang orange
 
Messages: 5560
Âge: 36
Enregistré le: Mer 2 Fév 2011 22:20
Localisation: BZH
Badges: 2
Neun's d'Honneur (1) Ex Modérateur (1)
Présentation: La première prez de l’histoire du forum
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance, attention au trouble ! (TDA/H)

Messagepar Mushu » Mer 20 Juin 2012 15:25

Merci Fabs, ça me revient maintenant j'ai bien passé ce test
(alalala elle va pas loin ma tête)
:ensoleillé: Vis comme si tu devais mourir demain. Apprends comme si tu devais vivre toujours. :lire2:
"Live as if you were to die tomorrow. Learn as if you were to live forever."
:amour2: [Gandhi] :amour2:
Avatar de l’utilisateur
Mushu
 
Messages: 372
Âge: 33
Enregistré le: Lun 14 Mai 2012 15:20
Localisation: Sur le rebord de la fenêtre
Présentation: de Retour en Avant
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance, attention au trouble ! (TDA/H)

Messagepar Mushu » Mar 3 Juil 2012 14:53

Coucou, comme promis, je reviens apporter des précisions sur mon cas concernant le TDA/H.
Ce que je voulais partager avec vous c'est le ressenti de mes troubles par rapports au test

Clairement, ce qui me "chipotte" le plus c'est
  • mon incapacité à fermer ma gueule :x ,
  • et mon ennuie "chronique" au boulot |-)
  • Ce qui en fait ce traduit par : impulsivité :faitdesbonds:
  • et trouble de l'attention sur des taches monotones :worried:

donc pour reprendre les tests :

Attention sélective :

D2 : j'ai noté une légère tendance a me rapproché de la feuille pour écrire dessus ,ca a pas l'air parlant comme ca mais ca va ce recouper par la suite

Bawl TR double binaire : pas franchement difficile en soi en théorie, meme si mes résultat était assez moyen en pratique

Stroop : amusant a faire, mais difficile même si je le connaissait ce test, plus on allais vers la fin, pls j'en pouvais plus : trop épuisant

> conclusion quand je veux je peux, mais c'est pas la panacé ca me demande un effort certain

Attention diviser :

Double tache baddeley: pareille, un TRES GROSSE TENDANCE a me rapproché de la feuille (j'ai failli m'éborgné avec le style et me cogné le front sur la table) surtout dans le cas du test seul, moins dans le cas de la double tache.
après réflexion, je pense que de me rapproché le nez contre la feuille réduit mon champ de vision et évite donc de papillonnage ce qui aurait abandonné la tache en cours (alors qu'on m'avais demander de la finir au plus vite)

> conclusion la double tache evite plus naturellement le papillonage donc moins d'effort a fournir

Attention soutenue :

Bawl attention soutenue : résultat catastrophiques avec du pc1-2 et pc2-3 :shock: franchement ca ma quand meme pas mal scotché :-o moi qui croyais que j'allais etre limite détectable du TDA a cause de la douance !!!
Apparemment, car je ne m'en suis même pas rendu compte lors du test, j'appuyais AVANT que la lettre apparaisse : au moment du masque (d'ou des non appuis quand il faudrait et des appuis quand c’était le chiffre 3)
avec encore plus d'erreur en fin de test qu'en début
> conclusion, je ne me contrôle pas : impulsivité! difficulté d’inhibition, un truc de fou

Bawl latéralisé + fixation : la aussi des pc très bas au niveau des appuies intempestifs, le reste ok,
mais 1er partie ok, 2eme partie plus dans les choux : pc44-46 à pc9-10

Bawl TR mixte : carrément le contraire d'avant : aucun appuis intempestifs,
même que parfois j'oubliais d’appuyé principalement au signal sonore, la fatigue a force? je sais pas...
je me souvient a un moment j'ai dit a la psy : "je sais pas ou je suis mais je suis plus là en ce moment, je suis plus dedans, plus 'parmi nous'..."

Fonction exécutive

Flexibilité mentale bonne : Capacité a relier des lettres et des chiffres dans l'ordre sur une feuille
Planification bonne ( en tache nouvelle) être capable de planifier ces courses en fonction de distance et d horraires a respecter : en même temps les "maths et autres" je trouve ca sympas, amusant ce test donc

Ce qui n’empêche pas que dans la "vrai vie" ben :
> je suis capable de réorganiser toute mon vaisselier comme il faut et tout
mais qu'au premier lave vaisselle l'organisation part en vrille ca restera ranger tant que 'en sort rien,
ou alors s'y j'en sort qqch ca va mais faut pas que je veuille l'y remettre, car je le rangerai pas a ca place par "fainéantise" même si la place est presque très facile a atteindre
> D'ou : définir une organisation ok la respecter : c'est mort (malgrès une relative motivation)
comme quoi en exemple de mes capacités d'attention moindre en cas de tache routinière..

Voilà quoi

bon donc mon gros problème c'est au boulot parceque cumulé au HP, ya tout qui, une fois l'exitation du début passé, devient plus ou moins rapidement routinier en fait...

Et pour revenir sur l'incapacité d'ihnibition et donc l'impulsivité, ce que je ressent en permanance, c'est que des fois ya des truc que je sais qu'il faut pas que j'en parle, qu'il faut pas que je le dise, parceque ca va etre la grosse poisse après, bah non mon cerveau n'est pas d'accord avec lui meme,
il me cri, me hurle "STOP TAIS TOI"
et ca veux pas ca sort tout seul,
limite des fois je me mets les mains sur la bouche pour m'empercher de parler mais c'est plus fort que moi... :x
ca me fait penser a la schizophrénie :geek1: des fois
(remarque je dis ca comme ca je connais pas la schyzo en vrai hein)
c'est comme si j'avais une besoin absolu de dire la vérité (enfin ma vérité en tout cas)
genre impossible de mentir, (bon à la rigueure :nesaitpas: )
mais aussi impossible d'ommetre, alors que toute les vérités ne sont pas bonnes a dire :'(
c'est donc assez pénible a vivre, ca me mets souvant dans l'embaras, comme prévu par le "MAIS TAIT TOI" initial...

heureusement depuis que j'en ai pris conscience, je commence a chercher a gérer ca!
(la suite au prochain épisode donc...)
:ensoleillé: Vis comme si tu devais mourir demain. Apprends comme si tu devais vivre toujours. :lire2:
"Live as if you were to die tomorrow. Learn as if you were to live forever."
:amour2: [Gandhi] :amour2:
Avatar de l’utilisateur
Mushu
 
Messages: 372
Âge: 33
Enregistré le: Lun 14 Mai 2012 15:20
Localisation: Sur le rebord de la fenêtre
Présentation: de Retour en Avant
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance, attention au trouble ! (TDA/H)

Messagepar TourneLune » Ven 6 Juil 2012 13:22

je n'ai pas lu tout le topic, n'étant pas particulièrement concernée, mais je suis tombée sur ce texte disponible sur google book et extrait du livre





http://books.google.fr/books?id=Ul6Lx3Q ... ti&f=false

Impossible de le recopier ici, dommage, mais c'est l'encadré qui commence p 198.
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11088
Images: 276
Âge: 37
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance, attention au trouble ! (TDA/H)

Messagepar pixelvois » Jeu 2 Aoû 2012 15:12

Impossible n'étant pas français, et afin que des recherches sur certains mots-clés mènent jusqu'ici, voici le texte de l'encadré en question :
Comment interpréter les comportements d'hyperactivité avec déficit attentionnel chez l'enfant surdoué ?
En étayant notre réflexion sur notre expérience clinique ainsi que sur la littérature scientifique, on peut penser que ces troubles relèveraient d'un besoin de stimulations externes et internes. Plusieurs hypothèses peuvent étayer cette idée (Tordjman 2005). La première hypothèse est que l'hyperactivité permettrait à l'enfant surdoué d'augmeter son niveau de vigilance et d'éveil, ce qui correspondrait à un besoin physiologique. La théorie psychophysiologique de Hans Eysenck ( 1970), appliquée au trait de personnalité extraversion-intraversion, apporte un éclairage intéressant à notre hypothèse chez les enfants surdoués. En effet, selon Eysenck, il y aurait une réponse aux simulations sensorielles moins élevée chez les extravertis que ches les introvertis, avec un niveau de base d'excitation insuffisant. Cela induirait chez les extravertis une tendance à rechercher des excitations sensorielles par des stimuli environnementaux (par exemple, des stimulations sonores), mais aussi par une agitation psychomotrice qui n'est pas sans rappeler les comportements observés chez certains enfants surdoués. Chez les extravertis, l'excitation se produirait lentement et le niveau d'excitation resterait faible. Les individus introvertis, par contre, auraient un niveau d'excitation de base suffisant pour leur système nerveux, et chercheraient à se protéger d'un excès de stimulation. Les différences qui sous-tendent la dimension extraversion-introversion sont liés au système réticulaire ascendant contrôlant le niveau d'excitation coticale. Il s'agit de la boucle de neurones qui relient le cortex à la formation réticulée, et dont le niveau d'excitation dépend des stimulations sensorielles. Une des implications de cette théorie psychophysiologique est que le niveau de stimulation le plus adapté au sujet dépendrait du trait extraversion-introversion. Chaque situation est une source de stimulation qui élève le niveau d'éveil cortical de base. Les personnes introverties rechercheraient des situations de faible stimulation (mais pas trop faible car cela serait ennuyeux même pour un introverti). Les personnes extraverties préfèreraient des situations stimulantes, mais des situations d'hyperstimulation peuvent être excessives même pour des extraverts. Plusieurs études viennent corroborer la théorie psychophysiologique de Eysenck. Geen (1984) a ainsi mis en évidence que les sujets extravertis choisissent spontanément un niveau sonore plus élevé que les introvertis. Par ailleurs, l'administration de psychostimulants aux extravertis leur permettent d'atteindre un niveau d'excitation élevé et les rendent de façon temporaire plus introvertis. Ceci est pour nous particulièrement intéressant par rapport à l'efficacité apparente de la Ritaline (méthylphénidate) dans l'hyperactivité. En fait, une adaptation du milieu scolaire et familial pourrait aider les enfants surdoués à augmenter leur niveau de vigilance, et donc à moins avoir besoin de recourir à une agitation psychomotrice. Ainsi, un environnement riche en stimuli environnementaux est souvent plus "cadrant" pour les enfants surdoués hyperactifs qu'un milieu appauvri en stimuli et qui serait supposé pourtant réduire leurs distractions (Moon et al., 2001). De façon surprenante, l'étude de Moon et collaborateurs met bien en évidence que ces enfants réussissent mieux à se concentrer sur leur travail à la maison en écoutant de la musique ou en regardant la télévision. À l'école, ils apprennent mieux dans des situations où leur attention est focalisée sur un ordinateur, ou lorsque leurs mains sont occupées, ou encore dans le cadre d'une relation individualisée avec un adulte (Zentall et al., 2001). Ceci permet d'ouvrir une réflexion sur des perspectives importantes, tant sur un plan pédagogique que thérapeutique.
La théorie de Dabrowski (Guignard et Zenasni, 2004), à l'opposé de l'hypothèse psychophysiologique que nous venons de développer, fait de la notion d'hyperstimulabilité un concept important pour mieux comprendre l'hyperactivité chez les enfants surdoués. Cette théorie se fonde sur un travail de recherche biographique, clinique et empirique auprès de créateurs ou d'individu talentueux éminents de tous âges, ce qui explique sa pertinence quant à l'étude des individus à haut potentiel (Miller et al. 1994). Selon Dabrowski, il existerait plusieurs formes d'hyperstimulabilité, dont deux formes qui nous intéressent ici plus particulièrement :
  • l'hyperstimulabilité psychomotrice : couramment envisagée comme un besoin d'activité physique et de mouvement qui peut aussi se traduire par des difficultés à réduire l'activité cérébrale pour s'endormir. Elle se reflète à travers une énerfie physique débordante accompagnée de mouvements, de gestuelles, tics nerveux, logorrhée...;
  • et l'hyperstimulabilité intellectuelle : besoin élevé pour comprendre et chercher la vérité, pour acquérir des connaissances, analyser et synthétiser, associé à une intense activité intellectuelle (curiosité, capacité pour soutenir l'effort intellectuel, avidité de lecture).
Notre deuxième hypothèse est que le déficit d'attention et l'hyperactivité seraient en rapport avec l'ennui résultant d'un environnement scolaire non stimulant pour l'enfant. En effet, les troubles attentionnels chez l'enfant intellectuellement précoce présentant un TDAH sont majorés par des activités peu intéressantes et peu stimulantes, alors que son attention est meilleure (et même bien meilleure que la normale avec une capacité à maintenir son attention sur de longues périodes) si on stimule ses intérêts avec des défis à relever dans les tâches proposées (date limite pour rendre le travail, etc.). Cette opinion est partagée par beaucoup d'auteurs comme Gallagher et collaborateurs (1997) qui ont mené des entretiens auprès de 871 étudiants surdoués. D'après Webb et Latimer (1993), les enfants surdoués passeraient de un quart à la moitié de leur journée scolaire à attendre que leurs camarades de classe les rattrapent dans les différentes tâches et activités entreprises. Cette hypothèse explicative est également avancée par les auteurs du DSM-IV-TR qui écrivent "l'inattention en classe peut aussi survenir quand les enfants avec un haut niveau d'intelligence évoluent dans un environnement accadémique insuffisament stimulant pour eux" (American Psychiatric Association, 2000, p. 91).
La troisième et dernière hypothèse que nous avançons est que l'hyperactivité, et les troubles attentionnels qui peuvent en résulter, pourraient aussi être considérés comme des symptômes relevant d'une défense maniaque ou hypomaniaque permettant à l'enfant surdoué de lutter contre un syndrome anxio-dépressif. Ceci nous renvoie aux aspects émotionnels (anxiété, humeur dépressive et dépression) traités précédement dans ce chapitre.
"Dans un monde où chacun triche, c'est l'homme vrai qui fait figure de charlatan." ( André Gide - Les faux monnayeurs )
Avatar de l’utilisateur
pixelvois
Papa Ours
 
Messages: 5137
Images: 124
Âge: 44
Enregistré le: Dim 27 Nov 2011 10:50
Localisation: planète Mars en navet rond
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation: par là
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance, attention au trouble ! (TDA/H)

Messagepar Kayeza » Ven 3 Aoû 2012 18:46

Monsieur Noir a écrit:« Si vous aussi avez planté le code, mais pas la conduite, si vous aussi vous avez l'esprit qui se barre quand vous (tentez d')effectuer une tâche répétitive, venez nous narrer en quoi vous pensez qu'il ne s'agit pas d'un TDA. »

(La question qui me vient à l'esprit, c'est « où commence le trouble ? »)


Je voudrais essayer de repartir de la question initiale, mais mon approche est déjà biaisée : je n'ai planté ni le code ni la conduite, mais j'ai l'esprit qui se barre quand j'essaie de faire une tâche répétitive et/ou qui ne me motive pas. Mais personnellement, je préfère me dire que c'est à cause d'un TDA (non diagnostiqué chez moi mais supposé, avis +/- professionnel à l'appui) parce qu'au moins ça me permet de mettre un nom dessus et d'avoir accès à tout un tas de ressources spécifiques pour m'aider. Je ne sais pas où commence le trouble exactement. Il y a même quelque chose en moi qui dit : "m'enfin, personne ne peut rester concentré longtemps sur un truc chiant ! ceux qui y arrivent ne sont que des robots, il n'y a que moi qui suis normale !" :D On peut appeler ça l'effet anti-Barnum, peu importe, je ne me focalise pas là-dessus. Ce que je veux dire, c'est que ça m'est un peu égal que ce soit un trouble répertorié comme tel ou pas. À un niveau très pratique, je constate que les conseils donnés sur le site www.tdah-adulte.org m'ont déjà pas mal aidée dans mon quotidien, et c'est l'essentiel.

Quelques exemples :
- je suis traductrice en libéral ; donc je travaille sur mon ordi chez moi. Personne derrière moi pour m'aider à tenir des horaires ou m'éviter de me disperser. Vu que ce que je fais ne me motive pas toujours outre mesure, quand je vois que je dérape trop (genre venir sur le forum toutes les 10 minutes pour voir s'il y a un nouveau message), je me fixe une plage de travail pendant laquelle je me tiens à ce que je fais. J'applique le conseil du site et je pars sur 1 h 30, après quoi je fais une pause et je reviens éventuellement pour une heure de plus.
- en revanche (ou par ailleurs) la traduction écrite a pour moi une spécificité : j'ai parfois besoin d'être dispersée pour être efficace. Je remarque très souvent que quand je bloque sur un mot ou sur une formulation, je vais faire un tour sur le web ou je fais un truc qui n'a rien à voir et quand je reviens à mon texte, j'ai la solution qui m'attend. :cheers: Si je m'obligeais à rester concentrée sur ma traduction, je serais sans doute moins efficace.
- concernant les tâches répétitives, je peux avoir du mal à m'y mettre mais une fois que j'y suis, il m'arrive de m'y sentir bien, justement parce que mon esprit peut vagabonder. Du genre le ménage. Quand j'étais plus jeune, je faisais beaucoup de bracelets brésiliens (une sucession de noeuds, en fait), il m'arrive encore de faire du tricot (encore des noeuds) : je laisse mes doigts courir sur un truc qui ne demande pas beaucoup d'attention, pendant que ma tête court sur un autre chemin - et parfois résout des tensions. Mais là aussi, il me faut changer régulièrement. Il semblerait que la fameuse durée d'1 h 30 soit la limite de ce que je puisse faire en bloc.

Il y a beaucoup d'autres "symptômes" du TDA dans lesquels je me reconnais mais les lister ici serait trop fastidieux. Le plus important pour moi, c'est que les conseils qu'on peut donner aux personnes "atteintes" de TDA me sont utiles et m'aident à mieux vivre ma douance (en partie parce que ça m'aide à mieux accepter mes limites). Après, que le TDA soit ou pas un vrai trouble, c'est pour moi de la métaphysique et ça m'est plutôt égal...
"Our life is not our own - from womb to tomb we are bound to others." Cloud Atlas
Avatar de l’utilisateur
Kayeza
Galette de Riz
 
Messages: 4693
Images: 52
Âge: 37
Enregistré le: Mar 25 Oct 2011 17:46
Localisation: ... et à l'oeil !
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: C'est qui, déjà ?
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance, attention au trouble ! (TDA/H)

Messagepar Mushu » Jeu 16 Aoû 2012 08:04

Je recherchais une alternative naturel a la Ritaline pour compenser mon TDA, et je suis tombé sur ce lien fort utile :
http://www.nutranews.org/sujet.pl?id=317
:ensoleillé: Vis comme si tu devais mourir demain. Apprends comme si tu devais vivre toujours. :lire2:
"Live as if you were to die tomorrow. Learn as if you were to live forever."
:amour2: [Gandhi] :amour2:
Avatar de l’utilisateur
Mushu
 
Messages: 372
Âge: 33
Enregistré le: Lun 14 Mai 2012 15:20
Localisation: Sur le rebord de la fenêtre
Présentation: de Retour en Avant
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance, attention au trouble ! (TDA/H)

Messagepar Kayeza » Ven 17 Aoû 2012 09:38

J'ai lu l'article en diagonale - je le trouve intéressant en ce qu'il propose une approche différente du "tout médicaments". Mais il ne cite aucune source et j'en viens à me demander d'où il sort tout ça...
"Our life is not our own - from womb to tomb we are bound to others." Cloud Atlas
Avatar de l’utilisateur
Kayeza
Galette de Riz
 
Messages: 4693
Images: 52
Âge: 37
Enregistré le: Mar 25 Oct 2011 17:46
Localisation: ... et à l'oeil !
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: C'est qui, déjà ?
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance, attention au trouble ! (TDA/H)

Messagepar Cyelle » Mer 3 Oct 2012 23:57

Bon, le sujet date mais tant pis:

je connaissais vaguement l'appellation TDA sans jamais m'être sentie concernée, mais en ayant lu cette conversation et ayant vu le lien de Cyrano, je suis surprise de me reconnaître par exemple, dans quelque chose de typique chez moi ; une fois qu'une chose est globalement réalisée, je n'arrive qu'avec beaucoup de difficulté à la finaliser;;;j'ai mis plus de temps à finir mon mémoire qu'à l'élaborer et l'écrire...

quant à ranger mon appartement, c'est tout une histoire car je vais ranger quelque chose sur le bureau, puis une feuille m'interpelle, alors je commence à me mettre à la paperasse, en cherchant le classeur je vais voir un mouton de poussière alors je cherche la balayette et là sous la balayette je vais voir une tache de petit suisse alors je vais ouvrir le placard des lingettes où un stylo ne sera pas à sa place, alors je vais revenir au bureau....et ça peut durer longtemps comme ça !

quant à l'endormissement......ben il est une heure du matin et je me lève tôt demain, parce que depuis toute petite mes élucubrations mentales laissent peu de place à la détente J'ajoute que je suis spasmophile, terme un peu fourre tout aussi certes, mais qui désigne chez moi des crises de tétanie ressemblant de loin à de l'épilepsie.

voilà, je n'ai pas fait avancer le débat;..mais j'ai été moins laconique pour le coup...merci en tout cas pour cette nouvelle piste.
"La ressemblance n'existe pas en soi, elle n'est qu'un cas particulier de la différence, celui où la différence tend vers le zéro" Levi Strauss
Avatar de l’utilisateur
Cyelle
 
Messages: 120
Âge: 30
Enregistré le: Mar 28 Aoû 2012 14:50
Profil: Bilan non concluant
Test: WAIS

Suivante

Retourner vers Discussions et Débats

 


Articles en relation Statistiques Dernier message
Douance et Scolarité
1, 2, 3, 4par Hêraklès » Mar 8 Fév 2011 17:20

Réponses: 95

Vus: 15026

Dernier message par Mlle Rose Voir le dernier message
Mer 14 Mai 2014 09:46
Douance et mémoire
par TourneLune » Jeu 21 Avr 2011 08:42

Réponses: 20

Vus: 4678

Dernier message par lynx Voir le dernier message
Mer 30 Nov 2011 05:32
Douance et Enseignement => quitter le navire
1, 2par Modulo12 » Dim 28 Sep 2014 19:06

Réponses: 25

Vus: 3657

Dernier message par Yniel Voir le dernier message
Sam 4 Avr 2015 20:51
Douance et Adolescence
par Fabs le vaurien » Jeu 17 Fév 2011 13:11

Réponses: 17

Vus: 3591

Dernier message par Flodepiano Voir le dernier message
Sam 3 Déc 2011 15:56
douance au travail : un syndrome des devoirs finis ?
par Colonel Moutarde » Mer 4 Mai 2011 21:34

Réponses: 18

Vus: 2453

Dernier message par mariela Voir le dernier message
Sam 10 Mar 2012 09:31

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité