Nous sommes le Jeu 23 Mar 2017 07:07


Douance, attention au trouble ! (TDA/H)

Pour des raisons de cohérence de l'ensemble et pour présenter à nos visiteurs une information fiable et claire, cette section est réservée en écriture aux surdoués diagnostiqués.

Modérateur: Zyghna

Re: Douance, attention au trouble ! (TDA/H)

Messagepar Mlle Rose » Jeu 24 Jan 2013 15:56

Pierre Kirool a écrit:Ayant croisé récemment une personne qui m'a dit être TDA, et m'être retrouvé assez mal à l'aise avec certains de ses comportements : questions très fréquentes, très naïves, un peu surjouées, volonté d'être le "bon élève" et abus d'alcool (a fait une hépatite sous alcool + ritaline et a semble-t-il arrêté... la ritaline...), j'ai essayé de comprendre ce que c'était. La "précocité" est citée comme diagnostic différentiel. Je pense que celà peut être associé, aussi. Pas de raison. C'est sûr qu'il n'y a pas de test diagnostic.

Diagnostic Différentiel : Précocité, dépression, carences éducatives, troubles psycho-affectifs, autisme, anxiété.
Troubles parfois associés : Anxiété, troubles de l’humeur (25 %), troubles de l’apprentissage (20 % ; dyslexie principalement), problèmes de coordination motrice, dépression, troubles du sommeil, troubles bipolaires, troubles des conduites…
Deux caractéristiques (+ formes mixtes) : Inattention
Absent, rêveur, dans sa bulle, n’écoute pas, ailleurs, dans le brouillard, dans les nuages, rêvasse, pense à autre chose, tête en l’air…
Les caractéristiques du déficit d’attention dans le TDAH : Prise d’indice (sélection) défaillante, incapacité à maintenir un effort, déficit de l’attention sélective, déficit de l’attention soutenue, fautes d’inattention, a l’air de ne pas écouter, difficultés d’organisation, n’aime pas les tâches requérant un effort mental, facilement distrait, oublieux.
L’inattention peut être soit sélective, soutenue ou dirigée et peut donc ne concerner que certaines tâches précises.
Hyperactivité/Impulsivité
Agitation motrice non contrôlée et incessante motrice (jeux dangereux) ou cognitive (répond sans être interrogé).
n’apprend pas de ses erreurs, agit avant de penser, moins satisfait par les récompenses que les autres, moins sensible aux conséquences de ses actes que les autres, contrôle de soi inadéquat, se tortille sur son siège, bouge les mains et les pieds, a des difficultés à rester assis, à débuter des activités tranquillement, agit comme s’il était mû par un moteur, parle trop, donne les réponses avant qu’on ait fini la question, interrompt ou dérange les autres.
A long terme : Rejet par les enfants et les adultes qui représentent l’autorité, abandon d’école, moins d’études supérieures, perte d’emploi, actes anti-sociaux, tabac et alcool :drunk: , MST, accidents de voitures, dépressions…[tabs]

Voilà ce que j'ai compris.
J'ai aussi l'impression que la maladie a ses détracteurs (ce n'est pas une vraie maladie...)...


(le sujet a été un peu nettoyé pour qu'il respecte mieux le sujet de départ, nous gardons ce post de PKR qui apporte des infos intéressantes! )
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:
Avatar de l’utilisateur
Mlle Rose
 
Messages: 12691
Images: 86
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:56
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance, attention au trouble ! (TDA/H)

Messagepar dédale » Lun 11 Mar 2013 14:28

Dès le début de mes recherches je me suis reconnu aussi bien dans les "symptômes" de la douance que du TDA.
Le résultat + au test Wais, qui faisait apparaître des problèmes d'inattention/concentration surtout à l'IMT n'a pas levé
le doute d'un possible cumul des 2.
Pour la psy, ce serait plus une question de manque d'intérêt, mais plus j'y réfléchis moins j'en suis sur.

Vers qui me tourner pour en avoir le coeur net? psychiatre? neuropsychologue? ou un autre spécialiste peut être?
Pour ce qui est de l’avenir, il ne s’agit pas de le prévoir mais de le rendre possible », Antoine de Saint-Exupéry
Avatar de l’utilisateur
dédale
 
Messages: 659
Âge: 37
Enregistré le: Mar 24 Juil 2012 09:37
Localisation: à l'ouest d'Angers
Présentation: Par là
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance, attention au trouble ! (TDA/H)

Messagepar Mlle Rose » Lun 11 Mar 2013 14:51

neuropsy!
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:
Avatar de l’utilisateur
Mlle Rose
 
Messages: 12691
Images: 86
Âge: 38
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:56
Présentation: ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance, attention au trouble ! (TDA/H)

Messagepar shinoune » Ven 12 Avr 2013 23:03

En voie d'être diagnostiquée TDA/H, le neuropsy qui me suit m'a suggéré de jeter un oeil sur ce site canadien.
Et comme c'est une des info les plus complètes et les mieux faites que j'ai trouvée à ce jour sur ce trouble, je vous le propose ici.

Le chapitre sur les causes neurologiques est particulièrement intéressant. Il donne une explication ainsi que des pistes pour en tenir compte (visionnez les vidéos). J'ai mis le lien sur ce chapitre. Cependant, le reste du site est également à voir.
La solution envisagée est la médication mais il me semble que comprendre ce qui se passe est déjà d'une grande aide pour réussir à le canaliser.
Ensuite cela dépend du handicap induit par le trouble et le choix de chacun.

http://www.attentiondeficit-info.com/tdah.htm

Dans les comorbidités, ils ne parlent pas de douance.
D'après ce que m'a dit mon médecin, cela est très souvent associé dans le sens que beaucoup de surdoués ont des manifestations de TDA/H (plus ou moins) par contre les TDA/H ne sont pas plus particulièrement surdoués.
Donc le TDA/H serait une comorbidité de la douance, par contre la douance ne l'est pas du TDA/H.

Voilà pour l'instant, je vous en dirai plus s'il y a lieu.
L'essentiel est sans cesse menacé par l'insignifiant.
René Char
Avatar de l’utilisateur
shinoune
 
Messages: 985
Images: 0
Âge: 64
Enregistré le: Mer 17 Oct 2012 17:14
Localisation: Au bout du lac
Présentation: Par ici, par là
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance, attention au trouble ! (TDA/H)

Messagepar madeleine » Jeu 3 Juil 2014 18:00

Voici les enregistrements d'une conférence toute récente du Dr Revol : hyperactivité et haut potentiel, données scientifiques, dont l'adresse m'a été transmise par l'AFEP, sans aucune caution par rapport au site hébergeur, je précise, ni de leur part ni de la mienne :D

http://www.planete-douance.com/speciali ... ter-monde/
le chemin est long et la pente est rude, oui, mais le mieux, c'est le chemin, parce que l'arrivée, c'est la même pour tout le monde... Aooouuuh yeaah...
avec l'aimable autorisation de P.Kirool
Avatar de l’utilisateur
madeleine
Ninja Traductor
 
Messages: 2804
Images: 0
Âge: 50
Enregistré le: Jeu 9 Jan 2014 10:16
Localisation: clermont-ferrand
Badges: 1
Neun's d'Honneur (1)
Présentation: presentations/contente-vous-connaitre-t4411.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance, attention au trouble ! (TDA/H)

Messagepar *Za* » Ven 4 Juil 2014 10:29

:D c'est pas vrai, encore lui !!
Je comprends les quelques réserves que tu peux avoir, Madeleine.
Je vais faire l'effort de l'écouter, mais j'avoue que j'ai quelques réticences par rapport au personnage lui-même... Au moins, sans le visuel, on évite les effets de brushing.
J'ai mis mon képi dans la cage
et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête... J. Prévert
Avatar de l’utilisateur
*Za*
 
Messages: 2524
Images: 21
Enregistré le: Lun 15 Avr 2013 12:25
Présentation: c'était moi...
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: Douance, attention au trouble ! (TDA/H)

Messagepar Tipiak » Sam 5 Juil 2014 08:54

Offtopic :
[mode"sorcière groupie"]OOoooOOoooohhhh ! Gilderoy Lockheart![/mode] :D
Nous ne te lècherons pas car tu es toxique!
Mais ma signature est toujours 20% plus cool, d'ailleurs je retourne sur mon bateau pêcher des colins, signé ton papa le Captain Igloo.
Avatar de l’utilisateur
Tipiak
 
Messages: 442
Enregistré le: Jeu 1 Aoû 2013 20:31
Localisation: Ben en général je me déplace, alors bon...
Présentation: attention, bazar sauvage en liberté
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance, attention au trouble ! (TDA/H)

Messagepar sanders » Dim 6 Juil 2014 22:32

Merci Madeleine. Je découvre un monde là.

Si la conférence ne m'a pas trop enthousiasmée, ce topic et notamment certains sites proposés vont m’occuper les yeux et les heures pour quelques jours.

Je connais grâce à ce forum les risques de l'effet Barnum.
Mais quand même, je découvre pas mal de réponses à mes interrogations avec cette piste là. Et surtout des éclairages concernant des difficultés de jeunesse que je parvenais à gérer jusqu'à il y a quatre ans mais qui me sont revenues en pleine face et qui deviennent de plus en plus lourdes à supporter au quotidien.

lady space a écrit: Dans cette optique, le fait que l'esprit s'évade relève peut-être d'une stratégie de survie. Sauf que - à l'excès - elle menace elle-même la survie.


Vivre avec un trouble de l'attention (parce qu'il s'agit bien de ça pour ma part, même si je ne sais pas de quelle nature il est) quand on a les capacités pour le faire c'est possible. Et les stratégies mises en place peuvent être efficaces et durer de longues années.
Par contre quand, pour une raison ou une autre, les capacités font défaut ou bien que la fatigue ou l'âge ou chaipas quoi rendent l’inattention problématique, ben avoir des pistes concrètes c'est pas mal.
Soit on s'en sort et on invente nous-mêmes un destin, soit on continue dans la spirale du déclin.Thanh Nghiem

L'avenir ... n'est jamais que du présent à mettre en ordre ... tu n'as point à le prévoir mais à le permettre. Saint-Exupéry
Avatar de l’utilisateur
sanders
 
Messages: 2289
Images: 1
Âge: 48
Enregistré le: Jeu 4 Oct 2012 08:04
Localisation: Syndrome Lisa Simpson
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: ... bon ben ... bon bain ...
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance, attention au trouble ! (TDA/H)

Messagepar Bradeck » Jeu 14 Avr 2016 14:54

J'ai déposé mon râteau au profit d'une pelle pour déterrer ce topic. Mais pourquoi donc ?

Parce que ce matin, j'ai passé un bilan attentionnel, dont j'aurais le résultat écrit dans deux semaines, mais dont j'ai tout de même pas mal discuté du résultat avec la neuropsy. Déjà, résultat du bilan : je présente un TDA.
Elle a été jusqu'à le qualifier de "TDA-I", qui n'existe pas, mais elle voulait mettre en exergue mon "impulsivité", liée à ma vitesse de traitement.

Par rapport à certains posts du topic où il est question de "mais où s'arrête la douance, où commence le TDA", elle a effectivement indiqué que c'était plus difficile à diagnostiquer chez les surdoués.
Ainsi, d'entrée de jeu elle a voulu voir le CR de mon WAIS pour le décortiquer, en particulier les subtests de vitesse de traitement et de mémoire de travail.

Je parlerais certainement plus en détail sur mon fil de présentation de l'impact personnel, une fois que j'aurais un peu digéré, mais je pense malgré tout pouvoir donner quelques éléments à même d'enrichir un peu ce fil, bien que partant d'un exemple personnel :
1 / Aspect professionnel :
La découverte de la douance, et surtout sa digestion, m'a permis de me débarrasser d'un complexe de l'imposteur qui me suivait depuis l'enfance. Vous savez, ce fameux : "Mais pourquoi on me dit que c'est bien ? N'importe qui aurait fait aussi bien, voire mieux, moi, j'ai fait ça en deux-deux !"
Reste que, objectivement, 99 % du temps, mes livrables ne sont pas à la hauteur. Il ne s'agit pas de perfectionnisme.

Il existe plusieurs topics sur le forum parlant de procrastination, de faire les choses au dernier moment.
Personnellement : je ne les fais pas "au dernier moment", je commence à m'y mettre une fois que normalement, il m'est impossible de finir à temps, même en tenant compte du fait que je vais vite.

Ceci est un exemple parmi d'autre, à ranger dans le package "zéro méthode, zéro planification" fourni par le TDA, compensé par mon côté HPI. En effet ma capacité de traitement lié avec la vitesse de ce traitement fait que je peux faire semblant: Sortir un planning prenant en compte tous les paramètres sur l'instant, réagir par rapport à un planning passé, mais en fait, je fais du temps réel en réagissant aux variable de l'instant présent.

2/ Aspect personnel
Les gens m'épuisent :P
Je veux dire par là que les interactions sociale m'épuisent à un tel point que j'ai souvent lorgné vers la piste "asperger". Il est une explication autre, fournie par le combo "HPI+TDA" :
- Déficit d'inhibition : S'il y a deux conversations à table, pour moi, c'est une seule conversation. Seule une réflexion consciente sur qui a dit quoi me permet de faire la séparation. Si par malheur les deux conversations sont un peu sur le même thème, c'est encore plus difficile. Parfois, cela se voit physiquement que je fais un effort pour "suivre la conversation". Ma capacité de traitement de l'information fait que j'y parviens.
- De plus, régulièrement mon esprit se barre ailleurs, que le sujet m’intéresse ou non. Mais encore une fois, ma vitesse de traitement fait que lorsque j'atterris, avec un ou deux mots, je replace le contexte, fait des liens avec ce qui a été dit avant et ce que je connais des personnes, et en général personne ne se rend compte que j'avais décroché.

Mais tout cela est extrêmement coûteux en énergie.

Nous avons pas mal discuté au début et après les épreuves du bilan. Comme elle l'a résumé : vos scores attentionnels bruts vous placent dans la moyenne, voire la moyenne haute de votre classe d'âge. C'est grâce à vos capacités de traitements totalement hors normes. Vous faites pleins de fautes d’inattention, pas de planification, pas de méthode, mais le fait que vous ayez une approche globale associée à une très grande rapidité vous permet d'avoir des scores non-pathologiques.

En résumé : vous faites le grand écart entre HPI et TDA, votre Ferrari cérébrale roule avec un parpaing sur la pédale de frein.
C'est un peu amer comme résultat quelque part...
En raison du manque d’intérêt suscité, la journée de demain est annulée (Ministère du nihilisme)
Pour raison d'économies, la lumière du bout du tunnel va être éteinte (Ministère du budget)
Avatar de l’utilisateur
Bradeck
 
Messages: 1634
Images: 10
Âge: 46
Enregistré le: Sam 28 Juin 2014 00:25
Localisation: Brocéliande
Présentation: Houba houba hop!
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance, attention au trouble ! (TDA/H)

Messagepar nemo » Ven 15 Avr 2016 11:26

Merci Bradeck pour le coup de pelle! Je suis en résonnance depuis que j'ai lu ton post... Je lorgnais aussi du coté d'asperger et je bifurque de ce pas.
J'ai envie d'en savoir plus.... Dans pas mal de mes lectures sur le sujet il est mentionné la notion de montagne russe motivationnel et thymique, les problème de gestion des émotions, le manque d'écoute et de participation relationnel qui sont des choses qui font pas mal écho en moi (et qui font encore plus echo à mon entourage). Egalement la difficulté à apprendre de ses erreurs, favorisant la répétition de situations à problème. Ce sont des descriptions générales du TDAH sans le contrepoids HPI. En tant que diag+ ça m'interesserait de savoir comment tu te situe sur ces aspects.
Avatar de l’utilisateur
nemo
 
Messages: 85
Âge: 35
Enregistré le: Mer 8 Oct 2014 08:00
Présentation: panda
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance, attention au trouble ! (TDA/H)

Messagepar Bradeck » Ven 15 Avr 2016 12:31

Offtopic :
nemo a écrit:Merci Bradeck pour le coup de pelle!

Pfiuu, heureusement que je ne m'appelle pas Bernie :lol:


J'étofferais certainement plus mes propos plus tard, quand j'aurais digéré le diagnostique. Par exemple, alors qu'elle me dit "impulsif", personne dans mon entourage n'utiliserait ce qualificatif pour moi. Je suis au contraire très posé et très calme (trop même ^^). Le "j'agis avant de réfléchir" n'existe pas pour moi, tout simplement parce que le concept même de "avant de réfléchir", comment dire... :nesaitpas:
Je réfléchis toujours plus vite que je n'agis, et je ne suis jamais débordé par mes émotions.

Lors du test, où la neuropsy m'a dit qu'elle mettait mes erreurs sur l'impulsivité, je lui ait bien dit : Damned, c'est ballot, je sais la réponse parce que je me la verbalise intérieurement, mais j'appuie sur le mauvais bouton juste après !
Donc bon...

Pour répondre à tes questionnement, je reste prudent. Je vais donc là parler de moi, et mon approche. Il faut également garder en tête que je ne suis pas un expert du TDA, et n'ai eu un diagnostique qu'hier dont je ne saisis pas encore bien les implications.
Je pense qu'il est essentiel de parvenir à faire la part des choses. Je pense que je vais parvenir à faire avec le TDA comme ce que j'ai fait avec la douance: c'est en moi, mais ce n'est pas moi. Ce n'est qu'une composante, mais il faut tenir compte de tous nos acquis dus à notre histoire.

Par exemple; Le côté "Je suis incapable d'apprendre de mes erreurs". Je suis le premier à dire qu'au contraire, je préfère que l'on me fasse des reproches car j'apprends, et corrige.
Reste qu'il subsiste en effet quelques éléments dans ma vie où j'ai beau savoir ce qu'il faut faire, faudrait faire, je ne fais pas comme il faut. Est-ce le TDA ? Est-ce parce que je déteste cela, que cela ne m'intéresse pas ?
Pour un certains champs de compétences, le TDA intervient certainement, et même fortement. Mais je vais le délimiter au mieux, pour ne pas me cacher derrière ce trouble.

Pour moi, cela veut donc dire que j'ai désormais dans ma réflexion personnelle un nouveau critère dont j'ai à tenir compte, mais dont je mettrais toujours en doute raisonnable sa portée.
Pour la sphère relationnelle, qui me pose énormément question, le TDA n'est là encore q'un élément en plus, que je me dois de prendre en compte dans une approche globale.

Désolé, cela ne t'apporte peut-être pas les éléments de réponses que tu souhaites, mais je dirais aussi: Pour le TDA, c'est simple à tester en fait (bon, c'est cher aussi hein...), contrairement au diagnostique SA, qui est complexe à poser.
En raison du manque d’intérêt suscité, la journée de demain est annulée (Ministère du nihilisme)
Pour raison d'économies, la lumière du bout du tunnel va être éteinte (Ministère du budget)
Avatar de l’utilisateur
Bradeck
 
Messages: 1634
Images: 10
Âge: 46
Enregistré le: Sam 28 Juin 2014 00:25
Localisation: Brocéliande
Présentation: Houba houba hop!
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance, attention au trouble ! (TDA/H)

Messagepar nemo » Ven 15 Avr 2016 13:25

Bradeck a écrit:Désolé, cela ne t'apporte peut-être pas les éléments de réponses que tu souhaites, mais je dirais aussi: Pour le TDA, c'est simple à tester en fait (bon, c'est cher aussi hein...), contrairement au diagnostique SA, qui est complexe à poser.


En tout cas, ça m'a apporté des élément de réponse à des questions que je n'avais pas encore posé... Et puis tu as posé des rappels de bon sens que dans mon élan je m'apprêtais (temporairement) à oublier (impulsivité?): quelques soit la nouvelle étiquette éventuelle, elle n'est qu'une composante à mettre en perspective avec un vécu et il ne s'agit pas de se cacher derrière. La notion de délimitation est primordiale.
Je suivrais tes retours éventuels à venir, une fois digérer l'info, ici ou sur ta présentation.
Avatar de l’utilisateur
nemo
 
Messages: 85
Âge: 35
Enregistré le: Mer 8 Oct 2014 08:00
Présentation: panda
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance, attention au trouble ! (TDA/H)

Messagepar Bradeck » Ven 15 Avr 2016 17:10

Reste que le TDA reste un trouble neurologique, aussi lorsque l'on est atteint, il ne faut pas l'occulter.
Comme souvent, il faut trouver le juste milieu, et parvenir à lui donner sa place, ni plus, ni moins (ce qui est somme toute certainement plus facile à dire qu'à faire ^^)
En raison du manque d’intérêt suscité, la journée de demain est annulée (Ministère du nihilisme)
Pour raison d'économies, la lumière du bout du tunnel va être éteinte (Ministère du budget)
Avatar de l’utilisateur
Bradeck
 
Messages: 1634
Images: 10
Âge: 46
Enregistré le: Sam 28 Juin 2014 00:25
Localisation: Brocéliande
Présentation: Houba houba hop!
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance, attention au trouble ! (TDA/H)

Messagepar Traum » Dim 17 Avr 2016 21:07

Ce que tu écris, Bradeck, me parle profondément. Et il ne serait pas étonnant que j'en souffre aussi depuis… plus ou moins toujours. Même si j'ai toujours bien compensé. (C'est ainsi que je me sais être incapable de suivre un cours, j'en souffre… Mais quelle est la part de la douance et la part d'un possible TDAH… je l'ignore.)
Ensuite, je ne sais pas si pour ma part j'aurai envie de faire la démarche de passer un quelconque test que ce soit… Cela me fatigue d'avance d'affronter une multiplication de diagnostics dont je ne suis pas sûre de voir le sens chez moi… (Ensuite, je n'ai passé mon bilan que récemment.)

Il serait intéressant de voir comment intégrer un diagnostic de TDAH avec une douance, les repères habituels étant tronqués…
A priori, j'ai un IVT et un IMT qui ne permettent pas d'évoquer cette hypothèse, et pourtant, dans mon vécu et ma manière de travailler… c'est une tout autre histoire…
« Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait. » Mark Twain
Avatar de l’utilisateur
Traum
 
Messages: 341
Âge: 30
Enregistré le: Jeu 15 Jan 2015 22:22
Localisation: D'est en ouest
Présentation: Il y a tellement d'étoiles dans le ciel…
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance, attention au trouble ! (TDA/H)

Messagepar Bradeck » Lun 18 Avr 2016 00:17

Tout d'abord, je tiens à préciser: Loin de moi l'idée de provoquer une épidémie de suspicion de TDA dans le forum :D

Comme dit au début du topic, il y a pas mal de caractéristiques qui sont semble-t-il communes. Une hypothèse pour ce qui est de la douance serait éventuellement le renforcement de certains comportement suite aux avantages/inconvénient de ladite douance. Ces habitudes comportementales sont donc modifiables avec suffisamment de volonté (Mais si, vous avez réussi à arrêter de fumer, vous pouvez aussi faire un planning et le suivre avec méthode :P )

Pour le TDA par contre, de ce que j'en comprends, il n'y a pas le choix, il ne pourra modifier certaines choses. Il ne peux que s'en accommoder, et certains y parviennent très bien :)

Traum a écrit:A priori, j'ai un IVT et un IMT qui ne permettent pas d'évoquer cette hypothèse, et pourtant, dans mon vécu et ma manière de travailler… c'est une tout autre histoire…

Si l'on se contente des scores, c'est pareil pour les miens. Parmis les subtests, je n'ai que la mémoire des chiffres qui faillit, tous les autres étant bien au-dessus.

Je m'aperçois que j'ai oublié de mettre le contexte: Le pourquoi j'ai été passer ce test d'attention. C'est parce que dans mon bilan, la psy avais mis : "Suspicion de TDA".
Pourquoi ? Parce que lorsque j'ai passé le test de mémoire des chiffres, j'ai verbalisé ce que je ressentais
Plusieurs fois pendant qu'elle énonçait les chiffres, alors que je me concentrais pour les retenir, j'ai eu des "voiles blancs", et je lui disait "Désolé, tout d'un coup là je ne vous entendait plus, comme une micro coupure, mais donc j'ai raté un chiffre".
Et elle ne comprenait pas ce qu'il se passait. J'alternais réussite et échec. Plus d'une fois, elle m'a dit "Non", et j'ai rétorqué : "Quoi ? Ce n'était pas 2 6 4 3 7 2 9 ? Et là elle me regardait "Si, mais ce n'est pas ce que vous aviez dit, on recommence".
En fait, ce qu'il se passait: Comme j'étais en situation d'échec, je tentais une concentration maximale. Mais: Comme les chiffres étaient donnés avec une lenteur délibérée (il doit y avoir 1 seconde d'écart entre les chiffres pour éviter les groupement), cela était une torture pour moi, pas assez rapide, et PAF, mon esprit partait en vrille alors que je tentais de soutenir mon attention.

Au final, elle m'a mis une note, mais c'était plus un forfait qu'autre chose. Mais lorsque nous avons discuté, elle m'a indiqué que ce que je racontais ressemblait à la manifestation de ce qu'il se passe d'un point de vue neurologique lorsque l'on présente un TDA. Elle m'a cependant dit que normalement, si j'en présentais un, cela aurait du se voir sur d'autres tests, et qu'il semblait que non. Ceci dit, aucun autre test n'a requis une concentration soutenue de ma part.

Pour la neuropsy pareil, ce n'est pas à cause de mes scores qu'elle m'a dit que j'avais un TDA, mais surtout parce qu'elle à vu de mon comportement, où là encore j'ai beaucoup verbalisé ce que je ressentais, et de nos discussions pré et post-test. Je précise aussi que j'étais dans l'incapacité de biaiser les discussions, je ne m'étais pas renseigné sur le TDA. Je savais juste que TDA sans H = manque de concentration, inattention, et qu'il y a donc une cause neurologique.

En résumé: C'est mon comportement lors du WAIS qui a mis la psy sur la piste, et c'est encore mon comportement et des éléments d'anamnèse qui ont fait que la neuropsy a opté pour indiquer TDA.

J'ajouterais que je suis actuellement dans une phase de doute par rapport à ce TDA (Oooh, comment cela me rappelle quelque chose :lol: ).
A la fois cela m'explique plus que la douance certaines choses, à la fois, comme mes scores sont dans la moyenne pour l'attention, c'est surtout une projection de ce que j'aurais dû obtenir comme résultat pour un des test en particulier vis-à-vis de mon bilan WAIS, ainsi que ce que j'ai dit, qui a fait pencher la balance vers un TDA compensé
Enfin, j'attend le compte-rendu.
:neuns:
En raison du manque d’intérêt suscité, la journée de demain est annulée (Ministère du nihilisme)
Pour raison d'économies, la lumière du bout du tunnel va être éteinte (Ministère du budget)
Avatar de l’utilisateur
Bradeck
 
Messages: 1634
Images: 10
Âge: 46
Enregistré le: Sam 28 Juin 2014 00:25
Localisation: Brocéliande
Présentation: Houba houba hop!
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance, attention au trouble ! (TDA/H)

Messagepar nemo » Lun 18 Avr 2016 11:28

Bradeck a écrit:Quoi ? Ce n'était pas 2 6 4 3 7 2 9 ?


Tu as oublié la balise "spoiler"...


Bradeck a écrit:En résumé: C'est mon comportement lors du WAIS qui a mis la psy sur la piste, et c'est encore mon comportement et des éléments d'anamnèse qui ont fait que la neuropsy à opté pour indiquer TDA.


De l'importance du choix du psy.
J'aurais un diagnostique sur le TDA (+ ou -) dans un mois est ce qui suit est du coup hypothétique mais... J'ai beaucoup lu, j'ai remplis un questionnaires un petit peu fourni, je l'ai fais remplir à mes parents et ce serait bien surprenant qu'a l'issu des tests ce ne soit pas un + comme résultat. Ce qui me fait revisiter mon passage de la WAIS.
J'ai eu un comportement tout sauf lisse durant le test. Agité physiquement (mouvement des pieds et des mains, besoin de se lever deux fois), moment de panique, colère, découragement, j'm'enfoutisme, applications, détente... Tout ça dans l'extrême. Pour la mémoire des chiffres, j'ai eu des blackout parce que mon esprit mettait les voiles sans prévenir malgré (à ce moment là) une vrai envie de bien faire. Incapable de maintenir mon attention sur la durée. J'ai verbalisé ça. "désolé j'écoutais pas, je regardais les sapins", "j'essaie de me concentrer mais je sais pas pourquoi je pensais à...", etc. Le hasard a voulu que je n'enchaine pas 3 blackout de suite ce qui m'a permis d'avancer dans le subtest. Et je pense que sur cet item, la synesthésie peut bien compenser le manque de concentration. Du coup j'ai plutôt bien réussi au final. Dans le bilan, rien sur le "comment". Juste le résultat et un commentaire qui se résume en une description de ce que mesure le subtest accolé à un adjectif directement lié au résultat lui même. Du genre "excellente mémoire de travail" ou quelque chose comme ça (et un peu de blabla avec).

Dans mes lectures sur le croisement HPI/TDAH, il est bien mentionné la difficulté du diagnostique TDAH chez les HPI et l'importance d'avoir affaire à des professionnel qui connaissent assez bien les deux sujets car certains symptomes TDAH peuvent être annihilés par le fonctionnement HPI. Et à mon avis particulièrement pour un enfant.

Bradeck, tu mentionnais un profil impulsif. Il semble que pour ce profil là en particulier, des problèmes d'irritabilité et de pics de colère apparaissent. Pour ma part c'est clairement le cas et c'est difficile à gérer. Est-ce que tu es concerné par ça? Si oui ça m'intéresserais de savoir si tu as des stratégies efficaces pour gérer ça ou si on t'a donné des pistes.
En espérant de pas en demander trop et/ou trop rapidement...
Avatar de l’utilisateur
nemo
 
Messages: 85
Âge: 35
Enregistré le: Mer 8 Oct 2014 08:00
Présentation: panda
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance, attention au trouble ! (TDA/H)

Messagepar Traum » Lun 18 Avr 2016 12:07

Nemo, je pense que Bradeck a mis des chiffres au pif… ;) (Tu as retenu une seule série de la WAIS, toi ? Moi non.)

L'expérience que tu rapportes est intéressante. Ensuite, oui, l'effet barnum peut aussi valoir pour le TDAH. ;)

Je ne suis pas une spécialiste du TDA/H mais de ce que j'ai lu hier, cela pourrait coller dans la description, avec juste un TDA aussi pour ma part. J'étais considérée comme très rêveuse, mais j'ai toujours eu des difficultés avec la concentration. (Le fait de ne plus aller en cours est un soulagement et j'ai toujours dit peiner à me concentrer longtemps, depuis l'enfance, et je ne compte même plus les fautes d'inattention…)
Ces coupures dont tu parles, cela me parle aussi. Je les connais souvent. En revanche, durant la WAIS, non. J'ai planté MCH mais à cause de l'angoisse majeure que j'ai éprouvée (subtest qu'on a fait passer en deux temps avec Code juste après la première partie de MCH, aussi échoué comparativement aux autres subtests).
Ensuite, je suis toujours parvenue à composer avec mes difficultés à soutenir mon attention et à me concentrer.

Mais ensuite, écrire tout cela en soi ne suffit pas. Il ne suffit pas de se reconnaître pour être affecté de. Il peut y avoir une large marge entre quelqu'un d'anxieux, quelqu'un de rêveur et un TDAH. Sans parler de la douance et de l'impact que cela peut avoir…
« Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait. » Mark Twain
Avatar de l’utilisateur
Traum
 
Messages: 341
Âge: 30
Enregistré le: Jeu 15 Jan 2015 22:22
Localisation: D'est en ouest
Présentation: Il y a tellement d'étoiles dans le ciel…
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance, attention au trouble ! (TDA/H)

Messagepar nemo » Lun 18 Avr 2016 12:45

Traum a écrit:Nemo, je pense que Bradeck a mis des chiffres au pif… ;) (Tu as retenu une seule série de la WAIS, toi ? Moi non.)

J'ai pas retenu de liste mais je retenais pas paire et il y en a qui ressortaient souvent. Drome, Haute-loire, Sarthe en font partie et le trajet me dis qq chose. Du coup je me dis que c'était peut être pas du pif...


Traum a écrit:L'expérience que tu rapportes est intéressante. Ensuite, oui, l'effet barnum peut aussi valoir pour le TDAH. ;)

Evidemment. J'ai bien précisé que mon hypothèse était en attente de validation / invalidation, j'ai pas encore pris de ritaline. Reste que le TDAH est mieux défini que la douance et qu'il existe des questionnaires un peu plus étayés qu'une vague liste de critères pour commencer à se poser des questions. par exemple...

Traum a écrit:Mais ensuite, écrire tout cela en soi ne suffit pas. Il ne suffit pas de se reconnaître pour être affecté de. Il peut y avoir une large marge entre quelqu'un d'anxieux, quelqu'un de rêveur et un TDAH. Sans parler de la douance et de l'impact que cela peut avoir…

Le trouble anxieux fait partie de la comorbidité du TDAH. lien
Avatar de l’utilisateur
nemo
 
Messages: 85
Âge: 35
Enregistré le: Mer 8 Oct 2014 08:00
Présentation: panda
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance, attention au trouble ! (TDA/H)

Messagepar Bradeck » Lun 18 Avr 2016 13:20

nemo a écrit:
Traum a écrit:Nemo, je pense que Bradeck a mis des chiffres au pif… ;) (Tu as retenu une seule série de la WAIS, toi ? Moi non.)

J'ai pas retenu de liste mais je retenais pas paire et il y en a qui ressortaient souvent. Drome, Haute-loire, Sarthe en font partie et le trajet me dis qq chose. Du coup je me dis que c'était peut être pas du pif...

Si si, c'était du pif ^^
En fait, je n'ai jamais pensé retenir par groupement (par exemple comme ce que tu dis, par paire), ni en rapprochant d'autre chose. Je prends suite de chiffre au sens litteral: suite de chiffre, pas suite de nombre, la notion de nombre d'item est importante. Parce qu'en fait, si tu retiens par paire, je me dis que tu n'as pas retenu 10 items, mais 5.
D'ailleurs, si l'énoncé des chiffre est lent, c'est pour éviter au maximum les groupements justement.

Pour l'impulsivité: Non, je n'ai aucun soucis d'irritabilité, je suis très stable. Donc le coup de l'impulsivité, j'attends de voir le compte-rendu...

En tous les cas nemo, comme tu dis que tu as un test dans pas longtemps, c'est bien, tu seras fixé, et cela te permettra d'avancer dans la bonne direction pour gérer ce qui te pose soucis.
En raison du manque d’intérêt suscité, la journée de demain est annulée (Ministère du nihilisme)
Pour raison d'économies, la lumière du bout du tunnel va être éteinte (Ministère du budget)
Avatar de l’utilisateur
Bradeck
 
Messages: 1634
Images: 10
Âge: 46
Enregistré le: Sam 28 Juin 2014 00:25
Localisation: Brocéliande
Présentation: Houba houba hop!
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance, attention au trouble ! (TDA/H)

Messagepar nemo » Lun 18 Avr 2016 13:34

Merci pour ta réponse. Effectivement je serais (assez) vite fixé.
Avatar de l’utilisateur
nemo
 
Messages: 85
Âge: 35
Enregistré le: Mer 8 Oct 2014 08:00
Présentation: panda
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance, attention au trouble ! (TDA/H)

Messagepar Bradeck » Lun 18 Avr 2016 15:07

Je repasse car j'ai eu le compte-rendu, qui est tout comme je les aime: concis mais précis.
J'ai donc bien un TDA/H. Ce n'est pas un trouble déficitaire de l'attention, mais un trouble dysfonctionnel de l'attention avec impulsivité.

Pourquoi dysfonctionnel et non déficitaire ? Car mes scores sont dans la norme de mon tranche d'âge puisque je parviens à compenser le TDA.

Pour l'impulsivité : [NB: je mets un spoil car je me demande si cette précision ne pourrait pas fausser le résultat de quelqu'un qui en est conscient, donc...]
Je suis impulsif car durant le test, j'ai très nettement privilégié la vitesse sur la qualité. Pour le test le plus parlant: vitesste percentile 97 :cheers: , précision percentile 5 :1cache:, résultat percentile 50 :wasntme:
Moralité: Bradeck, prends ton temps :P

Et en fait, dans la vie, c'est ce que je fais. Je prends le temps de l'analyse avant de répondre, avant de faire, et ainsi mon taux d'erreur est dans les faits très faible.
Mais à bien y réfléchir, c'est quelque chose qui pose questions à mes collègues, à mes amis, cette "lenteur" alors qu'ils se disent tous que je suis "très intelligent", et qu'ils savent que j'ai déjà la réponse :lol:
En raison du manque d’intérêt suscité, la journée de demain est annulée (Ministère du nihilisme)
Pour raison d'économies, la lumière du bout du tunnel va être éteinte (Ministère du budget)
Avatar de l’utilisateur
Bradeck
 
Messages: 1634
Images: 10
Âge: 46
Enregistré le: Sam 28 Juin 2014 00:25
Localisation: Brocéliande
Présentation: Houba houba hop!
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance, attention au trouble ! (TDA/H)

Messagepar Traum » Lun 18 Avr 2016 15:09

nemo a écrit:Evidemment. J'ai bien précisé que mon hypothèse était en attente de validation / invalidation, j'ai pas encore pris de ritaline. Reste que le TDAH est mieux défini que la douance et qu'il existe des questionnaires un peu plus étayés qu'une vague liste de critères pour commencer à se poser des questions. par exemple...

Je parlais plus de moi que de toi dans tout ce que j'ai écrit ensuite. Je sais que tu es en attente du résultat et c'est bien pour toi.

Et effectivement le TDAH est mieux défini que la douance. C'est la présence des deux qui ne simplifie pas le travail d'enquête et de diagnostic.
A fortiori si on souffre de troubles anxieux…
Je voulais cependant juste dire que l'on pouvait être anxieux sans souffrir de TDAH (mais encore une fois, finalement, au fond, je pensais sans doute plus à moi.)

Bradeck, je suis contente pour toi si tu as pu avoir les réponses que tu souhaitais à tes questions.
« Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait. » Mark Twain
Avatar de l’utilisateur
Traum
 
Messages: 341
Âge: 30
Enregistré le: Jeu 15 Jan 2015 22:22
Localisation: D'est en ouest
Présentation: Il y a tellement d'étoiles dans le ciel…
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance, attention au trouble ! (TDA/H)

Messagepar Yniel » Sam 23 Avr 2016 10:19

Merci Bradeck pour ton comptez rendu dans lequel je me retrouve totalement... Je crois que je vais réfléchir dans cette voie également du coup, vu les discussions qu'on a eues...
« La vérité est recherchée pour elle-même. Et ceux qui sont engagés dans une quête du savoir par goût de la vérité ne sont pas intéressés par autre chose. La recherche de la vérité est difficile et la route qui y conduit est ardue... »

Alhazen
Avatar de l’utilisateur
Yniel
 
Messages: 561
Âge: 40
Enregistré le: Dim 6 Avr 2014 22:05
Présentation: Présentation
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance, attention au trouble ! (TDA/H)

Messagepar Sureperdu » Mar 10 Mai 2016 15:04

Je viens apporter ma pierre à l'édifice après ce déterrage :P

Pour ma part, le chemin a été inverse : d'abord je me suis posé la question sur le TDA/H puis sur la douance plus tard.

La question du TDA/H m'est apparue une journée au travail alors que pour une énième fois je n'arrivais pas à me concentrer et à finir un rapport. Je me suis dit "bon y en a marre mes rapports sont apparemment de très bonne qualité mais je les fais dans l'urgence les 2 derniers jours alors que j'ai 3 semaines pour les faire et que je glande rien", du coup j'ai cherché des techniques pour augmenter son attention, et je suis tombé sur les symptômes du TDA/H et là ça a été une révélation :

depuis tout petit, je ne me rappelle pas d'un jour où je suis sorti d'un cours en me rappelant vraiment de quoi le prof avait parlé, je pouvais regarder le prof, l'écouter mais je ne l'entendais pas. A cela, la procrastination à l'extrême, l'hyperfocalisation qui fait que quand j'ai réussi à être sur quelque chose, il m'est extrêmement dur de m'en détacher et bien d'autres symptômes.

Je suis allé voir un psychiatre spécialisé dedans et il m'a dit qu'il y avait de fortes chances que je le sois en effet, j'ai remplis un test écrit (je vous retrouverai le nom) et j'ai essayé la Ritaline, sans succès.

A cela s'ajoute des facteurs de commorbidité comme l'anxiété mais je l'ai depuis longtemps donc je ne sais pas si c'est relié...

Puis est arrivé la douance, QI de 136 avec 19/19 en ce qui concerne l'histoire des chiffres là (j'ai pu tous les réciter dans un sens puis l'autre, d'ailleurs c'est à ce moment que je me suis rendu compte que c'était peut être pas "normal" de réussir aussi bien ça) ce qui est pas forcément "normal" pour quelqu'un qui a du mal à se concentrer et qui aurait un TDA/H...

Du coup, pour revenir à la question initiale : TDA/H et douance ? Honnêtement je ne sais pas trop, je sais qu'il m'est impossible de travailler avec de la musique, que je suis tout le temps distrait mais je sais aussi que j'ai un cerveau qui fonctionne à 500%, du coup est-ce TDA/H ? Est-ce dû à la douance ? Peut être les deux. Il est prévu que je retourne le psychiatre en question pour que j'en discute avec lui, on verra bien...

En tout cas la Ritaline m'a permis de mieux me concentrer mais m'a donné aussi un "trop plein" d'énergie résultant en des angoisses...
Sureperdu
 
Messages: 24
Enregistré le: Sam 23 Jan 2016 21:45
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Douance, attention au trouble ! (TDA/H)

Messagepar nemo » Ven 15 Juil 2016 08:11

Retour d'expérience après avoir passé des tests cognitifs.
Pas de TDA en ce qui me concerne malgré mes difficultés manifestes. Mes problèmes de pensées fuyantes seraient plus liés à l'association de la "pensée arborescente" et d'une dépression "sévère". Je suis dubitatif. Mais pour l'attention en tant que telle, j'ai fais un sans faute ce qui exclu tout phénomène de compensation (au moins ça..).
J'ai quand même appris des choses dans la bataille, notamment que j'avais clairement un problème optique qui colle avec mes deux subtests les plus faibles au WAIS. Orthoptie à prévoir donc.
Validation aussi du fait que je suis visuel à l'extrême ce qui 15 ans après me déculpabilise pour ma présence toute relative sur les bancs des salles de cours.
Avatar de l’utilisateur
nemo
 
Messages: 85
Âge: 35
Enregistré le: Mer 8 Oct 2014 08:00
Présentation: panda
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

PrécédenteSuivante

Retourner vers Discussions et Débats

 


Articles en relation Statistiques Dernier message
Douance et Scolarité
1, 2, 3, 4par Hêraklès » Mar 8 Fév 2011 17:20

Réponses: 95

Vus: 15500

Dernier message par Mlle Rose Voir le dernier message
Mer 14 Mai 2014 09:46
Douance et mémoire
par TourneLune » Jeu 21 Avr 2011 08:42

Réponses: 20

Vus: 4997

Dernier message par lynx Voir le dernier message
Mer 30 Nov 2011 05:32
Transfert et douance
par Maitresse Rita » Mar 12 Mar 2013 12:47

Réponses: 17

Vus: 3559

Dernier message par ragged Voir le dernier message
Dim 4 Mai 2014 19:05
Douance et Adolescence
par Fabs le vaurien » Jeu 17 Fév 2011 13:11

Réponses: 17

Vus: 3771

Dernier message par Flodepiano Voir le dernier message
Sam 3 Déc 2011 15:56
douance au travail : un syndrome des devoirs finis ?
par Colonel Moutarde » Mer 4 Mai 2011 21:34

Réponses: 18

Vus: 2622

Dernier message par mariela Voir le dernier message
Sam 10 Mar 2012 09:31

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 2 invités