Nous sommes le Sam 21 Jan 2017 16:22


Dans quelles caractéristiques ne vous retrouvez-vous PAS?

Pour des raisons de cohérence de l'ensemble et pour présenter à nos visiteurs une information fiable et claire, cette section est réservée en écriture aux surdoués diagnostiqués.

Modérateur: Zyghna

Re: Dans quelles caractéristiques ne vous retrouvez-vous pas

Messagepar Shrito » Mar 26 Juil 2011 22:11

Bonsoir à tous,

une petite participation de ma part. Extrait de douance.be : http://douance.be/douance-ahp-caracteristiques.htm

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Attention : il n'est pas indispensable qu'elles soient toutes présentes !

1. Hypersensibilité , extrêmement susceptible.
2. Intensité - hyperstimulabilité (niveau de réaction plus élevé aux stimuli, être "plus " tout : plus rapide, plus agité, plus attachant, plus exigeant, plus généreux, plus impatient, ...)
3. Hyperesthésie ou exacerbation des cinq sens (hyperréactif aux stimuli sensoriels)
4. Curiosité exceptionnelle.
5. Imagination débordante, grande créativité .
6. Grande capacité d'observation, note les plus petits détails.
7. Intérêts très variés, saute facilement d'un domaine à l'autre.
8. Peut faire plusieurs choses en même temps (suivre deux conversations en parallèle, parler et écrire, rêver et pourtant écouter, ...)
9. Recherche la compagnie de personnes plus agées.
10. Capacité d'attention, persévérance : forte si l'intérêt y est; faible, voire nulle, sinon.
11. Grand sens de l'humour (et humour très particulier, souvent incompris).
12. Rapidement frustré s'il ne trouve pas les personnes ou les ressources pour réaliser ses grandes idées.
13. Grand sens de la justice, de l'équité, moralité. Intolérance à l'injustice, pour lui et pour les autres.
14. Respect des règles bien comprises ("logiques"), mais tendance à questionner l'autorité non fondée.
15. Idéalisme, altruisme, compassion .
16. Grande capacité de raisonnement/résolution de problèmes.
17. Rapidité d'apprentissage.
18. Méthode d'apprentissage particulière, surtout en math et en lecture.
19. A lu très jeune et avidement.
20. Vocabulaire extensif.
21. Excellente mémoire.
22. Bon en chiffres, puzzles, ...

Et surtout :

23. Perfectionnisme, doublé d'une extrême lucidité , qui entraînent parfois le doute, la peur de l'échec.

"On ne peut pas se penser intelligent, quand on mesure ses propres faiblesses avec la lucidité aiguë du surdoué, qui ne lui permet aucun aveuglement." (Arielle Adda)
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Perso, je réponds à chacun de ces critères par oui, sauf le 19. C'est pour cette raison (le fait que je corresponde à tout ceci) que je pensais que tous les surdoués étaient identiques... mais j'ai découvert que ce n'était pas le cas... :roll:

Concernant la phrase d'Arielle Adda, je la comprends... toutefois je me sens intelligent... juste parfois un imposteur, mais avec le temps, je me rends compte que le plus souvent les gens "normaux" sont eux, de vrais imposteurs !

Bonne soirée et au plaisir de vous lire

++

Séb
Dans le silence, le regard prend la parole pour dire la vérité. Taisez-vous, regardez-vous ... et vous entendrez.
Avatar de l’utilisateur
Shrito
 
Messages: 56
Âge: 34
Enregistré le: Mar 19 Juil 2011 22:17
Localisation: Issy les Moulineaux
Test: WAIS

Re: Dans quelles caractéristiques ne vous retrouvez-vous pas

Messagepar Cyrano » Mar 26 Juil 2011 22:44

Shrito a écrit: je me rends compte que le plus souvent les gens "normaux" sont eux, de vrais imposteurs !Séb


Je ne suis pas fan du "eux" contre "nous"...
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.
Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Chaînon Manquant
 
Messages: 4678
Âge: 39
Enregistré le: Mer 25 Mai 2011 11:25
Localisation: Into the wild
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Dans quelles caractéristiques ne vous retrouvez-vous pas

Messagepar Shrito » Mar 26 Juil 2011 22:51

Cyrano a écrit:
Shrito a écrit: je me rends compte que le plus souvent les gens "normaux" sont eux, de vrais imposteurs !Séb


Je ne suis pas fan du "eux" contre "nous"...


Euh... je ne parle pas de "nous", je parle de moi là :grattelatete: Dans tous les cas, je ne cherchais pas à opposer les parties, désolé.

En fait, je fais juste écho à différentes situations professionnelles vécues récemment, où j'ai pu constater que bien que je ne me sente pas expert sur certains sujets, je me suis rendu compte que j'en savais plus que certains qui étaient définis comme "expert". C'est juste ce que je cherchais à dire avec ces propos un peu "raccourcis" et donc certainement imprécis.
Dans le silence, le regard prend la parole pour dire la vérité. Taisez-vous, regardez-vous ... et vous entendrez.
Avatar de l’utilisateur
Shrito
 
Messages: 56
Âge: 34
Enregistré le: Mar 19 Juil 2011 22:17
Localisation: Issy les Moulineaux
Test: WAIS

Re: Dans quelles caractéristiques ne vous retrouvez-vous pas

Messagepar Shrito » Jeu 4 Aoû 2011 10:55

Hey :)

voilà, je profitais d'une petite pause intellectuelle en me baladant sur le net et puis... j'ai ressenti un sentiment assez négatif. J'ai lu ca et là différentes phrases qui m'ont énervées (je ne fais pas référence à notre forum, en revanche, peut être que ces propos s'y trouvent aussi) :
- "Le surdoué n'est pas plus intelligent, il est intelligent différement" : est-ce que ces personnes pourraient un jour accepter que cette différence d'intelligence confère à certains surdoués une certaine supériorité ? Moi j'accepte qu'il existe encore plus intelligent que moi comme je constate qu'il y a moins intelligent que moi. Ce sont des faits, ne nions pas nos différences... tant que ces différences ne constituent pas des critères de discrimination, tant que ces différences ne sont pas utilisées pour définir une éventuelle supériorité "raciale"
- "Les caractèristiques des surdouées données par tel ou tel auteur sont exagérées" : est-ce que ces personnes pourraient simplement dire qu'elles ne se retrouvent que partiellement dans ces critères ? Personnellement je m'y retrouve totalement, pour autant j'accepte que d'autres ne s'y retrouvent que partiellement.

Je discutais avec un surdoué hier soir et il m'a envoyé ceci (de Pearl Buck) :

« Quel que soit son domaine de création, le véritable esprit créatif n’est rien d’autre que ça : une créature humaine
née anormalement, inhumainement sensible.
Pour lui, un effleurement est un choc, un son est un bruit, une infortune est une tragédie, une joie devient extase, l’ami un amoureux, l’amoureux est un dieu, et l’erreur est la fin de tout.
Ajoutez à cet organisme si cruellement délicat l’impérieuse nécessité de créer, créer, et encore créer – au point que sans la possibilité de créer de la musique, de la poésie, des livres, des édifices, ou n’importe quoi d’autre qui ait du sens, il n’a plus de raison d’être.
Il doit créer, il doit se vider de sa créativité.
Par on ne sait quelle étrange urgence intérieure, inconnue, il n’est pas vraiment vivant à moins qu’il ne soit en train de créer. »

En réalité, ce matin, je cherchais à trouver de quel bouquin étaient tirées ces quelques phrases. Je n'ai pas trouvé (et je suis preneur si vous le savez) mais au lieu de cela j'ai trouvé des commentaires du style : c'est exagéré, c'est comme JSF... Bah oui sauf que non, il faut imaginer que certaines personnes vivent vraiment les choses de la sorte, à 100%. J'en veux pour preuve ce que j'avais moi même écrit (sur moi-même) il y a quelques temps (avec bien moins de talent) :

Dans mon référentiel :

L'idée n'est pas une fleur mais un bouquet
La marche est une éternelle course
L'acquis est un Phénix au quotidien
La nouveauté est un bonbon toxique
L'injustice est un crime contre l'humanité
L'inconnu est un stress assez charmant
La valeur et le bonheur vivent au présent
La vie se vit dans le passé et le futur
La normalité c'est l'effort et l'exception
La compassion c'est donner sa vie à l'autre
L'amitié est un mariage et l'amour est un ?
La concession est une hospitalisation

(je rappelle, l'idée est intéressante, le style est tout moche, nous sommes d'accord ;))

Bref, une fois pour toute, acceptons que tous les surdoués ne sont pas identiques, acceptons qu'il a des niveaux différents de surdouance (la différence entre 132 et 147 est aussi importante qu'entre 117 et 132...), des vécus différents et donc des fonctionnement différents...

En conclusion.. je ne me retrouve pas dans différentes caractéristiques qui semblent assez répandues parmi les sudoués : la négation de la réalité, l'enfermement dans les certitudes, l'incapacité à comprendre que nos propos ne peuvent constituer qu'un avis (dans le meilleur des cas un avis étayé) mais en aucun cas une vérité... ce message et donc à prendre en ce sens...

PS : parfois je me pose une question à laquelle je ne trouve pas de réponse... suis-je moi-même fermé quand je n'accepte pas que les autres ne soient pas ouverts ? C'est le genre de question qui bug mon cerveau... :grattelatete:
Dans le silence, le regard prend la parole pour dire la vérité. Taisez-vous, regardez-vous ... et vous entendrez.
Avatar de l’utilisateur
Shrito
 
Messages: 56
Âge: 34
Enregistré le: Mar 19 Juil 2011 22:17
Localisation: Issy les Moulineaux
Test: WAIS

Re: Dans quelles caractéristiques ne vous retrouvez-vous pas

Messagepar Colonel Moutarde » Jeu 4 Aoû 2011 11:16

la négation de la réalité, l'enfermement dans les certitudes, l'incapacité à comprendre que nos propos ne peuvent constituer qu'un avis (dans le meilleur des cas un avis étayé) mais en aucun cas une vérité


Bof, pas eu spécialement cette impression chez les surdoués plus que chez les autres.
A propos de "vérité"; je trouve que le relativisme général est aussi un danger, qui nous mène à une pensée unique de consensus mou, et une idée dévoyée de la tolérance où on finit par ne tolérer que ce qui n'affirme rien (c'est sans risque). Tu parles d'accepter l'idée qu'il existe des personnes "plus intelligentes"; et bien, tout aussi scandaleux, je pense, moi, qu'il faut accepter l'idée que "si j'affirme quelque chose, c'est que je pense que c'est la vérité". Sinon, je ne l'affirmerais pas.

De même que ce n'est pas parce qu'on estime qu'il y a des gens plus intelligents que d'autres, qu'on va forcément en conclure qu'il faut hiérarchiser les personnes ou les groupes, et confondre intelligence et "valeur" humaine, ce n'est pas parce qu'on pense, sur un point, être dans le vrai et que l'interlocuteur est dans l'erreur, qu'on est automatiquement figé, inébranlable, sourd à toute argumentaire dans l'autre sens, et prêt à imposer à l'autre de professer ce qu'on tient pour la vérité. Si je pense dire vrai, et que l'autre a faux, je suis motivé pour essayer de le convaincre avec un exposé de mes arguments. Il est convaincu ? il est convaincu. Il ne l'est pas ? il ne l'est pas. La vraie tolérance, n'est-ce pas d'accepter, respecter, l'existence, la proclamation, l'exposé d'arguments d'opinions que l'on pense erronées ? Si chacun se cantonne dans son frileux "ce n'est que ma vérité, sûrement pas une vérité absolue", il se passe quoi ? Chacun reste sur place et les idées cheminent côte à côte sans jamais se croiser. Et quand une personne professe une opinion factuellement fausse, plus personne n'ose la contredire : "surtout ne pas faire croire qu'on détient la vérité" ! Jusqu'où va-t-on aller ? Jusqu'à enseigner à l'école qu'après tout la terre est peut-être plate et au centre de l'univers, parce que les autres théories ne sont après tout que "la vérité de certains, pas une vérité absolue" ?

Quand on pense avoir vrai sur un point, assumons-le. Intelligemment. Je suis d'ailleurs persuadé que si l'autre en face, pense également avoir raison et que j'ai tort, c'est le meilleur moyen pour que chacun mette tout son jeu sur la table et qu'il y ait un vrai débat. Si la vérité n'existe plus, certes plus personne ne cherche à l'imposer, mais plus personne ne cherche à convaincre non plus : plus de débats !
Colonel Moutarde
 
Messages: 913
Enregistré le: Ven 4 Fév 2011 07:56
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Dans quelles caractéristiques ne vous retrouvez-vous pas

Messagepar Zeus » Jeu 4 Aoû 2011 11:22

Sans vouloir dévier du sujet initial, ni tartiner outre mesure sur les notions de différence ou supériorité, je tiens juste, par rapport au précédent message de Shrito, dire ceci :

Il n'y a pas pour moi de gens intrinsèquement créatives,sensibles ou intelligents - ce qui serait lié au QI ou à la douance.
L'intelligence, la créativité, la sensibilité se manifestent dans les actes et dans ce qu'on produit.

C'est un peu court et un peu brut.

Qu'un surdoué ne fasse rien d'intelligent ou de créatif, ou ne manifeste pas de sensibilité en acte, il m'est impossible de l'imaginer ou le croire dotés de ces propriétés.

Qu'il pense mieux ou différemment, ou qu'il s'affirme créatif ou sensible, tant que ça ne se manifeste pas phénoménologiquement, si j'ose ce mot, qu'il le soit reste aussi indécidable que l'existence du monstre du Loch Ness.

Par ailleurs, les différences que tu signales entre un 117 et un 132 et entre un 132 et un 147 me laissent un peu perplexe.

Enfin, oui nous pensons tous "différemment" et pas mieux ou moins bien, puisque une façon de penser singulière est très efficace et adaptée dans un contexte donné et parfaitement désastreuse dans un autre contexte. La méticulosite analytique perfectionniste est un atout incomparable et un handicap terrible - tout dépend du contexte.


Donc, il s'agit bien de "différence" et non de "supériorité" générale et ça ne concerne pas que les surdoués.

Pour ma part, je suis sans doute très performant sur certaines taches, mais totalement idiots sur d'autres - je ressens donc ponctuellement certaines différences qui me rendent (parfois) supérieur dans certains domaines au commun des mortels, mais pas une supériorité en général.

J'espère ne pas avoir déformer ou mal interpréter ton propos.
Zeus
 
Messages: 1408
Enregistré le: Sam 19 Mar 2011 14:59
Profil: Intéressé pour une personne de mon entourage
Test: NON

Re: Dans quelles caractéristiques ne vous retrouvez-vous pas

Messagepar TourneLune » Jeu 4 Aoû 2011 11:47

Il n'empêche que les tâches dans lesquelles tu es le plus doués sont plutôt les tâches intellectuelles.
Je vois très bien ce dont veut parler shrito et je suis bien d'accord sur le "intelligemment différent et pas plus intelligent", qui est généralement un simple voile de fausse pudeur ( parce que quand même on dit ça sur un forum de surdoué) parce qu'on n'a pas encore compris et accepté que ce "plus" ne concerne qu'un domaine, pas la personne.

Pas trop d'accord, par contre, sur les critiques des gens qui "exagèrent". Que certains surdoués soient tels que décrits dans les bouquins ou dans ton extrait, certes. Vouloir faire croire qu'ils sont tous comme ça ou pire, que ceux qui ne sont pas comme ça ne sont pas surdoués c'est autre chose, ça arrive et c'est largement critiquable.

Enfin, azerty, oui, on ne peut observer l'intelligence et la créativité que dans ses manifestations, que ce soit un test, un écrit, un discours, une bête conversation de tous les jours, etc... mais n'ayant pas accès à l'intellect des autres, nous ne pouvons en juger que ce qui se manifeste. Je ne crois pas que Shrito parlait de "supériorité" au sens large mais de supériorité au sens intellectuel, puisqu'on parle de douance. C'était juste un appel à sortir de l'hypocrisie, à regarder les choses en face, pour ce qu'elles sont, et en évitant ce qu'elles ne sont pas.

Pour finir, je ne pense pas que le but de ce topic était de mettre à mal le livre de JSF, simplement de montrer que s'il trace les grandes lignes, il ne détient pas la vérité. On ne peut pas dire, comme vu ailleurs, que quelqu'un n'est pas surdoué parce qu'il est méchant.... Simplement mettre en évidence que s'il trace une certaine esquisse du surdoué, s'il met en valeur certains traits qui ont l'air communs ( et encore commun à qui? Aux surdoués ou aux surdoués qui vont mal et qui consultent un psy?), il faut aussi savoir prendre ses distances.
Il ne s'agit pas de tomber dans un relativisme total mais de savoir faire preuve de nuances. Les généralités et les différences individuelles sont tout à fait compatibles pour peu qu'on sache de quoi on parle, à quel niveau on se situe et qu'on soit capable de changer de niveau.
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11092
Images: 276
Âge: 37
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Dans quelles caractéristiques ne vous retrouvez-vous pas

Messagepar Colonel Moutarde » Jeu 4 Aoû 2011 12:11

Pour finir, je ne pense pas que le but de ce topic était de mettre à mal le livre de JSF, simplement de montrer que s'il trace les grandes lignes, il ne détient pas la vérité. On ne peut pas dire, comme vu ailleurs, que quelqu'un n'est pas surdoué parce qu'il est méchant.... Simplement mettre en évidence que s'il trace une certaine esquisse du surdoué, s'il met en valeur certains traits qui ont l'air communs ( et encore commun à qui? Aux surdoués ou aux surdoués qui vont mal et qui consultent un psy?), il faut aussi savoir prendre ses distances.


D'ailleurs JSF elle-même insiste d'une manière assez sensible sur les limites de son propre bouquin et notamment sur le point que tu cites et que j'ai remis en gras. Non seulement son bouquin n'est pas un grand catéchisme de la douance, mais il ne prétend pas l'être.
Colonel Moutarde
 
Messages: 913
Enregistré le: Ven 4 Fév 2011 07:56
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Dans quelles caractéristiques ne vous retrouvez-vous pas

Messagepar Shrito » Jeu 4 Aoû 2011 13:25

Encore un exemple des discussion qui tourne mal parce qu'elle n'est pas comprise et/ou mal expliquée.

J'avais pris le partie pour une fois de ne pas rappeler que je fais la différence entre supériorité intellectuelle et supériorité sociale. Je pensais avoir suffisament nuancé mes propos, notamment avec ces phrases : Moi j'accepte qu'il existe encore plus intelligent que moi comme je constate qu'il y a moins intelligent que moi. Ce sont des faits, ne nions pas nos différences... tant que ces différences ne constituent pas des critères de discrimination, tant que ces différences ne sont pas utilisées pour définir une éventuelle supériorité "raciale"

Apparement ce n'est pas le cas... difficile d'être quelqu'un de respectueux, de modéré et de réfléchis et de se faire catégoriser comme dictateur discriminateur... Bref.

Pour rebondir sur quelques citations :

Pas trop d'accord, par contre, sur les critiques des gens qui "exagèrent". Que certains surdoués soient tels que décrits dans les bouquins ou dans ton extrait, certes. Vouloir faire croire qu'ils sont tous comme ça ou pire, que ceux qui ne sont pas comme ça ne sont pas surdoués c'est autre chose, ça arrive et c'est largement critiquable.
J'ai mal présenté la chose mais en quelque sorte je cherchais à dire ce que tu dis. Ce qui me gêne c'est que certains nient que ce portrait robot puisse décrire un surdoué. Je suis d'accord sur le fait qu'il n'y a pas de relation réciproque mais je voudrais que tous puissent accepter que cette relation totale (dans le sens matching quasi parfait) peut exister :)

qu'il faut hiérarchiser les personnes ou les groupes, et confondre intelligence et "valeur" humaine
Comme dis au dessus, ce n'est pas ce que je disais... je l'ai expliqué dans ma présentation...

Si chacun se cantonne dans son frileux "ce n'est que ma vérité, sûrement pas une vérité absolue", il se passe quoi ? Chacun reste sur place et les idées cheminent côte à côte sans jamais se croiser.
Ce que je veux dire c’est que mon but n’est pas de convaincre et de dire que j’ai raison (j'aimerais en être capable mais je ne peux pas sauver le monde... lol), juste de proposer une vision… en espérant qu’elle soit partagée ou enrichie. Bien évidemment j’ai mes certitudes, mais je ne les impose à personne et surtout ces certitudes ne sont pas immuables, elles sont mouvantes (dans une certaine mesure), et évoluent en fonction des informations que je collecte chaque jour. Pour être plus précis, voici un exemple de ce qui peut m'énerver :
Une personne m'a repproché un jour de manger des oeufs, mêmes bio. Je lui ai demandé pourquoi, la réponse a été parce que tu prélèves à la poule ses "enfants". Moi de lui répondre, mais quand bien même se serait vrai, nous sommes animaux.. nous devons nous nourrir, pense aux multiples carnivores ... Et moi d'ajouter, comment peux-tu te soucier des oeufs d'une poule et par ailleurs prendre autant l'avion (qui pollue et est néfaste pour ces mêmes animaux). La j'ai été pris de haut, je ne comprenais rien à rien, j'étais stupide débile, j'en passe et des meilleurs... Je ne l'ai pas jugé alors que, dans le fond, je pense avoir assez raison, a minima sur l'incohérence, alors qu'elle.. enfoncée dans ses certitudes, elle m'a jugé...

Et quand une personne professe une opinion factuellement fausse, plus personne n'ose la contredire
encore une fois ce n'était pas mon propos. Bien évidemment je contredis, en essayant d’expliquer mon approche, mais mon but encore une fois n’est pas de dire : j’ai raison et tu te trompes… S’il partage ou peut enrichir mon approche tant mieux, si lui me dit qu’il a raison et que je ne raconte que des conneries et qu'il ne m'écoute pas… je n’accepte pas...

Jusqu'à enseigner à l'école qu'après tout la terre est peut-être plate et au centre de l'univers, parce que les autres théories ne sont après tout que "la vérité de certains, pas une vérité absolue" ?
Je ne vois pas en quoi ton exagération de mes propos est utile... les choses avérées n'ont aucune raison d'être contestées. Ce que l'on peut contester, c'est l'avis personnel, bien évidemment qu'il y a des certitudes, mais ces certitudes ont le droit d'exister si elles sont un minimum partagées/prouvées/avérées...

Par ailleurs, les différences que tu signales entre un 117 et un 132 et entre un 132 et un 147 me laissent un peu perplexe.
Pourquoi ? Je le dis d'autant plus sereinement que je sais qu'il existe des personnes qui sont encore plus élevées que le score que j'ai fait... (et ne me dis pas qu'il n'y a pas que le score qui compte, je suis très bien placé pour le savoir...) Pourquoi est-ce que je pense avoir raison ? Parce que si le fait d'avoir un QI de 132 au lieu de 117 nous rends plus sensibles, pourquoi le fait d'avoir un QI de 150 au lieu de 135 n'aurait pas la même influence ? Il me semble qu'il existe, si ce n'est une relation linéaire, a minima, une relation entre ces deux éléments. En revanche, ce n'est que conjecture de ma part...

Voilà cet échange est encore la preuve, me semble-t-il, qu'il est impossible de discuter sereinement par écrit (j'accepte la nuance et la contradiction, mais pas l'invective...) Quelqu'un ici comprendra que cela fait echo à ce que je lui disais par MP, à quoi bon écrire si c'est pour générer se type de situation ?

Sur ce...
Dans le silence, le regard prend la parole pour dire la vérité. Taisez-vous, regardez-vous ... et vous entendrez.
Avatar de l’utilisateur
Shrito
 
Messages: 56
Âge: 34
Enregistré le: Mar 19 Juil 2011 22:17
Localisation: Issy les Moulineaux
Test: WAIS

Re: Dans quelles caractéristiques ne vous retrouvez-vous pas

Messagepar TourneLune » Jeu 4 Aoû 2011 13:42

Je pense qu'on peut tout à fait débattre par écrit, pour peu qu'on cherche davantage à se comprendre plutôt qu'à jouer sur les mots.

D'un point de vue théorique pur, thqi, c'est HQI parmi les HQI. Après la question reste de savoir si les tests sont suffisamment fiables aux extrémités pour qu'on puisse se baser sur le résultat au WAIS...

En tous cas, je partage ton avis shrito, quand on est face à une personne fermée et qui n'a vraisemblablement pas les moyens de de rendre compte de ses contradictions et incohérences, que faire à part clore la discussion??
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11092
Images: 276
Âge: 37
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Dans quelles caractéristiques ne vous retrouvez-vous pas

Messagepar Zeus » Jeu 4 Aoû 2011 13:55

Shrito a écrit:
Par ailleurs, les différences que tu signales entre un 117 et un 132 et entre un 132 et un 147 me laissent un peu perplexe.
Pourquoi ? Je le dis d'autant plus sereinement que je sais qu'il existe des personnes qui sont encore plus élevées que le score que j'ai fait... (et ne me dis pas qu'il n'y a pas que le score qui compte, je suis très bien placé pour le savoir...) Pourquoi est-ce que je pense avoir raison ? Parce que si le fait d'avoir un QI de 132 au lieu de 117 nous rends plus sensibles, pourquoi le fait d'avoir un QI de 150 au lieu de 135 n'aurait pas la même influence ? Il me semble qu'il existe, si ce n'est une relation linéaire, a minima, une relation entre ces deux éléments. En revanche, ce n'est que conjecture de ma part...



Et bien je persiste dans ma perplexité.
Pourquoi un score de QI réflèterait un niveau de sensibilité ? Et de sensibilité à quoi au juste ?
Je n'ai pas l'impression d'avoir invectiver, juste poser des questions ou tenter d'élucider tes propos.
Il ne s'agit pas de savoir qui a tort ou raison, mais d'éclaircir ce que chacun essaie de dire, ce qui n'est, oui, certes pas évident à l'écrit. On lit, on interprète et on rebondit sur son interprétation, faute de pouvoir glaner dans l'instant des éléments complémentaires, ce que permet mieux l'oral.

Encore une fois, pour ma part, je ne vois essentiellement que des différences, qui peuvent s'avérer -dans un contexte précis- des supériorités : que ce soit l'intelligence abstraite, l'empathie ou le pragmatisme rusé. Et une personne n'est intelligente que s'il elle agit, parle, réfléchit intelligemment, quelque soit son score de QI.

Donc, encore une fois, je ne vois pas bien en quoi le score QI mesurerait la "sensibilité", comme un genre de thermomètre.

Mais je suis ouvert à une explication sur ce point.

Par contre, oui, le profil qualitatif du surdoué est une piste intéressante, que le test peut confirmer.

Edit : oups je suis en train de dévier du sujet, sorry...
Zeus
 
Messages: 1408
Enregistré le: Sam 19 Mar 2011 14:59
Profil: Intéressé pour une personne de mon entourage
Test: NON

Re: Dans quelles caractéristiques ne vous retrouvez-vous pas

Messagepar Shrito » Jeu 4 Aoû 2011 14:10

@Azerty : ce n'est pas ton propos en particulier qui me gênait (Cf l'invective).

Pour le reste, désolé de le dire mais il me semble qu'une sacrée proportion de surdoués sont hypersensibles. Après il y a une différence entre ceux qui vivent leur sensibilité (pas moi) et ceux qui la gèrent en la mentalisant (moi) et qui donc ne la mettent pas en évidence.

Ma conjecture est la suivante : l'émotion est un flux nerveux géré par le cerveau. la réflexion est un flux nerveux géré par le cerveau. Un HQI dispose d'une capacité de réflexion supérieure, une sorte 'd'hyperactivité du cerveau" (il me semble que c'est prouvé ?). Dans la mesure où la réflexion répond aux mêmes phénomènes physicochimiques que l'émotion, pourquoi ce qui s'applique à la réflexion (surréflexion) ne s'appliquerait pas à l'émotion (surémotion). D'ailleurs, il me semble qu'il y a des recherches scientifiques qui le prouve mais je ne sais plus où j'ai lu ca.

@TourneLune : +1 pour le HQI vs THQI, je suis d'accord pour dire que plus le résultat s'élève, plus la fiabilité diminue (statistiquement, parmi les personnes qui ont permis d'échantilloner le test, seules 2,8 ont un QI > 145). En fait c'est pour essayer de justifier mon propos malgré l'imprécision que j'ai poussé à l'extrême en utilisant 132 ("barrière" basse, chiffre qui me semble-t-il encore assez fiable) et 147 (quasi "barrière" haute, qui est un score imprécis mais qui traduit tout de même une différence "supplémentaire/plus importante").

@tous : je n'ai pas envie de le faire mais je vais préciser pour prévenir tout commentaire : bien évidemment il n'existe pas de barrière aussi franche 131 je ne le suis pas 132 je le suis.. bien sûr le score dépend de l'état psychologique de la personne, bien sûr... etc.
Dans le silence, le regard prend la parole pour dire la vérité. Taisez-vous, regardez-vous ... et vous entendrez.
Avatar de l’utilisateur
Shrito
 
Messages: 56
Âge: 34
Enregistré le: Mar 19 Juil 2011 22:17
Localisation: Issy les Moulineaux
Test: WAIS

Re: Dans quelles caractéristiques ne vous retrouvez-vous pas

Messagepar TourneLune » Jeu 4 Aoû 2011 14:18

Si tu considères que le QI est fiable et qu'il est vraiment corrélé à une différence neurologique ( ce qui a quand meme l'air d'être le cas, tout du moins au niveau global), on peut alors supposer un lien QI/sensibilité( pas sensiblerie hein)
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11092
Images: 276
Âge: 37
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Dans quelles caractéristiques ne vous retrouvez-vous pas

Messagepar TourneLune » Jeu 4 Aoû 2011 14:40

N'empêche je pense qu'il y a dans l'ouvrage de jsf des confusions entre des caractéristiques intrinsèques et ce qui fait que le surdoué aille mal. Par ex le déficit d'inhibition latente ne me semble pas du tout une fatalité. Je ne vois pas pourquoi le surdoué serait de fait incapable de gérer les stimuli entrants. Par contre, que cette inhibition soit consommatrice de ressources ou qu'une faiblesse de celle-ci soit cause de problèmes d'autant plus graves que les infos reçues sont variées et nombreuses, ça me semble assez logique. Mais il doit y avoir aussi de surdoués dont l'équilibre entre réception et traitement de l'information doit se faire...
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11092
Images: 276
Âge: 37
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Dans quelles caractéristiques ne vous retrouvez-vous pas

Messagepar Monsieur Noir » Ven 12 Aoû 2011 15:08

Je ne sais plus où j'ai lu, mais je l'ai lu, que le surdoué serait précisément capable de compenser ledit déficit grâce précisément à ses capacités cognitives. A contrario, quelqu'un qui présenterait ce même déficit et qui n'aurait pas la capacité de le gérer, aurait une nette tendance à la schizophrénie.

Si cette théorie est vérifiée, on peut supposer qu'un surdoué gère et trie l'info entrante différemment. Par exemple en ne portant attention qu'à ce qui l'intéresse ? :mrgreen:
A la recherche de l'imperfection parfaite.
Avatar de l’utilisateur
Monsieur Noir
 
Messages: 442
Âge: 40
Enregistré le: Ven 4 Fév 2011 00:42
Localisation: IRL
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: Back in Black
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Dans quelles caractéristiques ne vous retrouvez-vous pas

Messagepar Cyrano » Dim 14 Aoû 2011 09:08

TourneLune a écrit:Je vois très bien ce dont veut parler shrito et je suis bien d'accord sur le "intelligemment différent et pas plus intelligent", qui est généralement un simple voile de fausse pudeur ( parce que quand même on dit ça sur un forum de surdoué) parce qu'on n'a pas encore compris et accepté que ce "plus" ne concerne qu'un domaine, pas la personne.


Je suis aussi en phase.

Différemment intelligent, certes...mais aussi plus intelligent. On accepte bien que certains courent plus vite que d'autres...
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.
Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Chaînon Manquant
 
Messages: 4678
Âge: 39
Enregistré le: Mer 25 Mai 2011 11:25
Localisation: Into the wild
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Dans quelles caractéristiques ne vous retrouvez-vous pas

Messagepar MrAmad3us » Mar 16 Aoû 2011 21:38

A mon sens, le simple fait d'avoir créé un test permettant de mesurer dans une certaine limites les facultés cognitives de toute une population afin d'établir un classement numérique est une erreur. Je m'explique, si on analyse un peu la situation on remarque que 132 > 131 donc consciemment ou inconsciemment (qui sait :nesaitpas: ) on a tendance à "classer" les personnes ; je m'avance peut être mais selon moi ça fait partie de la nature humaine de catégoriser, ranger dans des boîtes afin de mieux intégrer les concepts. Et pour ne rien arranger, on liste les caractéristiques d'une classe de personnes de façon finie donc peut être incomplète, mais peut être aussi erronée sur certains points (certains pouvant dépendre de plus de variables que la seule efficience intellectuelle). Pour moi les psys devraient être les seuls à avoir accès au chiffre de QI afin de s'en servir de façon adéquate pour un bilan psychologique Global, et non comme "échelle" qui du simple fait de sa linéarité apparente me semble hautement prétentieuse de prétendre mesurer une part significative de l'intellect humain. Et enfin toujours selon moi, la complexité de la personnalité de chacun et à la vue du nombre d'Humains sur terre, je pense pouvoir dire que certaines personnes vérifient (subjectivement en plus :tmi: ) toutes les caractéristiques citées d'autant plus que la liste est je le rappelle probablement loin d'être "exhaustive", et je ne serai pas étonné non plus de rencontrer des personnes qui, sans être identifiées HPI ou autre font preuve de grands talents dans beaucoups de domaines notamment créatifs ou intellectuels (Cf Champions d'echecs, Mathématiciens de "l'ombre", ...)

Donc pour ma part dans les caractéristiques évoquées par la très brillante (quoi j'en fait trop ? :$ ) JSF entre autres je ne me reconnaît pas trop dans la lecture précoce ou encore la synesthésie, et j'ai depuis longtemps et à cause du milieu dans lequel j'ai grandi inhibé mon hypersensibilité, bien qu'elle tend toujours à pousser la larmichette à l'oeil des fois (chassez le naturel hein...)

PS : Toutes les inhibitions sautent quand il s'agit de la SNCF .... :2deg
PPS : Pour ce qui est de l'inhibition latente Cf Prison Break (hmm Okay Okay je sors :wasntme: )
"Dans ce monde tout est lié aucun de nous n'est seul...Ainsi, il n'y a pas de différence entre mon ami et moi ; ainsi, il n'y a pas de différence entre mon ennemi et moi"...
Avatar de l’utilisateur
MrAmad3us
 
Messages: 7
Âge: 24
Enregistré le: Lun 15 Aoû 2011 17:21
Localisation: ...se propageant à travers l'Univers mais de passage sur Terre...
Test: WAIS

Re: Dans quelles caractéristiques ne vous retrouvez-vous pas

Messagepar Colonel Moutarde » Mar 16 Aoû 2011 21:51

A mon sens, le simple fait d'avoir créé un test permettant de mesurer dans une certaine limites les facultés cognitives de toute une population afin d'établir un classement numérique est une erreur. Je m'explique, si on analyse un peu la situation on remarque que 132 > 131 donc consciemment ou inconsciemment (qui sait :nesaitpas: ) on a tendance à "classer" les personnes


Une démarche scientifique cadrée n'a pas à porter la responsabilité des interprétations fallacieuses qu'on peut en faire. Avec exactement le même argument on ne devrait plus mesurer nos tailles ni nos poids, vu que "consciemment ou inconsciemment" on a tendance à classer les grands minces comme "mieux" que les petits gros. C'est à nous de mettre un coup de pied au cul de notre consciençouinconscience et de ne pas céder à la tentation stupide de hiérarchiser les personnes sur des chiffres obtenus à un test.

je pense pouvoir dire que certaines personnes vérifient (subjectivement en plus :tmi: ) toutes les caractéristiques citées d'autant plus que la liste est je le rappelle probablement loin d'être "exhaustive", et je ne serai pas étonné non plus de rencontrer des personnes qui, sans être identifiées HPI ou autre font preuve de grands talents dans beaucoups de domaines notamment créatifs ou intellectuel


Personne n'a jamais dit le contraire. De même que le fait d'être HQI ne garantit absolument pas le fait d'être brillant ni de faire preuve de quelque grand talent que ce soit. Si tu mélanges tout, n'en fais pas porter la responsabilité aux tests, qui ont un domaine de validité clairement défini, ni à JSF, qui a pris la peine d'exposer les limites de son propos, ni "aux psys".
Colonel Moutarde
 
Messages: 913
Enregistré le: Ven 4 Fév 2011 07:56
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Dans quelles caractéristiques ne vous retrouvez-vous pas

Messagepar TourneLune » Mer 17 Aoû 2011 08:42

Doucement colonel, même si je ne comprends pas trop ce que vient faire une critique du test de QI dans ce topic... Il y a des choses à dire sur les tests (tout en évitant , merci, les critiques bateau qui montrent surtout une méconnaissance du sujet) mais ce n'est pas vraiment le lieu.
QI et listes de caractéristiques tentent d'approcher quelque chose qu'on n'a toujours pas réussi à réellement délimiter et définir. Et si on en croit le discours des psys, c'est avec les DEUX qu'ils posent leur diagnostic.

Merci de rester dans le sujet et je m'en vais ouvrir un topic "critique des tests de QI" où vous pourrez vous exprimer à loisir. ;)
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11092
Images: 276
Âge: 37
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Dans quelles caractéristiques ne vous retrouvez-vous pas

Messagepar MrAmad3us » Mer 17 Aoû 2011 09:33

TourneLune a écrit:je ne comprends pas trop ce que vient faire une critique du test de QI dans ce topic.

:think: Rétrospectivement, moi non plus .... Désolé pour le HS :lol:

Colonel Moutarde a écrit:Une démarche scientifique cadrée n'a pas à porter la responsabilité des interprétations fallacieuses qu'on peut en faire.

Ici, désolé je me suis très mal exprimé je n'entendais pas faire une critique sur le test mais plutôt sur l'interprétation qui en est trop souvent(à mon goût) faite. En effet, je n'ai pas la prétention de pouvoir juger le caractère pertinent ou pas du travail des autres dans un domaine qui n'est pas une spécialité pour moi.

Colonel Moutarde a écrit:Personne n'a jamais dit le contraire.

Peut être un effet d'optique, mais il me semble que la question a été un peu débattue plus tôt...

Colonel Moutarde a écrit:De même que le fait d'être HQI ne garantit absolument pas le fait d'être brillant ni de faire preuve de quelque grand talent que ce soit

Pour moi "plus Intelligent" c'est faire preuve d'un talent supérieur à une norme dans le domaine cognitif, or il me semble avoir lu que certains partageaient l'opinion d'une plus forte intelligence (quelle qu’en eût été la définition d'alors) corrélée au HQI, ce qui dit comme ça... mais encore une fois j'ai peut être mal lu et/ou compris.

J'espère avoir levé le voile sur quelques points mal exprimés de ma part et m'excuse à nouveau pour les digressions de pensée qui m'ont fait laisser le sujet un peu loin derrière...
"Dans ce monde tout est lié aucun de nous n'est seul...Ainsi, il n'y a pas de différence entre mon ami et moi ; ainsi, il n'y a pas de différence entre mon ennemi et moi"...
Avatar de l’utilisateur
MrAmad3us
 
Messages: 7
Âge: 24
Enregistré le: Lun 15 Aoû 2011 17:21
Localisation: ...se propageant à travers l'Univers mais de passage sur Terre...
Test: WAIS

Re: Dans quelles caractéristiques ne vous retrouvez-vous pas

Messagepar TourneLune » Mer 17 Aoû 2011 09:37

[mod="TourneLune"]encore HS ;)
je comprends ton envie de répondre, mais attends un peu le topic ad hoc est en cours de rédaction.[/mod]
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
 
Messages: 11092
Images: 276
Âge: 37
Enregistré le: Mar 1 Fév 2011 13:50
Présentation: Ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Dans quelles caractéristiques ne vous retrouvez-vous pas

Messagepar daydream » Mar 30 Aoû 2011 19:24

Si je lis les critères de Shrito, qui pour moi résument bien ma vision du surdoué (mais ce n'est que la mienne), je réponds oui aux 19 points. Maintenant j'imagine qu'une personne non surdouée pourrait aussi se retrouver là-dedans...

Dans quoi ne me retrouve-je pas? Je ne suis pas insomniaque chronique, tiens, contrairement à beaucoup de nous!
Avatar de l’utilisateur
daydream
 
Messages: 323
Enregistré le: Mer 9 Fév 2011 14:52
Localisation: Là où la forêt regarde Paris
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: presentations/connait-t72.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Dans quelles caractéristiques ne vous retrouvez-vous pas

Messagepar Madpeky » Lun 10 Oct 2011 02:18

Je me retrouve dans tous les points sauf l'hyperesthésie et le perfectionnisme (sauf dans ce que j'aime).... :geek1:

Et plus particulièrement:
- l'hypersensibilité (mais ça je le garde très profond et essaye de ne jamais le montrer, ayant remarqué que ça passe très majoritairement pour une faiblesse aux yeux des gens, ma femme en particulier :( ).
- la grande curiosité (associé au changement d'intérêt fréquent)
- le sens de la justice
- rapidité d'apprentissage
- l'humour
- ....et beaucoup d'autres

Mais je ne vais pas trop insister pour ne pas mettre le doute à Fabs :D1

Fabs le vaurien a écrit:merci pour ce sujet Maluna...une sorte de topic anti barnum Effect. D'ailleurs, si quelqu'un me disait qu'il corresponsait à tous les critères, je trouverai cela louche..


D'ailleurs j'ai trop tendance à soupçonner d'avoir rencontré une personne comme moi quand je constate certains de ces points chez elle.

Ceci dit certaines de ces caractéristiques sont pour moi indissociables d'un surdoué...."Il ne suffit pas d'avoir un gros QI". Ce qui est bien expliqué dans le livre de Cécile Brost - Différence et souffrance de l'adulte surdoué.

:faitdesbonds:
Avatar de l’utilisateur
Madpeky
 
Messages: 89
Âge: 38
Enregistré le: Mer 31 Aoû 2011 18:34
Localisation: Un coin perdu dans le 17
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: Dans quelles caractéristiques ne vous retrouvez-vous pas

Messagepar Zil2blé » Mar 25 Oct 2011 00:35

De mon côté, je ne me retrouve pas dans la pensée en arborescence, du moins telle que je l'ai vue décrite.
Au contraire, j'ai bien intégré le raisonnement mathématique et scientifique dans l'ordre qu'il faut.
Par contre, je fais presque toujours plusieurs choses en même temps ( et je suis un mec contrairement aux idées reçues)
Au boulot, je recherche ça. ça m'excite comme une drogue. Sinon, je m'ennuie. Si plusieurs personnes parlent dans une même pièce, je ne peux pas trier et écoute deux conversations à la fois. (je me garde bien de le dire à mes interlocuteurs). Il n'y a que lorsque je suis concentré sur un sujet passionnant que j'arrive à mobiliser tout mon esprit sur une seule chose. Je pense toujours à autre chose quand je parle. A l'école, on me disait que j'étais rêveur. EN fait, je m'occupais intérieurement.
La synesthésie, je ne crois pas, à part entre les choses et le mouvement (tout peut m'inspirer une danse, un geste et vice versa j'associe le mouvement des corps des autres à des idées, à des valeurs, à des émotions.
Toutes les autres caractéristiques, je les ai... mais je n'ai pas passé le test donc je ne sais pas si j'ai le principal...
Avatar de l’utilisateur
Zil2blé
 
Messages: 811
Âge: 46
Enregistré le: Ven 14 Oct 2011 21:00
Présentation: ma présentation
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Dans quelles caractéristiques ne vous retrouvez-vous pas

Messagepar Cyrano » Mar 25 Oct 2011 06:36

Zil a écrit:De mon côté, je ne me retrouve pas dans la pensée en arborescence, du moins telle que je l'ai vue décrite.


Je ne pense pas qu'on soit à même de juger notre propre mode de pensée. Ce concept d'arborescence me laissait dubitatif. Mais la psy m'a dit, lors de notre premier entretien, que c'était très marqué chez moi. Je sentais, lors des conversations, que d'une idée, en découlait une autre, mais je voyais ça beaucoup plus rapide.

Il faut vraiment arriver à dépasser les idées "reçues" que nous avons sur nous-mêmes et nous confronter à l'analyse d'un professionnel compétent.
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.
Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Chaînon Manquant
 
Messages: 4678
Âge: 39
Enregistré le: Mer 25 Mai 2011 11:25
Localisation: Into the wild
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

PrécédenteSuivante

Retourner vers Discussions et Débats

 


Articles en relation Statistiques Dernier message
La douance a-t-elle pris place dans votre quotidien ?
par Le Renard » Mar 19 Fév 2013 11:37

Réponses: 8

Vus: 2289

Dernier message par magui27 Voir le dernier message
Jeu 3 Oct 2013 22:34
Témoignages : J'ai [n] de QI, mais ne suis pas un génie
par Tipiak » Dim 10 Nov 2013 02:10

Réponses: 24

Vus: 4865

Dernier message par Napirisha Voir le dernier message
Ven 25 Nov 2016 14:49

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités