Nous sommes le Dim 22 Jan 2017 23:19


Vos 3 expériences culturelles

Le lieu de Culture, comme le titre de la rubrique l'indique. Ici il s'agira d'Oeuvres et d'Auteurs du vaste paysage culturel. Textes, photos, vidéos...
Rappelons que vos propres créations ont leur lieu consacré!

Modérateur: W4x

Vos 3 expériences culturelles

Messagepar Ismog » Mer 2 Avr 2014 19:21

Je me permets de démarrer mon premier sujet

Quelles sont les expériences culturelles qui vous ont le plus marqués ? Celles après quoi les choses n'étaient plus tout à fait pareilles; qui vous ont procurées un plaisir intense; qui vous ont choquées; qui ont changé votre regard sur le monde; vous avez compris l'idée.
En vous limitant à 3 pour affiner votre sélection.


Pour ma part, je dirais :

- la guitare de Jimi Hendrix : vers 15-16 ans, j'ai passé tellement de temps à l'écouter (les albums, les lives), à le regarder sur youtube, en DVD, à essayer de jouer sa musique, reproduire ses gimmicks de scène. Un vrai choc !

- Fight Club : Film à mon avis sous-estimé, parce qu'on le prend au premier degré, mais qui pour moi à démarrer une réflexion concernant la vie en général. C'est ce qui m'a fait plonger dans le développement personnel, puis la philosophie, et les livres. Ça a vraiment changé ma vie.

- Death Note : j'ai suivi la série animée pendant une période de révision lors de ma première tentative pour rentrer en médecine, alors que j'étais sûr de rater. J'ai été totalement pris dans l'histoire et ses rebondissements. Après l'avoir fini, il m'a fallu trois jours pour m'en remettre, j'étais tellement investi que j'ai ressenti un énorme vide.
Avatar de l’utilisateur
Ismog
 
Messages: 23
Âge: 22
Enregistré le: Ven 11 Oct 2013 18:44
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: Vos 3 expériences culturelles

Messagepar Fabs le vaurien » Jeu 3 Avr 2014 07:10

En quoi "Fight Club" peut être abordé avec un autre degré que le premier? Tu entends quoi par premier degré ?
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).
Avatar de l’utilisateur
Fabs le vaurien
Rang orange
 
Messages: 5560
Âge: 36
Enregistré le: Mer 2 Fév 2011 22:20
Localisation: BZH
Badges: 2
Neun's d'Honneur (1) Ex Modérateur (1)
Présentation: La première prez de l’histoire du forum
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Vos 3 expériences culturelles

Messagepar Kliban » Jeu 3 Avr 2014 07:14

Jolie idée de portraits indirects :) ça va être difficile d'en choisir trois ! C'est plein de chocs culturels, ma vie de scientifiques :P. Essayons ça (sur mon portable - options de mise en page limitées, je vous en demande pardon) :

* Tryptique des trois bleus de Miro
Je venais d'avoir 20 ans. À l'époque, je croyais encore beaucoup de ce que mes parents croyais - l'art abstrait était incompréhensible et ennuyeux. Passage à la fondation Maeght à Saint-Paul de Vence. Découverte de Miro, que je trouve rigolo. Dans la dernière salle, le Tryptique. : : : me happe comme un silence. L'art pictural jamais plus après ne fut le même. Cela s'approfondit avec une exposition Rothko quelques années plus tard où l'on me dit - de façon peu amène - de me taire. Je commençais alors à ne plus fuir dans le commentaire ce silence-là de l'art.

* Orchestre de la Staatskappelle de Dresde - Verklärte Nacht
Ici presque, peu importe l'œuvre. C'était à Strasbourg. Je n'avais pas trop envie d'y être - fatigue et lassitude habituelles d'alors. L'orchestre joue deux notes, deux, et je suis instantanément frappé par la qualité inouï du _son_. Un ensemble si parfait que cela sonne comme de la musique de chambre (4 à 6 instruments) mais avec le son d'un orchestre. Une intimité à 40. Les détails sonores sont d'une incroyable subtilité. Dans la salle, un silence et une attention rares. En moi, lavé de toute poisse du monde, un espace immense. Je n'ai plus jamais écouté la musique d'orchestre de la même façon par la suite. Il est probable que cela ait pavé la découverte éblouie de Mahler par la suite.

* Fabrice Neaud - Journal III
Une révolution dans mon approche de la BD. Je ne lisais que du mainstream auparavant - tradition familiale de Lucky Luke, Asterux et Tintin. Le troisième tome du Journal est paru à une période où je me cherchais encore intensément une identité. La BD mettant en scène de façon réaliste un personnage homo reste confidentielle - un petit peu moins depuis peu ; à l'époque, c'était rarissime. Et je me suis pris en pleine poire le dessin, l'art narratif, la sensibilité exacerbée, l'exigence éthique et politique, la très profonde radicalité de ce que considère toujours comme un chef d'œuvre. Ça a totalement transformé mon rapport au genre - et à deux ou trois autres sujets, d'éthique de la réception et de dimension politique des questions amoureuses et sexuelles.

Pour finir, juste une pensée muette pour tous les autres non cités, qui auraient pu ici paraître, et dont la présence irrigue secrètement ces lignes. Et hop ! Voilà.
De main gauche à main droite, le flux des savoirs - en mes nuits, le règne du sans-sommeil - en mon coeur, ah, if only!, le sans-pourquoi des roses.
Avatar de l’utilisateur
Kliban
 
Messages: 271
Âge: 46
Enregistré le: Mar 15 Oct 2013 18:15
Localisation: Paris
Présentation: bah !
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Vos 3 expériences culturelles

Messagepar Ismog » Jeu 3 Avr 2014 09:54

Kliban, tu me donnes envie de jeter un coup d’œil à ce journal de Neaud.

Fabs,
En fait de ce que j'en ai lu, la plupart des gens réduisent Fight Club à ce que dit Tyler Durden (surtout les américains)
Du coup ils font des articles de blog avec ses répliques chocs, en pensant que la finalité du film est là (je ne parle du livre que je connais pas)
C'est ça pour moi le premier degré.

En allant plus loin, je pense que Fight Club décrit parfaitement la crise existentielle de l'homme moderne, à laquelle on a toujours pas de réponse (peut-être n'y en aura t-il jamais), et qui génère les idéologies les plus dévastatrices.
C'est la conjonction de plusieurs éléments :
- d'abord la conscience que l'on va mourir un jour ("This is your life and it's ending one minute at a time")
- le fait que la société actuellement ne donne aucune autre perspective que la consommation ("I flipped through catalogs and wondered: What kind of dining set defines me as a person?")
- aucun sentiment historique ou philosophique ("We're the middle children of history, man. No purpose or place. We have no Great War. No Great Depression.")
- l'optimisme généralisé qui vous fait croire que tout est possible, et l'accession à la célébrité, aussi éphémère soit-elle comme le Graal. Voir la démocratisation de la célébrité par internet, les reportages, la télé-réalité, qui crée des semi-stars ("We've all been raised on television to believe that one day we'd all be millionaires, and movie gods, and rock stars. But we won't. And we're slowly learning that fact.")

Face à ça, le narrateur dit stop, il n'en peut plus. Sauf qu'il ne crée rien, il n'invente pas de nouvelles valeurs.
Du coup c'est le nihilisme qui devient nouvelle valeur; on veut détruire mais sans construire; on veut le chaos.
L'individu est nié ("In project Mayhem, we have no name") ("You are not special. You are not a beautiful or unique snowflake. You're the same decaying organic matter as everything else.")

En fait le film ne propose rien, mais il montre le parcours de l'individu isolé en quête de sens.
J'avoue que j'ai fini L'homme révolté de Camus, y a deux jours ça influence beaucoup ce que j'écris.
Avatar de l’utilisateur
Ismog
 
Messages: 23
Âge: 22
Enregistré le: Ven 11 Oct 2013 18:44
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: Vos 3 expériences culturelles

Messagepar madeleine » Jeu 3 Avr 2014 11:15

Idée a priori très séduisante que ce post, mais après intense cogitation, je ne peux pas contribuer :
il y en a tant et mes préférés changent tous les jours :D
Trois c'est juste pas possible :nesaitpas:
le chemin est long et la pente est rude, oui, mais le mieux, c'est le chemin, parce que l'arrivée, c'est la même pour tout le monde... Aooouuuh yeaah...
avec l'aimable autorisation de P.Kirool
Avatar de l’utilisateur
madeleine
Ninja Traductor
 
Messages: 2738
Images: 0
Âge: 50
Enregistré le: Jeu 9 Jan 2014 10:16
Localisation: clermont-ferrand
Badges: 1
Neun's d'Honneur (1)
Présentation: presentations/contente-vous-connaitre-t4411.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Vos 3 expériences culturelles

Messagepar ragged » Jeu 3 Avr 2014 13:06

Bonjour à toutes et tous,

Excellent topic qui va permettre de découvrir de nouvelles choses !

Ismog, je te rejoins sur Jimi Hendrix (aaah l'album Blues, le live Band Of Gypsys, la façon dont il se jette sur son solo de vodoo chile à woodstock ...etc etc...) et Fight Club qui est une oeuvre exceptionnelle ( Tu dois lire le livre de Chuck Palahniuk !!! et toute sa biblio d'ailleurs, c'est un auteur incroyable qui a une vision ultra acérée et réaliste de notre société contemporaine...fascinant)

Kliban : Oh oui, Miro et Rothko, fantastiques ! J'avais vu une rétrospective Rothko à la gallerie du jeu de paume il y a longtemps, je suis resté complétement bloqué...idem avec Soulages, Tapiès, Barcello, Kiefer...et tellement d'autres.

Alors voici trois chocs culturels (parmi tant d'autres, tout le temps !)

Yves Klein : biographie et rétrospective édité par le centre Pompidou.

Dans ce livre, j'ai découvert comment le mysticisme pouvait influencer une oeuvre (j'étais jeune), comment les barrières pouvaient être franchies, comment la pensée d'un seul individu avait plus de valeur que la pensée collective, comment la persévérance qui ne se soucie pas de l'avis des autres est une chose essentielle. Et parce que le YKB est une couleur tellement fascinante pour prolonger ses rêves !

Tueurs nés, d'Oliver Stone :

LA gifle cinématographique de mon adolescence. Il y en avait eu d'autres avant et d'autres depuis bien sûr mais là, les différents niveaux de lecture du film, l'alliance du fond et de la forme, le traitement précurseur via plusieurs supports cinématographique, la musique, les acteurs ....(tous stupéfiants, surtout les seconds rôles : Downey Jr exceptionnel). Quand le film est sorti au cinéma, je l'ai vu cinq fois dans le même week end tellement j'étais impressionné par la créativité et l'intensité du propos. Là où beaucoup n'ont vu qu'une ode à la violence et un film sans fond, j'y ai vu la plus élégante critique du système médiatique Américain. Ce film confirmait l'amour que je porte à Oliver Stone (amour qui a certes changé avec ces derniers films, mais l'homme reste exceptionnel) et à sa façon de traiter de politique, de question de société... Ce mec pose des interrogations, réveille l'esprit, lui demande/propose d'aller voir plus loin. C'est un génie à qui on ne laisse plus les mains libres, dommage. (j'avais eu le même genre de claque avec JFK : après avoir vu le film, j'ai passé des après midi entier à la bibliothèque pour lire le rapport de la commission Warren pour y déceler les manquements...J'avoue, j'ai échoué, suis pas aller jusqu'au bout ... Si je raconte cela, c'est juste pour évoquer la force de suggestion et d'interrogation que pose Oliver Stone dans nombre de ses films)

L'oeuvre photographique d'Antoine d'Agata.

C'est sombre, glauque, poisseux, furtif, abstrait et ô combien réel ... Je ne me lasse pas de voir son travail. C'est d'une poésie brute incomparable. Je dirais que c'est une suite logique et abstraite, (même s'ils n'ont aucun rapport entre eux) des premiers travaux photos de Larry Clark...

Mince, juste trois, c'est dur, il m'en vient une bonne centaine à l'esprit, maintenant.
Finalement, tout au long de la vie et de sa curiosité, nous découvrons des oeuvres qui nous touchent et bouleversent, nous interrogent.... Finalement, c'est le but de la culture, non ?
Tout commence aujourd'hui, tout continue demain...
Avatar de l’utilisateur
ragged
 
Messages: 353
Âge: 39
Enregistré le: Dim 23 Mar 2014 17:00
Localisation: elsewhere
Présentation: presentations/vous-aime-t4786.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Vos 3 expériences culturelles

Messagepar Kliban » Jeu 3 Avr 2014 18:14

Offtopic :
madeleine a écrit:Idée a priori très séduisante que ce post, mais après intense cogitation, je ne peux pas contribuer :
il y en a tant et mes préférés changent tous les jours :D
Trois c'est juste pas possible :nesaitpas:

:) J'ai eu le même problème :D J'ai décidé d'être injuste avec tous les autres :angel: .
De main gauche à main droite, le flux des savoirs - en mes nuits, le règne du sans-sommeil - en mon coeur, ah, if only!, le sans-pourquoi des roses.
Avatar de l’utilisateur
Kliban
 
Messages: 271
Âge: 46
Enregistré le: Mar 15 Oct 2013 18:15
Localisation: Paris
Présentation: bah !
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Vos 3 expériences culturelles

Messagepar Loubel » Jeu 3 Avr 2014 21:20

Super topic!
(seul petit bmol - et le reste de mes 6450924532178 expériences - je les mets où? :fubar: )


Top 1: Voyage à Berlin

Il y a 3 ans, j'ai pu faire un voyage à Berlin où j'ai visité pendant 7 jours quasi toute la ville. En tout cas un maximum de choses qu'on peut voir dans 168 heures^^. Je ne sais pas exactement comment le décrire, mais cette ville avec son histoire, ces quartiers, ses habitants, ses musiques, ses trésors de patrimoine matériel et immatériel m'a juste époustouflé. Parmi les endroits et choses qui m'ont marqué le plus se trouvent :
  • Le Tacheles (usine abandonnée et transformé en immense squat d'artistes et mouvements anarchistes)
  • Le Bahnhof Zoo - qui me rapelle l'histoire de Christiane F (jeune fille droguée et prostituée dans les années 80)
  • Berliner Unterwelten : visite guidée des katakombes de Berlin qui servaient d'endroit de refuge aux Allemands (surtout Nazis) et où des milliers de personnes ont été victimes du manque d'air, d'eau, de nourriture etc
  • Le mémorial de juifs, le musée de la terreur, le mur, la Sonnenallée, le quartier de la "Rose blanche " (groupe de résistants) Checkpoint Charlie et tout ces endroits qui procurent des frissons et sensations étranges (comme si ces endroits avaient une âme - une présence qui est là).
  • La musique, les labels de musique et les endroits pour sortir - truc de dingue, cette ville elle vibre quasiment
  • Les habitants et leur accent, leur curryurst, brezels, biere (pas terrible^^), mode, style de vie, culture etc - juste magnifique et unique!

Je conseille à tout le monde d'y aller un jour! C'est juste terrible :P

De manière générale, chaque voyage que j'ai fait m'a marqué d'une manière ou d'une autre. Je trouve que c'est tellement enrichissant. Parmi ceux qui m'ont le plus marque figurent NY, que j'ai exploré pendant 3 semaines et mon Interrail de 5 semaines en Roumanie, où j'ai véçu pendant une période de 3 semaines dans une communauté de hyppies :rofl: à Vama Vecce. Truc de fou^^


Top 2 : Balets et opéras

De manière générale, j'en sors jamais indifférente. Mais il y en a, qui m'ont touché de manière particulière:

  • La ballet Boléro de Ravel (mise en scène : Maurice Béjart).
    Je pense que je n'ai jamais pu voir quelque chose de si beau et de si gracieux. Ces répétitions de mouvements, ces corps si semblables et harmonieusement assemblés, cette tension mélodieuse qui se crée au fur et à mesure que la pièce avance et puis la fin, une véritable explosion et délivrance. Je n'ai pas pu clignoter avec mes yeux, tellement j'ai eu envie de voir tous les détails et tous les mouvements.


  • L'opéra Andrea Chénier d'Umberto Giordano, notamment l'aria la Mamma Morta.
    Opéra que j'ai pu voir il y a quelques années à Cologne où j'ai accompagné mon oncle et mes cousines, fans d'opéras et concerts d'orchestre. On peut également entendre cette aire dans le film Philadelphia. J'ai été envoutée pâr cette partie, la cantatrice m'a fait pleurer tellement c'était intense et profond. Je pense que j'ai pu ressentir cette douleur que le compositeur a dû éprouver quand il composait cette aire. Elle m'a laissé bouche-b.




Top 3: L'exposition de Tony Oursler : Phantasmagoria et les performances de Marina Abramovic

  • Tony Oursler Phantasmagoria:
    Il fait des performances et installations d'un type un un spéciale. Pour cette exposition, il a voulu reconstituer ce qui se passe dans la tête des humains: leurs rêves, leurs peurs, leurs obsessions...je pense qu'il a exprimé ce qui se passe avant tout dans sa tête...dans la mienne...j'ai pu m'identifier à ce que j'ai pu voir et ça ne m'a pas laissé indifférente. En sortant de cette exposition, je me sentais bizarre, mal, dégoûtée, bouleversée, perturbée, choquée...Comment décrire? Son monde et l'univers qu'il a crée pour cette expo ressemble à un mélange d'univers des films comme Clockwork Orange, George Orwell (notamment 1984), Tim Burton et Hunger Games. Bref, angoissant!

    Plus d'info sur Tony Oursler et son Art et http://www.mac-s.be/fr/6/58/Tony-Oursler-Phantasmagoria

    Tous des films (a part Hunger Games) que j'ai pu analyser lors de mes études où j'ai eu des cours de cinématographie avec un professeur terriblement intéressant : Vincent Engel(d'ailleurs éditeur de plusieurs ouvrages très très intéressants - à découvrir si vous voulez en clicant sur son nom)
    Il m'a fait ouvrir les yeux sur pas mal de choses - m'a fait réfléchir et voir le monde sous autres angles de vue.

  • Puis, il y a cette artiste serbe : Marina Abramovic
    A travers ses performances plus que choquantes, elle étudie et repousse les frontières du potentiel physique et mental de l'être humain.
    Je l'ai découvert en m'informant sur son expérience Rhythm 0, durant laquelle elle s'est exposé pendant quelques heures à un public constitué de gens dites intellectuelles en mettant à leur disposition une quantité d'objets (gentilles à très dangereuses) dont ils pouvaient se servir pour faire avec l'artiste ce qu'ils voulaient.

    J'ai tendance à être attiré par toute documentation qui nous fais visualiser les dérives de l'âme humaine. Elle m'a également ouvert les yeux sur ce que peut être l'humain et où se trouvent les dangers, lacunes, failles...c'est terrifiant de constater que l'homme est en gros qu'un animal aux pulsions les plus basiques et/ou les plus "complexes" (si je peux dire ça comme ça et en faisant référence à ce genre de documentation. Je ne veut pas généraliser donc).

    (attention...pas pour âmes très sensibles)
    www.youtube.com Video from : www.youtube.com


    Plus d'informations sur M. Abramovic ici : http://www.marinaabramovicinstitute.org/mission/the-abramovic-method
Travelling - it leaves you speechless, then turns you into a storyteller (Ibn Battuta)
Avatar de l’utilisateur
Loubel
 
Messages: 483
Images: 0
Âge: 32
Enregistré le: Ven 16 Aoû 2013 00:08
Localisation: B-Land
Présentation: presentations/emilie-the-strange-t3920.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Vos 3 expériences culturelles

Messagepar Ismog » Ven 4 Avr 2014 12:48

Intéressant tout ça !

C'est vrai que la sélection des 3 est très difficile et hautement dépendante de l'état d'esprit du moment.
Avatar de l’utilisateur
Ismog
 
Messages: 23
Âge: 22
Enregistré le: Ven 11 Oct 2013 18:44
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: Vos 3 expériences culturelles

Messagepar Xav' » Sam 5 Avr 2014 13:57

En un, sans conteste, le rideau de fer. J'avais 12 ans, lors d'un séjour linguistique en Allemagne, nos "guides" ont eu la très très bonne idée de nous faire passer par la frontière entre les deux Allemagnes. J'en ai une image très précise dans la tête. Nous étions en plein milieu de la campagne, la frontière était signifiée par des poteaux blancs avec une bande rouge en haut, ensuite c'était une grande étendue d'un gazon digne d'un terrain de golf, le "champ de tir". Peut-être une centaine de mètres, puis plusieurs rangées de grillages haut de 5 ou 6 mètres, avec une bande où circulaient des patrouilles, un des grillage était (nous a-t-on dit) électrifié, et un mirador occupé toutes les quelques centaines de mètres (oui, c'est ya longtemps quand même). Nos guides nous avaient bien prévenu, si nous mettions un pied sur l'herbe, les soldats en face avaient pour ordre de tirer.

Ce qui m'a le plus marqué, c'était qu'on voyait un village quelques kilomètres plus loin du côté est, avec sa petite église, tout comme chez nous, et c'était très étrange de penser que ces gens juste là, si semblables à moi, avaient une vie complètement différente. Que leur pays était une gigantesque prison. J'ai compris très jeune que les murs, quels qu'ils soient, en dur ou dans nos têtes, conduisent à ce genre d'absurdité.


En deux, "Bossanova", des Pixies. Comment des musiciens à peine qui savent à peine jouer (écoutez "Surfer Rosa" si vous ne me croyez pas (mais ils ont bien progressé par la suite)) peuvent créer un univers pareil. Un voyage. Combien de fois ai-je pu l'écouter et me retrouver à la fin, sans même savoir ce que je venais d'écouter. J'exagère à peine, tellement je serais incapable de "ressortir" une chanson de l'album. "Ok computer" des Radiohead m'a fait le même effet, mais le premier a été Pixies, donc c'est lui qui gagne, na !!


En trois, ex-aqueo (même si j'ai pas le droit)
"Hyperion" de Dan Simmons, "l'amour comme force directrice de l'univers". Huit livres, pas toujours faciles à suivre, car changeant parfois de direction de manière étrange (mais on comprend tout à la fin). Je ne peux pas trop en dire, ce serait dommage de spoiler, spiritualité, aventure, réflexion, tout y est.
"La tour sombre" de Stephen King. J'ai tant accompagné Roland le pistoléro au milieu des déserts, des terres perdues, au travers des temps et des mondes, à courir après l'homme en noir, à vouloir sans cesse me rapprocher de cette Tour sombre, pivot autour duquel tous les mondes tournent. L'auteur a d'abord écrit trois livres, puis a laissé tomber l'histoire pendant plus de 20 ans, avant de nous replonger dans la "fin" de cette histoire. Sept livres, sans doute plus de pages que Dan Simmons (je suis sympa, j'ai pas mis Dune :D ) dans des ambiances parfois très différentes, mais quel pied !!
Hay que bailar, hay que ser, con cada amanecer
He entendido eso, es el sol que me lo dijo
Avatar de l’utilisateur
Xav'
 
Messages: 847
Images: 0
Âge: 44
Enregistré le: Lun 17 Fév 2014 13:56
Localisation: pas loin de la neige
Présentation: bah me vois là
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Vos 3 expériences culturelles

Messagepar cléo » Sam 5 Avr 2014 17:19

Comme madeleine et Kliban, j'ai un bouquet infini de chocs dans la tête, c'est dense, c'est touffu.

Mais il y a bien quelques saillances :

Le concerto pour violon de Tchaikowski J'avais 10 ans. On avait l'habitude d'aller presque tous les mois au concert, parfois je m'endormais. Et un dimanche après-midi, le choc : ce concerto, une violoniste belle, un son tzigane..(D'ailleurs, j'ai commencé l'étude du violon à la suite de ce concert). Aujourd'hui, Tchaikowski a été détrôné dans mon coeur, mais il est un peu ma madeleine (non madeleine, pas toi :lol: ).

El Greco : découvert dans l'illustration d'un texte de mon manuel d'espagnol. C'est la première fois, et peut-être la dernière, que j'ai eu des larmes en regardant une image. Il y avait tout, là-dedans. Le mouvement, la lumière, une cohérence avec mes préoccupations d'alors qui me touchait terriblement.

Paul Eluard Je lis de la poésie depuis mon plus jeune âge, je lis vraiment tous les genres toutes les époques, et j'aime vraiment beaucoup de textes très variés. Mais je reviens toujours à Eluard. Toujours. Comme un retour à la terre ferme, à mes racines.
Ca me fait pareil avec Bach pour la musique, d'ailleurs. Comme si mon identité était ancrée là.
J'ai vraiment ouvert les yeux sur Eluard quand j'avais une vingtaine d'années. C'est une source pour moi, et une ressource aussi.

La vie c'est ça, un bout de lumière qui finit dans la nuit.
L.F.Céline
Avatar de l’utilisateur
cléo
 
Messages: 1154
Âge: 52
Enregistré le: Mar 19 Fév 2013 22:06
Présentation: GloupGloup
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Vos 3 expériences culturelles

Messagepar ragged » Sam 5 Avr 2014 21:44

Xav, : J'ai pas encore fini la tour sombre mais suis un inconditionnel de stephen king depuis que je suis gamin. Le dialogue entre la mort et le pistolero dans le premier bouquin de la tour sombre est dément...
Pas eu le courage de m'attaquer à Hyperion... La fin de l'échiquier du mal m'avait un peu déçu du coup j'ai enchainé sur d'autres auteurs. Tu conseillerais quoi de lui avant Hyperion ?

Loubel : démente l'artiste serbe. Et Tony Oursler, j'avais vu son expo avec les projections d'oeil et de visages au Capc de Bordeaux, incroyable, scénographie un peu glauque et les installations dans des endroits improbables et flippants (sous de vieux escalier en pierre plongé dans l'obscurité par exemple...tripant), je l'avais revu un peu plus tard à Beaubourg mais c'était moins intense.
Tout commence aujourd'hui, tout continue demain...
Avatar de l’utilisateur
ragged
 
Messages: 353
Âge: 39
Enregistré le: Dim 23 Mar 2014 17:00
Localisation: elsewhere
Présentation: presentations/vous-aime-t4786.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Vos 3 expériences culturelles

Messagepar Pier Kirool » Dim 6 Avr 2014 10:13

1-La musique. Enfin, le rock plus précisément, mais le classique aussi pour les rapports avec mon père, et les musiques "d'aujourd'hui" dont je parle avec mon fils. 100 voyages, 100 potes en rapport avec ça. Difficile de n'en faire ressort que trois. Donc, je place le genre entier... Je sais, c'est lâche. La tête sur le billot ? un seul groupe ? The Clash.
2- La National Gallery à Londres. Là aussi, c'est un peu lâche. Mais, bon, y a Londres autour déjà. C'est un musée gratuit (c'est important comme point de vue sur le monde). Et, dedans, ben va falloir trier ? Venise par Canaletto ? Pfff...
3- Les voyages. J'en ai pas fait beaucoup. Mais de Berlin à Prague, à chaque fois un grand bonheur. Berlin avec mon père peut-être, quatre jours là-bas, bien avant la chute du rideau de fer. Etouffant et magnifique.

La paternité, c'est une expérience culturelle ?
"La vraie science est une ignorance qui se sait" (Voltaire)
Avatar de l’utilisateur
Pier Kirool
 
Messages: 2311
Âge: 55
Enregistré le: Lun 14 Mai 2012 10:50
Localisation: Bordeaux
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: Start me up
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Vos 3 expériences culturelles

Messagepar olivier-louis » Dim 6 Avr 2014 17:07

Trois expériences... Cela va être difficile : il y en mille ! ! !

Peut-être ces trois-là, qui ont été fondatrices à leur façon...

1/ la première fois où j'ai joué l'Art de la Fugue de Bach. Une oeuvre qui avance inexorablement en fouillant toutes les possibilités contrapuntiques. Une parole dense mais aussi aérienne, complexe mais merveilleusement évidente, au point qu'elle "chante" sous les doigts avec "facilité" une fois les pièges techniques évacués... Et puis soudain, un abime : le dernier contrepoint (n°XIX, parfois indexé n°XIV dans certaines éditions) finit brutalement. Inachevé. J'avais beau savoir que la tradition romantique décrit Bach mort la plume à la main en pleine écriture de cette pièce, la réalité de cet inachèvement m'a pétrifié...

(cf. cette version que j'aime beaucoup : http://youtu.be/BoiEpZsSC5U)

2/ La découverte à 16 ans de l'oeuvre peint de Caspar David Friedrich, et surtout du "moine au bord de la mer" ! Temps et éternité, espace clos et cosmos ouvert, infini et finitude : tout y est ! Et moi, je me sentais comme ce moine, sur la grève, point posé sur l'écume de l'univers...

(cf. : http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/2/21/Caspar_David_Friedrich_-_Der_Mönch_am_Meer_-_Google_Art_Project.jpg)

3/ Cette scène magnifique de "2001" de Kubrick où Bowman s'enfuit de D1 et parcourt des espaces inconnus, le tout sur un extrait du Requiem de Ligeti... La première fois où je me rendais compte que la synesthésie - dont j'avais honte à l'époque - pouvait être belle !

(cf. : http://youtu.be/pIwvLJX-Olg)

Un sentiment que j'ai retrouvé dans "Tree of life" de Terrence Malick...
olivier-louis
 

Re: Vos 3 expériences culturelles

Messagepar Pouci » Dim 6 Avr 2014 20:28

1 - Brel. Mes parents l'écoutaient lorsque j'étais tout mino et je me souviens des trajets en voiture que je trouvais interminables, pétrifié par le timbre de sa voix. Je me demandais pourquoi il avait l'air si triste. Je m'en souviens mal, mais il me semble que je ne comprenais alors même pas les paroles... C'est un très vieux souvenir.

2 - Notre-Dame de Paris, de Hugo. Je ne saurais pas être concis et je risque de m'emballer sur des dizaines de paragraphes inutiles si j'expliquais l'effet que ce livre m'a fait lorsque je l'ai lu enfant. J'ai pas pigé un dixième du bouquin (trop jeune...) mais j'ai été marqué dans ma chair par l'histoire.

3 - J'avais 17 ans. Une bonne quarantaine de sans-pap' d’origine africaine avaient investi le presbytère du temple protestant d’Orléans pour dénoncer leurs situations. Je zonais dans les rues de la ville lorsque je suis tombé sur un pote qui m'en a parlé lapidairement. J'ai voulu voir ce qu'il en était de mes propres yeux et m'y suis donc rendu. J'étais en foyer de semi-liberté à cette époque-là, et lorsque je suis tombé sur eux, mes tripes se sont nouées et ma décision a été rapide: je les accompagnerai. Paye ton transfert, hein. D'autant plus que j'ai rapidement compris que les tenants du manche (Alternative libertaire, le PCF, la CGT, le DAL, la CNT et compagnie) allaient se tirer la couverture et n'en auraient rien à foutre de l'humain...
J'ai donc commencé à courir les assoces, Cimade, Emmaüs, et toute la clique, pour trouver des couvertures, pour mettre la main sur des provisions de bouffe, et tout ce que peut nécessiter une quarantaine de personnes qui se retrouvent à squatter.
On a pu tenir quelques jours comme ça, avec l'appui de quelques assoces de quartier, puis la municipalité a saisi le juge des référés du TGI qui a décidé leur expulsion.
6 heures du mat', boum, salut les copains fôdégager maintenant et tiens ma Rangers dans tes côtes pour voir si ça fait de la musique. Rapidement : ils ont été relogés d'abord dans une antenne du PCF puis se sont réfugiés dans une ancienne auberge de jeunesse, et ont finalement été expulsés. Sûrement pas tous, mais mes souvenirs sont pourris, j'étais dans la brume... J'en ai gardé une rancœur toujours aussi vivace presque 10 ans après, et je me suis fait la promesse que je ne laisserai jamais, jamais, l'injustice frapper sans m'y opposer de toutes mes forces.
Désobéissance civile, nom d'un cul !
ALL I NEED IS A WHISPER IN A WORLD THAT ONLY SHOUTS

Image
Avatar de l’utilisateur
Pouci
 
Messages: 173
Âge: 27
Enregistré le: Jeu 6 Déc 2012 14:06
Localisation: La capitale des Gaules
Présentation: Faut pas mettre le pouce à l'index
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: Vos 3 expériences culturelles

Messagepar Stan » Lun 7 Avr 2014 20:43

Comme dans une autre section je viens de parler à l'enfant que j'ai été, ce choix du jour sera fortement influencé par mes souvenirs. Voici donc trois expériences fondatrices :
- La Moldau de Smetana, un vieux microsillon que je mettais en boucle sur le tourne disque (un "petit 33t") : la musique classique, simple, chantante, limpide, expressive.
- L'exposition Viollet-le-Duc, au Grand Palais à Paris en 1980 : l'architecture, et plus encore le rêve d'architecture, et les cathédrales gothiques.
- "L'Île sur le toit du monde" : je ne veux surtout pas savoir si ce film d'aventures Disney de 1974 est bon, parce que j'ai dû le voir l'année de sa sortie dans l'ambiance quasi somnolente d'une cure à Luchon, et que j'en garde un souvenir ébloui ! Il a peut-être bien lancé mon goût du fantastique, des dirigeables et des volcans.
Avatar de l’utilisateur
Stan
 
Messages: 88
Âge: 48
Enregistré le: Ven 13 Déc 2013 14:42
Présentation: par ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Vos 3 expériences culturelles

Messagepar Yniel » Mar 8 Avr 2014 20:44

sans aucune hésitation, mes trois expériences les plus marquantes :

- La découverte de la musique baroque, lorsque mes parents pour tester leur premier lecteur CD ont acheté les pièces pour viole de gambe de Sainte Colombe. Cette qualité sonore offerte par les CD, couplée à l'impression de plonger dans la musique du fait de l'effet directionnel qu'on n'a pas sur un vinyle, s'est télescopée avec une musique qui me plonge encore dans mon monde. J'ai juste eu l'impression pour une fois que mon monde intérieur s'accordait enfin. J'ai toujours cette sérénité qui me glisse sur les épaules.

- "Les contes de la Lune vague après la pluie", un film de Kenji Mizoguchi en noir et blanc qui raconte le destin de deux couples de paysans pris dans la guerre civile qui ravage le Japon au 16ème siècle. Images superbes, rythme lent et inflexible, film entre songe et réalité qui fait ressortir toute l'incongruité de la guerre et des rêves de grandeur de l'homme. Prise de conscience et découverte artistique, ce film restera ma référence.

- Mon premier concert, donné dans une église, duos violon et basse continue de Couperin, avec un orgue comme basse continue. Etre dans le buffet d'orgue, laisser par l'intermédiaire de la musique descendre vers les auditeurs tout ce que je ressentais, sentir l'église se remplir de moi même (ça peut paraître bizarre, nonon je n'ai rien fumé :P ) malheureusement, je n'ai jamais eu l'occasion de redonner un concert de ce style. Mais ça reste mon expérience la plus planante.
« La vérité est recherchée pour elle-même. Et ceux qui sont engagés dans une quête du savoir par goût de la vérité ne sont pas intéressés par autre chose. La recherche de la vérité est difficile et la route qui y conduit est ardue... »

Alhazen
Avatar de l’utilisateur
Yniel
 
Messages: 561
Âge: 40
Enregistré le: Dim 6 Avr 2014 22:05
Présentation: Présentation
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Vos 3 expériences culturelles

Messagepar fake_empire » Mar 8 Avr 2014 21:32

Super idée !

S'il fallait en choisir trois (vite avant que je change d'avis ^^) :

- Un livre : Voyage au bout de la nuit de Céline
Que dire : l'écriture de Céline (depuis j'ai sans arrêt du Céline dans la tête, c'est un peu éprouvant mais ça vaut le coup), l'intensité, la mélodie, l'humour, le regard aiguisé porté sur la nature humaine, le voyage, la peur, les amis, la mort, la solitude, l'amour, ce cri radical pour la vie, ces aphorismes géniaux,...

-Un film : La Jetée, de Chris Marker
Je regrette déjà mon choix tant il m'est difficile de choisir un film parmi tous ceux qui m'ont marqué, et quelle audace d'avoir choisi un court métrage... Mais pour le coup, celui ci m'a vraiment marqué. Le temps, les souvenirs, l'homme, la femme, la vie. Je reviendrais peut être plus en détail dessus à un autre moment sur ce forum, tant je voue un culte à Marker depuis ces trente minutes passées à chialer devant l'écran tellement c'est beau.

- De la musique : j'aurai aimé partager un expérience de concert, mais j'ai pas mal de lacunes de ce côté là (dans le sens ou je n'ai jamais été transcendé par un concert, peut être parce que je n'ai jamais mes artistes préférés, qui sait)
Pour une fois j'ai décidé de ne pas raisonner par album, mais insister sur des moments vraiment marquants :
-Sleep, morceau (de 23 minutes tout de même) de Godspeed You Black Emperor! (un groupe que je vénère), Saisi dès les paroles nostalgiques ("They don't sleep anymore on the beach"), emporté par l'ivresse du crescendo
-Der ring des Nibelungen, de Wagner, notamment l'ouverture absolument magnifique (à part Wagner, je ne m'y connais pas trop en musique classique)

Bon, je pourrai encore remplir des pages et des pages, mais ce serait tricher :lol:

Des liens pour finir en beauté :
www.youtube.com Video from : www.youtube.com


www.youtube.com Video from : www.youtube.com
"Brillant éclat, dans l'effroi de la tempête, enveloppé à jamais de ténèbres."
Avatar de l’utilisateur
fake_empire
 
Messages: 14
Images: 0
Âge: 21
Enregistré le: Mar 11 Fév 2014 18:23
Présentation: presentations/salut-tous-t4598.html
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: Vos 3 expériences culturelles

Messagepar Korydween » Mer 9 Avr 2014 07:42

Chouette topic. N'en choisir que 3, et surtout quelle limite donner à "culturelles"... Bon, essayons :
1/ Catégorie Art : "Le Sacre de Napoléon", de David. Je n'ai jamais pu expliquer l'attirance que je ressentais pour ce tableau. Je devais avoir moins de 10 ans la première fois où je l'ai vu en photo et j'ai tout de suite été fascinée. Puis quelques années plus tard je l'ai vu au Louvre, et idem. Tant de détails, d'H(h)istoire(s), un peu de poésie aussi, tout ça réunis dans un même tableau.

2/Catégorie musique : JJ Goldman ! Je l'ai découvert sur le tard (n'ai jamais pu voir un de ses concerts :'( ) mais je suis complètement accro. Ses musiques me touchent, ses paroles me font pleurer de tristesse ou de joie.

3/ Catégorie voyage : New York! Je suis née aux USA mais j'en suis partie à quelques mois à peine. Je n'y était jamais retournée jusqu'à il y a 3 ans. Et là, c'est le choc ! J'ai toujours gardé une attirance pour mon pays de naissance, mais également un sentiment de "perdition". Ne pas avoir de souvenirs de l'endroit où je ne suis née, je me sentais déracinée. Et mon premier pas sur le continent Américain a été New-York. Cette ville gigantesque mais si ouverte, ce mélange de cultures et de genre. "La ville qui ne dort jamais" m'a complètement happée.
Never tell a young person that anything cannot be done. God may have been waiting centuries for someone ignorant enough of the impossible to do that very thing.
- John Andrew Holmes -
Avatar de l’utilisateur
Korydween
 
Messages: 788
Images: 14
Âge: 27
Enregistré le: Sam 24 Aoû 2013 09:03
Localisation: À mi-chemin de l'horizon
Présentation: Par ici
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Vos 3 expériences culturelles

Messagepar RandolphCarter » Mer 9 Avr 2014 09:41

Trois, cruelle limite, mais enfin, à force de ruminer le sujet, c'est devenu presque évident, j'espère que ça le restera jusqu'à la fin de la possibilité d'édition.

1- La lecture de Jean le Bleu de Giono. Ce livre m'a transformé, ou plutôt en partie révélé. D'autres livres ont eu le même effet, mais c'était le premier du genre. Je me suis pris une immense claque, littéraire et même sensuelle, j'avais neuf ou dix ans.

2- Une immersion en Andalousie d'une quinzaine de jours, chez un ami. Vie à l'andalouse, au rythme andalou, découverte de lieux splendides, rencontres d'une culture et de gens chez lesquels je me sentais à ma place. Presque une découverte de ce que c'était que le bonheur. J'avais vingt ans.

3- Mon premier festival de métal, en 2004 dans le nord de la Belgique. Tant pis pour Higelin, il fallait faire un choix. J'y ai vécu la musique, qui tient une place primordiale dans ma vie, comme jamais. J'y ai fait l'expérience de moments de communion, presque de transe, quasi extatiques.
La réalité c'est ce qui refuse de disparaître quand on cesse d'y croire.
P.K. Dick.
Avatar de l’utilisateur
RandolphCarter
 
Messages: 141
Âge: 45
Enregistré le: Mar 25 Fév 2014 13:39
Localisation: Gardéchois
Présentation: ---->
Profil: Bilan non concluant
Test: WAIS

Re: Vos 3 expériences culturelles

Messagepar Heartfilia » Jeu 10 Avr 2014 12:41

- Le Canon de Pachelbel... et oui, pas très original. C'était la première fois que j'écoutais de la musique classique, j'avais 16 ans. La cassette étant vieille (je l'avais plus ou moins volée), la qualité du son laissait à désirer. Je l'ai écoutée jusqu'à ce que la cassette déclare forfait, ce morceau m'a fait pleurer encore et encore et encore... et encore aujourd'hui d'ailleurs!
- Londres... en particulier :
La découverte de la Royal Opera House à 25 ans, ou l'expérience tellement intense de vivre un opéra ou un ballet en direct, encore une première fois
The British Museum : j'ai été happée par son architecture
The Natural History Museum
et les londoniens, Covent Garden, Richmond Park, le quartier de Kensington, l'institut français, Kew Gardens (qui m'amène à une autre découverte capitale ci-dessous)
- les bonsaï
La découverte de l'art est venue plus tard, par la pratique de l'aquarelle...
Heartfilia
 

Re: Vos 3 expériences culturelles

Messagepar Shea » Mer 30 Avr 2014 17:28

Alors ..... Il est question ici d'expérience culturelle. Par expérience on peut entendre beaucoup de choses !
Voici donc mes trois expériences culturelles marquantes !

- Je ne sais pas de qui c'était mais ...
J'étais petite peut être 7 ans. Nous étions en expédition au musée d'art contemporain de Lyon avec l'école. Tout en haut, au dernier étage, il a fallut qu'on enlève nos chaussures. Il y avait une immense pièce vide avec de la moquette, je me suis mise à courir, à faire la roue, à m'allonger, rouler, regarder le plafond, c'était le bonheur, c'était la liberté, la folie et la tranquillité en même temps. C'était un espace "vide" à investir comme on le souhaitait.

- Le mémoire que j'ai rédigé lors de mes études aux Beaux arts
justement, le truc était de mettre en lien 3 "pièces"/oeuvre !
J'ai choisi les croquis d'un corail qu'a fait Darwin pour construire sa théorie de l'évolution. L'explicitation par l'image a précédé celle des mots, du langage.
Ensuite j'ai choisi les « cartes » des « lignes d'erre » réalisée par Fernand Deligny et comme notion le mode de vie en réseaux qu'il décrit dans ses œuvres et que reprend G Deleuze dans « Rhizome ». (il s'agissait de cartographier les trajets d'enfants autistes, il a élaboré tout un langage poétique et a découvert des choses incroyables sur les petits autistes avec qui il vivait grâce à ce travail du tracé)
Enfin j'ai voulu réfléchir sur l'idée de « l'homme augmenté » qui voudrait qu'aujourd'hui une nouvelle théorie de l'évolution soit en œuvre. J’ai choisi la « robe gonflable » de Teresa Almeida. Cette robe n'est pas extraordinaire mais est venu compléter ce travail, et des liens se sont créées entre l'idée d'évolution, d'adaptation, la problématique d'intimité territoriale, comment l'image ou le tracé peuvent aider à comprendre des phénomènes peut être non accessible par les mots... Et ce travail d'écriture avec en fond l'idée de rhizome qui va bien avec la pensée arborescente... C'était une expérience culturelle enrichissante et surtout unique, que j'ai vécu à fond et passionnément !

- j'ai suivi lorsque je vivais à Montréal les cours de yoga d'un monsieur inspirant. Mes proches disent qu'il ressemble un peu à un chaman. Il m'a transmis une passion, et j'ai adoré sa façon de le pratiquer et de le transmettre, sa musique, les danses, les moments intenses, ses sourires, son coeur "chaud".
ici on peut apprécier un peu de musique (qui m'envoute), mais la vidéo est pas top : https://www.youtube.com/watch?v=LNb4dt2m03M
et sinon, voici une vidéo que j'ai personnellement trouvée rigolote... https://www.youtube.com/watch?v=JPXsZ32yA9Q
Shea
 
Messages: 20
Âge: 26
Enregistré le: Mar 15 Avr 2014 17:47
Localisation: Issy les moulineaux
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Vos 3 expériences culturelles

Messagepar Cyrielle » Mer 30 Avr 2014 18:28

Intéressant, autant le sujet que vos réponses à tous ! Je me lance :

- un film : "L'homme qui rétrécit" vu à l'adolescence alors que je me posais beaucoup de questions sur la mort.
Les cinq dernières minutes de ce film ont forgé ma vision de l'après, et je n'ai plus jamais eu d'angoisses morbides. La "décorporalisation" libère l'âme, qui devient omniprésente et omnisciente, et peut être réincarnée au fil des souvenirs du défunt qui naissent chez les êtres aimés. Depuis, mes morts m'accompagnent !
J'aurais pu parler de Pink Floyd-The Wall... mais celui-là n'a pas changé ma vie, c'est ma vie :1cache:

- un livre : "L'ile de lumière" de B. Kouchner. Quels qu'aient été ensuite ses choix parfois détestables et son parcours, Kouchner, dans ce bouquin, avec tout son narcissisme, a parfaitement décrit les états d'âme, enthousiasmes, joies et désespoirs des travailleurs humanitaires, mais aussi des pionniers, quel que soit le domaine exploré. Une expression m'est restée dans laquelle je me reconnais : "être désespérément optimiste".

- des sculptures : les Moaïs de l'Ile de Pâques.
Assise dans l'ombre de l'un d'entre eux, je me suis sentie à ma place, pour une très rare fois dans ma vie. Comme s'il s'était passé là une histoire inscrite en moi, qui me concernait. Cette expérience m'a changée, et ce souvenir reste une de mes "images ressource" quand ça va mal.

Seulement trois choix, ça tombe bien : j'aurais été incapable de dire quel morceau de musique est le plus important pour moi !
A trop essayer de rentrer dans le moule, on finit par ressembler à une tarte.
Avatar de l’utilisateur
Cyrielle
 
Messages: 893
Âge: 44
Enregistré le: Mar 24 Sep 2013 19:07
Localisation: Sud-Ouest, entre autres
Présentation: En construction...
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Vos 3 expériences culturelles

Messagepar soazic » Mer 30 Avr 2014 19:23

alors alors, par quoi, quand, où, commencer??

- Cyrano de Bergerac, joué par Jean claude Drouot, théâtre de province, j'avais 9-10ans, mes parents nous emmenaient au théâtre qu'ils découvraient également.
Nous étions assez près pour que je me souvienne que cet homme paraissait immense, je revois encore ses grosses bottes et certains éléments du décor, un bouquet jaune, des structures en bois. Pas sûre qu'il y ait eu des toussotements de soir là. Je crois que les ambiances et odeurs de théâtre ont commencé à m'attirer à ce moment là...

-2eme choc théâtral quelques années plus tard, L'Ouest le vrai, de Sam Shepard avec Richard Bohringer et Roland Blanche. Je ne me souviens plus du sujet mais ai ensuite plongé dans les écrits de l'auteur, ce qui m'a ouvert tous les chemins de fer et de poussière de la littérature américaine que je ne connaissais pas alors.

- In The middle Somewhat Elevated de William Forsythe, difficile de choisir parmi les ballets qui me remuent les tripes, celui ci est une chorégraphie folle, j'y ai emmené des amis, et me demande encore comment il a inventé un truc pareil!!
Avatar de l’utilisateur
soazic
 
Messages: 971
Enregistré le: Mar 23 Aoû 2011 18:31
Présentation: presentations/presentation-t724.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Vos 3 expériences culturelles

Messagepar JuDechaussettes » Sam 10 Mai 2014 16:42

Le choix est vaste, mais j'en sélectionne 3 qui ne m'ont pas laissée indifférente.

La première est la découverte de l’œuvre de Frida Kahlo.
Dans chacun de ses tableaux je perçois ses états d'âme et ses émotions.
Il n'y a pas besoin d'écrire un pavé, sa peinture à elle seule retrace bon nombre de grands moments de sa vie.
Une vie semée d'embûches et de malheurs.
Une vie remplie de souffrances physiques.
Une vie qu'elle a su vivre pleinement malgré tout.

Son style est unique et ses tableaux poignants.
Sa peinture parle aussi bien que les mots.
Elle m'a profondément marqué.

La seconde fût la découverte de la ville de Rome.
Pendant 9 jours j'ai parcouru la ville à pieds.
J'ai pu voir le Vatican, entrer dans Saint Pierre de Rome, être éblouie par son immensité et monter les 700 marches qui m'ont mené à son sommet, explorer le château Saint Ange.
J'ai pu admirer une synagogue et voir la beauté du quartier juif.
J'ai eu la chance d'approcher le Colisée, marcher à côté des ruines de la cité Antique.
J'ai vu le Panthéon, la place d'Espagne, jeté une pièce dans la fontaine de Trevi, vu les plus magnifiques fontaines et de somptueuses églises.
Je suis entrée dans un cimetière ( Saint Laurent hors les murs) où chaque tombe est une œuvre d'art.
Chacune d'entre elle était ornée de tableaux , de sculptures, de massifs taillés de toutes formes.
(Il y avait aussi beaucoup de moustiques ^^)

Bon je pourrais encore y passer des pages et des pages, mais tout ça pour dire que cette ville est riche de son histoire.



La dernière est un ensemble d’expériences, que je peux regrouper en une.
Tout au long de ma vie j'ai fait la connaissance de personnes que l'ont peux appeler artistes.
Avec un rien ils m'ont littéralement émue.
Je repense à ce comédien ( frère d'une amie) qui avait réussi à faire rire une salle complète rien qu'avec une assiette de pâtes. Seule sa gestuelle et ses expressions du visage ont réussi à capté l'attention du public.
Je revois la salle pliée en deux.
Je perçois encore les rires...

Je repense aussi à cet ami qui m'a donné le goût de la musique.
Je pense pouvoir dire que c'est un génie, qu'il a un don.
Il n'a prit que ans de cours à l'école de musique et la prof lui a clairement dit que son niveau dépassait ses compétences.
Elle n'avait plus rien à lui apprendre.
Quand il jouait c'était juste magnifique.
Imaginez, au bout de deux ans il jouait à la perfection « badineries » de Bach .
http://www.youtube.com/watch?v=qNhYVQM6TsM

Je regrette aujourd'hui ne plus pouvoir l'écouter .

Et enfin une pensée pour mon ancienne prof de solfège qui m'a émue aux larmes.
Je me souviens qu'elle avait emmener son violon alto et qu'elle nous avait joué une mélodie.
J'étais transportée, envoûtée .
Sa musique résonnait en moi.
Elle vibrait, me parlait.
La musique qu'elle jouait m'a profondément marqué.
J'en sourit encore tellement c'était beau.

Ce ne sont certes pas des artistes célèbres, mais je m'incline devant leur talent.

Voilà :ensoleillé:
"Je suis, et j'apprécie la chance que j'ai d'être."
Avatar de l’utilisateur
JuDechaussettes
 
Messages: 147
Âge: 26
Enregistré le: Dim 30 Mar 2014 09:36
Localisation: Orléans
Présentation: elle est passée par ici, elle repassera par là... elle court elle court la Ju !
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Suivante

Retourner vers Art, littérature, musique, danse…

 


Articles en relation Statistiques Dernier message
Vos albums préférés
1, 2, 3par Rozz » Ven 18 Nov 2011 22:06

Réponses: 51

Vus: 4525

Dernier message par diogene Voir le dernier message
Lun 26 Sep 2016 23:18
Vos propres productions artistiques => ici !
1, 2, 3, 4par fabrizo » Sam 5 Mar 2016 15:32

Réponses: 82

Vus: 2617

Dernier message par Kirigol Voir le dernier message
Ven 13 Jan 2017 19:03

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités