Nous sommes le Jeu 21 Sep 2017 15:05


Pierre Soulages l'Aveyronnais, adolescent centenaire

Le lieu de Culture, comme le titre de la rubrique l'indique. Ici il s'agira d'Oeuvres et d'Auteurs du vaste paysage culturel. Textes, photos, vidéos...
Rappelons que vos propres créations ont leur lieu consacré!

Modérateur: W4x

Pierre Soulages l'Aveyronnais, adolescent centenaire

Messagepar Livingstone » Lun 28 Aoû 2017 12:40

De Soulages, je n'aime que l'Outrenoir le plus obsessionnel.
Par la beauté des images de ce documentaire pourtant l'on est tenté de tracer la longue gestation qui du goudronnage de vitres au rouleau et du brou de noix aux couleurs à peine avouées conduit, après de méritoires années de ripolinage dévoué, l'amoureux des étendues de l'Aubrac et des Causses du Larzac à la densité à l'exploration pure de la texture et de la lumière dans la matière noire, et à la richesse et la vitalité recelées que seuls nous fournissent habituellement les éléments*.


Image
(image clicable)


Un jeune Soulages, enfant nourri de paysages, adolescent saisi par Conques, ou par des stèles millénaires, c'est ce que vous propose d'apercevoir ce beau, graphique, et court documentaire encore disponible un mois : "L'Aveyron de Pierre Soulages" ; de 2'28 à 14"30.

Né à Noël 1919, l'artiste quasi centenaire fait il y a quelques années l'objet d'une rétrospective au Centre Pompidou : une vidéo sans grandiloquence et dosée retrace en 6 minutes un parcours d'exposition.

Un petit saut virtuel au musée de Rodez vous donnera un aperçu rapide de techniques de l'auteur : 250 des 1550 œuvres du prolifique alchimiste s'y trouvent rassemblées. Mais vous pourrez préférer entendre P. Soulages s'exprimer sur ses recherches bien plus simplement que ne le font ses commentateurs, et d'une façon qui s'y prête plus essentiellement (environ 2'45) commencer à 2m29s.
www.youtube.com Video from : www.youtube.com

ou profiter de la totalité du documentaire lors d'un moment tranquille, car on y découvre ensuite, mais il faudra écouter pour cela encore l'agréable simple parole de l'artiste, une recherche dans l'intériorité qui suggère des questions vraiment intéressantes sur le rapport au regard d'autrui et à l'extérieur, particulièrement chez qui expose, cette intériorité... :miaou: qu'il me semble sentir vibrer dans presque tous les peintres (et vous ?).


Enfin, ne manquez pas les étonnantes révélations de France 3 Régions dans le petit texte donné en lien par ici.
*ou la purée mousseline mais il faut être enfant.
« Nous croyons fermement que c'est une grave erreur d'avoir des croyances fermes.» Principia Discordia
« Celui qu'a inventé l’échelle on peut pas dire que ce soit un con. Par contre çui qu'a inventé l’étagère trop haute, je le félicite pas ! » Coluche
Avatar de l’utilisateur
Livingstone
 
Messages: 1562
Images: 4
Enregistré le: Lun 8 Aoû 2016 19:16
Localisation: Dans ma captcha, en Cybérie
Présentation: la réponse est 42
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: Pierre Soulages l'Aveyronnais, adolescent centenaire

Messagepar landemoisan » Mer 6 Sep 2017 21:29

Bonsoir Livingstone,
Soulages ! Ah Soulages . Curieusement j'ai aimé quelques unes des œuvres que tu as posté. En fait je le connais peu, juste ce qu'il me reste de l'exposition du musée aux Abattoirs de Toulouse, du noir, du noir tout noir.
Je demande aux arts d'exprimer quelque chose, pour moi l'art est "expression". L'art pictural peut prendre n'importe quelle forme ou style, mais je lui demande de dire quelque chose du monde. C'est pourquoi il m'arrive de vilipende l'art dit abstrait, surtout dans ses formes les plus provocantes comme une toile blanche, des couleurs jetées. J'ai mis Soulages dans ce rejet. Mon épouse m'a cependant suggéré une interprétation qui me convient. "Le nihilisme de notre époque", l'art abstrait en serait l'expression, un cadre vide pour dire le vide, un tableau noir tout noir, pour dire le vide noir de notre époque.
Bon ! Il me faudra visiter un jour le musée de Rodez.

Bonne soirée pas trop noire quand même.
Landemoisan
landemoisan
 
Messages: 11
Enregistré le: Dim 3 Sep 2017 09:59
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: Pierre Soulages l'Aveyronnais, adolescent centenaire

Messagepar Livingstone » Mer 6 Sep 2017 22:07

Landemoisan, merci de ta franche subjectivité : tu seras étonné, je la partage, et tente d'élargir le champ de mes plaisirs.
J'ai découvert Soulages en l'entendant parler, finalement : tant de simplicité que c'en est fascinant ; je regarde différemment à présent. La vidéo ci-dessus s'est avérée gouleyante.
Je l'ai écouté avec infiniment plus de plaisir que je n'aurais écouté tous ses commentateurs - c'est au reste pour en finir avec le discours et le ronflant que j'ai réglé le début en vous épargnant l'introduction). Un parler humble et animé de l'intérieur ; moment tranquille, agréable, d'intéressantes remarques sur le fait de donner à regarder et la nécessité pour cet artiste de n'être pas regardé peindre... n'hésitez pas :).
Et ce n'est pas le vide noir :)
« Nous croyons fermement que c'est une grave erreur d'avoir des croyances fermes.» Principia Discordia
« Celui qu'a inventé l’échelle on peut pas dire que ce soit un con. Par contre çui qu'a inventé l’étagère trop haute, je le félicite pas ! » Coluche
Avatar de l’utilisateur
Livingstone
 
Messages: 1562
Images: 4
Enregistré le: Lun 8 Aoû 2016 19:16
Localisation: Dans ma captcha, en Cybérie
Présentation: la réponse est 42
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: Pierre Soulages l'Aveyronnais, adolescent centenaire

Messagepar pixelvois » Mer 6 Sep 2017 22:29

C'est quand même dommage (de mon point de vue) quand une oeuvre plastique nécessite du discours pour être perméable à son expression: j'entends bien qu'avoir un complément d'information verbale de l'auteur est fort intéressant, mais c'est absurde (abstrait ou pas) si le mot en devient son expression première ^^

(n'empêche qu'il faudra que j'prenne le temps d'écouter c'qu'il a à dire, ça pourrait me réconcilier un peu avec lui -- sans rejeter tout à fait son oeuvre, j'suis pas fan-fan de prime abord :P )
"Dans un monde où chacun triche, c'est l'homme vrai qui fait figure de charlatan." ( André Gide - Les faux monnayeurs )
Avatar de l’utilisateur
pixelvois
Papa Ours
 
Messages: 5283
Images: 124
Âge: 45
Enregistré le: Dim 27 Nov 2011 10:50
Localisation: planète Mars en navet rond
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation: par là
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Pierre Soulages l'Aveyronnais, adolescent centenaire

Messagepar dani » Jeu 7 Sep 2017 13:52

Oh merci pour ces liens Livingstone !

Je l'ai découvert en avril, où il était exposé dans le bâtiment ArtLab EPFL à Lausanne, bâtiment dédié à des expositions visant à faire rejoindre Art et Science https://www.letemps.ch/sciences/2016/11 ... rt-science

J'ai adoré, et j'avoue que même si les textes donnent encore plus de profondeur aux oeuvres ils ne m'ont pas été nécessaires pour être réellement saisie, émue, de l'esthétique émanant des jeux de lumières sur les multiples textures de noir. Mais à chacun notre expérience, j'avoue que pour ma part je suis assez sensible à l'art abstrait :) . Mais je pense que j'aurais été moins touchée si je n'avais eu accès qu'à des photos ou même un documentaire. Une vraie vie se dégage dans la réalité de l'expo entre l'oeuvre et son public grâce à la lumière (parfois naturelle) que est envoyée tout en délicatesse sur les tableaux

Ici des documents à propos de l'expo dans ce lieu scientifique https://artlab.epfl.ch/soulages

Je cite :

"Noir, c’est noir?, exposition-pilote, ne se cantonne pas à l’allure tautologique de son titre. Elle traque les fausses évidences en rapprochant les intuitions de l’art et les lumières de la science."
Le pont n’est pas soutenu par telle ou telle pierre, mais par la ligne de l’arc qu’à elles toutes elles forment.
- Pourquoi me parles-tu des pierres? C’est l’arc qui m’intéresse.
- Sans pierres il n’y a pas d’arc.

Italo Calvino, Les Villes invisibles
dani
 
Messages: 404
Enregistré le: Mer 26 Oct 2016 16:17
Profil: Intéressé pour une personne de mon entourage
Test: NON

Re: Pierre Soulages l'Aveyronnais, adolescent centenaire

Messagepar Miss souris » Jeu 7 Sep 2017 14:14

Puisque Dani représente la sensible à l'art abstrait, je vais défendre l'inverse (comme dans Ridicule ... et maintenant je vais vous prouver l'inexistence de Dieu, dit l'abbé ...) ! Moi devant l'art abstrait j'ai toujours plus ou moins l'impression que quelqu'un me regarde de derrière le tableau abstrait en riant de la crédulité et du snobisme des spectateurs (vous voyez le sketch des inconnus ? c'est ça...). J'ai vu il y a 20 ans une expo Soulages à Aix. Contrairement à ce que je viens d'écrire, à l'époque j'en étais sortie avec la sensation que ce n'était pas du foutage de gueule,que ça voulait me dire quelque chose mais je n'ai pas su quoi...

Quand Living a posté, je suis allée voir en priorité ce que c'était que cet Outrenoir, et là ... Impossible de me dépéguer de mon écran (et pourtant, je regarde sur ma tablette à pédale,au moins 3000 pixels, la qualité d'image d'un appareil numérique de 2005 en gros...). Il y a quelque chose dans ce noir, de la lumière qui glisse, de l'épaisseur, du velours, un brillant mat,qui me fascine. Et ça change au fur et à mesure que le regard se pose, le noir est brillant, grenu, lisse, mat, transparent, profond, blanc ... j'en arrive à des illusions d'optique.

Et puis ensuite je suis allée regarder les liens (sauf le dernier, mais je vais prendre le temps de le faire, sisi), et là l'Outrenoir a changé une fois encore... maintenant pour moi c'est clair (et c'est un comble), ce sont des paysages, du figuratif, je vois les ciels, les terres,les végétaux du reportage, et ce noir les porte quelque part entre l'organique de la terre et l'immobilisme glacé de l'hiver.
C'est vrai que je suis d'accord avec Pix quand il déplore les oeuvres inaccessibles sans le mode d'emploi, mais là le mode d'emploi, le reportage m'a permis d'entrer encore plus dans les tableaux...Et c'était bien.
Living, merci pour le voyage.
Miss souris
 
Messages: 632
Âge: 45
Enregistré le: Jeu 7 Jan 2016 16:20
Localisation: Les pieds au sud la tête à l'ouest ...
Présentation: presentations/miaou-une-nouvelle-plus-enfin-presque-une-nouvelle-pas-tres-legitime-t7027.html
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: Pierre Soulages l'Aveyronnais, adolescent centenaire

Messagepar pixelvois » Jeu 7 Sep 2017 14:36

En fait, je ne déplore moins le fait que des << oeuvres plastiques [ne soient] accessibles sans le mode d'emploi >>, que le fait que certains (bon, une grosse majorité peut-être aujourd'hui) plasticiens ne créent prioritairement qu'un discours, l'oeuvre plastique étant secondaire: << il vaut mieux un bon discours et une réalisation médiocre >> (sic. profs aux Beaux-Arts). Dérive que j'impute en grande partie à la marchandisation de l'Art, la volonté de faire un "produit" et non plus une expression: pour moi, l'Artiste doit évidemment penser à son public, son spectateur (son expression s'adresse à l'autre), mais sans en faire une cible commerciale...

Concernant l'abstrait, j'en suis fort friand pour la liberté de regard, le potentiel d'interprétation qu'il offre, la part belle faite au sensuel plutôt qu'au sens de prime abord... Et qu'on parle simplement d'Art abstrait ou comptemporain plus généralement (ou plus précisément d'avant-guarde), l'Artiste apporte souvent une nouvelle façon de voir le monde, de le conceptualiser (mais en restant dans le concept appliqué, pas expliqué), ce qui entraîne bien souvent une nécessité d'accéder à un certain nombre de clés pour en saisir toute la substantifique moelle et ne pas se contenter d'un << j'aime / j'aime pas >> ou même << ça me touche / ça me touche pas >> (qui peut néanmoins être suffisant pour qui ne souhaite pas aller plus loin ;) ).
"Dans un monde où chacun triche, c'est l'homme vrai qui fait figure de charlatan." ( André Gide - Les faux monnayeurs )
Avatar de l’utilisateur
pixelvois
Papa Ours
 
Messages: 5283
Images: 124
Âge: 45
Enregistré le: Dim 27 Nov 2011 10:50
Localisation: planète Mars en navet rond
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation: par là
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Pierre Soulages l'Aveyronnais, adolescent centenaire

Messagepar W4x » Jeu 7 Sep 2017 15:36

pixelvois a écrit:En fait, je ne déplore moins le fait que des << oeuvres plastiques [ne soient] accessibles sans le mode d'emploi >>, que le fait que certains (bon, une grosse majorité peut-être aujourd'hui) plasticiens ne créent prioritairement qu'un discours, l'oeuvre plastique étant secondaire: << il vaut mieux un bon discours et une réalisation médiocre >> (sic. profs aux Beaux-Arts). Dérive que j'impute en grande partie à la marchandisation de l'Art, la volonté de faire un "produit" et non plus une expression: pour moi, l'Artiste doit évidemment penser à son public, son spectateur (son expression s'adresse à l'autre), mais sans en faire une cible commerciale...

Je rejoins Pix' là-dessus, sans accuser Soulages de ce genre de dérive, mais à l'heure (l'ère?) du buzz et des aspirateurs à clic, le mécanisme permettant à certains de se faire connaître (en bien ou en mal d'ailleurs, peu importe) est d'avoir un produit qui tout d'abord attire ou fait parler, pour ensuite en prolonger l'exposition médiatique via l'apposition d'un message, d'un sens de l’œuvre etc.
Un artiste ne devrait même pas avoir à dire ce qu'il a voulu faire passer ou représenter dans son œuvre : dès lors que celle-ci est terminée, elle ne lui appartient plus complètement et devient la "propriété" de tous ceux qui la voient/entendent/touchent etc. et pour qui le ressenti est propre et unique, quels qu'aient été le talent et les intentions de l'artiste durant sa réalisation. (Tiens, ça me fait penser à un sujet du bac 2015 : "Une œuvre d'art a-t-elle toujours un sens?").
Was zurück bleibt, ist Erinnerung.
Avatar de l’utilisateur
W4x
 
Messages: 3232
Âge: 35
Enregistré le: Lun 21 Nov 2011 23:19
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Pierre Soulages l'Aveyronnais, adolescent centenaire

Messagepar pixelvois » Jeu 7 Sep 2017 15:43

W4x a écrit:sans accuser Soulages de ce genre de dérive

Paske ça va p'têt pas sans dire: j'accuse point Soulages non plus (quand j'disais qu'j'étais pas fan-fan, c'est que je suis pas bien touché par son oeuvre, qu'elle ne me parle guère, mais j'y entrevois une probable honnêteté ^^)

W4x a écrit:(Tiens, ça me fait penser à un sujet du bac 2015 : "Une œuvre d'art a-t-elle toujours un sens?").

Dans le cas de Duchamp et de sa << fountain >>, le "sens" est primordial :mrgreen:
"Dans un monde où chacun triche, c'est l'homme vrai qui fait figure de charlatan." ( André Gide - Les faux monnayeurs )
Avatar de l’utilisateur
pixelvois
Papa Ours
 
Messages: 5283
Images: 124
Âge: 45
Enregistré le: Dim 27 Nov 2011 10:50
Localisation: planète Mars en navet rond
Badges: 1
Ex Modérateur (1)
Présentation: par là
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Pierre Soulages l'Aveyronnais, adolescent centenaire

Messagepar Kochanski » Jeu 7 Sep 2017 19:08

Ah Soulages ! J'ai une passion dévorante pour le travail de Pierre soulages, travail en perpétuelle évolution. L'homme, bientôt centenaire il faut le rappeler, parvient à se renouveler, c'est exceptionnel. J'avais 17 ans la première fois que j'ai vu une de ses toiles, et j'ai vécu cet étrange syndrome de Stendhal, une émotion tellement intense que je suis tombée à genoux. C'était fou et cela ne m'a plus jamais quitté.
Pour la petite histoire, je suis l'auteure d'un roman qui s'appelle L'Affaire Soulages et pour lequel j'ai reçu l'autorisation exceptionnelle du peintre pour l'intituler ainsi. C'est un honneur qu'il m'a fait, moi qui suis une parfaite inconnue :-)
A paraître en autoédition dans quelques jours !
Soulages, c'est pour moi un univers exceptionnellement dense, profond, envoûtant.
Kochanski
 
Messages: 30
Enregistré le: Lun 13 Juin 2016 18:12
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS



Retourner vers Art, littérature, musique, danse…

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités