Nous sommes le Dim 19 Fév 2017 17:41


Ces mots qui vous touchent...

Le lieu de Culture, comme le titre de la rubrique l'indique. Ici il s'agira d'Oeuvres et d'Auteurs du vaste paysage culturel. Textes, photos, vidéos...
Rappelons que vos propres créations ont leur lieu consacré!

Modérateur: W4x

Re: Ces mots qui vous touchent...

Messagepar dave smallwood » Lun 14 Jan 2013 11:09

"Mon vieux" de Daniel Guichard m'émeux au plus haut point.
J'ai perdu mon père sans avoir eu le temps de lui dire "je t'aime"
Alors je le dis tous les jours à mon fils
Mais j'ai du mal à entendre cette chanson sans avoir les larmes qui montent ...

Extrait :

Dire que j'ai passé des années
A côté de lui sans le r'garder
On a à peine ouvert les yeux
Nous deux.

J'aurais pu c'était pas malin
Faire avec lui un bout d'chemin
Ça l'aurait p't'-êt' rendu heureux
Mon vieux.

Mais quand on a juste quinze ans
On n'a pas le cœur assez grand
Pour y loger tout's ces chos's-là
Tu vois.

Maintenant qu'il est loin d'ici
En pensant à tout ça, j'me dis
"J'aim'rais bien qu'il soit près de moi"
PAPA...
Avatar de l’utilisateur
dave smallwood
 
Messages: 40
Enregistré le: Ven 4 Jan 2013 10:50
Profil: En questionnement
Test: NON

Tu es nomade, vagabonde....

Messagepar Ngilozi » Dim 20 Jan 2013 04:53

Bon, un dernier petit post et je retourne me coucher, un poème qui a bercé toute mon enfance, je comprends peut-être un peu mieux pourquoi maintenant.... Il était dans un livre de poésies que m'avait offert ma mère, et je dois dire que je ne connais pas bien l’œuvre de son auteur, Henry Spiess, mais ce poème je l'aime par-dessus tout :

Tu es nomade,vagabonde et ton regard n'est pas d'ici

ni ta peine à jamais profonde ni ton amour ni ton souci

L'air qui passe,la flamme et l'eau sont ta demeure,ta patrie

et tu redoutes,douce amie,le feu qui tremble au foyer clos


Ah! départs et chemins du monde! Trétaux clairs et masques dorés..

Tu es nomade,vagabonde et rien en toi ne peut durer

Car tu poursuis,vers quelles fêtes de tristesse ou d'âpres plaisirs

sans qu'un regret vienne fléchir ton coeur errant que rien n'arrête

Bleu crépuscule aux lèvres closes dont les mains douces,lentement vont éffeuiller, rose après rose, le jardin,pâle du couchant..

Beau crépuscule aux mains pensives, silencieuse et tendre amie

berce mon âme d'aujourd'hui selon tes mains persuasives

Vois son trouble,vois son tourment, peine après peine,

Ah berce-le pour endormir son éffroi de la nuit prochaine

et lui laisse enfin,t'en allant,un peu d'espoir qui se prolonge..

tendre amie,crépuscule errant,bleu crépuscule, amie des songes..!
We refuse to be What you wanted us to be; We are what we are : That's the way it's going to be. You don't know ! You can't educate I For no equal opportunity : Talkin' 'bout my freedom, People freedom and liberty !
BOB MARLEY - BABYLON SYSTEM
Avatar de l’utilisateur
Ngilozi
 
Messages: 24
Âge: 44
Enregistré le: Jeu 17 Jan 2013 14:40
Localisation: Swaziland
Présentation: C'est par là...
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Ces mots qui vous touchent...

Messagepar mlle socrate » Dim 20 Jan 2013 08:50

Cet amour
Jacques PRÉVERT
Recueil : "Paroles"


Cet amour
Si violent
Si fragile
Si tendre
Si désespéré
Cet amour
Beau comme le jour
Et mauvais comme le temps
Quand le temps est mauvais
Cet amour si vrai
Cet amour si beau
Si heureux
Si joyeux
Et si dérisoire
Tremblant de peur comme un enfant dans le noir
Et si sûr de lui
Comme un homme tranquille au milieu de la nuit
Cet amour qui faisait peur aux autres
Qui les faisait parler
Qui les faisait blêmir
Cet amour guetté
Parce que nous le guettions
Traqué blessé piétiné achevé nié oublié
Parce que nous l’avons traqué blessé piétiné achevé nié oublié
Cet amour tout entier
Si vivant encore
Et tout ensoleillé
C’est le tien
C’est le mien
Celui qui a été
Cette chose toujours nouvelle
Et qui n’a pas changé
Aussi vraie qu’une plante
Aussi tremblante qu’un oiseau
Aussi chaude aussi vivante que l’été
Nous pouvons tous les deux
Aller et revenir
Nous pouvons oublier
Et puis nous rendormir
Nous réveiller souffrir vieillir
Nous endormir encore
Rêver à la mort
Nous éveiller sourire et rire
Et rajeunir
Notre amour reste là
Têtu comme une bourrique
Vivant comme le désir
Cruel comme la mémoire
Bête comme les regrets
Tendre comme le souvenir
Froid comme le marbre
Beau comme le jour
Fragile comme un enfant
Il nous regarde en souriant
Et il nous parle sans rien dire
Et moi j’écoute en tremblant
Et je crie
Je crie pour toi
Je crie pour moi
Je te supplie
Pour toi pour moi et pour tous ceux qui s’aiment
Et qui se sont aimés
Oui je lui crie
Pour toi pour moi et pour tous les autres
Que je ne connais pas
Reste là
Là où tu es
Là où tu étais autrefois
Reste là
Ne bouge pas
Ne t’en va pas
Nous qui sommes aimés
Nous t’avons oublié
Toi ne nous oublie pas
Nous n’avions que toi sur la terre
Ne nous laisse pas devenir froids
Beaucoup plus loin toujours
Et n’importe où
Donne-nous signe de vie
Beaucoup plus tard au coin d’un bois
Dans la forêt de la mémoire
Surgis soudain
Tends-nous la main
Et sauve-nous.




Ce poème me bouleverse totalement, infiniment. Physiquement.
Avatar de l’utilisateur
mlle socrate
 
Messages: 50
Âge: 40
Enregistré le: Dim 16 Sep 2012 20:27
Localisation: Bordeaux
Présentation: presentations/sais-que-sais-rien-t2655.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Ces mots qui vous touchent...

Messagepar Sofifonfec » Mer 13 Mar 2013 10:32

Litanie du coup de la foudre

1 je...
2 c'est lui !
3 j'en suis sûr
4 c'est lui, c'est lui
5 aussitôt j'ai su
6 à l'instant même où il
7 mon sang a fait son grand tour
8 à l'instant même où je l'ai vu
9 dès que je vous ai vu, tu m'as plu
10 dès qu'il m'a regardé, je n'ai plus pu
11 dès ce moment je n'ai eu de cesse de
12 il a suffi que vous, il a fallu que tu
(oui...)
13 mon cœur l'a reconnu au premier coup de son œil
14 c'était en bas, dans la rue, chez des amis, au café
(il pleuvait)
15 son âme tout entière vaut le regard, détour, voyage
16 je vous aime depuis que je vous ai vu avec vos cheveux
17 je vous aime depuis que tous ces yeux que vous m'avez balancés
18 je vous aime pour cette façon dont vous m'avez dit je vous aime
19 je vous aime sur mon cœur, sans les mains, sous les pieds, plus si affinités
20 je vous aime pour c'est comme si nous nous étions toujours déjà rencontrés
21 dès qu'il est apparu, tout de suite il m'a sauté aux yeux et il m'a fait les poches
22 je vous aime pour ce moi qui m'aimais toi qui t'aimais et nous qui n'avons vu que nous
23 j'aime votre tête, j'aime votre bec, et les plumes, et les ongles, j'aime ton tronc
24 à l'instant où, sitôt que, aussitôt que, dès cet instant dorénavant (c'est pas ça du tout)
25 je vous aime pour ma gorge s'est renouée, mon sang n'a fait qu'un, mes veines sont devenue bleues
26 vous m'avez donné le goût des larmes, des chaudes larmes, du sel dans la bouche, du petit salé
27 je vous aime pour tout ce sang que vous avez retourné jusqu'à ce que mon plus grand silence apparaisse
28 c'était chez des organes, il pleuvait, c'était au café, dans une salle d'attente, c'était, c'était là
29 quand je pense que je nous attendais depuis tant de temps, depuis tout le temps, depuis tout de suite, depuis là
30 pour ma sécurité ne tentez pas de monter en voiture au moment de ma fermeture et du chant du départ
31 pour votre félicité entrez sur vos mains courantes en marchant dans ma vie essuyez-vous les pieds (c'est pas ça non plus)
(non...)
32 pour ce qu'avant de quoi je n'existais pas, je ne vivais pas, je n'existais pas auparavant, je n'existais pas vraiment
(non, non vous ne pouvez pas dire cela, Rosalie)
33 je ne pense qu'à vous, je ne mange plus, je ne dors plus, je ne pense plus, je ne pense qu'à nous, je ne pense plus qu'à moi
34 quand je pense, quand je pense que vous (pensez-vous...) quand j'y pense, je me rappelle tant de choses, mais je n'y pense pas souvent.

Jacques Rebotier

[Edit] : mis en musique très chouettement par une artiste que je découvre, PEAU http://peaumusic.bandcamp.com/track/litanie-du-coup-de-foudre
Avatar de l’utilisateur
Sofifonfec
Punky Brewster
 
Messages: 545
Images: 5
Âge: 33
Enregistré le: Jeu 27 Sep 2012 20:13
Présentation: And now for something completely different
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Ces mots qui vous touchent...

Messagepar Tinou » Mer 13 Mar 2013 10:56

L'Albatros

Souvent, pour s'amuser, les hommes d'équipage
Prennent des albatros, vastes oiseaux des mers,
Qui suivent, indolents compagnons de voyage,
Le navire glissant sur les gouffres amers.

A peine les ont-ils déposés sur les planches,
Que ces rois de l'azur, maladroits et honteux,
Laissent piteusement leurs grandes ailes blanches
Comme des avirons traîner à coté d'eux.

Ce voyageur ailé, comme il est gauche et veule!
Lui, naguère si beau, qu'il est comique et laid!
L'un agace son bec avec un brûle-gueule,
L'autre mime, en boitant, l'infirme qui volait!

Le Poète est semblable au prince des nuées
Qui hante la tempête et se rit de l'archer;
Exilé sur le sol au milieu des huées,
Ses ailes de géant l'empêchent de marcher.

Charles Baudelaire (Les fleurs du mal)
Quand dans ta vie, des moments difficiles viendront...
Repose-toi s'il le faut, mais n'abandonne surtout
pas.
Avatar de l’utilisateur
Tinou
 
Messages: 239
Âge: 61
Enregistré le: Mer 20 Fév 2013 05:21
Localisation: Java (so pô près d'Lîdje)
Présentation: por chal
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Ces mots qui vous touchent...

Messagepar Tinou » Mer 13 Mar 2013 11:01

Il y en a tellement ... !!!

Ne me quitte pas

Jacques Brel



Ne me quitte pas
Il faut oublier
Tout peut s´oublier
Qui s´enfuit déjà
Oublier le temps
Des malentendus
Et le temps perdu
A savoir comment
Oublier ces heures
Qui tuaient parfois
A coups de pourquoi
Le cœur du bonheur
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas

Moi je t´offrirai
Des perles de pluie
Venues de pays
Où il ne pleut pas
Je creuserai la terre
Jusqu’à ´après ma mort
Pour couvrir ton corps
D´or et de lumière
Je ferai un domaine
Où l´amour sera roi
Où l´amour sera loi
Où tu seras reine
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas

Ne me quitte pas
Je t´inventerai
Des mots insensés
Que tu comprendras
Je te parlerai
De ces amants-là
Qui ont vu deux fois
Leurs cœurs s´embraser
Je te raconterai
L´histoire de ce roi
Mort de n´avoir pas
Pu te rencontrer
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas

On a vu souvent
Rejaillir le feu
De l´ancien volcan
Qu´on croyait trop vieux
Il est paraît-il
Des terres brûlées
Donnant plus de blé
Qu´un meilleur avril
Et quand vient le soir
Pour qu´un ciel flamboie
Le rouge et le noir
Ne s´épousent-ils pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas

Ne me quitte pas
Je n´vais plus pleurer
Je n´vais plus parler
Je me cacherai là
A te regarder
Danser et sourire
Et à t´écouter
Chanter et puis rire
Laisse-moi devenir
L´ombre de ton ombre
L´ombre de ta main
L´ombre de ton chien
Mais
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas.

Mais j'ajoute, parce que chantée par Brel c'est encore mieux :
www.youtube.com Video from : www.youtube.com
Quand dans ta vie, des moments difficiles viendront...
Repose-toi s'il le faut, mais n'abandonne surtout
pas.
Avatar de l’utilisateur
Tinou
 
Messages: 239
Âge: 61
Enregistré le: Mer 20 Fév 2013 05:21
Localisation: Java (so pô près d'Lîdje)
Présentation: por chal
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Ces mots qui vous touchent...

Messagepar cléo » Mer 13 Mar 2013 14:30

Écoutez !
Puisqu'on allume les étoiles,
c'est qu'elles sont à
quelqu'un nécessaires?
C'est que quelqu'un désire
qu'elles soient?
C'est que quelqu'un dit perles
ces crachats?
Et, forçant la bourrasque à midi des poussières,
il fonce jusqu'à Dieu,
craint d'arriver trop tard, pleure,
baise sa main noueuse, implore
il lui faut une étoile!
jure qu'il ne peut supporter
son martyre sans étoiles.




Ensuite,
il promène son angoisse,
il fait semblant d'être calme.
Il dit à quelqu'un :
" Maintenant, tu vas mieux,
n'est-ce pas? T'as plus peur ? Dis ? "

Écoutez !
Puisqu'on allume les étoiles,
c'est qu'elles sont à quelqu'un nécessaires ?
c'est qu'il est indispensable,
que tous les soirs
au-dessus des toits
se mette à luire seule au moins
une étoile?

Vladimir Maïakovski

La vie c'est ça, un bout de lumière qui finit dans la nuit.
L.F.Céline
Avatar de l’utilisateur
cléo
 
Messages: 1154
Âge: 52
Enregistré le: Mar 19 Fév 2013 22:06
Présentation: GloupGloup
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Ces mots qui vous touchent...

Messagepar Le Renard » Jeu 14 Mar 2013 13:31

THE TWO TREES


Beloved gaze in thine own heart,
The holy tree is growing there;
From joy the holy branches start,
And all the trembling flowers they bear.

The changing colours of its fruit
Have dowered the stars with merry light;
The surety of its hidden root
Has planted quiet in the night;

The shaking of its leafy head
Has given the waves their melody,
And made my lips and music wed,
Murmuring a wizard song for thee.

There the Loves a circle go,
The flaming circle of our days,
Gyring, spiring to and fro
In those great ignorant leafy ways;

Remembering all that shaken hair
And how the winged sandals dart,
Thine eyes grow full of tender care:
Beloved, gaze in thine own heart.



Gaze no more in the bitter glass
The demons, with their subtle guile,
Lift up before us when they pass,
Or only gaze a little while;

For there a fatal image grows
That the stormy night receives,
Roots half hidden under snows,
Broken boughs and blackened leaves.

For all things turn to barrenness
In the dim glass the demons hold,
The glass of outer weariness,
Made when God slept in times of old.

There, through the broken branches, go
The ravens of unresting thought;
Flying, crying, to and fro,
Cruel claw and hungry throat,

Or else they stand and sniff the wind,
And shake their ragged wings; alas!
Thy tender eyes grow all unkind:
Gaze no more in the bitter glass.



W.B.Yeats - 1893
Avatar de l’utilisateur
Le Renard
 
Messages: 1454
Âge: 34
Enregistré le: Sam 10 Mar 2012 22:49
Badges: 1
Ex Jardinier (1)
Présentation: ;)
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Ces mots qui vous touchent...

Messagepar elsaada » Lun 18 Mar 2013 21:51

« Je vous souhaite du fond du cœur de retrouver le sens de l’angoisse devant le soleil qui meurt. Je le souhaite à l’occident, ardemment. Quand le soleil meurt, aucune certitude scientifique ne doit empêcher qu’on le pleure, aucune évidence rationnelle, qu’on se demande s’il renaîtra. Vous vous mourez lentement sous le poids de l’évidence. Je vous souhaite cette angoisse. Comme une résurrection. » Cheikh Hamidou Khan
Avatar de l’utilisateur
elsaada
 
Messages: 88
Âge: 29
Enregistré le: Dim 17 Mar 2013 16:50
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: Ces mots qui vous touchent...

Messagepar Meggie » Ven 22 Mar 2013 23:56

"[...]corporations have been enthroned and an era of corruption in high places will follow, and the money power of the country will endeavor to prolong its reign by working upon the prejudices of the people until all wealth is aggregated in a few hands and the Republic is destroyed." - Abraham Lincoln -
Avatar de l’utilisateur
Meggie
 
Messages: 159
Âge: 28
Enregistré le: Dim 14 Oct 2012 20:30
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Ces mots qui vous touchent...

Messagepar Tinou » Mar 26 Mar 2013 07:04

L’AMITIÉ

Françoise Hardy

Beaucoup de mes amis sont venus des nuages
Avec soleil et pluie comme simples bagages
Ils ont fait la saison des amitiés sincères
La plus belle saison des quatre de la Terre

Ils ont cette douceur des plus beaux paysages
Et la fidélité des oiseaux de passage
Dans leurs cœurs est gravée une infinie tendresse
Mais parfois dans leurs yeux se glisse la tristesse
Alors, ils viennent se chauffer chez moi
Et toi aussi, tu viendras

Tu pourras repartir au fin fond des nuages
Et de nouveau sourire à bien d´autres visages
Donner autour de toi un peu de ta tendresse
Lorsqu´un autre voudra te cacher sa tristesse

Comme l´on ne sait pas ce que la vie nous donne
Il se peut qu´à mon tour je ne sois plus personne
S´il me reste un ami qui vraiment me comprenne
J´oublierai à la fois mes larmes et mes peines
Alors, peut-être je viendrai chez toi
Chauffer mon cœur à ton bois
Quand dans ta vie, des moments difficiles viendront...
Repose-toi s'il le faut, mais n'abandonne surtout
pas.
Avatar de l’utilisateur
Tinou
 
Messages: 239
Âge: 61
Enregistré le: Mer 20 Fév 2013 05:21
Localisation: Java (so pô près d'Lîdje)
Présentation: por chal
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Ces mots qui vous touchent...

Messagepar elsaada » Mar 26 Mar 2013 09:20

Oh la la, je me souviens avoir trop pleuré en entendant cette chanson à la fin des "Invasions barbares" et je l'ai cherchée, parce que je ne la connaissais pas, sans jamais la trouver. MERCI!
Avatar de l’utilisateur
elsaada
 
Messages: 88
Âge: 29
Enregistré le: Dim 17 Mar 2013 16:50
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: Ces mots qui vous touchent...

Messagepar Garrett » Jeu 28 Mar 2013 13:15

I was brought into this life a little lamb, a little lamb
Courageous, stumbling
Fearless was my middle name
But somewhere there

I lost my way
Everyone walks the same
Expecting me to step
The narrow path they laid

They claim to walk unafraid
I'll be clumsy instead
Hold my love me or leave me high

Say "Keep within the boundaries if you want to play"
Say "Contradiction only makes it harder"
How can I be what I want to be?
When all I want to do is strip away
These stilled constraints

And crush this charade
Shred this sad masquerade
I don't need no persuading
I'll trip, fall, pick myself up

And walk unafraid
I'll be clumsy instead
Hold my love me or leave me high


(Michael Stipe, Walk Unafraid)
Avatar de l’utilisateur
Garrett
 
Messages: 75
Âge: 35
Enregistré le: Mer 6 Mar 2013 17:33
Localisation: Troisième bac d'Orval, à gauche
Présentation: reboot me !
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: Ces mots qui vous touchent...

Messagepar Esther » Jeu 28 Mar 2013 21:08

De mon village, je vois de l'univers tout ce qu'on peut voir de la terre...
Pour cela mon village est aussi grand que n'importe quel pays
Parce que j'ai la dimension de ce que je vois
Et non la dimension de ma taille...

Caeiro (Pessoa)
Esther
 
Messages: 36
Enregistré le: Ven 1 Fév 2013 23:32
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: Ces mots qui vous touchent...

Messagepar Meggie » Dim 31 Mar 2013 16:41

somewhere I have never traveled, gladly beyond
any experience, your eyes have their silence:
in your most frail gesture are things which enclose me,
or which I cannot touch because they are too near

your slightest look easily will unclose me
though I have closed myself as fingers,
you open always petal by petal myself as Spring opens
(touching skillfully, mysteriously) her first rose

or if your wish be to close me, I and
my life will shut very beautifully, suddenly,
as when the heart of this flower imagines
the snow carefully everywhere descending;

nothing which we are to perceive in this world equals
the power of your intense fragility: whose texture
compels me with the color of its countries,
rendering death and forever with each breathing

(I do not know what it is about you that closes
and opens; only something in me understands
the voice of your eyes is deeper than all roses)
nobody, not even the rain, has such small hands


e. e. cummings
Avatar de l’utilisateur
Meggie
 
Messages: 159
Âge: 28
Enregistré le: Dim 14 Oct 2012 20:30
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Ces mots qui vous touchent...

Messagepar Tinou » Ven 5 Avr 2013 04:48

Imagine
John Lennon

Imagine there's no heaven
It's easy if you try
No hell below us
Above us only sky
Imagine all the people
Living for today...

Imagine there's no countries
It isn't hard to do
Nothing to kill or die for
And no religion too
Imagine all the people
Living life in peace...

You may say I'm a dreamer
But I'm not the only one
I hope someday you'll join us
And the world will be as one

Imagine no possessions
I wonder if you can
No need for greed or hunger
A brotherhood of man
Imagine all the people
Sharing all the world...

You may say I'm a dreamer
But I'm not the only one
I hope someday you'll join us
And the world will live as one
Quand dans ta vie, des moments difficiles viendront...
Repose-toi s'il le faut, mais n'abandonne surtout
pas.
Avatar de l’utilisateur
Tinou
 
Messages: 239
Âge: 61
Enregistré le: Mer 20 Fév 2013 05:21
Localisation: Java (so pô près d'Lîdje)
Présentation: por chal
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Ces mots qui vous touchent...

Messagepar alicesmartise » Ven 5 Avr 2013 08:11

Barbara, Nantes :

Il pleut sur Nantes
Donne-moi la main
Le ciel de Nantes
Rend mon cœur chagrin

Un matin comme celui-là
Il y a juste un an déjà
La ville avait ce teint blafard
Lorsque je sortis de la gare
Nantes m'était encore inconnue
Je n'y étais jamais venue
Il avait fallu ce message
Pour que je fasse le voyage:

« Madame soyez au rendez-vous
Vingt-cinq rue de la Grange-au-Loup
Faites vite, il y a peu d´espoir
Il a demandé à vous voir. »

A l´heure de sa dernière heure
Après bien des années d´errance
Il me revenait en plein cœur
Son cri déchirait le silence
Depuis qu'il s'en était allé
Longtemps je l'avais espéré
Ce vagabond, ce disparu
Voilà qu'il m'était revenu

Vingt-cinq rue de la Grange-au-Loup
Je m'en souviens du rendez-vous
Et j'ai gravé dans ma mémoire
Cette chambre au fond d´un couloir

Assis près d´une cheminée
J'ai vu quatre hommes se lever
La lumière était froide et blanche
Ils portaient l´habit du dimanche
Je n'ai pas posé de questions
A ces étranges compagnons
J'ai rien dit, mais à leurs regards
J'ai compris qu´il était trop tard

Pourtant j'étais au rendez-vous
Vingt-cinq rue de la Grange-au-Loup
Mais il ne m'a jamais revue
Il avait déjà disparu

Voilà, tu la connais l'histoire
Il était revenu un soir
Et ce fut son dernier voyage
Et ce fut son dernier rivage
Il voulait avant de mourir
Se réchauffer à mon sourire
Mais il mourut à la nuit même
Sans un adieu, sans un « je t'aime »

Au chemin qui longe la mer
Couché dans le jardin des pierres
Je veux que tranquille il repose
Je l'ai couché dessous les roses
Mon père, mon père

Il pleut sur Nantes
Et je me souviens
Le ciel de Nantes
Rend mon cœur chagrin
Avatar de l’utilisateur
alicesmartise
 
Messages: 747
Images: 30
Âge: 18
Enregistré le: Mar 22 Jan 2013 23:16
Localisation: au fond de la classe
Présentation: iiii
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: Ces mots qui vous touchent...

Messagepar Sofifonfec » Ven 5 Avr 2013 10:29

“People are afraid of themselves, of their own reality; their feelings most of all. People talk about how great love is, but that's bullshit. Love hurts. Feelings are disturbing. People are taught that pain is evil and dangerous. How can they deal with love if they're afraid to feel? Pain is meant to wake us up. People try to hide their pain. But they're wrong. Pain is something to carry, like a radio. You feel your strength in the experience of pain. It's all in how you carry it. That's what matters. Pain is a feeling. Your feelings are a part of you. Your own reality. If you feel ashamed of them, and hide them, you're letting society destroy your reality. You should stand up for your right to feel your pain.”

Jim Morrison
Avatar de l’utilisateur
Sofifonfec
Punky Brewster
 
Messages: 545
Images: 5
Âge: 33
Enregistré le: Jeu 27 Sep 2012 20:13
Présentation: And now for something completely different
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Ces mots qui vous touchent...

Messagepar uzu » Sam 13 Avr 2013 23:14

Il meurt lentement celui qui ...

Il meurt lentement
celui qui ne voyage pas,
celui qui ne lit pas,
celui qui n’écoute pas de musique,
celui qui ne sait pas trouver grâce à ses yeux.

Il meurt lentement
celui qui détruit son amour-propre,
celui qui ne se laisse jamais aider.

Il meurt lentement
celui qui devient esclave de l'habitude
refaisant tous les jours les mêmes chemins,
celui qui ne change jamais de repère,
Ne se risque jamais à changer la couleur de ses vêtements
Ou qui ne parle jamais à un inconnu

Il meurt lentement
celui qui évite la passion et son tourbillon d'émotions
celles qui redonnent la lumière dans les yeux
et réparent les coeurs blessés

Il meurt lentement
celui qui ne change pas de cap
lorsqu'il est malheureux au travail ou en amour,
celui qui ne prend pas de risques pour réaliser ses rêves,
celui qui, pas une seule fois dans sa vie, n'a fui les conseils sensés.

Vis maintenant !
Risque-toi aujourd'hui !
Agis tout de suite!
Ne te laisse pas mourir lentement !
Ne te prive pas d'être heureux !

Pablo Neruda


Rien

Je t’offre soumis ma vie inutile,
Ce fardeau douloureux que nul n’aura voulu
Mais que je t’offre avec l’orgueil en supplément,
Cet orgueil infructueux comme tout ce qui est mien,
Sachant fort bien mon amertume si un jour
Tu me jetais le peu que j’ai pu te donner,
Ce ne serait plus rien qu’une histoire oubliée
Pour toi et pour le monde.
Et passée l’amertume
Je me sentirais de plus en plus fourvoyé,
Et viendrait l’obsession obscure et déchirée
Que pour le monde, non, je ne serais plus rien,
Je ne serais plus rien,
Je ne serais plus rien.

Cahiers de Temuco de Pablo Neruda
Avatar de l’utilisateur
uzu
 
Messages: 669
Âge: 45
Enregistré le: Mer 12 Déc 2012 01:14
Localisation: Entre mes Boules Quies
Présentation:
Coucou c'est moi ;-)
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: Ces mots qui vous touchent...

Messagepar Soze » Jeu 9 Mai 2013 13:31

"Tout le jour il suait d'obéissance ; très
Intelligent ; pourtant des tics noirs, quelques traits,
Semblaient prouver en lui d'âcres hypocrisies.
Dans l'ombre des couloirs aux tentures moisies,
En passant il tirait la langue, les deux poings
À l'aine, et dans ses yeux fermés voyait des points.
"

Arthur Rimbaud. Les Poètes de Sept Ans.
On peut tout connaitre, mais pas avec n'importe qui.
Avatar de l’utilisateur
Soze
 
Messages: 31
Âge: 23
Enregistré le: Mer 17 Avr 2013 21:29
Localisation: Au jour Frabieux
Présentation: ->
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: Ces mots qui vous touchent...

Messagepar noway » Jeu 9 Mai 2013 13:59

"J'ai vu le monde entier et personne ne m'a vu
Avant d'être filé voilà mon fil rompu
Et voici que je meurs avant d'avoir vécu"

Traduction française un peu laborieuse je trouve..l'original :

"I saw the world and yet I was not seen
My thread is cut and yet it is not spun
And now I live, and now my life is done"

Extrait Elegy, Chidiock Tichborne
"bizarre", vous avez dit "bizarre"...comme c'est étrange"
"y'a plus d’hélice hélas, c'est là qu'est l'os!!"
Avatar de l’utilisateur
noway
 
Messages: 373
Âge: 34
Enregistré le: Dim 28 Avr 2013 19:44
Localisation: à côté
Présentation: presentations/debut-une-esquisse-t3568.html
Profil: Bilan non concluant
Test: WAIS

Re: Ces mots qui vous touchent...

Messagepar mlle socrate » Sam 22 Juin 2013 12:37

Tinou a écrit:L'Albatros

Ce voyageur ailé, comme il est gauche et veule!
.../...
Exilé sur le sol au milieu des huées,
Ses ailes de géant l'empêchent de marcher.

Charles Baudelaire (Les fleurs du mal)


Je n'adore pas ce poème, mais il m'émeut... ma mère me citait souvent des 3 vers à l'adolescence... et l'été dernier elle a recommencé à me les dire... fort à propos eu égard à ce que je ressentais...
Je le trouve particulièrement parlant pour décrire comment la douance peut parfois être une merveille, et parfois un fardeau qui rend tout compliqué.
Avatar de l’utilisateur
mlle socrate
 
Messages: 50
Âge: 40
Enregistré le: Dim 16 Sep 2012 20:27
Localisation: Bordeaux
Présentation: presentations/sais-que-sais-rien-t2655.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Ces mots qui vous touchent...

Messagepar QuickSquirrel8 » Jeu 1 Aoû 2013 12:33

Un artiste incompris de ce bas monde, qui s'e faisait appeler Victor Escousse, de son vrai nom Victor Laserre, s'est suicidé le 24 février 1832 (alors âgé de 19 ans..) à la suite de l'échec retentissant de sa troisième pièce de théâtre (la première eu un certain succès, la seconde fut déjà plus ou moins un échec); voici les derniers vers qu'il laissa, avant de s'en aller vers l'au delà...




Adieu, trop inféconde terre,
Fléaux humains, soleil glacé !
Comme un fantôme solitaire,
Inaperçu j'aurai passé.
Adieu, les palmes immortelles,
Vrai songe d'une âme de feu !
L'air manquait : j'ai fermé mes ailes.
Adieu ! »





Dois-je préciser que celà m'affecte, me touche particulièrement..?

Bonne journée à toutes et à tous!
« Vivre sans espoir, c’est cesser de vivre. ». Fiodor Dostoïevsky
QuickSquirrel8
 
Messages: 39
Âge: 23
Enregistré le: Mar 23 Juil 2013 08:26
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: Ces mots qui vous touchent...

Messagepar QuickSquirrel8 » Dim 11 Aoû 2013 11:59


Automne malade

Automne malade et adoré
Tu mourras quand l’ouragan soufflera dans les roseraies
Quand il aura neigé
Dans les vergers

Pauvre automne
Meurs en blancheur et en richesse
De neige et de fruits mûrs
Au fond du ciel
Des éperviers planent
Sur les nixes nicettes aux cheveux verts et naines
Qui n’ont jamais aimé

Aux lisières lointaines
Les cerfs ont bramé

Et que j’aime ô saison que j’aime tes rumeurs
Les fruits tombant sans qu’on les cueille
Le vent et la forêt qui pleurent
Toutes leurs larmes en automne feuille à feuille
Les feuilles
Qu’on foule
Un train
Qui roule
La vie
S’écoule


Guillaume Apollinaire, Alcools, 1913
« Vivre sans espoir, c’est cesser de vivre. ». Fiodor Dostoïevsky
QuickSquirrel8
 
Messages: 39
Âge: 23
Enregistré le: Mar 23 Juil 2013 08:26
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: Ces mots qui vous touchent...

Messagepar Tails » Lun 12 Aoû 2013 22:54

dave smallwood a écrit:"Mon vieux" de Daniel Guichard m'émeux au plus haut point.
J'ai perdu mon père sans avoir eu le temps de lui dire "je t'aime"
Alors je le dis tous les jours à mon fils
Mais j'ai du mal à entendre cette chanson sans avoir les larmes qui montent ...

Extrait :

Dire que j'ai passé des années
A côté de lui sans le r'garder
On a à peine ouvert les yeux
Nous deux.

J'aurais pu c'était pas malin
Faire avec lui un bout d'chemin
Ça l'aurait p't'-êt' rendu heureux
Mon vieux.

Mais quand on a juste quinze ans
On n'a pas le cœur assez grand
Pour y loger tout's ces chos's-là
Tu vois.

Maintenant qu'il est loin d'ici
En pensant à tout ça, j'me dis
"J'aim'rais bien qu'il soit près de moi"
PAPA...


Je compatis, car cette douleur là je la connais. Cette chanson me fait frémir depuis un an et demi maintenant et me fera sûrement frémir jusqu'à la toute fin.

INVICTUS

Out of the night that covers me,
Black as the Pit from pole to pole,
I thank whatever gods may be
For my unconquerable soul.

In the fell clutch of circumstance
I have not winced nor cried aloud.
Under the bludgeonings of chance
My head is bloody, but unbowed.

Beyond this place of wrath and tears
Looms but the Horror of the shade,
And yet the menace of the years
Finds, and shall find, me unafraid.

It matters not how strait the gate,
How charged with punishments the scroll.
I am the master of my fate:
I am the captain of my soul.

William Ernest Henley

Ce poème, comme un light-motiv que l'on entend mais que l'on arrive pas à intégrer, et pourtant comme il me fait frémir...

C'est une chose étrange à la fin que le monde

C'est une chose étrange à la fin que le monde
Un jour je m'en irai sans en avoir tout dit
Ces moments de bonheur ces midis d'incendie
La nuit immense et noire aux déchirures blondes

Rien n'est si précieux peut-être qu'on le croit
D'autres viennent Ils ont le cœur que j'ai moi-même
Ils savent toucher l'herbe et dire je vous aime
Et rêver dans le soir où s'éteignent les voix


Il y aura toujours un couple frémissant
Pour qui ce matin-là sera l'aube première
Il y aura toujours l'eau le vent la lumière
Rien ne passe après tout si ce n'est le passant


C'est une chose au fond que je ne puis comprendre
Cette peur de mourir que les gens ont chez eux
Comme si ce n'était pas assez merveilleux
Que le ciel un moment nous ait paru si tendre...


Malgré tout je vous dis que cette vie fut telle
Qu'à qui voudra m'entendre à qui je parle ici
N'ayant plus sur la lèvre un seul mot que merci
Je dirai malgré tout que cette vie fut belle


Louis Aragon, (1897-1982)

Ce poème, ce titre surtout, me colle à la peau. C'est une chose étrange à la fin que le monde. Cette phrase résonne à chaque fois un peu plus, chaque fois un peu plus puissante, un peu plus vraie. Lorsque je dis cette phrase je me retrouve ailleurs, contemplateur de ce qui se passe autour de moi, seul au milieu du Monde. Splendide, inquiétant, intéressant, intimidant, mystérieux...Cette phrase n'en finira jamais de me transporter.
Tails
 
Messages: 84
Âge: 27
Enregistré le: Sam 29 Juin 2013 19:12
Présentation: presentations/sortez-vos-cuilleres-petit-suisse-t3772.html
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

PrécédenteSuivante

Retourner vers Art, littérature, musique, danse…

 


Articles en relation Statistiques Dernier message
Des scènes de films qui vous touchent particulièrement
1, 2, 3, 4par bebel » Mer 15 Fév 2012 17:45

Réponses: 79

Vus: 7753

Dernier message par LoloR Voir le dernier message
Jeu 27 Oct 2016 21:06
Ces lieux en image qui vous apaisent.
1, 2par Hoppy » Jeu 17 Jan 2013 19:26

Réponses: 42

Vus: 5119

Dernier message par Tiramisu Voir le dernier message
Dim 25 Oct 2015 20:14
Ces videos qui vous font pleurer
par Choupinne » Sam 1 Oct 2016 12:58

Réponses: 9

Vus: 447

Dernier message par Plume Voir le dernier message
Dim 8 Jan 2017 15:52
Ces notes qui vous bougent
1 ... 10, 11, 12par Mlle Rose » Ven 4 Fév 2011 11:06

Réponses: 295

Vus: 17877

Dernier message par gabriailes Voir le dernier message
Mar 7 Fév 2017 09:43
Ces reprises qui vous en bouchent un coin.
1, 2, 3par Louise » Mer 13 Fév 2013 22:23

Réponses: 67

Vus: 5792

Dernier message par gabriailes Voir le dernier message
Lun 13 Fév 2017 08:37

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité