Nous sommes le Mer 25 Jan 2017 02:22


Ces mots qui vous touchent...

Le lieu de Culture, comme le titre de la rubrique l'indique. Ici il s'agira d'Oeuvres et d'Auteurs du vaste paysage culturel. Textes, photos, vidéos...
Rappelons que vos propres créations ont leur lieu consacré!

Modérateur: W4x

Re: Ces mots qui vous touchent...

Messagepar Waloo » Lun 1 Fév 2016 13:12

On ne triche pas avec sa personnalité. Le génie c’est d’être soi-même. Laissez-donc venir les jours comme ils viennent, donnez à chaque jour toutes vos forces. La force est dans l’abandon : lorsqu’on ne retient plus rien de soi-même, lorsqu’on ne cache, ne tait plus rien… Tenez moins à la vie, vous verrez comme elle vous passionnera alors. La rançon de l’égoïsme, c’est qu’il ennuie. L’égoïste, Monsieur, crève d’ennui ! Jetez-vous dans la rue, dans la vie, dans le monde, la tête bien haute, le corps exposé ; tout le malheur de l’homme vient peut être plutôt de ce qu’il n’ose pas sortir de sa chambre.
Recevez sans les compter les dons de chaque jour et ne vous occupez pas de ceux du lendemain. L’essentiel, c’est de rester digne et grand. La mort est moins mortelle que la bassesse et la lâcheté. Je crois que la lâcheté expliquerait bien des choses en ce monde. Il faut rester superbement dédaigneux de son petit plaisir et de sa longévité, c’est cela l’état de joie. Ne croyez pas que l’éternité soit seulement une récompense future, l’éternité est ce monde. Laissez-la votre petite vie, et vous la retrouverez. Aimez-vous moins, soyez moins hanté, moins obsédés de vous-même. On appelle les miroirs des glaces. Souvenez-vous qu’on y gèle. Le bonheur, c’est de tourner le dos à tous les miroirs. Rien ne fatigue, rien ne détruit plus que ce complaisant amour. Lorsque vous voudrez briser le miroir en éclats il sera trop tard, il n’y aura plus que de la haine en vous.
Je pense aux mots de Benjamin Constant : « Ma vie n’est au fond nulle part qu’en moi-même, c’est parce que je m’étais perdu, et que j’avais perdu l’espérance. J’étais remonté à la surface, poussé par ce périodique et vain désir de voir ce qui s’y passe, d’être quelque temps comme les autres. Une fois de plus, j’ai appris qu’être comme les autres, c’est ne pas être. On paye sa ressemblance de sa vie. » Notre originalité nous effraie, voilà pourquoi la plupart des gens n’osent pas quitter le troupeau pour vivre. Il faut se faire à l’idée que c’est notre rêve et notre immense espoir qui nous donnent le bonheur. Les rêves ne se partagent pas. C’est le fond douloureux de chaque rêve, sa noblesse désespérée, sa sainteté. Il est intransmissible, le moindre contact avec la plupart des gens le fait se dissiper d’un seul coup.
Je voudrais faire une liste des raisons, des exemples, des souvenirs, des buts qui vous obligent à vous dominer, à vous dépasser toujours… Comme on a honte de soi dès que l’on se compare à celui que l’on veut devenir ! A certains autres… L’orgueil ne joue qu’un petit rôle dans la volonté d’être grand, c’est la tendresse qui élève.
Tendresse pour les martyrs et les héros, admiration tendre, désir de leur rendre hommage en les imitant. L’amour, l’imitation. Je peux même dire que je ne connais pas de grande vie qui ne soit de vie de combat.

Extraits du journal de Jean-René Huguenin (1936-1962)


... Et puis un autre, poème, de Lord Byron, je trouve le dernier vers sublime :

Je les vois se tenir devant les portes de leur université.
Je vois mon père se balader sous l'arche de grès ocre,
Les tuilles rouges luisant comme du sang derrière sa tête.
Je vois ma mère tenant quelques livres contre sa hanche
Devant le pillier de minuscules briques, les portes en fer forgé
Toujours ouvertes derrière elle,
Leur pics noirs contre le ciel de mai.
Ils sont sur le point d'obtenir leurs dîplomes,
Ils s'apprêtent à se marier.
Ce sont des enfants. Ils sont ignorants
Ils savent qu'ils sont innocents et ne feraient de mal à personne.
Je veux m'approcher d'eux et leur dire:
"Arrêtez, ne faites pas ça.
Ce n'est pas la bonne femme pour toi, ce n'est pas le bon homme.
Vous ferez des choses que vous ne pourrez pas immaginer,
Vous ferez du mal à des enfants,
Vous connaîtrez une soufrance dont vous ignorez tout.
Vous voudrez mourrir.
Je veux aller vers eux dans la lumière de fin de mai, et leur dire cela.
Mais je ne le fais pas. Je veux vivre.
Je les prends comme des pouppées de papier mâle et femelle et les frappe
Hanche contre hanche comme du silex pour créer des étincelles. Je dis :
Faîtes ce que vous allez faire, et j'en parlerai.



ATTENTION : J'ai réécrit ces deux textes à partir de pistes audio. La ponctuation n'est donc peut être pas toujours fidèle.
Waloo
 
Messages: 7
Âge: 31
Enregistré le: Lun 25 Jan 2016 23:56
Présentation: presentations/encephallacieusement-parlant-sais-bien-que-sais-que-savoir-t7120.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Ces mots qui vous touchent...

Messagepar Algernon » Jeu 25 Fév 2016 11:11

Dites, quel est le pas
Des mille pas qui vont et passent
Sur les grand'routes de l'espace,
Dites, quel est le pas
Qui doucement, un soir, devant ma porte basse
S'arrêtera ?

Elle est humble, ma porte,
Et pauvre, ma maison.
Mais ces choses n'importent.

Je regarde rentrer chez moi tout l'horizon
A chaque heure du jour, en ouvrant ma fenêtre ;
Et la lumière et l'ombre et le vent des saisons
Sont la joie et la force et l'élan de mon être.

Si je n'ai plus en moi cette angoisse de Dieu
Qui fit mourir les saints et les martyrs dans Rome,
Mon coeur, qui n'a changé que de liens et de voeux,
Eprouve en lui l'amour et l'angoisse de l'homme.

Dites, quel est le pas
Des mille pas qui vont et passent
Sur les grand'routes de l'espace,
Dites, quel est le pas
Qui doucement, un soir, devant ma porte basse
S'arrêtera ?

Je saisirai les mains, dans mes deux mains tendues,
A cet homme qui s'en viendra
Du bout du monde, avec son pas ;
Et devant 1'ombre et ses cent flammes suspendues
Là-haut, au firmament,

Nous nous tairons longtemps
Laissant agir le bienveillant silence
Pour apaiser l'émoi et la double cadence
De nos deux coeurs battants.

Il n'importe d'où qu'il me vienne
S'il est quelqu'un qui aime et croit
Et qu'il élève et qu'il soutienne
La même ardeur qui monte en moi.

Alors combien tous deux nous serons émus d'être
Ardents et fraternels, l'un pour l'autre, soudain,
Et combien nos deux coeurs seront fiers d'être humains
Et clairs et confiants sans encor se connaître !

On se dira sa vie avec le désir fou
D'être sincère et d'être vrai jusqu'au fond de son âme,
De confondre en un flux : erreurs, pardons et blâmes,
Et de pleurer ensemble en ployant les genoux.

Oh ! belle et brusque joie ! Oh ! rare et âpre ivresse !
Oh ! partage de force et d'audace et d'émoi,
Oh ! regards descendus jusques au fond de soi
Qui remontez chargés d'une immense tendresse,
Vous unirez si bien notre double ferveur
D'hommes qui, tout à coup, sont exaltés d'eux-mêmes
Que vous soulèverez jusques au plan suprême
Leur amour pathétique et leur total bonheur !

Et maintenant
Que nous voici à la fenêtre
Devant le firmament,
Ayant appris à nous connaître
Et nous aimant,
Nous regardons, dites, avec quelle attirance,
L'univers qui nous parle à travers son silence.

Nous l'entendons aussi se confesser à nous
Avec ses astres et ses forêts et ses montagnes
Et sa brise qui va et vient par les campagnes
Frôler en même temps et la rose et le houx.

Nous écoutons jaser la source à travers l'herbe
Et les souples rameaux chanter autour des fleurs ;
Nous comprenons leur hymne et surprenons leur verbe
Et notre amour s'emplit de nouvelles ardeurs.

Nous nous changeons l'un l'autre, à nous sentir ensemble
Vivre et brûler d'un feu intensément humain,
Et dans notre être où l'avenir espère et tremble,
Nous ébauchons le coeur de l'homme de demain.

Dites, quel est le pas
Des mille pas qui vont et passent
Sur les grand'routes de l'espace,
Dites, quel est le pas
Qui doucement, un soir, devant ma porte
S'arrêtera ?

Au passant d'un soir, Emile Verhaeren.
Algernon
 
Messages: 10
Enregistré le: Lun 22 Fév 2016 10:04
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: Ces mots qui vous touchent...

Messagepar Ethel » Mer 23 Mar 2016 11:24

lus en prologue du chapitre sur "les cartes de la mémoire" du livre "Sur les épaules de Darwin", ces quelques phrases de Jorge Luis Borges qui m'ont inhabituellement émue
Un homme se fixe la tâche de dessiner le monde.
Tout au long des années, il peuple l'espace d'images de provinces, de royaumes, de montagnes, de golfes, de vaisseaux, d'instruments, d'astres, de chevaux et de personnes.
Peu avant de mourir il découvre que ce patient labyrinthe de lignes trace l'image de son visage.
Ethel
 
Messages: 53
Enregistré le: Ven 22 Jan 2016 12:20
Profil: En questionnement
Test: NON

Re: Ces mots qui vous touchent...

Messagepar Cricri » Lun 23 Mai 2016 10:42

"Il se tourna et il la vit. La trouvant, il se perdit, et se perdant, il se trouva."
Thomas Wolfe
Avatar de l’utilisateur
Cricri
 
Messages: 24
Enregistré le: Mer 18 Mai 2016 15:53
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Ces mots qui vous touchent...

Messagepar Valdemort » Lun 23 Mai 2016 15:28

L'homme crie où son fer le ronge, et sa plaie engendre un soleil, plus beau que les anciens mensonges.
(Aragon)

Longtemps, on rampe sur cette terre comme une chenille, dans l’attente du papillon splendide et diaphane que l’on porte en soi. Et puis le temps passe, le nymphose ne vient pas, on reste larve, constat affligeant, qu’en faire? Le suicide, bien entendu, reste une option. Mais à vrai dire, le suicide me tente peu. (…) Je ne sais pas pourquoi, d’ailleurs, un vieux fond de morale philosophique peut-être, qui me fait dire qu’après tout on n’est pas là pour s’amuser. Pour faire quoi, alors? Je n’en ai pas idée, pour durer, sans doute, pour tuer le temps avant qu’il ne vous tue. Et dans ce cas, comme occupation, aux heures perdues, écrire en vaut bien une autre.
(Jonathan Littell, Les Bienveillantes)
« Il faut encore avoir du chaos en soi pour enfanter une étoile qui danse. » (Nietzsche)
Avatar de l’utilisateur
Valdemort
 
Messages: 21
Âge: 42
Enregistré le: Lun 22 Juin 2015 22:05
Localisation: Suisse
Présentation: presentations/changement-lunettes-t6396.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Ces mots qui vous touchent...

Messagepar soazic » Mar 24 Mai 2016 16:40

Les mots de madame CGT à la radio ce matin, m'ont touchée, heurtée serait plus juste:
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-di ... 7783362889
C'est si difficile de tourner sa langue 7fois dans sa grande bouche?
Avatar de l’utilisateur
soazic
 
Messages: 971
Enregistré le: Mar 23 Aoû 2011 18:31
Présentation: presentations/presentation-t724.html
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Ces mots qui vous touchent...

Messagepar Agape » Ven 27 Mai 2016 19:43

(...)

Mais moi je te chante, mon pays
avec tes morts et tes vivants
et tes coques de pin et tes cargos de fer
je te chante, moi, Grall Xavier Marie
je te chante pour ta folie
pour tes bagages de rêves
pour tes Chouans, ô ma Celtie.

Il faut chaque jour gagner sa légende
il faut chaque jour célébrer la messe de l’univers.

Je te chante avec ma bouche dans la bouche de tes vents
je te chante avec ma main dans la main de tes landes
je te chante, moi, Grall Xavier Marie
pour la liturgie de tes focs et la charité de tes misaines
pour tes marins perdus pour tes grèves de laine
et tes puissantes houles et tes doux paradis.

Notre-dame des îles et notre-dame des goémons
notre-dame des navires et notre-dame des houes
notre-dame des marins et notre-dame des forbans
priez pour moi, l’infidèle, pèlerin de tous les océans
et priez pour moi dans vos pardons au centre de vos étés
notre-dame des mimosas et notre-dame des genêts
priez pour moi à Raz, à Molène et Douarnenez.

Quand je mourrai
enterrez-moi à Ouessant
avec mes épagneuls
et mes goélands
quand je mourrai
mettez-moi en ce jardin de gravier.

Ainsi soit-il.

Xavier Marie Grall
extrait de Notre Dame des Iles
Les objets solides ont une tendance à subsister qui confine à la monotonie. Roger Zelazny
Avatar de l’utilisateur
Agape
 
Messages: 159
Enregistré le: Mar 25 Nov 2014 14:54
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Ces mots qui vous touchent...

Messagepar Galadriel » Sam 18 Juin 2016 07:58

Quelle que soit la durée de votre séjour sur cette petite planète,
et quoi qu'il vous advienne, le plus important c'est que vous puissiez,
de temps en temps, sentir la caresse exquise de la vie.

In "les vies multiples d'Amory Clay" de William Boyd
Avatar de l’utilisateur
Galadriel
 
Messages: 265
Enregistré le: Jeu 23 Juil 2015 16:38
Localisation: Parmi les canards et les étoiles
Présentation: J'y wais
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Ces mots qui vous touchent...

Messagepar Judas Bricot » Jeu 30 Juin 2016 13:31

"Dieu fass' que ma complainte aille, tambour battant,
Lui parler de la plui', lui parler du gros temps
Auxquels on a t'nu tête ensemble,
Lui conter qu'un certain coup de foudre assassin
Dans le mill' de mon cœur a laissé le dessin
D'un' petit' fleur qui lui ressemble."
Brassens, l'orage
Avatar de l’utilisateur
Judas Bricot
 
Messages: 426
Enregistré le: Dim 7 Juin 2015 08:34
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Ces mots qui vous touchent...

Messagepar PointBlanc » Ven 19 Aoû 2016 06:46

VERS LA SERENITE

Celui qui n’accepte pas ce monde n’y bâtit pas de maison. S’il a froid, c’est sans avoir froid. Il a chaud sans chaleur. S’il abat des bouleaux, c’est comme s’il n’abattait rien. Mais les bouleaux sont là, par terre et il reçoit l’argent convenu, ou bien il ne reçoit que des coups. Il reçoit les coups comme un don sans signification, et il repart sans s’étonner.

Il boit l’eau sans avoir soif. Il s’enfonce dans le roc sans se trouver mal.
La jambe cassée, sous un camion, il garde son air habituel et songe à la paix, à la paix, à la paix si difficile à obtenir, si difficile à garder, à la paix.

Sans être jamais sorti, le monde lui est familier. Il connaît bien la mer. La mer est constamment sous lui, une mer sans eau, mais non pas sans vagues, mais non pas sans étendue. Il connaît bien les rivières. Elles le traversent constamment, sans eau mais non pas sans langueur, mais non pas sans torrents soudains.
Des ouragans sans air font rage en lui. L’immobilité de la terre est aussi la sienne. Des routes, des véhicules, des troupeaux sans fin le parcourent, et un grand arbre sans cellulose mais bien ferme mûrit en lui un fruit amer, amer souvent, doux rarement.

Ainsi à l’écart, toujours seul au rendez-vous, sans jamais retenir une main dans ses mains, il songe, l’hameçon au cœur, à la paix, à la damnée paix lancinante, la sienne, et à la paix qu’on dit être par-dessus cette paix.

Henri Michaux, La nuit remue (1935)
Que dois-je faire ?
- Rien. C'est cela.
Avatar de l’utilisateur
PointBlanc
 
Messages: 1004
Âge: 42
Enregistré le: Sam 7 Mar 2015 18:56
Présentation:
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Ces mots qui vous touchent...

Messagepar isil » Lun 22 Aoû 2016 09:55

Un chien mourait doucement
Son regard ne parlait rien d’autre
Que d’une chose infinie incompréhensible
Comme une mélancolie
On le soigna pour les reins et pour le foie
Et pour les poumons et pour l’intestin
Et pour les pieds et pour la tête
Et on lui opéra même le regard
On sut trop tard qu’il attendait son maître

Jean L’Anselme, Un chien.
" They did not know it was impossible, so they did it ! "
Avatar de l’utilisateur
isil
 
Messages: 565
Âge: 41
Enregistré le: Lun 4 Nov 2013 21:21
Localisation: Marseille
Présentation: ici ^.^
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Re: Ces mots qui vous touchent...

Messagepar Myst » Mer 12 Oct 2016 12:06

Suzanne
chanson lancinante par Léonard Cohen

Suzanne t'emmène là-bas écouter les sirènes
Elle te prend par la main pour passer une nuit sans fin
Tu sais qu'elle est à moitié folle et c'est pourquoi tu veux rester
Sur un plateau d'argent elle te sert du thé au jasmin
Et quand tu veux lui dire que tu n'as pas d'amour pour elle
Elle te prend dans ses ondes et laisse la mer répondre
Que depuis toujours tu l'aimes

(Refrain) Tu veux rester à ses côtés maintenant tu n'as plus peur
De voyager les yeux fermés
Une flamme étrange brûle dans ton coeur.

Il y avait un pêcheur venu sur la terre
Qui a veillé très longtemps du haut d'une solitaire
Et quand il a compris que seul les hommes perdus le voyaient
Il a dit qu'on voguerait jusqu'à ce que les vagues nous libèrent
Mais lui même fut brisé bien avant que le ciel s'ouvre
Délaissé et presqu'un homme il a coulé sous votre sagesse
Comme une pierre

(Refrain) Tu veux rester à ses côtés maintenant tu n'as plus peur
De voyager les yeux fermés
Une flamme étrange brûle dans ton coeur.

Suzanne t'emmène là-bas écouter les sirènes
Elle te prend par la main pour passer une nuit sans fin
Comme du miel le soleil coule sur Notre Dame des pleurs
Elle te montre où chercher parmi les déchets et les fleurs
Dans les algues il y a des rêves des enfants au petit matin
Qui se penchent vers l'amour, ils se penchent comme ça toujours
Et Suzanne tient le miroir

(Refrain) Tu veux rester à ses côtés maintenant tu n'as plus peur
De voyager les yeux fermés
Une blessure étrange dans ton coeur.
Myst
 

Re: Ces mots qui vous touchent...

Messagepar Thomas Paul » Mar 18 Oct 2016 15:02

Damien Saez, J'veux qu'on :o sur ma tombe.

"A la lumière obscure
Je te croise enfin
Oh Dieu que tu es belle
Toi la seule, toi l'ultime
Entre les hommes
Egalité
S'il te plaît prends ma main
Ne te fais plus attendre
Il est temps de s'étreindre
Il est temps de s'éteindre
Une dernière cigarette

Les guerriers de la route avaient pourtant prédit
La mort ou la naissance
Ça dépend du cœur
Au soleil qui s'incline
Allez finissons en
Et laissons s'accomplir le firmament
Plongé dans l'infini, dans le gouffre sacré
Katagena
Me noyer à jamais
Et puis quitter ce monde sans pudeur ni morale
J'veux qu'on baise sur ma tombe
J'veux qu'on baise sur ma tombe
Que la grâce s'accomplisse
Immortelle jouissance
Que les femmes s'unissent dans un parfait accord
Rien que pour un instant

L'éphémère devienne
Éternité
J'aurais aimé t'aimer
Comme on aime le soleil
Te dire que le monde est beau
Et que c'est beau d'aimer
J'aurais aimé t'écrire
Le plus beau des poèmes
Et construire un empire
Juste pour ton sourire
Devenir le soleil
Pour sécher tes sanglots
Et faire battre le ciel
Pour un futur plus beau
Mais c'est plus fort que moi
Tu vois je n'y peux rien
Ce monde n'est pas pour moi
Ce monde n'est pas le mien
Au revoir mes amis
Au revoir mes frères
Au revoir mon pays
A nous deux la lumière
Au revoir Franckie
Au revoir mes printemps
Au revoir pauvre monde
A nous deux Satan
Au revoir mes amis
Au revoir mes frères
Au revoir mon pays
A nous deux la lumière
(Au revoir mon père)"


Ce n'est pas un signe de bonne santé mentale d'être adapté à une société malade. Jiddu Krishnamurti

Le bonheur c’est lorsque vos actes sont en accord avec vos paroles [et vos pensées]. Gandhi
Avatar de l’utilisateur
Thomas Paul
 
Messages: 86
Âge: 23
Enregistré le: Lun 25 Juil 2016 08:32
Présentation: Bateau qui tangue
Profil: En questionnement
Test: WAIS

Re: Ces mots qui vous touchent...

Messagepar dani » Dim 8 Jan 2017 12:03

Les mots de Luchini .... "mon affection pour l'autre dépend aussi - un peu - de ce que j'ai enfin un peu accepté en moi".....

Rien de vraiment nouveau, mais un bon rappel. Et à la sauce Luchini c'est savoureux (ou agaçant, ça dépend des jours .et de moi,en fait, surtout :lol: .Il n'est pas super rigoureux intellectuellement, il badine beaucoup et parfois ça m'énerve...c'est tout l'art de l'artiste, d'ailleurs, de nous secouer :) )

www.youtube.com Video from : www.youtube.com


EDIT : Merci Livingstone ! j'avais essayé, mais avec le lien apparaissant sous "intégrer", là ça marche avec le lien initial, thanks !
"réfléchir c'est difficile, c'est pourquoi la plupart des gens jugent" - C.G. Jung
dani
 
Messages: 143
Enregistré le: Mer 26 Oct 2016 16:17
Profil: Intéressé pour une personne de mon entourage
Test: NON

Re: Ces mots qui vous touchent...

Messagepar Livingstone » Dim 8 Jan 2017 13:07

Offtopic :
pour intégrer les vidéos ici il faut ôter le s de https
« Nous croyons fermement que c'est une grave erreur d'avoir des croyances fermes.» Principia Discordia
« Celui qu'a inventé l’échelle on peut pas dire que ce soit un con. Par contre çui qu'a inventé l’étagère trop haute, je le félicite pas ! » Coluche
Avatar de l’utilisateur
Livingstone
 
Messages: 671
Enregistré le: Lun 8 Aoû 2016 19:16
Localisation: Dans ma captcha, en Cybérie
Présentation: la réponse est 42
Profil: Diagnostic +
Test: WISC

Re: Ces mots qui vous touchent...

Messagepar Dromadaire » Mar 10 Jan 2017 21:55

Ce texte m'a heurté, brutalisé, retourné, lorsque je l'ai découvert, en classe de seconde.


A qui la faute ? - Victor Hugo.


Tu viens d'incendier la Bibliothèque ?

- Oui.
J'ai mis le feu là.

- Mais c'est un crime inouï !
Crime commis par toi contre toi-même, infâme !
Mais tu viens de tuer le rayon de ton âme !
C'est ton propre flambeau que tu viens de souffler !
Ce que ta rage impie et folle ose brûler,
C'est ton bien, ton trésor, ta dot, ton héritage
Le livre, hostile au maître, est à ton avantage.
Le livre a toujours pris fait et cause pour toi.
Une bibliothèque est un acte de foi
Des générations ténébreuses encore
Qui rendent dans la nuit témoignage à l'aurore.
Quoi! dans ce vénérable amas des vérités,
Dans ces chefs-d'oeuvre pleins de foudre et de clartés,
Dans ce tombeau des temps devenu répertoire,
Dans les siècles, dans l'homme antique, dans l'histoire,
Dans le passé, leçon qu'épelle l'avenir,
Dans ce qui commença pour ne jamais finir,
Dans les poètes! quoi, dans ce gouffre des bibles,
Dans le divin monceau des Eschyles terribles,
Des Homères, des jobs, debout sur l'horizon,
Dans Molière, Voltaire et Kant, dans la raison,
Tu jettes, misérable, une torche enflammée !
De tout l'esprit humain tu fais de la fumée !
As-tu donc oublié que ton libérateur,
C'est le livre ? Le livre est là sur la hauteur;
Il luit; parce qu'il brille et qu'il les illumine,
Il détruit l'échafaud, la guerre, la famine
Il parle, plus d'esclave et plus de paria.
Ouvre un livre. Platon, Milton, Beccaria.
Lis ces prophètes, Dante, ou Shakespeare, ou Corneille
L'âme immense qu'ils ont en eux, en toi s'éveille ;
Ébloui, tu te sens le même homme qu'eux tous ;
Tu deviens en lisant grave, pensif et doux ;
Tu sens dans ton esprit tous ces grands hommes croître,
Ils t'enseignent ainsi que l'aube éclaire un cloître
À mesure qu'il plonge en ton coeur plus avant,
Leur chaud rayon t'apaise et te fait plus vivant ;
Ton âme interrogée est prête à leur répondre ;
Tu te reconnais bon, puis meilleur; tu sens fondre,
Comme la neige au feu, ton orgueil, tes fureurs,
Le mal, les préjugés, les rois, les empereurs !
Car la science en l'homme arrive la première.
Puis vient la liberté. Toute cette lumière,
C'est à toi comprends donc, et c'est toi qui l'éteins !
Les buts rêvés par toi sont par le livre atteints.
Le livre en ta pensée entre, il défait en elle
Les liens que l'erreur à la vérité mêle,
Car toute conscience est un noeud gordien.
Il est ton médecin, ton guide, ton gardien.
Ta haine, il la guérit ; ta démence, il te l'ôte.
Voilà ce que tu perds, hélas, et par ta faute !
Le livre est ta richesse à toi ! c'est le savoir,
Le droit, la vérité, la vertu, le devoir,
Le progrès, la raison dissipant tout délire.
Et tu détruis cela, toi !

- Je ne sais pas lire.
Avatar de l’utilisateur
Dromadaire
 
Messages: 42
Âge: 25
Enregistré le: Lun 9 Jan 2017 17:48
Présentation: Schrödinger et dromaludaire
Profil: Diagnostic +
Test: WAIS

Précédente

Retourner vers Art, littérature, musique, danse…

 


Articles en relation Statistiques Dernier message
Des scènes de films qui vous touchent particulièrement
1, 2, 3, 4par bebel » Mer 15 Fév 2012 17:45

Réponses: 79

Vus: 7636

Dernier message par LoloR Voir le dernier message
Jeu 27 Oct 2016 21:06
Ces lieux en image qui vous apaisent.
1, 2par Hoppy » Jeu 17 Jan 2013 19:26

Réponses: 42

Vus: 5079

Dernier message par Tiramisu Voir le dernier message
Dim 25 Oct 2015 20:14
Ces videos qui vous font pleurer
par Choupinne » Sam 1 Oct 2016 12:58

Réponses: 9

Vus: 399

Dernier message par Plume Voir le dernier message
Dim 8 Jan 2017 15:52
Ces notes qui vous bougent
1 ... 10, 11, 12par Mlle Rose » Ven 4 Fév 2011 11:06

Réponses: 291

Vus: 17405

Dernier message par dani Voir le dernier message
Ven 11 Nov 2016 19:19
Ces reprises qui vous en bouchent un coin.
1, 2, 3par Louise » Mer 13 Fév 2013 22:23

Réponses: 66

Vus: 5647

Dernier message par LaKlo Voir le dernier message
Dim 10 Juil 2016 08:52

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités